AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La légende d'Uranus

Invité
Invité


Mer 11 Nov 2015 - 22:57



La lépreuse est bien stable, le vent est calme, doux et moins abrupt. Nous naviguons tranquillement dans les eaux céruléennes de Grand Line. L'air ambiant est assez chaud, on s'hydrate comme on peu, du thé glacé pour tout l'équipage bien soudé et fier d'avoir fêté la veille ce que j'ai accomplis. Je leur ai raconté ma bataille avec l'Amiral dans les moindres détails, en exagérant certains. Et aujourd'hui, on dessaoule avec panache, moi j'observe les petits nuages blancs défiler vers l'horizon et je rencontre à nouveau une Luka qui paraît anxieuse. Ai-je été encore absent un peu trop longtemps ?

- Vous n'êtes pas content ? Je vais être Corsaire !

La foule de pirates à mes ordres m'acclame, il y'a toujours un prétexte à boire de l'alcool, mais cette fois mes ordres sont clairs, Thé glacé pour tout le monde ! Pas d'exception ! Je me tourne alors vers Keel et lui demande si tout va bien. Au moins, avec lui je sais qu'il me dira la vérité quoi qu'il en coûte.

Les poings de Luka sont bien fermés. Je ne remarque pas son agacement sur son visage angélique. Je me pose en hauteur et j'annonce le prochain plan pour notre expédition.

- Prochainement, nous ferons face à un grand ennemi. Un homme redoutable appellé Matsuya.

Les regards rivés entre eux, on se jauge, on tend l'oreille de peur d'avoir malentendu mes mots.

- Je dis bien Matsuya, l'ancien corsaire ! On va le chopper Mort ou Vif !

Les interrogations se tassent, j'attends qu'on me pose une question, j'attends toujours... Le vent semble souffler à nouveau et la voile gonfle, comme un pilier de bar qui gonfle la taulière.

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Mar 17 Nov 2015 - 22:50

Assise sur l'un des rebords du bateau, Luka réfléchit. Pas que ce soit trés inhabituel...Mais aujourd'hui plus que d'habitude elle ne semble pas vraiment là. Un verre de thé glacé à la main, tout frais, apporté il y a quelques instants, la jeune fille sert légèrement les poings. Elle avait eu tout le temps de récupérer de leur dernière escale, et de faire ces recherches aussi. Elle n'était d'ailleurs pas trés contente de ce qu'elle avait appris.

La petite aveugle joua avec les glaçons de son verres, comment Mizu avait-il put trahir Shoma sans lui en parler avant? La fillette se sentait mise de côté...Elle n'avait était mise au courant de rien, elle avait tout appris de la bouche des hommes du bateau...des hommes auprès de SON capitaine depuis moins longtemps qu'elle! Elle pensait avoir plus d'importance que ça, et sa la rendait triste. Mais être triste pour ça était une émotion qu'elle trouvait incompréhensible...Ducoup elle était en colére contre elle même de ne pas comprendre pourquoi elle était triste...Ce qui faisait pas forcément un bon mélange...heureusement qu'elle n'était pas à l'âge où les hormones travail en plus...

Mais voila, cela faisait plusieurs jours que sa la travaillait et Keel dormait jusqu'à il ni a pas longtemps...
Bien sûre, c'est ce moment qu'avait choisit Mizu pour partir en mission SEUL. De quoi renforcer son impression de n'être plus vraiment utile. En un sens, on pourrait rapprocher la situation au sein d'une famille. L'enfant unique jalouse à la venu de nouveaux frères et sœurs, la peur de ne plus être aimé comme avant, de ne plus valoir autant, la jalousie du partage. Mais cette situation était inconnue à notre chére petite Luka, aussi ne trouvait elle pas de rapprochement à faire, l'énervant un peu plus.

Mizukawa parle, Luka n'écoute pas vraiment plongée dans ces pensées.

Un des hommes se rapproche de la petite aveugle, celle-ci le sens arriver mais l'ignore. Il commence à lui parler comme à une enfant, la sermonant sur le fait que ce qu'elle faisait était dangereux, qu'elle pouvait tomber à l'eau...Ma la fillette s'évertue à l'ignorer, bien que petit à petit, ces poings se sert, sa mâchoire se crispe, mais elle tiens bon. Puis comme si ce malheureux nouveau tenait à passer par dessu bord, et aprés bien 5 minutes de blabla, annonce d'un ton agacé :

-[...] Mais qui ta laissé monter ? Si tu n'est pas capable d'écouter un adulte tu devrait descendre au prochain arrêt et ne plus remonter, le capitaine na surement pas besoin d'une gamine faiblarde dans ton genre!  

Trop, c'est trop. L'homme touche un point sensible, pas la chose la plus intelligente à faire. Luka saute d'un bond de la rambarde et brise son verre par terre en hurlant, coupant cours à toute les discussions.

-MAIS FERME TA GUEULE !

Aussitôt la gamine part comme une furie vers l'intérieur du bateau, elle na qu'une envie, s'enfermer dans sa cabine. La violence inhabituel de la jeune fille ne passe pas inaperçu. Elle atteint sa cabine, la ferme à double tours, traverse la petite piéce pour fermé la fenêtre. Elle lance ce qu'elle peut par terre pour calmer ces nerfs avant de s'effondrer à plat ventre sur son lit. Elle en a vraiment marre. Elle ne comprend pas ces propres rêactions, elle doit juste emmerder son capitaine une fois de plus. Pas étonnant qu'il ne veuille plus d'elle...
...
...
...
...
...
Elle aurait vraiment dut balancer ce mec par dessus bord.
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Mer 18 Nov 2015 - 14:37

Blessé à nouveau tout au fond de son esprit, Keel ressassait de vieux souvenir qu'il avait avec Luka, de bon souvenir mais comportant des épines, car en effet, il avait encore une fois blessé Luka. Et oui, ce n'était pas la première fois que cela arrivait, et cette simple idée, ce simple fait qu'il ne se maîtrise toujours pas le mettais en rogne.
La petite Luka semblait dans le même état, pour quelle raison? Je préférais ne rien savoir et ne pas le dire à Keel pour qu'il la laisse un peu seule deux minutes. Mizukawa tend un verre à Keel et lui demande s'il va bien en lui tendant un verre d'Ice-tea

Mouai, bof. Ça pourrai aller mieux. Si tu veux savoir, je t'en parlerai plus tard, il y a des truc qu'il faut que tu sache sur moi et un évènement qui m'a profondément marqué. C'est en rapport avec Luka aussi, mais je préfère qu'elle ne soit pas là.

Keel s'en va, laissant Mizukawa à ses occupations et se dirige vers l'arrière du bateau. Cherche-t-il à s'isoler? Quand soudain:

Dit moi Mono? Crois-tu vraiment que je sois fait pour vivre en communauté?

Cette question me trouble, je ne sais pas quoi lui répondre, pourtant, sa voix ne présente aucune trace de plaisanterie, il est sérieux. Je ne préfère pas répondre et changer de sujet.

*C'est ton Ice-tea qui te fait tourner la tête ou quoi?*

Il sourie et rigole légèrement:

Ouai, peut-être, c'est possible aussi.

Le silence prône pendant quelques seconde entre lui et moi, puis un bruit de verre se brisant retentis. Keel se précipite là d'où il venait et voie sa jeune sœur adoptive hurler à tue tête:

MAIS FERME TA GUEULE !

Epoustouflé par cette impulsivité monumentale de la part de la petite fille, Keel reste immobile. Luka lui passe à côté sans le remarquer et entre dans le bateau. C'était une première, Keel n'avait jamais vu Luka autant élever la voix, que s'est-il passé. Mizukawa semble aussi étonné que Keel, ce n'était donc pas habituel. Quelque chose cloche vraiment avec Luka, que peut-il bien lui arriver?

*Hey K...

Avant que je ne puisse terminer ma phrase, Keel se précipite à son tour à l'intérieur du bateau, et tente de rattraper Luka. Ne la voyant plus, il ouvre des portes pour trouver la cabine de la jeune fille jusqu'à ce qu'il entende des objets se briser brutalement. Il se dirige vers la source du bruit et s'arrête devant la porte.

Luka?

Aucune réponse. Il hausse un peu le ton.

Luka? Si tu m'entend, sache que je ne sais pas ce qui t'arrive, mais je veux t'aider, si tu est prête à m'en parler, ouvre moi, sinon, je te demande juste de ne pas t'en vouloir et d'en parler au moins à quelqu'un, Ce n'est pas bon de garder tout pour soi, ça te détruira.
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Sam 21 Nov 2015 - 21:38



- Robert, la prochaine fois, t'éviteras de mettre en rogne la petite.

Il acquiesce en retournant à ses occupations. Bien entendu. C'est à l'entendement qu'on attribue généralement le pouvoir des concepts ; aussi le distingue t-on dans cette mesure de la faculté de juger et du pouvoir. En tant que raison formelle. Mais c'est principalement à la raison qu'on l'oppose ; mais alors dans cette mesure, l'entendement signifie non pas le pouvoir des concepts en général mais celui des concepts déterminés et la représentation qui prévaut à ce sujet est que le concept n'est que quelque chose de déterminé. Si l'entendement pris dans cette signification est distingué de la faculté formelle de juger et de la raison du concept déterminé et particulier. Car le jugement ou la raison sont eux-mêmes en tant que facultés formelles seulement des facultés de l'entendement dans la mesure où ils se trouvent sous la forme de l'indiscernabilité conceptuelle abstraite. Mais le concept en général ne vaut pas ici comme quelque chose de déterminé uniquement abstraitement ; aussi l'entendement ne se distingue t-il de la raison que par le fait qu'il présente la faculté du concept en général...

- Quoi Robert ? On ne peut tout de même pas faire ce qu'on veut.


L’océan de paix que borde l’effroi laisse flotter les barils de poudre qui tels des mots s’avancent sans que l’on voie ce qui les fait avancer, dans un silence reflet  qu’on envie, vers lequel on tend les bras, ne serait-ce que pour avoir quelque chose à prier.

Je suis libre socialement puisque je suis un pirate ; cela est assuré provisoirement, cela pourrait basculer demain. Ma liberté est sous condition, l’histoire nous enseigne – si elle nous enseigne quelque chose – que le libre de « suis-je libre ? » est attaché au temps et au lieu, vie provisoire. Suis-je libre d’aller voguer en mer ? Même cela est douteux. Mon envie d’aller voguer est soumise à mes rêves de la nuit qui peuvent me bloquer au lit, elle est soumise au temps qu’il fait qui n’est pas de mon fait, à l’histoire personnelle qui m’anime ou ne m’anime pas, me retient ou ordonne mes envies. Mon envie d’aller voguer est habitée par des sensations incontrôlables, liées à mon passé et à mes expériences. Je voguerai : vais-je m’arracher ou est-ce que je vais l’éprouver comme une délivrance ? Pourrai-je le faire ?

C'est dans cette idée que je me dirige en cabine là où est posé Keel, en face de la porte et commence à lui parler...

- Alors, t'en ai où avec la petite ? Parce que moi, j'ai plein d'idées en tête et du chocolat dans les poches.

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Lun 23 Nov 2015 - 23:15

Luka? Si tu m'entend, sache que je ne sais pas ce qui t'arrive, mais je veux t'aider, si tu est prête à m'en parler, ouvre moi, sinon, je te demande juste de ne pas t'en vouloir et d'en parler au moins à quelqu'un, Ce n'est pas bon de garder tout pour soi, ça te détruira.

La voix traversa la porte pour arriver jusqu'à la fillette. Toujours couchée sur son lit, le visage enfoui dans les draps, Luka serra un peu plus le tissu dans sa main. Lui? Vouloir l'aider? La jeune fille se redressa jusqu'à être assise, les jambes de côtés. Pouvait-il l'aider? Elle eu un léger rire, comment pouvait-il l'aider alors qu'elle ne savait pas se qu'il n'allait pas ?

Un objet froid vint toucher sa jambe droite. L'enfant eu un sursaut avant de ce rendre comte qu'il s'agissait de sa dague qui avait dû glisser quelques minutes plus tôt. La petite aveugle effleura l'objet métallique de deux doigts, hypnotisée par la décharge que provoquer cette sensations glacée. Combien de vies avait-elle enlevées
avec ? Prise d'une rage soudaine Luka empoigna la dague de toute ses forces avant de la lancer, l'objet heurta violemment quelque chose avant de retomber bruyamment. La fillette haleta, qu'est ce qui n'allait pas chez elle ? Elle ramena sa main vers elle, une goutte s'écrasa sur sa jambe. Surprise l'aveugle leva sa main au dessus de sa tête, une coupure assez profonde traversait sa paume, un liquide s'en échappait, coulait le long de son bras, et tombait sur les draps...Elle resta quelques secondes dans cette position, malgré le fait qu'elle n'avait pas besoin de mettre sa main devant ces yeux pour la voir.

La jeune fille était perdue. Perdue dans ses pensées, elle continuait d'observer le sang couler sans réagir jusqu'au moment où une goutte décida de tracer son propre sillon. Celle-ci partît dans un sens quasiment opposé aux autres avant de quitter la paume, Luka la perdit pendant un laps de temps qui sembla durer des heures avant que la goutte de sang ne vienne mourir sur sa joue.
* [...] ça te détruira.*
La fillette laissa retomber son bras, la détruire ? Qui? Quoi? Comment? Quand? Pouvait-on la détruire ? L'aveugle eu un frisson...insinuait-il qu'on pouvait la faire souffrir plus qu'elle n'avait déjà souffert...? De qui devait-elle se méfiait alors? Dans ce monde de piraterie, on ne pouvait faire confiance à personne? Si les amis se trahissent entre eux, si les amitiés se forment par égoïsme...comment la gamine pouvait-elle être sure des gens qui l'entouraient...?

Comme prise d'une nécessité, la petite fille se mît à chercher de sa place, elle devait retrouver sa dague ! Cet objet l'avait toujours défendue, elle la gardait sur elle 24h sur 24! Pourquoi l'avait-elle jetée? Luka commença à paniquer, de cette position elle ne voyait quasiment rien, ses pieds ne touchaient pas le sol, ils ne touchaient quasiment pas le lit non plus...Elle pris appui sur le lit avec sa main et balança son corps sur le côté pour faire passer ses jambes. Ses pieds touchèrent le sol et instantanément la jeune fille se leva oubliant même de lâcher le draps qu'elle avait dans la main. Sans bouger, elle chercha l'objet. Quand elle eu repéré la dague, celle-ci avait échouée à l'opposé de la porte contre le mur, elle se mît à marcher d'un pas chancelant vers l'objet. Elle était tellement concentrée sur ce but qu'elle faillit tomber plusieurs fois à cause du bazar qu'elle avait mis un peu plus tôt.

Elle arriva enfin, s'appuya contre le mur pour se laisser glisser et s'assoir. L'enfant prit la dague dans ses mains et la sera contre elle. Que ce passait-il? Elle ne comprenait pas...pourquoi n'arrivait-elle pas à se calmer? Elle avait changée...quand? Quand avait elle changée? Pourquoi?
La jeune fille n'arrivait plus à mettre de l'ordre dans ses pensées, partagée entre plusieurs sentiments, plusieurs façon de voir les choses, comme si ce qu'elle était devenue maintenant se battait avec ce qu'elle était avant, avant Mizu, avant les aventures, mais aussi ce qu'elle était encore avant, ce passage qu'elle avait oublié...Trois elle qui n'arrivait pas à cohabiter, qui lui donnait mal à la tête. Son corps en tremblait même tellement sa crise était violente.

Qui était-elle déjà?
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Mar 24 Nov 2015 - 23:41

Du chocolat dans les poches? Attend mais il crois la soudoyer? Luka à clairement des problème et c'est avec du chocolat qu'il croit les résoudre? Keel, lui, à l'entente du mot chocolat, se précipite sur Mizu, le faisant tomber, les chocolat alors sorti des poches, il les engloutis tous et lance à ce pauvre homme qui n'a absolument pas compris ce qu'il vient de se passer:

Miam, t'es le meilleur, toujours avec ce qu'il faut a bon moment un large sourire au lèvres.

 Mizukawa le regarde d'un air compatissant, voyait-il mon regard désespéré dans la tête de cet ahuri? Non, ça devait tous simplement être son réel ressentis face un garçon aussi désespérant. Ça devait surement être l'une des seules choses pour lesquelles j'était en accord avec cet homme abjecte. Bref, je ne vais pas de nouveau dire ce que je ne supporte pas chez cette personne.

Bon, maintenant, laisse moi m'occuper de Luka, je sais m'y prendre avec elle.

 Savoir s'y prendre... est-ce que ce qu'il avait dit tout à l'heure a un rapport avec ça? Je ne pense pas qu'il puisse dire quelque chose ayant autant de sens hors d'un combat. De plus, tout à l'heure, il avait l'air abattu pour ce qui c'était passé avec les singes, pourtant ce n'est pas lui que Luka avait réprimandé la dernière fois... passons, tout cela n'avait je pense aucun rapport avec la situation actuelle, ce qui importe le plus pour l'instant, c'est Luka. Keel prend la poigné de la porte et s'apprête à entrer lorsque Mizukawa lui attrape violemment le bras, qu'est ce qu'il veux encore lui? Son visage indique clairement qu'il veut aller voir la petite en premier, et qu'il ne laisserait pas Keel entrer avant d'en avoir fini avec sa nakama. Tss, quel mot horrible que je vient d'assimiler à leur relation, je ne tolèrerais jamais cela, je n'approuve pas qu'un tel homme puisse avoir Luka comme nakama. Je trouve et je pense qu'il ne vaudrait mieux pas tout de même, que même mon abruti d'hôte serait beaucoup mieux que lui. Bref, je m'écarte à nouveau du sujet, je ne veux pas que ça soit lui qui entre en premier, quitte à prendre le corps de Keel, je ne le laisserai pas voir Luka en premier. Soudain, Keel lance à Mizukawa:

Alors comme ça, tu veux toi aussi voir ma petite sœur?avec le sourire... Désolé pour toi, mais je suis arrivé en premier, va plutôt faire à manger le temps que je règle ça. ... laissant place à un regard défieur

 Mizukawa semble s'être pris lui aussi dans le "jeu" on va dire, même si ce n'en est pas vraiment un, et lance à son tour:

Retourne faire ton intéressant sur le pont et laisse moi m'occuper de la petite, j'ai déjà ne serait-ce plus de maturité que toi.cachant un léger sourire en coin

 Leur front se heurtent pendant qu'ils se lancent toutes sortes de provocation et leur mains se battent en duel pour tenir la poignée, je ne vois aucune maturité dans leurs actions.

Je la connais depuis plus longtemps, j'ai plus de chance de la comprendre.

Je l'ai eue plus souvent à mes côtés, je trouverais beaucoup plus facilement que quiconque ce qui cloche.

 Au fur et à mesure de leurs provocation, ces deux compère à trois ans d'âge mental forçaient de plus en plus sur la pauvre porte de bois les séparant de la jeune fille, qui devrait, soyons positif, se réjouir d'avoir deux hommes qui se battent pour elle. *toux grasse* Non, en fait je ne pense moi même pas un traitre mot de ce que je viens de dire, oubliez ça. Soudain, un gros "CRAC" retentis, les deux homoabrutitustupidis arrêtèrent le chamaillerie puis la porte s'écroula dans un boucan pas possible, et nos deux amis, allongés ventre sur la porte devant la petite fille en semi-position fœtale qui lève brusquement la tête, tachée de sang.

Oups.

 Je suis alors pris d'un frisson intense, et Keel semble lui aussi l'avoir ressenti mais surement pas autant que moi, quelque chose dans l'aura que dégage Luka est étrange, ce n'est pas son aura habituelle, soudain l'aura disparaît et Luka semble perdue. Keel et l'autre piniouf n'ont pas l'air de le remarquer, trop occupés par le bazar ambiant de la chambre, mais la petite reste bloquée quelques secondes, comme si elle découvrait la situation.

Washa, comme ça à été violent ici... Y a eu un typhon ou quoi?

D'un geste vif elle cache sa main dans son dos, ne me laissant pas analyser la situation ou me poser de question sur l'aura que j'ai ressentis. Pourtant, j'ai clairement vu une plaie ouverte en plein milieu de sa main, mais qu'est ce qu'elle à fait? Pourquoi s'est elle tailladée la main?

*Hey K...*

Non mais t'es pas bien? T'a vu ce que t'as fais abruti! La porte est cassée par ta faute idiot! Non mais regarde moi ce foutoir que tu viens de mettre! Pas possible, mais il est pas possible, il a tout cassé!

 Je rêve ou il engueule Keel pour une bêtise dont il est en parti responsable? Mais j'ai envi de le taper, c'est pas possible là, ils sont tous abruti ou quoi? Déjà que j'ai Keel comme abruti de service, j'ai vraiment pas envi d'en avoir un autre, et encore moins cette chose dont le prénom commence par un M. Luka, elle reste silencieuse, un silence attirant les regard des deux abrutis fracasseurs de porte. Luka tremble imperceptiblement, Keel tente une approche en tendant sa main vers elle, mais la jeune fille, tel un animal apeuré, tente désespérément de s'éloigner. Keel s'en est enfin rendu compte, Luka a peur. Elle est complètement effrayée et elle tremble visiblement cette fois.

Luka?
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Mer 25 Nov 2015 - 2:53



Il m'est arrivé de faire ou d'assister à du Théâtre. On apprend beaucoup sur l'échange et le lâché prise. Il faut parfois céder certains traits de caractère à notre binôme, même s'il ne convient pas du tout à votre personnage. C'est pour cela que la scène précédente nous apparaît si brute et incohérente vis à vis du background personnel, mais laissons cela de côté. Je parle de théâtre, et dans cela, il y'a le jeu. Très important pour assimiler le caractère et interagir avec le public, en soit Luka. Pauvre petite fille, main ensanglantée élevée. Situation dramatique, on y ajoute un brin de comique et ça nous donne du pudding. Très bon au goût, mais vachement bizarre, ''texte''uralement parlant.

BREF,

Techniquement, je n'ai jamais engueulé Keel mais pour le lâché prise. Comme si on donnait un cadeau imaginaire à une personne et qu'elle le découvrait en le recevant, on lâche notre idée de départ et on transforme la chose... Donc, soit on va dire que je l'ai engueulé parce que j'ai pas supporté l'idée de me rabaisser à un simple cuistot, ici je suis le capitaine et il devrait le comprendre très vite s'il ne voulait pas passer par dessus bord. Compris ?

Je suis le capitaine ! Subordonné, obéis. C'est alors que je sors de ma poche arrière, une friandise spéciale, celle que préfère Luka et si le Keel y touche, je lui refais le portrait personnellement au haki. Sans demi-mesure, je m'approche de la petite et lui tend '' la surprise'' et la porte à sa bouche pour ensuite la prendre dans mes bras et la serrant fort comme pour lui transmettre un flot d'ondes positives.


#Technique Câlin Royal

T'as pas intérêt à t'approcher, sinon tu tombes dans le chaos comme t'en as l'habitude cher subordonné.
avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Sam 28 Nov 2015 - 0:03

La jeune aveugle n'était toujours pas au point avec elle même, les deux hommes étaient bruiyant et étaient rentrés dans un fracas pas possible. La fillette avait sursautée mais n'avais pas reconnus sur le coup ces compagnons ou devrait-on dire qu'elle n'avais pas cherché à les reconnaître. Devant elle ne se tenait que deux hommes dont les intentions était inconnues, elle avait donc caché sa mains par pure réflexe, considérant que sa position façe aux deux hommes était inférieure. En effet entre sont état et les leurs...il ni avait pas photo si combat il y avait !

Aussi quand Keel c'est approché, la petite Luka, qui jusque là avait assisté à la scène en priant pour que ces intrus partent sans la voir et contenu son stresse face à cette situation, fut prise de violent tremblement. De la peur, du stresse ? Oui certainement, mais aussi cette hargne, si tu m'approche tu meurt. La jeune fille avait resserrait sa prise sur la dague avec sa main grauche tout en essayant désespérément de prendre du recul...chose impossible à cause du mur.

Le deuxième homme lui s'approcha nettement, quelque chose à la main. L'enfant ne put pas réagir, elle voulut reculer, frapper, mordre, tuer...Mais l'assurance de Mizu eu raison de ce sentiment, à moins que ce ne soit le subconscient de la petite Luka qui l'en ai empéchée. Il s'avança puis s'accroupit pour être façe à elle, ensuite il tendit sont bras pour déposer ce qu'il avait à la main dans la bouche de l'aveugle. Celle-ci voulut bien protester, d'ailleurs si elle avait put se fondre dans le mur, elle l'aurait fait, mais Mizukawa arriva à son but. Du poison? Non, sa n'en avait pas l'air, sa avait le goût...du chocolat et de la framboise ...le goût pouvait avoir était modifié.

Pendant que la gamine se posait des tas de question sur ce malheureux bonbon, l'autre la pris dans ces bras. Elle fut d'abord choquée, puis petit à petit, grâce à son odeur, sa chaleur et sa présence, la fillette repris complètement ces esprits. Elle balaya la pièce pour se rendre compt qu'elle avait encore fait pas mal de bêtises...de toute façon pour se retrouver dans cette positions elle avait surement fait une bétise! Elle avait bien des bribes de souvenirs mais pour le moment cela restait un peu flou. Luka se détendit, elle laissa tomber sa dague, pour passer ces bras autour de son capitaine, elle avait mal à la main droite mais tant pis, l'enfant verrait sa plus tard!

Elle sentit les larmes arrivaient mais l'aveugle se retient. Les autres n'aimaient pas les pleurnicheuses, elle ne voulait pas leur attirer de nouveau problèmes...et aggraver son cas par la même occasion, qui voudrais d'une petite pleurnicheuse, hein? Ils restérent comme sa un moment dans un silence peu habituel avant que Luka ne le brise:

-...je...je suis désolée, c'est bon, maintenant sa va...merci.

Bien entendut qu'elle n'avais pas envie d'en parler ni de s'éterniser sur la question...Pourquoi Luka changerais ? Mais particulièrement cette situation la rendais mal à l'aise, ces dernières pensées la faisait doutées de Mizu et des valeurs de celui-ci. Mais pour le moment elle ne voulait plus y penser. Et pour arriver à ces fins, quoi de mieu que de lancer son capitaine sur un autre sujet?

-Tu ne voulais pas nous parler de quelque chose ? Désolé de t'avoir interromput! Vas-y maintenant que nous somme réunis !

Changement de sujet? Oui tout à fait. Elle avait même sortit le faux sourire! Une raretés depuis quelques temps. En espérant qu'ils en oublient le reste...Tentative de diversion réussite...?
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Dim 29 Nov 2015 - 0:36

Bon, c'est déjà ça de fait, Luka semble s'être calmée mais certaines choses me turlupinent encore, ce qui m'énerve le plus, c'est que ce soit cet imbécile de autoproclamé capitaine qui ai osé prendre la petite fille au dépourvu, et bien il sait quoi, moi je dit dans sa face, Luka à clairement voulu changer de sujet, ça le fait chier? Et bien comme un certain proverbe le dit, le bonheur des uns peut faire le malheur des autre, et bien pour faire simple, ça l'emmerde, donc, ça me rend de bonne humeur.
 De plus, et pour arranger le tout, j'ai clairement vu son petit manège , ce mec a complètement soudoyé la petite, aucune excuse, aucun sentiment de culpabilité, non, juste un truc du genre "tu es triste et vu que ça m'emmerde, prend un bonbon, câlin et tout est arrangé.", il n'a même pas pris la peine d'essayer de savoir ce qu'il se passe, j'ai beaucoup plus l'impression de voir un maître et son animal de compagnie qu'autre chose.
  Bref, tout cela j'aimerai le faire remarquer à cette jeune aveugle, mais j'ai l'impression qu'elle sait quelque chose de beaucoup plus important sur les plan de cet homme fourbe.

Assis en tailleur et un air sérieux sur le visage Hey le briseur de porte, je sais ce qu'elle a maintenant.

 Les deux têtes se tournent vers Keel qui semble prêt à nous apprendre quelque chose de très capitale sur l'affaire.

Luka...

 Tout cela commence alors à prendre un air trop sérieux, même Luka, qui devrait être la plus au courant de sa propre situation semble interrogative.

...a faim.

 Tout cela est désespérant, je n'aurais pas du me laisser entrainer dans l'atmosphère sérieuse qui s'était installé, j'aurais juste du me dire que Keel est un être stupide de QI 0 et n'ayant strictement aucun tact.
 Il attrape la jeune fille des bras de Mizukawa sans prendre gare au menace présentes dans les yeux de celui-ci, la porte comme une princesse et la conduit au cuisine après y avoir invité l'autre plouc.

il glisse à l'oreille de Luka Ta conscience est encore faible, reprend des forces et n'écoute pas ton subconscient pour le moment.

 Revoilà que Keel se met à dire des choses étranges, que veut il dire? A quoi veut il en venir? Quel rapport cela a t-il avec Luka? Mais surtout, qu'est ce qui lui prend de déballer des phrases avec autant de sens?
  Arrivé au cuisine, Keel dépose Luka sur une chaise sous le regard mécontent du fameux capitaine, à qui il demande de faire à manger. Et PEF , prend toi ça dans les dent, tu ne veux pas recevoir d'ordre? Et bien voilà, si tu refuse, c'est en dépits de la petite Luka et àa sera plutôt mal vu, alors que si tu accepte, c'est que tu admet pouvoir te soumettre à certaines demandes de personnes extérieures. Piégé hein? Je vois dans ton regard la hargne que tu éprouve en ce moment même et je me délecte de te voir à ce point emmerdé. Keel s'assoit sans faire gaffe à ce qu'il vient de faire et demande à Luka:

Donc comme ça le cuisto a quelque chose à nous dire? Où veux tu en venir? Je croyait qu'il était la persibbe eb qui tu a le plus confiance.

  Keel n'a clairement pas froid au yeux, plus Jemenfoutiste que lui, c'est pas possible. Mzukawa veut le balancer par dessus bord? Ho, mais Keel n'en à pas peur puisqu'il ne s'en rend même pas compte. Et enfin, la meilleur pour la fin et je suis heureux qu'il ne puisse pas m'entendre, ou plutôt non, j'aimerais qu'il m'entende, pour que je lui lance à la figure et bien en face:

*Hey le dévergondé masculin, tu pense que Luka dirait quoi si elle apprenais que tu as balancé son frère par dessus bord? *

T'as dit quelque chose?

 A haute voix pour changer, ses deux camarade, même si je doute que l'un d'entre eux le soit vraiment, si vous voyez ce que je veux dire, regarde Keel et lui répondent:

Non  |  Non

A bon, tant pis alors.

 Keel se tourne vers Mizukawa et lui demande.

Dit? Tu nous cache quoi?
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Dim 29 Nov 2015 - 2:05


Je ne cache rien du tout, dis-je tout en préparant une fricadelle. L'huile sur le feu et le Keel qui semble en jeter un peu plus comme pour animer une fureur inexistante qu'il perçoit de mes yeux. Oui, oui, je ne suis pas du tout en colère ou quoi que ce soit, encore une fois, Keel ou dirais-je Mono semble ne pas comprendre mon état d'esprit actuel. Je suis juste lassé de ces idioties, j'aimerais pour une fois avancer en mer sans un fracas provenant à bord, dans le calme parfait et pour bruit, le sifflement du vent contre la voile. Bref, ma viande commence à rougir et je prépare enfin ma sauce à l'oignon qui prend sa couleur dorée. Je sers délicatement le plat tout en observant mon poignée gauche.

- Voilà c'est prêt, mes petits loups !

Je prends un petit instant et sors de ma poche, une clope que j'allume en me penchant vers le feu de la gazinière et finalement j'éteins cette dernière pour savourer le menthol rafraîchissant de ma cigarette.

- On est bientôt arrivé sur la prochaine île et j'aimerais vous rendre invisible pendant un petit moment, alors si vous êtes d'accord, prenez-moi le bras et je ferais ça, ne me lâchez pas jusqu'à ce que je vous le dise. Pourquoi ? Car j'ai besoin de gens en qui j'ai confiance pour une tache particulière, en effet, on va devoir trouver des renseignements sur une certaine personne, du nom de Matsuya, un ancien corsaire qu'on va devoir capturer.

J'expire une bouffée fumante et attend les quelques mots de mes camarades. Avec elle, une réponse certaine.

- Oui, bien sûr, vous n'avez pas le choix.

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Lun 30 Nov 2015 - 22:26

Les tensions passérent  au dessus de la jeune fille. Elle manga un peu de son assiette, écoutant Mizukawa. Une mission? Un corsaire? Un peu d'action allait lui changer les idées! Elle avait un grand besoin d'air frais...et sans se mentir, un besoin de taper sur quelque chose...

-hum...Matsuya...sa me dit quelque chose mais je ne me souviens plus. Dit, on est vraiment obligés d'être invisible ? Enfin pour Keel sa se comprend, mais moi encore sa va ! C'est quel genre d'homme ce Matsuya? Il nous faut quoi comme renseignement ? Et puis je pense que je passerais même plus inaperçue que toi !

La fillette partit dans un petit rire claire. Oui, elle était motivée, elle voulait bouger, agir, s'infiltrer. Elle n'avais aucune envie de rester en arrière pour une fois. Même si elle ne savait pas encore vraiment à quoi consistée cette mission, Luka avait des plans plein la tête! Et puis ça serait l'occasion d'acheter de nouveau vétéments...Elle n'avait pas tout à fait tord, une petite fille passerais toujours plus inaperçue que ces deux là! Enfin sans compter l'invisibilitée bien sure... Mais, garder Keel sous invisibilité, courage !

L'aveugle ne finis pas son assiette, elle avait encore un peu de mal à reprendre le rythme des repas, elle recommencait à manger, mais peu. La fillette ne perdais pas une miette des explications de son capitaine, même si celui-ci sembler avoir un plan tout prés, elle voulait y ajouter son grain de sel! Aprés tout, elle n'était pas là pour rien! Et puis où était l'intérêt si elle ne pouvait pas s'amuser un peu !

La motivation de la petite Luka était bien visible, elle était d'un coup plus joyeuse et animée. Pour couronner le tout elle avait même noyé le poisson des récents évènements! Que du benef'
Alors cette mission ? On commence quand et on fait quoi !?
avatar
Keel Okumura

♦ Localisation : Paumé. Comme d'hab
♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 1831
Popularité: -51
Intégrité: -15

Mar 1 Déc 2015 - 21:51

Keel engloutit d'une traite l'assiette que Mizukawa vient de lui donner et s'exprime suite àa la déclaration du fameux capitaine, la bouche encore à moitié pleine:

Invisible? Washa! Ça à l'air trop génial !! on va faire quoi? hein? on va casser la gueule à des gens? On va butter du marine?

Pour ne pas changer de son habitude, cet imbécile n'a écouté que la moitié de ce qu'on lui a dit. Mais bon, c'est vrai qu'un peu d'exercice ne ferai pas de mal depuis le temps, après tout, je ne pense pas que Keel va rester sur sa défaite contre le singe.

Au fait? C'est qui Matsuya? Un cuisto?

Ses pensée sont déjà claires et nette, il ne va pas suivre le plan de Mizukawa et va surement en faire qu'à sa tête, dans le genre casse couille il n'y à pas mieux. Mizukawa lui fait confiance? Peut-être que Keel est digne de confiance et qu'il fera ce qu'on lui dit de faire, mais après tout, c'est Keel, il ne faudrait pas s'attendre à ce que tout se déroule comme prévu. Je me souvient encore de la fois où il à fait péter par inadvertance un école de marines.

Au fait? Comment tu compte devenir invisible? Tu sait manipuler la réfraction de onde? Je n'était pas a courant...

Ah oui, c'est vrai que Keel n'a pas encore eu affaire à la fameuse invisibilité plutôt agaçante de cet homme. Après tout, Keel ne semble en aucun cas sur ses garde face à cette perfidie incarnée.

J'ai encore faim, ressert m'en une triple dose, il faut que je soit en forme ! mouhaha!

Pourquoi je me dis que tout ça va mal tourner? Tient, ça faisait longtemps que je n'avait pas ressentis une telle inquiétude. Bah, après tout, c'est parce que c'est Keel, voilà, il n'y a pas d'autre question à se poser.
http://www.onepiece-requiem.net/t12759-keel-okumura-le-demon-a-l-oeil-pourprehttp://www.onepiece-requiem.net/t12816-keel-okumura
Invité
Invité


Jeu 3 Déc 2015 - 3:30



L'inquiétude est un grand mot pour qualifier la peur te prenant aux tripes lors d'un événement majeur, chamboulant ainsi ta vie. Je ne le conçois pas et pourtant ce qui va arriver dans les prochains jours va changer pas mal de choses et je peux me reposer sur mon fidèle équipage. Tiens voilà que Robert s'amène pour s'excuser et m'informer à l'oreille que l'objectif est en vue. Bon, reprenant mon souffle, éteignant cette foutue clope, je commence à faire disparaître la table où je me trouve, ensuite c'est carrément Robert qui s'efface et peu à peu le bateau tout entier devient invisible. Alt-Invisible , finalement c'est l'équipage tout entier et la Lépreuse qui restera invisible pendant la moitié du temps où je me retrouve.

Et rien. Le rien le plus strict, sans nuance de son ruisselant, du tic toc d’une montre, d’un pas en suspens. Rien, pas d’oranger sous les paupières, de lumière matinale que l’on repousse d’un froncement de cils ; personne pour canonner la Lépreuse invisible. L’entre-soi absolu, pire que l’endogamie usuelle non, un coup à la Sue. Et rien à part le bruit de fond, une coque sur la mer, un vent qui gonfle la voile, des bruits inaudibles pour les marins expérimentés que nous dépasserons bientôt, sans se douter de la supercherie. Sans se douter du danger qu'ils ont frôlé. Mais notre cible n'est pas ce bateau de marine, ni le rafiot marchand protégé par ces soldats. Non, nous sommes uniquement intéressés par la direction du convoi.

- Triffioud, Non de Diou ! Tu m'as capté la com ?
- Oui mon capt'ain, A ce qu'il parait, ça transporte de la poudre.
- Et où vont-ils ? Non de Diou !
- J'ai pas encore l'info, mon capt'ain.
- Tiens moi au courant de l'avancement, Non de Diou !

La chair secouée de tremblements d'épouvante, les poils hérissés de Triffioud, sa bouche légèrement entrouverte, sa respiration haletante. La tempête s'abat sur sa tête, une pluie d’étoiles filantes, idées envolées, échappées. Le regard fiévreux face une mâchoire assurée, des prunelles d'acier. Une inflexibilité inquiétante. Et après l’accalmie, le désordre. Le jeune ne sait plus quoi me dire, pris d'un vertige inhumain, c'est à moi de m'excuser... Une vague inhabituel de mon haki a traverser son âme quand il m'a révéler la dite destination... Alabasta, un royaume, un désert.

Et à nouveau, ça faisait mal et ça servait à rien. Colère. Et en même temps, les frontières de souffrance et plaisir se frôlant toujours, l’adrénaline de ses manœuvres, l’entre deux, la confusion, vulnérabilité. C'est ce que ressentait Triffioud avant de sombrer dans un léger coma.

Équilibre précaire, chute non amortie, déroute cérébrale, sens éperdus. Tandis que la force me domine en repensant à ce moment et c'est là que je tilte et revient sur ma scène principale avec un Keel qui ne voit plus Luka et Luka qui ne voyait plus de base. Robert paniqué, je lui demande si Triffioud va bien et me rétorque qu'il a pas envie de le rejoindre et s'en va. Ah mais je maîtrise ma force, faut pas s'inquiéter. Bref, ce que tu m'as dis à l'oreille, si c'est vrai ? Donc on est proche...

Bientôt, une nouvelle aventure...

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1