AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les premiers ennuis

Raiden Omara
Raiden Omara

♦ Localisation : Les Blues
♦ Équipage : Les Pirates du Borgne

Feuille de personnage
Dorikis: 1549
Popularité: -58
Intégrité: -43

Lun 22 Fév 2016 - 20:28

Ça va bientôt faire une journée complète que je suis en train d'errer sur la Mer, a la recherche d'une île où me reposer de toutes mes émotions. J'avais faim, j'avais soif, et une forte envie de hurler de rage. Mon ancien équipage me manquait. Mais je me devais de respecter la dernière volonté de mon capitaine, je devais devenir un grand pirate.

Enfin j'aperçois la terre ferme, pas la moindre de quelle île ça pouvait être, mais peut importe. Je vais enfin pouvoir me reposer. Je me rapproche du quais, l'île n'a pas l'air très animé, j'ai pu apercevoir un petit groupe de soldats de la Marine qui passait pas loin du port. Mais quelque chose semblait étrange, c'est a croire que ces soldats avaient peur de quelque chose. J'arrive finalement a quai, la ville est assez grande et parait être assez riche. Pas loin de moi un homme embarquait des caisses a bord d'un bateau, je m'arrête a côté de lui pour lui demander :

" - Monsieur, cela fait un moment que je suis perdu en mer, savez-vous sur quelle île nous sommes ? Et si il y a un endroit où je pourrais me reposer ?

- Bouahahahaha !! Un conseil mon gars, si tu ne sais pas où tu es tu ferais mieux de repartir ailleurs sur ta barque. Mais si tu tiens tant que ça a te reposer il y a une taverne juste là bas. "

Je n'ai pas vraiment compris pourquoi il a explosé de rire mais il y a une chose que j'ai bien compris, il valait mieux que je ne fasse pas trop de grabuge. Sur le chemin de taverne, je croise deux hommes étranges et ils échangent... des armes ? En pleine ville ? Je pense savoir où j'ai atterris, j'ai déjà entendu parler de cette île Manshon. La mafia est au dessus tout ici, alors j'ai encore plus intérêt a faire attention. Un homme arrive sur le coin d'une ruelle et me rentre dedans, toute une caisse tombe a la renverse, des armes en sorte.

" - Espèce de crétin !!! Si y en a une seule qui est cassé tu va entendre parler de moi et des Sept Familles."

Les Sept Familles ? Je pense que je viens de m'attirer de gros ennuis, espérons que ça ne fassent pas trop de bruits.
Après cette mésaventure j'entre dans la taverne. Tout le monde tourne le regard vers moi, des regards noirs, des regards inquiets, des regards suspects. La traversée de la taverne, de la porte jusqu'au comptoir semble entre le plus long voyage que j'ai pu faire. J'arrive enfin au comptoir.

" - J'aimerai n'importe quoi a boire, et un endroit où me reposer, je repartirai demain dès l'aube.
- Et es-ce que tu as de quoi payer étranger ?
Je sors une poignée de berrys de ma poche : - C'est tout ce qui me reste.
- Bien, tu as assez pour boire de l'eau et dormir a la cave.
- ... La cave ?
- Ça te pose un problème... l'étranger ?
- Non aucun problème."

Sans me lâcher du regard il me servit le verre d'eau, je ne sais pas si la vie ici est toujours chère, mais je suis sûr qu'ils n'aiment pas les étrangers. La salle m'avait enfin fixé du regard mais je reste méfiant, je suis sur Manshon et si le type que j'ai heurté tout a l'heure appartient aux Sept Familles alors je ne dois relâcher a aucun moment mon attention. Sur ma droite un homme ne me lâche pas du regard, et je suis persuadé de le connaître... Qui est-il ?
Il se lève et se rapproche de moi, jusqu’à être assis juste a côté.

"- Je te reconnais enfin l'étranger...
Je ne répondis rien
- Il y a deux ans, ton équipage a attaquer un bateau marchand, nous transportions uniquement de la nourriture, et pourtant vous nous avez pillés, mais tu m'a laissé en vie.
- Aurais-je fais une erreur ? Si tu veux je répare ça tout de suite.
- Saleté de pirate, je me suis entraîné pendant ces deux ans, pour un jour prendre ma vengeance et...
- Les pirates ne sont pas les bienvenus dans ma taverne, et les problèmes encore moins, alors dégagez tout les deux.
Une nouvelle personne entre dans la taverne.
-2000 berrys de perdus !! Si je retombe sur l'autre crétin je le... ET TOI LA-BAS !!

Et voilà... les ennuis commencent.
Raiden Omara
Raiden Omara

♦ Localisation : Les Blues
♦ Équipage : Les Pirates du Borgne

Feuille de personnage
Dorikis: 1549
Popularité: -58
Intégrité: -43

Mar 23 Fév 2016 - 1:52

" - Et toi l'étranger ! Tu me dois 2000 berrys !!!
- Désolé... mais je n'ai pas cet argent...
- Dans ce cas là, tu va tâter de ma lame.
- Faites attention ! Cet étranger est un pirate !
- Ne t'inquiète pas il ne lui reste pas longtemps a vivre."

Il n'avait aucune chance. Clairement, ce type était un larbin. Il tenait sa lame n'emporte comment, sa garde me donnait une énorme ouverture. Un problème étant... il appartient aux Sept Familles, si je le tue je risque de m'attirer la rage de cette mafia. Il faut donc que je me batte mais que je le blesse tout au plus.
Je dégaine mon sabre, et me tient prêt a l'action, sûr de moi. Il court vers moi, attrape un verre et me l'envois dessus, facile a esquiver. Son premier coup part, je le contre sans trop de problème, mais il décoche un coup de poing avec sa deuxième main, ça je n'ai pas pu l'esquiver. Il faut que je fasse attention, je sous estime trop mon adversaire.

" - Alors ?! C'est tout ce que t'as ?!
- A mon tour alors ?"

Je lui fonce dessus, décoche deux premiers coups de sabres sur ses flancs, il parvient a les contrer. Un troisième coup de sabres beaucoup plus fort que je fais partir d'en bas jusqu'au haut, et je réussis a faire voler son sabre. Rapidement je plaque le tranchant de ma lame contre sa gorge.

" - Alors, j'ai déjà gagné ?
- Héhéhé... tu es loin d'avoir gagné et tu le sais... vas-y frappe, puisque tu as soit-disant gagné.
La il touche un bon point, j'éloigne donc ma lame de sa gorge.
- C'est ça... et je te conseille de quitter cette île maintenant, je te laisserai peut-être un peu de répit avant de partir.
- Remet toi en garde... je ne tue pas un homme désarmé...
- Quoi ?! Es-ce que tu sais ce que tu fais ?!!
- Si je ne te tue pas, tu me traquera. Si je te tue, au mieux ta mafia se fichera de toi car tu n'es qu'un larbin, au pire le résultat sera le même que si je ne te tue pas, je serais traqué."

Il se prépara finalement a m'attaquer et fit sa plus grosse erreur... il charge, l'épée en l'air, il ne me reste plus qu'une chose a faire, je frappe au niveau du ventre. Il s'écroule, ne respire plus. Seul le destin me dira maintenant ce qui m'attends. Et forcément ça aurait été trop facile sans la Marine...

" - Qu'es-ce qui se passe ici !!?
- Soldats ! Ce pirate ! Il vient de tuer cet homme !"

Je vois la peur dans les yeux des ces soldats, mais je ne crois pas que c'est de moi qu'ils ont peur. Non j'en suis sûr, ils ont peur de la réaction des Sept Famille. Je me tient debout sans bouger, face aux deux marins devant moi qui se tiennent eux aussi sans bouger. Le temps semble s'être arrêté. Soudain les deux marins dégaine des armes a feu.

" - Rends toi pirate !!
- Désolé mais non..."

J'envoi alors valser une table a proximité entre les Marines et moi pour qu'elle fasse mur et me protège des balles. Tout les civils se jettent a terre, pour ma part je cours tout autour de la salle, en direction de la sortie, tout en jetant les tables pour m'en servir de protections. J'arrive au niveau des deux marines, je prends une chaise comme appui, saute, retombe un mettant un coup sec de mon sabre sur un marine. Il s'écroule, le deuxième prends peur. Je sais que je pourrais le laisser vivre, mais une rage et une envie de venger mon équipage est présente, alors je frappe également, celui là tombe mais reste en vie. Alors que j'allais l'achever j'entends au loin des cris d'alerte. D'autres soldats arrivent, pas le temps d'achever celui-la faut que je me tire. Je pris mes jambes a cou, des soldats arrivent déjà et commence a ouvrir le feu. Je saute sur ma barque, ouvre la seule petite voile et en plus commence a ramer en étant le plus baissé possible.
J'ai réussis a m'enfuir mais de justesse. Cependant une douleur me pris le ventre. Je regarde, j'étais blessé... ma barque contenait une petite trousse avec des bandages mais, il fallait que je trouve de quoi me soigner vraiment.
Page 1 sur 1