AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'assaut du Capitaine Barba Rossa [groupe 2 île]

Tachibana Akane
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Mer 4 Mai 2011 - 23:25

# Capitaine Barba Rossa : 1000 Dorikis - 15 Millions de Berrys. [Manoir]
# Second ( Bras Droit ) Yozaku : 810 Dorikis - 4 Millions 800 Mille Berrys. [Île]
# Second ( Bras Gauche ) Kuzayo : 795 Dorikis - 2 400 000 Berrys. [Manoir]
# Bretteurs Accomplis : 480 Dorikis chacun [5] [2 Manoir][3 Île]
# Pirate [Les plus forts] : 80 Dorikis chacun [12] [7 Manoir][5 Île]
# Petite Frappe [Les moins fort] : 18 Dorikis chacun[19] [8 Manoir][11 Île]

Hors Equipage :

# Kratos : 1845 Dorikis - Pas de Prime [Manoir]


Tachibana rêvait de combat de poursuite à travers toute la forêt en gros de ses trois derniers jours. Il se réveilla tranquillement, s’étira puis se leva, Akane prit toutes ses affaires et partit enfin en direction du tournois, son but était bien de gagner ce tournois et rafler tous l’argent, mais pour cela il devait battre des adversaires ce n’était donc pas gagné d’avance. Notre jeune héros quittais à présent la forêt et se dirigeai vers le manoir il vit d’ailleurs plusieurs personne qui allait au même endroit que lui certain armer jusque aux dents tout ça n’allait pas être de tous repos. En arrivant devant le manoir il entra directement sans frapper mais avec le monde qu’il y avait personne ne remarqua, il comprit vite ou était le bureau d’inscription car une longue file d’attente y étais devant. Akane soupira mais s’installa dans la file qui finalement avançait plus vite que prévue, mais cela restait quand même très long. Au bout d’une heure ce fut enfin le tour du bretteur.

Bonjour, je m'appelle Tachibana Akane pour je suis venu pour le tournoi.

Voilà votre ticket vous pouvez aller a coter la plupart des participant d’entraine.

Akane remercia son interlocuteur et avança vers une salle du manoir, en y entrant il vit plusieurs concurrent qui s’entrainai, Tachibana comptais juste s’échauffer un petit peu avant ses futur combats, il s’assoyant dans un coin et observa les autres concurrents il y avait de tous des petit nerveux, des gros balèze qui aurait pu fracasser son crâne en un coup de poing, des mec qui se vantait d’être les plus fort et certain qui faisait vraiment très peur, il vit un homme avec plein de cicatrice sur tout le visage, mais quelque adversaire sortait du lot sur certaine personne Akane pouvait sentir une aura meurtrière se battre contre eux pourrait grandement devenir intéressant. Le jeune bretteur attendait à présent l’homme avec qui il s’était entraîner Akaido Blood l’homme le plus barge de tous les participants mais notre jeune bretteur le trouvait plutôt agréable. En y repensa il se demanda également si il allait revoir les personne avec qui il avait discuté avant son entrainement il avait d’ailleurs crut en voir quelque un dans le manoir. Maintenant tout ce qu’il avait à faire était d’attendre que le tournoi commence et de se préparer mentalement au futur combat.



http://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Jeu 5 Mai 2011 - 17:23

Et bien ! Je me suis rarement réveillé aussi bien ! Les trois jours d’entrainement s’étaient relativement bien passés et j’avais pu faire connaissance avec un jeune bretteur. Le ciel semble plutôt dégagé, mais le vent se lève et de gros nuages sombres se rapprochent. Dans quelques heures, nous entendrons surement du tonnerre et sentirons quelques goutes de pluie couler le long de notre peau. C’est pour cela qu’il faux que je quitte la forêt le plus tôt possible. Tachibana est déjà partit et m’a laissé comme à son habitude quelques baies de son petit déjeuné. Je suis particulièrement d’humeur à tuer des gens aujourd’hui, et j’espère pouvoir trouver un gars assez taré pour me faire voir quelques giclées de sang sortir des veines de ses adversaires. Ainsi je serais encore plus excité de voir toute cette chair qui m’attend… Décidément, j’vais bien m’amuser !

Je marche sur la terre molle du sentier qui mène au manoir. J’entends au loin le brouhaha des villageois, sans doute impatient de voir tous ces concurrents se battre. Leur ville est petite, et ce n’est pas tous les jours qu’un événement pareil vient distraire leur petite communauté sans histoires. Je repense à la chose que j’avais poursuivit des heures dans les arbres la veille, serait-il là bas ? De toute façon j’vais très vite le savoir puisque j’aperçois déjà des hommes armés se diriger vers cette immense baraque où vis la bourge qui m’avait remballé la veille. Je frappe à la porte, quand une jolie jeune fille m’accueille immédiatement avec un grand sourire.

    Bonjour monsieur, le bureau des inscriptions se trouve au bout de ce couloir, bonne chance pour le tournoi !


Tout en prononçant son discours appris à l’évidence par cœur, elle me montrait du doigt un long couloir où attendent déjà impatiemment une longue file de concurrents. Il y a de tout : des plus naïfs qui vont surement tomber dès les premiers coups, aux grandes armoires à glace aux mille cicatrices tout le long du corps et au regard qui ferais peur au plus confiant des hommes… La file est immense et ne cesse de s’agrandir, un homme portant un chapeau et une cigarette à la bouche entre, on dirait qu’il essayait de faire la cour à n’importe quelle femme de la salle. Je ne sais pas ce qu’il veut, mais je ne pense franchement pas qu’il va faire long feu ici… Alors que celui qui le suis… Il fait franchement peur, et s’ils sont ensemble, ça change toute la donne ! Poings américains, muscles bombés au maximum… C’est franchement impressionnant ! Mais… mais si ! Je le reconnais le bourge qui s’amuse à jouer son gentleman ! C’est l’type qui s’était endormis près du panneau annonçant le tournoi ! Celui qui avait fouillé ces poches avant de partir ! Je dois surveiller ce type, il m’intrigue vraiment. J’essaie de l’observer en douce, mais j’dois abandonner cette idée quand arrive mon tour de se présenter.

    « Salut ! Aller ! Filez-moi un d‘vos ticket que j’puisse m’éclater ! »

    « Votre nom monsieur ? »

    « Akaido Blood »


Elle semble se figer, elle est prise d’un moment d’hésitation puis me regarde.

    « Quoi ? J’te fais peur ou quoi ? Aller ! J’ai pas qu’ça à foutre dépêche toi d’écrire mon nom bon sang ! »


Elle s’empresse de me donner son ticket derrière son comptoir, puis me suis du regard de loin. *Mais qu’est ce qu’elle à cette là ?!* Je me retourne pour aller dans la pièce suivante, celle où des gens s’entrainent, mais un panneau attire mon attention. Il s’agit du tableau des nouvelles primes. Je suis intrigué, je veux savoir si certains concurrents sont assez forts pour avoir une prime, si j’ai une chance dans ce tournoi ! Plein de têtes inconnues me regardent depuis leur feuille de papier marron. Oh… nan… Le mec au chapeau, il est là-dessus, alors il serait fort ? Je baisse le regard. 36 Millions de Berrys ?! Punaise ! C’est pas d’la rigolade ! Il est vraiment super fort ! Je continue de suivre les affiches tentant d’ignorer ce que je viens de voir quand je tombe sur quelque chose de vraiment très étonnant. Ma tête, mon nom, une prime s’élevant à 25 Millions de Berrys ! Pas possible, mon carnage sur le Titan Hic et mon passage à la télévision m’ont rendus célèbre ? Je retourne vers la salle, blanc comme neige, je comprends mieux pourquoi cette fille avait peur. Soudain, je regarde mes concurrents qui s’entrainent comme ils peuvent dans la grande salle, puis commence à crier comme un dingue.

    « OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII »


Tous se retourne, visiblement surpris, je les ignore et vais m’assoir sur un banc pour les observer, euphorique, c’est le plus beau jour de ma vie.

Zelles Hitsugaya
Zelles Hitsugaya

♦ Localisation : Sirup
♦ Équipage : ¤~~Kichigai Yokubari~~¤

Feuille de personnage
Dorikis: 1147
Popularité: -50
Intégrité: 0

Jeu 12 Mai 2011 - 13:22

Zelles méditait sur cette grande et profonde couche de neige, le soleil lui chattouillant le cou, la neige lui grattouillant dessous, cela faisait déjà plusieurs heures que notre homme était installé en position de yoga et qu’il ne bougeait pas. D’ailleurs ce dernier, ne voyait pas le temps passer, qui sait depuis combien de temps il était comme cela, car c’est sûr qu’il n’avait pas une horloge sur lui, c’est pourquoi il attendait tranquillement pensant à tout et à la fois à rien, cette chose si simple et si compliqué en même de temps. Par contre pendant ce temps le renard dormait tranquillement entre les jambes de Zelles, lui au moins il n’avait à se faire de rien. Le temps passa encore et encore, déjà les huit heures convenues devait être passées, mais Zelles n’y pensa pas, il songeait au tournoi maintenant, refléchissant à ce qu’il devrait faire, ce qu’il devrait affronter. Il pensait également à son entrainement avec Eichiro, s’était-il entrainé suffisamment ? S’était-il entrainé correctement, efficacement ? Son entrainement allait-il suffir ? toutes ces questions lui trotaient dans la tête pendant que le temps passait, d’ailleurs le petit renard des nuages, que le charpentier avait appelé Byakko, était réveillé, déjà il tournait dans tous les sens, voulant jouer, manger, et partir quelque peu de ce lieu, il parlait également à l’épéiste, mais celui-çi ne bronchait pas.

Niuh ??? Niuh niuh !! Niuh !

Quelques heures passèrent encore, le héros se leva, appela son compagnon, et après avoir fouillé dans un sac, il sortit quelques morceaux de viandes qui lui restait, puis ils mangèrent ensemble, le petit animal essayant à la force de ses petites dents, de croquer un morceau, Zelles l’aida alors, c’était entre eux un lien affectif qui s’installait, Zelles et le renard finirent donc de manger, ils sortirent de la grotte, depuis que le charpentier était rentré environ douzes heures devaient être passé, c’est pourquoi Eichiro qui n’arrivait pas, fut croire à notre ami que le jeune cuistot devait déjà être descendu, ne voyant pas Zelles arriver. En même temps quatres heures à ne rien faire, c’est difficilement supportable. Bref Zelles décida donc de descendre en compagnie du renard des nuages, par contre il n’avait vraiment pas envie de refaire le chemin qui l’avait amené là. C’est pourquoi, il passa de l’autre côté de la montagne, l’autre versant contrairement au premier, était loin d’être abrupt, il descendait sur plusieurs kilomètres, avec une pente relativement tranquille. Le groupe commença donc la descente, quittant ce paysage magnifique, pour un lieu barbare, où bon nombre de pirates se retrouveraient dans des combats sans relache. Cette agréable odeur de fleur, disparaitrait au profit d’une odeur de sueur pour le moins immonde.

Au bout de plusieurs kilomètres de descente nos deux compagnons finirent par arriver à la ville, déjà Zelles qui regardait le ciel, savait que la pluie montrerait le bout de son nez, en effet depuis qu’il était partit de la-haut le soleil ne cessait de se cacher un peu plus, mais également il voyait des gros nuages à l’horizon, venir dans la direction de l’île, bien sûr il y avait peu de chances pour que le temps ne se mette pas à changer. Notre épeiste fut quand même rassuré, car il voyait au loin le grand manoir, cette magnifique et immense demeure, qui acceuillait les guerriers, bandits, pirates et civils de toute la région, voir même de tout East Blue, afin de faire un tournoi comme il y en avait rarement. Par contre le seul problème à ce genre de grand évènement, c’est qu’il peut apporter son lot de catastrophes, pillages et attaques en tout genre, en effet il n’y avait qu’a voir quelques temps auparavant lorsqu’il a déjoué les plans d’une troupe de forbans voulant s’en prendre à la famille royal et s’en mettre plein les poches pendant l’évènement du pays. Bref il fut donc rassuré, car même si la pluie venait le tournoi qui se déroulerait serait à l’intérieur et il ne serait pas mouillé, ce n’est pas parce qu’il n’aime pas la pluie, au contraire, mais il n’avait pas véritablement l’envie de prendre une bonne douche.

Pour finir, notre ami continua son chemin au gré du vent à travers la ville ou plutôt le village, étant donné sa taille. Après quelques minutes de marche, il arriva devant le panneau autour duquel, lui et plusieurs personnes dont Eichiro avaient mangés et discutés, c’est là qu’il avait rencontrés l’homme qui avait des mains ensanglantés et les cheveux aussi rouges que ses mains, mais également, un jeune bretteur, un gentleman assez étrange et qui pourtant paraissait pour le moins pas commun, ainsi que son jeune compagnon qui les avaient rejoins sur la fin et qui était partit avec le gentleman pour s’entrainer. En tout cas, Zelles se souvenait très bien d’eux malgré que trois jours fut passés, d’ailleurs il espérait bien les recroiser lors du tournoi et pouvoir partirent avec eux à l’aventure en tant qu’équipage à bord d’un magnifique bateau, car il sentait qu’ensemble ils pourraient parvenir dans les endroits les plus périlleux et en sortir gagnant. Il souhaitait également revoir Eichiro qui devait certainement être déjà sur place, inscrit et prêt à combattre ou en train de s’entrainer une dernière fois.

Maintenant, voilà le moment qu’il attendait tant, il se trouvait devant la magnifique porte du manoir, toujours la même qu’il y a trois jours, mais pourtant si différente à ses yeux, c’était le début d’une nouvelle vie pour lui, il le sentait, il le savait, il poussa la grande porte ornée d’or et entra en compagnie de son renard, qui comparé à la porte ressemblait presque à une fourmi, à peine fut-il entré qu’une jeune fille, aimable et souriante, lui souhaita la bienvenue.

Bonjours jeune homme, j’imagine que vous êtes là pour le tournoi.

En effet je suis là pour ça, pouvez-vous me renseigner ?

Oui bien sûr, le bureau des inscription se trouve là-bas. Depéchez-vous, vous êtes en retard ! Par contre le tournoi n’est pas fait pour les animaux.

Je me doute merci pour les informations, au revoir charmante demoiselle.

Merci et bonne chance pour le tournoi.

Le charpentier continua donc sa route dans un couloir de petite taille pour enfin arriver dans une salle plutôt grande, devant lui ne se trouvait que deux personnes, forcement quand on a plus de vingt minutes de retard sur l’horaire prévue ça ne peut pas être autrement, mais pour le coup, il attendrait moins longtemps que le tournoi commence, et puis tout le monde sait que les héros doivent savoir se faire attendre. Bref, c’était enfin son tour, il arriva devant une nouvelle jeune fille se trouvant derrière un petit comptoir, une vrai secrétaire, alors il entra en scène.

Bonjours, jolie jeune fille, puis-je m’inscrire au tournoi ?

Oui bien sûr monsieur, voilà votre ticket, serait-il possible de connaître votre nom, afin de faciliter la mise en place du tournoi.

En effet, cela me semble normal, mon nom est Zelles Hitsugaya.

Voilà votre nom est inscrit, vous pouvez aller dans la salle à votre gauche, vous y trouverez nombre de participants qui s’entrainent ou se repose avant le début des festivitées, vous pouvez également allez manger, sur ce, bonne chance pour le tournoi et amusez-vous.

Zelles pris donc le ticket, il se déplaça vers la salle indiqué, mais sur sa gauche ou la gauche de la dame, il avait une porte de chaque côté et ne savait que choisir, c’est alors que Byakko fit un petit signe de la tête, comme si quelque chose lui troublait son odorat, notre ami comprit donc bien vite que la salle nauséabonde était celle ou il devait aller. Il entra donc dans la pièce sur sa gauche, il y avait pleins de participants comme la jeune fille venait de lui dire, tous plus impressionant les uns que les autres, mais Zelles connaissait ses limites et savait ce qu’il pouvait faire, c’est pourquoi il ne se sentit en rien menacé. Pour ne pas que son renard meurt asphyxié, il s’installa près d’une fenêtre, très près même, une fois installé, il regarda un peu ses futur adversaires, mais ce qui l’interpela surtout fut les affiches des primes, il en regarda deux en particulier, il était sûr qu’elles lui rappelaient quelqu’un, il regarda plus en détail et finit par trouver, c’était celles de celui avec les mains pleines de sang et du fameux gentleman, il se dit donc qu’il avait raison de penser que le gentleman ne devait pas être comme les autres, quant à l’autre il pensa de plus en plus, que ce devait être un grand taré, mais après peutêtre avait-il tord.

Il sortit de la salle avec son renard, trouva un banc et s’installa tranquilement, là où il pourrait regarder les participants s’entrainer, mais également essayer de trouver son ami Eichiro ou un autre qu’il avait croisé avant.
Tachibana Akane
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Dim 22 Mai 2011 - 21:49

Long, ça devenait vraiment très long Akane commençait à s’impatienter en regardant autour de lui il voyait que certain concurrent commençait à se battre entre eux surement pour montrer leur forces ce qui était vraiment bête pourquoi se crever avant de commencer son combats, tandis que d’autre était regrouper autour d’un panneau d’affichage, Tachibana avait un peu la flemme d’aller voir le pourquoi de l’attroupement qui avait lieu. Son pied commençais à se balancer de haut en bas et de plus en plus vite, les gens autour de lui le regardait en souriant c’est vrai que tous les signe montrait qu’il avait l’air stresser, ais justement il en avait juste l’air car c’était tous le contraire il était impatient l’un des grands défauts de Tachibana est la patience il détestait attendre sans rien faire, il fallait qu’il bouge au plus vite. Notre jeune bretteur se leva puis commença à faire le tour de la salle en observant ses futur adversaires, alors qu’il regardait le centre de la salle il ne vit pas le pied d’un homme et trébucha en cognant dedans il Akane se retrouva face contre terre, il se releva tranquillement tapota ses vêtement pour enlever la poussière qui s’était mis dessus puis regarda l’homme qui l’avait fait trébucher Tachibana s’apprêtait à s’excuser, c’était sa nature trop gentil, mais il ne fit rien en voyant qu’en fait il y avait plusieurs homme qui le regardait avec un sourire au coin des lèvres apparemment le croche-pied était voulu. Les hommes avaient délibérément provoqué Akane il cherchait la bagarre mais Tachibana savait garder son contrôle dans ce genre de situation, alors les hommes lui barraient son chemin. Notre jeune bretteur posa sa main sur son katana prêt à se défendre ce n’était trois homme qui allait l’empêcher de participer, Soudain, alors que la bagarre allait avoir lieu une voix se fit retentir dans la salle.

Bonjour à tous noble guerriers venus du monde entier ! Le premier tour sera simple, des rings, des combattants, tout ça pour sélectionner les 10 membres qui participeront à la deuxième phase. Que le tournoi COMMENCE !!

Le message avait calmé tout le monde qui se dirigea à présent vers un bureau sur lequel des numéros devaient être tiré, un par chaque combattant. Tachibana se mit dans la file et attentat son tour, qu’est-ce que c’était long la file était sans fin, au bout d’une heure ce fut enfin son tour de tiré un numéro. Notre jeune bretteur mit la main dans la boîte et fit tourné les numéros puits sortit une boule et regarda le numéro

J’ai tiré le numéro trente-quatre

Il montra la boule a la personne devant lui et parti en direction des rings. Tachibana attentat encore trente minute puits ont l’appela au ring trois, il grimpa sur le ring et enleva sa veste puis sortit son katana de son étuis, son adversaire arriva a ce moment-là il se battait à l’aide d’une grosse hache et avait également deux épée accrocher sur le dos il regardait Akane en souriant l’homme n’avait pas du tout peur du bretteur. Tachibana lui était sérieux se mit en position de combat et l’arbitre s’écria.

COMBATTEZ
http://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Ven 27 Mai 2011 - 23:56

Cette bonne nouvelle m’avait donné extrêmement confiance en moi. J’étais très fier et regardait mes adversaires d’un air supérieur. M’asseyant les bras croisés sur un banc encore vide, j’observais les autres concurrents s’épuiser avant les réels combats. Ce qu’ils peuvent être bête, ces rings d’échauffement était fait pour éliminer d’office les plus mauvais combattants pour éviter de perdre trop de temps pendant le tournoi… Tout à coup, je sentais une affreuse douleur me glacer le sang. Mes yeux étaient exorbités et je m’étais redressé d’un coup sec. Mes bras toujours croisés m’empêchaient de voir l’origine de l’entaille, mais c’était bel et bien une épée qui m’avait perforé le bas-ventre. Puis rien. Je ne ressentais plus rien. J’avais beau tâter mon nombril, rien ne s’était produit. Je n’avais tout de même pas rêvé ! Qui donc était à l’origine de cet impressionnant mirage ? Tout autour de moi, les mêmes impressions se dessinaient sur tous les visages. Je n’avais pas été la seule victime ? Etrange. Je me levais, pour aller mener mon enquête dans mon coin, quand mon regard se porta sur un homme, à priori le seul qui n’avait pas été touché par l’illusion. A sa ceinture, j’apercevais deux sabres, dont un, et j’en étais persuadé, était celui qui avait donné l’impression à toute la salle qu’ils étaient attaqués. Ce jeune homme m’intéressait, il devait être puissant, ou du moins son épée… Mais je redoutais l’idée d’un combat face à lui, il était vraiment étrange, et au fond, si je commençais à me battre avant le début du tournoi, alors je ne valais pas mieux que ces idiots de bandits à deux balles.

Je me rassis donc, mais plus frustré déjà. La concurrence était parfois rude, et je priais pour tomber sur des adversaires pas très sérieux. J’allais m’amuser avec eux… Mmmh… Cette idée me plaisait bien, je fermais les yeux et imaginais les têtes de mes futures victimes, quand je fus plongé dans un profond rêve…

J’étais sur un ring. Face à moi des milliers de fans m’acclamaient, certains pleurant mon nom, d’autre me jetant leurs sous-vêtements… Mis à part un accoutrement stupide, je portais une énorme ceinture dorée d’où on pouvait lire : WWE-Smackdown-Champion. Je la brandissais au public en signe de puissance. Les flashs m’éblouissaient et les cries me défonçaient les oreilles. Pourtant cette sensation n’était pas désagréable, loin de là. Je me hissais sur les cordes du ring pour montrer davantage à toute la population qui j’étais et ce que je valais. En fond une musique style hard-rock mettait une ambiance électrique à la salle. Les projecteurs étaient braqués sur moi. Tout était si merveilleux quand tout se stoppa. La pièce fut plongée dans le noir presque total, quand sur un écran géant une voix grave présentait un homme soit disant « extraordinaire, défiant les lois de la nature, sa force était telle qu’on le comparait à un lion ». Face à moi se présentait…

    JOOOOOHHHHHHHNNNN … CEEEENAAAAA !!!!!


Les cries qui m’acclamaient quelques secondes plus tôt s’adressaient maintenant à cet homme, un homme ultra-musclé, qui était apparemment ancien marins. Raison de plus pour lui péter la gueule, mais ça n’allait pas être si évident. Il sauta la troisième corde, puis me fixa du regard accompagné d’un sourire machiavélique. Un arbitre fit aussi son apparition, il était drôlement costumé. Il portait un habit rayé noir et blanc, était un peu grassouillet, et était totalement ridicule face aux deux masses qui allaient s’affronter. On fit calmer la foule, puis on nous dit de nous mettre en position de combat. Je commençais à avoir froid, torse nu, main nus, mollets nus… On m’avait même retiré ma ceinture. C’pas juste. *Grrr. J’vais vite fait m’faire ce guignol pour pouvoir retourner aux vestiaires…*

DING DING DING !


Le bruit d’une cloche retentit, puis l’homme blond se jeta sur moi, son épaule dans mon estomac. Il m’avait surpris l’enfoiré ! Je tombais à terre, quand il me prit la jambe droite et mis tout son poids sur mon torse. * Gné ? Mais il fout quoi là ? Hey ! Mais lâche-moi connard ! Rhaaaa !* Je ne pouvais plus bouger, et l’arbitre à côté me regardais de très près en comptant très fort, en plein dans mes oreilles.

    Three !


A nouveau la cloche sonna. Le blondinet se leva et acclamait la foule. La musique était revenue et l’homme semblait avoir gagné. Je me demandais ce qu’était ce jeu stupide, mais plutôt que dire au revoir et m’en aller, j’avais plutôt envie de me venger. J’agrippais le col de l’arbitre et lui cognais le nez. *La prochaine fois, évite de crier dans mes oreilles* ! J’allais alors m’attaquer à mon adversaire, quand la sécurité me chopa les bras et me retint en arrière. Comment ça ? On pouvait plus se battre ? C’était le gros bordel, et les présentateurs s’affolaient devant leur micro, on aurait dit qu’ils tenaient le scoop de leur vie, alors que juste avant, un enfoiré m’avait mis au tapis. Je n’y comprenais plus rien. Et maintenant je ne pouvais plus bouger, maitrisé par cinq hommes vêtus d’un tee-shirt orné de la mention : SECURITY. Evidement je me débattais, mais il n’y avait rien à faire…

    Monsieur ! Calmez-vous monsieur ! Monsieur ! Monsieur ! Monsieur !Monsieur ? Mooonsieur ?...


J’étais revenu à la vie réelle. Quelle rêve étrange, je me demandais ce que j’avais bien pus faire aujourd’hui pour avoir un songe pareil… Quoiqu’il en soit, un homme m’avait réveillé. C’était un petit homme trapu et moustachu. Il souriait maintenant que je m’étais enfin réveillé. J’étais d’ailleurs dans la position dans laquelle je m’étais assoupi. Mes yeux supportaient mal la lueur du soleil qui traversait les fenêtres, mais je m’y fis à la longue. La salle était vide, tout le monde était partit. *Et meeeerde ! Je suis en train de rater le tournoi !* Ignorant les paroles de mon interlocuteur, je me levais d’un coup et courais vers une pièce ouverte d’où il semblait que tout le monde était partit. J’entrais et apercevais alors de dos un homme qui allait pour partir vers une autre sortie. Il portait aux bras une grosse boîte transparente d’où l’on pouvait voir une dernière boule, ou encore « la dernière chance d’avoir accès au tournoi ». Je l’interpellais, le bousculant presque une fois arrivé à sa hauteur, puis lui expliquais mon cas un peu spécial. Je lui tendis alors mon morceau de papier sur lequel était inscrit mon nom et était tamponné la mention « INSCRIT ». Soupirant, il accepta enfin et me laissa piocher la dernière boule, me demandant presque de bien mélanger. Son discours était sortit tellement de fois dans la journée qu’il ressortait machinalement… 24, c’était le numéro que j’avais pioché, j’allais combattre tôt au vu de mon retard. J’espérais cependant ne pas être disqualifié.

Je courrais de tout mon possible vers la grande salle du tournoi, là où je pourrais enfin m’amuser. Je fracassais presque la porte qui se dressait devant moi, et attirait l’attention de nombreux regards. Essoufflé, je prenais une position…assez flippante et me démarquant des autres. Le silence régnait dans la pièce… Quand le commentateur hurla dans son microphone.

    LE VOILAAAA !! AKAIDO BLOOD EST ENFIN ARRIVE !!!

Faisant vriller, mes nunchakus, je traversais la foule sous un nouveau silence inattendu. L’animateur, visiblement assez honteux de sa piètre performance, attendait toujours une réaction de la part des spectateurs, mais rien. Ils étaient figés sur place à la vue d’un être aussi satanique que moi. Mais l’homme au micro n’avais pas dis son dernier mot ! Il allait la mettre cette ambiance, et avec un participant plus célèbre, ça allait mieux marcher !

    Mesdames et messieurs... Parmi nous aujourd’hui… Nous avons la chance d’accueillir… Un ex-marins à la retraite… Le célèèèbre… JOHN CEEEEEEENAAAAAAAA !


Comment ? Le gars de mon rêve ? Si je m’y attendais ! D’autant plus que la foule était avec lui… Mais cette fois-ci j’allais prendre ma revanche, il ne s’en sortirait pas vivant. Et je donnais ma parole sur ce point.


Dernière édition par Akaido Blood le Sam 11 Juin 2011 - 22:36, édité 1 fois
Zelles Hitsugaya
Zelles Hitsugaya

♦ Localisation : Sirup
♦ Équipage : ¤~~Kichigai Yokubari~~¤

Feuille de personnage
Dorikis: 1147
Popularité: -50
Intégrité: 0

Sam 11 Juin 2011 - 13:08

Zelles sur le banc regardait les autres s’entraîner, soudain la salle tomba dans un grand silence, il ne comprit pas, car il était loin, mais il eut comme l’impression que tout le monde était blessé, ils faisaient tous des grimaces pour le moins étrange, cependant au bout de quelques secondes, plus rien, personne n’était touché, c’était quoi cette sensation bizarre qu’avait ressenti une grand parti de la salle, et pourquoi notre ami n’était point touché ? Le plus gros impact semblait venir de la salle d’attente, surement quelqu’un aux pouvoirs étrange avait dû faire quelque chose.

Puis il vit la salle se vider de plus en plus, que se passait-il ? Il devait savoir au plus vite, afin de connaître tous les détails de ce qui se passait aujourd’hui avant de finir encore une nouvelle fois dans une situation complètement moisie. Etait-ce lié au grand silence qui avait précédé ? Bref le charpentier se raprocha du lieu d’attroupement, enfin d’attroupement, quand il arriva sur le lieu il n’y avait déjà plus personne encore une fois, car il avait un peu de retard, comme de par hasard, le jeune renard avait eu faim au moment de partir, il fut donc obligé de s’occuper de lui.

En ce leiu devenu vide, la jeune femme à l’acceuil attendait de distrubuer les derniers numéros, plus que deux, décidement Zelles était encore en retard, les autres devait presque être en train de combattre, il se décida finalement à prendre le numéro, laissant ainsi une seule dernière boule dans la boite. Il venait tout juste de piocher le numéro dix-huit, le combat allait venir rapidement, il savait qu’il devait déjà commencer à se concentrer. D’ailleurs derrière lui un homme prit la boite et commença à se diriger vers le lieu final, le dernier candidat allait décidement rater sa chance de victoire avant même que le tournoi ne commence réelement. Il arriva finalement sur le lieu de combat, tout le monde poussait dans tous les sens, c’était un vrai bazarre, il fini par arriver à passer au moment ou l’arbitre cria son numéro. Il allait combattre contre le numéro dix-sept, un certain type surnomé Far Far Away, d’après les descriptions il projète ses adversaires extrèmement fort et loin.

Mais il n’arrivait pas, notre charpentier décida donc de passer le temps en regardant les combats des autres, d’ailleurs, l’homme qu’il avait repéré plus tôt avec les cheveux rouges sang, arriva complètement à la bourre, et l’homme avec toute les boules n’en avait plus, c’était lui le candidat manquant, apparement il avait réussi à arriver à temps, sans quoi c’était fini pour lui, en plus dés qu’il arriva ce fut son tour de combattre, car il avait le numéro vingt-quatre. L’homme au cheveux rouge s’approcha en courant près du ring, un peu essouflé, bien que le combat n’était point entamé, il fit tournoyer ses nunchakus, signe qu’il était prêt. L’annonce de son adversaire arriva.

Mesdames et messieurs... Parmi nous aujourd’hui… Nous avons la chance d’accueillir… Un ex-marins à la retraite… Le célèèèbre… JOHN CEEEEEEENAAAAAAAA !

Là celui qui avait les nunchakus fit une tête plus qu’étrange, l’avait-il déjà rencontré, en tout cas il n’avait rien d’absolument extraordinaire, enfin après c’était à voir pendant le combat. Sauf qu’au même moment on vit une masse qui arriva en poussant les gens qui le gênait, c’était l’adversaire de notre épéiste, il était impressionant, une vrai montagne, enfin pas pire que celle que Zelles avait surmonté avant de venir, encore heureux.

Microbe, c’est toi le fameux Zelles ?

En effet, j’en ai bien peur.

Ahah tu fais bien, tu va morfler, tu va pas tenir trois minutes face à moi, tu n’auras même pas le temps de faire ta prière.

Je suis au regret de t’annoncer, que, étant croyant, si je dois mourir je prèfére prier avant, mais sinon je suis également très déçu de ce que le destin m’apporte pour adversaire.

Tu parles trop morveux, je vais t’écraser comme une larve, tu es déçu de quoi ? De mourir jeune ??

Non de tomber sur un adversaire encore plus bête que ses pieds et qui par la même occasion doit être aussi doué de ses deux mains que moi du tambourin.

Raaahh !!!

L’autre saute sur Zelles, qui esquive, à priori il n’a pas trop aimé que Zelles lui parle en être supérieur, pourtant notre ami adore ça, il ne parle pas beaucoup, mais lorsqu’il le fait, il sait manier les mots. C’est d’ailleurs ce qui peut enerver rapidement ses adversaires, et qui lui donne de nombreux ennemis, en plus de sa malchance de naissance qui lui permet que n’importe quelle situation devienne un moment de galère. Enfin bref, le moment du combat, qui allait certainement être une nouvelle galère, allait commencer, son adversaire qui se relevait était prêt à lui resauter dessus.

READY ?? GOOOOOOOOOOOOOOoooooo !!!!!!!!

L’autre se jeta sur notre charpentier, qui esquiva, puis l’épéiste rebondit sur un mur, il se projette sur Away, celui là fait une roulade rapide, en faisant presque se soulever les dalles du sol, puis sors une hache géante, Zelles la regarde se demande d’où il la sort, ensuite l’autre tape de toutes ses forces vers notre ami, qui heureusement sauta, car le mur pris le coup de pleins fouet et se brisa, on pouvait voir les autres combats à travers le trou. Zelles sorti son épée, car au vu d’un combat à arme blanche, ce dernier en aurait besoin. L’arme de son adversaire était imposante, à croire qu’il pouvait tuer un ours d’un seul coup, mais Zelles avait la technique et savait parfaitement maitriser son épée, placer ses pieds et mettre de son côté les avantages que peuvent lui donner le terrain. La hache fila, par chance, si on peut appeler ça comme ça, il glissa.

En se relevant il mit un coup dans la tête de son adversaire avec le manche de son épée, puis pour éviter qu’il finisse décapité, il décida qu’il devait désarmer son adversaire, quitte à en prendre plein la poire derrière. Il se posta avec de puissants appui, il attendit, que son adversaire se précipite sur lui, puis il sauta sur le mur, et revint en tournoyant, tapant son ennemi d’un coup de tête, qui le deséquilibra, puis attrape sa main, le fait valdinguer par-dessus son épaule, puis de sa technique Torikkumasutā il lui brisa le poignet, récupéra la hache en plein vol, et lui traversa la main d’un coup rapide. L’homme tomba sur le dos, la hache sur lui, la main juste à côté sur le sol, et l’épée de Zelles se planta dans le sol tel excalibur, alors que lui s’agenouillait, pourtant son adversaire pourtant fini, ne donnait pas l’impression de vouloir abandonner son combat, et déjà commençait à se relever, bien que difficilement pour cause de manque de main.


[HRP:Encore désolé du temps de réponse !!]
Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Sam 2 Juil 2011 - 18:35

Johnny la terreur aussi semblait surprit de me voir… Je le fixais du regard, de la même façon qu’on essai de montrer sa supériorité à un lion visiblement sur le point de vous bondir dessus afin de vous arracher toute la chair de votre visage… Mais ce lion n’était pas ordinaire. Ce lion je l’avais déjà vu, et je savais comment il allait essayer de me maîtriser. La jambe droite, on peut plus bouger, et là l’arbitre sonne la victoire. Pffeuh. Tu parles d’un combat, un truc de tapette ouais ! M’enfin les règles étaient les règles, et aujourd’hui, je ne pourrais pas me battre à ma façon. C’est-à-dire étranglement, puis perforation du thorax pour finir par une décapitation de tout ce qu’il y a de plus normal ! Ne pas pouvoir tuer… Je commençais vraiment à me demander dans quel tournoi je m’étais lancé…

    - Akaido Blood hein… C’est étrange… j’ai le vague souvenir de t’avoir déjà rencontré…

    - Si j’étais toi je me poserais des questions après, tu en auras le temps sur ton lit d’hôpital.


Puis l’homme explosa de rire. Il se moquait de moi ? Je rêve ou pas ? Alors lui c’est clair qu’il a toujours pas réalisé qui j’étais… Cependant ses gloussements cessèrent à la seconde même ou la cloche signifiant le début du combat sonna. Le fou furieux sauta alors sur moi d’une manière semblable à celle de mon rêve. *Mais voilà, je suis moins bon en rêve mon petit ! Ne croyais-tu quand même pas pouvoir t’en tirer de la sorte ? Jeune novice. Tu es encore naïf, et ta naïveté va te perdre minus !* J’évitais d’une facilité déconcertante le coup porté par le catcheur. Le flot d’adrénaline monté en moi me permis alors de sortir un nunchaku pour emprisonner la gorge de mon adversaire dans la chaine de mon arme en un éclair. Et pour le moment, il était bloqué. *Haha ! Alors petit ? On ferme sa gueule maintenant n’est-ce pas !*


    Jesse Smackdown était un petit garçon de huit ans. Dès son plus jeune âge son père lui transmis la passion du catch. Ce jeune fan avait un favori : John Cena. Malheureusement, ce favori était dans une position assez peu avantageuse dans le combat qui l’opposait à un pirate détestable. Le père du petit garçon l’avait emmené à Syrup juste pour voir son héro, et se serait désastreux pour Jesse de le voir perdre. Il l’avait supporté si longtemps ! A ce jour, la star n’avait encore jamais perdu un match de sa carrière ! Ca ne pouvait pas être aujourd’hui. Non, c’était impossible. Il fallait aider le catcheur, mais comment ? Jesse fouina dans son sac à dos où il avait entreposé les restes de son pique-nique, et y trouva son lance pierre. Il eu alors une idée, il était un peu honteux à l’idée de devoir faire ça, mais il le fallait… Le caoutchouc de l’arme se tendit, puis le projectile partit s’enfoncer dans la chair humide du pirate aux cheveux de sang…



*ARRRRGGGGG ! Putain d’bordel de merde c’est quoi ce truc ?* Un caillou venait de se planter dans ma cuisse d’une force impressionnante. Je ne savais pas d’où il venait, mais ça faisait sacrément mal ! Je dû lâcher prise, et Johnny pivota pour me coller une bonne droite dans ma joue. Autant vous dire que j’étais sonné, mais ce n’était pas pour autant que j’allais abandonner ! Non non non monsieur ! Je vaux mieux que ça moi ! Cependant, je dû encaisser quelques coups biens placés, car il était vrai que l’homme savait se battre. Et pour finir, je tombai à mon tour sur le ring, le nez ensanglanté, et la tête un peu sonné par la violence des coups portés… Cena escalada alors la troisième corde du ring, mettant le public en délire total en quelques gestes. Il se retourna vers moi, me fixa, et lança d’un sourire machiavélique :

    - Tu disais ?


Il bondit vers mon corps au moment même où je commençais à reprendre mes esprits. J’eu alors le réflexe de lever ma jambe vers son visage (qui d’ailleurs se décomposa à la vue d’un pied lui arrivant droit sur la gueule). Quelques secondes plus tard, rouvrant les yeux, j’eu la surprise de constater que le corps de l’ancien marine gisait sur le ring, la mâchoire quasi-explosée. Le public s’était tu. Les cervicales de l’homme avait reçu un sacré choc lorsque la tête s’était brusquement retournée… Et l’homme était mort.

    - Akaido Blood ! Disqualifié ! Il est interdit de tuer les adversaires lors des rencontres !


Ce fut le public qui réagit le premier au son de la voix de l’arbitre. Cena était mort, et tout ses fans pleurait ou criait après moi. Mais je n’étais pas sans peine non plus ! Comment-ça je ne pourrais plus combattre ? La mort était accidentelle voyons ! Injuste ! Voilà le mot ! Ou pire ! Dégueulasse ! Comment vous expliquer à quel point j’étais déçu, et alors que je me dirigeais vers l’arbitre pour lui coller une bonne correction, un bruit retentit. Un bruit énorme.

BOOOOOOOOOOOOMMM


Un boulet de canon traversa la salle, détruisant une partie du mur, et se dirigeant vers les spectateurs. A peu près tous périrent dans l’accident, mais le ring fut épargné. Tout le monde criait et fuyait, je tentais alors de poursuivre l’arbitre pour lui faire comprendre qu’il ne faut pas jouer sur les nerfs d’Akaido Blood. Mais quand je sortis de la pièce par le trou béant causé par le boulet de canon, je n’entendis que des cris et des bruits d’épées. J’en avais plein les oreilles, mais ce qui attira mon attention était les combats se déroulant à l’extérieur… Des pirates étaient là, et se battaient contre les participants du tournoi dont la moitié ne valait pas un clou. Même si j’en apercevais qui se débrouillaient bien… Analysant la situation, je me mis à imaginer le sang jaillir des têtes que je couperais en m’amusant moi-même avec les pirates. Ma décision était prise, j’allais partir à l’assaut. Quand soudainement, je perçus le son d’autres combattants se dirigeant vers la bataille : des marines.
[mort]Zetsu Noriyaki
[mort]Zetsu Noriyaki

♦ Équipage : Nemesis Earth

Feuille de personnage
Dorikis: 735
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 3 Juil 2011 - 16:04

« Encore pris dans ce cercle infernal, combien d'homme devra-t-il tuer pour enfin être libérer de sa vengeance ? »

L'assaut du Capitaine Barba Rossa [groupe 2 île] 101228113900361058

« Terre en vue matelots ! »

Sourire au lèvres, Zetsu voyais se dévoiler devant lui la silhouette sombre et enfumée d'une île habituellement paisible. Ses yeux dénués d'une quelconque pitié pour eux, il fit un signe rapide des mains disant à ses compatriotes de se préparer à accoster. Hop hop hop, ils se bougent tous comme il faut, un vrai petit équipage bien organisé. Noriyaki semblait euphorique, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de vrai exercice, la dernière fois c'était à Logue Town, il avait faillit crever putain, tout ça à cause d'une fierté mal placée de vengeur... Rhaa, la vengeance ce n'est pas pour les beau gosse, tu suis une quête sans fin tout ça pour tuer quelqu'un qui ne t'as causé qu'un tord infime ! Les hommes en blanc sont à quais. Hikaru sort avec son escouade, l'équipe principale commence à s'armer comme il faut. Sabre de basse qualité, pistolet à silex bas de gamme, la routine que les bas gradés de la marine ont quoi ! En fait le Pandora est aussi un bateau mega armé, il est capable de courser le Léviat...

BOOOOOOOOOOOOOOOM

En plein dans la coque, ils y étaient pas allé de main morte les pirates. Ouaaaahh, bon diou le Pandora !

« Alors eux... Ils ont fait la chose à pas faire...! Trouvez moi tout ces pirates et exterminez les ... ! Linko, tu m'suis »

Hop hop hop, tout le monde partait vers l'île, c'est assez cool en fait, ils allaient pouvoir s'en donner à cœur joie, bref, ils s'engoufraient dans cette forêt, puis dans cette plaine, puis enfin ils arrivaient à l'endroit qui dégageait le nuage de fumée. Chaos et Désolation, les pirates entraient dans les maisons, sortaient les civils et les assassinaient, il fallait que le Commandant Noriyaki fasse quelque chose, même si sa vengeance est prioritaire, c'est un marin, il ne peut pas laisser toutes ces personnes mourir sans rien faire.

« Vous, pirates, vous êtes les plus pitoyable que j'ai vu. Venez vous battre si vous êtes vraiment ceux que commandent Barba Rossa ! »


Ca y est, ils se ramènent. Il dégaine son sabre, le regard noir, faisant grincer leur lame contre leurs fourreaux, ses lames tournant autour de ses mains, il s'avance progressivement et chochote le nom de sa première technique « Danse du Commencement ». Il commence à courir, ses sabres semblent flotter autour de lui et suivre chacun de ses pas comme une danse classique, il enchaîne chacune de ses attaques sur les différents ennemis, mêlant blocage, esquive et tranchage, c'est beau. Comment peut il gâcher ce style si touchant avec une envie de vengeance... Bref, il tranche dans l'vif, sans toucher les points vitaux, certains semblent étonné de ça, et lui, il a toujours la même réponse.

« C'est que j'ai d'autres victimes en tête. Comme votre Capitaine par exemple...! »
Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 3 Juil 2011 - 17:31

« Le Pandora, ce bateau avec son équipage, celui qui détruira les pirates ! »

L'assaut du Capitaine Barba Rossa [groupe 2 île] 101228113900361058

« Terre en vue matelots ! »
Hun quoi, de la terre dans la vue ? Ha non terre en vu ! J'étais débout à moitié en train de somnoler enfin bref mon cerveau n'était pas à son maximum. Le commandant Zetsu Noriyaki venait de crier a cœur ouvert, ce qu'il rêvait de dire depuis maintenant quelques heures. Il semblait joyeux, jetant parfois un coup d'œil à nos activités de préparation il continuait malgré tout à scruter l'horizon qui derrière ça brume de mer laissait apparaitre une île à première vu banale.En tout cas moi j'étais content de partir pour la première fois avec toute l'équipe, je l'aime bien moi !

Ho mais on commence à se rapprocher là ! Euh Zetsu y'a un petit problème là hun ! Wouooooo ! Mais regarder la bas, y'a des pirates qui nous tire dess...

BOOOOMMMMMMM

Mouai ok admettons qu'il y ait un trou dans la coque. COMMENT ON VA FAIRE POUR NAVIGUER MAINTENANT !? J'en ai marrrrreeeeee !!!! On est même pas arrivé qu'on à déjà des emmerde ! Bon allez restons positif ! D'ici je peut amarrer le bateau sur la cale et l'accroché à la bite d'amarrage. Voilà bon allez tout le monde descend ! On a de la compagnie qui nous attends je crois.Un groupe de sale pirate était là, ils appartenaient tous à l'équipage du grand capitaine Barba Rossa, enfin je dit grand mais je connais rien sur lui.

Notre capitaine fidèle à sa bonne humeur et son envie de combattre, partit en recherche du combat . Les bruits des sabres des pirates, le son des canons de leurs pistolets tous ça était devenu une vrai cacophonie qui commençait à me faire "saigner les oreilles" . Bon le truc c'est que notre capitaine s'amusait lui à trancher les pirates mais sans les tués, alors que nous ... on le regarde . Ho puis moi j'y vais hun, j'aime pas trop ça mais là personnellement je préfère autant y aller !

Je sortit mon Flintlock Pistol de son fourreau, qui était moulé esthétiquement à ça forme et tout recouvert de cuir marron clair, puis trifouillais dans ma poche pour trouver les capsules d'éléments. ha en voilà deux ! Tient je sais je vais faire un jeu, je m'approcha doucement de Linko et mit chaque capsule dans chacune de mes mains et les mis dans mon dos.

« Vas-si choisis, une main ! »

La jeune demoiselle me regarda avec ces yeux étonné puis me montra la main qui était à sa droite. Ho non merde c'est la capsule éclair ! Tant pis j'ai voulu joué et bas j'ai presque perdu. De son coté la jeune fille hocha les épaules laird de dire "mais qu'est ce qui là lui ?" puis elle finit par se retourner. Bon allez à moi de jouer ! Je me mis au milieu du champ de bataille et plaça mes deux doigts contre ma langue pour faire un sifflement le plus aiguë possible. Tout le monde fixa son regard vers moi, magnifique c'est ce que je voulais.

« Capitaine Noriyaki fermé les yeux vite !!!! Attentiooooonnnnn Flaaaaassssshhh Pissttoooollllllll !!!!! »

Un éclair d'une lumière très très éblouissante jaillis de mon pistolet à silex. Les pirates étaient tous désorientés, heureusement le capitaine avait écouté mon conseil, mes coéquipiers n'avait rien eu car ils étaient derrière moi. J'ai donc gagner mon jeu ! YESSS ! Maintenant il fallait que tout le monde si mettent parce que de leur cotés les pirates semblaient nombreux ... très nombreux.



Dernière édition par Taiten Mashida le Sam 27 Aoû 2011 - 14:14, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Linko Takewa
Linko Takewa

♦ Équipage : Nemesis Earth

Feuille de personnage
Dorikis: 44
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 11 Juil 2011 - 19:04

Waaaaaah ! Ce bateau était une vraie petite merveille, et son nom aussi bien entendu. Cela lui correspondait si bien ! Le Pandora... J'avais comme pressentiment que ce bijou serait mon seul ami dans cet équipage de tarés. Sérieusement, depuis quand tous les marines étaient des bourrins ?... D'accord, depuis toujours je suppose et cela dans le but de maintenir l'ordre mondial mais franchement, pourquoi on m'avait foutue ici ? Les dirigeants de ce monde étaient-ils des idiots ? Ha ha ha... J'suis bête, comme si la candidature d'une petite gamine de seize ans surnommée la courge et n'ayant visiblement aucun talent pour le combat avait pu attirer leur attention. Nan, pour le moment je me retrouve à l'état de pion un peu particulier parce que je suis charpentière et que le bois ça me connait. Tu m'étonne qu'on m'ai envoyé sur un rafiot peuplé de gens dangereux... En fait ils se doutaient que y'aurait des trous dans la coque et se sont aussi surement dit que le Capitaine aurait besoin de mon génialissime talent... Comment ça c'est pas crédible ?!

« Terre en vue matelots ! »


Ainsi sonne le glas. Naaaaaaaaan ! Sérieux ?! Déjà ?! Punaise... Il parait que quand on meurt, on voit tous les instants de notre vie défiler... Je me demande bien à quelle projection j'aurais le droit. Peut-être reverrais-je la mort de mon tout premier lapin ? Celui qui était passé dans la boryeuse que j'avais inventé... bah, au moins on avait pu manger un délicieux ragout auquel je n'avais asp touché. Vous voyez la gamine aux cheveux verts en train de pleurer toutes les larmes de son corps, là dans un coin ? Bah c'est moi. Oui, je pense que j'ai muris depuis... Oh ! Je viens d'écraser un cafard... Non le pauvre ! Ça se trouve il était papa et... Et il a une femme et des enfants qui l'attendent... Noooooon ! Je suis une meurtrière ! Tu peux m'écraser à mon tour roi des insectes ! Je suis désolée, je t'ai volé un des tiens ! Je vais me racheter en lui faisant une belle sépulture ! Je dois avoir une ou deux fleurs dans mon sac, et puis du bois aussi. Voilà, c'est un magnifique petit cercueil en bois de rose cafard-kun, puisses-tu reposer en paix. Je te laisse glisser dans l'eau...

BOOOOOOOOOOOOOOOM

Aaaaaah ! Tremblement de terre ! Me voici propulsée à même le sol, face contre terre et les fesses en l'air. Un sentiment de déjà-vu s'empare de moi. De la honte ? Non, une bonne marine est toujours en pantalon ! J'dois suivre le Capitaine. On débarque tous. Oui, en fait c'est pas plus mal de rester avec ce gros bourrin, j'ai qu'à rester derrière pendant qu'il combat vaillamment. Vas-y taicho, qu'on remonte tous vite sur le Pandora ! Yeah ! En face il y a... de redoutables pirates, amrés jusqu'aux dents, tous poisseux et sentant la transpiration, même de là où je suis c'est à dire bien éloignée de la zone dangereuse. A coté de moi il y a l'un des membres de l'équipage. Je ne connais plus son nom et à vrai dire je m'en tape, je veux juste rester vivante pour le moment. Enfin, la star du jour, c'est à dire moi, se décide tout de même à sortir son unique arme : un canif. Il faudra bien que je me défende (ou pas d'ailleurs) si je veux pouvoir fuir. J'ai aussi hérité d'une capsule étrange avec le gars dont je vous parlais tout à l'heure... Tous des fous. Tiens, d'ailleurs, il vient de dire au Capitaine de fermer ses yeux. Que va-t-il se passer ? Ouvre bien grand tes mirettes Linko ! Ça va être impressionnant !

Flaaaaassssshhh Pissttoooollllllll !!!!!

Aveuglée ! Je suis aveuglée ! Et je dois courir partout comme une poule venant de se faire couper la tête. Oh ! Je viens de me prendre un caillou ! Je tombe ! Ah nan ! Pas ça encore ! *Baaaaaam* Ou Linko tombant inconsciente, sa tête ayant percutée un rocher.
[mort]Zetsu Noriyaki
[mort]Zetsu Noriyaki

♦ Équipage : Nemesis Earth

Feuille de personnage
Dorikis: 735
Popularité: 10
Intégrité: 0

Mar 23 Aoû 2011 - 23:31

♦♦♦ Capitaine Noriyaki fermez les yeux vite !!!! Attentiooooonnnnn Flaaaaassssshhh Pissttoooollllllll !!!!!

Pas que ça à faire didjiou. Tout c'que j'veux c'est massacrer du pirate, fermer les yeux signifierait que j'ai peur, or jamais je n'aurais peur face à cette vermine sanguinaire qui ne pense qu'à terroriser et foutre en l'air la vie des autres ! Croyez vous qu'un pirate peut être gentil ? Moi je ne le crois pas. Ce sont tous des cons, comme celui qui a créé ma putain de fami*

♦♦♦ Arrrrghhhh mes yeuuuuux !

Putain d'merde ! C'était pas du tout pour c'que j'avais pensé, il m'a niqué les yeux cet enfoiré de première ! Et c'est ça qu'on dit marine ? Utiliser la ruse pour tuer son supérieur dans son dos ? Grrrrrrr. Me tenant les yeux avec une main, je frappe dans le vide avec l'autre. Niak, tiens prend ça, prends ça. Rien à foutre que ce soit pas un pirate, je frappe c'est tout, si vous voulez vous plaindre plaignez vous à ce Taiten Mashida OK ?! Bon, maintenant que ma vue revient peu à peu, j'arrive à distinguer les poilus qui pus des gentils tout beaux. Donc, toujours à moitié en aveugle, je tranche dans l'vif.
Sbim sbam sboum dans ta tronche tiens prend ça espèce de pirate.
Alors que je frappe dans le tas, j'aperçois un regroupement. Ils ont l'air de préparer quelque chose. Je me décide donc à y aller, tout en adressant quelques mots à mon coéquipier.

♦♦♦ Suivez et tenez vous prêt à réagir. Ça ne devrait pas prendre trop longtemps.

Sans l'ombre d'une hésitation je m'élance à coups de grandes enjambés vers ce groupe, me dirigeant directement vers le "gros" des pirates qui se rassemblent à ma vue. Sentant surement mes pulsions meurtrières, je les regarde en serrant mes sabres de toutes mes forces, dans ma tête c'était une sorte de : Ca va chier.... Tranchant les pirates se dressant sur ma route sans pitié, Immobile au centre, je les balaye d'un regard vif. Ils ont tous sans exceptions cessé leurs actes en me voyant. Ils ne me connaissent pas, mais ils vont me connaître. Je laisse le temps à cette bande de malfrats sans pitié de bien me regarder. Me regarder dans les yeux. A travers leur regard, je reconnais là une certaine curiosité. Sourire aux lèvres, je retire ma veste, Je bombe le torse et dégaine mes sabres puis fais mon kéké. Les faisant tournoyer avec un air joyeux. Faisant ressortir mes muscles saillants, je leur laisse une impression de danger tandis qu'ils baissent peu à peu leur attention.

L'un se décide. Il fonde. Dans le tas, sabre placé pour une attaque frontale suicidaire. Je donne un coup vers le bas, lui faisant planter sa lame dans la terre, puis, je me rue derrière lui pour d'un coup sec lui trancher la tête. Simple fort et précis.

♦♦♦ Celui ci sera le premier.


Bien dommage pour eux... tant mieux pour moi.

Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Mer 24 Aoû 2011 - 23:08

Ouuu ! Il a l’air fort le gars là ! Comment ? Quel gars ? Celui qui venait d’arriver dans la bataille ! Où ça ? Il y en a plein des comme lui ! Celui là ! Qui vient de trancher la gorge d’un imbécile suicidaire ! Il s’était mis devant le groupe, et attendu les pirates, mais yen a certains plus cons que d’autre que voulez-vous ! A la manière dont le marin avait tué son adversaire, il était évident qu’il était plus fort que les autres, une occasion en or !

Je fends le groupe pour me planter devant ce type. Là, j’avais vraiment l’air d’un mec sortit d’un film d’action ! Sérieux trop la classe mon entrée ! Je hausse alors la tête pour le regarder dans les yeux. Je le domine en taille, mais il n’a pas l’air pour autant impressionné… Dans ce cas, il va l’être bientôt, je dégaine mes armes, m’échauffe les épaules, et me met en position…

- Désolé mec, j’sais que c’est cool de faire couler du sang, mais là j’m’emmerde trop, j’ai envie d’un adversaire à ma taille tu comprends, rien d’personnel et tout, mais voilà quoi !

Maintenant la question était : de quelle façon attaquer ? C’est vrai, la défense sur des paroles pareils était contraire au règles ! Quelles règles ? Bah j’sais pas, mais l’envie m’a pris de dire ça, m’enfin avouez que ce serait ridicule ! Bon, l’option numéro un serait de foncer tête baisser, mais nous avons tous vu ce qui est arrivé au mec d’avant. Donc, cette solution tombe à l’eau. La deuxième option serait de feinter et d’attaquer d’un autre côté que celui dont nous avions laissé présager le gars, mais le type est futé ! Et avec des paroles comme ça, on a intérêt à être à la hauteur ! Sinon on enfreint les règles. MAIS QUELLES REGLES PUTAIN DE MERDE ?! MAIS J’EN SAIS RIEN MOI ! Hum, l’autre solution serait d’utiliser son pouvoir. C’est vrai que j’m’en sers pas trop ces temps-ci, et là c’est la bonne occasion… C’était décidé ! Option numéro trois !

Maintenant, passons aux sous-options… Numéro un : apparaître derrière lui et le prendre par surprise, mais ce serait le premier endroit auquel il penserait, alors je vais plutôt disparaître puis lui faire chambouler tous ses sens en tournant autour de lui, puis ça se stoppera, je me posterai devant lui, il frapperait au hasard, mais j’aurais déjà bloqué son bras et lui aurait enfoncé ma pointe dans son estomac… J’aime jouer avec mes victimes… Donc le plan, ça y est ! Cool ! Passons à l’attaque maintenant ! En espérant que ça marche…

- Mesdames et messieurs, voici la ronde de l’enfer…

Pfiou ! Il est plus lààà ! Mais où est Blood ? La terre commence à se soulever autour de lui, personne ne peux nous voir, et l’oisillon a l’air tout chamboulé… Mwahaha ! STOOOOPPP ! Tu sens mon souffle dans ta figure ? Aller, attaque, tu vas te ridiculiser mon petit… Mwaaaaahahahahahahahaha !...

HRP:
 


Dernière édition par Akaido Blood le Sam 27 Aoû 2011 - 15:50, édité 1 fois
[mort]Zetsu Noriyaki
[mort]Zetsu Noriyaki

♦ Équipage : Nemesis Earth

Feuille de personnage
Dorikis: 735
Popularité: 10
Intégrité: 0

Ven 26 Aoû 2011 - 18:26

Des flammes se dressent maintenant hautes dans tout le village, léchant les parois murales de leur incalculable trajectoire, brulant les toit de chaume sans pitié. Le manoir commençait à se retrouver à l'état de simples ruines, le plafond semblait se craqueler sous les décombres et l'ambiance à l'intérieur devait être chaotique. On voyait là clairement l'œuvre de pirates sans pitié, mais néanmoins il semblerait qu'il n'y ait pas que des pirates qui rendent cette île infernale. Les participants au tournois semblent eux aussi être des forbans sans scrupules.

♦♦♦ Mon nom est Zetsu Noriyaki, et je ne flancherais pas. Je ne flancherais jamais face à ces maudits pirates, je ne mourrais pas avant d'avoir retrouvé ce Satoshi Noriyaki. Alors, livrez moi uniquement vos membres d'équipage ayant une prime ou mourrez.

C'est ainsi que je m'exprime. La haine dans les yeux, la tête à moitié ensanglanté par le liquide coulant dans les veines de mes ennemis et enfin, le sourire au lèvres montrant à merveille que si je n'ai pas ce que je veux, je me déchainerais comme le dieu Neptune ne l'aurait jamais fait. Tous ces pirates iront pourrir dans les profondeurs de cette mer sans pitié, allant nourrir la sous race qu'est celle des hommes poissons ! Déçu. Je suis déçuuuuu. Serrant fortement mes deux sabres je m’apprête à en finir quand l'arrivée d'une jeune pucelle aux cheveux rouge me perturba. L'ayant déjà vu je me creuse, creuse et recreuse la cervelle mais ce sont les pirates qui m'éclairent. C'est Akaido Blood, dit aux cheveux de sang.

Pirate primé à 25 000 000 de berrys. Mwouhahahahhaha la chance me sourit enfin. Je commence à vite avancer vers lui, n'écoutant point ses remarques inutiles comparé au fait qu'il allait bientôt se faire trancher par mes deux sabres. Comblant progressivement la distance qui nous sépare pour me retrouver à proximité de lui, je me rends compte qu'il a disparu. Merde alors, c'était donc une fiote. Se mettant en éveil, mes neurones m'envoie une vague d'information floue, me perturbant. Il est sur qu'il est parti, mais il reste toujours ces ramassis de déchets puant pour me décontracté de cette perte incommensurable.

Abaissant ma position en écartant mes jambes, bien décidé à tous les tuer ; je sais que mon temps est précieux et que je n'ai pas une minute à perdre, sinon tout cela va m’échapper. Ayant l'idéfix de les trancher, je décide d'utiliser une attaque surprise de taille. Je feinte une attaque à l'épée pour finalement taper avec les deux fourreaux. Deux d'entres eux tombent et à ce moment là, je tourne sur moi même en prenant rapidement mes deux lames. Une attaque d'environ trois mètres d'envergure. Sur cette distance, cinq ont été tué, six sont grièvement blessés. Les deux mis à terre plutôt ne se releve pas, ils profitent de mon inattention pour m'attraper les jambes.

Mon premier réflexe ? Planter mes deux sabres dans leurs deux têtes. Éclaboussé par le sang, je m'essuie rapidement et me retourne. D'autres arrivent encore. Cette fois, c'est un gros patlard qu'arrive. J'le reconnais, malgré qu'il ait pas de prime son nom fait ravage dans East Blue ces temps ci. Apparemment c'est Dovka l'Ours blond. Ouais. Il est gros, il est grand, il est fort, mais il est blond. Bon, vrai que ce fameux ours doit peser 100 kilos, ce qui s'accouple à merveille avec sa "magnifique" mâchoire carrée à la Arashibourei qui nous donne une vive impression de son comportement d'imbécile cruel et bourrin. Mettez avec ça l'odeur nauséabonde de l'alcool et vous avez l'image parfaite du mec imparfait. Une bête féroce parmis les bêtes féroces qui pourtant ne fait pas parti de l'équipage de Barba Rossa, mais bon. Voilà donc qu'il essaye de m'impressioner, en se plaçant de tout son poids devant moi, histoire de faire peur juste avec un gros regard bien méchant. Je baisse les yeux quand même, vous m'direz : "quelle tarlouze". Mais non, je veux jouer avec lui. Regardant mon sabre je lui tends en lui disant :

♦♦♦ Tiens moi ça, le temps que j'me sorte une clope. Mais dit moi, t'aurais pas du feu ?

J'ai eu une soudaine envie de cloper un peu, me d'mandez pas pourquoi j'en sais rien, c'est sans doute du au stress ou je sais pas quoi, mais en tout cas je sais très bien que la douce sensation du tabac allait virer ça, une sorte de pressentiment quoi. Plaçant la tige délicatement entre mes lèvres, je lève le regard sur le mastodonte qui se dresse devant moi. L'a l'air furax. Ou surpris ? Rapidement je comprends qu'il ne va pas m'laisser fumer tranquile. Je reprends donc promptement mes sabres pendant qu'il me cogne une pêche en pleine poire. Chakakaka ça fait maaaaaaal ! Me relevant, je le regarde avec mépris, c'est sans doute le premier qui m'a fait aussi mal aujourd'hui...Fixant l'homme méchamment, je vois qu'il ne me prends en aucun cas au sérieux et éclate de rire. Il l'aura voulu.

♦♦♦ Kuro No Mai...

Lançant mes deux sabres sur mon ennemi que je peux qualifier sans retenu d'un gratte ciel, je sprint vers elles, on peut dire que vu la distance, je mets deux secondes pour les rattraper. Ceci fais je bondis en l'air et arrive dans son dos, pour lui trancher la tête. Loupé. Il est résistant comme un ours. Débloquant mes épées de sa nuque, je suis assez dégouté, mais je me retire de quelques mètres pour repasser à l'assaut. C'est un peu imbécile de ma part mais je vais utiliser ma dernière danse après ma danse de la mort. Ce Blood m'a tellement énervé à disparaître que c'est toutes les âmes de cette île qui va être ammené à suivre la même voie. Reprenant mon souffle, vidant mon esprit, je m'élance vers mon ennemi.

♦♦♦ Kouki No Mai...!

Cette fois je prends mes deux katana dans une seule de mes mains, donnant l'impression à l'oeil de l'ennemi qu'elles sont en parfaite symbiose, qu'elles se combinent, qu'elles ne forment qu'un. Ceci fait, je vide progressivement mon esprit pour enfin lancer une vague de coup d'épée sur mon adversaire. L'attaquant par tous les côtés, je le fatigue pour finalement lui assèner une attaque de front, en plein coeur. Le silence qui s'en suivi semble irréel, mais ainsi est faite la vie, la mort à de curieuses façon de faire ses priorités. L'homme s'écroule, mais une question me titille toujours. Comment Akaido Blood-a-t-il bien pu disparaitre ?

*renifle* mmmmh, l'odeur du sang. mmmmh l'odeur du sang ? Devant moi ? Qué passa ? Puta madre qué passa ? Puaaaaaaa, nam'héo c'qui kifékoi là ?

La terre commence à se soulever autour de moi, des bruits de pas se font entendre, tout ça m'isole du monde, seul au milieu de ce que je ne sais pas. Ca se passe, je suis dedans, mais je sais pas pourquoi ça se passe ni pourquoi je suis dedans. Etrange n'est ce pas ? Je commence à taper dans tous les sens, en m'disant putain mais c'est quoi ça, et là, blaf, on m'souffle en pleine trogne. L'haleine de phoque que ça a ce truc non de dieu. Une halaine de pirate. Réflexe de malade, je sursaute, je sers mes sabres et je tranche dans l'vif. Une tranche en V, deux coups partant d'en haut qui se rejoigne. Touché coulé pour ce qui y'a devant moi ou touché coulé pour moi ?
Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 27 Aoû 2011 - 14:13

« Qui ferait ça à son Capitaine ? »

L'assaut du Capitaine Barba Rossa [groupe 2 île] 101228113900361058



Ouai Jackpot j'en ai eu un ! Et un homme à terre et un ! HO PUNAISE ! Mais c'est le Capitaine Noriyaki qui se tient la tête ! Merde merde merde, je vais mourir !!! Je croyais qu'il m'avait écouter moi ! Je vais me faire renvoyer si ça continue ! Et puis ça fait bien sur un dossier ça :

" Taiten Mashida est un très bonne élément mais seul soucis ... il attaque juste son Capitaine !"

Bon ok c'est rien Taiten ça va le faire, tout va bien ! MAIS NON ÇA VA PAS ! Respire ! Respire bon le capitaine va mieux c’est déjà ça ! Ha oui il va beaucoup mieux ! Un pirate qui à eu le malheur d’être ici à ce moment précis a eu affaire à notre cher Zetsu vient de lui trancher la gorge laissant une belle giclée de sang sur le sol.

A peine celui-ci terminé un deuxième pirate semble être intéressé par la force de mon capitaine. Mais c’est un idiot celui-là il peut même pas rivaliser avec lui pfff !

Fioouuu ! Hun mais il est passer où ? Il vient de littéralement se volatiliser à une de c’est vitesse, c’est impossible ! Quoi mais le vent se lève ? Nan ! C’est lui qui fait ça, il crée comme un courant d’air géant. Bref je ne doit pas m’en occuper, c’est le combat de mon capitaine pas le mien !

Bon d’ailleurs le mien. Euh … quel mien ? Ha bah oui j’en ai pas de combat ! Bon bah dans ce cas là je vais vous laisser hun je retourne sur le bateau et puis je vous laisse vous amusez hun ! Bon bah timcampy c’est partit !


« - Viens là sale marine ! Je vais t’exploser ta tronche de cake !!! GRAHHH »

Hun ? Quoi on me parle ? SBAFFF … I believe I can flyyyyy ♪♪♪ Aie ma têteeeeuhhh ! J’ai jamais voler aussi longtemps de ma vie bordel ! Mais c’est qui celui-là ? Quelle force j’en reviens pas ! Bon je crois que j’ai pas le choix ! J’ai plus cas sortir mon sabre et appelez mes amis !

« - Shizen no Kōru »

Que les forces de la nature soit avec moi !!! Venez m’aider s’il vous plaiiittt !! Je n’ai pas le temps de dire ça qu’une volée d’oiseau marin connues sous le nom de mouettes, plonge bec en avant sur le colosse qui devait faire partit de l’équipage de Barba Rossa. Il essaye vainement de se débarrassé d’elles mais elles font vraiment bien leur boulot. Agacé il ne fait pas attention à moi j’en profite donc pour l’attaquer de fasse avec mes sabres.

« - Monsieur Atttentttion ! »

Ho non pas ça, merde il m’a vu ! Quoi encore une fois !!!! Punaise j’ai trop mal au crane, qui est le salaud qui la prévenue que je l’égorge ! Rhaaa, impossible de savoir y’a trop de monde et je l’ai pas vu faire. C’était sûrement ma seul chance en plus, je vais devoir trouver autre choses !



http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Sam 27 Aoû 2011 - 16:45

Arrrggh ! Bordel ! J’avais pas prévu qu’il réussisse son coup l’enfoiré ! Une attaque en sorte de V… V, comme Vendetta. Il va le payer. Le sang dégouline de mon sourcil droit jusqu’au haut de la pommette. Heureusement pour moi, j’ai eu au dernier moment le réflexe de fermer l’œil, seul la paupière fut légèrement touchée. Ça me fera une bien belle cicatrice tient ! Mais l’heure n’est pas aux regrets : le sang est rouge, un rouge bien voyant, dévoilant ma position à l’ennemi, je me dois de bondir en arrière pour éviter le pire… La terre est pleine de microbes, mais dans des situations critiques comme celle-ci, je me dois de m’en servir pour avoir le privilège de trancher la gorge de ce gigolo…

J’en attrape une poignée et la frotte à la plaie, ça fait légèrement mal, mais c’est le prix pour gagner. Bien, maintenant, le sang ne coule plus, et je suis de nouveau indétectable. Bien, maintenant il va morfler. Le nuage de terre commence à se dissiper, que faire ? Et si tu allais prendre un type dans le tas de sous-merde là bas, et de le faire apparaître devant le ne de ce pauvre type ? Rien que pour le faire flipper un peu ? Excellente idée ! Laissant le marine à ses réflexions, je cours vers le groupe de pirates incompétents pour en choper un. Tout de suite je le rends invisible, pour ne pas qu’on remarque qu’il a été éloigné de force.

J’attrape une de mes armes fétiches, et lui colle sous la gorge le menaçant de tuer tous les êtres chers à sa place s’il ne la fermait pas. Tout de suite il obéit, je compris donc qu’il avait une famille, sinon, n’importe quel idiot aurait préférer de ne pas goûter aux joies du supplice… Cependant, pas de pitié ! On est des pirates nom de diou ! C’est ainsi donc que je lui plantai d’un coup sec la lame dans la gorge, et pour lui éviter toute souffrance, je lui arrachai les yeux de leur orbite…

Ce que le marin vu, c’est une tête déchiquetée de partout, que j’avais préalablement séparé du corps, devant ses yeux, comme si la faucheuse tendait le signe que c’était bientôt son tour… Je ne prêtais pas attention à sa réaction, j’avais mieux à faire : je laissais tomber la tête du défunt à ses pieds, pour me glisser derrière lui et lui chuchoter ses mots :

« Si tu as quelque chose pour ta maman avant de mourir, dis le maintenant, je m’empresserais d’aller communiquer le message, avant de la violer et de la tuer mwaaaahahahahaha ! »

Une pierre me retomba alors en haut de la nuque…

« Merde alors, quelque chose à bloqué la pierre juste devant le marin ! »

Rha les enculés ! Ils jettent des pierres sur les gens plutôt que de les affronter en combat singulier ? Ils vont voir ce que ça signifie chez moi ! Je bondis vers le malheureux groupe de pirates avant qu’aucune attaque de la part de mon réel adversaire ne puisse m’atteindre. Evidemment ils ne virent pas leur adversaire arriver, ils le sentir passer, simplement, avant de recracher tout leur sang part la bouche. Je réapparu derrière eux, pour qu’ils puissent enfin voir celui qui les avait tué. Voilà ce qu’il arrivait aux lâches, Et puisqu’il commençait à partir pour de bond vers les enfers, je le leur accordais qu’un sourire sadique… Puis enfin, je me tournais vers le marin, dont les sens étaient sans doute tout chamboulés…

« Héo ! Je suis là ! Hahaha ! Tu viens ? Où c’est moi qui vais être obligé de venir pour te botter le cul ? »

HRP:
 
[mort]Zetsu Noriyaki
[mort]Zetsu Noriyaki

♦ Équipage : Nemesis Earth

Feuille de personnage
Dorikis: 735
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 27 Aoû 2011 - 17:59

Touché coulé. Finalement je l'ai bien eu ce monsieur Blood à l’haleine de phoque. Apparemment il n'a pas mal, il a fermé l'oeil a temps ! Tentant de le retrancher il disparait. Je vois je vois, il a donc mangé un fruit du démon, celui de l'invisibilité apparemment...Mmmh intéressant, mais ce n'est pas ça qui va le sauver. Le cherchant, je me retourne pour voir d'où viennent les cris et sous mes yeux ébaïs défilent de nombreux massacres impropre. Cela me choque un peu, mais ça fait beaucoup moins mal de voir mourir sous ses yeux des pirates ou des marines que sa famille ou ses amis. la seule question que je me pose actuellement c'est comment est ce que cet homme que j'ai embroché il y a peu a pu trouver un vêtement à sa taille, c'est impossible. Chassant cette interrogation incongrue de ma tête, mon regard se dirige maintenant vers celui qui se dénomme Akaido Blood. Je suis sur que c'est lui qui a balancé cette tête. C'est vraiment moche une tête, mais il a bonne mine, c'pas comme ci c'était choquant, on est à la guerre merde pas dans un camp de vacances. Bon alors il est où ce Blood mmh ? Balayant la zone du regard rien ne semble désigner l'ho*.. Ah bah non, il est là bas. Il vient de réapparaitre avant d'avoir encore une fois disparu. Mpf, très embêtant son pouvoir, mais bon.

♦♦♦ Héo ! Je suis là ! Hahaha ! Tu viens ? Où c’est moi qui vais être obligé de venir pour te botter le cul ?

Allé, on va se fritter comme il se doit avec cet homme qui semble être désigné comme le plus primé de cette île, bien loin de celle de Barba Rossa.

♦♦♦ Tu mourras dans une danse avec le diable mon cher ...?

Sans attendre aucune réponse de ce fou allié, je lui lance une attaque de front. Courant à vive allure, je l'attaque de coups rapide par devant, par la gauche et par derrière, cela pendant environ trente secondes, c'était la danse d'introduction. Me mettant en retrait à quelques mètres, j'enchaîne sans attendre avec ma première danse. Je prends mes deux katanas à l'envers et lui jette un regard noir pour arriver très vite sur lui. De là j'attaque, j'attaque et j'attaque. Tout cela pour quoi ? Pour le fatiguer bien sur. Mais voici la tant attendu deuxième danse, je pointe mes sabres droit sur lui, lui fonce dessus a très grande vitesse, d'ailleurs attention au contre coup. Mais au moment où je vais me précipiter derrière lui pour lui planter mes deux lames dans le dos, trois étranges personnes se mettent en valeur et s'exprime, cela va tout changer.

♦♦♦ Un nouveau capitaine pirate a fait son apparition, son nom est Satoshi Noriyaki. C'est actuellement l'homme le plus puissant de cette île et il offre le choix à ceux qui veulent sauver leur peau de la sauver. Il vous ordonne de raser l'île et de piller tout ce que vous trouverez, par contre il dit qu'il ne faut pas toucher au femmes et aux enfants, il m'a aussi dit de vous dire de tuer tous les marines présent, ça vous avez le droit. Retournez au bateau de Barba Rossa en passant par les trous des boulets de canons puis rejoignez le. Et si vous voulez encore être avec Barbe Rousse, il a été tué !

Mon regard change, mon sourire devient de plus en plus grand, mes pensées se floutent, je ne pense plus qu'à une chose, Satoshi.

♦♦♦ MWOUHAHAHHAHAHAHAHA ENFIN JE TE RETROUVE !! JE VAIS TE TUER UNE BONNE FOIS POUR TOOUUUUUUTE !


Laissant tomber mon combat je fonce vers le manoir, je rentre par le trou du premier boulet et m’immisce dans l'immense bâtiment.

L’enfer… Comment qualifier autrement le tableau qu’offre cette île alors que la pluie et l'orage commence à se pointer ? On a beau chercher, il n’est plus possible de trouver une maison intacte. La plupart se réduisent à quelques pans de murs éventrés desquels pendent des tronçons de charpente noircis. Au milieu du fatras de moellons et de briques disloqués, l’œil s’arrête parfois sur un morceau d’intimité qu’offre à la pluie ou au soleil ces foyers éventrés. Ici, une cuisinière tordue pend au-dessus d’une cave effondrée. Là, dans une chambre, une photographie de mariage est encore accrochée à un carré de mur. Tout autour, sur le papier peint, les balles et les éclats d’obus ont laissé les traces de leurs griffes. L’église n’est plus qu’un amas de pierres et de poutres effondrées. Seul reste debout un bout de mur percé d’une fenêtre en ogive sans vitraux. Au pied de cette dernière trône, incongrue, la chaire en bois presque intacte. Entre les ruines, les rues n’existent plus, ce n’est qu’un lacis de tranchées et de boyaux qui courent en tout sens. Pris de folie, ils vont jusqu’à passer sous les maisons, d’une cave à l’autre. Zetsu était à l'entrée du manoir, affolé, et la seule chose à laquelle il pensait c'était Satoshi Noriyaki.

Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Mar 30 Aoû 2011 - 22:19

« Tu mourras dans une danse avec le diable mon cher ...? »

Mouais… Plutôt bizarre l’idée de mourir en dansant avec soit-même… Ce mec est farfelu, et en plus, c’est un copieur de coupe de cheveux !! Manquerais plus qu’ils soient rouge tient ! Mais c’est alors que ce gros furoncle vaginal court vers moi, ses deux sabres dans les mains… Alors, pendant une trentaine de seconde, il frappe, sans jamais s’arrêter, ne me donnant qu’à peine l’occasion de répliquer. J’étais dans l’obligation la plus totale de me servir de mes deux armes, chose que je ne faisais que très rarement. Oui, Je n’appréciais vraiment pas le fait de devoir me servir de nunchakus, alors deux…

  • « Pfeeuh ! C’t’une arme de pédé ça ! » Voilà ce que les gens disaient. Bien entendu je me faisais un plaisir de leur montrer tout ce que l’on pouvait faire avec, surtout sur une table avec les mains et les pieds liés, si vous voyez ce que je veux dire ! J’avais décidé de changer d’arme au plus vite, mais pour le moment, elles restaient accrochées à ma ceinture en permanence, comme si elles ne voulaient pas partir… C’était… Etrange… Je devais donc les garder et continuer ma route …


Je prenais appuie sur son torse et me propulsais en arrière pour avoir le temps de souffler un minimum, mais ce barbare ne me laissait aucun répit, et reprenait sa course, aucunement déstabilisé par mon pied. Cette fois, il tenait ses armes à l’envers, et ses attaques étaient deux fois plus puissantes. Ce style de combat assez étrange ne m’était guère familier, et j’avais de plus en plus de mal à le contrer, quand enfin, je ne le vis plus. Merde, où était-il passé ?

« Un nouveau capitaine pirate a fait son apparition, son nom est Satoshi Noriyaki. C'est actuellement l'homme le plus puissant de cette île et il offre le choix à ceux qui veulent sauver leur peau de la sauver. Il vous ordonne de raser l'île et de piller tout ce que vous trouverez, par contre il dit qu'il ne faut pas toucher aux femmes et aux enfants, il m'a aussi dit de vous dire de tuer tous les marines présents, ça vous avez le droit. Retournez au bateau de Barba Rossa en passant par les trous des boulets de canons puis rejoignez-le. Et si vous voulez encore être avec Barbe Rousse, il a été tué ! »

Je me retourne, et remarque alors mon adversaire, katanas à deux doigts de mes omoplates. Oh bordel ! J’allais me faire charcuter quand il a interrompu sa course ! Serait-ce ses trois hommes qu’il regarde ? Ceux qui ont lancé un message ? D’ailleurs, il est vrai que je me ferais un plaisir de rejoindre un homme aussi puissant que celui ayant tué le célèbre Barba Rossa. Donc voilà, je dézingue l’autre guignol, et je vais rejoindre mon futur capitaine. Cool, ça c’est fastoche !

« MWOUHAHAHHAHAHAHAHA ENFIN JE TE RETROUVE !! JE VAIS TE TUER UNE BONNE FOIS POUR TOOUUUUUUTE ! »

Qué ? Mais où il court comme ça cette pine d’huitre ? Le combat n’est pas terminé ! J’ai tout mon temps moi ! Tant pis pour lui, je cours le rattraper. Il passait par le grand manoir, qui d’ailleurs n’était plus qu’un champ de ruine, et bon sang mais qu’est ce qu’il était rapide et endurant ! Je devais utiliser la stratégie… Pas mal ce grand lustre, c’est d’un très bon goût… Mais oui ! Le lustre ! Tentant d’être le plus précis possible, j’envoie un nunchaku vers l’objet immense. EEEEEETTTTT BINGO ! Le lustre commence à valser et tombe pile poil sur Zetsu Noriyaki. Je cours, triomphant, récupérer mon arme à côté du cadavre quand… Mince alors il n’est pas mort ! Chouette ! On va s’amuser un peu ! Je contracte mes muscles et retire la masse tombée sur mon ennemi.

/*Mode Tortionnaire activé*\

Mwahaha ! Commençons par malmener notre homme ! Un petit coup de pied par-ci, un autre par là, un coup de poing carrément trop énorme dans le plexus solaire lui coupant la respiration… Pour le moment c’est juste un peu marrant… Mais pour bien se fendre la poire, il faut péter des os ! La main est un très bon endroit, qui fait bien mal… Crak l’index, Crak le majeur, Crak l’annulaire, Crak l’auriculaire, et Crak le pouce ! Idem de l’autre côté ! Mmmmmmhhhh ! Ces bruits sont si relaxant, surtout le cri de ma proie, rhalala, ça fait du biiieeeennn ! Bien, un bon coup de talon dans les côtes, et on passe à la phase 2. A moins que l’on ne pète aussi les orteils… Mwaaahahahahahahaha ! Crak, Crak, Crak, Crak et Crack ! Idem pour l’autre côté !

Ca, c’est fait. Bon, saisissons-nous de ses armes, je vais marquer un grand B sur son torse, histoire de signer le truc, enfin même si je suis loin d’avoir fini ! Fufufu… Un grand groupe de pirates curieux s’est formé autour de moi, et les commentaires fusent : « La vache, ce mec est terrible ! », « Haha ! Quel enfoiré quand même », « Ce marin l’a bien mérité ! » et enfin le « Ouais, enfin même, qu’est ce qu’il a du faire pour mériter ça !? ». Haha ! Quels débutants ! Attendez les amis, je vais vous montrer bien pire… Je lui découpe délicatement les lèvres, de là, il ne peut plus crier sans avoir mal… D’ailleurs, ça me donne l’idée de lui découper les joues, non ! Il va le faire lui-même…. Je lui fais deux entailles aux extrémités des lèvres (ou de ce qu'il en reste), alors, il commence à hurler, et là plaie s’ouvre, haha ! Il tente de se relever pour se défendre, mais je le frappe, et il ne peut plus rien. Et pour éviter que ça recommence, je me saisis d’un pistolet et lui tire trois balles dans chaque genoux… Mwaaahaha ! On fait moins le malin Zetsu Noriyaki ! Il n’en peut plus, n’importe quel homme normal aurait succombé et serait tombé sans l’inconscience, mais là, il reste solide comme du fer. Quel homme courageux…

Phase trois : Le truc qui va carrément faire gerber le peuple. Ma partie préférée… Aller, c’est partit ! Ouvrons-lui le ventre !... Oh merde, j’ai oublié un truc… Shlach Shlach ! Moins un bras… Shalch Shlach ! Moins une jambe… Schlach Shlach Schlach ! Moins l’autre bras et l’autre jambe ! Maintenant, c’est une course contre la montre qui commence, combien de temps Zetsu restera-t-il conscient ? Arf, même si cet homme est fort, je doute qu’il puisse perdre autant de sang et survivre bien longtemps… Go ! Je lui ouvre le ventre, et lui tanche ses boyaux. Une odeur immonde s’échappe alors du futur défunt. Ajoutez cela à celle de la gerbe de mes spectateurs, plutôt dégeulasse…

Alors mon petit Zetsu, on perd trop de sang ? Attend, je vais t’en redonner ! Mwahahaha !

Je lui fous son intestin dans sa bouche, ouvrant encore plus ses plaies. Il avale, et je vois alors le morceau sortir de son œsophage (que j’avais tranché par inadvertance en découpant la peau)… SUUUUUUUUUUUUPER Drôle ! Je ne suis pas sûr, mais j’ai cru voir des larmes s’échapper de ses yeux. Pour lui c’est la fin. J’enfonce mon pied dans son corps ou plutôt ce qu'il en reste, et le regarde de haut, en train de rendre son dernier souffle. Il se sera bien débattu, c'était un adversaire de taille je l'admet, mais son arrogance et sa soif de gagner lui ont fait perdre les pédales, et c'était trop facile pour moi...Enfin je ne vais pas m'en plaindre, c’est une victime de plus pour Akaido Blood. D’ailleurs, faisons le savoir ! Je récupère une de ses armes et lui tranche la tête, alors blanchâtre. Je la plante sur la lance d’un marine mort au combat, et cours vers le champ de bataille :

« Mesdames et Messieurs les soldats de la marine ! Je me nomme Akaido Blood ! Pirate dont la prime s’élève à 25 millions de Berrys ! Je viens de tuer votre commandant, Zetsu Noriyaki, dont voici la tête ! Retenez mon nom, car bientôt, il sera connu dans le monde entier… Je vous invite à récupérer les restes de son corps ! Mais vous n’aurez jamais sa tête, c’est mon trophée, et vous le donner reviendrais à m’avouer vaincu. Ah bientôt ! Mwaaaahahahahaha… »

Les réactions furent très variées, mais la plupart des combattants oublièrent leur cible pour se focaliser sur moi. Je ne pouvais pas combattre, je devais rejoindre le navire le plus rapidement possible… Avec les marins aux trousses !


Dernière édition par Akaido Blood le Mer 31 Aoû 2011 - 16:18, édité 1 fois
Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Mer 31 Aoû 2011 - 15:24

« C'était un marine tout comme moi ! R.I.P Zetsu Noriyaki ! »

L'assaut du Capitaine Barba Rossa [groupe 2 île] 101228113900361058



Décidément, il me donne du fil à retorde ce salaud de pirate ! Sa force surhumaine m'empêche de faire quoi que ce soit ! De plus le mec c'est un masse bordel ! J'arrive même pas à voir l'horizon derrière lui, tout ce que je vois c'est son énorme torse bondée et ses bras qui font bien trois fois la taille de mon corps ! Bon comme vous vous en doutez le colosse c'est tout dans les biceps mais rien dans le crâne hun ! Heureusement le terrain est parfait pour mon plan que je viens de concocter !

Bon il est temps de le mettre en place ! J'ai enfaîte prévue de m'aider de l'énorme rocher qui est là, je vais prendre appuis dessus et venir fracasser le crâne de se malheureux ! Pour cela il faut que je sprinte vers lui et que celui-ci m'attrape sinon je pourrais pas faire se que j'ai en tête. Alors avant tout je doit prendre mon Flintlock Pistol, ça c'est bon je l'ai en main ! Maintenant je doit utiliser ma dernière capsule Flash . CRII CRIIK , bon c'est bon je l'ai insérer dans mon pistolet ! Il ne me reste qu'une chose à faire ... Ne pas mourir !

C'est Paaaaarrttiiit !!! Pistolet en main,droite, je court à fond vers la force de la nature qui était en garde. Mon but était bien de me faire attraper volontairement, j'avais remarqué qu'il m'attrapait à chaque fois pour me faire voler. C'était seulement pendant ces quelques secondes que j'étais au plus prêt de lui. Ça y est il vient de m'attraper, je vais pouvoir commencer ! FLLASSH PISTOOOLL ! Wouah celui là été violent, j'imagine pas l'état de c'est yeux en ce moment ! Il m'a relâcher parfait ! Allez c'est partit je lui envoie un coup de pied dans la tête et le voilà qui bascule violemment en arrière ! Oula ! Attention à atterrissage mon gros ça va faire ... POCCKK !

Hun c'est quoi ce bordel ???!!! C'est sa tête qui à fait ce bruit en tombant sur le rocher ! Donc elle est encore plus creuse que je pensais, bah merde alors ! Oula par contre y'a une belle grosse marre de sang qui dégouline partout Beurk c'est ragoutant, pire y'a pas je crois !

« - Un nouveau capitaine pirate a fait son apparition, son nom est Satoshi Noriyaki. C'est actuellement l'homme le plus puissant de cette île et il offre le choix à ceux qui veulent sauver leur peau de la sauver. Il vous ordonne de raser l'île et de piller tout ce que vous trouverez, par contre il dit qu'il ne faut pas toucher aux femmes et aux enfants, il m'a aussi dit de vous dire de tuer tous les marines présents, ça vous avez le droit. Retournez au bateau de Barba Rossa en passant par les trous des boulets de canons puis rejoignez-le. Et si vous voulez encore être avec Barbe Rousse, il a été tué ! »

Mais n'importe quoi il s'appelle Zetsu pas Satoshi ! Un quoi c'est un autre et de la même famille ?! Bah oui il est pas capitaine pirate Zetsu ! Ho non trop de trucs je comprend rien ! Ha oui d'ailleurs le commandant Noriyaki il est où ? Ha là je l'ai trouv ... Héééé ! Mais c'est quoi cette tête qu'est-ce qui lui arrive ? Il est plus comme avant ! Pourquoi il est comme ça ?

« - MWOUHAHAHHAHAHAHAHA ENFIN JE TE RETROUVE !! JE VAIS TE TUER UNE BONNE FOIS POUR TOOUUUUUUTE ! »

Mais c'est pas vrai il devient fou ! Il va où maintenant ? Ho non sont adversaire le suis, merde faut que j'aille l'aider ! C'est quoi cette ville, sirup je croyais qu'elle était plus civilisé que ça ! A part c'est pirates qui suivent aussi les deux combattant il n'y à rien de tout ça ! Ho non voilà que maintenant il faut rentrer dans un manoir, d'ailleurs les portes sont déjà ouvertes ... ATTTENTTION COMMANNDANNT !!! Le lustre et sur le point de tombé à cause de se salaud de pirate ! NAAANN COMMANDDANT NORIYAKKIII ! Sbling bling bling ! Nan il ne peut pas être mort à cause d'un lustre ! Nan c'est impossible ! Quoi ? Nan le pirate soulève le lustre pour ... ?

Mais que fait-il ? CRAKK CRAKK ! Mais c'est pas vrai, il vient de lui péter la main et les doigts mais quelle enflure, si il continue ... Merddeeeuu ! Il vient de lui exploser les cotes et Zetsu et entrain d'agoniser, torturer ainsi c'est in-humain ! Qui pourrait faire ça ? Et c'est pirates qui viennent d'arriver ils observent ça comme une corrida ! Pou .. Pourquoi il prend c'est sabre ? Nan mais quand va t'il s'arrêter ? Je ne peux rien faire ! Je veux pas voir ça si j'y vais j'y passe aussi, mais le capitaine il est en train de ... de ... de se faire TUUEERR !!!

Il ne va pas faire ça non plus ? C'est lèvres il va lui découper , lui faire le fameux sourire dans l'ange mais cet homme est un démon nan pire que ça c'est Satan lui même ! Je ne peux plus voir ça, dire que voir le crâne de l'homme que j'ai tuer me dégoutais déjà mais là c'est horrible. Mais c'est ... C'est les intestins de Zetsu !!!!!! Il les lui m'est dans la bouche quelle horreur,, c'est un monstres ! Il ... Il va tuer Zetsu et moi je peu rien faireee !! HAAAAA !

« - Mesdames et Messieurs les soldats de la marine ! Je me nomme Akaido Blood ! Pirate dont la prime s’élève à 25 millions de Berrys ! Je viens de tuer votre commandant, Zetsu Noriyaki, dont voici la tête ! Retenez mon nom, car bientôt, il sera connu dans le monde entier… Je vous invite à récupérer les restes de son corps ! Mais vous n’aurez jamais sa tête, c’est mon trophée, et vous le donner reviendrais à m’avouer vaincu. Ah bientôt ! Mwaaaahahahahaha… »

Quoi ? 25 millions de Berrys ? Mais alors c'est un dangereux criminels je ne peux pas le voir continuer ainsi, maintenant il plante la tête du Capitaine !!! Mais comment peut on tuer des gens ainsi c'est ignoble ! HAAA , j'ai beau fermé les yeux je vois du sang partout, des morts, de la haine ! Que fait il ? Le pirate s’enfuit je ne peux pas le laisser partir ainsi ! Nan même blessé il me tuerait sans aucun soucis que faire ? Je ne sais plus ! Je suis perdu et je n'ai plus de Capitaine pour m'aider. Je vous vengerais quand le moment sera venue Zetsu Noriyaki ! Adieu reposez en paix ...

http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1