AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Besoin de rien envie d'un toit.

Invité
Invité


Mer 30 Sep 2015 - 16:31

Embarquement immédiat pour les pauvres types comme moi. J'ai vingt-deux ans, pas de boulot et survie comme je peux. J'ai tenté d'entrer dans un cirque en tant que clown mais rien à faire. On m'a dit que j'étais un clown pitoyable. Comment redonner le sourire aux enfants sans avoir le sens de l'humour. Dans mon cas, je connais même pas la direction de l'humour alors le sens.

-Allez serrez-vous ! Tout le monde doit entrer.

On s'entasse comme du bétail sur un petit navire marchand. Faut dire qu'on a tous payer notre place pour être ici. Direction le grand royaume de saint uréa. Il parait qu'il y a pas mal de boulot là bas. Avec mon physique assez imposant je devrais pas avoir du mal pour trouver un job qui demande de la force. Travailler dans un chantier ou au port. Je verrais bien là-bas parce que le souci maintenant c'est de devoir rester serrer comme des sardines quelques jours.

On est enfermé dans la cale avec quelques faisceaux de lumière qui nous permettent de ne pas être totalement aveugle. Il y a des femmes, des plus jeunes, voir des personnes agées dans le coin. Ils revent tous, ils souhaitent tous un futur plus radieux. Mais avant cela faut qu'on passe par la case problème. Pour le moment les Hommes ont encore le sourire mais d'ici peu...

-A quoi tu penses blondin?

C'est la première fois que je rencontre Zacara. Lui est plutôt beau gosse contrairement à moi. Faut dire que ses cheveux noirs plaquet en arrière ça en jette. Moi j'ai de beaux cheveux aussi, mi-long blond.

-Moi... J'pense qu'on est con d'avoir tous payer pour rejoindre ce bateau.
-Sais tu que les désespoirs poussent les gens à faire des choses insencées?
-Moi c'est Bek.
-Zacara. Enchanté. Tu mises dans quoi pour ton avenir?

Décidément il est bavard celui-là. Alors je continue de discuter jusqu'à ce que je passe à l'offensive. A moi de poser des questions et pour le coup je lui demande pourquoi il est là. Par contre il ne me répond pas. GU?! Moi j'ai répondu à toutes ses questions et lui se permet de pas répondre. Si c'est comme ça... Ben non je peux pas partir je suis coincé.

Les heures passent... La température est monté mais c'est pas le pire. On est réellement enfermé. On ne nous ouvre même pas comme si on était des chiens. La panique commence à gagner du terrain ou plutôt la cale. Les vieux, les enfants, les femmes, les hommes. Ils font tous leurs besoins sur eux... C'est vraiment immonde.

Une chose est sûre. Ceux qui controle le bateau font quelque chose de mal. Les enfants sont tristes, certains pleurent... Aussi vrai que je me nomme Biligan Ervan Kalagan, je ne laisserais pas des petits pleuraient.

-Poussez-vous. Laissez-moi allez aux escaliers, je vais défoncer la trappe.

J'ai vraiment pas la tête d'un clown mais plutôt du mec qui faut pas chercher. Vraiment, je suis loin d'être le petit beau gosse mais plutôt celui qui te fait faire des cauchemar. Je suis née avec cette tête et je l'assume. Difficile d'avancer dans cette foule. Je marche parfois sur des trucs... Je touche des personnes que sont assez sale... Après de longues minutes j'arrive enfin aux escaliers.

Boum. Je donne un coup de tête à la trappe mais il ne se passe rien. Ils ont dû mettre quelque chose au dessus pour bloquer. Raaaaaaa ! Je mets un puissant coup d'boule qui casse la trappe et éjecte la caisse qui se trouver juste au dessus un peu plus loin. Avec mes gros bras je termine de casser la trappe et sort.
Invité
Invité


Sam 3 Oct 2015 - 12:02

Des matelots se ramènent armée, mais ne semblent pas agressifs. Ils ont l'air choqué et en même temps furieux.

-Va falloir payer les réparations.
-Moi c'est Bek !
-J'men fous que tu t'appelles Bek ou Sophie.
-Vous êtes méchants monsieur. Vous nous avez enfermés comme du muay thai.
-Hein? Qu'est-ce que.
-Non c'est pas ça. Comme des kunais. Comme des canailles. Ah non c'est pas ça non plus.
-Comme tu bétails?
-Oui voilà ! A cause de vous des enfants pleurent... Moi j'aime pas quand on fait pleurer des enfants.

Il ne fait pas encore nuit mais le soleil ne va pas tarder à se coucher. Il est dans mon dos ce qui rend ma face assez obscure et terrifiante. Je fais quelques pas dans la direction des matelots et craque mes doigts comme on craque un slip. Sur le coup ils ont plutôt l'air terrifié.

-Si on se fait chopper par les gardes-côtes de saint uréa on est dans la merde. C'est pour ça qu'on vous enferme. Alors pas besoin d'en venir aux mains hein? M'sieur Bek.
-Enfant qui pleure ! Bande de sans coeur !
-Calmez-vous. On va trouver une solution.
-S'ils n'arretent pas de pleurer. Toi ta tête va finir dans ses fesses.

Leur capitaine s'amène avec tout le style de capitaine. Le grand chapeau, des vêtements de qualité avec un long manteau. Le cigare au bec, Raaaa, moi aussi j'envie de fumer. Mais y'a trop de gamin dans le coin alors j'évite. Fumer c'est mal les enfants. Ce capitaine me demande de l'accompagner les bras ouverts et m'amène dans ses appartements. Pendant ce temps les matelots ont refermé la trappe et ont mis des planches qu'ils clouent pour enfermer de nouveau les civils. Sauf que je le sais pas.

-La nuit tout le monde pourra sortir. Cela passera inaperçu.
-La nuit tout les chat sont p'tit aussi...

Sa cabine est plutot classe. Des tapis rouges partout partout partout. Même sur le mur. Je mets mon pied dessus pour voir si on peut vraiment marcher mais je tombe. Gu? Des tapis sur les murs mais on peut pas marcher dessus, ça n'a pas de sens ! Vous êtes gamin monsieur. Il me fait signe de m'installer sur une belle chaise moelleuse et je le fais rapidement. Soulagement, ça fait du bien de s'assoir.

-T'as une clope s'te plait?
-Mais dis-moi. Pour le bien des enfants, ça t'intéresse de travailler pour moi?
-Non monsieur. Vous êtes un méchant et je sais pas ce qui me retient de vous mettre un coup de tête.
-Je vois. Tu es aussi stupide que tu en as l'air.
-GU? J'vous donne cinq minutes pour rendre le sourire aux enfants. Je m'en fous qu'on se fasse chopper par les gardes de cage thoracique (gardes côtes). J'men fous d'être stupide, mais le visage d'un enfant ne ment jamais.

Je suis pas le mec le plus intelligent, ni le plus drôle, mais j'ai le mérite d'être intransigeant en ce qui concerne les enfants. Faut bien que mon gabarit de déménageur serve à quelque chose. Comme recevoir des coups. Parce que le capitaine en a marre de mes pitreries et ma façon de causer. Alors ses gars s'amènent pour me maitriser. Mais j'ai l'impression que c'est des pros dans ce domaine. Ils me jettent un filet dessus comme si j'étais un poisson, plus précisément un magicarpe. Je bouge un peu mais ça n'a pas d'effet comme l'attaque trempette.

Je sais pas vous, mais c'est quoi le délire de méchant de révéler leur plan lorsqu'il capture leur ennemi. Ils ont trop la confiance. J'ai l'impression d'être devant un livre pour enfants. Le capitaine rigole de façon machiavélique.

-Vous êtes tous stupide. Vous nous payez pour qu'on vous vend en tant qu'esclave sur saint uréa. Ha ha ha. Franchement c'est le super beau plan pour des gars comme nous. Vous êtes si stupide tous autant que vous êtes.

Olalala, ces paroles ont un effet sur moi. Il veut faire du mal aux enfants !! Les faires pleurer jusqu'à ce que leur larme forme une rivière. Moi je parcourais la rivière pour arriver à sa source et réglerais le problème aussi vrai que je m'appel Bek .

-C'est vous qui êtes stupide! Vous m'avez fait évoluer ! J'ai vraiment envie de vous fracasser maintenant !

Telle un magicarpe évoluant en Léviathor, je me transforme en combattant féroce, dédicace à férosinge. Je me débats pour retirer ce filet tandis que les deux gardes me rouent de coups. Mais j'ai une idée de génie. Mes pieds son en contact avec le sol... Donc la sortie est en bas ! Bam coup de tête coup de tête coup de tête contre le sol et tel un taupiqueur je m'évade par le bas.
Invité
Invité


Dim 11 Oct 2015 - 14:57

Je tombe dans la cale et sur ma chute j'écrase de pauvre type. En haut les membres de l'équipage bouchent le troue que j'ai faits. Zut zut zut. Je laisse ma rage me contrôler. J'suis pas content, non pas content. J'me dirige encore vers les escaliers pour rejoindre la trappe et de nouveau la défoncer. J'la cogne avec violence mais cette fois ils ont bien sécurisé la sortie les mecs sur le pont. J'arrive pas à sortir. Grrrrr. Alors que j'm'acharne sur la trappe Zacara s'approche de moi.

-Savais-tu que la colère est l'un des sept péchés capitaux?

Je l'écoute pas ce pasteur de cale. J'dois sortir !

-Si tu m'disais pourquoi t'es si furieux, j'pourrais peut être t'aider. Enfin, peut être. Cela dépent si tu es dans le bien ou le mal.

Je réponds tout en continuant de frapper les planches qui ont était cloué pour remplacer la trappe.

-Ils veulent nous vendre comme esclave !
-Oh oh oh. Rien que ça?
-NON! Ils ont fait pleurer des enfants !! J'vais leur mettre une fessé.
-Attends, tu t'y prend n'importe comment.

Il m'attrape le bras droit pour que je me calme l'espace d'un instant. Voilà ce pyromane Zacara en action. Il se met à bruler les planches ce qui crée de la fumer. Les civils l'insultent et lui demande d'arrêter. Certains tentent de le chopper mais il les menace de les brûler avec du bois qu'il a enflammée. Complètement fou ce gars ! Le feu gagne donc le bois qui est au dessus de notre tête.

-C'est fragilisé, tu tappe et ça nous ouvre le passage.
-Je vais me brûler.
-Le sais-tu? si tu ne fait rien, on va tous mourir asphyxié par la fumée. A toi de voir.

GU?! Je cogne donc je suis. Faut bien que quelqu'un se serve de sa tête ici ! Alors j'mets un coup de boule dans les planches qui sont fragilisées et se brise. Il y en avait d'autre au dessus qui se sont craqué par la même occasion. Je pousse le tout avec mes grosses mains, ça brûle un peu le feu. Mais voilà, je crée une ouverture et sors au milieu des flammes qui vont pas tarder à bien progresser.  

J'attrape le premier matelot que j'croise et lui donne un coup de tête qui le met K.O. Mais j'suis sur les nerfs et lui en donne deux autre avant de le lancer comme une boule de bowling sûr d'autres matelots.

-Gu !

Pour le strike c'est pas encore ça. J'ai pas fait un bon mouvement du poignet lorsque j'ai lancer. Fallait que je suive le mouvement. Pas grave. Des contre-maitres arrivent pour me maitriser. Alors que j'vois pas comment contrer des maitres qui maitrisent. Faut que j'sois plus intelligent qu'eux. Le premier qui tappe à gagner ! Je fonce dans leur direction et ils me lancent tous des filets encore. J'suis pas un poisson bordel ! Magicarpe c'est du passé bon sang ! J'me mets en position foetale parce que c'est la meilleure façon d'encaisser les coups de pied que j'me prends. Tel un cocon fort j'encaisse le temps de me transformer en magnifique papillon.

...

Aie.

...



.


........................................

BON j'commence à avoir mal un peu là ! Help ! J'regard un peu autour et j'vois Zacara qui monte sur un mât alors que le feu se répand de plus en plus.

-Oh seigneur ! Brûle tous ces mécréant et envoie les dans leur demeure éternellement. Envoie les dans un feu hardent !

-Zacaraaaaa !!

Sur le pont les matelots se dépêchent d'éteindre les flammes tandis que ce fou de Zacara met le feu aux voiles. Le pire dans tout ça c'est qu'il n'est pas si faible. Il réussit à mettre une racler à ceux qui tente de s'interposer. Contrairement à moi, lui les contre maitre n'arrivent pas à l'attraper. A cause de tout ce bazar, les civils sortent tous de la cale et tente d'éteindre le feu. Ce pyromane profite de toute la foule pour me rejoindre et me libérer.

Et vlam, j'lui donne une grosse claque avec mes grosses mains.

-T'es pas bien. J'veux pas mourir dans le feu moi ! Regard la panique que t'as foutu.
-Justement, grâce à cette panique on va pouvoir chopper leur capitaine. Si on y allait juste tout les deux nos chances de réussite aurait était mince versus tout l'équipage.

Qu'est-ce qu'il me raconte. C'est quoi la différence? Maintenant on va devoir aller se battre nous deux contre le capitaine aussi. Après on aura tous les civils qui voudront nous frapper.  Bon pas grave on se met à chercher leur capitaine. On flanque une rouste à tous ceux qui se mettent sur notre passage puis on arrive finalement dans la cabine du boss final. Je défonce la porte pour faire une entrer stylé. Il y a deux hommes avec lui. Trois contres deux du coup.

-J'ai des enfants à faire sourire ! C'est pas facile contre des gars aussi moches que vous.
-Alors comme ça on est revenu prendre une leçon?
-Non ! Je ne me suis pas inscrit à tes cours en plus.. Regard mes sourcils, ils sont froncées ! Je vais te cogner jusqu'à  ce qu'ils se défroncent
-... Choppez moi ce clown !

Les deux types viennent avec des armes blanches.

-On peut dire que tu n'as pas peur de la mort le clown.
-Si ! Mais combattre contre des méchants même si on a peur, c'est bien normal.

Chacun prend son adversaire. Moi j'esquive l'attaque verticale, lui attrape le bras, le tire vers moi pour lui donner un coup de tête qui le met K.O. Zacara bloque l'attaque de son adversaire avec son baton emflammée. Suite à ça ils échangent quelques coups puis le religieux prend le dessus assez facilement.

On avance tous deux vers le capitaine qui recule jusqu'à être dos au mur.

-Mais bordel qui êtes vous?
-Moi c'est Biligan Ervan Kalagan. Mais tout le monde m'appel Bek.

Zacara ne répond pas à la question, il est vraiment impoli celui-là. Bon, maintenant on fait quoi. On lui met quelques coups chacun pour le mettre K.O. quand soudain une autre personne débarque dans la cabine.

-Banzaaaiii ! Beau travail messieurs. Je suis le sergent d'élite Rouspette. J'ai infiltré ce batiment pour voir ce qu'il s'y passe. Vous avez causé pas mal de problème, mais j'ai pu trouver les documents qui permettent de justifier ce que ces hommes faisaient été ilégal. Tout ça grâce à votre diversion.

Je l'écoute même pas. En réalité je le pousse parce qu'il est sur le chemin de la sortie et me retrouve dehors.

-Les méchants ont été vaincu ! YOUHOUHOUHOUHOUUUU !!

Suite à cela le sergent pris le commandement du navire et par la même occasion il en a profité pour nous recruter, moi et Zacara. La marine d'élite va me servir à rendre le sourire aux enfants du monde. En tout cas, c'est une belle victoire et à force d'hurler de joie j'ai mal à la gorge. J'pense qu'un soutien gorge me ferait le plus grand bien !

Le temps qu'un navire de la marine arrive je pose une question qui n'est pas si anodine à Zacara.

-Enfaite, pourquoi tu as combattu à mes côtés si rapidement.
-Un homme aussi simplet que toi ne peux pas inventé une telle histoire. J'ai misé sur ta stupidité !
-GU? Ben merci !
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1