AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Descente Hivernale : Dominating Chiefs VS Headless Riders (arbitré par Toji)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Lun 9 Mai 2011 - 9:27

Bonsoir à tous, et bienvenu pour se redoutable match, qui s'il y tient toutes ses promesse va se montrer d'une qualité exceptionnelle !

En effet Sam, d'un côté comme de l'autre, les équipes en lices sont constitués de joueurs qui s'avèrent prometteurs sur le papier.

Ahaha, mais il y a mieux, n'oublia pas qu'une fois encore, c'est Toji Arashiburei qui va arbitrer le match, et que notre homme poisson préféré n'est pas ce qu'on peu appeler un être... Pacifique.

A qui le dites vous d'autant plus que... Oh attendez ! Voilà que les Dominating Chiefs s'avancent, en tête leurs glisseurs : Takutsuki Rei et Kaetsuro D. Shinji, Minos a estimé manifestement que son gabarit se prêtait plus à celui d'un chasseur...

Pas étonnant, 95% des animaux se seraient fait broyer sous son poids!!

En parlant d'animaux, Shinji et Rei découvrent ceux qui leur ont été attribué :
Un flamant rose
Une chèvre
et Un ornithorynque

Tout trois sont manifestement très mécontent du froid qui les entoures, et pour de mystérieuses raison ne semble pas tout à fait prêt à faire une course.

Et maintenant c'est les Headless Riders qui s'approchent. Manifestement, ils ont choisit d'être tous les trois glisseurs, ce qui peut représenter un avantage non négligeable comme un gros inconvénient, il faut avouer, ces trois là sont gonflés!

Et ils font face à leur propres animaux maintenant, à savoir :
Une tortue géante toutes pattes sorties
Un vieux marine aveugle qui est très malin, et sait donc très bien qu'il va être monté par un pirate, même si c'est yasmeen qui le monte d'ailleurs
Un mouton tondu et donc paralysé par le froid, il faudrait le décongelé pour pouvoir mener à bien un match sur son dos!

Voilà une course qui promet d'être interressante au possible, alors que déjà les concurrent se place sur la ligne de départ! Place au DBFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF


Hrp/ Voilà, alors, pour les glisseurs, vous pouvez choisir une des 3 bestioles qu'il y a dans l'enclos pour faire la course
Pour terminer une fois la descente, vous devrez enchainer 3 posts d'affiler sans vous faire interrompre par un adversaire (avec au minimum une heure entre deux posts), par exemple, si Shinji fait 3 posts, il aura finit un tour et pourra garder son animal (ou en changer) pour faire une autre série de 3 post, et ce quel que soit les difficulté de son coéquipier. Au total, il doit y avoir 3 passage de glisseur d'une même équipe sur la ligne d'arrivée pour gagner.
Pas d'ordre de postage imposé, vous rp quand vous voulez, au rythme que vous voulez, les triple posts étant fortement encouragés pour les Glisseurs

Toji à aussi le plein pouvoir pour sanctionner, même l'exclusion, que ça soit juste ou non d'ailleurs.

à l'instant où il n'y a plus de glisseurs dans une équipe, elle a perdu.

Si question MP/HRP
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8355
Popularité: -662
Intégrité: -550

Lun 9 Mai 2011 - 20:41


    Le tournois avait l'air bien, mais les renseignements donnés n'étaient pas très détaillés. Les règles du jeu étaient claires. Mais jamais on ne m'avait dit qu'on allait se retrouver en haut d'une montagne enneigée ! Je me retrouvais donc là, avec un simple haut et une chemise par-dessus. Bizarrement, je boutonnais rapidement la chemise avant de voir les animaux mis à notre disposition. Du moins, je pensais qu'il s'agirait d'animaux, mais il y avait un marine parmi le troupeau. J'avais subitement envie de frapper quelqu'un, mais je m'étais rappelé que les montures devaient être consciente à la ligne d'arrivée pour gagner. Cela risquait de poser problème si je me m'étais à tuer le marine... Donc, la possibilité du marine était à exclure pour éviter tout... accident.

    Tout en frottant énergiquement mes bras, je passais devant chacune des montures afin de les inspecter. Je m'arrêtais devant la dernière, un mouton tondu qui tremblait deux fois plus que moi. Nous devions certainement tout deux espérer arriver rapidement en bas afin de pouvoir se mettre au chaud. C'était en le voyant ainsi que j'eus une idée : pourquoi ne pas doper un peu chacune de nos montures ? Je m'approchais du mouton qui avait bien trop froid pour s'enfuir et lui plantai mes deux doigts dans sa chair. Pour avoir le plus de chance de gagner, j'allais leur mettre la totale ! Pour le mouton, une bonne dose de testostérones ! Ses poils repousseront lors de la descente, et même ses muscles risquaient de sentir quelques effets. Le seul problème était qu'il risquait d'avoir envie de la chèvre... Mais il s'agissait des risques du jeu !

    Au prochain. J'étais maintenant face au vieux marine. Lui, je ne pouvais faire grand chose. En faite, je n'en avais même pas envie. Mais par souci de victoire, je lui injectai quelques hormones de croissances et de vigueurs pour qu'il puisse tenir au moins la durée de la descente. A la limite, il pourrait servir de luge. Avec cela, le marine suffisamment malin devina que je possédais quelques pouvoirs sur les corps. Et pour lui donner envie d'arriver rapidement en bas, je le prévins que je pouvais aussi changer le sexe de n'importe quelle personne, et que s'il n'arrivait pas avant l'équipe adverse à la ligne d'arrivé, je risquais fort de m'amuser à des remodelages corporelles. Lui n'avait peut-être pas d'yeux, mais les autres si, et il ne risquera plus d'avoir beaucoup d'amis après cela.

    Pour finir, me voilà devant une tortue géante. Alors là, je n'avais absolument aucune idée de quoi lui faire. Des tortues s'étaient lents de nature, même des hormones ne pourraient arranger ça... Mais pourquoi prendre des animaux aussi ? Des planches de bois ou une luge ferait parfaitement l'affaire... Ah ! La voilà l'idée ! Croisant les mains, je m'injectais quelques hormones de croissance qui décuplèrent le volume de mes muscles des bras. Contournant la tortue, je frappais deux de ses pattes qui rentrèrent immédiatement dans la carapace. Et comme s'il avait prémédité la suite, il rentra aussi ses autres membres. Je me positionnais ensuite derrière la tortue, tenant l'un des trous et le poussant de toutes mes forces. Dès que la carapace commença à glisser sur la neige, je sautais dessus et m'assis confortablement en tailleur. Vu la taille de la tortue, j'avais assez d'espace pour tenir là-dessus. La carapace prenait de plus en plus de vitesse au fur et à mesure qu'on descendait, et je voyais déjà le début des poils du mouton qui poussaient en haut de la montagne. J’espérais qu'il allait se dépêcher de descendre, au moins pour venir me remercier.
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Yasmeen Al'Faris


Feuille de personnage
Dorikis: 2559
Popularité: 71
Intégrité: 12

Lun 9 Mai 2011 - 23:28

Je crois fermement en mes capacités de baratinage, mais là je dois dire que j'ai un petit stress. Le Marine aveugle a pas du tout l'air de vouloir coopérer malgré les menaces de Rey. D'autant que cet idiot lui a fait pousser des muscles qui ressemblent maintenant à des melons ! Là, faut la jouer fine ma ptite Yasmeen ou c'est sur les fesses que tu feras la descente. Ou sur le visage.

Il s'enfuit ! criais-je au Marine aveugle
Hein ? répondit le soldat en regardant (façon de parler) dans tous les directions telle une girouette à casquette.
Le mec aux hormones et ses potes, ils se barrent sur une tortue géante et un mouton bodybuldé ! Faut pas que ces sales pirates s'échappent sergent !
Caporal
Pardon, caporal. En avant, pour la justiiice et tout ça !
Où il est parti ce sac à glandes de merde ? Heu...attendez une minute. Ils devaient pas être trois ?
Ils sont partis par là ! Dis-je en désignant inutilement la pente. Ah ouai, c'est vrai, il est aveugle. On oublie vite ce genre de détail. Et pour la femme...ben...c'est une muette et elle a été avec Hormonal-man sur le dos de la tortue. Une pierre deux coups si on les choppe.
Mais...c'est de la triche ! C'est une personne par monture !
Ouip
Sales pirates, fallait s'y attendre ! La femelle a pas osé se mesurer à moi pour la descente ! J'enraaaage !!!
Écoutez on peut les chopper mais faudrait qu'on s'entraide. Vous voyez s't'arbre là ? Ah, non, vous pouvez pas, désolé. Celui qui est trois pas en avant et cinq vers la gauche. Vous me le déracinez et on s'en sert comme embarcation des neiges
Ok ça me va. Qui t'es toi au fait ?
Chasseuse de prime, j'ai été engagé par l'équipe d'en face. Long à expliquer. Mais faut pas s'inquiéter on partagera la récompense hein !
Peuh, les Chasseurs ! A peine mieux que les Pirates !
Parles pas autant ! Ils prennent de l'avance !
J'y vais j'y vais ! Justiiiiceuuuu !

Le Marine aveugle fit trois pas en avant puis six pas sur le côté, c'est à dire un pas de plus que ce que je lui ai dit. Ce qui eu pour conséquence directe de le faire entrer en contact nasale avec le sapin. Il grommela des obscénités puis déracina le végétal comme une femme cueillerait une fleur. Une fleur de quinze mètres de haut. Il s’essaya au milieu de notre "char" improvisé en tatonnant et je me suis fermement attachée à sa ceinture avec ma main droite, posant mon fusil sur son épaule et le maintenant en place avec mon bras gauche. Pas très confortable mais je ferai avec. J'ai hurlé "GO !" et on a franchit la ligne de départ. Un détail titille quand même ma curiosité: comment on manœuvre un arbre lancé à pleine vitesse ?
avatar
Trinita


Feuille de personnage
Dorikis: 4358
Popularité: 148
Intégrité: 106

Mar 10 Mai 2011 - 14:39


Ah ça pique les yeux hein tout ce rose ? Ben ouais mais y faudra vous y faire. Sinon, ptite intro sur l'air des Elfes de Green Elven, en réponse/hommage au post de TnT qui était bien délire. Ouaip, il faut marquer le coup.

Il est gay, il est élancé
Animal fragile et maniéré
Pour son partenaaaire, il était fait
Le flamaaand rooose de Reeei.

Brahem.

Mais si je vous balance ça comme ça, c'est pas anodin non plus. Sérieusement, pour notre Rei guindé, c'est une fleur qu'ils lui ont fait de proposer cet oiseau là, en face. Sitôt qu'il a eu vu les choix qui s'offraient à lui, il s'est orienté vers le piaf. L'air aussi précieux ( prétencieux ? ) l'homme que l'animal, ils se sont toisés quelques secondes. Tu tla joues, jme la joue ? Copain, toi ! Ouais, mieux vaut toi qu'un autre, vendu mon pote. Hop, l'affaire est dans le sac.

Pas une once d'hésitation, le beau gosse passe en mode Centaure et soulève du sol les trois kilos cinq de sa monture. Qui piaille très fort mais sans se départir de sa classe - cela pourrait-il en être autrement ? - pour signaler à l'autre que le tarif s'élèvera à un coup de bec par plume abîmée à l'arrivée. Les rôles sont inversés, le Rei tout nouvellement monture fixe langoureusement sa dernière conquête, qui tremble très fort dans ses bras. T'inquiète bébé, il gère un max, t'as rien à craindre. Et c'est parti.

Le couple s'élance sur la neige sous une pluie d'étoiles filantes. Un arc en ciel se forme sur leur sillage, les traces dans la poudreuse prennent la forme amoureuse d'un cœur. Le public fond devant cette scène si émouvante, les " c'est miiignooon" fusent depuis les quatre coins des tribunes. Des milliers de paires d'yeux immenses ( dix fois plus grands que la logique humaine le voudrait, pour rivaliser avec les meilleurs Shojos y faut c'qu'y faut ) brillent de bonheur, envient Juliette que Reiméo tient très fort dans ses bras, toujours avec la délicatesse d'un ange.

Ça y est, ils sont partis et dévalent la pente sans détacher leur regard l'un de l'autre. Le pouvoir de l'amour trouvera son chemin ! À eux la croisière aux Bahamas ! À eux les dîners aux chandelles en tête à tête dans les hôtels 6 étoiles les plus chics de Grand Line ! Le pouvoir de l'amour vaincra !

So gay.
avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mar 10 Mai 2011 - 15:39

Shinji débarquait au sommet de cette montagne qu'il avait pour objectif de dévaler à toutes vitesses. Il tapota sa poche qui renfermait plusieurs centaines de milliers de berrys au cas où il ferait la rencontre de l'arbitre. Ne sait on jamais ... Quand Minos arriva derrière lui, il lui sembla que l'équipe adverse prit peur. Ils affrontaient un géant, Etait ce dans les règles ? Question idiote, les règles de quoi, du Davy Back Fight ? Hahahahah !!

Le plus rapide à la fuite fut ce type qui semblait prendre un malin plaisir à créer de nouveaux orifices aux animaux qu'il rencontrait à l'aide de ses ongles. Alors que Kaetsuro se demandait s'il ferait la même chose à la charmante demoiselle, il put analyser les effets de cette supercherie, le mouton se gonfla de muscles et prit un air assuré avant de se remettre à trembler lamentablement. Peut être que ses poils repousseraient après, mais cela semblerait curieux ... La rouquine quand à elle tourna à son avantage la cécité de sa monture qui tomba dans la panneau rapidement. Un marine quoi, on ne peut pas en tirer grand chose excepté quelques vers du nez.

Le regard de Nigawarai se porta vers les montures qui étaient à la disposition de son équipe. Ses yeux s'arrêtèrent et se mirent à briller à la vue du flamant rose qui l'attendait. Il se voyait déjà remporter la course sur son dos dans les minutes à suivre. Quand le pirate sortit enfin de sa rêverie, Rei, son collègue lui planta un poignard dans le dos en attrapant langoureusement l'érotique animale pour s'engouffrer sur la piste de course ou de danse qui sait, avec lui. La seconde qui suivit, le pied du blond écrasa un animale un peu mou qui poussa un crie ridicule sous le poids du jeune homme qui faisait pourtant attention à sa ligne. Shinji en pointant du doigt l'horizon balaya de son autre jambe le sol enneigé pour faire démarrer sa monture qui glissa avec un air choqué vers la pente avant de prendre de plus en plus de vitesse ...

Enfin ça c'est ce que l'astronome avait prévue mais il avait frappé si fort le sol que sa monture skate et lui décolèrent sur le champ. La pente descendait, eux avaient avancé droit. Le Navigateur saisit l'animal maintenant en danger, ne voulant pas prendre le risque de ré atterrir sur son corps flasque. Ils rejoignirent la pente en aillant récupéré l'avance qu'avait pris le binôme adverse. Shinji freina sa chute avec ses pieds et commençait à glisser normalement enfin, avec un orni machin dans les bras qui semblait rassuré jusqu'au moment où l'homme au bob le jeta devant pour sauter debout sur son dos et gagner en vitesse. Il passa à côté du marine aveugle sur son tronc d'arbre et en profita pour lui glisser deux mots :

-Dit Ossan, c'est très sympa de prendre avec toi ma copine Pirate ! Avec sa réputation de tueuse sanguinaire, j'avais peur qu'en la voyant tu ne te décides à la tuer ! merci pour tout j'te revaudrait ça mon pote !!
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mar 10 Mai 2011 - 17:51

Après avoir balancé sa petite "boutade", Shinji réussit à prendre de l'avance sur le corps glissant de sa monture qui semblait prendre gout au petit jeu. Elle devait souffrir le martyre mais son instinct de survie lui montrait le côté amusant de la chose, un détournement psychologique sans aucun doute. Kaetsuro se demanda ce que pouvait penser l'immense tortue qu'il venait de doubler alors qu'elle étai recroquevillée à faire pitié dans sa carapace. La vitesse qu'il prenait était affolante. Il vit rapidement s'esquisser devant lui un mur. 4 trous se dessinèrent sur sa parois. Lequel prendre ? Minos en avait parlé aux glisseurs avant qu'ils n'entament cette course folle. Nigawarai n'avait pas oublié les précieuses consignes du chasseur, garantes de leur victoire. Il se glissa donc avec assurance dans l'un des tunnels sans dangers.

Seulement une minute plus tard, il en ressortit avec panache et assurance. Une descente raide l'attendait malgré tout et afin de préserver sa monture, il la saisit dans l'envol qu'ils entamèrent. L'étrange animale semblait s'être jeté dans les bras de celui qui l'avait confondu avec un skate en le traitant comme un objet. Pas le temps de se remettre de ses émotions, L'homme au bob le replaça sans complexes sous ses pieds, une faille se dressait devant lui. Un pont permettait de passer de l'autre côté. Le blond devait se concentrer pour utiliser toute sa vitesse accumulée et la glisse de sa monture pour tracer tout droit sur l'unique passage au dessus du vide. il retint sa respiration et son octyro machin truc fusa à un centimètre des planches inégales.

Le courant d'air de son passage fit trembler ce pont visiblement fragile. Le blond aurait put être fier si la parois qui l'attendait de l'autre côté n'avait pas existé. malheureusement, il était obnubilé par le précipice et avait oublié d'analyser la sorti si bien qu'il fonçait droit dans le mur. Il attrapa son compagnon de route et se retourna pour s'écraser avec un bruit sourd contre le pan de mur qui l'accueillit à roche ouverte. Toute cette vitesse accumulée, perdue en un instant. C'était assez pathétique mais le champion ne se démonta pas pour autant. C'était loin d'être suffisant pour l'arrêter. Il bondit sans peine en tenant l'animale apeuré mais sauf pour arriver en haut de cet imprévu. Il allait repartir sans vérifier l'Etat de fatigue de son animal mais un grondement sourd derrière lui attira son attention. Sa chute n'avait quand même pas créer un avalanche de l'autre côté ... Si c'était le cas, il pouvait s'inquiéter pour Rei et ce précieux flamant rose ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
Minos
Donneur de récompenses
°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4306
Popularité: +340
Intégrité: -109

Mar 10 Mai 2011 - 19:05

Maman serait fière de moi, je passe à la télé. Le climat est pas tip top, mais c'est rien comparé au fait qu'on soit si proche du ciel. Vivement qu'on soit tous en bas, avec une bonne boisson de guerrier et un beau paquet de fric pour servir de couverture. Je mire un peu l'équipe adverse. Le type qui tripote les animaux pour les faire grossir est une véritable honte pour le comité olympique des athlètes qu'on eu leurs muscles en travaillant. Là, une piquouse et hop, le truc prend en masse sans toucher un gramme de fonte. Sont pas proportionnés tes biscottos, vaut pas la technique naturelle ton tour de passe-passe. Je parie que t'es le genre de type qui, en découvrant son pouvoir, a immédiatement vérifié si son chibre aussi était un muscle.

Ca y est, départ lancé. je laisse les collègues faire mumuse en aval et le type à la tortue. Je regarde ce qu'il nous reste. Une chèvre, ça sera bon à bouffer pour fêter la victoire. J'ai un peu écouté les règles. En gros, les autres doivent faire un tour tous ensemble ou deux avec effectifs réduits. Bon, ben élaguons un peu, je compte pas avoir un bonhomme de neige pour marque de participation au jeu. Je matte ce qu'il reste. Une gonzesse avec une bombarde et une sniper qui cause avec sa monture.

J'arrache un beau sapin, roi des forêts, pète les racines pour avoir un bon tronc biseauté et je le plume un peu. On tape pas les femmes avec des roses à cause des épines qu'on dit, je suppose que ça marche aussi avec un arbre. Elle semble enfin prête à se lancer, ça tombe bien le batteur aussi est prêt. Je mets mon pied sur les racines de leur tronc et me marre intérieurement en imaginant comment elle comptait devenir une fusée avec un arbre et deux culs posés dessus. Un sapin dans la neige dont on n'a pas retiré les branches, ça glisse aussi bien qu'un râteau dans la vase. Comme dans les tests de force au marteau à la foire, j'abats mon rondin à huit mains sur le joli petit couple. La fille semble en réchapper, mais le Caporal a pas vu le coup venir. L'a droit à un corps inerte pour monture la gamine et ça va se compliquer pour elle de tenir la distance.

Cible verrouillée, je tiens mon tronc façon javelot et je l'élance vers elle pour la harponner comme un gros poisson. Si elle en crève, j'affronterai la femme canon.

http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8355
Popularité: -662
Intégrité: -550

Mar 10 Mai 2011 - 19:39


    Jamais je n'aurais pensé dévaler le long d'une montagne sur la carapace d'une tortue géante ! Pourtant, je devais avouer que c'était plutôt plaisant si on omettait le froid hivernale qui régnait ainsi que la difficulté à manier une luge si imposante. Le problème principal était d'éviter les arbres qui se trouvaient sur notre trajectoire. En faite, je devais me laisser glisser sur l'un des côtés de la carapace et me trainer dans la neige tout en tenant l'un des trous pour ne pas tomber afin que la tortue tourne un peu au lieu d'heurter l'arbre. Deuxième problème : le froid ! Dès que je remontais sur la carapace, les cheveux blancs au lieu du bleu, je frottais énergiquement mes bras pour me réchauffer un minimum. J'avais plus que hâte de terminer cette course !

    Pire que le froid, la fraicheur du vent qui venait percuter mon corps déjà gelé. Et plus on descendait, plus vite allait la tortue donc plus le vent était fort. Je m'étais même demandé si je ne pouvais pas rentrer à l'intérieur de la carapace pour me mettre un peu à l'abri, mais je n'avais pas envie de la déranger dans son intimité. Tant pis, je prendrais mon mal en patience. Mais dès que je serais en bas, je prendrais n'importe quoi qui pourrait me réchauffer. Et s'il n'y avait rien, je volerai un habit à l'un des participants !

    Lorsque je remontais sur la tortue après l'avoir fait tourner une énième fois, je vis un blondinet fuser à côté de moi. Je le suivis du regard, jusqu'à un mur troué ! Le blond passa par l'un des trous, mais comment cette tortue pourrait faire ça ? En plus, il était trop tard pour tourner et essayer de contourner le mur. Et on allait trop vite pour s'arrêter avant ! Il n'y avait donc qu'une seule solution... Faire ses prières ! J’agrippais l'un des trous de la carapace pour éviter de tomber, et je fermais les yeux car je n'avais aucunement envie de voir ce qui allait advenir de moi ! Boum ! La carapace percuta le mur et je glissais le long de la carapace jusqu'à me cogner latéralement contre le mur, bien que j'étais encore sur la tortue. Un liquide chaud coulant sur mon épaule gauche m'indiqua qu'il y avait un petit problème. Et un bruit me fit tourner la tête. Une roche appartenant au mur tomba juste à côté de moi sur la carapace ! Je regardais ensuite le mur, il était fissuré de toute part et il tombait lentement en ruine. Cela prit plus d'une minute, certes. Mais la disparition du mur permit à la carapace de recommencer à prendre de la vitesse, bien que cela se faisait très progressivement. Je me demandais si la tortue ne s'était pas cognée à l'intérieur de la carapace... En tout cas, c'était du solide ! Avec sa dureté et la vitesse de la descente, elle avait démoli un mur !

    Tandis que la tortue recommençait à descendre, je nettoyais sa carapace des différentes pierres tombées dessus en les envoyant dans la neige autour. Puis je devais m'occuper de mon épaule. Je pouvais encore le bouger, bien que cela était douloureux. Dans tout les cas, je n'avais pas envie de me soigner, la chaleur du sang me réchauffait... Mais j'allais pas me laisser vider de mon sang pour avoir chaud ! Me piquant l'épaule en grimaçant, je m'injectais quelques hormones pour accélérer la régénération de la peau afin de fermer la plaie tout en espérant qu'il n'y aura plus de murs après. Pendant ce temps, un autre bruit, mais plus fort qu'avant retentit dans la montagne... Une avalanche ??
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Yasmeen Al'Faris


Feuille de personnage
Dorikis: 2559
Popularité: 71
Intégrité: 12

Mar 10 Mai 2011 - 20:18

Le blondinet passa en trombe à côté de moi en criant une sorte d'injure que je n'entendis qu’à moitié à cause du vent qui siffle à mes oreilles. Le Caporal aussi avait aussi capté quelque chose.

Qu'est-ce qu'il dit ? Hurla-t-il en tournant légèrement la tête vers moi
Je suis pas sûr. Quelque chose à propos de ta mère, une poulpe bicéphale et un bar miteux je crois. J'ai pas pigé les termes techniques
Le visage de ma monture/compère passa par grosso modo toutes les variantes de rouges possible et dû sûrement en inventer des nouvelles au passage
L'enfoiré. Maintenant C'EST LA G... !!!

Le coup du sapin venu du ciel, là je dois avouer que je ne l'ai pas vu venir car pour ce que j'en sais les arbres ne sont pas censés voler. J'allais tenté d'expliquer ça au tas-de-planche-qui-s'ignore lorsqu'il s'est abattu façon météorite sur la piste blanche, en profitant pour déclencher un mini-tsunami neigeux. Le Caporal fut touché par une grosse branche alors que le sapin passait légèrement au dessus de nous et une grosse estafilade rouge zébra son front avant qu'il ne pique du nez sur notre embarcation de fortune. J'ai resserré mon étreinte sur sa ceinture pour l'empêcher de tomber. Avec une main sur arme et l'autre tenant un poids mort c'est vraiment pas facile de rester en équilibre. Je ne pu que serrer les cuisses sur le conifère que j'ai entre les jambes, mes jambes se prenant plusieurs échardes dans l'opération. Un grondement sourd se fit entendre dans mon dos. La curiosité me fit me retourner.

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik !

Le projectile de Minos a ricoché sur d'autres arbres qui n'en demandaient pas tant et les déracina avant de s'écraser pour de bon contre un rocher particulièrement imposant. L'une des fonction d'une forêt, outre le fait de servir de mangeoire à écureuils, c'est de maintenir les éléments instables en place. Comme, disons, de la neige. Libérée des racines celle-ci se mit à dévaler la pente.

Quand je parlais de "tsunami", je rigolais pas
Une vague neigeuse d'une bonne dizaine de mètre se mit à ma poursuite dans un grondement à faire trembler les plus hauts pics de la montagne.

A
VA
LANCHE !

Un sapin ne bat pas des millions de molécules d'H2O à la course: ces salopards jouent en équipe. Je me fis proprement ingurgitée par le nuage de flocons de neige se déplaçant horizontalement. Faut-il préciser que j'ai crié ?
Invité
Invité


Mar 10 Mai 2011 - 21:02

Enfin, enfin avait lieu le Devil Back Fight tant attendu par la jeune mécanicienne qui ne se séparait jamais de ses bazookas. Il était rare de la voire s’esclaffer pour une vulgaire compétition, mais, aujourd’hui faisait place à un grand défis, celui du mythique DBF. Son équipe, composée d’une autre femme et d’un homme partirent bien avant elle en prenant chacun leurs montures après y avoir réfléchi astucieusement. Shimika n’en avait que faire de l’allure de sa monture, et pour preuve elle se retrouva avec un mouton pelé à priori dopé par l’homme de son équipe à coup d’hormones qui referaient pousser ses poils lors de la descente pour qu’il s’habitue mieux au froid. Souriante, elle attrapa le coup de sa monture pour la soulever un peu et l’analyser des pattes à la tête.

: Parfait, un peu de tuning et tu pourras même te prendre pour une luge.

Shimika relâcha le mouton qui n’avait pas encore réalisé qu’il allait subir un petit relooking dans les minutes suivantes. Elle s’avança vers la cage où avaient étaient enfermés les animaux et en arrache plusieurs barreaux grâce à une de ses dagues s’en servant comme levier. La cage n’était pas très solide, elle n’avait pas était soudée par la mécanicienne.

: Tsss ce n’est que du travail d’amateur. Aller, à nous deux le kebab !

Shimika sortie de ses affaires une petite visseuse et des vis en acier inoxydable qu’elle avait volé la veille sur un panneau de signalisation. En tant que bonne mécanicienne Shimika se devait de faire un travail impeccable. Elle attrapa les pattes du mouton, trop occupé par sa propre survie au froid, une par une pour y viser l’extrémité de deux barreaux en fer de façon parallèle, à présent le mouton était équipé de ski… qui d’ailleurs ne pourraient plus jamais être enlevés. La femme fixa d’autres barreaux plus petits de façon perpendiculaire de façons à ce que les skis gardent toujours les mêmes écarts. Le mouton était à présent conscient de ce qui lui arrivé, il ne pouvait pas bouger, il ne pouvait plus se recoquiller sur lui-même, il était comme un animal empaillé. Seule sa tête et sa queue pouvaient encore bougés.

: Parfait ! C’est qui qui va descendre la colline sur son mouton chérie d’amour, mais oui c’est moi (en regardant son mouton dans les yeux)

Le mouton c’était un peu clamé, soudait il cru que sa dernière était arrivée. Shimika attrapa son bazooka dans son dos puis chercha dans ses pochettes à obus un de ceux qui servent à geler le sol. Heureusement que ses « obus » étaient assez petits, environ 15cm de longueur, et 5cm de diamètre. Elle retrouva enfin le fameux missile, un cylindre entouré d’une bande en scotch bleu qui fumait un peu, car il faut dire que la chose à l’intérieure était de l’azote réfrigéré sous forme liquide…mais même si le mélange avec d’autres produits chimiques rendait le missile instable, il n’en était pas moins efficace. Elle chargea dans son lance roquette le fameux missile puis, une fois l’angle de tir déterminé elle le tira vers le début de la pente qui au lieu d’être de la neige molle se transforma en une flaque de verglas. Shimika posa une main sur la tête du mouton qui regardait la scène effrayé.

: Dit moi mouton, tu à déjà vue Rasta Rocket ?

Sans trop ce soucier du mouton, Shimika le poussa tel un bobsleigh sur la neige pour se hisser dessus dés le début de la flaque de verglas qui donna une grande vitesse de départ. Le mouton entreprit enfin la course… avec les yeux ouvert en grand et urinant en continue. Puis d'un coup, Shimika remarqua qu'une avalanche était en train de se former.

: Oh oh, aprés le ski sur mouton, cela va t-il être le surf sur mouton ?

[/color]
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mar 10 Mai 2011 - 22:42



« Bwouaaaaaaaah.... »

Dans un long étirement je redonne vie un à un à mes muscles endormis, chaleureusement bercés par les doux rayons de soleil qui irradient la montagne. Bon sang c'qu'on peut être bien lorsqu'on est calé peinard pour faire sa sieste en plein soleil. Les doigts de pieds en éventails et un cocktail à porté de main, j'vous laisse deviner que j'ai pas mis longtemps à tomber dans les bras de Morphée. Rien de tel que des p'tites vacances peinard à la montagne tout frais payés par la ligue de DBF pour vous mettre de bonne humeur. Les yeux à moitié clos, je me laisse encore un peu bercé, oscillant entre mes rêves et la réalité..

C'est lorsque j'entends les bruits et les cris -de plus en plus fréquents- d'une bande d'excités en puissance que je m'souviens du rôle que j'ai à tenir en ce jour. Bien que cela m'oblige à quitter ma tranquillité plus tôt que je n'le voudrais, ce petit évènement devrait m'assurer une bonne rigolade de mon super point de vue. Dominant parfaitement la vallée depuis le petit chalet où je suis logé, j'ai un point de vue inégalé sur l'ensemble du parcours, dans ses moindres recoins.
Sans pour autant sortir de mon transat, je pose donc mon verre avant de déplier une longue vue et de commencer à scruter la course. Huhuhu voilà qui commence pas mal à ce qu'on dirait... En voilà des jeunes gens motivé en pleins d'entrain !

(...)
Houlà ! Mais que vois-je ? Une situation quelque peu chaotique et incompréhensible entre le fier Minos et la jeune Yasmeen... Voilà que la monture de celle-ci a perdu connaissance... ça ne lui laisse que peu de temps pour la réveiller, passer la ligne d'arrivée dans son état signerait sa disqualification. Taquin comme je suis, j'attendrai bien sûr qu'elle y soit pour lui mettre les faits sous les yeux héhéhé. C'est un peu comme le dopage de ce Reyson. Y a rien qui l'en empêche, si ce n'est ma facilité à casser les roustons des gars qui se rendent la vie trop facile. Mais bon... on va dire qu'il a des circonstances atténuantes.



En parlant de ça... Je sors distraitement de ma poche deux grosses enveloppes marrons, toutes deux remplies à raz bord de berrys. Léchant avec avidité mes doigts pour mieux compter les deux masses financière que j'ai dans les mains, je replonge dans mon argent avec cupidité. Par tous les enfers d'Impel down, je sens que ce DBF va être une bonne occaz' d'arrondir les fins de mois héhéhé. Perdu dans mes chiffres, j'entends à peine le sergent Karl revenir, une sacoche de seringues vides dans les bras.

« Patron ? » Me lance-il timidement, de peur de m'interrompre.

« Mouais ?... »

« J'ai fais ce que vous m'aviez demandé. Toutes les montures des Dominating chiefs ont reçu leur petite dose de calmant avant le départ. Elles ne devraient pas tarder à tomber de somnoler lorsque le produit fera effet, le froid rendant le composant moins agressif. »

« Hum... j'tai demandé de faire ça moi ? »
« Heu oui pat*... »
« J'cois pas non ! J'men souviendrais sinon. T'as fais ça tout seul comme un grand, compris ? »
« Heu... oui patron... »
« Bien. Maintenant laisse moi tranquille, j'ai un autre boulot à faire »



Tandis que mon subalterne repart au loin, je ressaisis ma lunette pour ne pas perdre de vue la course. Les premiers concurrents viennent alors d'arriver aux tunnels creusés par Minos dans la journée, ce qui promet d'être marrant. Le blondin s'y enfourne le premier, vite suivie par les autres glisseurs. A la sortie une sacrée surprise attend une partie d'entre eux. huhuhu. Un ptit cadeau de tonton Toji. Je saisis alors mon escargo-phone, me mettant en lien avec mes sbires disséminés un peu partout sur le trajet.

« Caporal Xan ? Tout est prêt ? »
« … »
« Parfait, attendez mon signal. »



Attention HRP :
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mar 10 Mai 2011 - 23:56

Shinji reprit sa course en se rendant compte que progressivement, les cris de panique de son surf étaient de moins en moins convaincants. Il n'allait pas s'endormir maintenant le vilain petit canard ?! De plus, Il reconnut en bas le véritable tunnel creusé par son complice. En effet, il s'agissait là carrément d'une montagne dans laquelle s'ouvraient 4 passages. Le blond choisit le bon bien évidemment en se rappelant précisément les consignes du chasseur de l'équipe qui remporterait à coups sures cette manche du Davy Back Fight.

De fines gouttes de pluie se mirent à tomber. Cela n'était pas pour déplaire à son moyen de locomotion qui semblait être du genre athlétique, enfin non, aquatique je veux dire. Ce dernier n'était plus du tout impressionné par la chute qui les attendaient. Il gardait un oeil paresseux ouvert et semblait plus calme que jamais. C'était étrange ... Le pirate s'engouffra malgré tout dans le tunnel indiqué par le géant en croisant les doigts après avoir eut comme un doute au dernier moment. La tension montait au fur et à mesure qu'il avançait dans la noirceur de l'imposante montagne. Il avait une bonne avance sur les autres mais il ne pouvait pas se permettre de tomber dans un piège alors qu'il n'avait fait aucuns tours. La cruauté et l'ingéniosité de la brute n'étaient pas méconnues de Kaetsuro qui imaginait Minos tout excité à l'idée de confectionner des pièges sanglants et meurtriers dans cette montagne enneigée.

L'imagination du blond prit un tournant des plus inquiétants. Il avançait encore sans signe de dangers et cela alimentait son inquiétude croissante. Tomber dans le piège de sa propre équipe aurait été trop idiot, ils avaient mis ce système en place exprès pour piéger les autres, pourquoi doutait il, il aurait dut écouter avec une ferme attention les indications de son partenaire ... D'un coup une lumière éblouissante s'abattit sur Nigawarai qui crut qu'il était foutut mais en faites il s'agissait de la sortie du tunnel ! Le réconfort de cet instant prit une exagérée pour Shinji qui dansait déjà sur sa monture ... Sa foutu monture qui dormait. Alors qu'il sortait, il voyait en bas la ligne d'arrivée du premier tour et son fichu paillasson roupillait !

Il fit donc un dérapage forcé en sortant du tunnel, fort de son avance sur ses concurrents. La pluie s'était nettement accentuée depuis qu'il était entré dans la montagne et un torrent de flotte s'abattait sur le coureur dégouté qui saisit son bidulo machin octère qui se retrouva la tête en haut le bec ouvert un instant alors que le Navigateur réfléchissait à ce qu'il pouvait faire pour le réveiller. Le surf s'agita soudainement, il buvait l'eau qui tombait et semblait se remuer le poil avec délectation sous cette tempête torrentielle. La douche l'avait mis dans tous ses états mais il n'eut pas le temps de savourer puisque Shinji l'avait déjà remis à sa place pour enfin franchir la ligne qui marquait l'accomplissement de son premier tour.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mer 11 Mai 2011 - 0:10

Par ma longue vue je peux observer Shinji sortir comme prévu indemne des tunnels, le contraire aurait été étonnant.
Au même moment, le caporal Xan me demanda si le moment été venu. Non, non il n'était pas encore temps de mettre le plan 2 à exécution. Ce moment viendrait bientôt...

En attendant, Je sors mon petit calepin noire où je note le passage de Shinji à la ligne d'arrivée. De un, plus que deux autres. Mais qu'il ne crie pas trop vite victoire le blondin, maintenant arrêter il va devoir dire bonjour à madame avalanche qui a pris un raccourci par dessus les tunnels. Ça sent la poudreuse sur la ligne d'arrivée huhuhu. Avec un peu de bol elle amènera avec elle quelques autres participants. Morts espérons-le.

[Shinji a accompli 3 posts sans être réellement interrompu. point pour son équipe donc. Ne lui reste qu'à remonter tout ça et à recommencer.]
http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
Invité
Invité


Mer 11 Mai 2011 - 0:26

La course était déjà bien engagée, et tout les participant menés chacun leurs combats, Shimika son combat à elle était d’éviter que sa monture ne lui envoie trop de bave dans la figure. Son mouton qui à présent était aussi poilu qu’un maitre nageur de piscine, ne pouvait s’empêcher de se laisser glisser la bouche ouverte, les lèvre oscillant comme des vagues, et les yeux humide qui se couvraient de cristaux de glace. La jeune mécanicienne remarqua que son retard était un peu conséquent par rapport aux autres, elle décida donc de « tricher » un peu en utilisant son bazooka. Non pas pour tuer mais en guise d’engin de propulsion.

: Tien toi prêt Bambi !

Shimika avait nommé ainsi son mouton, il n’avait rien d’un cerf, mais il était aussi adroit que lui sur la neige. Tout en restant concentrée sur la course, elle fouilla dans ses poches pour en ressortir cette fois –ci un obus avec du scotch rouge, c’était un obus « mono cible », il était doté d’une grosse puissance de feu, mais pas très précis, mais la précision n’était pas utile pour ce que la jeune femme allait faire. Shimika positionna son bazooka sur l’épaule, mais à l’envers, le canon dirigé lui vers le sommet de la montagne avec une inclinaison précise. Car si elle venait à tirer trop vers le bas, sa monture s'envolerai avec le recul, le but était de la gardé collée au sol, mais en augmentant sa vitesse.

: J’espère seulement que personne ne pique nique dans la forêt sous peine de se ramasser une roquette dans la tête.

Shimika déverrouilla la sécurité du bazooka puis appuya sur la gâchette. Ce fut comme le passage en hyper espace dans star wars, du moins le même effet des étoiles sur le paysage. Même notre maniaque de la roquette avait du mal à garder les oreilles du mouton dans ses mains qui lui servaient de rennes. Le vent sifflé dans ses oreilles, elle avait intérêt à ne pas se planter, car sa lui serait fatale. Elle dépassa même l’avalanche et rattrapa ses coéquipiers, voir, leur passa devant, elle ne su pas trop si c’était des ennemis ou des amis, tout défilait trop vite, et du plus, la roquette qui avait était tiré avait explosé tout au sommet de la Montagne, on entendait déjà la glace craqué. A présent Shimika atteins peu à peu une sorte de mur de glace avec 4 tunnels.

: Et merde, je n’ai plus de roquettes sur moi, sinon j’aurais certainement peu péter la montagne et passé directe à travers… ou pas !

La mécanicienne foncée à présent vers l’ouverture qu’elle voyait se dessiner au loin et qui lui paraissait un bon choix, le choix du hasard.
avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mer 11 Mai 2011 - 1:54

Shinji passa enfin la fameuse ligne d'arrivée, en faisant gagner un premier point à son équipe. Il cessa d'imposer son poids à sa monture qu'il prit à bouts de bras afin de la féliciter pour sa ténacité. Celle ci semblait encore jubiler de cette averse qui glaçait le pirate jusqu'au sang. Elle semblait s'extasier jusqu'à ce que tout à coup, son visage se fige dans une étrange expression trop soudaine. Kaetsuro se retourna et put voir le mur de l'avalanche qu'il avait pressentit plus tôt. Elle arrivait en dépassant le sommet de la dernière montagne qu'il venait de passer. Lui qui devait remonter au sommet pour accomplir son second tour voyait un mur de neige le séparer de son objectif.

Après tout il concourait pour un Davy Back Fight, il ne s'attendait pas à ce que l'épreuve soit facile loin de là, mais aux vues des facilités qu'il avait eut à terminer sa première descente, disons qu'il se serait contenté d'en effectuer deux autres sans contraintes harassantes. Il ne pouvait pas simplement rester là à la constater bêtement. Elle était d'une violence remarquable. Il devait prendre les devants où il finirait écraser par des tonnes de neiges. Il courut donc à la rencontre du mur blanc qui s'approchait dans un bruit sourd, toujours son fidèle destrier en main.

Il gagna de plus en plus de vitesse si bien que malgré la faible monté au bas de la montagne il finit par réussir à effectuer son fameux Pluton Shoot. il décolla du sol et fusa comme une torpille droit devant lui en bravant les lois de la gravité. Son pied entra en contact avec la matière dangereusement rapide et compact. Il s'enfonça en profitant du choc de son impulsion pour s'engouffrer dans la vague à contre courant mais il avait eut trop confiance en sa force en pensant pouvoir la traverser par la force brute. Quand il sentit qu'il allait être emporté, il pivota sa jambe gauche pour trancher le mur dans lequel il s'était plongé, retardant l'inévitable moment où la neige l'engloutirait. Malgré ses efforts, c'est ce qui inéluctablement finit par se produire. Il roula dans la neige et retourna près de la ligne d'arrivée mais ses efforts n'étaient pas vains car en tranchant et en affrontant le mur de neige, il avait eut la force suffisante pour limiter le masse qui le recouvrait en s'approchant un maximum du dos de la vague.

Il put donc ressortir du déluge quelques secondes seulement après s'être fait emporté, évitant à lui et son compagnon un pénible étouffement. La pluie ne rassurait plus sa bestiole qui avait les yeux tournants sur eux même. Il était épuisé et déboussolé, le pirate allait enfin prendre un peu soin de lui puisqu'il s'engagea à toute allure vers le sommet pour entamer son deuxième tour avec l'orni truc dans les bras pour lui laisser le temps de prendre l'eau tranquillement. Grâce aux belles foulées de Nigawarai, le binôme serrait rapidement rendu au sommet enfin, il fallait l'espérer.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
Trinita


Feuille de personnage
Dorikis: 4358
Popularité: 148
Intégrité: 106

Mer 11 Mai 2011 - 5:44

C'est la balladeuh, la balladeuh des amoureux...

Ou pas.

Yéyé hey yo, écoute ça poto ! Yéyo j'fais du yoyo...

C'est le Devil Back Fight, autour d'eux qui bat son plein.
Ça s'balance des coups de latte et ça fraude avec entrain.
Ce n'est qu'arnaques, crimes et conflits pas botaniques.
Z'ont la niak et cultivent le délit diplomatique.
Les Berrys circulent en liasses pour s'payer les arbitr'
Tout c'qui compte, mettre les gaz, c'est pas un concours de rime
Sûr que le Rei et son piaf râflent l'or section frime
Pourtant y sait bien qu'son taf c'est pas de jouer au pitr'

Le déniv'lé il avale, la montagne, il dévale
Son colis tombe dans les vappes, y voit ça y dérape.
Se rattrape, ça gronde derrière. Check l'affaire, fais mon l'fier
L'avalanche est d'la partie, bordel mais c'est quoi ce trip ?
What the fuck ? Coup de flip ! Baffe le piaf, joue au bip-bip !
Range ses cliques, plie ses claques, trace plus vite qu'un mec sous crack
La monture toujours patraque, 'plètement à la ramasse.
Pour l'moment, rien à battre, l'essaie juste d'pas boire la tasse

Il arrive au péage, son ticket voie VIP
Pas d'obstacle sur son passage, cash entré sitôt sorti

la minute rose : ( à lire avec l'accent adéquat. Savez pas c'que ça veut dire ? Moi non plus )

Caresse alors le plumage, de l'oiseau endormi
Tendrement sous les ombrages, tire de sa léthargie
L'animal majestueux, tout tremblant mais bien vivant
Qui tend le coup gaiment, le cauchemar est derrière eux.


Kffrzz !!

Mais voilà la vague blanche, faire son retour en force.
Last tentative, dernière chance, Rei passe en mode Air Horse
Sort de la fôret, presque en transe, et s'élance, d'un Geppo...euh..d'un...Geppoorse ?
avatar
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Mer 11 Mai 2011 - 12:15

Shinji était réellement en bonne voie pour la victoire de son camp. L'ascension de la montagne était sur le point de s'achever et il arriverait sous peu à son point de départ. Après, il n'aurait qu'à se laisser glisser et qui sait, peut être même rattraperait ils leurs adversaires ... Tout ce qu'il espérait c'était de ne pas retrouver Rei et son flambant flamant rose hors jeu. Le poids de sa responsabilité dans ce match l'accablerait bien qu'il sait que dans l'ombre de la forêt sombre, rode un mal tout puissant qui lui sert de bonne étoile.

Connaissant Minos, il s'était peut être même déjà chargé de l'élimination des 3 participants adverses. ils avaient pris beaucoup de risques en étant tous glisseurs mais avec un géant à leur trousse, combien arriveraient en un seul morceau ? La pluie battante semblait apaiser la planche de surf poilue qui se reposait langoureusement dans les bras du blond qui continuait à bondir le plus rapidement possible vers la ligne de départ. Usant de sa technique du pas léger pour pouvoir prendre appuis sur la poudreuse sans s'enfoncer, il prit une avance non négligeable sur l'équipe adverse.

Enfin, il reconnut l'endroit d'où il était partit. Il courut de toutes ses forces et posa sa planche qui se réveilla en panique. Il mit son pied gauche sur le paillasson tout remué et le poussa énergiquement du pied droit pour dévaler à nouveau cette pente qu'il connaissait bien maintenant. Aucun risque de piège, les 3 gus étaient tous en route pour la ligne d'arrivée enfin, en théorie. Cette seconde descente allait certainement être encore plus simple pour Nigawarai qui comptait sur Rei pour tchecker le 2ème point. D'ailleurs il n'avait pas de nouvelles de lui. Sa monture était belle mais était elle réellement efficace pour une course en pleine montagne ? S'il devait le croiser inerte sur le côté du chemin il devrait tout remonter à nouveau ? Le blond semblait frais parce qu'il pensait là faire son dernier tour mais tout recommencer après avoir encaissé cette avalanche imprévue, il ne s'en sentait pas capable dans l'immédiat. D'ailleurs cette avalanche, aurait elle emporté le jolie duo ? Rei était peut être arrivé en bas avec une monture inerte, un frêle flamant dans les nuages.

Shinji ne devait pas s'inquiéter. Il était impossible que les 3 aient finalisés leurs tours en une descente, Minos était trop compétent. Il allait tracer vers la ligne d'arrivée et improviser, foncer et voir, comme d'hab quoi ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8355
Popularité: -662
Intégrité: -550

Mer 11 Mai 2011 - 14:41


    Une avalanche derrière, quoi de mieux pour se motiver à aller plus vite ? Mais l’amas de neige dévalait la montagne plus rapidement que nous… Je commençais à connaître la solidité de la carapace de la tortue, et je voyais sa grandeur. Mais elle se fera tout de même ensevelir sous la neige si on ne réussissait pas à aller plus vite ! Et comme si un seul problème ne suffisait pas, un ravin se dessinait devant nous. Pour passer de l’autre côté, il n’y avait qu’un simple pont de bois. Mais rien que la tortue était deux fois plus large que le pont ! Et on n’avait pas le temps de s’arrêter pour réfléchir avec l’avalanche derrière… Quand on ne sait pas quoi faire, il faut laisser faire. C’était avec cet état d’esprit que je m’accrochais simplement à la carapace tout en priant.

    C’était au niveau du pont que la neige avait atteint le bout de la carapace. Seulement, le poids de la tortue fit céder les fils qui soutenaient le pont et le tout s’écroula. Bien sûr, nous avec… Grande chute libre et je ne pouvais même pas voir ce qui nous attendait en bas car la tortue me bloquait la vue. Tout ce que je pouvais faire, c’était tenir l’un des trous de la carapace pour ne pas perdre ma monture et fermer les yeux en espérant que tout se passera bien. Franchement, pourquoi avais-je participé à ce tournoi ?

    Plouf ! Je sentis mon corps se mouiller, mais ma force me quitta dans le même temps. De l’eau se trouvait donc au fond du ravin, et la chute nous mena directement sous l’eau. Heureusement, je me trouvais sur la carapace de la tortue ce qui m’empêcha de faire un plat mortel. Mais j’étais un détenteur de fruit du démon, et par conséquent je ne savais pas nager. C’était la première fois que j’entrais en contact avec de l’eau, mais je sentis que mes forces partaient, je n’arrivais même plus à bouger le petit doigt. Ma fin était-elle venue ? Mes yeux se fermaient peu à peu…

    Lorsque je rouvris les yeux, je pensais d’abord me retrouver au paradis. Ou plutôt en enfer, car il faisait assez sombre. Mais à bien y voir, je me trouvais encore sur la carapace de la tortue. Celle-ci avait tous membres dehors et nageait sur l’eau, avec moi à la surface. J’ignorais si elle en avait conscience, mais elle venait de me sauver la vie ! En levant la tête, on voyait difficilement le ciel. Le ravin était très profond… Au moins, on avait fait la descente de la montagne dans un temps record, mais où se trouvait la ligne d’arrivée ? Je n’en avais aucune idée…

    De la lumière provenait d’en face, les parois de la montagne s’y arrêtaient. Le courant nous porta jusque là bas et un magnifique paysage toujours fait de neige se dessina sous nos yeux. Derrière nous, on pouvait voir la grandeur de la montagne sur laquelle on se trouvait auparavant. Des bruits me firent tourner la tête sur le côté. Il y avait une grande banderole qui indiquait la ligne d’arrivée de la course et plusieurs journalistes s’y trouvaient, sûrement pour assister au tournoi. Le nom de Shinji sortait de la plupart des bouches, le blondinet était-il déjà arrivé ? Peu à peu, les journalistes se tournèrent vers moi et m’appelèrent comme pour me rappeler que la ligne d’arrivée se trouvait là. Ils étaient marrants… Comment je faisais pour sortir la tortue de l’eau ? Elle semblait préférer nager que marcher ! Maudits animaux… La chute du ravin était un raccourcie, mais si ça continuait on allait encore s’éloigner de la ligne d’arrivée… C’était en voyant un banquet près des journalistes que j’eus une idée. Mettant les mains de part et d’autre de ma bouche, je leur criai :

    " 25 000 berrys pour celui qui fait sortir la tortue de l’eau en posant de la nourriture sur la ligne d’arrivée ! "

    Aussitôt, les journalistes se ruèrent sur le banquet et posèrent toutes sortes de nourritures sur la ligne d’arrivée. Seulement, certains n’étaient pas très futés et prirent de la viande… Heureusement, quelques uns pensèrent à la salade. Il me restait plus qu’à tourner la tête de la tortue avec mes mains pour qu’elle voie la nourriture. Un filet de bave qui pouvait se confondre avec l’eau s’écoula de sa bouche et il retourna sur la terre ferme. La ligne d’arrivée se trouvant à une dizaine de mètres, la tortue prit quelques minutes avant d’y parvenir et de commencer à manger. Lorsque je descendis de la tortue, plusieurs journalistes vinrent à mon encontre pour récupérer l’argent de ma proposition. Mais ils avaient tous oublié une chose : je suis un pirate ! L’argent et la trahison font parti de mon quotidien !
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Invité
Invité


Mer 11 Mai 2011 - 19:37

L’embranchement des 4 tunnels approchait de plus en plus, il fallait à tout prix en choisir un au hasard, Shimika ferma les yeux, dirigea sa monture en se penchant un peu sur le coté et se retrouva face à un tunnel sombre dont ont apercevait pas la lumière du jour de l’autre coté. La mécanicienne s’y engouffra puis se retrouva dans le noir, ne se dirigeant que vers l’avant en espérant ne pas tomber dans un cul de sac. Au bout de deux longues minutes passées dans le tunnel, Shimika entrevit une ouverture, le soleil s’engouffrait par un point droit devant elle. Soudain tout le tunnel se m’y à grogner et d’un coup il s’effondra, elle vit le trou se boucher et en un instant, il n’y avait plus aucun trace de lumière.

: ET MERDE !

Shimika, à l’aide de ses grosse chaussures à semelle renforcée, tenta de freiné mais n’arriva qu’a faire renverser son moyen de transport qui fit de long tonneaux jusqu'à s’écraser contre le mur de pierre qui à présent obstrué la voie. Il fallu à la jeune fille une trentaine de secondes pour se relever, elle avait mal un peu partout, et sa monture n’arrivait plus à se lever, mais pas étonnant car ses pattes étaient raccordées par des barres en acier. Shimika se retourna pour voir si elle pouvait encore faire demi-tour, mais elle tomba nez à nez avec un second mur de pierre.

: J’hallucine, ont m’en veut où quoi !? Je suis trop belle, sa doit être sa !

L’air disponible dans le tunnel n’allait pas resté éternellement, il fallait à tout prix que Shimika en sorte, et gagne sa descente. Elle chercha comment dégager les pierres qui l’empêchaient de passer. Avec son couteau elle donna des petits coups et s’aperçut que la roche était assez friable, mais il lui faudrait du temps pour se faire un chemin digne de la taille d’un être humain. Elle passa en revue dans sa tête tout les éléments qui étaient à sa disposition, elle avait avec elle un bazooka avec aucune roquette, deux dagues, un mouton en ski gonflé à la testostérone à présent recouvert de fourrure intense et son cerveau.

: Ah j’ai trouvé ! Toi le mouton je vais libérer tes jambes et tu ma m’aider à m’échapper de sa.

Shimika enleva les skis du mouton puis l’amena vers elle, il avait fière allure dans sa nouvelle toison blanche comme la neige. Avec un couteau tournevis, la mécano commença à démonté son bazooka et en retira tout le matériel de propulsion des missiles qui était composé d’un gros ressort renforcé pour une détente rapide des missiles. Il ne lui fallut que cinq minutes pour créer un objet étrange, un objet aussi gros qu’une canette de coca, c’était le gros ressort qui était compressé au maximum, suivit d’un ustensile avec une gâchette pour relâcher la pression du ressort pour qu’il se détende à une vitesse extrême, aussi rapide qu’une balle. Shimika positionna le dispositif entre deux pierres grâce à un trou creusé avec une de ses dagues puis recula contre le mur qui bouché à présent l’entrée. Si tout se passé comme voulu, le ressort, compressé entre les deux cailloux, les ferraient exploser grâce à la pression exercé des deux cotés. Mais avant, la mécanicienne attrapa le mouton et se hissa dessus en gardant dans la main la gâchette reliée par un câble au ressort.

: Bambi, dés que le mur explose, tu fonce dedans, l’absence des cailloux en fera tomber d’autres, donc il faut passer avant que cela se re bloque.

Le mouton ne comprenait pas un mot mais il savait qu’il allait se passer quelque chose, et que s’il ne s’exécutait pas, il allait y passer. De toutes façon, le mouton était plutôt impatient de retourner dehors, l’obscurité de la caverne ne lui plaisait pas trop. Shimika appuya sur la gâchette, et d’un coup, le plus gros rocher explosa en millier de morceaux, ce qui dévoila un passage à peine assez grand pour laisser passer le mouton et la fille allongé sur son dos. La monture s’engouffra à toute vitesse dans le trou avant qu’il ne se rebouche. Shimika était à présent dehors, elle voyait au loin, en bas de la colline des maisons, elle avait passé le plus gros de l’épreuve. Elle enfonça ses talons dans les cotes du mouton qui accéléra d’un coup, il ne sentait quasiment plus le froid, et voulait manger l’herbe verte et grasse qui se trouvait au pied de la montagne.

Invité
Invité


Mer 11 Mai 2011 - 22:39

Le passage dans le tunnel était enfin terminé, c’était une victoire de plus pour la jeune femme dans sa vie de pirate. Maintenant il lui fallait finir cette maudite course avant qu’il ne lui arrive une autre connerie, et avant que sa monture ne soit trop fatiguée pour supporter la jeune femme. Shimika savait qu’il y avait des personnes déjà arrivée, elle se doutait bien que le temps passé dans la grotte avait était profitable à d’autres ayant pris le bon chemin. S’agrippant de toutes ses forces à la toison, Shimika regardait la ligne d’arrivée se rapprocher à chaque secondes, elle était palpable, ont sentait dans l’air le parfum de barbe à papa, des grillades, de la poudre utilisé pour les feux d’artifice tiré depuis que le premier concurrent était arrivé.

: Aller ! Courage Bambi, tu va y arriver, sinon tu me serviras de kebab, mais je te promets une belle récompense si tu ne flanche pas.

Pour gagner en aérodynamisme, Shimika s’allongea tellement sur le mouton, qu’elle failli disparaitre dans ses poils, les gens devant elle ne voyait que sa touffe de cheveux dépasser du mouton, ainsi que son gros cul qui dépassait derrière elle. Telle un GPS, elle guidait sa monture vers la foule de gens qui n’était plus qu’a 200 mètres, la neige qui leur servait de piste devenait de plus en plus dur, puis commençait à laisser place à des touffes d’herbes dont Shimika dû cacher la présence à son mouton pour éviter qu’il ne s’arrête brusquement et commence son diner. Elle plaça alors ses mains du coté de chaque œil du mouton, l’obligeant à regardé la petite prairie au loin, beaucoup plus au loin. La fougue de l’animal doubla, qui aurait dit qu’un mouton avait tant de force et de vivacité ? Shimika ne connaissait les moutons que sur des tournebroches verticaux en train de cuire durant des mois.

: J’y suis presque…encore un peu

La ligne d’arrivée était à 20, 19, 18,17, …Et d’un coup elle passa la ligne d’arrivée, sa joie était vive, les gens venaient la salué, tripoter son mouton qui 1 mètre après la ligne d’arrivé s’effondra sur le coté, faisant ainsi tombé sa cavalière sur le sol.

: Abruti de mouton ! Qui t’a permit de te coucher ?!

Shimika fit le tour du mouton, comme un constat pour un véhicule, puis comprit la chute du mouton, ses poils avaient tellement poussés, qu’il s’était emmêlé les pates dedans. Elle attrapa une de ses dagues puis coupa les poils du mouton, il avait les pattes à l’air libre, mais le reste du corps aussi, la mécanicienne n’était pas douée en coiffure, le mouton n’avait plus que de grandes touffes de laine par ci et par là, mais sinon il n’était pas très différent de l’état dans lequel il était à la ligne de départ.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant