AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'aube d'une nouvelle aventure inattendue !

Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Lun 22 Fév 2016 - 1:27

Me voilà de nouveau seul… sur une île plutôt isolée ma foi. Pourquoi suis-je seul ? Mahach ainsi que tous les autres m’ont « abandonnés », pourquoi ? Car le Capitaine a reçu une lettre, dans cette lettre un mot lui était adressé, je n’avais pas bien compris sur le moment mais à ce qu’il paraît il serait devenu papa durant notre voyage et du coup il a décidé de quitter cette vie remplie d’aventure. Quant aux autres ils ont décidés d’accompagner l’iroquois là-bas, Innocent, l’île où est la petite famille de Mahach pour qu’ils puissent eux aussi profiter de la vie et la vivre tranquillement.

Vu que j’étais le seul à ne pas vouloir arrêter mon aventure ici beh… j’ai fini par me retrouver seul, Xia elle a décidée de continuer son aventure mais pour le coup ailleurs, une experte en discrétion et en assassinat telle qu’elle n’avait pas vraiment sa place dans l’équipage de brute qu’on formait il est vrai.

Bon, c’est un abondons amiable, c’est moi après tout qui leur ai dit de me déposer sur cette île aux vues des circonstances. Bien sûr en tant qu’ex lieutenant de l’équipage des hyènes ils m’ont laissé des vivres et de quoi fumer aussi puis un log pose. Ahah, on n’aura bien rigolé, à vrai dire moi-même j’ai du mal à réaliser le fait qu’ils abandonnent l’aventure, comme ça limite sur un coup de tête… mais hélas je ne peux rien n’y faire.

Actuellement je suis assis sur le bord de la plage, fumant ma clope, en train de regarder la vieille bicoque des hyènes s’éloigner au loin, se dirigeant vers cette « paix », un monde bien utopique à mon goût. Comme-ci le gouvernement allait nous laisser en toute tranquillité après ce que l’on a effectué. Ce serait comme croire qu’aux contes de notre enfance, ceux qui ont toujours une belle fin.

Pour des pirates comme nous il n’y a jamais de belle fin, une fin ? Oui, belle ? Loin de là sauf si c’est sûr un énorme champ de bataille au nom de la liberté là, oui !

Cétait un honneur de combattre à leur côté ! Mais pour moi il faut que j’accomplisse encore beaucoup de chose. D’ailleurs je trouve qu’ils ne respectent pas leurs paroles, celle que l’on a fait à Kishishi lors de sa mort, qu’il vie à travers nous. Il n’était pas fait pour une vie paisible alors si il regarde les autres et pas moi il va s’emmerder ce con.

Après ce n’est pas la seule raison qui me pousse à ne pas prendre ma « retraite », j’ai envie de gloire, de renommée ou encore d’argent… . Je ne peux pas m’arrêter-là, une grande destinée m’attend.

Avant tout ça elle me paraissait si éloignée… et maintenant j’ai l’impression qu’elle est en train de me tendre une perche que je ne dois pas louper. Je sais ce que j’ai à faire, attendre que le log remarche, me construire un navire ou bien attendre qu’un navire passe et retourner dans East Blue, pour me trouver des compagnons de jeu et enfin réaliser encore quelque chose de plus gros que nous avons déjà accompli avec les hyènes fufufufu !

Je souris seul, dans mon coin, les habitants du coin ne doivent pas être au courant qu’ils vont avoir un nouvel habitant durant quelque temps. Il est vrai que je dois encore me faire une cabane et un feu si je veux survivre, ça me coûtera rien comparé à une auberge encore plus minable. Le bateau se fait loin, il est temps de passer au boulot. Le soleil est à son apogée dans les cieux, sans doute qu’il doit être midi. Il faut avouer que je commence à avoir la dalle… je vais devoir repousser de quelques minutes ce boulot qui m’attend !


Dernière édition par Daemon Wall le Lun 22 Fév 2016 - 18:44, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Lun 22 Fév 2016 - 18:36

Jai fouiné dans mes provisions que les ex-hyènes m’ont préparés et je n’en suis pas déçu ! Ce bœuf était très bon ! Parfaitement bien cuit, fondant à peine en bouche et un goût… exquis !

Je me suis mis à la tâche, je pars en pleine exploration avec mon petit sac à dos rempli de provision.

Faut que je me trouve un endroit dans lequel je pourrai rester quelques temps, faut que je m’entraîne et que je réfléchisse à un moyen pour me barrer de cette île ! J’avais déjà oublié à quel point l’atmosphère ici est lourde et chiante à vivre !

A peine deux minutes que je marche et je suis déjà tout transpirant.

Jai sorti mon sabre en parcourant la forêt pour découper les branches et autres obstacles gênants.
Cette forêt est entièrement recouverte d’un tapis de mousse, plutôt agréable au touché. On pourrait presque se croire dans un bon lit ! Fufu !


Je ramasse plusieurs branches sur le sol, elles vont me servir pour former les murs de ma future cabane, j’ai déjà tout le plan et tête eheh ! Heureusement que dans ma jeunesse j’ai vécu dans une île semblable à celle-là ! Bon, elle est encore plus hostile mais je vais survivre, ce n’est pas le souci.

Je fume, j’erre, je ramasse, découpe, tranche.

Le temps passe, je commence à avoir beaucoup de bois, le soleil est bien descendu, je dirais qu’il me reste bien encore une heure voire deux grand maximum. Je dois me dépêcher de fabriquer de la ficelle pour pouvoir raccorder tous le bois que j’ai récupéré. De plus qu’il faut que je me fasse un toit de feuille.

Il faut que je me bouge le cul. Je me hâte, je sifflote pour m’égayer dans la corvée, j’essuie les perles de sueurs d’un coup de manche. Je donne tout ce que j’ai.

Je commence à coller les bouts de bois aux uns et aux autres, je découpe des plantes dont la tige est assez grande pour pouvoir les assembler et faire une longue corde.

Je coupe la tête pour ensuite aplatir les tiges sur un caillou et les vider.

A la fin je dois attendre qu’elle sèche, en attendant je m’occupe de ramasser d’immense feuille qui vont me servir pour m’abriter.

La plupart des feuilles sont des feuilles de cocotier, quelle chance, je sais maintenant que si un jour je suis en pénurie d’eau ou de nourriture des cocotiers sont autour de moi.

Je ramène les feuilles, je forme un carré avec des bouts de bois qui font à peu près les dimensions de la cabane.

Le soleil est bien plus  bas que tout à l’heure, je commence même à voir une lueur rougeâtre se former autour, bientôt il fera noir, la nuit sera tombée, avant d’aller plus loin dans ma cabane, je me dois de faire un feu, pas le choix !
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mer 24 Fév 2016 - 4:38

Jai réussi à faire ce feu tant convoité, il m’a fallu un bout de bâton, le courber un peu, tendre une ficelle que j’avais fabriqué avec soin sur les bouts, coincer un autre petit bâton dans la corde pour enclencher une rotation très rapide du bout de bâton qui lui-même est plaqué sur un bout de bois. Pour caller ma main afin de tenir le bâton tournant à très vite j’ai mis un coquillage, tout ceci me pris déjà une bonne heure.

Tout était parfait, il me manquait plus qu’à tourner et cela à bien duré pendant une dizaine de minutes avant que puisse voir de la fumée sortant du bois par terre, je me suis donc par la suite empressé de ramener les quelques brindilles que j’ai ramassé plus tôt pour enfin voir apparaître les premières flammes en soufflant sur les cendres qui se sont produites.

Enfin, c’est lorsque j’ai vu les flammes que je me suis senti détendu et soulagé, un énorme sourire fend encore mon visage, j’ai tellement galéré à faire ce feu que j’aurais été même déçu si il n’aurait pas pris.

Jessuie de nouveau les gouttes de sueur sur mon front d’un coup de manche.

Je respire fortement, je me sens fatigué, épuisé. J’avais déjà pas mal avancé aujourd’hui pour fabriquer mon abri de fortune. Vu que le ciel est étoilé, je décide de repousser la fin de mon taudis à demain, je me sens trop vidé pour continuer. Le feu était le plus important, il me permet d’avoir un peu de chauffage durant la nuit glaciale et aussi d’y voir un peu dans cette sombre forêt.

Avant de m’allonger et dormir par précaution, je mets une bûche voire même deux pour qu’il ne s’arrête pas cette nuit ce con !

En tout cas, une fois allongé sur ce sol ma foi assez dur,  je ressens beaucoup de fierté et comme un poids qui s’enlève en moi. J’ai la force de sourire à pleine dent, en revanche ce qui pour garder l’œil ouvert j’ai plus de difficultés, il se ferme tout seul, à vrai dire je suis exténué mentalement et physiquement, Morphée ne demande qu’à me prendre dans ses bras et je vais la rejoindre de ce pas assez lourdement !

Ainsi, je me suis plongé dans un profond sommeil avec un grand sourire sous le doux crépitement des flammes pour lesquelles je me suis battu. Grâce à mes vêtements assez chauds, j’ai l’impression d’avoir une couverture, je ne suis donc pas glacé par la nuit si froide dû aux températures chaudes de l’île lors de la journée.

Les heures défilent, dans mon sommeil je rêve je repense aux Hyènes, aux peu d’aventures que nous avons vécu. Une expérience courte mais intense. Je pense de plus en plus à refaire de nouveau un équipage, vivre des aventures aussi palpitantes !

Je veux briller dans ce monde, brillé comme les étoiles qui sont au-dessus de ma tête à cette heure alors que je dors. Je rêve de célébrité, de richesse et surtout… d’une nouvelle famille un jour sans doute que je fonderai… non, les happy ending ce n’est pas pour les lascars comme-moi. En revanche il est vrai que j’aimerai bien avoir un héritier, pour que mon nom puisse continuer de vivre après ma mort qui surgira obligatoirement un jour.

Je rêve d’avoir un fils, je rêve qu’il sache tous mes exploits de pirate et qu’il soit fier de son père, je vois aussi une femme, magnifique ! Ayant des airs de Xia, les mêmes traits, le même parfum, doux, aro … .

CCCRRRRRRAAAAAAAAAAAACCCCCCCCC !!!!
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mer 24 Fév 2016 - 19:29

Ce craquement de bois m’a réveillé en sursaut, m’arrachant de mes rêves, je lance un regard circulaire devant moi, le feu crépite, je n’entends que lui. Ma respiration est rapide et forte, j’essaie de la contrôler afin de pouvoir mieux écouter.

Je force sur ma vue pour essayer de déceler quelque chose dans cette obscurité seulement légèrement éclairée par la faible luminosité du feu.

Pour jouer la carte de la sécurité, j’ai déployé une chambre noire sur le coup pour que la chose ou la personne qui a produit ce craquement sinistre ne puisse pas me voir. A ma grande surprise ! Je voyais en noir et blanc, dans mon immense chambre noire qui prit le campement ainsi qu’une partie de la forêt m’entourant. C’est tellement agréable, décidément ce pouvoir me réserve d’énormes bonnes surprises ! Je n’ai jamais vraiment testé mon pouvoir la nuit et je ne regrette pas de l’avoir fait maintenant !

Cependant, je dois mettre un terme à cet enthousiasme, ce n’est pas une personne qui avait produit ce bruit mais une bestiole, plus exactement un tigre, je le vois, là-bas en face, ses yeux brilles à travers les buissons, des yeux de démon, qui vous glaceraient le sang ! Fort heureusement que je ne suis pas du genre froussard. De plus que mon pouvoir est inutile contre lui, c’est bien connu que tous les félins sont nyctalopes.

Je dégaine doucement mon sabre qui crisse légèrement entre le frottement de la lame et celui du fourreau, il est tellement aigu qu’il en fait mal aux oreilles.

Latmosphère est tendue, nous nous regardons trop longtemps dans les yeux, je n’aime vraiment pas ça. Je glisse mon autre main à l’intérieur de mon kimono pour attraper mon pistolet dans une poche interne, j’exécute ça doucement pour ne pas affoler la bête.

Je dois l’avouer, je suis extrêmement tendu, je n’aime pas ce genre de situation, je trouve les animaux trop imprévisible comparé aux hommes.

Ma main s’enfonce de plus en plus dans mon habit, j’y suis presque !

Je commence à toucher le bout de la crosse de mon flingue quand je l’entends rugir et que je le vois de mon œil encore valide entamer sa course de prédateur d’un pas léger et rapide.

Cest en le voyant foncer à toute vitesse sur moi et en observant la distance qu’il parcourut en seulement quelques pas que j’ai réalisé que seulement le corps à corps sera efficace.

Je n’eus pas le temps de retirer ma main de mon kimono avant qu’il ne saute, c’est lors de son saut que je le vois ! A quelques centimètres de moi, son ventre est totalement exposé ! Avec mon bras droit je décide de lui donner un coup d’estoc qui finit par l’atteindre, déjà trop bien lancé la bête sauvage n’a pas pu s’empêcher de s’empaler sur mon sabre il a lancé en même temps un cri effroyable, mais, par la même occasion à cause de son poids inattendu il m’embarque avec lui dans sa chute.

En chutant ma tête s’est frappée violemment contre le sol me sonnant. Tout en même temps je sens la bête m’écraser, je ressens sa chaleur corporelle, je peux même sentir sa respiration de plus en plus faible. Le côté droit de son crâne vient s’écraser sur mon visage, je peux sentir son haleine puant le sang animal. Beurk ! Je suis à la limite de vomir !

Enfin, tout ce fini bien pour moi, la bête est morte au bout de quelques secondes. Ma chambre noire a disparue suite au choc crânien que j’ai encaissé. Ma tête a fini de tourner au bout de quelques minutes, respirant du mieux que je peux maintenant il me manque plus qu’à dégager la dépouille inconsciente du tigre et tout sera bon dans le meilleur des mondes… ou du moins ce sera meilleur tout court pour moi.

C'était court mais intense, en y repensant, j'ai vraiment eu de la chance qu'il se lance sur mon sabre lors de sa course sinon, il n'aurait fait qu'une bouchée de moi. Une expérience forte en adrénaline ! Fufufu !


Dernière édition par Daemon Wall le Mer 24 Fév 2016 - 22:49, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mer 24 Fév 2016 - 22:47

Suite à ce réveil brutal et à ses émotions intenses j’ai fini par me rendormir en toute tranquillité, alimentant le feu avant de me replonger dans un sommeil profond.

Je me suis réveillé pendant l’aurore, j’ai eu le droit dès le début de la journée à contempler un magnifique soleil levant tout en déjeunant.

Ce matin pour déjeuner, j’ai du bœuf séché et un peu de rhum. J’ai encore l’alcool super fort que Mahach m’a donné à Orange mais je préfère garder le reste pour un autre moment critique.

Je repense à la chance qui a été très présente pour moi, j’en ai des frissons !

En dégustant mon bœuf séché j’eus le droit à une visite fortuite d’un groupe de petit enfant du seul village présent sur l’île. Armés de cailloux ces petits cons m’en lancent ! Ce qui a pour don de me faire monter la moutarde et assez vite. Je veux finir ma cabane mais avant je dois les chasser.
Je me lève, les regardants rigoler et reculer.


Je plonge ma main gauche dans mon kimono, désirant choper mon flingue. Lorsque je mis la main sur la crosse et  je le pris bien en main et avant de leur montrer ma surprise je leur dis d’une voix froide et calme.

- Vous voulez jouer ?!

Je sors le pistolet brusquement, les enfants ont mis quelques secondes avant de réagir et commencent à crier.

Je le braque dans leur direction et je tire un coup sur le sol m’explosant de rire en les voyant courir aussi vite que du gibier. Je n’en peux plus de ma blague, je suis totalement écroulé de rire sur le sol, mon rire doit même résonner à travers l’immense forêt de cette île.

- AHAHAhAHAh ! Les cons ! Je n’allais pas buter des gamins tout de même.

Suite à quelques minutes de fou rire je me suis remis à la tâche, je continue de construire mon abri en gardant un œil sur le feu. Je rattache les bouts de bois ensemble grâce à la ficelle que j’ai construite et je finis par assembler les différents murs, les accrochant les uns aux autres tout en les enfonçant légèrement dans le sol pour qu’ils tiennent. Cela m’a bien pris la matinée !

Pour finir il ne me manque plus qu’à installer ce maudit toit de feuille que j’ai juste à déposer et comme abri ça m’ira très bien.

Une fois la cabane fini je m’assois contre le tronc d’un arbre, soufflant un bon coup et essuyant la sueur sur mon front. Je m’allume une clope méritée, pendant que je fume au loin des échos de voix parviennent jusqu’où je suis, bizarre, j’ai un mauvais pressentiment.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mer 24 Fév 2016 - 23:36

Cette fois, en cas de pépin, mon arme à feu est coincée dans ma ceinture, mon sabre est comme à son habitude à portée. Les voix depuis tout à l’heure ne cessent de se rapprocher, je décide même de prendre l’initiative et de monter en haut d’un cocotier. Bien que cette ascension est difficile j’y arrive en m’aidant d’une ficelle fait maison que je coince derrière le cocotier et j’enroule les deux extrémités à mes mains ainsi je la fais glisser en haut et j’ai juste quasiment à forcer sur mes pieds et jambes pour monter.

Je suis en embuscade sur le cocotier, j’en profite même pour choper deux noix de cocos, pratique à la place des balles. Je les vois enfin ! Il s’agit du groupe d’enfant de tout à l’heure, les saligauds, apparemment ma blague n’était pas à leurs goûts et ils ont ramené leurs parents, enfin surtout leurs pères. En comptant les enfants et les pères, ils sont une dizaine dont seulement cinq armés. Leurs armes plutôt primitives, des lances et des haches. Cela se voit que ce n’est qu’un village de bûcheron et de pêcheur.

Je les entends parler, ils parlent de moi ! M’insultant de tous les noms et beuglant pour savoir où je suis. J’hésite à intervenir, je peux bien rester ici et les laisser partir du moins c’était mon avis jusqu’à qu’ils commencent à piétiner mon feu que j’ai eu tant de mal à faire briller comme jamais. Du haut de mon cocotier je m’élance, une noix de coco entre les deux mains, la levant par-dessus mes épaules afin de l’écraser sur la tête du gars sur lequel je vais atterrir. J’ai accompagné bien sûr le tout avec mon cri de guerre.

- WAZAZAAAAAAAAATTTTTTTEEEEEEEEE !!!!

Surpris et ne sachant pas d’où venant ce cri, je les vois regarder autour d’eux et là BIM ! Je m’écrase sur un père, lui collant avec l’élan la noix de coco contre son crâne de pouilleux. Sonné comme il le faut je me relève avec rapidité, profitant encore de l’effet de surprise en ma faveur en braquant le pistolet sur le plus proche et sans hésitation je lui colle une balle dans la jambe pour qu’il arrête d’essayer d’écraser mon feu. Suite au coup de feu il s’est écroulé sur le sol à côté du feu. Les enfants repartirent dans la forêt, hurlant comme des fillettes et me nommant « L’esprit de la forêt ». Un sourire se dessine sur mon visage en écoutant ça.

Je braque après mon arme en direction des trois derniers bougres. Ils me regardent apeurés, je peux lire en eux beaucoup de nervosité. Sur les trois un seul est armé d’une lance, je le vois hésiter à me la lancer. Je lui lance un regard provocateur, comme pour le défier, pour savoir si il va avoir les couilles de me lancer ce projectile. Ma posture dégage énormément de confiance et cela se voit que je suis très décontracté, je finis même par faire craquer mon cou en souriant.

- Merci les gars, ça fait depuis un moment que je souhaite me dégourdir ainsi, merci !

A la fin de mes mots je l’ai vu enfin ce décider, il jette le javelot sur moi, mais une arme lancée dans l’hésitation est beaucoup moins efficace que lorsqu’on l’envoie avec certitude. D’un simple pas sur le côté j’esquive le projectile qui se plante un tout petit peu plus loin derrière moi. Je lui lance un regard attristé.

- Pourquoi tu as fait ça l’ami ?

Un autre coup de feu retenti à la fin de mes mots, j’ai tiré et cette fois-ci pour blesser plus gravement. La balle est allée se loger droit dans son torse le faisant écrouler sur le sol. Pendant que je m’occupais de son cas je n’ai pas vu mais un de ses enfoirés en a profité pour se rapprocher et me lancer une hachette qui elle est venue se planter dans mon épaule, de peu c’était le cou !

Il m’a arraché un rictus de douleur le con ! Furieux, je retire la hachette, je la jette sur le sol et je commence à faire un tir de suppression sur les deux péquenauds qui se jettent à leurs tours sur le sol pour esquiver cette pluie de balle que je leur ai réservé.

Le mec que j’ai assommé avec la noix de coco se réveille et son pote à la jambe trouée commence lui aussi à vouloir bouger.

Je m’avance sur le type de la noix de coco et j’appuie mon pied sur son épaule afin de le rallonger, je vise sa tête avec mon flingue, j’en ai marre des conneries, j’ai mal à l’épaule il faut en finir une fois pour toute. Je n’aime pas buter des innocents, du coup je vais leur proposer un ultime dilemme.

- Partez ou je lui colle une balle entre les deux yeux. Arrêtez d’être mongolique maintenant ! Nous n’allons pas nous entretuer pour une histoire d’enfant !

Sans réfléchir plus ils prient leur blessé et ils sont retournés à leur village, j’ai libéré aussi l’autre mec et depuis ce jour-là j’ai entendu dire qu’ils disent à leurs enfants de ne pas aller jouer dans la forêt sinon « L’Esprit de la forêt » risque de les trouver et de les manger tout crue. Fufufu !

T
out s'est bien fini, j'ai soigné ma blessure en la bandant et en attendant qu'elle cicatrise, maintenant je suis tranquille dans mon petit coin.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1