AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


On entre dans le game

Kizoku D. Tsumetaidesu
Kizoku D. Tsumetaidesu

♦ Localisation : Est Blue
♦ Équipage : Power Flower

Feuille de personnage
Dorikis: 1045
Popularité: -35
Intégrité: -25

Mar 17 Nov 2015 - 13:33

*La ville où tout commence et où tout se termine. Mm.*

Passage obligatoire sur l'île? En réalité Tsumetaidesu se moque complètement que Gold Roger fit décapiter ici ou non. Ce n'est pas ça ni l'échafaud qui l'amène sur l'ile. Les pirates qui viennent juste pour ça n'ont définitivement rien compris à la piraterie. C'est pourquoi ils resteront que de simple malfrat et ne pourront prétendre au trône. Ils estiment tellement Roger que certains le vénèrent tel un dieu. Le fleuriste souhaite devenir un plus grand seigneur des pirates et le rester de très nombreuses années.

Logue Town est désigné comme la capitale officieuse d'Est Blue et d'ailleurs c'est ici qu'à lieu la rédaction du journal qui serra distribuer un peu partout sur cette mer. On y trouve une grande imprimerie qu'admire de loin notre pirate avec la ferme intention d'entrer dans ces lieux pour faire son petit coup. Il aimerait tellement paraitre sur la première page destinée aux pirates à la place des classiques empereurs des mers. Pas en première page car cela serait visible immédiatement et la parution ne se fera sans doute pas correctement.

Le tout est de trouver un plan pour modifier des lignes et mettre une image. Le plus simple est d'attraper un directeur de publication ou un autre type qui s'y connait assez pour savoir qui a quel droit. Notre pirate fait le tour du bâtiment et trouve l'entrée. Après avoir franchi le seuil il trouve un poste de contrôle où chaque employé vient pointer. Lui s'amène devient le gardien qui est là pour empêcher toute fraude ou intrus de pénétrer en ces lieux.

-Monsieur, j'ai quelques questions qui me permettront de savoir si je postule pour un poste ici ou si je continuerais ma route.


L'homme qui est assis en train de lire un magazine de bricolage dévisage rapidement son interlocuteur puis après avoir soupiré il tourne une page comme s'il n'allait rien faire. Finalement il décide de répondre tout en continuant son activité. Est-ce un manque de respect qui peut pousser le fleuriste à lui faire amèrement regretter son comportement? Pour le moment il a une mission à remplir alors pas de perte de contrôle.

-Va z'y je t'écoute.
-Quels sont les différents poste permettant la modification du journal en cas de nouvelle importante?
-Y'a que le directeur qui a le droit de faire ça. En principe il consulte son équipe et les types prennent la décision. Si tu veux faire partie de l'équipe sache qu'il n'y a que des journalistes expérimentés.
-Le directeur pourrait modifier une ligne avant la publication s'il y a une erreur par exemple?
-Ouais ouais. Mais en principe y'a pas d'erreur. Y'a ce type qui fait la relecture qu'on appelle le prof.
-J'aimerais un poste similaire à ce prof si possible.
-J'sais pas si ça existe. Faudrait que tu parles à un responsable.
-Où puis-je en trouver un?
-Laisse moi réfléchir...
-...
-En principe tu laisses une lettre au bureau.
-Et ce bureau où se trouve-t-il?
-A deux pas d'ici. Tu sors là, sur ta droite tu marches pendant cinquante mètres, à ta droite tu verras un bâtiment. Sur la porte y'aura écrit Lampedouza. Entre et tu tomberas sur la secrétaire.

Tsumetaidesu sort sans remercier son interlocuteur qui n’hésite pas à lui faire la remarque avec une petit insulte gratuite. S'il savait la chance qu'il a d'avoir rencontré le pirate en ce jour à cet instant et dans ces conditions. Sinon il serrait sans doute déjà dans un sale état.
http://www.onepiece-requiem.net/t15958-kaizoku-ou-ni-ore-wa-naruhttp://www.onepiece-requiem.net/t16120-ma-fiche
Kizoku D. Tsumetaidesu
Kizoku D. Tsumetaidesu

♦ Localisation : Est Blue
♦ Équipage : Power Flower

Feuille de personnage
Dorikis: 1045
Popularité: -35
Intégrité: -25

Mar 17 Nov 2015 - 19:40

Dans le bâtiment où se trouve le bureau notre pirate vient de franchir la porte. Il y a une hôte d’accueil comme dans un hôtel avec son beau comptoir. On peut apercevoir qu'ici l'odeur est bien plus agréable et que le lieu fait chic bourgeois contrairement à l'autre. Heureusement que le fleuriste est vêtu de façon assez classe sinon les deux gaillards se trouvant devant l’ascenseur auraient débarqué avec la ferme intention de le jeter dehors comme une ordure.

-Bonjours monsieur puis-je vous aider?

Dit-elle avec le sourire aux lèvres ornée d'un rouge vif. Tsumetaidesu s'approche d'elle avec élégance et son visage froid. Le voilà qu'il sort une belle rose de l'une de ses manches et la lui offre à la place de rendre le sourire. Surprise par un tel geste, la demoiselle rougit légèrement et le remercie en la prenant.

-C'est bien ici que je dois laisser une lettre pour postuler à un emploi auprès des journalistes?
-Oui monsieur.
-Pourrais-je voir le directeur pour la lui donner en personne.
-Vous comprendrez que monsieur Gonzalo n'aime pas être importuné de la sorte. Vous risquez simplement de le contrarier et vos chances d’obtenir ce que vous souhaitez seront anéanti.
-A quel heure terminez-vous?
-Mm.. Vous voulez parler du directeur?
-A vrai dire je ne pensais pas inviter le directeur à prendre un café, je préfère y aller avec une plaisante compagnie. Je suis nouveau dans la ville et faut dire que je n'ai pas tellement sympathisé avec beaucoup de monde.

Le savez-vous? Les femmes qu'on nomme tous de bombe, pétard, beauté fatale et bien d'autre appellation sont courtisé par des ringards la plupart du temps. La plupart des hommes normaux pensent qu'elles ont déjà un copain ou qu'ils n'ont aucune chance. C'est pour cela que la demoiselle du nom de Julie va accepter de revoir le pirate lorsqu'elle terminera sa journée.

[...]

Café du O'ppo

Le fleuriste est installé à une table sur la terrasse avec un très joli bouquet de fleurs pour lui tenir compagnie. Comme souvent, c'est les dames qui se font attendre et on comprend pourquoi lorsqu'elle arrive avec une belle petite robe ainsi que les cheveux attachés de telle sorte que la rose que lui a offerte précédemment son Roméo est mise en valeur dans la chevelure. Profiter de ce qui va se passer, ce n'est pas toujours qu'on a la chance de voir ce côté raffiné de Tsumetaidesu. Ce dernier se lève et offre le magnifique bouquet. D'ailleurs c'est parce qu'il est fleuriste qu'il a su concocter un bouquet d'une rare qualité. C'est sans doute la première fois que la fille fois cela, de belle couleur extraordinairement situé. Elle le remercie et ses joues deviennent toutes rouges. Le pirate tire la chaise pour qu'elle s'installe et voilà que le Don Juan va prendre place suite à cela.

Le rendez-vous se passe bien. Il y a des discussions divers et variées et croyiait le ou non, mais il semblerait que ce n'ait absolument pas une approche pour soutirer des informations pour sa mission. Un vrai gentleman qui passe un agréable moment. Comme si après sa mission il ne pourra plus vivre ainsi. Être dans un lieu public comme monsieur tout le monde. Pouvoir dialoguer avec une belle demoiselle sans risquer d'être pris pour un criminel. Laissons le profiter pleinement de cet instant car les aventures qui l'attendent seront certainement d'une difficulté sans précédent. Après tout, personne n'a réussi à s'accaparer du trône des pirates depuis Gold Roger.
http://www.onepiece-requiem.net/t15958-kaizoku-ou-ni-ore-wa-naruhttp://www.onepiece-requiem.net/t16120-ma-fiche
Kizoku D. Tsumetaidesu
Kizoku D. Tsumetaidesu

♦ Localisation : Est Blue
♦ Équipage : Power Flower

Feuille de personnage
Dorikis: 1045
Popularité: -35
Intégrité: -25

Mer 18 Nov 2015 - 16:25

[...]

Le soleil se couche et le bureau ferme dans une heure environ. C'est le temps qu'il reste à Tsumetaidesu pour modifier le journal sinon l'impression commencera pour les nouvelles de demain. Ce n'est pas réellement ça qui va l'empêcher de réaliser son objectif, lorsqu'il raccompagne la miss qui habite encore chez ses parents, il décide de s'arrêter dans une petite ruelle. Ce n'est pas pour passer à l'étape bisou malheureusement... Le pirate attrape la main de la fille pour la serrer un peu trop.

-Aie, tu me fais mal Tsumetaidesu.
-Navré... Je voulais juste te dire... ce soir je vais reprendre la mer.

La fille semble attrister sur le moment mais elle se reprend et lui sourit.

-Si un jour tu repasses, pense à venir me voir, ça me ferait plaisir.
-Navré... Mais je me suis déjà trop attaché à toi. C'est sans doute prématuré mais viens avec moi. Je deviendrais le seigneur des pirates. Tu seras ma reine.

Ce discours terrifie la demoiselle qui demande au fleuriste de lui lâcher la main et c'est ce qu'il fait. Suite à cela elle recule en plaçant sa main droit devant elle comme pour se protéger.

-Un pirate... Non... Je ne veux pas...
-C'est triste... Tu veux savoir ce qui est triste? C'est d'avoir l'audace de me repousser. Qui es-tu pour dire non à un roi. Je n'ai pourtant pas manqué de délicatesse...

La fille prend peur devant le visage très froid de monsieur et surtout de son discours. Elle n'a pas la force de crier et trébuche en reculant. La voilà qui se trouve sur les fesses. Deux hommes passes dans le coin et voit la demoiselle en larmes.

-Hey toi là. Qu'est-ce que tu fais? Écartes toi d'elle.
-Quelle insolence...

Les deux s'approchent et ont droit à un regard terrifiant de la part du pirate qui sort sa rapière et les tranches sans leur laisser le temps de réagir. Suite à cela il fait un mouvement sec avec son arme pour y retirer le sang et la range.

-Respire profondément. Tu n'as rien à craindre tant que tu ne trahis pas ton seigneur. Voici mon premièr ordre. Où se trouve Gonzalo?

La demoiselle cherche de l'aide à droite à gauche, mais il n'y a personne. Puis la vue des deux hommes au sol ne l'aide pas à reprendre ses esprits. Le fleuriste s'approche d'elle et place sa main sur l'épaule.

-Je t'ai posé une question. Réponds.
-Je... Je sais pas...
-Qui en a la connaissance? Réponds.
-...
-J'ai horreur de quémander. La question est pourtant simple. Réfléchi.

-Au bureau, la secrétaire qui commence son service après moi.
-Maintenant tu vas faire un effort. Nous allons retourner là-bas et tu t'arrangeras pour le voir. Tu lui offriras cette fleur. Ne la respire pas, elle est toxique. Une fois qu'il aura respiré, tu lui diras cela : "La fleur est empoissonnée et celui qui possède le remède est à l'entrée. Il demande un entretien en échange du remède." Cela me permettra de monter sans avoir la sécurité sur le dos.

Il laisse quelques minutes à la demoiselle pour qu'elle reprenne ses esprits et se concentre. Puis le duo se met en direction du bureau.
http://www.onepiece-requiem.net/t15958-kaizoku-ou-ni-ore-wa-naruhttp://www.onepiece-requiem.net/t16120-ma-fiche
Kizoku D. Tsumetaidesu
Kizoku D. Tsumetaidesu

♦ Localisation : Est Blue
♦ Équipage : Power Flower

Feuille de personnage
Dorikis: 1045
Popularité: -35
Intégrité: -25

Mer 18 Nov 2015 - 17:17

[...]

Elle entre dans le bureau et Tsumetaidesu attend tranquillement dehors. Il n'a pas de pression ni d'inquiétude. La fille est certainement trop terrifiée pour oser agir contre lui. D'ailleurs il lui a clairement dit qu'au moindre soupçon il n'hésiterait pas à tuer toutes les personnes du bâtiment ainsi que les parents de la fille. Le pire c'est qu'il dit cela sans la moindre hésitation ni émotion. Son beau costume propre, ses cheveux un peu en pagaille, il entre et se met à l'accueil.

-Bonjours monsieur puis-je vous aider?
-J'attends simplement Julie.
-Elle ne devrait pas tarder.

Pas tord, l’ascenseur arrive au rez-de-chaussée et la fille fait signe à Tsumetaidesu de venir, ce qu'il fait. D'un pas léger il la rejoint et place ses mains dans le dos une fois à l'intérieur. Un homme de la sécurité ne laisse pas repartir l'engin immédiatement.

-Les armes ne sont pas tolérer à l'étage monsieur.
-Oui bien sur.

Sans hésiter ni même paniquer il lui remet son arme. Ce genre de détail est assez classique puis ce n'est pas comme si sans sa rapière il est sans défense. D'ailleurs son assurance trouble toujours la fille qui espérer que sans l'arme il ferait moins le malin... Raté... Une fois à l'étage le duo prend le couloir à droite qui mène à une porte où il est écrit Directeur. Ils entrent sans prendre le temps de taper à la porte. Il y a un beau bureau ranger avec de la paperasse et une plume à coté de l'encre. L'homme est sur un fauteuil pour le moins confortable.

-*tousse* Que voulez-vous?
-Ne soyons pas pressé.
-Montrez-moi le remède.
-Vous n'êtes pas en mesure de décider de quoi que ce soit. Voilà comment vont se dérouler les choses. N'ont allons aller à l'imprimerie et vous modifierez l'une des pages parlant des empereurs des mers. Vous mettez ma photo que voici avec ce texte.

Tsumetaidesu a écrit:
Les gens naissent pour être différents. Pour un but dans lequel ils ont été programmés. Le mien est de devenir le seigneur des pirates. Alors pirates du monde, en attendant le jour où je m’accaparerais du trône du seigneur des pirates je vous donne deux choix. Soyez avec moi ou écartez vous de mon chemin. Tous ceux qui se mettront sur ma route gâcheront leur vie futilement.

On peut dire qu'il a ce qu'il faut où il faut pour faire cette déclaration de guerre si l'on puits dire. Les conséquences risquent de ne pas être celle attendues pour la plupart du temps mais ce n'est pas plus mal.

-J'aurais besoin de communiquer, si ça ne vous dérange pas je prendrai vos outils de communication et rajouterai mon numéro de denden pour ceux qui souhaitent me contacter et me rejoindre.

-C'est d'accord. *Tousse*

Le directeur pense que son interlocuteur n'est qu'un idiot. En faisant cela il risque plus de s'attirer la foudre d'un équipage pirate bien plus puissant. Pour lui c'est comme un testament c'est pour ça qu'il n'omet pas tellement de résistance. Vrai que ça l'embête un peu de devoir céder son escargophone blanc et noir mais il se dit qu'il les récupérera assez rapidement.
http://www.onepiece-requiem.net/t15958-kaizoku-ou-ni-ore-wa-naruhttp://www.onepiece-requiem.net/t16120-ma-fiche
Kizoku D. Tsumetaidesu
Kizoku D. Tsumetaidesu

♦ Localisation : Est Blue
♦ Équipage : Power Flower

Feuille de personnage
Dorikis: 1045
Popularité: -35
Intégrité: -25

Jeu 19 Nov 2015 - 18:27

-Avant toute chose. J'aimerais voir l'antidote et avoir la certitude qu'il fonctionne. Tu dois en avoir plusieurs sur toi alors pourquoi pas sentir du poison et te soigner juste après?

Vrai qu'en réalisant cela, il rendra plus docile le directeur ce qui lui facilitera grandement la tâche. Alors Tsumetaidesu s'approche du bureau et ramasse la fleur. Il réalise ce que l'homme avait proposé et montre par la même occasion les antidotes qui lui reste. Ce sont de petit fiole facile à s'injecter, il suffit de faire coulisser un petit morceau pour sortir une petite aiguille et se la planter.

[...]

Tsumetaidesu se méfie de plus en plus. Cela se passe un peu trop bien et si le directeur voulait tenter quelque chose il l'aurait fait dans le bâtiment dans lequel il se trouvait. Maintenant que les trois sont sortie et entrent dans l'imprimerie, le pirate est sur ses gardes et rappel à l'homme qu'au moindre mouvement suspect il le tranchera. A la moindre tentative de quoi que ce soit il agira en conséquence.

Dans ces lieux, ils passent entre les machines puis prennent un escalier qui mène à l'endroit où est confectionné le journal. Ils y trouvent le prof qui fait la dernière relecture avant de lancer les impressions. C'est un homme avec des lunettes avec une corpulence ordinaire ainsi qu'une taille moyenne. Il a une chemise blanche avec une cravate défaite.

-Monsieur Gonzalo, que me vaut ce plaisir?
-Je souhaite *tousse* modifier une petite partie du journal. J'ai reçu une information assez cocasse.
-Vous arrivez à temps juste avant l'impression. Et qui sont ces messieurs dames?
-Ceux qui m'apportent l'information.
-Transmettez la moi je m'occupe de tout.
-Je suis navré mais je préfère que tout le monde l'apprenne en même temps, demain. *tousse*
-Mm. C'est d'accord.

L'homme se méfie et Tsumetaidesu se pose une question. Ce prof a-t-il comprit la situation? C'est possible car si, il fait toujours la relecture et lance les impressions, alors il ne devrait jamais se passer une telle situation. Peu importe, le mieux c'est de laisser rien au hasard.

-Changement de programme. Le prof va rester ici et réaliser l'impression avec la modification.
-Mm... C'est donc bien une prise d'otage...
-Vois les choses comme tu le souhaites. Plus vite on aura terminé plus vite je disparaitrais.

Le pirate prend en main sa rapière et les regarde faire ce qu'ils ont à faire. Il leur demande qui va livrer les journaux et où il les récupère. Le directeur répond que tout ce fait au rez de chaussée. Le poison commence à mettre à terre le directeur tandis que le prof lance les impressions avec la modification effectuée.

-Monsieur le prof, je n'aime pas votre regard. Vous avez la tête du mec malin qui prépare un sale coup... J'aime pas les tordues surtout quand ils ne sont pas mes sbires.

Le fleuriste fonce et avec sa rapière il lance de nombreuses attaques pour le couper un peu partout. Avec toutes ses blessures il ne faudra pas longtemps pour qu'il se vide de son sang. Le directeur sort profite du fait que Tsumetaidesu a le dos tourné pour lui mettre un colossal coup de poing qui le fait reculer.

-J'ai pris des cours de boxe et j'vais te faire récolter les fruits de mon apprentissage.

Le fleuriste lui coupe rapidement les mains et donne un coup dans la gorge pour éviter tout hurlement.

-Depuis combien de temps ne t'es tu pas entrainé? Un peu trop longtemps je suppose. Je suis navrée, mais il faut bien qu'on raconte à quelle point je suis terrifiant, sinon personne ne me prendra au sérieux n'est-ce pas?

Alors il donne de nombreux coups au directeur ce qui lui met de nombreuse hémoragie. Tout comme son camarade il va mourir en perdant tout son sang. Il souffrira en silence jusqu'à la mort. Plus qu'un témoin... Le pirate prend les clefs que possède le prof est ferme la pièce où les cadavres se trouvent. Suite à cela il quitte les lieux en prenant le temps de tout fermer comme ce qu'aurait fait le prof en temps normal.

Dans la douce nuit que le meurtrier quitte les lieux en marchant avec Julie qui pleure toutes les larmes de son corps. Heureusement qu'elle n'a pas regardé les cadavres sinon elle risquait de s'évanouir ou crier.

[...]

Lorsque le fleuriste s'approche de sa barque puis il donne un léger coup derrière la nuque de la fille pour l’assommer. Elle sera un magnifique témoin qui pourra confirmer son identité. Il la laisse aux gardes côtes non loin en leur disant qu'il l'a trouvé évanouie proche de sa barque. Suite à cela le voilà qui prend le large.

Bienvenue dans la piraterie Kizoku D. Tsumetaidesu.
http://www.onepiece-requiem.net/t15958-kaizoku-ou-ni-ore-wa-naruhttp://www.onepiece-requiem.net/t16120-ma-fiche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1