AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -31%
Casque sans fil à réduction de bruit ...
Voir le deal
274.01 €

Créances du futur

Henri Leblanc
Henri Leblanc

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 27 Nov 2015 - 17:38

L’île de Dawn, la république de Goa. Un cheminement logique pour un avide de la révolution budgétaire. Rongée par les guérillas, les combats politiques et la marine, Goa n’est plus que l’ombre d’elle-même. La séparation des catégories sociales a été disloquée en un amas d’êtres humains prêts à se serrer les coudes pour reconstruire la ville morte, afin de redorer son blason et son image de pseudo-réussite. Nobles et pauvres mendiants travaillant main dans la main, une utopie qui se réalise publiquement. Intérieurement, les tensions sont toujours aussi omniprésentes, l’envie de rompre la cordelette de l’amitié n’aura jamais été si tentante : chaque sourire dissimule une dague prête à suriner n’importe quel homme,  n’importe quelle femme, n’importe quel enfant. Ce n’est que la vision pessimiste de la chose, de grandes personnes savent encore faire la différence entre l’animosité dissimulée et la rancœur à oublier. Henri y arrive lui, à oublier. L’un de ses meilleurs associés a péri dans la bataille sanglante, faisant considérablement chuter  ses revenus de prêteur sur gage. Une grande perte économique, capitalement parlant. C’est sans aucun doute un de ses innombrables leitmotive pour aller visiter cette ville déchue, trouver une nouvelle mine d’or dans ce coin paradisiaque de déchirure sociale.

Il est temps.

L’usurier sort dignement d’une sombre cabine d’un navire marchand en provenance de Shell Town. Derrière lui, une ombre aux jambes élancées ; une créature comme on ne les présente plus. Henri, lunettes de soleil sur le nez, ne peut s'empêcher de démarrer la discussion. C'est plus fort que lui, surtout après une partie de jambes en l'air.

- Jolie vue.
- Goa ou... moi ? – répond-t-elle à son interlocuteur d’une voix terriblement sensuelle.

Le gentilhomme ferme les yeux, prend une inspiration sans précédent et se coupe la respiration. Évidemment, le plus dur n'est pas de choisir mais d'avouer qu'on aime toutes les options.

- Les deux. – dit-il en relâchant toute la pression.

La situation s’éclaircit, le port n’est qu’à une cinquantaine de nœuds. La sensation de claustrophobie avale progressivement l’âme d’Henri, les murailles plus qu’imposantes du royaume emprisonnent le moindre sentiment de liberté qui peut émerger de son esprit. C'est un peu le...

- Bordel ! Bâbord toute ! On va se faire percuter ! – aboie le batelier.

Notre protagoniste se retourne vivement, la gueule complètement ouverte. Une ombre écrasante se propage lentement sur son visage, obscurcissant chaque parcelle de son épiderme. Le mât décide alors de se mettre au repos, les voiles ne subissant plus aucune caresses de la part des rafales de vent. David contre Goliath, la coque d'une frégate de guerre n’est à pas grand-chose de passer le petit navire au broyeur.

- Tribord les gars ! J’veux pas d’sang sur mes paluches ! Pas aujourd’hui en tout cas ! – s’exclame au loin le capitaine de la monstruosité ambulante.
- Huch !

Manœuvres maladroites et professionnalisme absent riment avec épaves en devenir, les matelots du géant de bois y mettent tellement d’entrain qu’ils dérivent complètement vers la droite pour venir s’encastrer rapidement dans la muraille. Les bruits sourds et les pierres récemment rénovées s’allient pour créer une avalanche de violence, une tempête de détresse.


EN CONSTRUCT BORDEL TMTC
http://www.onepiece-requiem.net/t15045-henri-la-basehttp://www.onepiece-requiem.net/t15855-roublardise
Page 1 sur 1