AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Born to kill all lives...
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Jeu 5 Mai 2011 - 15:43

Hrp/suite de : http://www.onepiece-requiem.net/t1385-divided-we-stand#15707
Si quelqu'un veux s'amuser avec moi, qu'il se manifeste, parce que je suis pas sûr de beaucoup faire trainer ce rp/Hrp

Plusieurs dizaines de fusils étaient braqués sur lui. Chaque marin visait consciencieusement, pour être sur que le traitre face à eux ne se relèverais pas. Un nom se transmettait de bouche à oreille. L'homme en tenue de marine était TnT Tempiesta, pirate récemment primé, et membre important de la mafia. Il devait être complètement fou pour tenter un truc pareil tout seul !

Timuthé attendait sereinement que la mort arrive. Il ne restait plus que 3 secondes avant que ses explosifs ne le sauvent. D'ici là, les marines pouvaient se décider de l'abattre. Cela dit, il ne craignait une mort telle que celle-ci, c'était une mort virile, une de celles qui étaient raconté pendant des générations entières.

Il ne restait plus que 2 secondes.

Yaen, le lémurien, sortit de la calle, juste entre les marines et le mafieux. Il avait un bandeau rouge sur la tête, et chacune de ses mains tenait un pistolet. TnT était très fier de cette idée qu'il avait eut de donner des armes et un bandana au singe. Équipé ainsi, le macaque avait vraiment la classe, il devait surement lui être très reconnaissant d'être devenu super viril !

Il ne restait plus que 1 seconde.

Poussée par le vent, une affiche vint se poser pile entre les pieds de notre héros. Il reconnut instantanément son visage, et l'étudia de plus prêt, profitant du fait que les marins avaient fait une pause pour étudier l'étrange bestiole qui venait de se pointer. C'est alors que l'albynos se rendit compte de la bassesse du chiffre situé sous son nom... 7 millions ! C'était moitié moins que ce que son frère gagner en une seule partie de poker ! C'était un scandale, une honte ! Ainsi ces enfoirés avaient osés le sous-estimer... Ils allaient voir, ce que c'était qu'un VRAI combat épique !

*le narrateur s'en va, et fait place à un groupe de rock*

Cette chronique se déroule sous le vent. Le vent qui donc apportait le froid. On l'appelle bise, d'ailleurs ! C'était un vent de 14km/heure. Jean Claude vient donc m'apporter ma bière ! Ce vent était idéal pour faire voler les jupes ! Ce vent... Sbaaff, bon tu nous la fais cette chronique oui!

Beuaeu!

Donc, sous ce vent bien marin, la haine de TnT avait atteint son paroxysme. Soudain aux quatre coins de la base navale, d'immenses et dévastatrices explosions éclatèrent en Boum Badam Bong !

Chez les civils réfugiés, ce fut un véritable désastre. Il plut sur toute la zone des bras, des jambes et parfois même des têtes. Annonçant une grande castagne, sur le navire où était le mafieux qui sentait le souffre, après qu'on entendit la foudre et le tonnerre, les marines brulèrent et plongèrent pour mouiller la poudre. Les premières classes mornes, aux galons or et argent, furent tous prit de peur puis décimé par l'explosion d'une poney qui sentait comme le sucre. Semblant sortir des portes de l'enfer les officiers et les maîtres chiens s'activèrent une fois de plus pour sauver tout le monde. TnT vit notamment un homme couleur pâturages, tenant un bâton monumentale décoré d'un crâne de faon. Enfin, la bombe sur la tour de bois en explosant ne laissant simplement aucun survivant.

TnT déteste les marines prétentieux...

Suivons donc tous ensemble ce qui restera dans les mémoires comme la bataille la plus sanglante qu'est mené l'homme libre obsédé par le titre de mâle. Mais aussi, ses malheurs avec cette petite chanson nommée "le bonheur de TnT".

*les guitaristes se lancent à fond, "nous ont aime le métal, et ça s'entend"*

Le début de cette bataille, enragea TnT. Les mèches des armes, par le feu brulées, la poudre enflammèrent. Les canons ont tirééééééééééééééééééés! Notre ami s'approcha du feu, et alluma deux poupées. Au-dessus des bleus, elles furent lancées. Lorsqu'elles explosèrent, tous furent déchiquetéééééééééééééééééé!

*des hurlements couvrent la musique*

Soudain, le pont à tremblé! Et un gros officiers, comme un bel attardés sur le bateau, s'était élancéééééééééééééé. Notre homme soudain a sauté, actionna le perroquet. Son ennemis emportés, a prit la nitro, juste dans le nééééééééééééééééééééééééééééé!

*les guitares s'arrête alors que TnT vient de faire exploser le crâne d'un sergent chef grâce à son Pappagallo di inferno*

Pendant que les guitaristes les répares nous allons faire le compte des points de TnT...

Alors, à qui est ce bras? Et cette tête? bon, 15 morts côtés civils. On rajoute 2 points pour l'officier dont la tête à explosé. 3 premières classes tombés, petit score... A par contre, un impressionnant 19 marines hors combat sur le pont du navire où il était, plus les 4 hommes situés sur la tour de guet en travaux (d'où le bois). Donc, notre homme totalise un score respectable de 43 points pour l'instant. Ah non, j'ai oublié les mousses qui se sont fait massacrés par le duo de Matriochkas di etrenita, TnT en est donc à 54 points.

*les applaudissements sont masqués par le redémarrage des guitares*

Alors, TnT s'élança souriant au cœur de la bataille ! Et le yoyo Tempiesta prit son élan. Il fit des étincelles, tournait vite et haut, prêt pour le combat. Et derrière TnT...

*cri de lémurien enragé*

Yaenzilla !

*les guitaristes se font à donf plaisir, et s'excitent sur les guitares*

We're the brave and mighty, we're Marine warriors! Looking straight TnT, we'll slay him with our swords! We shall fight this young kid, until infirmity, 'cause we are true warrioooooooooooooooooooors!

*Les guitaristes entament un magnifique solo*

Pour ceux qui n'ont pas compris la dernière réplique, les marines expliquent qu'il vont exploser la tronche à TnT, qui est en train de chargé au milieu des quais droit dans le dos des survivants des premières classes. La plupart ont préféré dégainé de l'armement de corps à corps, la plupart des fusils/pistolets ayant été détruits par l'explosion au milieu de leur ligne.

*Silence pendant le solo*

Voyant la grande bravoure de ses adversaires, le Yaenzilla contempla le TnT devenu berserk et donc incontrôlable chargé pour taper aussi bien ses ennemis, que ses ennemis. Il balança une toupie au milieu du tas, puis pointa son perroquet...

Hey ça va pas, je me battrais pas contre ça, ça craint trop!


We're the brave and mighty, we're Marine warriors! We all have been burned, he has exploding weapons! We fly from this kid, until infirmity, 'cause we are true warrioooooooooooooooooooors!

Ce qui veut dire, pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais : aï !
avatar
Blacrow L. Rachel
••• Commandante d'élite •••

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8427
Popularité: +490
Intégrité: 631

Sam 7 Mai 2011 - 12:55

[Alors ce post ne sera pas vécu par Rachel mais par les PNJ Adjudant-Chef Fugia et Sous-Lieutenant Kazuki dont le sujet de création se trouve ici: Demande PNJ
Pour comprendre ce que font ces hommes font là, voir le sujet précédent]


Les ordres du Lieutenant Rachel les concernant avaient été clair. Il fallait qu'ils se rendent au port et aux quais du QG dans les plus brefs délais et ce, dispersés en groupes de 3. Ils étaient 21 et pourtant, l'Adjudant-Chef Fugia et son duo n'avaient croisé que des marins affolés par l'explosion, se rendant au pas de course vers la prison et aucun vers le port. Ils n'avaient vus aucun membre de leur unité et cela l'intriguait, voir l'inquiétait. Qu'était-il advenu des autres?

Ils n'étaient pas beaucoup d'officiers dans cette troupe qu'ils constituaient, et il savait que le Sous-Lieutenant Kazuki en faisait partie et il fallait qu'il se l'avoue, c'était lui qu'il recherchait en priorité. Il cherchait sa protection. Il avait toujours été plus à l'aise au combat avec quelqu'un de plus haut gradé et de plus fort que lui. Là, c'était lui qui remplissait ce rôle au sein de leur trio. Il fallait également qu'il se l'admette, il avait peur. On entendait de plus en plus d'explosions, de plus en plus de cris venant du port, des appels à l'aide, des hurlements de douleurs et de terreur... Comment pourrait-il bien arrêter des pirates, lui, un simple Adjudant qui ne faisait même pas encore partie de l'élite... Mais il devait s'y habituer dès maintenant. Il allait apprendre sur le tas à être un bon officier supérieur. Il allait arrêter ces pirates!

Dans le fond, de nouvelles explosions plus violentes, venant de partout dans le QG à le fois, détonèrent, faisant sursauter l'Adjudant-Chef Fugia et lui faisant perdre de son assurance. De nouveaux cris résonnèrent mais ils ne réussirent pas à détourner les marins de leur but.

*****

le Sous-Lieutenant Kazuki courait à en perdre haleine semant les deux troisième classe qui l'accompagnaient. Il se moquait de ces deux pauvres péquenots qui allaient crever à la moindre occasion. Au bout du chemin quelques chose de bien plus important l'attendait. Le son des combats, les odeurs de poudre, les giclées de sang, les cris d'horreur et de douleurs... Oui, la guerre l'attendait au bout du chemin. Et qui disait guerre disait gloire. Oui, la gloire l'attendait au bout du chemin!

Il était déjà assez déçu que ce fut au Lieutenant à la faux qu'on avait donné la direction des opérations pour qu'en plus il laisse la folie des combats à d'autres, et surtout pas aux gars inutiles qui le suivaient comme ils le pouvaient, respiration sifflante et hachées. Son sabre asiatique (large en gros) sorti et prêt à l'emploi vibrait à ses côtés comme il déboulait, à peine essoufflé, sur le champ de bataille. Enfin si on pouvait appeler un tel carnage une bataille. Il ne pouvait décrire ce qu'il voyait, ce serait une perte de temps, surtout que l'auteur était juste devant lui à trouer et exploser ses pauvres collègues. Tout ce qu'il devait faire, c'était attaquer ce pirate sans cœur ni pitié. Il allait pouvoir attaquer dans son dos sans qu'il ne le voie! Il était trop occupé à menacer des marins avec son... son perroquet?

*****

L'adjudant-Chef Fugia fit irruption sur les quais dans une explosion qui fit voler quelques membres séparés de leurs corps d'origine. Trafalgar Law n'aurait pas fait mieux. Il dut faire un travail titanesque sur lui même instantanément pour ne pas hurler, fuir ou se faire dessus. Les deux sous-officiers qui le suivaient avaient besoin de son soutien. Il devait se montrer à la hauteur! Aussi saisit-il sa chance. Il se trouvait de l'autre côté du mur de feu marins partis en morceau. Ils se retrouvèrent donc face au pirate qu'il reconnut immédiatement comme Tempiesta, le pirate primé à 7 000 000 de berrys. Mais il était déjà dans un tel état de panique refoulée que le reconnaître n'eut aucune conséquences supplémentaires. Mais il reconnut en même temps derrière le fameux TnT le Sous-Lieutenant Kazuki. A eux deux, ils le prenaient en tenaille. Peut-être réussiraient-ils à avoir ce monstre pyromane. Fugia sortit de sa veste deux gros calibre qu'il assembla en une seconde pour faire un TRES gros calibre qu'il pointa sur le pirate avec toute la rage qu'il lui avait accumulé contre TnT.


Dernière édition par Blacrow L. Rachel le Mer 11 Mai 2011 - 16:59, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700 http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Dim 8 Mai 2011 - 16:11

Madame, Monsieur, suite à un coma prématuré de notre si splendide groupe de métal, nous avons appelé en remplacement les Dancing Brothers, groupes de chanteurs officiels de la marine, très connu dans tout leur quartier. Cela dit, en attendant qu'ils se préparent, nous allons faire un bref résumé de ce qu'il c'est passé au post précédent, ainsi qu'entre celui-ci et la réponse de Rachel. Et le tout pour seulement 50 centimes du rp, c'est pas une offre sensationnelle ça?

Donc, après avoir fait un massacre extraordinaire grâce à de nombreuses bombes, TnT a commencer à massacrer joyeusement les marins survivant du port. Les canons des bateaux, qui étaient chargés, suite aux divers incendies ont envoyé des boulets un peu partout dans le QG, semant encore un peu plus le chaos. On remarquera d'ailleurs qu'une brèche c'est formée dans le mur d'enceinte.

Lorsque nous reprenons notre rp, le jeune Tempiesta est en train de se charger d'un groupe de première classe, après avoir envoyer un de ses toupies explosive dans le tas. Kazuaki et Fugia arrivent à peut prêt à ce moment là et... Ooooh attendez, on me fait signe de le groupe est prêt, donc, finit la rigolade, finit le résumé barbant, et place à la musique !!!

*une petite musique entrainante au banjo se fait entendre, accompagné de nombreuses protestations provenant surement des marins*

Amis marins, lieutenants et puis bourrins tuez donc avec nous! Sortez trucider l'affreux TnT qui joue tant avec nous! Un champs de bataille, du sang, des entrailles des corps éparpillés, il était un contre quinze marins, mais les a fait volés.

Marre de ces fichus toupies, qui font voler les ennemis!
Les renforts sont arrivés! Ya un bazooka et surtout une grosse..épée!

Mais ce bâtard visqueux et pourrit ne c'est pas laissé avoir. Il fait un salto, nous passe dans le dos et détruit nos espoirs. Il tourne son son bras et braque sur nous son jolie perroquet. Mais lorsque l'oiseau crache de la nitro on se trouve emmerder.

Yen a marre des mecs violents, qui nous explosent les dents!
En faisant son numéro, il a tué deux hommes ! Chargeons tous ce..salop!

Il y a un espoir, de le voir choir : le lieutenant Kazuki. Brandit ton cimeterre et mets vite en terre ce terrifiant bandit. Fait lui gouter à ta grosse épée, coupe-le en morceau. Arrache ses aisselles, défonce sa bell... Il jette son manteau!!!

Marre de ce TnT, qui du coup t'a aveuglé!
C'est vraiment un enfoiré, nous ce qu'on veut c'est tranquillement le mut..tilé!

*le rytme ralenti petit à petit*
lalalalala

Deux... Autres ex... plosions : Ses poupée à fragmen... tation... ont décimer nos gens! Hurlons, saignons, fuyons! Encore 6 hommes meurt sous les explosions!

*musique qui fait peur, puis qui redeviens normale*

Je craignais le pire, mais l'avenir lui réserve encore du combat. Le sous-lieutenant et puis l'adjudant sont encore en état. Le premier a plein de fragment, tout couvert de sang bien plantés dans son bras. Le second veut détruire par le feu l'homme de la mafia.

Y'en a marre de ce bourrin, il aime le sang c'est malsain !
Il doit vite être vaincu, enfonçons lui une grosse rocket... dans l'cœur!

*les marins chantent ensemble un truc qui ressemble énormément à gnagnagnagnagnagnagnagna*

Oiseau tueur, matriochkas, et le terrible yaenzilla, plus un pirate vraiment malsain... Moi je vous dit tout ça va devenir, très bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen.
avatar
Blacrow L. Rachel
••• Commandante d'élite •••

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8427
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 9 Mai 2011 - 15:12

Le sous Lieutenant Kazuki avait armé son sabre à la forme toute particulière et fondu sur Le TnT, si violent. Un monstre des champs de bataille. Mais ce n'était pas pour autant que notre PNJ sans intérêt aurait fui. Comprenez-le, si jamais il débarrassait les mers d'un tel individu, il serait adore, décoré, glorifié. Kazuki, le héros de la marine! Il aurait pu jouir sur place... si des corps en charpie n'avait pas perturbé son instant de rêverie, telle une pluie écarlate. Mais cela n le tétanisa pas sur place, au contraire. Plus il y aurait de victimes côté marine, plus grande serai sa gloire. Oui, Kazuki s'y voyait déjà.

Il se positionna en Tsuki, cette position censée percer n'importe quelle défense et chargea. Mais celle-ci fut interrompue par un manteau qui vint obscurcir sa vue intempestivement. Certes il perça la doublure de son sabre mais il fut contraint de stopper son attaque pour arracher la veste de marin -si le narrateur à tout bien compris- de son sabre. Cette action lui coûta un temps précieux qu'une sorte de poupée s'appropria pour exploser. Six marins furent ainsi étalés et notre Sous-Lieutenant soufflé.

Il avait affreusement mal aux bras...

*****

L'adjudant-Chef mit rapidement à l'abri derrière lui les deux marins qui le suivaient tandis qu'une nouvelle explosion soufflait des marins. Il fut brulé légèrement aux bras en les protégeant, mais rien de véritablement handicapant. Il jeta un regard vers la brute épaisse aux 7 000 000 de berrys qui mettait le port du QG à feu et à sang. Il venait d'attaquer le Sous-Lieutenant Kazuki. Ce dernier avait dû se débarrasser du manteau mais avait subi les dégâts des poupées à fragmentation. Il était dans une mauvaise passe.

Se redressant de toute sa hauteur, l'Adjudant-Chef Fugia visa Timuthée N. Tempiesta de son gros calibre et tira. La roquette fusa dans sa direction, mais juste avant l'impact, l'ogive se dissocia en un filet métallique tressé qui se déploya autour de lui.
Il avait protégé le Sous-Lieutenant.

*****

Des morceaux de plâtre, ou peut-être de terre, en quinconce s'étaient fichés dans ses avant bras. Il lui ferait payer! D'un bond, il se releva de son séant où l'avait envoyé le souffle de la poupée ronde. Il arracha violemment en sans plus d'attention les morceaux de terre cuite des ses bras et fonça de nouveau vers son ennemi. Cette fois, il l'aurait! Il était en position de force. Surtout qu'un filet se déployait en même temps. Un filet métallique. Il serait immobilisé, certes, mais à cause du métal tressé, il ne pourrait trancher le suppôt de Satan en habits de marin.

Dans sa course, le Sous-Lieutenant Kazuki ramassa un marteau couvert de sang abandonné par une quelconque âme malheureuse. Mais qu'importe, il n'en avait cure. Il allait éclater la figure à ce maudit, lui faire gicler la cervelle par les oreilles, filet ou pas filet!

Il l'aurait son moment de gloire! Il serait le héros de cette bataille! Il resterait gravé dans les anales!
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700 http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Mar 10 Mai 2011 - 22:09

Merci, Merci, vous êtes un merveilleux publique, et je sais de quoi je parle ! Pour vous remerciez de votre motivation, avec les copains on c'est dit que ça pourrait être cool de vous faire écouter une autre chanson de notre répertoire.

*Son d'une guitare qui s'accorde*

Alors, elle a été écrite par mon père, pirate renommé. D'ailleurs, je lui dédit cette chanson, parce que mine de rien, c'est lui mon producteur, et puis vous voyez, c'est le mec qui est en train de braquer ma femme là bas au fond! Non papa c'est pas un bras d'honneur! C'est juste un salut non mais... BANG!

Bon, ben du coup, je dédie cette chanson à la femme qui daignera bien m'épouser dans la soirée, mon numéro c'est le... SBAAAAAAAFFF

*l'air de guitare commence*

Alors que s'étendent tous les fils,
Notre fanatique du canon,
Contemplaient les puissant marines,
Tout content d'être dans la baston;
Il y mets tout son cœur, le pépères
Et il envoie une belle toupie
Qui, renvoyant le filet en l'air
Lui a probablement sauvé la vie...
Gare aux mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!...

Tout à coup, l'explosion de la chose,
Propulsa notre bel animal,
S'envole dans la plus grande joie (je suppose
Qu'il a quand même dut se faire mal);
Le filet, prit lui en otage
Le Vice-lieutenant en colère.
Protégeant du carnage,
D'une belle opération dentaire!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

Alors le malheureux Kazuki
Cria, éperdu: "Nom de nom!
Ce bâtard tueur de marines
Ah souvent connu la baston!"
Mais par un grand manque de chance
Le bel albynos maso,
Du hélas sortir de sa trance
Car il s'était brulé le dos!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

C'est là que commença, la guerre,
Aux yeux du puissant TnT,
Ramassant une mitrailleuse à terre
Il voulait tous les massacrés;
Mais l'arme que je considère sainte,
N'a pas put se mettre en action
Car une rocket sans crainte,
Voulais vite lui rentrer dans le fion!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

C'est alors que le garçon s'agite
Il effectue une belle culbute,
Heureusement le héros à fait vite
La rocket lui a prit son fut;
Et là on voit qu'il connait bien son job,
Notre fabuleux Tempiesta
Car s'il déteste les robes
Des magnifique caleçon il a!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

"Bah! se dit le jeune pervers,
Ils peuvent bien me déshabiller,
Je suis si extraordinaire,
Qu'il ne pourront qu'être effrayés!"
Timuthé était impossible,
Il faut bien vous faire une raison.
Un marine le prit pour cible,
Et se jette sur lui d'un bond!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

Supposez maintenant que des être,
Comme des lions et des ours décide de
Venir aider notre garçon sans guêtre,
Et de couper les marines en deux.
Et maintenant je m'émerveille,
J'ai réussit en une seule fois,
D'introduire des créatures pareille
Alors que je parodie du grivois!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!...

Au grand malheur, de nos marines
Ces trente animaux ont fournis,
Offrirent au fléau des marines
Une occasion de sauver sa vie.
Croyant que c'était une abeille,
Un ours faucha d'un coup l'homme qui,
Voulait couper TnT à l'oreille
Et puis le transformer en suchis!
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!

Cette scène fut délectable,
Pour notre abominable mafieux
Mais il trouvait regrettable,
Que les animaux l'oubli dans leurs jeux;
Et alors le tueur suprême,
Criant: "Baston!", pointa d'un coup,
La mitraillette qui, le jour même,
Avait faillit faillit agrandir son trou.
Gare au mariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!
avatar
Blacrow L. Rachel
••• Commandante d'élite •••

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8427
Popularité: +490
Intégrité: 631

Mer 11 Mai 2011 - 16:58

Quel enfoiré ce sale type! Comment il avait pu voir le flet dans son dos!? A cause de ça, c'était lui qui avait été pris sous le filet métallique de l'imbécile! Qu'elle idée de tirer alors qu'il était à l'opposé de la position ennemie? Empêtré comme il l'était il était à la merci du fana d'explosif totalement déjanté! Et optionnellement, il ne pourrait pas avoir son moment de gloire! Lorsque tout serait fini et une fois qu'il aurait découpé le fameux Tim. N. Tempiesta, il règlerait son compte à l'Adjudant-Chef Fugia! Foi de Kazuki.

Mais d'abord, il fallait sortir de ce pétrin avant d'être piétiné par les différents fauves qui traversaient le port. Oui, Ours, Félins, Gorilles couraient en tout sens et dévoraient tout ce qui passait à portée de leurs griffes, crocs, serres ou n'importe quoi qui puisse faire très très mal. Comme éventrer, trancher, décapiter... Et le Sous-Lieutenant Kazuki aurait aimé éviter un tel traitement. Aussi redoubla-t-il d'efforts pour virer cet entrelacs de métal qui l'immobilisait.

*****

Quelle horreur. C'était un marin qu'il avait pêché avec son filet. C'était même le Sous-Lieutenant de son unité. Il allait lui en vouloir à mort. Mais il verrait plus tard. A se distraire de la sorte, il pourrait coûter la vie à d'autres surtout à lui-même. Il y avait cependant un point positif. En s'écartant, le pirate s'était brûlé le dos. A jouer avec le feu... Non loin d'eux, une nouvelle des poupées en argile éclata, dispersant ses morceaux tranchants à tous les vents, mais Fugia était trop loin.
En se retournant vers les deux sous-officiers qui le suivaient, il leur ordonna de contourner les combats pour aller libérer Kazuki de ses entraves. Il les couvrirait.

Cette dernière phrase ne fut pas un mince affaire. Entre les animaux sauvages à contrôler pour que les deux marins progressent sans encombre et TnT, le dynamiteur fou, qui continuait à voltiger en tous sens, traçant continuellement a route dans le sang et les explosions, Fugia était à bout.

Il tirait sur les animaux avec son gros calibre, tentant entre ses tirs de couverture d'atteindre le voltigeur infernal au milieu du carnage. Finalement, il profita d'une accalmie du côté des bêtes infernales pour jeter à terre sa veste et dévoiler les ogives qu'il portait à sa ceinture. Il chargea une fusée et tira en l'air, au dessus du pirate virevoltant. La fusée explosa à quelques petits mètres au dessus de sa tête et déversa dans un rayon de 5 mètres un liquide extrêmement corrosif. Avec un peu de chance, il mettrait hors service tous ces explosifs en les faisant tous exploser en une seule fois. Cela risquait de faire des victimes, mais ce serait mieux que de ne rien faire du tout. Désolé marins et bébêtes encore là.

Alors que la fusait produisait une nouvelle explosion qui se mêla aux autre, l'Adjudant-Chef Fugia envoya dans la direction de TnT l'ultime filet métallique qu'il lui restait. Peut-être ferait-il mouche cette fois-ci.

*****

Kazuki émergeait de son filet aidé de deux inutiles mousses sans jamais cesser de grommeler. Avec ses conneries, l'Adjudant-Chef Fugia l'empêchait juste d'attaquer. Son filet, sa pluie acide et à nouveau son filet. Puisqu'il ne pouvait pas s'approcher du pirate et qu'il ne savait pas se servir d'un fusil, il dut passer ses nerfs sur une autruche hargneuse qui passait malencontreusement par là.

Ce n'était pas pour rien qu'on le surnommait Berseker!

http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700 http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Mar 17 Mai 2011 - 11:20

Merci, Merci... Maintenant la prochaine...

Bon les gars vous dégagez, z'êtes pas foutus de dégager toute l'intensité d'une vrai bataille de mec, donc, je prend le micro, et vous faites place aux pro, et aucune protestation, sinon...

Mais, mais, TnT, c'est pas possible, tu peux pas être ici en train de raconter l'histoire, t'es dans l'histoire et je suis un narrateur omniscient optant un point de vu extérieur au personnage du récit! Tu aurais put si on faisait de l'auto-biographique, mais là...

BLAM BLAM...

J'ai dit JE vais raconter ce combat, à ma manière, et je m'en fou du reste. Donc, voyons voir... Ah oui, l'arrivée des ours et des lions, et le type qui envoie son filet, les bombes éteintes grâce à la projection d'acide... C'est partit!

*une voix lointaine se fait entendre*

Tout ceux qui s'croient virils avec du gloss...

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

*un son techno se fait entendre*

Ça m'énerve!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Qu'est-ce que ça m'énerve!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Dans le port c'est la guerre, mais un filet me pompe l'air!
J'vais devoir me bouger le fion, si je veux de la baston!

Ça m'énerve!
Oui ça m'énerve!

Ya un cadavre à terre, je l'attrape et l'jette en l'air!
Il touche le filet, le bloque.
Je m'élance pour le choc!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Tous ces marines qui ont libéré leur boss!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

J'attrape vite une toupie, dans deux minute je le rosse!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Mon yoyo vite s'anime, devant moi y'en a 3/4.

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Je me propulse à la toupie, il est l'heure de les abattre!

SCHEISSE!

Ça m'énerve!

Oui ça m'énerve!

Le souffle de la toupie, m'a fait perdre tous mes appuis.
Y'a plus rien qui m'arrêtera, le lieutenant ne vivra pas!

Ça m'énerve!

J'fonce sur le pauvre homme, et là j'en vois une bien bonne :

*voix suraïgue*

"C'est son épée?"

*voix normale*

Ouais, je vais m'y empaler!

Elle m'énerve!

Mon Dieu qu'elle m'énerve!

J'ai empalé mes abdos sur son fer...
Mon perroquet crache de la nitro par terre...
Son cadavre s'envole tout droit vers la mer...
Je m'envole avec lui arf...
C'est la gueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerre!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Je m'écrase contre un mât j'ai une grosse bosse!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

J'ai perdu ma toupie en explosant ce sale gosse!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Maintenant j'ai une main libre, et je dégage son épée!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Dans mon ventre ya un beau trou, là je vous jure ça va chié!

*la musique se stop d'un coup, il n'y a plus qu'un petit bouboum au loin, et la voix de TnT*

Dans ce navire, il y a plein d'homme vachement armés. Et ils s'approchent tout ces con...
Mais bon... Ça promet de la baston...

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Je pointe donc droit sur eux ma mitraillette!
Un clin d'œil plus tard et j'appuie sur la gachette!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Vous qui lisez vous connaissez la musique!

Ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve!

Moi je monte la voix et je cri pour qu'ils paniquent!

A Rachel!
avatar
Blacrow L. Rachel
••• Commandante d'élite •••

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8427
Popularité: +490
Intégrité: 631

Mer 18 Mai 2011 - 3:47


L'ogive allait bon train dans la direction de TnT. Le filet allait l'atteindre d'ici une seconde à l'autre, en tout cas c'était ce qu'espérait l'Adjudant-Chef. Mais évidemment, notre éventreur local vit venir le coup et ramassa le cadavre d'un marin, uniquement reconnaissable à sa veste bleue, qui gisait là, à ses pieds. Le corps sans vie vola à la rencontre de la fusée métallique et la dévia vers un groupe d'hommes assez mal en point. L'ogive explosa et déploya son filet tressé sur le groupe qui n'avait rien demandé de plus que la dérouillée qu'ils venaient déjà de se prendre.

Couvrez-vous, les filets volent bas.

Mais ce ne fut pas tout. Avant que Fugia n'aie pu penser une nouvelle offensive qui se révélerait aussi infructueuse que les deux premières, Tim N. Tempiesta s'élança en avant, dans un saut extra-ordinaire, dans la direction du « berseker ». Il voulut crier, mais tout comme le Sous-Lieutenant, la surprise lui coûta la seconde durant laquelle le pyromane vola contre son adversaire. Mais contre toute attente, il se fit embrocher. Cela sembla si incroyable, si impensable que l'adjudant-Chef Fugia resta sans voix. Il se fit d'ailleurs renverser par un buffle en charge. Lorsqu'il se redressa, il ne vit qu'un tas encore fumant des restes de son collègue. Qu'avait-il bien pu se passer ?

*****

Alors que le pauvre Sous-Lieutenant Kazuki passait sa rage contre un Coq en furie et son harem de poules tueuses, se déconcentrant du véritable danger et assassin en série, un nouveau souffle se fit entendre dans son dos, une détonation qui lui fit se dévisser la tête par réflexe vers la source qui n'était autre qu'un des nombreuses toupies de Timuthée Tempiesta. Lui et ses fâcheux explosifs ! En parlant de ça, où était-il ? Et pourquoi un filet métallique emmêlait des marins ?

Le Sous-Lieutenant n'eut pas le temps de pousser ses observations, ni même d'y réfléchir. Il avait en effet besoin d'une demi-seconde pour tout faire, et il n'avait pas ce temps. Car il débusqua enfin Tim. Mais que faisait-il dans les airs, fonçant vers lui comme l'une des fusées de l'Adjudant-Chef. Il s'est pris pour Rocket-Man ? Notre officier eut à peine le temps de lever son sabre souillé du sang des volailles pour que le vil TnT vienne s'y empaler. Le choc fut violent mais très court. Il n'en fallait pas plus pour Kazuki ; de voir le sang de ce monstre goutter le long de sa lame... Il jubila. Haut et fort, il explosa d'un rire tonitruant... avant d'exploser tout simplement.

Quelle triste fin pour un homme si droit. Vaporisé ainsi, sans même que lui soient accordés les plus élémentaires mémoires. Une jambe vint heurter le visage d'un sous-officier, mais majoritairement, on avait affaire à une corps compact, un amas de chairs sanguinolentes comme un morceau de viande crue. Ce fut aussi ce que pensa un lion qui passait par là. Ce dernier se jeta dessus, laissant ainsi la vie sauve à un marin désarmé face à la bête aux grandes canines.

Pauvre Tim, s'il savait que grâce à lui un marin allait vivre...Du moins un peu plus longtemps...



[HRP: Désolé, plus grand chose à dire, tu t'es enfui! >.<
-Rachel, ou comment occuper ses nuits d'insomnies? ^^]




http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700 http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Mar 24 Mai 2011 - 11:39

Ca y est, ça c'est de la musique! Mais je vais pas m'arrêter en si bon chemin. Aller les gars, on sort les choristes de 4 ans, et on y va!

*une musique rythmé mais qui fait beaucoup penser à de la musique infantile commence*

Alors les mecs, les choristes sont prêtes?

Ouaip c'est bon, y en a une qui a encore son doudou, mais ça devrait l'faire.

Nickel, opération "fait péter le son qui déchire" lancée.

Ah et j'ai lâché la mitraillette au fait

*se calant sur le rythme de TnT la voix de TnT se fait entendre.*

Alors je frémis en constatant ce carnage,
Surement à cause du trou que j'ai dans les abdos
Un peu plus loin y'a des marins d'mon âge,
Qui s'font bouffer par quelques animaux

Il faut que j'arrête de r'garder l'paysage,
Je traverse le pont et saute vite sur le rivage
J'attrape un gros fusil, j'enlève le cran d'arrêt
Car c'est comme ça que j'imagine un monde parfait...

Un salto, puis un shoot en pleine tête,
Un beau cadavre, ça y est j'ai commencé la fête!
Un coup de crosse, j'lui écrase les groseilles
Et mon torse est couvert de plein sang vermeille
J'lance l'épée sur une nouvelle rocket
Celle-ci explose, je suis une brute, et c'est mortel
Un joli tigre sans cœur se réveille
Et se jette dans le tas, c'est une pure merveille

J'lui saute dessus, profite de ma bonne étoile
Et l'adjudant vient de voir son dernier jour
Je ressaute un coup je vais commencer la danse
Et je brise mon arme d'un bon coup dans son dos

La je me rend compte que j'ai pas été sage,
Car ya mon perroquet qui veut se joindre au carnage
Je repousse l'ennemis, puis je pointe le perroquet,
Car c'est comme ça que j'imagine un monde parfait...

D'la nitro sort de mon perroquet
Et moi j'admire la trajectoire d'un si beau jet
Les explosions c'est un peu comme du miel
C'est doux c'est bon, c'est vraiment une merveille
L'adjudant va vraiment me rendre chèvre
Il se relève, ça c'est viril, je suis formel
Être viril, cependant moi j'y veille
Et je vais lui montrer que chez moi ben ça paye

J'prends une lame qui traine par terre
Et je m'élance, il va connaitre les enfers
Il prend une hache qui luit au soleil
Et ce soir un de nous sera mort quelle merveille
Une feinte, une esquive, il tranche l'air
Un coup de poing, je vise sa tête, il fait de même
Un coup plus tard, tout mes cheveux sont vermeilles
Mais lui est mort c'est une vrai merveilles

*la voix du narrateur se fait entendre*

Ohhh c'est bon ça, ah ouai,
C'est comme ça que t'imagine un monde parfait
Et tu vas tuer qui? Un enfant, une chèvre?
Oh, mais là bas ya ton requin remplit de merveilles
Tu va récupérer ces armes ? Ça va plaire au capitaine Vail...

*et on repasse à TnT*

Ya mon requin je l'ouvre et il est bourré d'arme
Des bombes, des flingues, ça va être un bon jour
Je m'rééquipe, et bientôt je recommence
Et je laisse les quais à tous les animaux

Hrp/je me suis permit de dicter les actions de l'adjudant et de le faire mourir avec classe, après, s'il y a le moindre soucis, ben, hésite pas à me faire signe/Hrp
avatar
Blacrow L. Rachel
••• Commandante d'élite •••

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8427
Popularité: +490
Intégrité: 631

Jeu 26 Mai 2011 - 20:16

Le sol tremblait sous les assaut des bêtes féroces. On se serait cru dans un zoo. Et les marins n'étaient pas les visiteurs, mais rien d'autre que le repas des fauves. Alors que l'Adjudant-Chef avait le visage rivé vers les membres arrachés du Sous-Lieutenant Kazuki, il du plonger sur le côté pour afin de ne pas finir comme un hérisson sur l'autoroute. Un buffle venait de le charger comme s'il avait représenté une véritable menace pour le ruminant. L'officier se releva d'un bond et prit ses jambes à son cou. Il courut comme un dératé vers ce qui faisait office, un instant plus tôt, de corps au défunt Kazuki. Dérapant sur les dalles ensanglantées, il se retrouva allongé, plus ou moins contre son gré, aux côtés des deux marins qu'il avait envoyé pour délivrer le Sous-Lieutenant. Ces deux-là qui regardaient fixement avec un air terrorisé le bras qui jonchait le sol éclaté. Si sa mort avait été l'affaire d'un fauve, il aurait été en meilleur état. Le tas de chairs témoignaient une fois de plus de la violence, de la cruauté de Tim N. Tempiesta.

Le regard déterminé arboré par le visage dur de l'officier tranchait avec les tâches de sang qui le maculaient. Mais ce n'était pas encore le sien. Et si pour stopper ce malade il devrait faire couler son sang, il le ferait. Des éclats de voix, comme un chant, se fit entendre depuis les bateaux. Un musique enfantine. Levant le regard vers la source de ce bruit, il vit Tim mis en joug (joue?) par un cercle de marins. Quelle folie allait-il encore faire, ce taré? L'adjudant-Chef redoutait même une boite à musique détonante!

Il braqua son arme massive vers cette cible encore immobile et cria aux deux sous-officiers d'aller chercher des renforts. Il avait beau être seul, le bougre menait la danse. Et pas seulement à cause de toutes ces chansons foireuses qu'il parodie.
Accessoirement, il ordonna aussi aux deux pauvres marins d'aller se mettre à l'abri aussi. Puis, il reporta son attention vers le forban primé descendu à terre pendant ce court instant et tira une roquette explosive décrochée de sa ceinture. S'il n'y avait que ça pour l'atteindre... Eh bien il atteindrait les autres autours de lui.

Mais pour une raison inconnue du tireur que nous suivons tous avec émotion, la roquette explosa en vol; du moins c'est que pouvait voir l'officier artilleur. Quelle veine! Il y a moins de 1% de chance que cela se produise! Et ce maudit pirate semblait même avoir les statistiques de son côté. D'ailleurs, il poussa la chance jusqu'à être accepté sur le dos d'un gros chat à rayures; à moins que ce dernier n'aie même pas remarqué sa présence.

Soudain, un gros truc avec un corne de plus d'un mètre et un sorte de peau carapace -pas rhinocorne, hein- tomba aux pieds de notre bon marin, abattu par une lame enfoncée jusqu'à la garde dans son cou massif. Le mastodonte poussa un dernier soupir avant de s'éteindre, un peu à la manière de Kazuki un peu avant lui. Fugia se retourna juste au moment ou un groupe de cinq ou six pirates sortaient des rues du QG, tuant d'un coup les deux marins qu'il avait dépêchés pour aller chercher du renfort.

Séparant son arme lourde en ses deux fusil de précision, il tua un premier pirate d'une balle dans la tête. Hurlant de tous ses poumons que la liberté les attendait, un autre forban avait pris place sur le rhinocéros préalablement abattu par ses soin et duquel il retira son arme ensanglantée. Une nouvelle balle dans son cœur le priva du nouvel espoir qui venait de naître.

Mais un coup de crosse dans son dos lui rappela la dure réalité. Tim était encore en train de valser.

Il y eu comme un bref instant de noir durant lequel l'officier n'avait conscience que de a douleur qui remontait le long de son épine dorsale. La surprise ainsi que sa respiration coupée l'empêchèrent de hurler de douleur, mais le sang qu'il cracha en heurtant le sol en dit long sur le calvaire qu'il devait endurer. C'était comme si le pirate albinos lui avait arraché une vertèbre de sa colonne vertébrale. Dents serrées, regard froid, il se retrouva face à l'albinos qui d'un coup de pied venait de le tourner sur le dos. Son regard lançait des éclairs malgré son visage ravagé par la douleur au perroquet que le viril TnT pointa dans sa direction.

Seul le fait d'avoir fermé les paupières le protégea de devenir aveugle. Au troisième degré il fut immédiatement brûlé. Il sentait les cloques se former sur son torse et ses bras alors qu'il se tordait sur les blocs de pierre au sol. La brûlure gagnait rapidement les tissus inférieurs, la peau n'étant plus qu'une croute de fromage sur une pizza trop cuite. Noire et indigeste. Les muscles furent très bientôt la cible de cette persistante nitro, comme un acide trouant tout ce qu'il touchait. Mais le stade de la douleur était dépassé depuis longtemps déjà et Fugia s'était raccroché au dernier espoir qu'il lui restait d'emporter avec lui le nauséeux Tim. Ce fut le manche d'une hache en l'occurrence. Cella-là même qu'avait dressé le Sous-Lieutenant contre Timuthée et qui traînait près de son cadavre encore chaud.

Sans vraiment en avoir donné l'ordre à son corps, il se retrouva debout et affronta Tim en un duel singulier; le dernier avant que ses muscles brûlés ne tombent en lambeaux.

Mais ce fut une défaite cuisante pour l'officier. Après quelques vagues échanges d'amabilités, l'épée de Tim eut raison de la volonté de l'Adjudant-Chef qui s'écroula alors que le dynamiteur fou lui tranchait la gorge d'un geste agile et gracieux (puisque c'est ainsi que tu te bats)impropre à un pirate. Ayant offert gratuitement à l'officier une trachéotomie, il était bien normal que ce dernier lui offre à son tour, comme un dernier affront, un crachat sanglant directement depuis l'entaille, maculant les cheveux de l'albinos.

Depuis le sol où il s'échoua tel un drap, Fugia voyait le couleurs et les formes se mêler en un tourbillon horrible. C'est ainsi qu'il voyait approcher la mort, affreuse, depuis l'œil du cyclone que sa vision lui offrait à observer. La terreur avait submergée le courage et la ténacité. Ses yeux se fermaient, devenaient aveugles à ce monde. Mais ils s'ouvraient à une nouvelle vision alors qu'il traversait cette porte qui lui faisait face.

Tandis que tel un flot incessant, le sang s'écoulait de sa blessure, sa vie fuyait de la même manière.

Dans l'harmonie, le chaos d'une vie de guerre laissa place à un doux duvet de coton...




[Fin de cet épisode, suite dans les cuisines
Merci d'avoir Lu! drunken ]

http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700 http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1