AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Fiche d'île] Royaume de Parisse

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 1 Nov 2015 - 10:07

Royaume de Parisse
Nouveau Monde


Population & Particularités


Parisse, la Ville Grise ou encore la Capitale des Lumières. Les noms sont nombreux pour qualifier la gigantesque agglomération fleurissant au milieu du paysage de cette île à la forme curieusement octogonale. Du même nom que sa plus grande ville, l'île de Parisse aussi parfois appelée le "Continent" ou "l'Octogone" accueil plusieurs types de paysages que l'on pourrait ranger dans deux catégories : celui de la métropole, gris, froid, en acier ; celui des territoires environnants regorgeant de verdures, de champs et de prairies.

De ces deux environnements sont nés les dissensions centenaires frappant le Continent. D'un côté on trouve les "Métropolitains" et de l'autre les "Campagnards". Bien que souvent amenés à collaborer pour le développement du pays, les deux populations ne peuvent tout simplement pas se piffer et il est assez rare que les Campagnards s'aventurent dans la Capitale et vice-versa. Malheureusement, Parisse aussi bien que sa Campagne possèdent tous deux des avantages et inconvénients faisant qu'il existe dans les deux régions des "dissidents" souhaitant quitter leur environnement natif. Ainsi ceux quittant l'une des deux zones pour son alter-égo finissent généralement par se retrouver isolés, un problème que le Roi de Parisse a maintes fois tenté de régler. En vain. Ce qui, a termes, a fait naître des mouvements politiques prônant un règlement des comptes de façon violente.

Aujourd'hui, Parisse est un Royaume à la fois puissant extérieurement et fragile intérieurement. Au bord de la Guerre Civile, l'endroit accueille toutefois un grand nombre de touristes et reste un pilier dans le commerce au sein du Cercle d'Or du Gouvernement Mondial.


  • La Métropole :
    Poumon encrassé du Royaume, la Métropole de l'Octogone est un endroit magnifique qui renferme des siècles d'Histoire et d'évolution. Ici l'on aime parler de valeurs actuelles comme la "science", "l’ingénierie" ou encore la "littérature moderne". Dans les rues on peut surprendre les passants à conter des poèmes, livres à la main ou bien à philosopher. Pourtant la Cité des Lumières est le fruit de cette beauté morbide façonnée par la technologie : un enchevêtrements de bâtiments gris et ternes relâchant tous leur fumée malodorante à travers leurs épaisses cheminées. Si bien qu'au fil des ans, le ciel s'est ultimement teinté de ce même gris triste pour ne plus jamais afficher une once de couleur. On raconte depuis que les couleurs auraient commencé à disparaître, devenant de plus en plus ternes, collant à l'endroit un énième surnom : la Ville des Spectres.

  • Les Tours Échelles et le Féléterrique :
    Pile poil au centre de la Métropole se dressent deux grandes tours de trois-cent mètres de haut servant de soutiens à l'un des emblèmes phares de la ville : le Féléterrique. Les Tours Échelles, comme on les appelle, sont de véritables aimants à touristes et l'endroit est de loin le plus lucratif de l'île. Malgré le prix ahurissant de la traversée, les visiteurs sont plusieurs centaines à vouloir faire un tour en Féléterrique chaque jour. Il existe plusieurs stations alimentant les parties les plus bourgeoises de la ville et le dernier arrêt s'effectue dans le Quartier de l'Hôpital Jules Henry.

  • Le Quartier de l'Hôpital :
    Bâti autour de l'Hôpital Jules Henry, le Quartier de l'Hôpital constitue la zone commerciale de la Métropole. Ici se sont développés de gigantesques immeubles appelés "Galeries" où l'on peut trouver toutes sortes de boutiques. Mais aussi des endroits plus sombres et plus bruyants où des machines à vapeur produisent, avec l'aide d'ouvriers sous-payés et mal nourris, tirés de la rue, les produits de la vie quotidienne. Vêtements, draps, tables, chaises, brosses à dents...

  • La Gare des Lions :
    Gare principale du Royaume, elle sert à la fois au rapatriement des ressources cultivées dans la Campagne et au débarquement de celles transportées par les voies maritimes. A la fois station et port donc, l'endroit se situe pile sur la Saigne sur laquelle ont été bâtis les rails permettant l'acheminement des Trains des Mers. Ainsi que des canaux plus profonds creusés pour les gros navires. La Gare des Lions est donc un endroit grouillant, rempli à tous les moments de la journée et pouvant parfois faire parvenir aux narines délicates les odeurs étrangères des produits orientaux transportés dans les wagons venus d'ailleurs. Son design particulier lui vaut quotidiennement des critiques et des railleries : victime d'un grand incendie en 1529, l'endroit n'a été restauré que partiellement pour des raisons inconnues.

  • Le Parc Hatème :
    Les loisirs sont nombreux dans la Capitale. Par exemple, rien que le Féléterrique constitue une attraction monumentale. Toutefois pour les personnes avides de sensations fortes, il existe en plein milieu de la ville un gigantesque parc d'attractions aux normes de sécurité réputées pour être plus que douteuses : le Parc Hatème. Tenu par le grand businessman François Hussard, l'endroit accueille chaque année un grand nombre de touristes dans ses manèges à vapeur. Et toujours plus de blessés dans des accidents liés au mauvais travail du personnel. Mais étant donné leur paye ridicule, peut-on vraiment leur en vouloir de mal faire leur travail ? Le sujet fait couramment débat dans les conversations mondaines au sujet du parc. Et les avis divergent, bien évidemment.

  • La Saigne :
    Elle traverse l'île comme une artère et c'est tout à fait ce qu'elle représente au niveau économique aussi bien que symbolique. La Saigne est la voie principale d'acheminement des marchandises et un moyen pour les touristes d'accéder à la ville sans devoir passer par la Campagne profonde.

  • La Serre :
    Pour les amoureux de la nature, le spectacle qu'offre Parisse est quelque peu dépaysant et morne. Toutefois dans toute cette tristesse malheureuse il est encore possible de trouver un brin de verdure et c'est uniquement dans la serre. Ici, un arbre pousse, loin des émanations toxiques relâchées par les cheminées. C'est un endroit prisé par les intellectuels qui voient en l'Arbre un moyen de survivre dans n'importe quel environnement et un symbole qu'il est possible d'allier Campagne et Métropole sans nécessairement détruire. Encore aujourd'hui, l'Arbre est un argument qui revient souvent lorsqu'il s'agit de contrer les projets visant à confronter les deux peuples.

  • Le Pigeon Volant :
    Restaurant cinq étoiles, panorama unique garanti. Manger au Pigeon Volant est signe de richesse mais y retourner plusieurs fois avec des invités est symbole d'influence. L'endroit est hors-de-prix et accueille bien souvent les membres les plus éminents de l'agglomération qui viennent y savourer des dîners mondains et participer à des débats politiques. Leur hôte étant lui-même un prestigieux homme d'affaires et politicien proche du Roi : Hubert Rabeau.

  • Le Soldat Moins Connu :
    Bien que son nom soit gravé sur une petite plaque sous la sculpture, le Soldat Moins Connu demeure systématiquement pas connu. Au lieu de cela, les gens l'admirant se prennent souvent à penser à un proche perdu au combat ou mort pour une cause, mettant ainsi un nom qui leur est cher sur le visage émacié du bonhomme qui, pourtant, possède déjà un nom. Mais voilà, visiblement tout le monde s'en fout sauf peut-être la personne pour qui ce nom est cher.

  • La Campagne :
    Tout le monde semble systématiquement passer à côté et pourtant le paysage a tendance à sauter aux yeux dès qu'on s'écarte un peu de la métropole. Verdoyant, coloré, beau, la Campagne possède une magnificence naturelle qui n'est pas sans rappeler une myriade d'îles sauvages à moitié colonisées par l'homme. Ici les constructions n'ont pas pris le pas sur la nature mais, au lieu de cela, vivent en harmonie. Les habitants sont chaleureux entre eux mais supportent assez mal les visiteurs, notamment les Métropolitains qu'ils ont tendance à chasser à coup de pelle ou de fourche. Toutefois il serait disconvenu de tous les mettre dans le même sac : si les agriculteurs sont les plus représentés, ici aussi il existe des hommes politiques, des intellectuels et des hommes d'affaires.

    Comme villages notables on peut notamment citer Marcelle, Réno et Lolles par exemple.

  • La Cour des Milles Arcs :
    Depuis longtemps passée dans la culture populaire en tant que légende urbaine, la Cour des Milles Arcs serait un espace caverneux et large agrémenté d'un dédale de tunnels et de catacombes se situant sous la Métropole. Ce que peu de Parissois savent cependant, c'est que la Cour des Miracles existe bel et bien... et ce depuis des siècles ! Un secret qui a été relativement bien gardé par les aspirants révolutionnaires et consorts qui ont commencé à se regrouper aux alentours du XIVème siècle pour fomenter l'assassinat du Roi Louis. Ainsi l'endroit est devenu par défaut un lieu emblématique du soulèvement du peuple contre les puissants. Si bien qu'à terme, certaines personnes jugées hors-la-loi ont fini par y élire domicile. L'ironie voulant que les détracteurs de la famille royale se soient toujours situés tout près des souterrains du palais, ce qui a considérablement aidé certains régicides de renom. Pour accéder à la Cour des Milles Arcs, il faut avoir un guide capable de vous y mener, le dédale des Catacombes l'entourant étant assez imposant pour ne pas vouloir prendre le risque de s'y perdre. De même, il existe des voies maritimes souterraines semblables à celles de la Flaque débouchant sur une crique isolée à l'ouest du pays, ce qui bénéficie fortement à la révolution.


Forces de l'ordre et respect de la loi


De bonne taille, l'île accueille plusieurs millions d'habitants, plus de la moitié habitant dans la Capitale. En comparaison, l'armée se situe à près d'une centaine de milliers de soldats, la plupart étant réservistes et une petite partie servant de police pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de conflits entre les Campagnards et les Métropolitains. Ici le Roi tient plus lieu de figure emblématique que véritable poids politique : ceux-ci échoient aux hommes d'affaires et aux politiciens de l'Assemblée.

A cause de sa situation actuelle plutôt tendue, l'île accueille aussi un grand nombre de révolutionnaires : environ plusieurs dizaines de milliers. Un chiffre qui augmente chaque jour, grossi par les rangs de Dissidents qui ne veulent plus de délimitation entre les deux régions du pays. Il semblerait d'ailleurs que le Leader du "Parti" soit un homme politique influent, bien que son anonymat ne permette pas de savoir de qui il s'agit. Les politiciens proposant des idées allant dans le sens d'une paix durable pouvant être comptés sur les doigts d'une main.

Historique & Évènements récents


  ► [1529] Terreur :
Cela allait faire cent ans que les émeutes séculaires n'avaient pas eu lieu et cette fois-ci ça n'a pas raté ! Débarquement des Campagnards manifestant leur ras-le-bol dans les rues confrontés aux Métropolitains ayant l'impression de se faire envahir. D'un côté on demande à ce que les taxes sur les produits provenant de la Campagne soient réduites, de l'autre à ce que les salaires à l'usine soient augmentés. Et bien évidemment, les politiques de laisser les habitants décider du plus important. Aux dernières nouvelles, ce seraient les Campagnards qui auraient gagné en mettant le feu à nombre de bâtiments importants en commençant par la Gare. La taxe n'a jamais été réduite pour autant.

  ► [1627] ...et on recommence :
A nouveau les Campagnards projettent de faire entendre leurs voix dans les rues Parissoises. Toutefois le stratagème des politiciens ne marchera pas cette fois-ci puisque c'est l'influent Pierre Gabroche qui est à la tête du soulèvement. Et de l'autre côté, un Hugo Barnaud pas si enclin que ça à ce que les deux foules se tapent dessus. Il paraît qu'on entend les dents claquer à l'Assemblée cette année...

Personnalités importantes


Les Patriotes de Parisse
Lien cliquable :

Temps de recharge du Log
55 Jours


L'ile est reliée au réseau de train des mers du Cercle d'or. Une manne pour le tourisme, mais une route d'invasion parfaite pour la brigade ferroviaire du GM.

Page 1 sur 1