AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Sélection de bandes dessinées à 3€
3 €
Voir le deal

L'autorité parentale est parfois la pire des autorités

Björn Skullson
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mar 13 Oct 2015 - 23:46



On approchait de Boréa. Il faisait gris et froid. Comme moi.

Mais le ciel ne tanguait pas, lui. Pas même les nuages malgré ce que je pouvais voir. C'était l'effet de l'alcool que je tétais à la bouteille même. Ce que c'était ? Je ne savais pas, je m'en fichais. C'est dire dans l'état mental que j'étais. Au fond du trou. Et bientôt j'allais atteindre le fond du goulot.

- Agent Skullson, ce n'est pas raisonnable ...

Je continuais à fixer l'horizon, le regard vide, puis je haussai des épaules.

- Vous allez avoir un procès, ce n'est pas la fin du monde ! Si ça se trouve, vous compterez toujours parmi nous après. Vous n'avez fait qu'une erreur ...
- Un agent doit pas en faire, on vous l'a pas dit ?


Je crois que j'avais raison. Et qu'il le savait.

La terre se dessinait devant moi, il était trop tôt pour qu'il gèle ou neige, alors le ciel s'était paré de son drap cotonneux et gris, et régnait en maitre avec toute sa fraicheur.
Mais moi, j'avais chaud.

- Allons Agent Skullson, vous allez voir vos parents ... Vous connaissant, j'imagine qu'ils aimeraient que vous soyez présentable, comme vous l'avez toujours été ! Et puis ne restez pas là, vous allez avoir froid !
- Oooooh ! Hé ! Oh !


Je me relevai avec grand mal, manquai de me vautrer à nouveau plusieurs fois, et une fois sur pieds, je titubais.

- Tu te prends pour qui, hein ? Y'a que ma grand-mère qui me couvait comme ça, et elle est plus de ce monde, alors laisse-la tranquille ... Et laisse-moi tranquille ...

Je me sentis glisser par la droite, je me retins par où je pus avant de me gratter la barbe de quelques jours.

- Tch, ma famille hein ... Papa devient maboule et Maman l'a toujours été. Alors qu'est ce que ça peut bien leur foutre ...

Impossible de tenir debout plus longtemps avec les mouvements du bateau, je m'écroulai sans chercher à mieux m’accommoder.

- Ouaip, qu'est ce que ça peut bien leur foutre.

Je commençai à piquer un somme crapuleux, un mince filet de bave et d'alcool régurgité s'échappant de ma bouche. Le soleil qui se couchait en même temps que moi reflétait dans mes yeux sans que ça ne puisse m'éblouir.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Björn Skullson
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 14 Oct 2015 - 12:36



Seau d'eau.

- Debout Skullson. Allez vous préparer, on accoste dans un quart d'heure.

Foutu capitaine !

Réveil brutal quoi que brumeux. Mais je ne bronchai pas, se recevoir un bon litre d'eau à des températures si basses, ça vous fait rentrer un homme, même un Boréalin.
Je retournai donc dans ma cabine sans plus attendre, la nuit était tombée sans que je m'en rende compte, je ne sais pas combien de temps j'avais dormi, tout ce que je sais, c'est que j'avais la tête vide de toute pensée. Je m'activais mécaniquement, s'habiller chaudement pour ne pas avoir froid. C'est une évidence, tellement évident que je n'avais pas besoin d'y penser pour le faire. Me raser ? Pas le temps. Et je ne rencontre pas le directeur du CP8, pas encore, juste ma famille.

Ouais, ma famille. A cette idée, ma tête fut embrumée de pensées.

Ca faisait combien de temps maintenant, que je n'étais pas rentré ? Que je n'avais pas de nouvelles ? Est ce que mes parents allaient toujours aussi bien ? Est ce que quelque chose avait changé ? Est ce Boréa avait été en proie à d'autres maux ?

Encore une fois, la poigne de la réalité m'avait tiré jusqu'à elle, me heurtant contre la vérité invisible : je voulais protéger Boréa mais je n'ai jamais été présent pour l'île.
Et à bien y réfléchir, la vérité n'était pas vraiment invisible, c'est que je ne la regardais pas. Ah ... le paradoxe de l'arbre qui tombe ... Est ce qu'il fait du bruit si personne ne l'écoute ? Je n'aurais pas su le dire, mais si on y tenait, ça faisait mal au coeur de le voir abattu. Et s'il a fait du bruit durant sa chute, j'aurais payé cher pour l'entendre. Payé cher pour être là.

A cette pensée, je repris une gorgée dans une flasque que j'avais pris soin de cacher sous mes vêtements. Je me regardai furtivement dans la glace, mes traits étaient fatigués par l'alcool. L'ombre de moi-même. Si celles sous mes yeux pesaient déjà assez lourd, j'empoignai ma valise remplie de mes biens et pris la direction du pont, prêt à me sauver de ce navire de malheur. Ce n'est pas que je voulais me dépêcher de rejoindre mes parents, mais je ne supportais plus leurs regards. Certains me regardaient avec dédain, du genre obligé à faire voyager la honte du Cipher Pol, d'autres avec compassion, trainant la carcasse d'un mec qui se laissait aller. Peut être même que ce n'était que mon imagination et ma culpabilité qui déformait le paysage que voyaient mes yeux.

Hin hin ... Le chirurgien et l'ingénieur que j'étais se mettait à faire dans le pathos ...

Pitoyable.

Quand le quai défila sous mes yeux, et que le bateau finit par s'arrêter, je descendis sur la terre ferme, avec pour unique salut, une main levé à hauteur de ma tête, de dos, sans un mot.

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Björn Skullson
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 14 Oct 2015 - 16:01



Je me mis à arpenter dans les rues de Lavallière, flottant comme un esprit errant. C'est ce que mon trench virevoltant dans la bise donnait comme impression.

Les habitants étaient toujours actifs à cette heure, il faut dire qu'il était encore tôt, le soleil ne se montrait pas très longtemps ici, à cette période de l'année. Personne ne faisait attention à moi, la tête recourbée pour éviter que les brises ne fouettent mon visage et ne durcissent mes traits récemment abimés par l'alcool et la tristesse.

Je filais sans regarder mon chemin à la lueur valsante des flammes qui l'éclairaient ça et là, ma tête savait où aller. Mon coeur se réchauffait à l'idée de revoir mes parents, même si je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir un pincement d'appréhension. Quant enfin j'arrivai devant une porte commune, avec un photophore que je connaissais également. C'était la maison familiale. A la fenêtre sur la gauche, derrière les plis des épais rideaux, on pouvait voir la lueur vacillante des bougies à l'intérieur.

Je posai ma main sur la poignée et tournai. C'était fermé. Alors je frappai.

- Papa ? Maman ? C'est moi, c'est Björn.

La réaction fut aussi immédiate qu'étouffée.

- Björn !

Quelques pas précipités résonnèrent sourdement puis quelques cliquetis de verrous. Au moment où la porte céda, elle leva un peu de poussière qui s'engouffra dans la maison en même temps qu'une brise. Et je revis enfin son visage ! Elle n'avait pas tellement changé, juste vieilli ... Son visage était marqué par les rides et la fatigue, et ses cheveux blancs avaient gagné du terrain, lui donnant une chevelure poivre et sel retenue par un bandeau bleu et blanc avec la mouette et la clé de la Marine. Comme d'habitude, elle était radieuse, sa douce folie illuminant son visage.
Mais étonnement, elle referma la porte derrière elle, nous laissant dehors puis me regarda enfin, fronçant les sourcils.

- Mince ! Quelle mine affreuse ! Qu'est ce qu'il t'arrive ? Rien de grave j'espère ?

Ca se voyait tant que ça ? Je tendis une joue pour que nous nous embrassions.

- Je pourrais peut être entrer pour en discuter non ?

Son visage s'éteignit d'un coup.

- Oui, bien sûr, mais je dois te prévenir d'une chose : ton père ... ton père perd complètement les pédales. Il ne vit plus avec moi, il est constamment dans son monde, il se croit toujours en fonction, au tribunal. Parfois, il lui arrive des moments de lucidité, mais c'est pour mieux les incoporer dans l'histoire qui défile dans sa tête ... Alors, s'il te dit des choses ... méchantes, dis toi bien qu'il ne les pense pas.

Son état ne s'améliorait pas ...

- Bien entendu ...

Elle soupira puis me laissa entrer.
Le couloir, le salon, la salle à manger ... Rien n'avait changé ... Tout était un peu poussiéreux. Mon père leva son nez de sa soupe et me dévisagea.

- Qu'est ce que vous faites ici, brigand ? Vous n'en avez pas l'autorisation ! Non mais vous avez vu votre tête ? Natacha, c'est vous qui l'avait fait rentrer ?
- Je ne suis pas ta secrétaire, vieux schnock. Je suis ta femme.


J'étais surpris sans l'être. Et surtout pas fâché. C'était lui qui avait le plus mal vieilli. Alors je tentai une approche désespérée d'avance.

- Papa, c'est moi, Björn.
- Björn ?


Il grimaça de dégout.

- Quel prénom hideux ! Et croyez-moi, si je devais avoir un fils -mais je n'en aurais jamais, pour cela il faudrait avoir une femme, et une femme vous détourne du travail- je ne l'appellerais certainement pas Björn !
- Mange ta soupe au lieu de raconter des conneries !
- Hé oh, moins de gaz s'il vous plait. Vous n'êtes que ma secrétaire, vous n'avez pas votre mot à dire que les sentences ! Et le gavage d'eau est complètement rétrograde, il faudrait vous mettre à la page, ma petite Natacha !


Ma mère soupira en levant les yeux au ciel.

- Je te l'ai dit, irrécupérable ...

J'avais pris le temps de poser mes affaires et de m'assoir dans un coin.

- Tu as mangé ? Je n'ai que de la soupe à te proposer ...
- Je veux bien un bol, oui, s'il te plait.


Je m'approchai de la table et attendis qu'elle me serve avant de coller mes mains sur le récipient tout chaud pour me réchauffer.

- Alors Björn ... Qu'est ce qu'il t'arrive ?

C'était à mon tour de soupirer. Je pris le temps de bien peser le poids de mes mots, je savais ô combien c'était important pour l'annonce que j'avais à faire.

- Je ... Je vais passer devant une commission tout bientôt. J'ai échoué à une mission, mission capitale pour ma carrière qui plus est ... Je n'ai pas pu assassiner un Révolutionnaire parce qu'il était avec son fils ... Et je crains de me faire renvoyer ... Voire traiter comme eux ...

Comme je le craignais, ma mère était furieuse. Elle se leva d'un trait de la chaise et hurla.

- QUOI ?

J'eus également le droit à une réaction de la part de mon père.

- Ne prononces pas ce mot chez moi, avorton ! Qu'on le sorte ! Je te ferai exécuter demain à l'aube !

http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Björn Skullson
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Jeu 15 Oct 2015 - 14:27



Je le savais ... Je le savais ! J'avais réveillé la Marine extrêmiste chez ma mère ...

- Tu n'as pas éliminé une de ces ... raclures de ... vermines de ...
- Moi, non. Ma collègue, si ...
- P-Pourquoi ? Pourquoi !?
- Je te l'ai dit, il avait son fils avec l...
- Mais justement ! Fallait buter le chiard avec ! C'étaient des emmerdes en moins par la suite !
- Ma collègue l'a fait ... Aussi froidement que pour son père ...
- Et elle a bien fait ! Nom de dieu Björn Stepan Hemmel Skullson, reprends toi ! Tu oses te laisser aller et venir ici après une si grossière erreur ? Un seul Skullson suffit, Björn, un seul suffit ...
- Veuillez baisser d'un ton je vous prie ! Nous sommes dans un tribunal, pas à la foire aux bestiaux !
- Ta gueule mon chéri ! Si tu avais toute ta tête, tu serais de mon avis !
- Maman, du calme ...
- Du calme ? Comment veux-tu que je me calme ?! On a saigné pour bien vous élever ! Depuis le temps que tu travailles pour le Gouvernement Mondial, comment tu peux faire preuve de compassion ? Merde ! Tu ne peux pas juste être un bon agent et obéir ?


A bout de nerf, elle retomba sur sa chaise.

- La Révolution hein ? Foutu ramassis de glandus ! Tu n'es venu ici depuis très longtemps hein ? Parce que ton Révolutionnaire, tu lui aurais sauté à la gorge sans rien savoir de plus ! On n'a pas arrêté de subir les assauts d'un certain Alrahyr Kaltershaft !
- Encore lui ?
- On s'en est sorti tant bien que mal mais crois-moi, ça m'a rappelé l'épisode avec ton frère. Alors je t'en prie, ressaisis-toi et ne te laisser pas embrigader par les armes des faibles, l'humanité, c'est pour la Révolution, c'est pour cela qu'elle soulève les foules !
- Quoi ? Mais jamais je ne me permettrais de devenir un Révolutionnaire ! Plutôt crever ! J'ai fait une erreur, une seule, qui s'est avérée plus grave que ce que j'imaginais. Mais c'est tout ! J'ai aucune intention d'aider la Révolution !
- ...
- Je ne suis pas Piotr !
- Ah ha ! Piotr ! Voilà un nom tout aussi ignoble que Björn !
- Viktor, ce sont tes enfants ... Mange ta soupe, chéri.
- Ne me faites pas du rentre dedans, Natalia !
- Moi c'est Anita, et je ne suis pas ta secrétaire mais ta femme.


Ce dialogue de sourd avec mon père me fit comprendre quelque chose. Ce n'était pas facile tous les jours pour ma mère. Elle devait s'occuper de tout, de la maison, et de mon père surtout. Et si sa réaction fut exagérée, c'était parce qu'il fallait qu'elle relâche la pression. Sans compter que c'était une Marine engagée, et aujourd'hui encore, elle porte et montre ses convictions. La nouvelle que j'avais dû lui annoncer avait fait péter la tuyauterie névralgique.

Mais le silence se faisait pesant. Trop pesant. Pour tout le monde.

- Je suis désolé Maman, je te promets de me reprendre.
- Björn, tu sais, je me fais vieille ... Et vu l'état de ton père, je ne parierai pas qu'il passera l'hiver. Alors, malgré tout ce que je peux penser ou tout ce que j'ai pu dire, Piotr reste également mon fils. C'est également ton frère. Alors ... Alors malgré tout je l'aime. Tout autant que toi. Même si je suis encore déçue du chemin qu'il a décidé de prendre ... Et ... Et je voudrais savoir que ... que le froid entre vous est brisé avant que je ne passe l'arme à gauche.


Q-Q ... Quoi ? Non ! Jamais !

- Impossible. Ce n'est pas du froid qu'il y a entre nous, c'est une banquise.


http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Björn Skullson
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Ven 16 Oct 2015 - 14:49



Si le silence d'avant était tout juste gênant, celui là était complètement glacial. Mes propos avaient miné ma mère. Je n'avais pas voulu être méchant avec elle, mais autant qu'elle sache ce qu'il en était.

- Bon, nous ferions mieux de dormir, ça nous ferait du bien à tous.
- Tu as besoin d'un coup de main pour débarrasser ou ...
- Non, je me débrouille très bien tout seule en temps normal. En plus de ça, tu as besoin de repos vu ta tête, tu peux retrouver ta chambre, et merci quand même.
- Bien ...


Je me dirige vers ce qui avait été ma chambre, guidé par l'instinct. Vraiment rien n'avait bougé de place, tout était simplement plus vieux.
Ma chambre, elle, avait perdu toute sa chaleur en même temps que ma personnalisation. C'était devenue une chambre d'ami. Tout le monde s'y trouverait bien, car impersonnelle. Je comprenais ma mère, elle ne pouvait pas garder ma décoration, mais j'avais l'impression que c'est une partie de moi qui avait été jeté à la poubelle, que je dormais à l'hotel et non pas ce qui avait été et était toujours d'ailleurs la maison familiale.

Ah ... si ... Ce foutu sommier grince toujours autant ...

*-*-*-*-*


Le lendemain matin, je me réveillai en même temps que le soleil se levait. Je m'étirai un peu avant de sortir du lit, et quand j'arrivai dans la salle à manger, tout était déjà prêt.

- Bonjour Björn !
- Bonjour Maman, bien dormi ?
- Ca peut aller. Tiens, bois ce grand verre d'eau, il éliminera les toxines de l'alcool d'hier. Et tu pourras aller te préparer avant de prendre le petit déjeuner, il y a tout dans la salle de bain, tu connais le chemin.
- Okay, j'arrive.


*-*-*-*-*


- Björn ! Qu'est ce que tu fais ? Tu en mets du temps !
- J'arrive, j'arrive !


Au moins, le savon que m'a passé ma mère m'avait fait du bien. "La nuit porte conseil", pas vrai ? Du coup, après ces quelques jours de mou, j'avais repris du poids de la bête, et ça prenait le temps que ça devait prendre : lavage, rasage, parfum, habits haut-de-gamme impecablement repassés et portés ...

- Eh bé ! Fringant, tout comme avant ! C'est ce Björn que je veux voir ! Tiens, ton petit déjeuner. Café, tartines, jus d'orange, oeufs durs : le meilleur moyen de commencer la journée !
- Merci maman.
- Je parie que tu négliges ton alimentation là bas, à Marie-Joie ?
- Tu sais, on a cuisinier d'enfer à la cantine, et je dois manger sainement pour conserver la ligne pour le travail ...
- A propos de travail ...
- Je t'écoute.
- Tu sais comment je suis, toujours inquiète pour la garnison de Boréa ...
- Oui, je te suis ...


J'imaginais même qu'ils devaient en avoir marre de l'avoir toujours dans les pattes ...

- Eh bien, ils ont un souci actuellement ...
- Et tu voudrais que je m'en occupe, c'est ça ?
- Je me disais que ça pourrait te remettre dans le bain ...
- Hm.


J'avais toute les raisons du monde pour refuser : je méprise ces foutus mouetteux, je n'étais pas en service, et connaissant ma mère, elle a du se vanter d'avoir un fils au Cipher Pol auprès des marins de la garnison, et la Marine n'aime pas trop les chiens du Gouvernement mondial, je supposais qu'ils n'aimeraient pas que je me mêle à leurs affaires.

- Si tu veux ... Mais je ne te promets rien.
- Comment ça ?
- Tu sais très bien ce que je veux dire. Cipher Pol et Marine ne s'entendent pas très bien.
- Mais bordel, on est du même côté de la loi ! On devrait s'entraider ! Et ce que je te demande pourrait en être la preuve !
- Je ferai tous les efforts possibles. Et si je les fais, c'est pour toi. Pas pour eux.
- Si c'est ce que te demande ton égo pour fermer les yeux, j'accepte !


http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1