AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


seek and destroy

Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Jeu 8 Oct 2015 - 21:05

Dans la cabine il règne une chaleur d'enfer. Hopper sue. De grosses goûtes coulent le long de son front. Elles couleront, le Sergent n'a même plus le courage de les essuyer. Dehors, le roulis des vagues s'est calmé. On approche de la côte. Alabasta, son royaume, son désert. Et leur mission. Eux, c'est la commandante d'élite Ayzami Lin et Hopper Jo, tous deux fraîchement recrutés gradés de la 102ème division d'élite. C'est long. Comme leur mission. Peut-être. Comment l'avait-il formulé, le Colonel Kattar? Hopper tente de s'en souvenir, mais sa tête est embuée par les trop nombreux cigares consommés. Ha oui...

"Janai Reyzon. Membre de l'armée révolutionnaire, gradé. Il serait en ce moment sur l'île d'Alabasta. Commandante, Sergent, confirmer la présence de la cible pour élimination. Sa localisation est approximativement de CE secteur."

Calme, le colonel avait alors pointé stoïquement la plus grande partie de la carte, colorisé de jaune. Le désert d'Alabasta. L'un des plus grands existants. La cible était là. Peut-être. Quelque part. Pas de question à poser. C'est une affirmation. Le colonel veut juste des résultats. Ayzami et Hopper avait donc préparer leur pactage de survie, laissant le Colonel seul avec le vieux et mystérieux Genji. Pas un mot sur l'origine de l'information, sa cote de probabilité, rien. Juste l'expression glacé et puissante du Colonel, cette confiante et effrayante servitude. Alors qu'ils embarquaient sur la goélette en équipage réduis, ils reçurent un enveloppe avec l'ordre de mission précis. C'était il a trois jours.

Maintenant qu'ils approchent de terre (et de cible?) Hopper tire de sa poche l'ordre de mission, chiffonné et humide. Il le déplie et relit pour le énième fois l'écriture serrée et ferme:

"Discrétion maximal, opération sous-marin. Vous êtes seuls."

Voila.

du coin de l'oeil, Hopper observe la commandante Ayzami. Plus la côte approche, plus l'atmosphère est lourde et Lin ne fait rien pour l'apaiser. Chacun réagit à sa façon se dit Hopper, en allumant un autre cigare. Dans une heure, ils auront débarqués. Dans une heure, ils commenceront leur traversée, sans support, sans secours, sans se faire voir. Une fois arrivé au point indiqué par Jakku Kattar, la traque commencera. Pas la traque à l'homme mais bien la traque à la piste. Car s'ils ne la trouvent pas très vite, ils seront obligés de ratisser plusieurs milliers de lieus au carré. A deux ça peut être long. Et il fait vraiment chaud.  
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Mer 28 Oct 2015 - 18:17

Après un long moment sans rien faire Lin était enfin de retour sur le terrain. Elle avait été affectée avec son collègue Jo sur une mission qui s'annoncait compliquée il faut le dire ! Le Colonel ne commençait pas dans la dentelle, il espérait que la commandante et le sergent localisent et éliminent Janai Reyson, un gradé de la Révolution rien que ça !
Ahh la Révolution, que de souvenirs pour la rouquine qui avait déjà croisé le fer avec un bon paquet d'entre eux sur la quatrieme voie de Grand Line. Elle était à la fois nostalgique et impatiente de frapper à nouveau un grand coup dans cette fourmilière.

La chaleur régnait dans les cabines du navire et ni Hopper, ni Lin n'avaient le droit de sortir, c'était une opération qui allait être menée dans le secret et la discretion la plus absolue. La Commandante n'était pas très tranquille, son truc à elle c'est plutôt foncer dans le tas et faire le plus de dégats possible... Du coup elle espérait que son collègue soit un peu plus habitué qu'elle sur ce genre de mission.
En repassant en revue son sac de survie elle repensait au brief, ils allaient être deux pour ratisser le plus grand desert d'Alabasta rien que ça. Se lancer dans le desert sans plus d'information relevait du suicide à coup sûr. La tigresse était songeuse, pour une fois elle essayait de réflechir à une solution, se mettant à la place des têtes pensantes qu'elle conaissait.


*Qu'auraient fait Toji, Red, Rachel... ou même Ryuuku ?*


Peu de temps après les deux marins arrivèrent à destination, on les fit descendre discrètement au niveau d'un petit port marchand, désormais ils étaient livrés à eux même.
La rouquine demanda à Jo de patienter un instant, elle sortie un petit élastique et s'attacha les cheveux en arrière.


- Avec la chaleur je préfère dégager mon front... et puis on a tellement frapper sur la Révolution du temps des Sea Wolves qu'on est pas à l'abris que ma tête soit dans leurs fichiers aujourd'hui... Avec un peu de malchance...


C'était peu de chose, surtout que depuis le temps qu'elle n'était plus en activitée son visage devait avoir disparue de la mémoire des gens. "Mais on ne sait jamais" se disait-elle, puis de toute façon c'était surtout pour éviter d'avoir le front pleins de sueurs à cause de la chaleur et de ses cheveux devant la gueule en vérité. Même si se découvrir n'est pas une très bonne idée dans le desert elle préféra enlever sa veste aussi histoire d'être plus à l'aise.
Une fois prête la jeune femme s'adressa à son collègue.


- Bon du coup je suppose que je peux t'appeler Jo ? Et si on allait à la pèche aux informations ? Je me vois mal foncer dans le desert tête baissée en fait...

Elle regardait autour d'elle, histoire de voir si y'avait pas un bar ou un truc dans le genre qui serait propice à la pèche aux infos. Pour une fois la commandante comptais bien utiliser un peu plus sa tête et éviter de se retrouver dans des situations aussi moisies que... Gueule de Requin par exemple.
(((( Je suis de retour mon petit Jo ! T'inquiète qu'il y'aura pas 1 mois de délais pour le prochain post je peux te le jurer sur tout ce que j'ai de sacré !!!)))
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Jeu 29 Oct 2015 - 13:17

La pêche aux infos..Un passage obligé. Se lancer dans le désert, comme ça, au petit bonheur la chance, s'était du pur suicide. Néanmoins, le Sergent est réticent voir dubitatif à cette idée. Dans ce village portuaire, tout le monde connait tout le monde, assurément. Et deux gus débarqués de nul part trainant à la table de la taverne, questionnant style: "vous n'auriez pas vu un homme passé, le genre... grand, brun puis révolutionnaire aussi?" c'était le meilleur moyen de se faire repérer à peine arriver.

Il nous faut une couverture.


Une couverture et des conseils. La première chose qui inquiète le Sergent n'est pas tant de retrouver ou non Janaï, mais bien de survivre à une traque dans l'un des plus grands déserts du monde. Un désert, ce n'est pas un salon de thé. On ne s'y aventure pas sans au moins la connaissance des dangers qui le garnissent. Traverser cette étendue de sable... Plutôt ... sportif comme exploit... ... ... ! Une idée vient d'éclore dans la caboche à Jo! Petit sourire en coin, il se tourne vers Lin. Elle vient de nouer ses cheveux en arrière et ça colle parfaitement à ce que Jo a en tête.
Jo c'est très bien, et mieux vaut éviter de dire nos noms de famille.. et nos grades tout haut, Lin. D'ailleurs, je propose une changement de carrière, mais écoutez plutôt...

---

La taverne du bourg est rustique. C'est un pléonasme. Et pourtant, c'est accueillant et ça ne manque pas de charme. Il y a dans l'air une odeur de narguilé et d'encens. Fait amusant: l'eau est la plus cher des boissons. Mais ils ont un très bon alcool de bois sec. Ca pic un peu sur l'attaque de langue, mais c'est rond sur le fond de palais. Jo sait apprécier, les fesses inconfortablement posée sur une baquette nue. L'homme en face de lui se penche. Jo peut observer clairement son visage séché par le soleil et ses joues creusées.
Et donc, vous avez traversez East Blue à la nage!?

Haha, non. Moi j'étais sur le bateau d'accompagnement, bien au sec. La carte dans une main, la lunette dans l'autre, pour m'assurer que nous suivions le bon itinéraire et qu'il n'y avait pas de roi des mers à l'horizon. La championne a fait tout le boulot!

Qu'il dit en tapant une grosse claque dans le dos de Lin. La rousse rit jaune. Enfin, c'est l'idée que s'en fait Jo. Il ne sait pas si elle est à l'aise avec son nouveau rôle, pourtant le sergent trouve que ça lui va comme un gant. Lin, sportive de l'extrême, toujours à la recherche de nouveaux exploits et repoussant les limites du corps comme personne avant elle. Et lui, Jo, coach de talent, qui accompagne sa protégé et l'encadre dans ses exploits. Leur nouveau projet: la traversée u désert d'Alabasta à pied, en moins de dix jours.
Et eux, ils vont aussi faire la traversée?


Demande l'homme en pointant du doigt les deux soldats engagés 2ème classe de la 102ème assis derrière la table de Lin et Jo. Jo se retourne vers eux, repensant à leur tête lorsqu'ils ont dû laisser derrière eux leur uniforme rouge sang pour le troquer contre des vêtements de marche.
Eux, ils seront avec moi, sur les chameaux, pour veiller sur la championne et voir à ce qu'elle n'aie besoin de penser à rien.
 
Les deux gus se taisent, trop occupés à subir la chaleur. Ils suent à grosses gouttes et leur interlocuteur ne manque pas de le remarquer.

Vous allez souffrir vous savez... Moi, j'm'appelle Bob au fait, je suis caravanier. La route que j'emprunte est damée, tous les marchands l'empruntent. Pourtant, c'est pas sans risque. Avec le sable, les distances se couvrent deux fois plus lentement, et je vous parle pour les chemins tracés. Traverser le désert par le centre, en dix jours, je crois que c'est impossible.


Vous croyez?

... J'en suis sûr mon bon monsieur. Même à dos de chameaux, vous mettrez un mois. Sans compter que c'est pas sans risque. Il y a des vers de sables, des crabes géants puis.. le soleil. C'est votre plus grand ennemi. Le soir, la température chute. Il peut geler. Vous auriez plus de chance d'y arriver en creusant.


En creusant?


C'est ce que font les tribus du désert. Ils s'enterrent. C'est dangereux, leurs galeries ne sont pas toujours stables, avec le sable, mais c'est toujours plus fiables que d'être en surface, croyez-moi.


Il devient blanc le Jo. Un peu. Trouvez quelqu'un en surface, boulot difficile, mais si en plus il peut être planqué sous terre...

Y a-t-il des chemins en surface plus facile que d'autres?

Hmmm... D'anciens chemins oui. Parfois les dunes les recouvrent, parfois pas. Certains sont encore arpentés. La seule solution en fait, c'est de suivre les oasis, on ne peut pas faire autrement. Mais dites-vous bien une chose: c'est le désert qui décide quand vous avancer, pas vous.
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Jeu 29 Oct 2015 - 17:03

Une couverture, en vl'a une idée qu'elle était bonne ! Pour le coup Jo avait été sacrément inspiré, désormais il était le coach de Lin, qui elle même était devenue une sorte de sportive de l'extrême toujours à la recherche de nouveaux défis. Vu le physique de Lin ça tenait la route, elle accepta donc sa nouvelle identité sans broncher et le duo de l'extrême se mit en route vers le bar le plus proche.

La rouquine était pas très contente à la taverne, elle qui avait une sainte horreur de l'alcool fort la voilà forcée à s'avaler cet alcool de bois qui manquait de lui détruire les intestins à chaques gorgée. Elle regardait son verre d'un air perplexe en écoutant Jo glaner quelques informations interessantes.


*Sous terre hein ?*

Après tout ça semblait évident, quoi de mieux pour se cacher au milieu du desert que d'avoir une base souterraine ? Malheureusement ça restait une supposition et même en sachant cela fallait encore trouver les galeries et pas se paumer dedans. La commandante se contentait d'écouter, cherchant une idée lumineuse avec les quelques infos mais rien ne venait... Finalement elle prit la parole.


- Et en suivant les oasis on peut tomber sur des guides conaissants les galeries passants sous le desert ?

- Faut voir, j'me balade pas tous les jours dans le desert vous savez.

Bien entendu ça aurait été trop simple, bon au moins le duo avait de nouvelles pistes. Les oasis et les souterrains... Fallait juste espérer que ces pistes ne mennent pas sur rien du tout maintenant. La rouquine se leva, salua le barman et sortie.

- Tu paieras la note coach !

Après avoir fait sa diva, quelques minutes plus tard, Jo la retrouva à l'extérieur de la taverne.

- Bon, je propose qu'on s'oriente vers les oasis, même si ce que nous cherchons est sous terre faut bien qu'ils se ravitaillent en eau de temps en temps non ?

Les oasis semblaient être un point de passage obligé pour traverser le pays en prenant le minimum de risques, il était donc probable d'y croiser des gens connaissant la région ou pourquoi pas connaissants carrement les souterrains. De toute façon fallait déjà aller louer les chameaux, le petit groupe se dirigea donc vers la sortie du petit village.

- HÉ les artistes vous êtes censés être mon soutien sportif, prenez exemple sur Jo bordel.

Ces deux pauvres marins semblaient vraiment souffrir de la chaleur, tant mieux ça les formeras au moins ! Le petit groupe continuait de marcher à travers les rues étroite jusqu'à finalement arriver à ce qui semblait être une sorte d'écurie.

- Bon coach, je te laisse t'occuper de ça hein !

Une vraie diva ! Ce personnage allait à Lin comme un gant ! La jeune femme observait un peu le quartier pendant que les deux larbins étaient en trains de mourirs à l'ombre et Jo en train de s'occuper des montures ainsi que de la carte menant aux oasis.

*Humm...*

Y'avait pas grand monde dehors, quelques passants locaux, deux ou trois échoppes ouvertes mais rien de transcendant. Malgré ça la tigresse n'était pas tranquille, elle avait l'impression d'être observée depuis leurs sortie de la taverne. Sans doute juste une impression vu qu'elle était facilement remarquable avec ses cheveux rouges mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que quelque chose clochait. Fallait pas oublier que la mission était censée être menée en secret. Ce qui impliquait donc de ne pas se faire repérer par la police locale, encore moins par d'éventuels révolutionnaires camouflés dans la nature.
D'un coup Lin prit conscience d'une chose, elle devenait trop parano ! Elle passa sa main sur sa figure et se tourna vers son collègue qui lui indiqua que dés qu'ils seraient prêt à partir on lui donnerait les montures.


- Une bonne chose de faite, tu pense qu'il y'a d'autre truc à faire ici ? Ce doit être le soleil qui m'embrouille mais j'ai la sale impression qu'on à déjà quelqu'un qui nous observe. Peut être des bandits qui sait...

Ça venait de lui traverser l'esprit à nouveau, si ça se trouve c'était juste quelques malandrins locaux en fait, pas de quoi s'inquieter.

- Du coup coach je te laisse mener la danse, on peut partir en direction de l'oasis la plus proche en espérant y trouver quelqu'un ou alors on peut continuer de voir si on trouve quelqu'un pouvant nous aider ici.
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Jeu 29 Oct 2015 - 21:20



Plus vite on part, mieux c'est, Championne.


"Coach", "Championne", chouettes noms de codes, se dit le sergent en préparant les cinq chameaux. Pour le départ, lui et les engagés 2ème classe (qu'il appelle désormais Miky et Mickey) monteront trois chameau, tout chargeant les deux autres avec le matériel: majoritairement de l'eau, puis du matériel de campement basique, plus pelle d'appoint, vêtements de rechange et un baril d'alcool. Ce dernier contient en fait plusieurs pistolets et couteaux, mais il baigne vraiment dans l'alcool par contre. La poudre est cachée dans la doublure des vêtements et dans le manche de la pelle. Une fois assez profondément enfoncé dans le désert, ils mettront toutes les affaires sur un seul chameau, pour que Lin aie une monture. Mais pour l'instant, elle doit démarrer à pied. Couverture oblige....

Hopper sort la carte. Plusieurs Oasis sont noté, mais celui de Yoka,à plusieurs milles à l'est de Yuba, est le plus centrale. Lin a raison quant elle dit qu'il doit bien se ravitailler le Janaï...Pourtant, ils vont devoir se méfier des évidences. Parce que d'abord, Janaï est venu au milieu du désert, ce qui n'a aucun sens. Soit il est fou, soit il a une raison qu'eux ignorent, en tout cas, sa logique leur échappe. Ensuite parce que rien ne se passe jamais comme on l'imagine. Non rien, et tout comme Lin, Jo a l'impression d'être observé.

On y va.


Ils sera difficile de les surveiller en plein désert. Enfin... plus difficile.

---

Bientôt une demi journée qu'ils sont parti, maintenant. Le soleil attaque sa pente ascendante mais la chaleur est d'enfer. Emmitouflé dans son foulard blanc, Hopper souffre, en silence. Le silence c'est beau, se dit-il, en repensant à l'heure entière que Miky et Mickey ont passé à geindre. Doucement, mais ostensiblement. Mais avant qu'Hopper aie pu être définitivement excédé, la commandante Lin, championne pour les intimes, les a taclés. Il ne faut pas se mettre la rousse à dos. C'est un fait. Maintenant, les deux soldats se taisent en suivant leurs supérieurs. D'un regard à sa droite, Jo tente d'évaluer l'état de Lin. Elle qui est montée sur son chameau il y a deux heures à peine, elle semble avoir très bien encaissé sa marche. Un beau monstre la rousse... Pas besoin de s'en faire pour elle. Alors Jo s'en fait pour le chemin. Il regarde sa boussole, la position du soleil et sa carte. Et il soupire. Le vieux caravanier Bob avait raison, traverser par les dunes, c'est lent. Très lent. Ils ont à peine parcouru la moitié du chemin estimé. A cette allure, ils leurs faudra au moins quatre jours pour rejoindre l'Oasis... si une tempête de sable ne s'y met pas. Et ils ne rejoindront jamais le point qu'il avait envisagé pour la nuit, non, pas avant demain au moins. Jo soupire.

On va devoir changer de plan championne.


Il lance la carte à sa commandante. Même si ces noms de code sont amusants, Hopper frissonne chaque fois qu'il nomme sa supérieur hiérarchique "Championne". Ca passera.

On est à peine à à vingt milles au nord de notre point de départ. On va trop lentement. Je propose qu'on bifurque vers l'Ouest, sur encore quinze milles. La carte indique un champ de rocheuses. On pourra s'y abriter plus facilement et on pourra plus facilement masquer nos traces. On devrait y être en fin de jou...

Jo se fige. Quelque chose vient d'attirer son regard, là à une centaine de pas, dans le creux de la dune.

Vous voyez ce que je vois Commandante?


Ca lui a échapper au Jo. La commandante, elle acquiesce.

Bien sûr qu'elle l'a vue. Avant, c'était caché par le flanc de dune, mais maintenant qu'ils ont atteint le col, c'est impossible à rater. Surtout avec toute cette couleur rouge, brune, sur le sable... Jo ne s'attendait pas à trouver des cadavres aujourd'hui...
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Sam 31 Oct 2015 - 23:52

Bordel qu'il faisait chaud ! Si au debut la commandante se disait que ce serait bénéfique pour son bronzage, très vite elle recouvrit ses épaules pour éviter d'attraper une insolation. Ça paraissait long et la rouquine pensait qu'à ce rythme ils arriveraient vite à destination... AHAH la bonne blague ! En vérité ils avaient à peine parcourus la moitié du chemin, même pas. Les deux soldats à l'arrière n'arrêtaient pas de geindres et ça irritait carrément la commandante. Au bout de cinq minute c'était déjà trop pour elle.

- Bon on vas faire simple, le prochain des deux qui ouvre sa gueule il prend un coup de marteau dans la bouche ! Et je rigole pas... C'EST CLAIR ?

Comme deux gamins qu'on viendraient de punirs les deux soldats la fermèrent donc. Au bout d'un moment fallait se rendre à l'évidence, les marins n'avaient aucune chance d'arriver à l'oasis en une journée ! Jo arrêtat la troupe et fit une suggestion à Lin.


- Ça me semble pas mal oui, de toute facon Janai ne vas pas s'envoler du jour au lendemain, sa base non plus je suppose...

Elle rendit la carte à ce brave Jo et ils changerent donc de route vers un lieu ou poser le camp pour la nuit. En chemin ils remarquèrent un bon petit paquet de cadavres coincés entre deux dunes. Rien de très accueillant quoi... Une chose interpellait Lin, plus ils approchaient du champ rocheux et plus les cadavres semblaient frais.

Alors que le soleil amorçait sa descente pour laisser place à la lune, au loin, les marins pouvaient enfin voirs les rochers.

- Bon une fois arrivés Tic et Tac vous dressez les tentes pendant que Jo et moi mettons au point l'itinéraire pour demain. Faites ça bien parce que vous voulez pas me mettre en rogne, c'est clair les artistes ?

- Oui commandante !

Brave petits, c'est que les matelots de la 102 ème commençaient à comprendre qui était la patronne ici !

- Bon Jo maintenant il faut que...

D'un coup un sifflement frôla la joue de la rouquine.

- BORDEL !

On venait de tirer sur la jeune femme, ça venait des rochers un peu plus loin.

- Surement des bandits ! Faites ce que vous pouvez MAIS ESQUIVEZ LES TIRS !

Elle aurait bien dit "à couvert" mais les rochers pour se mettre à couvert était droit devant le groupe, là d'où venait les tirs quoi...

- JO JE PARS DEVANT, SI TU PEUX SUIT MOI !

Aussi sec la jeune femme enleva le voile qu'elle portait contre la chaleur et bondit de sa monture. Un tir de sniper fusa à nouveau, d'un pas rapide Lin esquiva, maintenant elle savait sur quel rocher était le faquin qui osait les attaquer. La tigresse bondit en avant et se transforma, prenant sa forme animale complete. Quatre pattes n'étaient pas de trop pour se mouvoir dans le sable ! Le tigre accourait à toute vitesse en direction du tireur qui n'arrivait pas à toucher une cible aussi agile. La jeune femme ne savait pas si Jo avait prit les devant de son côté mais quelques secondes plus tard la bête grimpait sur le pic rocheux disparaissant un instant du champ de vision de son adversaire.

- JE SUIS LÀ

La seconde suivante elle surgissait, bondissante sous sa forme hybride ! D'un coup de pied bien placé elle désarma le bandit pour ensuite le mettre à terre d'un coup de poing bien senti. Lin se retourna pendant qu'elle maitrisait le laron et hurla.

- FAITES GAFFES IL EST SUREMENT PAS SEUL !
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Dim 1 Nov 2015 - 1:54


Les cadavres sont frais oui. Trop. Ceux qui ont fait ça ne sont pas loin. Et ce sont de sacrés salopards se dit Jo, mentalement. Une pensée qui se renforça, encore et encore. A mesure qu'ils approchaient des rocheuses, de nouveaux cadavres faisaient leurs apparitions. Certains avaient quelques jours, d'autres quelques heures seulement. L'air prenait la légèreté du plomb... Un sentiment paradoxale envahissait Jo: c'était évident, les rocheuses n'étaient pas sûr, et s'y aventurer revenait à s'exposer aux bandits (ou quelques noms qu'on puisse donner à ces animaux) et mettre en péril leur mission première et leurs vies, d'un autre coté, quels marines feraient-ils s'ils détournaient le regard et le pas? Non, il fallait continuer et espérer que tout ce passe bien.

Déjà, le sol durcit, le sable disparaît peu à peu, laissant place à la pierre. Cela fait un demi mille qu'ils n'ont croisé aucun cadavre, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont sorti d'affaires. Et pour preuve, une détonation résonne et un plomb rate la commandante de peu! Tout va très vite. Lin beugle et s'élance vers l'origine du tir, ordonnant à Jo de la suivre. D'autres détonations éclatent à leurs tours. Jo tourne la tête vers Mike et Mickey. Les deux engagés semblent pétrifiés.

*Les hommes de la 102ème n'ont aucune expérience du terrain.*

A plat ventre Tic et Tac! Trouvez un abri et gardez les chameaux à l'oeil! Ne les perdrez surtout pas!


Jo s'élance alors à la suite de Lin, mais elle est déjà loin. Sous sa forme Tigre, impossible de la suivre. Sous sa forme humaine aussi d'ailleurs, susurre une petite voix dans la tête à Jo. Ne jamais jouer en terrain battu. Jo prend à droite et cavale. Plutôt que de foncer sur les tireurs, il décide de les contourner. Mais un problème demeure; Jo n'est pas armé. Il faudra en découdre au corps à corps. Autours de lui, les plombs fusent et il doit user du terrain et de son agilité pour éviter... la mort. Finalement, un rocher de taille suffisante se profile. Il plonge derrière celui-ci pour éviter les derniers impacts qui se rapprochent dangereusement de lui. Dos à la roche, il reprend son souffle le Jo. Il reprend son souffle et il compte. 1, 2, 3. Pause. A, B, C, D et reprise de 1, 2, 3. Deux tireurs. Nord et nord est nord. Un trois coups, un quatre coups. Jo prend une grande inspiration... et bondit! Il pique un bref sprint, puis brutalement change de sens, tout en prenant soin de racler ses pieds au sol. La poussière se lève, et Jo continue son manège, tout en priant, un peu. Un léger nuage sablonneux se fait tandis qu'ils se rapprochent du premier tireur, qui redouble de rythme. Jo plisse les yeux: l'individu est camouflé, à part le bruit de son arme, rien n'indique sa position. Tout à coup, un scintillement se fait, entre deux rochers. Un sourire déforme légèrement les lèvres du sergent. Lestement, il fait un roulé boulé et en profite pour ramasser un caillou. Alors qu'il se relève, son bras et déjà armé, et le caillou part à tout vitesse vers sa cible. Jo entends un cri de douleur bien distinct mais continue sa progression sans faiblir et d'un bond, rejoint le sniper. L'homme, à moitié sonné par la pierre ne voit pas arriver la paume ouverte de Hopper, qui s'écrase dans sa poitrine. Et de un.

*Now, i've got a gun*

C'est de l'anglais. Mais Jo n'y pense pas en s'en saisissant. Il se contente de vérifier que l'arme est chargée, elle l'est. D'ici, il peut voir le deuxième tireur. Rapide, il arme, vise. Tir. Le silence règne à nouveau. Jo s'approche, prudemment néanmoins. Il atteint le corps, froid et lève les yeux. Pas de trace de Lin, mais un autre problème à l'horizon. Un gros problème, sous forme d'une masse jaune orange qui s'approche, rapidement.

Tempête de sable. Youpi.

Pas le temps de souffler, Jo cavale vers l'endroit où il a abandonner Mike et Mikey. Alors qu'il arrive à leur hauteur, il aperçoit Mikey étendu au sol, immobile. Mike est assis à coté de lui, hagard.

Mikey est...

Mort oui. Où sont les chameaux?

Pas de réponse. Si Hopper est infiniment désolé pour le pauvre ère qui ne rejoindra plus jamais sa famille, il l'est encore plus pour les vivants restants, qui sans rationnement ne le seront plus si longtemps. Mais d'abord...

Qu'est-ce que..

D'un geste sec, Jo tire la cape qui entoure les épaules du défunt Mikey. Déjà le sable s'abat sur eux, de plus en plus violemment. Hopper saisit Mike par le bras, le tirant à l'ombre morte d'un rocher et couvre le soldat et lui-même de la cape. Il n'y a plus qu'à attendre la fin de la tempête... Plus qu'à...
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Ven 20 Nov 2015 - 0:26

Lin s'était focalisée sur un des snipers, laissant Jo et les deux artistes s'occuper du reste. Malheureusement elle n'eut pas le temps de voir où en étaient les autres. D'un coup, la tigresse fut soufflée en arrière, tombant du surplomb rocheux où elle était logée. C'était une putain de tempête de sable ! Lin tenta de se mettre à l'abris mais elle était prise en pleins dedans ! Le vent violent emporta la jeune femme s'écraser contre un nouvel amat de rochers.

* ARG !*

Lin souffrait mais c'était pas le moment de se laisser avoir par une pauvre tempête alors que leurs mission venait tout juste de commencer ! Elle roula sur elle même pour se mettre contre le rocher qui lui avait bien fracassée le dos quelques secondes plus tôt. La commandante se plaqua contre le mur et rapprocha ses bras vers elle aussi bien qu'elle le pouvait. Pas de chance elle avait enlevée sa veste... ça lui aurait bien servie pour le coup !

*Bordel j'espere que les autres vont bien...*

Elle ne pouvait qu'attendre, les minutes furent longues, très longues. Finalement la tempête se calma, la rouquine se releva pour contempler le paysage transfiguré par le déplacement du sable. Fallait même pas penser à retrouver la route par laquelle ils étaient arrivés.

- Bon... JOOOOOO ?

La jeune femme cherchait le lieutenant et les deux soldats, après quelques secondes elle trouva le cadavre de Mikey logé entre deux rochers, le corps à moitié recouvert de sable.

- Merde...

La commandante bouillonait de rage, la perte d'un collègue, aussi peu gradé soit-il l'affectait vraiment, lui ravivant des vieux souvenirs.

- MEEERDE !!!!!!

À force de gueuler Lin donna sa position à Jo qui re-apparut au loin, accompagné de Mike le survivant.
L'air sombre, elle s'avanca vers son collègue.



- Content de vous voirs en vies... bordel c'est la merde... Mikey est mort, avec la tempête on sait foutrement plus d'où on vient et j'ai pas vue une seule trace des chameaux...


Elle soupira en croisant les bras, Lin avait beau réfléchire rien ne lui venait à l'esprit.

- Avec un peu de chance la tempête aura révelée un autre chemin ? Pff que faire... aller se balader au hasard dans le desert c'est signer notre arrêt de mort... T'as une idée Jo ?


(((J'ai aucune excuse pour le retard alors remettons nous en selles sans délais !)))
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Ven 27 Nov 2015 - 17:27


Un autre chemin, oui sûrement... mais les mènerait-il vers leur objectif? Autant faire la danse de la pluie et attendre que le ciel fasse pleuvoir de tiquets de lotto gagnants.

Je crois qu'on devrait établir le camp pour ce soir. La nuit va tomber.


Et espérons qu'elle porte conseil. Car sans provisions, les chameaux s'étaient taillé, sans piste clair, sans eau... leurs chances de survies étaient minces.

Mais d'abord, enterrons Mikey.


Tout le monde se tait dès lors. Tout le monde est d'accord. Mike oublie qu'il est un pleutre et se joint au Sergent et à la commandante. Et on creuse, à la main, parce que le matériel est parti avec les chameaux. Quand c'est fait, quand Mikey est enterré, chacun dit quelques mots, pour lui-même. Hopper, il ne le connait pas le Mikey. Mais il le salue, comme le soldat qu'il était, mort en soldat. On prend un rocher et Lin, de ses griffes, grave le nom de Mikey dessus. Juste son nom, pas de grade ou autre. Peut-être plus tard, mais pour l'instant, ça pourrait compromettre la mission. La marine est une maîtresse difficile. Et lorsque c'est fini, c'est fini.

J'ai neutralisé deux tireurs. Normalement, leurs corps devraient être encore là. Fouillons les... on trouvera peut-être quelque chose.


Mais le butin est maigre. Deux gourdes à demi remplies, deux fusils et quelques balles. Aucun indice. Pas de quoi fanfaronner, juste de quoi survivre deux jours, peut-être trois. Le soleil pour sa part tombe, avec lui la nuit. La température chute drastiquement. A l'abri d'un amas rocheux, les trois marines se tiennent assis, immobiles. Un feu brûle, timidement, allumé avec les frusques des tireurs embusqués et quelques branches de buisson sec. Si quelqu'un passe, il les repérera, mais au point où ils en sont, c'est peu être mieux. L'humeur du Sergent, pourtant, est neutre, blindée. Sa tête tourne à pleine vitesse. Une solution, une idée, un plan, c'est de ça qu'ils ont besoin. Plus tard, ils pleureront leur mort, ils penseront au stress, à la soif, à la mort. Maintenant, tant qu'ils sont encore entiers et nourris, il faut en profiter. Et quelque chose gratouille le lobe frontal de Hopper.

Commandante? Ces tireurs, ils n'avaient pas de monture, si?

La commandante n'infirme pas.

Si on suppute, et je le suppute, qu'ils sont en groupe, leur point de rassemblement ne peut pas être loin.


Silence à nouveau.

Je propose que demain, nous ratissions les environs, spécialement vers le Nord -un pré sentiment-. Vous croyez être d'attaque pour neutraliser une bande de plus de cinq hommes?


Hopper lui ne le pourrait pas. Pas comme ça, non préparé et pauvrement armé. Mais le Sergent sait d'où vient la commandante. Et bien qu'il aie entendu le pire et le encore pire sur les Sea Wolf, il sait aussi par quoi ils sont passé et ce qu'ils ont abattu. La commandante Ayzami a survécu à tout cela, sans perdre un seul morceau. Elle est un force de frappe, autant l'utiliser comme tel.
Quant à Janaï... au diable Janaï pour l'instant. On ne pourra pas opérer tranquillement avec ces bandits à chaque coin de dunes... On les trouve, on les abats et avec un peu de chance, on retrouve assez de matériel et de provisions pour continuer notre traque.

Oh! Il y croit presque, à ses mots, le Hopper. Mais dans le ton, dans la voix, il n'arrive pas à masquer sa vrai motivation. Elle est simple et presque honorable: Leurs faire payer la mort de Mikey, durement. Leurs faire comprendre pourquoi, partout dans le monde, quand il faut éliminer quelqu'un, c'est l'élite qu'on envoie.
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Mer 16 Déc 2015 - 18:52

Il avait raison Jo, pour le moment Janai allait devoir passer au second plan, foutu desert ! Les marins allaient devoirs trouver un moyen de retrouver leurs chemins et surtout... de venger la mort d'un de leurs nakama. Les bandits ne perdaient rien pour attendre !

- C'est une bonne idée sergent, dés l'aube nous irons les traquer vers le nord.

Elle serra le poing, la rouquine était motivée à en découdre.
La nuit fut assez tranquille, chacun prenant un tour de garde à tour de rôle histoire d'éviter les embuscades. Même si on se les gelait la forme hybride de Lin était franchement pratique avec sa fourrure pour avoir un peu moins froid pendant qu'elle montait la garde.

Le lendemain pas le temps de trainer, dés les premiers rayons du soleil le groupe était déjà d'attaque, partant vers le nord comme l'avait suggeré Jo. Ils marchèrent un petit moment, profitant de la temperature encore supportable à cette heure-ci et assez rapidement Mike remarqua quelque chose à l'horizon.

*Oh bordel les cons !*

La commandante afficha un large sourire.

- Et bien Coach, votre intuition était juste.

Au loin on pouvait apercevoir de la fumée, pas énormement certes mais assez pour en déduire qu'un feu de camp avait été établie ou en tout cas quelques chose du genre. Sans perdre une seconde les marins accélérèrent le pas, profitant d'être caché par une grande dune de sable. Du haut de leurs amas de sables ils contemplaient une nouvelle formation rocheuse et quelques brigand en train de lever le camp tranquillement. La tigresse essaya de compter le nombre de têtes présentes en bas. Ils étaient une dizaine au bas mot et difficile de dire avec toutes ces pierres si y'en avait pas encore d'autres cachés de la vue des marins.

- Bon je vous propose une stratégie que j'ai apprise chez les Sea Wolves, c'est assez simple.

Les deux hommes se mirent à écouter attentivement Lin, attendant cette fameuse stratégie !

- Vu qu'on aura aucun effet de surprise en déboulant ici autant y aller à l'ancienne.

La jeune femme afficha un large sourire à nouveau.

- Je fonce dans le tas pour attirer l'attention sur moi et vous profitez de la confusion pour frapper sur les flancs ennemis.

C'était presque décevant, aucune originalité, aucune subtilité de la part de cette barbare rousse. Elle ajouta cependant une remarque il faut dire... assez intelligente pour une fois.


- Par contre ce serait bien qu'on les tues pas tous, ils connaissent le desert peut être que l'un d'entre eux sera notre ticket de sortie.

Et puis elle se disait qu'avec tout leurs matos ils devaient bien avoir une carte ou un truc comme ça sur eux.


- Bon vous êtes prêts ? Pas le temps de discuter si on se grouilles pas ils vont se barrer !

Sans laisser une seule seconde à Jo pour refuter, contester ou argumenter, Lin bondit en direction des bandit en rugissant tel un fauve ! Elle revêtit sa forme hybride et se mit à foncer à toute vitesse en direction de ses adversaires.
Le brigande prits au dépourvus se mirent à hurler des ordres dans tous les sens et très vite la commandante devint la cible à abattre.
La tigresse arriva bien vite au corps à corps pour butter un premier gars d'un coup de griffes bien sentie, la jeune femme s'était mise dans une sale situation mais elle faisait confiance à ses collègues pour mener à bien l'attaque. Après tout, c'est dans le combat qu'on tisse ces liens de confiance et de camaraderie !
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Dim 20 Déc 2015 - 0:32

Il entend et il comprend, le Hopper. Et la commandante, elle, est déjà devant, toute griffe dehors. Pas d'hésitation à avoir, pas de doute non plus. Sur le domaine du combat, Ayzami Lin a une expérience non discutable. Elle est un Tanker de premier ordre, Jo sera son soutien. Souple sur ses jambes, il s'élance. Le sable est compact, la course facile, Hopper arrive rapidement en hauteur de dune. Le point de mire est parfait. En contrebas, Lin a déjà engagé le combat. La fureur de son assaut soulève des nuages de sables et de sang. Le Sergent repère rapidement l'ennemi, embusqué en flanc de dune. Plusieurs tireurs arrosent copieusement la commandante. Plus pour longtemps. Jo fond sur sa première cible! Arrivé à portée, il s'élance sur le tireur, poings dehors.

Survivor Punch!

C'est un coup de poing direct, discipliné et tout en force qui s'écrase dans la joue du bonhomme. Il ne l'a même pas vu v'nir. En fait, il n'a même pas vu venir Hopper, trop obsédé par la charge de Lin. Toute la technique réside là-dedans, se dit le sergent. Cette "stratégie" des Sea Wolf n'est efficace que si elle est mené par des combattants de leurs trempes, des gars tellement furieux que leurs assaut attire tout les regards. Et dire que la commandante était, parait-il, la plus faible de la bande... Tout en ricanant doucement, Hopper se lance sur son prochain objectif: il est quelques pas plus loin mais celui-ci à repérer le sergent. Son fusil est armé et il vise Hopper. Il tire. Le Jo bondit sur sa gauche et la balle le manque de peu. Une fois encore, il utilise le sable pour créer un écran de fumée. De roulé boulé en changement de direction, Hopper soulève le plus de sable possible pour brouiller la visée. Puis, d'un élan plus puissant, il bondit sur le tireur. De son avant bras, il dévie le canon du fusil qui, une seconde plus tôt, pointait droit sur sa poitrine. Le coup part vers le ciel tandis qu'Hopper abat un plat de sa main libre dans l'estomac de sa cible. Elle lâche son fusil dans l'affaire, mais pas son désir de vivre. Coriace, l'animal ne laisse pas faire et Hopper voit briller dans sa main le tranchant d'une lame. Le bandit sait qu'un bon coup de couteau se donne toujours de bas en haut. Hélas pour lui, le Jo le sait aussi. D'une main, il bloque l'avant bras de son adversaire, de l'autre, il le casse. Un coup de tête. Jo neutralise et gagne un couteau.

Pas le temps de se reposer, Lin elle ne chôme pas. Elle est une pro de la castagne certes, mais Hopper reste un soldat de l'élite. Sergent s'il vous plait. Lui aussi est un arme humaine. Et si Lin est un marteau, Hopper lui, c'est un canif suisse. Il saisit le fusil. Trois tireurs sont rassemblés, vingt mètres plus loin. Un remous de la dune leurs procurent un abri, mais les têtes dépassent. Il est polvalent le Jo. Il sait tirer. Epaule, Jo. Vise. Prends une seconde, tu as le temps. Lock. Expire. Il tire et un bandit s'effondre. Mais les deux autres l'ont maintenant repéré et c'est à son tour de devoir prendre abri au Jo. Il plonge torse contre le sable, attendant patiemment un fenêtre. Les impacts se font plus proches autours de lui. Hopper tente une sortie. Trop tôt! Le sergent est accueilli par de nouvelles rafales, quand tout à coup, la donne change! Une nouvelle arme gronde, toute proche de Jo et les deux bandits sont obligés de se couvrir. Il faut un instant pour qu'il comprenne le Jo, qu'il comprenne et qu'il voit. Mike, engagé première classe, vient de débouler, fusil en main, et canarde copieusement les deux tireurs ennemi. On peut lire la rage sur son visage. Totalement à découvert, il charge! Il n'en faut pas plus. Deux contre deux, le combat est équitable. Hopper Jo sort de son trou et charge à son tour. Il rejoint rapidement un surplomb d'où il abat facilement ses deux adversaires. Le flanc gauche est dégagé mais reste le flanc droit. Et Mike. En transe, l'engagé s'est mis en tête de chargé les tireurs du flanc opposé. Ivre de rage et totalement à découvert, il est un cible on ne peut plus facile. Jo s'élance et plaque l'homme au sol. Les deux soldats glissent sur quelques mètres avant de s'arrêter.

Engagé Mike, vengez votre ami c'est bien, ne pas le rejoindre c'est mieux.

Lui glisse-t-il a l'oreille.

Le regard de Mike change un peu. Il retrouve ses esprits.

Je compte cinq tireurs en face. Prenez les deux à gauche, je m'occupe de ceux à droite.


Hopper épaule à nouveau son fusil. Expire. Un coup. Un homme tombe. Un nouveau coup. Le voisin n'a pas eu le temps de se couvrir. Le troisième les a remarqué. Hopper ne lui donne pas le temps de réajuster. Il l'abat. Ce qui aura pris trois balles au Sergent en prendra cinq pour l'engagé, mais le but est atteint. L'entrainement durement prodigué par la commandante et le sergent sur le mois précédent a porté ses fruits. Hopper jette un oeil à Lin. Le combat semble touché à sa fin.



Allez retrouver la Commandante. Tirez pour tuer et couvrez vous au besoin. Je vais rechercher ma première victime, en espérant qu'elle vive encore...
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Jeu 7 Jan 2016 - 0:12

Pour une fois tout c'était à peu prêt passé comme prévu, les deux collègues de Lin ont su profiter à la perfection de la diversion crée par la commandante ! Mais pas le temps de se féliciter ce n'était pas tout à fait finis. Les bandits avaient beau se défendre, ils ne pouvaient rien faire à part égratigner légèrement la tigresse. Sur ses premiers assaut la rouquine était sans pitiée, puis au fur et à mesure que les forces ennemies déclinaient elle se calma un peu pour observer les bandits restants. Très vite elle cibla un bandit à l'arrière qui n'arrivait même plus à recharger son arme dans la panique.

- TU ES À MOI !

Elle bondit alors sur le pauvre bougre, le plaquant au sol violemment ! D'un geste vif elle l'immobilisa totalement.


- Si tu bouge je te pète le bras...

Du côté des deux hommes c'était aussi une victoire apparemment, soulagée la commandante se détendie un peu.


- Mike retiens celui là au sol à ma place deux minutes.

Une fois libre de ses mouvements la jeune femme s'adressa à son collègue.

- Bon, je sais pas si t'en a un K.O là bas mais on à au moins celui là de vivant pour le moment.

L'interrogatoire sonnait comme une évidence pour les deux marins.

- Je doute qu'il nous file les infos qu'on veut aussi facilement malheureusement...

La tigresse soupira au bout de quelques secondes.

- Je sais pas toi mais je veux pas rester bloquée dans ce désert une journée de plus... je propose un interrogatoire musclé.

Elle voyait bien que l'idée ne plaisait pas à Jo, mais d'un côté il voulait lui aussi en finir avec cette fichue étendue de sable.

- Écoute, au pire tu fais ce que tu veux avec ton bandit et moi ce que je veux avec le miens ok ?

L'idée était simple, une fois les interrogatoires terminés les deux marins auront plus qu'à mettres leurs informations en commun histoire de voirs si les deux bandits sont cohérents ou si y'en à un qui se fout de la gueule des marins.
Lin délesta Mike de la garde du bandit, elle saisit le vil homme et le plaqua relativement fort contre un rocher.


- Alors ça fait quoi de voir tous tes potes se faire massacrer sous tes yeux ?

Le bandit regardait la jeune femme avec mépris, restant silencieux.

- Tu ne peux en vouloir qu'à ton chef pour ce qu'il vient de se passer, hier tes potes nous ont tendus une embuscade... vous auriez pas dû buter mickey... ça a causé votre perte...

L'espace d'un instant la voix de la rouquine était grave.

*Encore une fois j'ai laissé un de mes hommes se faire tuer...*

Elle releva la tête et continua pleine d'assurance.

- Bref, on vas faire simple, tu as deux choix qui s'offrent à toi. Tu peux répondre aux questions que je vais te poser, nous aider à sortir de ce fichu désert, ça te permettra de rester en vie.

*Pour l'instant*

- Ou sinon tu peux rester silencieux et prendre le risque de subir mon courroux, ce qui risque fortement de provoquer ta mort...

- Comme si vos menaces allaient me faire peur, chienne de la marine !


Elle se saisit de la main droite du bandit et d'un geste vif brisa les os de deux de ses doigts.

- HAAAARGGGGGGG

- Je sais ce que tu pense, tu te dis qu'on ne te tueras pas parce qu'en te tuant on perdrais notre dernier espoir de sortir de ce desert je me trompe ?... Que tu es naïf...

Elle pointa son doigt vers Mike qui montait la garde pas loin de Jo.

- Là-bas j'ai mon collègue en train d'interroger un autre de tes potes. Donc si je te bute on aura qu'à se retrancher sur lui tout simplement...

- Vous bluffez !

- Tu penses ?!

Cette fois c'est tous les os de la main droite du bandit qu'elle brisa.

- Tu ne sais pas à qui tu as affaire mon gars ! T'es pas tombé sur des rigolos de la régulière hein... On est de l'élite nous, ce qui compte pour nous c'est le résultat, peu importe les moyens employés pour y arriver ! Même si on doit se salirs les mains...

La main de Lin se transforma, laissant apparaitre les griffes de la tigresse.

- Maintenant que les présentation ont été faites... commençons ! Il y'a deux choses que je veux savoir.

Le bandit hocha la tête.

- Je veux savoir comment sortir du désert et je veux savoir où se cache ton patron.

L'homme se mit à rire au nez de la commandante.

- Et tu crois que je vais balancer mes camarades comme ça ?!

- Ohhh oui tu vas me vendre tes amis...

Les griffes se posèrent sur le torse du pauvre homme, sans le blesser pour le moment.

- Je devrais te torturer pour ton impudence... mais je te laisse une chance de te racheter, je suppose que si tu ne veux pas trahir tes amis tu voudras bien nous guider hors du desert ?

- Même moi je ne saurais pas me repérer au milieu des dunes, on se sert d'une carte !

La rouquine fouilla d'une main la sacoche de l'homme, il disait vrai, y'avait bien une carte.

- Je vois... du coup indique moi là dessus où est-ce qu'on se trouves actuellement.

- Tu peux toujours crev...

Les griffes de Lin se plantèrent dans le ventre de l'homme.

- La blessure n'est pas encore mortelle tu sais...

Le pauvre bandit se tordait de douleur.

- Comment ? Je ne t'entend pas !

Les griffes se plantèrent un peu plus dans le ventre de l'homme.

- D'ACCORD D'ACCORD, JE VAIS TE L'INDIQUER MAIS ÉPARGNE MOI JE T'EN SUPPLIE !

Il était en larme, au fond d'elle même Lin n'était pas fier d'elle mais dans ces moments là il fallait penser à sa survie avant tout... même si ça impliquait de torturer quelqu'un. Elle tendit la carte à l'homme qui lui indiqua leurs emplacement actuel, ainsi que le chemin à suivre pour se rendre dans la ville la plus proche et ainsi sortir du desert sans trop de difficulté.


- J'ai fait ce que vous m'avez demander alors je vous en supplie... épargnez moi !

- Tss tss tss on a pas fini mon petit.

Les yeux de Lin devinrent ceux d'un prédateur, faisant sentir à son interlocuteur qu'elle ne plaisantais plus maintenant.

- Où est ton chef ?

- Je vous ai dit que je ne veux pa...

- Seconde chance, où est ton chef ?

- S'il vous plait, je vous ai dit comment sortir d'ici laissez...

- Dernière chance, où est ton chef ?

- Non... je ne veux pas ! Je...

Elle transperca le ventre de l'homme à l'aide de ses griffes, il hurlait, se débattait, mais rien à faire il était bloqué contre le rocher et il sentait les griffes de la commandante quitter son corps.

- Amuse toi bien avec ton hémorragie, minable...

Elle se retourna et vit Jo débarquer, au moins elle avait les infos pour se barrer d'ici ! Maintenant fallait espérer que le lieutenant avait eu les infos sur leurs planque parce que le prisonnier de la rouquine était en train de prendre un aller droit vers le monde des mort.

- Je sais comment sortir d'ici Jo...

Le regard de Lin était grave, sa main gauche était pleine de sang, à côté de ça elle designait la carte à son collègue qu'elle tenait dans sa main droite.
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Hopper Jo
Hopper Jo
• Sergent d'élite •

♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 1990
Popularité: +85
Intégrité: 89

Ven 15 Jan 2016 - 0:29

Il l'a redouté ce moment le Jo. Il savait que ça arriverait un jour. Il s'est engagé dans l'élite le Jo. Et la réputation de l'élite n'est pas usurpé. Les résultats priment, peu importe les méthodes. Néanmoins, ça n'est pas sa tasse de thé au Sergent, les interrogatoires musclés. Servir et protéger, il a juré là-dessus. Détruire et torturer, c'est l'adage de ceux qu'il s'est juré de combattre. Pourtant, il va falloir y passer. C'est en traînant le pas qu'il rejoint celui qu'il va devoir.. interroger. Sur le chemin, il fait signe à Mike de se reposer, tout en gardant l'oeil ouvert. Voila le bandit, toujours dans les vapes. Hopper le retourne et lui enserre les mains avec un vêtement déchiré comme corde. Puis il le remet droit, s'assied à coté de lui... et allume un cigare. Plus loin, la commandante a déjà commencé son travail. 

Hopper prend une large bouffée, qu'il souffle ensuite dans le visage du bandit. Celui-ci émerge lentement, peut-être à cause de l'odeur, peut-être à cause des cris de son camarade, surement les deux. 

Hopper le fixe, droit dans les yeux, puis retourne à son cigare. Tout à coup, il parle, comme s'il s'adressait à l'horizon. 

Elle s'appelle Ayzami Lin. 

Le bandit se tourne vers lui, surpris. 

C'est ma commandante. Ma supérieur hiérarchique. 

Hopper se tourne vers l'homme ligoté. 

Tu as fait l'armée? 

L'autre ne répond pas, surpris. Des cris de douleur résonnent au loin. 

La hiérarchie, c'est la base de l'armée. Jamais on ne discute les ordres des supérieurs. La discipline, toujours... 

Hopper pompe encore son cigare, calme en apparence, puis se tourne vers son prisonnier. 

Ma supérieur torture un de tes potes. 

Il expire la fumée, lentement. 

Avant, elle faisait partie des Sea Wolves. Tu as déjà entendu parlé des Sea Wolves? 

Sans attendre, Hopper continue son laïus.

C'était des cracks. Ils ont nettoyé seuls une voie de Grand Line. Puis on les a arrêté. Il y a eu un procès. 

Dans les yeux de son interrogé, Hopper lit l'incompréhension la plus totale. Il ne sait pas pourquoi le Sergent lui parle de ça, mais il est tout ouïe.

Toji Arachibourei. C'était le capitaine de la commandante. Il a été condamné. Meurtres, viol, détournements... tortures. Il a buté le Corsaire Greed sans autorisation. On l'a envoyé à Impel Down. Il s'est échappé.

Hopper se marre, bien dans son rôle. 

La commandante, elle, s'en aie mieux sorti. Elle a évité la prison. Et maintenant elle est ici et elle s'occupe de ton copain. 

Hopper fixe à nouveau l'homme dans les yeux, tire lentement sur son cigare.

Et tu es le suivant. 

Une lueur de peur traverse l'oeil des deux hommes, simultanément. Tout ce que vient de dire Hopper est presque entièrement vrai. 

Je devrais m'en occuper normalement. Mais j'aime pas trop ça. Quand elle viendra pour toi, je te ferai juste quelques brûlures, histoire de faire genre. Puis elle prendra le relais. Je ne sais pas ce qu'elle te fera. Surement des choses que son capitaine lui a appris. Peut-être qu'elle t'écorchera. Je sais pas. J'vais pas regarder de toutes façons. 

Hopper se lève et se penche pour écraser son cigare dans le sable, mais il refrène son mouvement.

Ah... j'allais oublié. Faut que je te brûle un peu. On entend plus ton copain, ça veut dire que c'est ton tour

Le sergent se penche et tend le bout rougeoyant de son cigare vers le prisonnier. Lui se tasse contre le sable.

Attends! Attends! S'il te plait! 

On a plus le temps. Si t'es nickel, ça va énervé la commandante...

Non, non! Qu'est-ce... qu'est-ce que tu veux?

Hopper se fige, le cigare proche de la joue du bandit.

Je veux tout savoir. Qui vous êtes, où vous êtes, combien vous êtes, c'est un bon départ.

Et l'autre de tout déballé. De bafouiller. Ce sont des bandits. Avant, lui et ses compagnons opéraient seuls, mais un type est arrivé et à unifier les différentes bandes. Qui? On l'appelle le Boss, c'est tout. Ils sont établis dans un grotte taillée, un ancien entrepôt. Ils, c'est pas moins d'une centaine de bandits. Ils opèrent depuis plusieurs mois, de plus en plus loin dans le désert. Ils ont des vivres, des armes, des otages. Ca ne saurait tarder avant qu'ils s'attaquent aux villages qu'on peut trouver dans le désert. 

Le gars a déblatérer tout ça à vitesse grand V. Et Hopper le croit trop apeuré que pour mentir. Néanmoins, il approche encore un peu son cigare de la peau du bandit.... Puis l'écrase dans le sable. 

Bon chien. Maintenant, qu'est ce que je vais faire de toi..?

Laissez moi partir, pitié, pitié! 

Hopper réfléchit. Ce type est un bandit de la pire espèce. Il a vu les cadavres dans le désert. Femmes, enfants, vieillards. Ils n'ont eu aucune pitié. Puis il y a Mickey, abattu comme un chien par des tireurs embusqués, sans même pouvoir savoir d'où venait la mort. Non, il n'y a réellement rien qui retient Hopper de briser la nuque de ce type. Rien si ce n'est son respect de la vie. 

Tu as gagné un tiquet pour une balade. D'un coup sec, il assomme le brigand pour rejoindre Lin. 

La commandante lui brandit une carte que Jo se force à regarder, pour ne pas perdre ses yeux sur le pauvre mec en train de saigner à mort derrière elle. Il la prend en main, elle a l'air authentique. 

C'est en effet une belle porte de sortie qu'on tient là. Mais j'ai autre chose... j'ai un guide. 

Un sourcil se lève, dubitatif, sur le visage de Lin. 

Le gus que j'ai interrogé... il pourra nous mener jusqu'à la base des bandits. Ils sont nombreux. Mais ils ont des vivres... Et des otages.

Ce n'est plus la revanche que cherche Hopper, non. Ce qui le pousse dès maintenant, ce n'est plus rien d'autre que le devoir. L'idée que des innocents soient aux mains de ces bandits lui fait tout simplement horreur, et mission où non, on ne l'empêchera pas de faire ce pour quoi il s'est engagé.
http://www.onepiece-requiem.net/t7676-hopper-jo-soldat-regulierhttp://www.onepiece-requiem.net/t7768-hopper-jo
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Mer 27 Jan 2016 - 21:50

Le gus que j'ai interrogé... il pourra nous mener jusqu'à la base des bandits. Ils sont nombreux. Mais ils ont des vivres... Et des otages.

Il n'en fallait pas plus à la commandante pour prendre une décision, elle hoche la tête en rangeant la carte.

- Suivons ton guide, on a du ménage à faire.

Elle semblait sérieuse, ces bandits on véritablements fait une grosse erreure en s'attaquant à leurs groupe de marin. Maintenant Lin ne songeait qu'à une chose, en finirs avec ces misérables êtres.
Plusieurs minutes plus tard, Jo parvint à réveiller le guide du groupe à coup de mandales dans la gueule.


- Tu vas nous amener à ton patron.

Sans hésiter une seule seconde le bandit acquiesça, elle ne savait pas ce que Jo avait bien pu lui raconter mais le brigand semblait effrayer par la commandante. C'était pratique, au moins il ne fallut pas longtemps au groupe pour se mettre en route. Il leurs faudrait surement marcher un moment avant d'atteindre l'entrée de la base, cachée dans une des formations rocheuse du desert.
La commandante réfléchissait, comme quoi ça arrive, cette fois c'est toute une base que les marins allaient attaquer, ils ne pourraient pas se contenter de la même téchnique d'approche que pour leurs préscedant affrontement. Elle s'approcha de Jo pour lui parler discrètement,


- Si on se dirige bien vers une base y'a fort à parier que juste foncer dans le tas ne servira à rien... surtout si ils ont des otages.

Lin soupira.

- Qu'est-ce qu'on pourrait faire...

Il lui fallut un moment avant d'avoir une idée.

- Et si... on se faisait passer pour des prisonniers ? On se fouts des drapés sur la gueule, on prend un airs de miséreux qui sont morts de soif et le tour est joué non ?

Le lieutenant semblait pas contre cette stratégie même si il émetait un certain doute quand aux chances que cela fonctionne, en effet un mec qui ramène trois prisonniers ça pouvait sembler louche.
À force de cogiter et marcher ils allaient bientôt arriver à destination selon le bandit-guide, il fallait prendre une décision, la tigresse décida d'assumer son rôle de commandante et stoppa le groupe.


- Je propose que Mike se fasse passer pour un bandit, Jo et moi ont joueras les prisonniers. Une fois dans la base il sera plus facile pour nous d'agirs, si on essaye de forcer le passage on est morts...

La recrue semblait pas contre l'idée mais il restait encore un truc qui clochait dans la tête de la rouquine, elle s'approcha une fois de plus de Jo et lui chuchota.

- On risques de se faire trahir par notre guide, t'en es conscient ? Si jamais les choses tournent mal il faut qu'on reste prêt à improviser pour rentrer dans la base...

Il fallait rester prêt à foncer dedans au derniers moment en cas d'imprévu, en décidant d'aller attaquer ces bandits Lin savait qu'il y'avait énormement de risque, mais elle avait confiance en Jo qui est un homme d'expérience. Vétus de leurs voile contre le soleil du desert pour cacher leurs visages, la jeune femme demande à Mike d'attacher ses mains et celles de Jo avec une corde de facon sommaire, histoire que ça ai l'air crédible de loin. Ils se mirent en formation, laissant leurs guide passer devant et se mirent en route. Droit devant une nouvelle formation rocheuse, surement étroitement surveillée car elle abritait la base du dénomé "boss".

*J'ai l'impression d'être observée...*

Autour du groupe, il y'avait surement des éclaireurs qui scrutaient les mouvements du groupe, pour le moment rien ne se passait, le "camouflage" des marins en prisonniers semblait marcher.
Un peu plus loins des gardes, surement l'entrée de la base, c'est à ce moment que tout allait se jouer. Leurs guide allait-il les trahirs quitte à sacrifier sa propre vie ?
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Sam 21 Mai 2016 - 23:54

(Bon suite à des discussions avec des @ sur la CB et à l'absence de Jo pour causes d'Irl chargé je continue le RP en solo)


Le groupe approchait de ce qui semblait être l'entrée de la base, camouflée dans une formation rocheuse. Le "guide" du groupe étant en tête de file, les gardes semblaient le reconnaître et la conversation s'engagea.

- Où sont tes collègues ? Vous êtes tout un groupe à être partis l'autre jours.

- Ils m'on demandés de partir devant, ces prisonniers nous auraient génés si on avait dû se les trimballer.

Ça c'est ce que les marins pouvaient entendre. Hors du champ de vision de la rouquine, le gars lançait des regardes inquiets au garde, tachant de lui faire comprendre que quelques chose clochait mais qu'il ne pouvait pas faire autrement pour le moment. Le garde acquiesça et fit entrer le groupe, tout semblait se dérouler comme sur des roulettes.
Après quelques minutes de marche le groupe arriva à un croisement, non loin de la salle principale de la base. Le "guide" se retourna, faisant maintenant face à la rouquine.


- C'est ici que nos chemins se séparent.

Avant qu'elle n'ai pu dire ouf le groupe de marins était encerclé par des gardes.

- Vous ne pensiez tout de même pas que j'allais vous suivre dans ce plan et trahir mes compagnons ?

Il fallait réfléchir vite, le gars pouvait pas avoir prévenu les gardes avant d'entrer dans la base, vu la situation ils devaient être sûr de ferrer les marins d'un coup. Ce qui veut dire qu'avec un peu de chance toute la base était pas encore au courant de leurs présence en ces lieux. De toute facon vu la situation périlleuse dans laquelle ils venaient de se mettre ils n'avaient plus le choix.

*Ça passe ou sa casse...*

Lin lanca devant elle son grand voile de tissu et fit un bond en arrière.

- Jo, couvre moi, Mike reste prêt de Jo et ne fait rien de stupide ! C'est plus une mission d'infiltration non...

Un premier garde chargea Lin qui d'un coup de pied bien senti le repoussa.

- Maintenant on les extermines !

Même s'ils étaient plus nombreux ce groupe de garde n'avait aucune chance, le lieu était étroit donc à l'avantage d'un petit groupe comme celui des trois marins. Qui plus est c'était pas n'importe quels marins qu'ils avaient en face d'eux... c'était des marins d'élites !
Alors que le combat était intense, l'ex-prisonniers des marins décida de s'enfuir, sans doute voulait-il donner l'alerte en voyant que ces quelques gardes ne suffiraient pas à stopper la troupe de la 102 ème.

- Merde !

Presque instantanément Jo partit à sa poursuite, faisant signe à la rouquine de se retrouver ici plus tard.
Les gardes étaient K.O ou presque morts au sol et Lin était avec ce brave Mike.


- Bon, Jo vas surement le choper et l'empêcher de prévenir ses copains.

- Ensuite ?

- Ensuite il va sans doute mener son enquête.

- Et nous ?

- On prend l'autre direction, si on voit que ça commence à trop bouger on fera diversion pour permettre à Jo d'être moins acculé.

Les deux marins s'engagèrent dans un nouveau couloir, à chaques portes ils se devaient de vérifier ce qu'il y'avait dans chaque pièce, au cas ou. Ils finirent pas tomber sur une salle remplie de paperasse en tout genre.

- Hmm, Mike jette un oeil à ce bordel, avec un peu de chance on vas tomber sur...

Un bruit se fit entendre pas loin, ni une ni deux la commandante sortie de la pièce pour tomber nez à nez avec des nouveaux gardes.

*Merde ! Je dois les éloigner pendant que l'autre trouffion trie la paperasse à côté !*

D'un bond agile elle faucha un premier gars avant de continuer sa course, la rouquine foncait de couloirs en couloirs en foutant un max de bordel autour d'elle pour attirer l'attention, ce qui marchait à merveille !
À ce rythme ça allait sentir le roussi pour les marins, elle avait beau être forte elle ne pourrait surement pas s'occuper de toute la base à elle seule, qui plus est rien ne lui assurait que Jo et Mike allaient bien de leurs côtés. Malheureusement elle n'eu pas le temps de se poser pour établir une nouvelle stratégie, en essayant de semer ses assaillants elle finit par débouler dans une grande pièce dans laquelle était rassemblée un paquet de monde.


- Oups...

La tigresse était encerclée, comment allait-elle se tirer de ce pétrin ?
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Ayzami Lin
Ayzami Lin
••• Commandante d'élite •••

♦ Équipage : Hound Crows

Feuille de personnage
Dorikis: 4932
Popularité: -444
Intégrité: 339

Sam 4 Juin 2016 - 21:05

Lin venait de se fourrer dans une situation épineuse, en voulant échapper à ses poursuivants elle venait de tomber dans ce qui semblait être une grosse salle de réunion avec un paquet de monde à l'intérieur.

*Et merde..*


Derrière elle les gardes débarquaient déjà, la tigresse était complètement acculée et sans nouvelles de ses deux collègues. La situation était tendue, un des hommes sortis du groupe en face d'elle, se présentant comme le chef des bandits, le truc c'est qu'il avait clairement pas une gueule de bandit du desert, il était beaucoup trop propre sur lui.

- J'avais eu vent de rumeurs concernant l'arrivée d'un petit groupe de marins sur Alabasta mais je n'aurais jamais cru vous voirs débarquer aussi tôt. Fort heureusement nous avons déjà prits toutes les dispositions nécéssaires.

- Attendez une seconde, vous n'allez quand même pas me faire le coup du "on vous attendais" ? Si ?

L'homme ricana.

- Non pas à ce point là, par contre ce que vous êtes venus chercher dans ce désert est déjà partis.

- Impossible, alors ici nous sommes...

- Dans une des bases que possède la révolution sur cette île oui, Janai savait que vous le cibliez, c'est pour cela qu'il est déjà partis.

Elle rageait intérieurement, savoir que sa cible avait déjà prit la tangeante ça faisait vraiment pas plaisir.

- Et maintenant ?

- Et bien ? Regardez autour de vous, vous êtes seule, encerclée, soyez raisonnable et rendez-vous voyons.

La commandante haussa un sourcil.

- Me rendre ? VOUS PLAISANTEZ ?!

La demoiselle se transforma instantanément, prenant sa forme hybride.

- VOUS ÊTES TOUS MORTS !

Fallait tenter le tout pour le tout, hors de question pour elle de se laisser capturer sans lutter. En un instant elle était déjà au corps à corps du groupe de garde, frappant dans le tas et étalant ses adversaires un à un. Malgré sa charge furieuse elle restait seule contre un paquet de gars et des blessures commencèrent à apparaître vite sur le corps de la marine qui ne pouvait tout contrer.

- STOPPEZ CETTE GARCE BANDE D'INCAPABLE !

Elle cherchait le chef du regard, espérant foutre le bordel en mettant à terre la tête pensante du groupe.
Face à la marine les brigands étaient motivés, malgré l'écart de force ils comptaient bien l'emporter à l'usure en fatiguant Lin.
Alors que le combat faisait rage une secousse déséquilibra l'ensemble des personnes présentes dans la pièce.


*C'est quoi ce bordel ?!*

Une alarme retentit alors dans toute la base.

- Bordel ! RETRAITE !

La tigresse se sentait ballottée par le mouvement de foule, les gars autours d'elle s'étaient mis à partirs en courant, elle ne comprenait rien et avant même qu'elle n'ai pû s'en rendre compte un coup de feu retestit.

- GNNN !

Une balle vint toucher la rouquine au flanc, le meneur avait profiter du chaos ambiant pour mettre son adversaire à terre. Elle posa un genou à terre et tourna directement la tête pour voir où était ce batard.

*Je te tiens !*

Le fauve bondit et en un instant le meneur du groupe adverse était à terre. Elle fracassa la gueule du mec contre le sol pour ensuite lui demander.

- C'EST QUOI CE BORDEL PUTAIN !?

- C'est... arg, lache moi ! Espèce de...

Les griffes de la tigresse vinrent se loger dans le bras de l'homme.

- OK OK D'ACCORD ! C'est l'autodestruction de la base qui a été déclenchée, faut qu'on se barre vite sin..

Lin exécuta son adversaire sans sommation.

- Bordel...

Elle se tenait le flanc, ça saignait quand même pas mal, sans compter l'alarme qui empêchait la demoiselle de se concentrer.

*Je dois pas rester là...*

Elle se mit à courir dans les couloirs comme une dératée, sans savoir où était ses compagnons, sans savoir combien de temps il lui restait. La marine cherchait à monter à la surface, à la recherche de tout ce qui ressemblait à un escalier.

*Bordel, bordel, bordel..*

Un escalier se montra enfin, elle pensait qu'avec un peu de chance elle retrouverais ses co-équipier à la sortie. Alors que la commandante voyait la lumière au bout du tunnel un chaine d'explosions se mit à retentir partout autour d'elle.


BOUM





La jeune femme ne voyait plus rien, c'était le noir total, complétement soufflée par l'explosion à la sortie elle s'était retrouvée projetée dans le décors.
Elle sera réveillée quelques heures plus tard par des locaux qui auront vus l'explosion et surtout la fumée au loin, blessée et sans nouvelle des ses co-équipiers Lin était morose...


La mission était un échec.
http://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1