AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 8 Oct 2015 - 18:33

La Septième Mer
  Nouveau Monde


 
Les Mers du Nouveau Monde


Depuis que l'homme sait construire un navire, il sait aussi se rendre sur le Nouveau Monde pour y faire naufrage. Et donner des noms aux endroits qu'il parvient a traverser sans y laisser sa peau. Ainsi, suivant ce qu'on y trouve, l'Océan du Nouveau Monde est divisée en de nombreuses mers, aux noms évocateur ou pas du tout, connues de tous ou uniquement des rares navigateurs les ayant parcourues, et délimitant au choix des portions de territoires ou des zones ou les règles de navigation différent.

  • Le Cercle d'or :
    Le Cercle d'Or est le nom choisi par le Gouvernement pour désigner l'ensemble du territoire sous son contrôle dans le Nouveau Monde. Les iles qui font partie de cette zone sont reliés entre elles par un formidable réseau de train des mers, et les flottes de la marine venue de la base G-5 y sont présente en nombre. La navigation y est donc particulièrement sure et la plupart des pirates ont a cœur de se détourner vers les extrémités de Calm Belt pour continuer leur progression.

  • La Mer Maubeugemour :
    Cette mer, située aux alentours des iles de Raijin, de Réverie et d'Elysia, est connue pour son climat extrêmement instable et les monstrueuses précipitation qu'on y trouve. Une pluie dans ses eaux la peut prendre la forme de gouttes d'eau de la taille d'un navire. Gouttes d'eau qui selon le temps peuvent se transformer en vol en gigantesque grêlons capable de couler en quelques minutes une flotte entière de navires et vous laisser soudain en train de naviguer au cœur d'un archipel d'icebergs, ou provoque un véritable déluge de neige qui tient plus d'une soudaine avalanche que de n'importe quoi d'autre.

  • La Mer d'Ed War:
    La mer d'Ed War est une zone d'abord connue pour ses gigantesques tornades, si nombreuses qu'il est rare d'en voir moins d'une dizaine fendre le ciel en même temps, prêtes à tout moment à happer les navires dont le pilote n'est pas extraordinairement vigilant. Elle est aussi célèbre car c'est ici que se déroula l'une des batailles navales les plus mémorables de l’ère héroïque, opposant la flotte de Shiki, le lion d'or, et l'Oro jackson, commandé par celui qui deviendrait le seigneur des pirates. Gold Roger.

  • Le Miroir des Eaux Calmes :
    Le Miroir des Eaux Calmes, ou plus simplement, le Miroir, est la mer intérieure du Royaume de Wano. Ceinte par une muraille artificielle et adossée à Calm Belt, c'est une zone extrêmement calme ou les tempêtes sont rares et la navigation presque facile. Presque, car elle est souvent parcourue de brumes traitres venue de la mer des brumes, chargées de mirages et ou l'on peut se perdre comme un rien. Et par temps clair, la réverbération du soleil sur ses eaux miroirs est si forte que nombreux sont les marins aveugles à sillonner la zone.

  • Les iles sous le vent :
    La zone qu'on nomme les iles sous le vent se situe juste au delà de la base G-11, dernière place forte du GM sur le Nouveau Monde. C'est le royaume des pirates, forbans, flibustiers et loups de mers de toutes sortes. Ici les iles sont toutes aux mains des empereurs de la piraterie, et l'anarchie y règne en maitre.

  • Les Eauxnoires :
    Comme le triangle Florian sur Grand Line, les Eauxnoires sont un lieu de sinistre réputation depuis que le malvoulant en a fait son royaume. C'est dans ses eaux que se trouve sa sinistre prison, qu'on dit si infect que même les pires histoires qu'on rapport sur elle ne sont qu'une vision amoindrie des véritables horreurs qui se passent la bas. Ici aussi qu'on trouve deux de ses plus anciennes places fortes, et ici enfin qu'on a le plus de malchance de croiser par hasard le Fléau en personne.

La Météo et les courants


Encore plus que le départ déjà dangereux de la route de tous les périls, le Nouveau Monde est la proie constante d'innombrables phénomènes climatiques plus ou moins connus et répertoriés, mais tous ou presque mortellement dangereux, et rares les navigateurs assez habiles pour les repérer et les prevenir tous. Les exemples cités plus bas peuvent vous tomber dessus par surprise absolument partout, et ne sont absolument pas les seuls qu'on peut rencontrer en naviguant sur le Nouveau Monde.

  • Les courants Serpentaires :
    Des geysers de tailles variables dont le nom vient de leur mauvaise habitude de se retourner en l'air comme des serpents pour revenir s'abattre violemment sur les navires, voir de les poursuivre comme s'ils étaient doués d'une vie propre.
    De nombreux récits de marins les attribuent aux Poulmars. Une légendaire race de pieuvres géantes vivant au fond des mers, premiers maitres du karaté aquatique, utilisant leur maitrise des eaux pour chasser des proies en provoquant des naufrages jusqu'en surface...

  • Le Thurst Up Stream  :
    Un puissant geyser vertical, a l'image du Knock Up Stream de Jaya. Sauf que celui la peut apparaitre sans prévenir n'importe ou, et qu'il provoque le plus souvent une véritable irruption de dizaines de geysers autour de lui. Détail amusant, de nombreux monstres de tailles moyennes semblent adorer vivre a proximité de ses courants. Ce qui fait que si votre bateau n'est pas coupé en deux par un geyser, vous pourrez avoir la chance de voir quelques tonnes de dents et d'écailles vous tomber dessus depuis le ciel pour essayer de vous bouffer.
    Les Poulmars ayant bon dos, de nombreux récits leurs attribuent aussi ce genre d'attaques.

  • Le White Strom :
    Le Whitestorm est une tornade reconnaissable à sa couleur blanche et a ses étranges évolutions bien différentes des tornades verticales habituelles. Elle apparait et gagne sa pleine puissance en un temps très court, happe tout ce qui traine autour d'elle et disparait tout aussi vite. Détail amusant, on prétend que si elle recrache parfois des épaves, elle ne rend par contre jamais un seul cadavre...
    Surement encore un coup des Poulmars...

  • Les vagues Falaises :
    Vagues falaises, Murs de mer, Salut du Poulmar, on donne de nombreux noms a ce phénomène qui défie purement et simplement les lois de la physique. La mer s'ouvre soudain littéralement en deux, et on se retrouve soudain à voguer sur une mer aussi verticale qu'un mur. Et puis évidemment, la gravité l'emporte et on chute au fond de l'eau juste avant que les falaises ne se referment.

  • Les Mirages et le Brouillard :
    Sur le Nouveau monde le brouillard est si épais qu'on peut presque le couper au couteau, si opaque qu'on a parfois du mal a voir sa main même quand on se l'agite sous le nez, si subit qu'on est parfois plongé dedans avant même d'avoir pu dire qu'il fait beau aujourd'hui. Et quand on a pas de brouillard mais un temps clair et dégagé, on a toutes les chances de tomber sur des mirages. Des iles volantes, des flottes fantômes disparus depuis des siècles et qui continuent a errer sans répit en terrorisant les marins. Surgissant à l'improviste pour surprendre les vigies très vite incapable de différencier un ennemi réel d'un mirage éthéré.

  • Le Black Out:
    Sur le Nouveau Monde il arrive aussi d’être soudain plongé dans les ténèbres totales d'une nuit sans lunes ni étoile. Phénomène inccompréhensible mais au combien oppressant ou seules les lumières artificiels éclairent encore quelques choses. Le Black Out plonge l'océan dans un noir complet ou la plus petite lumière est soudain aussi voyante que le phare le plus lumineux. Ce qui fait la joie de ceux qui ont décidés d'y vivre. Naufrageurs et poissons lampes géants en tête.

  • Les mers brulantes :
    Le fond du Nouveau Monde regorge de chaines de volcans endormis dont l'activité se réveille soudain, pour le malheur des navires voguant au dessus. L'eau se met a chauffer puis à bouillir, l'air se charge de souffre et devient plus brulant que dans un four. On parle de navires entiers s'embrasant soudain spontanément, consumés par les souffles des volcans.  
    Pour ceux qui survivent néanmoins, la pêche s’avère ensuite très fructueuse, et le poisson péché déjà cuit à point.

  • Le vent du Démon :
    Le vent du Démon est un vent qu'on dit provenir tout droit de Rough Tell. Il est si chargé en sels marins qu'il peut transformer un homme en statue de sel si on l'y expose trop longtemps. Mais s'il porte ce nom la, c'est surtout que quand il souffle, aucun porteur de fruits du démon ne peut utiliser ses pouvoirs.


Historique & Évènements récents



Les monstres et les marins célèbres




 
Page 1 sur 1