AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le jugement

avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 3:55

J’avais enfin quitté Boréa. Ma permission touchait à sa fin, j’étais redevenu moi même.

En même temps, qu’est ce c’est, être soi même ? Est ce que ça voudrait dire qu’à Kage Berg, je n’avais pas été moi même ? N’était-ce qu’un moment de faiblesse ? N’ai-je vraiment pas de coeur ? Ou bien était-ce le vrai moi ? Celui que je cacherai au fond de mon subconscient. Au fond de mon ... coeur ?

Quoi qu’il en soit, cet acte pourrait me coûter ma place, alors je me fiche d’être placide et froid, et peut être implacable et dur. Je ne peux pas me permettre d’être ... humain. De toute façon, je le suis de moins en moins physiquement.

Tout ce que je sais, c’est que je ne suis pas un alcoolique. Et que j’aime mon travail. J’aime l’ordre et l’autorité. Alors si l’annonce de la création d’une commission exceptionnelle pour me juger m’a sonné et jeté dans les affres de l’alcool au début, ce n’est pas être moi. Si j’aime l’ordre et l’autorité, je dois également lui obéir. Tant pour faire mon travail que me placer devant elle en cas de faute. J’ai fauté, je dois assumer et être sanctionné pour ça. Comme tous ceux à qui j’ai imposé ça auparavant.

C’est pour cela que je viens d’accoster à Marie-Joie et que je me dirige vers les bureau du Cipher Pol 8.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 4:42

Je suis le premier à entrer dans la salle. On me fait asseoir à une chaise derrière une table, en face du long bureau, à quelques mètres. J’obéis sans rechigner, sans un mot, la porte se referme derrière moi.

Il y a trois chaises derrière le bureau, une autres table à droite avec elle aussi une seule chaise, et encore trois autres sur la gauche avec cinq chaises. Toutes les tables sont tournées de façon à ce qu’elles tiennent face non seulement au bureau, mais également à la mienne, de table.

J’imagine donc qu’il y aura neuf autres personnes. Sûrement le Directeur du CP8, Ao Novas, et deux de ses hommes ... Et des gens qui pourront m’inculper ou me disculper.
Je reste assez stoïque, ma seule crainte étant de me voir retirer ce travail qui me tient vraiment à coeur. Non, ma seule vraie crainte, c’est d’être jugé comme Révolutionnaire ou aspirant. Si ce devait être le cas, je crois que je m’en remettrai pas.

La porte s’ouvre à nouveau. Mon sang se fige quand je vois cette geisha, Shinai Tetsuo, l’agent du CP9 avec qui je coopérais durant cette fameuse mission. Comme je suis le seul dans la salle, son regard perçant se porte sur moi. Aussitôt, un délicieux rictus vicieux se dessine sur ses lèvres et déforme ses traits fins, mais reste magnifique malgré tout.
Quand elle passe devant moi, je ferme les yeux. Je sais que j’aurais fort à faire contre elle. On la fait asseoir à la table de droite, et même sans la regarder, je sens son regard lourd toujours peser sur moi.

Je préfère m’intéresser à cette porte qui est restée ouverte. Ou plutôt, je préfère la regarder elle, que la geisha. Et je fais bien.
C’est au tour de Zed et Piétra d’entrer dans la salle, mes collègues de toujours. Lui m’adresse un sourire amical, elle reste de marbre et ne me regarde même pas. Et je sais que si je lui demandais comment elle allait, elle me répondrais qu’elle aurait envie de mourir. Mes amis prennent place à la table de gauche, presque aussitôt suivi par Ethan Delgaz, notre coopérateur attitré qui, je dois le dire, ne manque pas de classe aujourd’hui. Cette classe solennelle a du lui coûter des efforts énormes, notamment pour la boue éternellement incrustée sur ses bottes. Il m’adresse un sourire que je trouve rassurant.
Et la porte se referme.

Peu après, elle se rouvre sur Era Clès, la formatrice à tête mi-asperge, mi-artichaut et Yleg Ghall, celui qui m'a entrainé au Rokushiki à sa façon bien à lui. Bordel ... Ils vont s'asseoir en me regardant comme une bête de foire.

Personne ne parle. Le silence se fait lourd. Il ne manque plus que le Directeur de mon Cipher Pol, et peut être deux de ses hommes, ou des assesseurs.
Et cette scène s’étire en longueur, la tension monte d’un cran, Zed chuchote quelque chose à l’oreille d’Ethan, quelque chose que je n’entends pas. Cette situation commence vraiment à devenir pesante, quand souvent la porte s’ouvre.

Ao Novas apparaît, le regard volontairement perdu dans le vague, un peu en hauteur, ce qui ne manque pas d’apporter une petite note de mysticisme et d’émerveillement. Nous nous levons, et c’est au tour des deux derniers hommes d’entrer et de lui emboîter le pas. Le Directeur se tient debout derrière le bureau, au milieu de ses deux hommes debout eux aussi, le regard toujours dans le vide.
Ils marquent un temps, comme pour qu’on le prenne à mesurer toute leur prestance, puis ils s’asseyent alors, nous faisons de même et enfin Ao abaisse son regard sur mon visage. Nous nous retrouvons yeux dans les yeux, et je sens qu’il me sonde, qu’il sonde mon âme.

Je ne peux m’empêcher de détourner mon regard sur autre chose, quelque chose par terre, d’insignifiant, une marque ou une tâche peut être. N’importe quoi, pourvu que je regarde ailleurs.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 16:15

Ao Novas prend la parole.

- Bien. Mesdames messieurs, bonjour. Comme vous le savez, nous sommes ici réunis en commission exceptionnelle dans le but de faire la lumière sur les faits qui se sont déroulés à Kage Berg, concernant Björn Skullson, actuellement Agent de Catégorie 2 du Cipher Pol 8 et impliquant Shinai Tetsuo, Agent de Catégorie 1 du Cipher Pol 9 dans l’affaire Johnny Belle-Gueule.

Sa voix clair a résonné dans toute la salle comme le ferait celle d’un autre supérieur, et sans personne pour l’interrompre. C’était beau.
Puis il s’adresse à ses assistants.

- Messieurs, à vous.

Le jeune homme à sa gauche s’éclaircit la voix et prend la parole.

- Hem hem. Je rappelle les faits. Après une infiltration réussie dans l’équipage d’un Révolutionnaire de Saint-Uréa, Johnny Belle-Gueule pour ne pas le citer, le fautif Björn Skullson a entretenu via Den Den et ce pendant un mois, la fausse relation qu’il a noué avec ce criminel. Ce qui a permis au Cipher Pol de lui soutirer des informations capitales et de frapper avant lui, sans qu’il n’ait de doute.

Puis le petit rabougri à sa droite continue.

- C’est ainsi que le Directeur du Cipher Pol 8, Ao Novas, ici présent, a confié au coopérateur de l’agent en formation la mission de la mise à mort de ce Johnny Belle-Gueule. Mais ce que ne savait pas l’Agent Skullson, c’est que cette mission était capitale pour sa carrière. En cas de réussite, il se serait vu promu Agent de Catégorie 1. La mission était simple, un autre agent a été dépêché à Kage Berg afin de l’espionner pour trouver un plan d’attaque. Une fois en main, il suffisait à l’Agent Skullson d’entrer en jeu, épaulé par l’Agent Tetsuo. Cependant, celui-ci s’est ravisé en plein assaut, manquant de peu de faire échouer la mission et aller aux devants d’une attaque sur Tequila Wolf, comme prévu par ce Capitaine révolutionnaire. Heureusement, l’Agent Tetsuo est intervenue à temps, signant par là même la réussite de la mission. Enfin, l’Agent Skullson, réalisant sa faute, s’est enfui, poursuivi par son homologue du Cipher Pol 9, qui l’a rattrapé et sommé de rentrer à Marie-Joie.

Je me sens plus très bien d’un coup. Heureusement, Ao Novas me sort de la torpeur.

- Bien. Voilà ce qu’il en est pour le rappel. Nous pouvons donc ouvrir le procès, et je vais commencer. Directement dans le vif du sujet. Agent Skullson, pourquoi vous êtes-vous ravisé durant l’assaut que vous lanciez contre Johnny Belle-Gueule ?

Je prends bien le temps de peser chacun des mots que je vais prononcer.

- Belle-Gueule était censé être seul. J’ai bondi sur sa calèche pour le prendre par surprise, j’ai entrouvert la portière et l’ai aveuglé. Au moment de lui donner le coup fatal, je me suis aperçu qu’il avait son fils avec lui ... Alors j’ai claqué la portière et me suis enfui pour éviter de me faire repérer.
- Pourquoi n’êtes vous pas passé à l’acte ?
- Parce qu’il avait son fils avec lui. Il m’a fallu réagir très vite, surmonter la surprise et prendre une décision. Et je n’ai pas pu assassiner un père devant son fils.

Le vieux schnock s’indigne.

- Nous parlons d’un enfant d’un Révolutionnaire ! Qui vivait dans un cadre aux moeurs douteuses, qui était sans doute déjà aspirant et qui ne demandait qu’à devenir Révolutionnaire !
- Je sais, et j’admets mon erreur.

L’Agent du CP9 lève la main. Ao Novas lui accorde la parole.

- Un bon Agent du Cipher Pol ne peut décemment pas faire dans le sentimentalisme. Il doit obéir, quoi qu’il en coûte.

Un ange passe. Personnellement, j’aurais dit un démon. Surtout qu’à chacune des phrases, le Directeur du CP8 me regarde et sonde mon âme.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 16:44

- Je vais maintenant m’adresser directement à ses plus proches camarades.

Ao se tourne vers Ethan, Zed, et Piétra.

- Pouvez-vous dire que l’Agent Skullson est un bon élément ? Vous-a-t-il déjà posé problème ? Comment réagit-il en mission ?

Ethan commence.

- En tant que coopérateur, je n’ai jamais eu de souci avec Bjöbjö... avec l’Agent Skullson. Il est toujours volontaire et de bonne humeur.

Zed continue.

- Vous connaissez mieux que vous ses performances, et Delgaz a bien résumé. On a bien souvent formé un trio avec l’Agent Piètre-Galère et l’Agent Skullson, ça s’est toujours bien passé je crois. Il prend souvent des initiatives, et s’avèrent toujours fructueuses. Nous sommes tous les trois différents, mais nous nous complétons. C’est ça, qui fait la force de notre équipe.

A ces paroles, j’ai un regain d’espoir ! Sauf que Piétra termine, et qui ne connait pas Piétra peut s’étonner de ces réactions.

- Mais il lui arrive parfois d’être insouciant et impulsif. De trop se baser sur des intuitions que des preuves. Quand il est comme cela, sa présence m’incommode.

Comme prévu, tout le monde prend un air renfrogné. Encore une fois, et heureusement, Zed intervient.

- Il ne peut pas toujours être au top ! C’est pour cela qu’on est là aussi ! C’est l’essence même du Cipher Pol 8 !
- Si je peux me permettre ...

Oh non ! Le démon à tête d’artisperge prend la parole !

- Je vous écoute, Formatrice Clès.
- Quand vous avez proposé l’apprentissage du Rokushiki à l’Agent Skullson, il s’est montré quelques peux récalcitrant. Je sais que c’est éprouvant, mais j’utilise la même méthode pour tout le monde ...

Yleg prend la parole sans la demander, c’est quitte ou double ...

- Ouais, Skullson a peu rechigné au début, mais faut bien avouer qu’il enquille pas mal ! J’y suis pas allé de main morte, et il a tenu jusqu’au bout. Il a juste fallu le motiver et le faire résister au début. Je pense que je suis bien placé pour dire qu’il met de la bonne volonté dans ce qu’il fait.

Après un court silence, Ethan reprend la parole.

- Une autre chose vraie à propos de l’Agent Skullson, c’est qu’il fait montre d’une grande rigueur. Il est très avide de travail.

- Ah ... Encore cette fameuse rigueur ...

Je crois que ce mot rappelle au directeur du CP8 des souvenirs qui ne jouent pas en ma faveur ... Des souvenirs de ma jeunesse, des souvenirs de ma fougue et de mon envie ardente qu’il a su me faire canaliser en rigueur.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 17:31

Ao Novas se lève.

- Bien. Si vous n’avez plus d’objection, vous êtes invités à disposer et l’entretien personnel pourra commencer. Personne donc ?

Rien. Pas un bruit, digne signe du respect qu’a gagné le Directeur du CP8.

- Merci à vous tous.

Il attend que tout le monde soit parti, sauf ses assesseurs et moi pour se rasseoir et fixer une nouvelle fois son regard sur moi. Je suis même le centre de l’attention des trois hommes.


- Pourquoi avoir fui après votre erreur ?
- Parce que je m’en suis rendu compte. Et parce que ma collègue est entrée dans une colère noire. A juste titre.
- Vous savez que cela joue en votre défaveur ?
- Je comprends tout à fait.
- Vous rendez vous compte des effets désastreux que votre erreur aurait pu causer ?
- Bien sûr.
- Hm.

Cette petite onomatopée d’Ao signifiant qu’il réfléchit parvient à faire cesser le flot ininterrompu de questions de ses assesseurs.

- Déjà en tant normal, il s’agit d’une erreur difficilement acceptable. Mais dans ces conditions, elle ne l’est plus. Cette mission devait prouver votre implacabilité et votre force de frappe. Cette mission devait prouver que vous êtes apte à devenir un Agent de Catégorie 1. S’il n’y avait pas eu l’Agent Tetsuo, nous courrions à la catastrophe.

Même moi je n’ose plus parler. Peut être est-ce à cause de son charisme imposant, peut être est-ce parce que je vois le gouffre se dessiner devant moi.

- Je suis désolé, Agent Skullson, mais je ne peux me permettre de laisser passer une telle faiblesse. On ne demande pas à un Agent de juger, on leur demande d’obéir et d’agir.

Ca y est. Cette fois-ci j’ai vraiment les pieds au bord du précipice, la boule au ventre et la gorge serrée.

- Que se passera-t-il si je vous accorde une seconde chance et que vous avez un autre moment de faiblesse en solitaire ?

Je suis anéanti. J’ai envie de pleurer. L’ordre, c’est toute ma vie. Je ne peux pas être un hors-la-loi ! Je ne peux pas l’accepter ! Je n’y arrive pas !

- Sans vous taxer de Révolut...
- Excusez-moi.

Alors que j’avais baissé la tête de dépit, cette interpellation me la fait relever. Le jeune tient à s’exprimer, les deux autres lui laissent le champ libre après un temps marquant la surprise générale d'un des hommes du Directeur se permette de couper leur chef.

- Ce n’est pas dans les habitudes de l’Agent Skullson de faire dans le sentiment, n’est ce pas ?

Il questionne ses compères mais ces derniers se tournent vers moi.

- Non.
- Alors peut être pourrions-nous...
- Le Directeur a tout dit ! Que se passera-t-il si cela lui arrive une nouvelle fois ? Nous ne pouvons pas nous permettre !
- Laissons au moins une chance au fautif de s’exprimer.

Ao me sonde un moment.

- Accordée. Exprimez-vous, Agent Skullson.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 18:54

La flamme dans mon coeur vacillait dangereusement jusqu’à l’annonce de ma défense, puis elle a redoublé de vigueur et explosé de joie les parois de mon coeur !

C’est ma dernière chance ! Je dois trouver les bons mots pour tout faire chavirer !

- Non, ce n’est pas dans mes habitudes de réagir de la sorte. C’était la première fois que cela m’arrivait, j’ai été pris au dépourvu. Écoutez, j’aime mon travail, je m’épanouis complètement ! J’ai toujours respecté les ordres quitte à faire du zèle !

Quand j’ai prononcé ce mot, “zèle”, le regard d’Ao Novas sur moi s’est complètement intensifié. Il connait mon parcours, il sait qu’il a été chaotique car à chaque nouveau poste j’y mettais tellement d’ardeur qu’on m’a ballotté autre part à chaque fois !

Je me suis engagé dans la régulière, on m’a conseillé l’élite, j’ai été dans l’élite, on a commencé vouloir canaliser mes ardeurs, Scorpio m’a pris sous aile, avide de pouvoir et fier de ce poste, j’ai été complètement destructeur pour mes ennemis mais aussi pour moi, même jusqu’au-boutiste, et Ao Novas m’a repêché pour m’apprendre la vie à plusieurs et enfin calmer mes pulsions pour s’accorder avec les autres et je crois que ç’a enfin marché.

Alors il sait que si je joue cette carte dangereuse, c’est que je mise tout ce que j’ai, que je suis vraiment coincé, que je tiens à oeuvrer pour l’Ordre mondial plus que toute autre chose au monde.

Reboosté, je me lève sans me l’avoir commandé.

- C’est naturel. J’aime ma place, je ne suis jamais satisfait de ce que je fais, il m’en faut toujours plus et il y a toujours à faire. Parce que l’Ordre, c’est toute ma vie. Sans lui, je ne suis plus rien. Cela peut vous sembler dangereux et vous encourager à me limoger ou m’emprisonner mais je ne peux m’imaginer inactif un monde rempli de hors-la-loi. On dit que les batailles, les missions ou la guère désillusionnent un homme, mais l’Ordre ne m’a jamais déplu. Pouvez-vous affirmer voir des recrues aussi motivées ? Je ne dis pas qu’il y a personne dont la motivation égale la mienne, mais nous sommes rares. Je ne voudrais qu’être un soldat, une machine qui répond à des ordres sans réfléchir. Mais j’ai un coeur. Un coeur qui certes m’a fait faillir, mais sans coeur ni ce qui brûle à l’intérieur, je ne serai pas ici à défendre ardemment ma carrière puisqu’il n’y aurait même pas de carrière car pas de coeur.

Je prends un temps les laisser digérer tout ce que j’ai craché sans réfléchir, tout ce que j’avais sur le coeur, tout ce qui voulait sortir sans même que je ne puisse m’y en empêcher.

- Si mon coeur a été ma faiblesse, il est aussi ma force.

Silence complet. Qui dure. Puis Ao, sidéré, le brise.

- Intéressant tout cela.

L’homme à sa gauche sourit malicieusement, il a clairement une idée derrière la tête.

- Excusez moi une dernière fois. Mais s’il a vraiment cette haine des hors-la-loi en lui, qu’en serait-il pour les Marins corrompus ?
- Eh bien quoi ? Posez-lui directement la question !

Les trois se mettent à me regarder, attendant une réponse, accrochés à mes lèvres.

- Je trouve cela intolérable. Ceux qui sont du bon côté de la Loi ne devrait pas flirter avec la légalité ou abuser de leur position. Nous représentons l’Ordre, nous ne devons pas jouer avec ou profiter de notre position. Ceux là doivent être punis.

Emballé par mon propre discours, j’aurais bien failli vomir un “purgés” à la place de “punis”.
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : Disparu ... ?
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Mer 4 Nov 2015 - 20:17

Le directeur du CP8 s’interroge. Et moi, j’attends qu’ils se mettent d’accord pour enfin être fixé sur mon sort, parce que ça, ils sont juste en train de troubler mon transit intestinal !

- Je dois avouer que je ne vois toujours pas où vous voulez en venir.
- Eh bien, c’est plutôt simple. L’Agent Skullson reste un bon élément malgré tout, il faut bien se l’avouer. Un peu trop zélé dans sa rigueur parfois, mais tout de même. S’il est impensable qu’il échoue à une mission capitale, elle sera amoindrie s’il intègre le Cipher Pol 3.
- Certainement pas ! Il a fauté, il doit payer !

Le CP3 ?! Je m’attaquerais à des pourris ? Mais ce foutu vieux rabougri va tout faire capoter !

- Je vous en prie, calmez-vous !

Ao Novas a fait volte-face au vieux schnock pour le reprendre avant de reprendre sa posture précédente, à regarder son voisin de gauche.

- Continuez, je vous en prie.
- De plus, je pense qu’il fera moins preuve d’empathie envers ceux qui piétinent son idéal, me trompé-je ?

Je n’arrive toujours pas à réaliser ! Alors il me faut un instant supplémentaire pour comprendre que le jeune assesseur s’adresse à moi.

- Ah, euh, non ! Assurément pas !
- Vous voyez ? Je pense que ce serait son ultime recours. Le renvoi ou l’emprisonnement ne seraient pas adéquat pour une catastrophe qui n’est pas arrivée.
- Seulement, ce n’est pas la première fois que ça lui arrive, d’être envoyé à un autre poste. N’est ce pas, Agent Skullson ?

Je fais profil bas, tout en espérant intérieurement que cette option soit validée ! Mais je sens son regard me transpercer, sauf qu’il ne sonde plus, il cherche à me faire prendre conscience, et quand il m’apostrophe, je relève la tête et le regarde. Le regard de l’un se perd dans l’autre, comme un communion mentale. Comme quand il m’a repêché du CP5 et qu’il a tenté de m’inculquer les valeurs d’équipe du CP8. A partir de ce moment, Ao Novas ne me lâchera plus du regard, lui espérant que je retienne la leçon, et moi fondant tous mes espoirs sur lui.

- Si cette idée est acceptée, elle est votre dernière chance. Cessez donc de brûler la chandelle par les deux bouts et reprenez-vous bon sang ! Ne gâchez ni votre potentiel, ni votre vie ! Sinon il arrivera un moment où nous devrons prendre à contre coeur les mesures nécessaires ! Me suis-je bien fait comprendre ?
- Oui ! Oui, Directeur.
- Sous réserve de l’accord de la Directrice du Cipher Pol 3, qui est pour le transfert de l’Agent Skullson à ce département ?

Ao Novas et le jeune assesseur lèvent la main.

- Qui est contre ?

Le vieil aigri lève la main en me regardant dédaigneusement.

- A deux voix contre une, et sous réserve de l’accord de la Directrice du Cipher Pol 3, le transfert de l’Agent Skullson à ce département est accepté.

J’esquisse un timide sourire de joie, mais à l’intérieur de moi, j’exulte comme jamais je ne l’ai fait auparavant ! Mais la bataille n’est pas encore terminée, il faut que je me reprenne. D’ailleurs Ao Novas sort un Den Den de sa poche intérieure.

Purupurupuru ... Purupurupuru ... Katcha !

- Direction du Cipher Pol 3, bonjour ! A qui ai-je l’honneur ?
- Bonjour, Ao Novas, Directeur du Cipher Pol 8, passez moi la Directrice je vous prie.
- Un instant s’il vous plait.

Le Den Den se met à articuler au rythme d’un petit air musicale. Pendant ce temps, on dirait que le Directeur prend la pose en regardant dans le vide, comme quand il a fait son entrée.

- Bonjour Ao, comment allez-vous ?
- Mademoiselle Elcat, nous sommes en commission extraordinaire, par pitié, un peu de solennité.
- Oh, pardon ! Je veux dire, excusez-moi ! Que désirez-vous ?
- Nous avons un Agent de Catégorie 2 à vous proposer, un bon élément cela va s’en dire, hors de question de se transférer les moins bons entre départements. Il a commis une faute mineure dont je vous expliquerai la nature ultérieurement. Nous pensons qu’il serait bon pour le bien de tous qu’il intègre le Cipher Pol 3.

Allez ! Dites oui ! Dites oui !

- Hmm, écoutez, pourquoi pas, oui. Cependant, il devra s’entretenir avec moi durant un rendez-vous à mon bureau. De plus, je souhaiterai le rétrograder au rang d’Agent en formation afin qu’il s’acclimate à ses nouvelles fonctions et que je le teste avant de le lancer en solitaire.

Oui ! Oui ! Je me fiche de rater quelques barreaux en changeant d’échelle ! C’est toujours mieux que tomber au fond du trou !

- Bien entendu. Nous ferons le transfert et l’administration aussi vite que faire se peut. Au revoir Mademoiselle Elcat.
- Au revoir, Monsieur Novas.

Immédiatement après qu’il est raccroché, je me suis levé et j’ai courbé l’échine du plus que je peux.

- Merci ! Merci infiniment !
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullsonhttp://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1