AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Tiramisu Lungo

avatar
Laïa Blamoka
•• Commandant ••

♦ Localisation : Base du G2

Feuille de personnage
Dorikis: 1760
Popularité: +63
Intégrité: 58

Ven 2 Oct 2015 - 1:08

"Je me souviens... ma première mission sous les ordres de Laïa... Cela avait commencé par une fête, à bord de l'Indomptable Queen, le navire du peloton. Hasard ou non, maintenant je devais l’appeler "mon lieutenant" devant les autres, mais j'espère que notre différence de grade ne nuira pas à notre amitié et à notre confiance commune. Je me retrouvais à la tête d'une section de combat, une trentaine d'homme à mes ordres ayant pour mission tacite, l'observation en mer et la sécurisation à terre. Mon affectation avait pour nom, Sergent Isaac A. Sistérion, 8e section, 5e peloton, bataillon Ramsteil. J’espérais faire mes preuves en manœuvrant mes hommes, ne pas me louper et être une valeur sur pour mon lieutenant.

Ce fut, alors que le navire quittait la base pour la première fois, que notre officier commandant nous présenta la hiérarchie du peloton. Avec, je dois dire, quelques petites surprises.

Souvenir du Sergent Isaac A. Sistérion"

Hiérarchie:
 

Où ? Quand ? Comment ? Qui ? Pour quoi ?

La première réponse est Shimotsuki, la deuxième est maintenant, la troisième en naviguant, la quatrième est nous et la dernière réponse est pour le maintien de la sécurité en East-Blue. L'ordre de mission remise par l'aide de camp du commandant était claire, nous devons intercepter et anéantir les pirates "Sokamura" dans le cadre de l'opération "Justice Rouge" d'anéantissement de l'alliance "Siméon" regroupant, selon les informations de la marine, cinq capitaine pirates de petite envergure mais... ayant un potentiel très dangereux si on les laisse faire. D'après les informations qui m'ont été communiqué, Sokamura ne possède aucun pouvoir particulier, il se bat a l'ancienne avec un marteau de guerre lourd et base ses capacités sur la puissance de ses coups. Les renseignements estimes l'équipage cible comme comptant une trentaine de membres aux potentiels particulièrement faible, de plus, un marin est infiltré a bord, ce qui facilitera grandement notre mission du jour.

Cependant, sur l'ordre de mission, il est clairement stipulé de se tenir à distance du pirate jusqu'à recevoir l'ordre express de lancer l'assaut, notre approche devait se limiter pour l'instant à de l'observation, de l'avertissement et a de la canonnade préventive...

"Andersen ! Remplacer l'homme de quart dans le nid de pie, je compte sur vous pour ouvrir l'oeil, le succès de notre mission dépend de vous !"

Mais... A peine eus-je donné cet ordre en direct que de là-haut tomba un cri... L'homme de quart, de ceux sous les ordres du matelot 1ère classe, annonçait l'approche de voile à l'horizon, puis quelques minutes plus tard, il précisa que cela était une corvette battant pavillon pirate... Une tête de mort blanche sur un marteau de guerre d'or.

"Canonniers a vos postes ! Que toutes les sections se tienne prêt au combat ! Attendez mes ordres. "

Je me tenais alors auprès de l'escargot-phone de la section, celui qui est relié directement au tableau de communication de la base, quelques branchements à faire et je me retrouverais en contact avec le commandant.

"Ici le Lieutenant Blamoka du 5e peloton. La cible est en vue, attendons vos ordre mon commandant !"[/b]


Dernière édition par Laïa Blamoka le Lun 12 Oct 2015 - 10:19, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t15320-mon-reve-c-est-d-en-trouver-justement-unhttp://www.onepiece-requiem.net/t15434-ft-de-laia-blamoka#177291
avatar
Saez Andersen
• Sergent •

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1231
Popularité: 35
Intégrité: 25

Sam 3 Oct 2015 - 4:29



Je me demande pourquoi le matelot Clark croit que le boulot d'éclaireur est de confectionner des éclairs vanille, chocolat, café. La tâche est pourtant simple, il suffit de repérer le terrain et suivre une piste particulière qui nous mènerait vers un repère de malfrats, s'assurer qu'il n'y a pas de danger pour y parvenir et finalement avertir les autres escouades pour qu'ils puissent progresser en notre sens et s'atteler à la plus difficile des actions. L'élimination, radicale, net et sans bavure. Soit aucune pertes civiles.

Pendant que la vigie observe attentivement la mer où nous voguons à bord de l'indomptable Queen. Oui, nous avons opté à ce nom en hommage au Lieutenant-Colonel qui a défié l'indestructible Tamaka. Mais du point de vue du Lieutenant, il semble qu'elle ai choisis ce nom juste parce que ça faisait classe et ferme, même si je ne vois pas le rapport direct. Qui a entre le laxiste Oliver. Fermeté, c'était vraiment pas son fort ! Paix à son âme, comme on dit tout en buvant un délicieux Lungo, légèrement épicé avec un arrière goût de cannelle. Ce qui vaut une haleine de chacal à tous ceux qui l'ont bu. Et y'a que l'escouade ''Shiro'' qui en a eu le privilège. Pas pratique de sentir la haine à des mètres.

Inadvertam que pourra ! Je suis sûr que notre bon vieux Cuistot en herbe, le vieux loubard de la troupe, j'ai nommé Manu ! Il nous a bien confectionné un de ces gâteaux qu'on aime tant avec le reste de café... Tiens, une spécialité de South Blue ? Ah, c'est une crème ? Avec des biscuits pour gosses ? Mais encore ? Tira ? Mizu ?

Tiramisu ! Pourquoi ce nom ? C'est le surnom d'une de tes ex-copines. Mais Manu, vivre libre, c'est être seul. Allez dix de perdues, un copain de retrouvé !

Soudain, le Pierrot gueule à tout va ! Oui, j'ai oublié de mentionné que c'était lui là-haut à surveiller attentivement... ''MON FRANGIN ! MON POTO ! NAVIRE ENNEMI !''

Avant même que la Lieutenant ne soit en contact avec le commandant, et au moment où elle demande l'ordre pour tirer sur la cible que déjà, je suis sur un canon à régler l'angle de tir. On m'a toujours appris à viser trois fois supérieur à l'angle de l'auriculaire à l'index divisé par trois multiplié par deux sur un rayon de deux fois la longueur du canon pour la hauteur, ce qui fera la perte de l'ennemi. J'allume la mèche !

Et je crie : Jillegamèche ! T'es qu'un !''BoOuum!''

...
http://www.onepiece-requiem.net/t15254-http://www.onepiece-requiem.net/t15426-saez-andersen
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 6 Oct 2015 - 19:03




-J'espère que vous avez une bonne explication Lieutenant.

La voix dans le den-den est dur, on lui a communiqué en même temps que le navire de Blamoka avait ouvert le feu. Il souffle longuement avant de s'allumer un cigare et d'observer sur son bureau ses poings américains.

-Pour une fois que je suis pas au front et dans une opération délicate, dès le premier engagement un incident survient. J'espère pour vous que le navire est pas entrain de couler.

Le ton de sa voix ne laisse rien envisager d'aimable. Il faut dire que tirer sans avoir attendu ses instructions ne lui plait guère. La hiérarchie à pour Ramsteil une importance primordiale surtout dans le cadre d'une opération si délicate. Et il compte bien se faire comprendre une bonne fois pour toute.

-C'était votre unique avertissement Lieutenant. Encerclez moi ces pirates, je vous rappel qu'on a un informateur à bord. Identifiez le, le dossier vous sera communiqué sous peu. En attendant le bateau ne doit pas sombrer avant que vous l'avez extrait de ce foutoir entendu?! Vous avez carte blanche pour le reste, si possible tâchez d'appréhender quelques individus.

Il tire sur son cigare et se lève.

-Ce sera tout Lieutenant
avatar
Laïa Blamoka
•• Commandant ••

♦ Localisation : Base du G2

Feuille de personnage
Dorikis: 1760
Popularité: +63
Intégrité: 58

Mar 6 Oct 2015 - 20:14

Mes hommes avaient envie d'en découdre, c'était certain, mais de là à désobéir directement à mes ordres, aux ordres du commandant qui plus est, je devais sévir, et pas qu'un peu. Je devais rattraper le coup ou je passerais un sale quart d'heure lorsque j'arriverais au point de rendez-vous. Plus le choix maintenant, l'ennemi ripostait sans attendre.

"Canonniers, a vos pièces ! Immobilisez moi ce tas de bois vermoulu ! Attention, ne le coulez pas, où vous aurez de mes nouvelles.

Sergents Laquet et Sergent Ramord, menez vos hommes à l'abordage par tribord, épéistes devant, fusiliers derrière ! Pas de quartier avec l'équipage !

Sergent Livord et Brême, abordage par le pont avant, réduisez la résistance, pas de quartier avec l'équipage !

Sergent Simon et Aréa, les ordres sont les mêmes, mais aborder par l'arrière ! Trouvez le trésor du pirate, faites quelques prisonniers, tuez tout les autres !

Sergent Livuel et Sistérion en réserve !

Exécutions !"


Il me restait à régler un problème avec un de mes hommes, celui là même qui avait tirer sans attendre les ordres. Je le cherchais des yeux et je fini par le trouver. Me dirigeant vers lui d'un pas lourd, furieuses, tous devait le sentir, car tous s'écartait de mon chemin et rapidement le 1er matelot se retrouva isolé des autres car tout le monde devinait sans doute, que c'est lui ma cible. Même les Manu et Pierrot s'était écarté...

D'un ton pourtant très calme, je m'adressais à lui, mais c'était un faux calme, car une vrai colère était là, si intense, qu'il n'était nullement nécessaire de hausser la voix.

"Bien, bien, bien... Je vois que j'ai affaire a un idiot, suffisamment bête pour ne pas attendre les ordres... Et mettre en péril la réussite de la mission... Andersen... Vous rester a bord, dans le nid de pie. JE NE VEUX VOUS VOIRE SOUS AUCUN PRÉTEXTE A BORD DU NAVIRE PIRATE ! SUIS-JE BIEN CLAIRE ? Je vous abattrais sur le champs de mes propres mains si vous désobéissez."

Heureusement que le gros de la troupe n'était pas comme lui, et il était certain que la réaction de mes hommes seraient en ça défaveur, car jusque là, je m'étais montré plutôt magnanime, aucune hausse de ton, aucune réaction de ce genre... Cependant, je craignais qu'il le tienne isolé d'eux, et ça je ne le voulais pas, son dossier était tout de même impressionnant.

"Sergent Loméli, à la manœuvre ! Menez nous à l'abordage ! Je m'occupe de leur capitaine !

A tout les sergents, nous avons un des nôtres a bord, la priorité est de le localiser et couvrir sa venu sont mouvement vers l'Indomptable Queen !"
http://www.onepiece-requiem.net/t15320-mon-reve-c-est-d-en-trouver-justement-unhttp://www.onepiece-requiem.net/t15434-ft-de-laia-blamoka#177291
avatar
Saez Andersen
• Sergent •

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1231
Popularité: 35
Intégrité: 25

Ven 9 Oct 2015 - 22:22



J'ai pas l'habitude de rester sur le banc de touche. Encore moins d'obéir à une pimbêche qui se croit tout permis et qui croit connaître tout de la marine juste pour avoir passé une année dans une école à papa pour être officier. Mais si on n'a pas le talent, ni les épaules pour l'être, faut savoir qu'on ne laisse jamais un pion sur la touche. J'ai appris ça de mes années passés sur le front, de ces jours libres où l'on t'apprend la vie quitte à morfler jusqu'à la moelle.

Alors je prends un malin plaisir à ne pas obéir à cette chef qui n'a pas le charisme nécessaire pour contenir un homme comme moi, what else ? C'est alors que je plonge dans l'eau et je nage vers l'arrière du bateau ennemi là où j'aperçois sur la rambarde en train de se faire éjecter, cheveux mi-longs, une barbe qu'il s'est fait poussé car la dernière fois que je l'ai vu, il avait moins de poils sur le menton. L'esprit vengeur frappe notre allié qui tombe à l'eau, je nage comme un vrai poisson dans l'eau et le rattrape.

- T'as le chic pour te mettre dans des situations délicates, Nel !
- Héhé, c'est toi qui a tiré ce boulet en plein dans le mât principal, j'ai su que c'était toi Saez. Toujours aussi fou...
- Ouais, quand on m'a dit qu'il y'avait un des nôtres en infiltration, j'ai tout de suite pensé à toi, surtout après notre conversation sur ta mission, il y'a quelques jours quand j'étais au QG.
- Oui, arrête de parler... Remonte moi sur le navire.
- L'indomptable Queen.
- Chic le nom.

J'attrape la corde et je me hisse en haut. Nel fait de même et nous intégrons l'IQ. Alors une tasse de café, ça te fera du bien ? Et dit moi, comment tu t'es fait spotted ? Bah tu vois, c'est comme dans les parties de loup garou. Dés que tu te défends, on te prend pour cible et quand tu ne sais plus quoi dire, c'est mort et quand un gars te suspecte de près, seul à seul. Le farceur te jette par dessus bord sans état d'âme.

Compliqué la vie de marine. A qui le dis-tu ! Je me fais mater par une idiote...

- Appel à tous les marines ! Retraite ! Je répète : Retraite immédiate. Le colis a été réceptionné.

http://www.onepiece-requiem.net/t15254-http://www.onepiece-requiem.net/t15426-saez-andersen
avatar
Laïa Blamoka
•• Commandant ••

♦ Localisation : Base du G2

Feuille de personnage
Dorikis: 1760
Popularité: +63
Intégrité: 58

Ven 9 Oct 2015 - 23:53

Dans une manœuvre efficace, le sergent Loméli nous mena tout contre le navire pirate, grappin lancé et fixé, nous voilà attaché au navire pirate. Le tout dans avec une précision que je n'attendais pas que je n'avais spécifiquement prévu et ordonnée, les sections d'encerclement était prête, les sections resté à bord n"hésitèrent pas une seconde a bondir sur le pont du navire pirate, moi en tête. Les embarqués n'attendaient que cela pour agir et utiliser leurs grappins pour monter a bord et prendre les pirate à revers, rapidement, l'avant et l'arrière furent sous contrôle, peu de pirate y étaient postés, mais où était leur capitaine ?

Je ne le voyais nul part, je ne le trouvais pas. Deux hommes m'attaquèrent, tête tranchée sans trop d'effort, je fonce dans le tas en exécutant une frappe circulaire dévastatrice au milieu des ennemis... Ma lame en rencontre une autre avec violence, l'ennemi tout proche a portée, sans attendre, un coup de boule, un coup latéral, il ne se relèvera plus. Les pirates autour paniquaient, j'avais tué leur second, qui leur semblait si fort à leur yeux, certain ce rendent, ils se font trancher la gorge par un grand gaillard armée d'une hache de guerre a deux mains.

J’entends les ordres d'Andersen, l'indic de la marine était donc en sécurité... Pas le temps de réfléchir, le gaillard m'attaque, un coup qui m'aurait tranchée de haut en bas si je ne l'avais pas évitée, je le jaugeais d'abord, évitant aisément ses coups... Lent, il était lent, mais fort, je n'avais pas le droit à l'erreur. Il me sous-estimait, pour lui je ne semblais sans doute n'être qu'une gamine. Je prépare une attaque tout en continuant d'éviter les coups, un coup horizontal, je me mis un genou a terre, tout en imitant son geste. Je perdis une touffe de cheveux, lui perdit une jambe et s'écroula par terre. Pas de temps de répit pour lui, ma lame s'enfonça dans sa main lui faisant lâcher son arme.Le capitaine Sokamura (550 Dorikis) était hors combat, comme l'ensemble de son équipage.

Je pensais, maintenant, avoir prouvé ma valeur à mes hommes. D'ailleurs, lorsque je retournais a bord en trainant le capitaine pirate difficilement pour l'attacher solidement et sans ménagement a notre mât.

"Caporal Hans ! Maintenez-le en vie, rien de plus, rien de moins, vos hommes se chargeront de soigner nos blesser. Tout les chef de section au rapport !"

Plutôt satisfaite, très peu de pertes mais plein de petit bobo. Deux morts, un blessé grave et quinze blessés léger et par dessus tout, en plus du capitaine, huit prisonniers avaient été fait. Ça me semblait correct pour une première véritable montée au feu pour moi. Mon regard se posa longuement sur le Premier Matelot.

"Vous avez donnés les bon ordres au bon moment, Andersen. Vous avez bien fait, le capitaine aurait sans nul doute augmenter nos pertes. Vous avez commis un grave impair en tirant. Peut-être devrais-je sévir encore plus pour cela..."

On me souffla à l'oreille ce que ce gaillard avait fait... Mon regard devient d'abord sombre... Il n'était pas resté à bord... Puis je lui souris... Il n'avait pas non plus été sur le navire pirate...

"Décidément Andersen ! Vous me mettez vraiment à l'épreuve... Je vois claire dans le jeu du commandant... Il m'a nommé ici pour que vous me mettiez à l'épreuve... Et bien, vous voilà caporal maintenant ! Oh, je n’oublie pas votre désobéissance, loin de là, mais je récompense votre bravoure. Allez ! Maintenant menez une équipe pour la fouille de la corvette..."
http://www.onepiece-requiem.net/t15320-mon-reve-c-est-d-en-trouver-justement-unhttp://www.onepiece-requiem.net/t15434-ft-de-laia-blamoka#177291
avatar
Saez Andersen
• Sergent •

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1231
Popularité: 35
Intégrité: 25

Lun 12 Oct 2015 - 9:34


Caporal ? Je m'y attendais pas vraiment. C'est significatif et bien punchy. Je remonte en estime de soi et un bonus charisme évident. Finalement, je m'y étais habitué au rand de simple matelot. Maintenant, mes potes vont me voir comme un supérieur. Je ne suis rien de tel, je resterai leur ami en tout cas, je l'espère. Vous avez d'autres surprises à m'annoncer Lieutenant car je crois faire une indigestion au Tiramisu. Je suis peut-être allergique à la caféine, vous m'en direz tant !

Ok pour la fouille ! Brad ! Nico ! Ali ! Loic ! La voix vous annonce qu'il est temps de me suivre... Euh, je veux dire : Pierrot ! Manu ! Et les autres branquignoles, suivez-moi... Une fois sur le bateau ennemi, on place quelques notes sur un calepin, on dépose des feuilles-indice et on énumère les preuves. La cuisine semble nickel, les chambres aussi, rien de suspect. A la cale, de la gnole à foison de quoi alimenter tout un régiment et entre chaque tonneau, quelques babioles sans grande valeur à mes yeux. Et bien évidemment, des armes et des munitions de quoi gangrener un peuple sous l'oppression.

On se retire et je tiens un speech plus ou moins à l'arrache en m'adressant au Lieutenant, tout en feignant de dire l'essentiel. Je passe vite fait sur la trouvaille des armes et je déclare qu'il n'y a rien d'autres à signaler. Rapport fait, je m'allonge et reprend une part de gâteau avant de boire quelques gorgées de mon élixir favoris.

Et bien Lieutenant, c'est ce qu'on appelle du bon boulot... Maintenant, il faut épingler le reste du groupe et je vous laisse le soin de mener votre interrogatoire, car je pense que cette affaire est bien plus sordide en apparence.

http://www.onepiece-requiem.net/t15254-http://www.onepiece-requiem.net/t15426-saez-andersen
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1