AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La révolution, c'est quoi ? |Hope Shirudo|

Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Ven 13 Nov 2015 - 9:56

Cela faisait plusieurs jours que notre jeune héros avait quitté le Royaume de Saint Urea dans le South Blue. Il était parti en tant que fugitif, après avoir été capturé par une bande de malfaiteurs qui rôdaient sur l’île. Il n’était pas le seul à avoir fuit, avec lui, il y avait Flûte, un étrange pantin qui est désormais à ses côtés. Malheureusement, le dialogue n’est pas facile avec la marionnette, car elle est muette. Comment savoir d’où Flûte provenait, que faisait-il dans la vie, quel âge avait-il, etc. Toutes ses questions traversaient l’esprit de Daiki, qui tentait tant bien que mal à soutirer des informations à son drôle de compagnon.

Les courants marins les avaient amenés sur une fameuse île, connue par tout le monde, sauf par Daiki bien sûr. Le duo avait accosté après plusieurs jours de voyage, c’était toujours agréable de poser pied-à-terre. Flûte, suivait Hanchin – le surnom de notre jeune héros – à la trace, mais ça ne le dérangeait pas pour autant. Un peu de compagnie ne lui faisait pas de mal, il avait toujours été seul depuis son départ de Suna Land. Enfin bref, l’équipage du Passepartout s’enfoncèrent au centre de l’île où on pouvait distinguer un brouhaha impressionnant. Plus qu’une île, il s’agissait d’une immense ville ! Daiki n’avait jamais vu autant de personnes, lui et le pantin restèrent coller l’un à l’autre pour éviter de se perdre.

Soudainement, notre voyageur et sa marionnette s’arrêtèrent devant une structure des plus étranges, un échafaudage résidait au plein milieu de cette grande place. Qu’elle était sa signification ? Daiki n’en avait aucune idée, mais il était bien déterminé à l’apprendre.

• Suis-moi.

Dit-il à Flûte. Il comptait s’approcher de la structure, peut-être qu’une pancarte indicative était accrochée sur l’échafaudage pour expliquer la raison de sa création. Se faufilant entre les personnes, le duo parvint à atteindre la plateforme. Malheureusement pour eux ou plutôt pour lui, il n’y avait aucune indication. Cependant, un groupe touristique était en train de recevoir des explications par leur guide et si l’ouïe de Daiki ne lui jouait pas des tours, il parlait bel et bien de la structure étrange.

• La ville où tout commence et où tout se termine, cette citation est étroitement liée à cette potence. En effet, c’est ici qu’une nouvelle ère de pirates a prit vie, mais c’est également ici que le Roi des Pirates, Gold D. Roger a été exécuté laissant un aveux qui a, justement, lancé une nouvelle ère de piraterie. On dit que Gold D. Roger est mort le sourire aux lèvres, il devait vraiment être fou. Bien, passons à la suite, veuillez me suivre, s’il vous plaît…

Le regard de Daiki voyagea du guide à la plateforme tout en haut de la potence. Le nom de Gold D. Roger résonna dans son esprit, mais qui était ce fameux personnage, pourquoi était-il surnommé le Roi des Pirates ? Ces questions pouvaient sembler stupide, mais à Suna Land, notre jeune héros n’avait pas toutes ses informations, surtout là où il habitait.

• Je dois monter là-haut.

Annonça-t-il spontanément. Alors qu’il posa une main sur la structure pour débuter son escalade, Flûte attira son attention sur le nombre de marins présents dans les environs. Notre jeune héros n’allait jamais pouvoir atteindre son objectif avec toute cette surveillance.

• J’ai une idée. Tu peux jouer de la flûte pour attirer l’attention sur toi pendant que j’escalade.

Heureux de pouvoir mettre son talent en avant, le pantin sauta de joie. Flûte alla se positionner au centre de l’immense place pour débuter son spectacle. Daiki patienta le temps que son ami débute pour ensuite commencer son escalade. Y parviendra-t-il ?
http://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttp://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Hope Shirudo
Hope Shirudo

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 13 Nov 2015 - 21:45

Hope en était presque venu à penser que le plus difficile était fait. Maintenant qu’il avait rejoint les rangs de la Révolution. Il se devait d’attendre une affectation particulière, attendant donc d’être contacté pendant qu’il explorait les Blues. Sa première destination fut Logue Town, une île-cité très prisée par les touristes, les pirates et le Gouvernement. Il allait se préparer pour partir vers Tequila Wolf, mais il allait attendre un peu et commencer par un endroit plus chaleureux. Ainsi, en se rendant à Logue Town, sur laquelle il était venu sur le bateau de quelqu’un d’autre, ne possédant pas encore le sien, il pourrait faire un point sur les équipements dont il aurait besoin pour ses futurs trajets, actions et il ne savait quoi encore. Ceci dit, il pouvait tout aussi bien se contenter de faire du tourisme, bien qu’il ne soit pas venu pour cela.

Arrivant ainsi au port de la Cité, le jeune blondinet commença par observer les différentes embarcations que l’on y trouvait amarrées. Des bateaux marchands que l’on pouvait qualifier d’immenses, des navires de la marine et quelques embarcations, probablement pirates, ayant pris soin de bien relever leurs voiles afin de passer le plus inaperçu possible. Il pensa alors qu’il avait du chemin à faire avant d’imaginer prétendre à posséder ou diriger un voilier de cette trempe là. Prêt à être dépaysé par l’immensité de Logue Town, infiniment plus étendue que Saint-Urea,  il marcha en direction du centre ville.

Trop de monde, il y avait trop de monde, au goût du médecin du moins. Les touristes pullulaient, de même que la presse, les marins qui se baladaient en bande, discutaillant bruyamment et sans vraiment se soucier de ce qu’il se passait autour d’eux. A vrai dire, même pour quelqu’un qui ne connaissait pas la ville, il ne semblait pas difficile de trouver le chemin de la Grand Place, tant il y avait de panneaux indiquant sa direction, ainsi que des guides touristiques clamant sa valeur patrimoniale depuis un bon siècle et demi.

Pourquoi une telle valeur ? Plus personne ne l’ignorait maintenant. Du moins, quiconque avait étudié un tantinet l’histoire savait que Logue Town était la ville de naissance du fameux Seigneur des Pirates Gol D. Roger, exécuté ici-même sur l’échafaud de la Grand Place. Hope y arrivait enfin. C’est d’ailleurs grâce à lui que la ville portait son surnom de la « Ville du commencement et de la fin ». C’est ici qu’avait été proclamée l’existence du One Piece. Ce fut Logue Town qui fut le berceau de la piraterie moderne.
Le jeune garçon se surpris à essayer de s’éloigner de la foule pour avoir un meilleur angle de vue sur le plus fameux des échafauds des Blues. Mais la foule était trop dense, et impossible de la pénétrer pour espérer s’éloigner ne serait-ce de quelques mètres.

Soudain, il entendit le son d’un instrument, une flûte pour être précis. Le son était enchanteur, et la foule ne se fit pas reprendre à deux fois. Hope ne connaissait pas cette coutume des gens qui s’amassaient autour de musiciens des rues, mais il y vit une occasion d’y voir plus clair dans cette cohue, et d’avoir un meilleur angle de la place et du monument d’exécution. Même en s’éloignant il put finalement poser les yeux sur celui qui encensait la foule depuis quelques instants. Son aspect était pour le moins étrange. Il ressemblait véritablement à une marionnette, mais avec ce monde, il était impossible de chercher celui susceptible de le manipuler.

Hope n’avait pas de temps à perdre avec ça. Focalisant sur yeux sur l’échafaud, il vit une silhouette en train d’y grimper. Quel fou pouvait bien espérer tirer quelque chose de cet acte ? S’il se faisait prendre il se ferait emmener par la Marine, paierait sûrement une amende monstre ou serait même emprisonné pour dégradation d’héritage patrimonial. Le médecin ne put s’empêcher de réfléchir à un moyen de lui faire renoncer. Au bout de quelques secondes une idée traversa son esprit. Afin d’attirer son attention tout en se rapprochant de lui, il retira sa ceinture à strass, et tenta tant bien que mal de faire de la réverbération du soleil sur les pièces métalliques pour créer un point focal qui ferait réflexion sur les barres en fer de l’échafaud. Au bout d’une vingtaine de secondes d’essai, il réussit à trouver à un angle convenable, et coupla cette lumière à un geste discret de la main répéter invitant l’imprudent à descendre, en espérant que celui-ci le remarque et abandonne son escalade insensée.

http://www.onepiece-requiem.net/t16141-hope-shirudohttp://www.onepiece-requiem.net/t16179-hope-shirudo#184261
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Lun 16 Nov 2015 - 20:12

Une planche après l’autre,  Daiki escalada l’échafaud siégeant dans la plus grande place de la ville. Cependant, il loupa une latte à cause d’un reflet étrange l’ayant ébloui un court instant. Heureusement, grâce à un réflexe surhumain… ou pas, Hanchin réussit à se rattraper de justesse et éviter une mort stupide et précoce. Le jeune voyageur patienta un instant pour récupérer son calme, après cette soudaine montée d’adrénaline. Le propriétaire de Passepartout jeta un coup d’œil vers le bas et aperçut à nouveau cette lumière intense. Soudainement, il prit conscience qu’une personne était en train de s’agiter pour l’avertir, mais l’avertir de quoi ?

Daiki regarda autour de lui et vit un groupe de la marine passer par-là. Il tenta tant bien que mal de se cacher ou du moins de se faire tout petit. Si on le surprenait en train d’escalader ce monument historique, il allait sans doute avoir une sanction lourde. Par chance, les gardes ne le virent pas et notre jeune héros hésita à rejoindre la plateforme qui se trouvait plus qu’à quelques lattes de lui ou redescendre pour éviter le pire. Ces quelques secondes de réflexions pouvait jouer un rôle important dans son avenir proche. Le pied du voyageur glissa vers le bas et son corps suivit, il était en train d’entamer la descente et le plus rapidement possible.

L’explorateur posa pied à terre et après avoir jeter un coup d’œil dans les environs, il put souffler, prenant conscience qu’il l’avait échappé belle. Cependant, sans cette lumière éblouissante, il n’aurait jamais remarqué les marines – et faillir mourir par la même occasion –. Qui était son héros, celui qui l’avait sauvé d’une sanction pouvant compromettre son voyage autour du monde ? Le son provenant de la flûte du pantin était encore audible, alors que notre jeune héros se mit à la recherche de son sauveur. L’individu en question se trouvait juste derrière l’échafaud, un jeune homme à la chevelure blonde et aux vêtements noirs se tenait là.

• Êtes-vous l’auteur des reflets lumineux ?

Demanda-t-il naïvement, n’étant pas sûr de s’adresse à la bonne personne. Il fallait avouer que depuis là-haut, les personnes se trouvaient être toutes petites. Certes, Daiki était jeune, mais il n’avait pas non plus une vue de faucon. Le voyageur regarda derrière la structure en bois et se demanda encore une fois, comment pouvait être le panorama depuis là-haut.
http://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttp://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Hope Shirudo
Hope Shirudo

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 17 Nov 2015 - 22:10

L’auteur de cette douce folie avait finalement reçu le message du médecin. En effet, après avoir manqué de louper une latte et de tomber en arrière, le jeune garçon s’était finalement rattrapé et avait fini par descendre. Hope ne doutait pas une seconde de ce pourquoi il avait bien pu grimper. Il devait sûrement vouloir imaginer ce qu’avait vu et vécu Gol D. Roger le jour de son exécution, aussi ne s’attarderait-il pas à lui poser la question.

Une fois au sol, le garçon à la casquette, dont le blondinet ignorait encore le nom se mit à chercher qui pouvait être son bienfaiteur. En effet, une escorte de la marine était passée non loin de là et la sanction aurait pu être lourde quelque soit le motif de son escalade. Toujours la ceinture à la main, il se fit finalement approcher par le garçon aux vêtements rouge pâle, tandis que le son du flutiste pantin  enchantait toujours la place de tonalités gaies et entrainantes, ce qui avait probablement détourné l’attention des marins de toute façon.

Comme personne d’autre ne s’approchait, hormis lui, Hope supposa que personne n’avait remarqué l’entreprise du jeune garçon, et qu’il ne ferait donc pas reprendre aujourd’hui. Toujours est-il que l’espiègle garçon à la casquette finit par lui adresser la parole.
En le vouvoyant en plus ? Ça par exemple, c’était étonnant. Hope n’aurait jamais pu imaginer qu’un adolescent commettant un acte pareil se mette à vouvoyer directement. Soit, sa question était pertinente, alors il n’allait pas lui faire l’impolitesse de l’ignorer.

« Oui, vous auriez pu vous faire prendre en flagrant délit, et auriez été emmené par les forces en présence. J’ai jugé bon de vous faire remarquer qu’il ne valait mieux pas tenter d’aller là haut, ceci était un monument historique de grande valeur pour la ville. » Commença-t-il en agitant sa ceinture à strass afin de signaler comment il s’était chargé de l’avertir.

Il continua :

« Navré qu’il y ait failli avoir un accident, ce n’était pas mon intention. »

Le médecin hésitait à se présenter, il ne l’aurait pas fait d’une façon générale, mais comme il présumait qu’il n’allait pas s’en aller tout de suite, par principe de bienveillance, il s’y résolut finalement.


« Je m’appelle Hope, et je suis originaire de Saint-Urea, c’est un plaisir. » Termina-t-il en tendant sa main, exposant ainsi ses quelques bijoux sur la main droite.

Le révolutionnaire se demanda alors à quel genre de personne il pouvait avoir affaire. Qui pouvait-il être, ou d’où pouvait-il venir pour ne pas savoir que cet échafaud était mondialement célèbre ?
http://www.onepiece-requiem.net/t16141-hope-shirudohttp://www.onepiece-requiem.net/t16179-hope-shirudo#184261
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Mer 18 Nov 2015 - 11:35

Daiki regarda la main tendu de son interlocuteur avant de réaliser qu’il attendait qu’il la lui serre. Secouant sa tête de gauche à droite pour sortir de ses pensées, notre jeune héros s’empara de la main de Hope. Cet homme à la chevelure d’or devait avoir un peu de chose près le même âge que Hanchin, voire plus jeune. Pourquoi s’était-il soucier d’un inconnu, il était si jeune, mais si mature ? Étrange pour un garçon de son âge, qui devait être dans l’ère de la stupidité et des expérimentations.

• Enchanté, je m’appelle Daiki et je suis originaire de Suna Land, je suis un simple voyageur.

Le Royaume de Saint Urea, l’explorateur en gardait un très mauvais souvenir. Sur cette île, il n’avait eu que des problèmes, un homme le traquait car il était convaincu que Daiki était un pirate et qu’il avait une prime sur sa tête, il avait été jeté en prison alors qu’il venait de sauver une petite fille et il s’était capturé par une bande de malfaiteurs qui rodaient dans les rues du Royaume.

• Avant d’arriver ici, j’étais au Royaume de Saint-Urea et je pense que je ne vais plus y remettre les pieds…

Déclara-t-il sans expliquer le pourquoi. Bon, il en gardait une chose positive de cette île, le sauvetage et la connaissance de Flûte, son pantin. Le voyageur reprit la parole pour détailler son amertume envers l’île natale de Hope.

• Si je n’aime pas votre île, c’est parce que j’ai vécu de mauvaises expériences là-bas, mais rien de bien grave je vous rassure.

Il avait failli y rester, mais il ne voulait pas préoccuper Hope pour rien. Soudainement, une interrogation lui vint à l’esprit, pourquoi n’était-il pas sur son île, quel métier pratiquait-il pour voyager ? Cela pouvait peut-être intéresser notre jeune héros, même s’il n’aimait pas trop avoir quelqu’un sur le dos, il préférait être libre comme l’air et faire ce dont il souhaitait, sans se soucier de quoi que ce soit.

• Pardonnez ma curiosité, mais quel travail faites-vous pour voyager ou peut-être que vous êtes simplement en vacance, tout seul…

La présence de ce jeune homme sur cette île était étrange, d’autant plus qu’il était jeune pour voyager seul. La mélodie était toujours dans l’air, alors que Daiki attendait avec impatience la réponse de sa nouvelle connaissance, son aspect n’aidait pas à déduire son métier, ni même une quelconque activité.
http://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttp://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Hope Shirudo
Hope Shirudo

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 24 Nov 2015 - 22:16

Suna Land, à vrai dire, ce nom ne lui disait pas grand-chose, ainsi préférait-il ne pas aborder le sujet plus longtemps avec son interlocuteur qu’il laissa continuer. Hope en profita pour jeter un coup d’œil un peu plus précis au jeune homme, qui avait tout l’air d’un jeune homme en quête d’aventure malgré tout.

L’intérêt mais aussi la méfiance du jeune révolutionnaire fut soulevée lorsque Daiki annonça qu’il venait d’arriver à Logue Town directement de Saint-Urea, sa mère patrie, profondément haïe du jeune médecin. Daiki, précisant qu’il avait vécu de mauvaises expériences là-bas, s’excusa de la considération du dit lieu. Le regard du médecin s’assombrit à ce moment-là, préférant ne rien dire tout de suite sur ce qu’il avait pu se passer à Saint-Urea. A vrai dire, il ne savait pas si le massacre des révolutionnaires par la marine était un événement qui avait été étouffé ou non.

Soudain, le garçon à la casquette voulut en savoir plus sur lui. Après tout, il devait juger poli de faire de telles manières, mais Hope ne pouvait pas vraiment en dire beaucoup sur lui-même sans se trahir. Ainsi se contenta-t-il de reprendre l’échange un petit plus tôt dans la conversation :


« Ne vous en faites pas pour ça, j’ai également fui le royaume, il y a quelques années, avec ma sœur. »

A ce moment là, il ne put s’empêcher de se faire dilater les pupilles avec exagération pour empêcher les larmes de couler, laissant place à une curieuse expression. Après tout, si le garçon mettait le sujet de la révolution de Saint-Urea sur le tapis, Hope allait devoir improviser. Malgré son émotion, il força un demi-sourire et enchaîna :

« Je voyage seul pour le moment. Contre toute apparence, je suis médecin. Je ne sais pas vraiment ce que vous appelez des vacances, mais il ne me semble pas qu’un médecin en ait vraiment. Je compte rester ici encore quelques jours, et offrir mes services à qui en aura besoin. »

Il soupira en regardant à nouveau l’échafaud, se remémorant la scène d’il y a quelques instants, et ajouta :

« L’échafaud que vous avez tenté d’escalader est celui qui a vécu le moment le plus historique de l’histoire de la piraterie moderne. En tout cas, devrais-je dire de la piraterie. L’exécution du Seigneur des Pirates fut un moment historique, marquant le tournant de leur histoire. Si quelqu’un vous prenait à faire cela, je ne sais même pas ce qui aurait pu vous arriver. »
Termina-t-il sur un ton presque cassant.

Après un léger silence, la curiosité du blondinet prit le dessus, et le força à demander :

« Mais… quel âge avez-vous ? Vous paraissez bien jeune aussi pour être seul également, n’est-ce pas ? Et… Si je puis me permettre, que vous est-il arrivé à Saint-Urea ? »

Il entrouvrit les lèvres à nouveau en guise de choc, se rendant compte qu’il venait de soulever le sujet qu’il avait le plus envie d’éviter à l’heure actuelle. Il se rendit également compte à quel point le dialogue pouvait paraître difficile quand il s'agissait de faire connaissance avec un inconnu, dans de telles circonstances. C'était effectivement bien plus difficile que communiquer avec un patient pour lister ses symptômes et diagnostiquer une quelconque pathologie. Il s'excusa en penchant la tête et ajouta en concluant :

«Pardonnez-moi, je ne suis pas très doué pour la conversation...»
http://www.onepiece-requiem.net/t16141-hope-shirudohttp://www.onepiece-requiem.net/t16179-hope-shirudo#184261
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Ven 27 Nov 2015 - 14:58

Daiki était à sa 18ème année de vie, il n’avait pas encore atteint le jour de son anniversaire, mais il était bientôt majeur, même si cela n’allait rien changer à sa façon de vivre. Enfin, il pourra boire de l’alcool légalement, mais l’eau-de-vie ne l’intéressait pas. Lui, voulait simplement voyager et explorer le monde dans lequel il vivait. L’adolescent originaire de Suna Land voulait explorer toutes les îles des Blues, il était prétentieux, mais il savait qu’il y avait quelque chose à découvrir sur chaque île. Après, on ne savait jamais ce qui pouvait lui arriver. Il partait dans l’optique de tout visiter, mais il vivait de jour en jour, sans se soucier du lendemain.

• J’ai 17 ans et je ne suis pas seul, je suis accompagné de ma marionnette qui est en train de jouer au milieu de cette place, vous entendez cette mélodie, c’est lui.

Annonça-t-il, fier de Flûte, son pantin. Néanmoins, il venait de négliger une autre question, celle où Hope lui demandait ce qui lui était arrivé sur Saint-Urea. Daiki n’avait rien à cacher, il avait été victime d’emprisonnement, alors qu’il venait de sauver une fillette et puis, il s’était également fait prendre par une bande de méchants.

• La marine m’a mis en prison par erreur, j’ai été relâché et un groupe de bandits m'a capturé et ligoté dans une sombre pièce. C’est là que j’ai rencontré Flûte, ma marionnette, on s’est libéré et sauvé sur mon bateau.

Il marqua une pause et reprit aussitôt.

• Et vous, pourquoi avez-vous fui l’île ? Vous dites être seul, mais vous n’étiez pas en compagnie de votre sœur ?

Demanda-t-il naïvement en espérant qu’il ne touche pas un point sensible en parlant de sa sœur. Il disait être seul, alors que peut-être quelque chose était arrivé au membre de sa famille. Il n’était peut-être pas devenu médecin pour rien, il souhaitait sauver des vies, car il n’avait pas pu sauver sa sœur ? Notre jeune héros se faisait des films, il avait une grande imagination et inconsciemment, il créait des scènes alors qu’il devait sûrement y avoir une explication bien plus simple que ces idées farfelues.

Soudainement, sans que notre jeune héros s’en aperçoive, un petit groupe de la marine, formé de trois membres approcha le duo. Ils étaient vraisemblablement à la recherche de quelqu’un ou de quelque chose et les deux jeunes hommes n’allaient pas tarder à savoir ce qu’ils recherchaient.

• Bonjour, nous avons reçu une alerte comme quoi une personne était en train d’escalader l’échafaud. Avez-vous des renseignements à nous donner ?

Heureusement pour Daiki, la personne n’avait pas pu être identifiée et il allait passer entre les mailles du filet.

• Non, pour ma part, je n’ai rien vu et toi Hope, tu as vu quelque chose ?

Pour la première fois, il le tutoya. Le médecin n’allait tout de même pas balancer notre jeune héros, si ?
http://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttp://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Hope Shirudo
Hope Shirudo

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 30 Nov 2015 - 20:33

C’est ainsi au cours de leur maigre échange que Hope apprit que Daiki n’était pas tout à fait seul mais en compagnie de sa marionnette flûtiste. Il était également mineur, tout comme le blond. Il n’avait pas vécu une expérience plaisante à Saint-Urea. Qui aurait-pu de toute façon dans cette ville hostile où crie râle le peuple de rage et où l’injustice règne en maîtresse absolue ?

Toutefois, la question qu’il ne voulait pas entendre, à propos d’un sujet qu’il ne voulait pas aborder, fut évidemment posée, comme un jour de non-chance poussé à son apogée. Le ton de la question semblait vouloir dire : « Raconte-moi ce que vous est arrivé, à ta sœur et toi quand vous avez fui Saint-Urea ! ». Chose dont le jeune médecin n’avait strictement pas envie de parler. Certes, cela faisait maintenant quatre ans, mais le souvenir de son impuissance, de son inaction, était toujours resté, le rongeant tel un ulcère terrible à l’estomac.

Une fois encore, la blessure fut rouverte, sans moyen d’endiguer le flot de tristesse qui émanait du cœur de Hope. Son visage s’assombrit, devint inexpressif comme celui d’une marionnette, et sans libérer de larmes, ne permis pas de traduire ce que le jeune garçon ressentait en pensant à ces événements. S’étant entraîné les dernières années à ne pas laisser paraître de telles émotions, car elles pouvaient nuire à la relation entre un médecin et un patient, il préférait laisser ses pensées le ronger de l’intérieur, sans en laisser dépasser une once.

Après quelques secondes d’inexpression, Hope reprit brusquement ses esprits et parvint à dire :

« Il y a quelques années, une violente manifestation eut lieu à Saint-Urea. Les innocents furent tués par centaines. Ma sœur et moi avons fui. Elle est tombée malade en mer. Arrivés affamés sur une île où nous fûmes pris en charge par mon précepteur, elle était déjà dans un état critique. »

Soupirant, comme s’il était heureux de s’arrêter de parler de cela, il sentait toujours la mélancolie le ravager intérieurement, faisant un effort pour écouter ce qu’il se passait autour de lui, tentant au mieux de ne rien laisser transparaître.

A ce moment, un trio de la marine, s’adressa au duo, les questionnant sur l’éventuelle tentative de fraude ayant eu lieu quelques minutes plus tôt. Daiki s’étant permis de tutoyer le médecin, c’était maintenant à son tour de répondre des faits. Pendant un instant, il hésita à leur dire qu’il était parti dans une direction au hasard, pensant que cela pourrait les amuser. Mais ceci ne changerait rien à la situation en elle-même. Hope supposa même qu’en disant cela, il trahirait les dires de Daiki, et que la marine, avide de renseignements, les retiendrait quelques minutes de plus.

Sans même les regarder, hochant la tête négativement, en regardant Daiki, il lança :


« Bonne journée messieurs. »

Puis, afin de montrer un peu plus de clémence envers ces soldats, qui devaient sûrement faire leur travail, si inutile puisse-t-il être, il leur décocha les yeux fermés, un sourire ravageur, dévoilant une dentition parfaite à faire rougir neuf pirates sur dix.

Les remerciant, le groupe de la marine prit ses distances.


« J’ai en horreur ces personnes qui s’immiscent ainsi dans les discussions des gens ; et… dans leur vie en général. Enfin, passons. » Le tutoyant, alors, pensant que le déclic avait eu lieu, il reprit : « Tu ne dois plus trop les apprécier non plus, vu ce qu’il t’est arrivé, n’est-ce pas ? »
http://www.onepiece-requiem.net/t16141-hope-shirudohttp://www.onepiece-requiem.net/t16179-hope-shirudo#184261
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Lun 17 Oct 2016 - 20:31

Parlait-il de la marine ? Effectivement, je n'avais pas vécu d'agréable moment en leur compagnie ou plutôt, à chaque fois que je les croisais, je me trouvais dans le pétrin. Heureusement, cette fois-ci, je l'avais échappé belle et Hope avait joué le jeu en mentant aux forces de l'ordre. Je sentais que ma nouvelle connaissance n'appréciait pas la marine, je pouvais le ressentir dans le timbre de sa voix et dans son expression. Etant curieux, je n'allais pas me priver de lui demander pourquoi il se comportait ainsi en présence de cette unité protectrice.

Disons que je vis de mauvaises expériences quand je les croise et toi, pourq...

A cet instant précis, je voyais un inconnu parler avec la marine et me pointer du doigt. Je savais pertinemment que cet homme venait de me dénoncer. Soudainement, les trois membres de la marine se mirent à courir en ma direction, je n'avais plus le choix, je devais fuir et laisser Hope. J'aurai aimé passer plus de temps avec ce personnage qui m'avait l'air sympathique, mais je ne pouvais pas me faire mettre en prison encore une fois, bien que j'ignorais que monter sur cet échafaud était punissable.

Désolé Hope, mais je vais devoir te quitter, j'espère te revoir un de ces quatre !

C'est alors que je pris la fuite en prenant la direction de Flûte, je ne pouvais pas laisser mon ami ici, surtout qu'il n'allait pas me retrouver et penser que je l'abandonnai. Je bousculais les gens pour me frayer un chemin dans la foule et parvenir jusqu'au centre de la place pour récupérer ma marionnette. Cependant, je remarquais que le son que produisait mon compagnon avait disparu. Pourquoi avait-il arrêté de jouer de la musique ? Je m'arrêtais alors que j'entendais ceux de la marine crier à tout va pour demander aux personnes de se déplacer. Mon regard scruta les environs, à gauche, à droite, mais rien, il n'y avait plus de Flûte! Où avait-il bien pu passer ? Je n'en avais aucune idée et j'allais galérer à retrouver mon ami dans cette immense ville.

Plus important, je devais semer les forces de l’ordre, bien que je n’avais aucune idée d’où aller me cacher. Heureusement, la ville était grande et la foule importante, avec de la chance je pouvais me perdre dans une ruelle et espérer que la marine cesse de me traquer. Au final, allait-il réellement pourchasser un gamin pour avoir grimper sur un échafaud, même si ce dernier représente un monument historique ? Il fallait dire que des crimes plus graves étaient commis constamment et que la marine avait certainement d’autres chats à botter, non ? Bref, ce n’était peut-être pas le moment de se poser ce genre de question, pour le moment, je devais me contenter de courir et de semer ces trois hommes armés.

Je courais, courais et courais. Les hurlements de gardes se dissipèrent alors que je continuais ma folle course en direction d’un quartier totalement inconnu. Qui sait, j’allais peut-être retrouver mon ami là-bas, mais quoi qu’il en soit, il semblait bien que j’aie réussi à semer mes poursuivants. Je prenais appui sur mes genoux, j’avais le souffle lourd et l’oxygène me manquait. Je n’avais ni le corps, ni les poumons d’un athlète, mais j’avais gagné ma course contre la marine et j’en étais fier.
HRP:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttp://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1