AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Une famille à problème

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 4 Mar 2016 - 1:30

Pourquoi il faut que tout soit compliqué ? Pourquoi tout ne peut pas aller simplement comme Shoma le souhaitait ? Au départ, en venant sur Alabasta Shoma et son groupe s'étaient mis en tête de débusquer les traîtres et leur faire payer leur trahison. Le plan était simple et tout le monde était partant et pourtant après avoir rencontré Luka et son acolyte Keel, le plan initial prit une toute autre tournure. De punition, exécution, cela se transforma très vite en pardon. Pourtant, au départ Shoma était dans une colère noire, un état tel qu'il ne pensait que par la vengeance, mais la vérité fit que les deux pirates furent pardonné de leur pêcher.

Dans cette histoire il ne semblait y avoir qu'un coupable, cet homme qui se faisait passer pour l'ami de Shoma et qui dans son dos décida autrement était Mizukawa. Pire encore, Shoma avait appris de la jeune femme et son compagnon que l'ancien capitaine pirate avait envoyé à la mer les pirates qui vouaient encore allégeance à Shom, ne laissant ainsi que des traitres et des vendus à ses côtés. Eux aussi étaient coupables de trahison, ils avaient choisi la vie plutôt que la fidélité, une chose dont Shoma ne pouvait pardonner.

Au bout de cette quête, Shoma lui-même accorderait son "pardon" à Mizukawa, mais il ne le savait pas encore. Il ne savait pas qu'au bout du compte, l'appât du gain et son ambition débordante lui ferait revenir sur ses convictions. Pour le moment l'heure n'était pas à raconter la fin de cette histoire, mais plutôt a comprendre et savoir comment cela à bien put arriver à un homme qui ne jurait que par le meurtre et le sang.

Avec la prise en charge de Luka et Keel, Shoma et son groupe perdit un temps précieux, mais en fin stratège, Shoma n'avait pas mis tous ses oeufs dans le même panier et le groupe qu'il détacha afin de trouver Mizu réussirent leur mission. Le pirate n'avait pas quitté la ville et semblait s'y plaire. C'est donc d'un pas décidé que le groupe se mit en route vers Nanohana. Le désert fut franchi en un rien de temps et sans perdre un instant Shoma s'informa sur le lieu où résidait sa cible.

Le traitre ne savait sans doute pas, mais le messager de la mort venait à lui. Sans prendre le temps de récupérer de son passage quelques peux épuisant dans le désert d'Alabasta Shoma gagna l'emplacement où se trouvait les traites. Pour une raison qu'il ignorait la planque de Mizu où plutôt sa maison de repos était surveillé par des soldats, comme s'il était un invité de marque où un homme important bien vu par les gens en place dans cette ville.

Pensez-vous que Shoma avait peur d'affronter des soldats ? Aucunement. Tête baissé, le capitaine pirate se jeta sur les soldats. Un, deux, trois, dix. Les dix soldats qui gardaient la porte principale tombèrent les uns après les autres sous la rage de l'Etoile du Sud. S'ils étaient de bons soldats, ils n'étaient rien face à un Shoma qui en n'utilisant que deux attaques réussi à faire tomber cette avant-garde. Nul ne pourrait dissuader Shoma d'atteindre son but. Les cinq premiers soldats n'avaient plus leur tête sur les épaules, tandis que les autres se retrouvèrent avec l'estomac trancher en deux.

Il devait être midi et beaucoup de monde passaient dans la rue et pourtant sans prendre en compte qu'il allait très vite alerter d'autre soldat Shoma exécuta les militaires. D'un coup de sabre il fit tomber la porte et entra à l'intérieur de cette grande résidence. Pour une planque, Mizu avait bon goût, car l'établissement ressemblait à un petit coin de paradis à l'image de la ville, mais deviendrait très vite l'enfer sur terre.

En entendant le vacarme au niveau de l'entrer des hommes se présentèrent. Des pirates, des hommes que Shoma connaissait, des hommes qui avant naviguaient sous son étendard, des hommes qui avaient choisi délibérément de le trahir pour un autre. Chacun d'entre eux s'étaient rendus coupable de trahison et devant le visage colérique de leur ancien capitaine, ils commençaient à perdre leur moyen. Ils ne se trouvaient pas devant un homme, mais une bête, une bête encore plus féroce qu'un roi des mers.

Ce groupe de pirate bien que dangereux en mer ne firent pas long feu devant Shoma. Chacun trouva dans la mort le pardon de leur bêtise. Comme les soldats, leur tête roulèrent sur le sol une fois que Shoma en fini avec eux. S'il souhaitait les torturés, le capitaine des Spectres devait se presser pour ne pas laisser fuir les plus lâches d'entre eux.


"Mizuuuuuuukawaaaaaaa !"

La maison résonna de la voix du capitaine, sa voix était pleine de rage et ceux qui se rappelaient de qui était cette voix commençaient à se demander s'il était raisonnable de l'affronter où s'il n'était pas mieux de prendre la fuite. Avec le pouvoir de leur nouveau capitaine, ils auraient une chance de rejoindre leur navire sans être vu et prendre le large. Une fois en mer et complètement invisible ils n'auraient aucun mal à esquiver Shoma.

Certes ils pouvaient rester et combattre complètement invisible, mais avaient-ils le niveau face à un homme qui a atteint le rang de Supernovas et qui à montré de nombreuses fois qu'il était capable de vaincre des ennemis de la trempe d'un lieutenant d'empereur.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Ven 4 Mar 2016 - 2:06



Bouleversé par ma récente promenade dans le désert où j'ai cru apercevoir la dépouille d'une jeune fille ressemblant à quelques traits près à Luka. Je me suis mis à boire avec la seule main valide qui me reste, je bois à en perdre la raison et m'enferme dans mes quartiers là où je suis bien nourri et surveillé par des gardes. Comme si j'avais besoin de ça. Je pense que ce dispositif est là pour pas que j'aille fouiner ailleurs dans le royaume bien qu'une étrange voix provenant des profondeurs m'appelle. Une voix différente de toutes celles rencontrées au cours de ma vie. Et soudain, un autre murmure tonne à mes oreilles, le mur de ma bâtisse m'indique qu'un mal est en chemin. Lui-même l'a entendu par son voisin qui a fait passer le mot par l'autre et ainsi de suite, oui, les murs de briques communiquent entre eux. J'entends ces chuchotements, Mantle Shoma ! Un nom qui revient, souvent placardé sur les façades, une affiche avoisinant les 200 millions... Ça ne s'oublie pas.

J'éveille mes sens et ouvre la fenêtre pour bondir d'un geppou magistral vers l'ancien capitaine. Et que vois-je ? Le groupe de soldats censé me surveiller, éliminé sans remords. Sans même poser de questions, une mort rapide qui ne manque pas de sadisme au vu de la qualité du travail accompli. Je manque de trébucher sur l'un des corps inanimés, titubant à cause du fort taux d'alcoolémie. Toussotant fortement et laissant véhiculer mon image visible d'un être sans considération qui se plie à la volonté. Libre comme les mouettes de l'océan. Souhaitant être encore plus libre de ses actions bien qu'attaché à une corde autour d'un cou lésé. Mais qui m'a lésé le plus ? Shoma ou le reste du monde. Lui qui s'est permis de vendre pour une bouchée de pain, un endroit stratégique de la plus haute importance. Pour qui ? Red ou devrais-je plutôt préciser Izya, sa servante dévouée, vulgaire pion se pensant reine des anges alors qu'elle n'était qu'une écervelée dans mon équipage. Certes, douée pour la forge mais sans talent apparent, elle qui a laissé tomber ses nakamas pour partir en solo à l'aventure, nous laissant croire qu'elle était morte. Enfant gâtée qui prétend trôner sur Weatheria alors que j'ai tué Auron ! J'ai vaincu le mal ! J'ai libéré l'île ! La faute à Shoma et la colère se concentre sur ma poigne métallique fluidifié au haki de l'armement.

J'ai gravé sur la face visible de mon cœur le blason de mon clan. Je ne suis pas le traître que tu prétends voir, je n'ai jamais été ton Lieutenant. Au fond de toi, tu sais très bien que je suis un capitaine redouté et encore plus dangereux que toi. Je maîtrise les arcanes élémentaires de l'art du Dragon, le vrai. Doué pour le sabre comme toi, en Possession du Petit Prince, Oretus Awakuzim et d'une force que je ne comprends pas encore. Et là j'entends le cri strident provenant des couloirs. Je crains le pire. Car malgré mes ordres, un groupe de pirates m'a suivi et n'a pas voulu rejoindre le bateau avec les autres. Ceux même qui ont participé à la chute d'Eramulu. En ce moment, j'entends leur agonie s'étouffer dans les airs. Nul SOS !

- Enfoiré ! Mes Nakamas !

Encore très protecteur, il va s'en dire que je serais sans pitié pour Mantle Shoma qui vient d'éliminer ces chers amis comme de la vulgaire chair à canon. Je vois son ombre infâme, ténèbres grandissantes sur le palier de la porte où je me trouvais.

- Derrière-toi, sale connard ! Pourquoi tu les as tué ! Putain !

Je décoche un poing magistral vers Shoma et lui rafle la joue d'un armement méritant avant de reculer.

- Le meurtre gratuit ! Je t'ai connu plus compatissant, plus avenant envers tes camarades, fautifs ou non ! C'est moi le responsable dans l'histoire, fallait pas les blâmer pour avoir suivi mes ordres.


Je connais la raison pour laquelle tu es ici. Et j'espère que tu te contrôleras et prendra le dessus envers tes ragnagnas qui commence à casser les couilles, sévère !
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 5 Mar 2016 - 3:00

La traque de Mizu venait de prendre fin, Shoma était sur le point de le débusquer et de l'envoyer dans le royaume des morts. Le menu fretin était écarté, il ne restait plus que le plat de résistance, le plus gros plat du menu. Le voici, le voilà le grand Mizukawa qui daigne enfin faire face à son destin. Pour ne pas changer l'ancien capitaine pirate attaqua Shoma en le prenant par derrière. Un autre couteau dans le dos, cela ne devait pas étonner son adversaire étant donné qu'il avait déjà reçu un coup de couteau en traitre, lui qui lui avait ouvert les portes de sa famille.

Ne s'attendant pas un seul instant à être attaqué de la sorte, Shoma ne put trouver aucune parade, aucune esquive. Quand le coup de son adversaire partit, il était déjà bien trop tard, le choc était inévitable. Ce genre de coup, Shoma les connaissaient bien, sur Boyn, il s'était entraîné avec son professeur et ami qui ne l'avait pas ménagé et utilisait son Haki de l'armement pour prendre le dessus. Il n'y a pas dire, recevoir un direct imbibé de Haki avait ce don de vous remettre les idées en place.

En l'occurence avec ce coup Shoma se rappela encore mieux pourquoi il avait choisi cet homme comme l'un des siens et pourquoi aujourd'hui il était son némésis. Après une projection d'une dizaine de mètres qui vit Shoma enfoncer la fontaine qui le séparait de l'escalier qui menait à l'étage supérieur, le capitaine pirate se releva non sans mal. Debout et prêt à en découdre, Shoma cracha sur le sol une petite flaque de sang ainsi qu'une dent. S'il pleurait la mort de ses compagnons, maintenant ils se trouvaient sur un pied d'égalité.


"Qu'est-ce que tu baragouines !"

Shoma n'avait que faire de petites frappes, ils n'étaient bon qu'à être utilisé et jeter quand ils deviennent incapables, voilà ce que pensait le capitaine pirate de la vermine. Même chez les pirates, l'honneur est une chose primordiale et ces hommes mort en un rien de temps des mains de l'Etoile du Sud en étaient dépourvues.

Il était bien loin le temps où Mizu et Shoma pouvaient se poser sur une table et fumer un Shisha et un thé à la menthe en pensant au destin qui les liaient, maintenant ils étaient sur le point de se battre jusqu'à la mort. Un combat entre deux lions, voilà ce qui les attendaient, un combat à mort où le plus fort l'emporterait.


"Tu vas payer ta trahison ! Alabasta sera ton tombeau."

S'il était lui aussi un pratiquant du Haki de l'armement, Shoma n'était pas encore apte à l'utiliser correctement, mais il avait plusieurs cordes à son arc et n'allait pas se priver de le démontrer lors de ce combat. Attrapant son sabre jumeau, Shoma n'y alla pas avec des gants, le combat n'allait pas durer, pas le temps de faire monter le plaisir, seul la mort de son adversaire l'intéressait.

#Cross Guard

Voilà que Shoma lance une puissante attaque sur son adversaire. Cross Guard, un coup appartenant à son registre des attaques les plus puissantes au sabre et qui grâce à l'aide de ses deux sabres permet au capitaine pirate de créer une lame d'air en forme de croix en direction de son adversaire. La technique de Shoma était bien rodé au point que celle-ci fonça à très grande vitesse sur sa cible.

Pour ne pas que celui-ci effectue une parade et contre-attaque de manière à pouvoir prendre l'avantage, Shoma utilisa ensuite le pouvoir de son fruit afin de changer de place avec son ombre et se trouver maintenant au niveau de la porte d'entrer et donc derrière son adversaire et lança aussitôt une seconde attaque identique à la première. Deux Cross Guard, de quoi rendre la tâche bien plus difficile à son adversaire qui, il fallait l'avouer n'était pas une petite frappe.

Dans un combat entre Supernovas, chaque décision, chaque coup, chaque mouvement était important et la moindre erreur de pouvait se payer très cher. Shoma savait de quoi était capable son adversaire pour l'avoir vu combattre Auron, mais celui-ci savait-il de quel bois était fait son ancien capitaine ?

Sans même attendre de voir si son adversaire était capable où non de se défaire de ce mouvement offensif d'une extrême puissance et violence, Shoma prépara déjà un second coups, comme s'il savait que ce qu'il venait de lancer ne serait pas suffisant.






#Cross Guard
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Sam 5 Mar 2016 - 13:23



La puissance ne fait pas tout Shoma, tu devrais le savoir. Lame d'air en forme de croix qui se dirige droit sur moi comme un projectile lancé pour leurrer une proie. Pas très précise et néanmoins puissante et j'aperçois sur le sol la traînée d'ombre, alors comme ça on veut se dédoubler ? J'attends le dernier moment, lorsque les deux lames d'airs vont s'entrechoquer et disparaît tout en me couchant par terre.

Je me relève distinctement, complètement invisible et contre-attaque avec des balles d'airs. Je pointe mon arme à l'horizontale, parallèle au sol et donne le La. Je fais chantonner une musique infernale de petits coups perçant l'air du côté "Corps de Shoma'' Comme je me doute que son ombre viendra me faucher, je prépare le terrain.

- Ce qui nous tue pas, nous rends plus fort, Shoma !

M'apprêtant à faire valser son ombre vers le néant, j'apparais soudainement avec la lame à la verticale, sur la tête de l'ombre de Shoma, je vais le trancher ! M'apprêtant à faire valdinguer son ombre vers l'oubli, j'apparais instinctivement avec le sabre à la main, verticalement de la tête au pied, je trancherai l'ombre de Shoma. C'est maintenant que je trancherai l'ombre de Shoma, de part en part, la couper en deux, j'ai déjà mon katana à la main gauche, l'instinct me dicte et je vais le faire passer de l'autre côté, il sera obligé de retrouver son corps...

- Des clichés ! C'est ce qui remplace la réflexion Shoma

Continue sur ta route et tu te surpasseras. Au point où je réussirai à t'éliminer quelque soit ton niveau. Je ne suis pas ton égal ni plus faible que toi, vieux tas. Et là d'un commun accord avec mon corps à nouveau invisible, je bondis de l'autre côté du couloir pour venir t'arracher une blessure mortelle au niveau du torse, une blessure qui s'enflammera. Vas-tu pouvoir esquiver sans ne serait-ce ressentir d'où vient l'attaque, trop occupé avec le dernier contre. Ce match entre nous est comme une partie de Tennis. On se renvoie la balle, mais dés que ton attention sera focalisé sur un revers, je smatcherai !



Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Mar 8 Mar 2016 - 10:08, édité 1 fois
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mar 8 Mar 2016 - 3:01

Comme prévu Mizukawa était le genre d'homme à mourir facilement et encore moins à se faire avoir par une technique aussi simple que la Cross Guard. Cela avait le don d'énerver encore plus Shoma, mais aussi de pimenter ce combat. Ce ne serait pas drôle si la proie ne se débattait pas pour survivre. Ce qui était encore plus additif pour Shoma c'est qu'en plus de lutter pour sa vie, Mizu allait tout comme lui essayer de le tuer, ce qui rendait l'atmosphère encore plus terrible.

Ce que Shoma avait apprit en pratiquant des attaques à base d'air c'est les effets que cela provoque. Une lame d'air provoque une variation de l'air ambiant et cela que l'attaque soit visible où invisible. Voilà comment Shoma décida d'esquiver ce qu'il pensait être une attaque surprise de son adversaire en jetant son corps derrière un fauteuil situé sur sa droite. Comme il l'avait pensé, plusieurs impacts explosèrent un pilier de pière située à deux mètres derrière son ancienne position.

Tandis que Shoma venait d'esquiver la mort, son adversaire lui coupait en morceau son ombre. Pensait-il que cela aurait un quelconque effet ? Une ombre n'est ni plus ni moins qu'une matière non organique qui ne pouvait périr, si elle venait à être coupé, l'ombre se reconstituerait quoi qu'il arrive et puis Mizkawa ne devait pas se douter que Shoma pouvait l'utiliser même réduit en pièce.

C'est devant son ombre réduit en pièce que Shoma observa que le traitre retourna dans le monde de l'invisible. Décidément il n'avait pas l'intention de se battre comme un homme, un vrai, mais voilà grâce à cela Shoma estima qu'il était temps pour lui de relever un peu le niveau de se combat. Trève de plaisanterie, il fallait montrer à cet avorton qui était le chef ici.

S'il ne pouvait savoir où se trouvait exactement son adversaire, Shoma savait qu'il se trouvait encore à l'intérieur de la bâtisse, alors pour le débusquer tel un chasseur qui prend pour cible un lapin qui se cache dans les bois, Shoma utilisa une technique qui allait forcer le gibier à montrer où il se trouve.

#Dragon Crush

Voilà que Shoma en très bon chasseur et traqueur utilisa sa technique. En utilisant son sabre jumeaux, le capitaine pirate lança une attaque de vent tranchant. En passant sa main droite au-dessus de son épaule gauche et en plaçant sa main gauche sous son bras droit la lame en direction du sol, Shoma lance un mouvement rapide qu'il lance directement en direction du ciel. Pourquoi du ciel, car ne pouvant pas trouver Mizu, il allait simplement frapper de manière à couvrir une plus grande zone tout autour de son corps.

Avec son attaque, Shoma couvrait un angle de 360°, lui conférant ainsi une protection tout en prenant les devants. Quelle que soit la position du pirate, s'il se trouvait proche de lui, aucune attaque ne pourrait l'atteindre sans risquer de révéler la position de son adversaire. Une initiative qui n'allait pas tarder à payer. Très vite, alors que la bourrasque de vent commençait à s'élever vers le ciel, quelque chose entra en collision avec le Dragon Crush de Shoma.

Alors que la tête du dragon venait de détruire le plafond, ce qui semblait être une lame tenta de pénétrer à l'intérieur de la bourrasque. Vigilant, Shoma réussi à voir la lame grâce à la perturbation que cela provoqua en entrant en contact avec sa technique et esquiva très vite d'un pas en arrière. Si son adversaire voulait le tuer, alors il aurait pris la peine de calculer la distance n'écessaire afin de frapper fort d'un coup, ce qui pour Shoma était un détail important.

Avec son attaque puissante, la pénétration de la lame avait été réduite, permettant à Shoma de prendre une distance nécessaire pour ne pas être mortellement blesser, mais aussi une distance adéquat pour lancer une attaque dans la direction d'où provenait ce sabre.

#Odama Kage Nui

De nouveau reconstitué, l'ombre de Shoma se divisa en une vingtaine de piques qui attaquèrent ce qui semblait être la position où se trouvait Mizukawa dans le but de le perforer, l'empaler de dos. De face, Shoma quant à lui lança une vague d'air tranchante qui se divisa en deux, une vague longeait le sol afin d'éviter que le capitaine pirate récidive son ancienne prouesse et une autre à mi-hauteur pour lui couper en plein torse.

L'excitation du capitaine retombait peu à peu en sentant que sa peau venait d'être tranché, l'attaque de son adversaire venait de le toucher malgré la distance qu'il estimait suffisante pour éviter le coup. En plus de la douleur, c'est une odeur de chair brulé qui interpella Shoma.


"Si on arrêtait de jouer au chat et à la souris ! Battons-nous comme des hommes."




#Dragon Crush
Spoiler:
 


#Odama Kage Nui
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Mar 8 Mar 2016 - 10:05



- Pourquoi j'ai l'impression qu'on va me sortir ce genre de répliques à l'avenir ? Fulminé-je dans mon coin forcé de constater que mes balles d'airs n'ont pas eu l'effet escompté. La furie du capitaine pirate est vive et sans précédent. A l'affût de chaque attaque, j'esquive à mon grand sens avec des images naissantes qui assaillent mon subconscient. Comprenez ma stupeur quand il me dit qu'il veut se battre en homme. Je suis quoi devant lui ? Un misérable déchet de l'humanité plus près du sacrifice qu'un réel homme éprouvant des sentiments ? Trop de questions subsistent et restent en suspens comme la poussière de ces débris éclatés pendant le combat.

L'appel de la vengeance se fait sentir dans sa voix rauque et je ne peux me résoudre à la soumission. Tu n'as pas l'âme d'un Roi, Shoma. En as-tu conscience ? Et quand la poussière s'élève enfin au plafond laissant son ombre se propager et se dissiper à l'allure de sa tirade, j'apparais. Je redeviens visible face à lui et range mon sabre dans son fourreau dans un dernier sifflement.

- T'as tué mes hommes, j'ai parsemé les tiens, on est quitte sur ce point-là. Mais on a toujours un buisness non achevé entre nous.

D'un bond furtif, je m'élance pour lui décocher un coup de pied monumental qu'il évite avec aisance. Et arme son poing vers mon visage en Uppercut me faisant décoller quelques mètres plus loin, le genou à terre. J'ai le goût du sang rouillé dans ma bouche et essuie le filet rouge qui perle sur mes lèvres avec mon moignon droit. Un match digne des plus grands, un Rocky versus Apollon. Tu es donc prêt à t'investir sans utiliser ta lame ou le pouvoir de ton fruit ? Dans ma tête un chahut pas possible, des mots qui proviennent de mon adversaire ; Attaquer, vengeance, attaquer, vengeance. C'est dont tout ce que tu as ? Tu ne sais pas réfléchir... En vain, je crache le liquide rouge encore présent par terre et me relève usant de kick dans sa gueule et lui barrant le moindre de mes faits et gestes avec ses mains. La parade mortelle continue.

Ça se corse et les coups portés sont à son avantage. Il prend un malin plaisir et entre quelques prises, l'un comme l'autre. Il m'attrape finalement par le col et envoie la sauce. Je suis un punching-ball et peut m'envoyer au tapis par sa force juste pendant le Round 2 ! Je ne faiblis pas et le défi du regard.

- C'est tout ? T'as rien dans le ventre ma parole. Vas-y ! Tue-moi ! Qu'on en finisse si c'est vraiment ce que tu souhaites. Dis-je avec un sourire sournois. On sait tous les deux comment ça va se finir...




Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Ven 11 Mar 2016 - 1:30, édité 1 fois
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 11 Mar 2016 - 1:19

Nous sommes quittes dit-il ! Pensait-il vraiment que Shoma avait quelque chose à faire de ce genre de personnes ? Pensait-il vraiment que cela avait de l'importance ? Ce qu'il y a de pire au monde, c'est la trahison. Jésus lui-même a été trahi par l'un des siens et maintenant c'est au tour de Shoma, non pas qu'il se considère comme le fils de dieu, mais c'est pour la forme. La trahison des siens est la chose la plus difficile à accepter.

De part ce combat, Shoma te montre comment il gère la trahison. Tu n'es pas le premier à le trahir et tu n'es pas le dernier à payer ta trahison. Si l'on commence à fermer les yeux sur ce genre d'action, alors il ne sert à rien d'être un homme, il ne sert à rien d'avoir une parole et d'avoir le sens de l'honneur. Viser le sommet n'est pas seulement une question de force, mais également de volonté, de charisme et d'honneur et voilà que tu penses bafouer l'homme des Red Spectres comme si de rien n'était, impossible. Toute action entraîne une réaction.

Si Shoma n'est pas digne d'être un roi, alors il exécutera tous les rois de ce monde afin de réécrire la définition du mot "roi" et d'en être l'exemple. Si Shoma n'est pas digne de porter le titre de roi, alors un traitre qui abandonne ceux qui croient en lui, comment devrait-on l'appeler ? Rien de plus qu'un rat, qu'un cafard.

Après tous les coups que tu reçois tu trouves encore le moyen d'énerver ton adversaire. Il avait attendu ce moment depuis longtemps. Jour après jour, il pensait à ton visage contre ses poings, il pensait à ta mort et aujourd'hui que tu te retrouves dans cette situation tu demandes au diable d'en faire davantage, soit patient petit papillon, car l'araignée prend simplement son temps avant de savourer son repas.

Balançant Mizu sur l'un des derniers fauteuils encore en état, Shoma savoura sa victoire, il l'avait tant désiré. Celui qu'il souhaitait mort se trouvait entre ses mains et lui seul pouvait décider du sort qu'il lui réservait. Les méthodes pour lui prendre la vie étaient nombreuses et pourtant Shoma n'arrivait pas à se décider. La mutilation, la torture, la décapitation, sont quelques exemples qui tentaient l'Etoile du Sud et pourtant à chaque fois qu'il se décidait, il revenait sur sa décision, car cela ne ferait pas assez de mal à son adversaire et son regard arrogant.


"Pourquoi avoir tué tes anciens compagnons ? Pourquoi décider de me planter un couteau dans le dos ?"

Contre toute attente, Shoma décida de parler, lui qui préféra la violence et la colère au parole. Cela lui bouffait l'esprit, mais il voulait savoir, il voulait se faire une raison. Shoma n'était pas en train de se défiler, non, il était sûr de lui, la rage et la colère l'avaient conduit ici, à ce moment, à cet instant, il voulait sa mort, mais comme pour Luka, Shoma voulait savoir.

Une petite étincelle de raison faisait son apparition dans un océan de rage.

Devant un adversaire qui ne pouvait presque plus rien faire au premier abord, Shoma attrapa une bouteille d'alcool laissé à terre par les pirates de Mizu qu'il avait assassiné avant de se poser sur les restes de la fontaine en face du condamné.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Ven 11 Mar 2016 - 10:54



Je fulmine dans mon coin, les nerfs à vifs. Pendant qu'il se délecte les papilles avec un cru de mauvaise qualité, j'observe d'un œil trompeur la bouteille dans ses mains. Je rigole intérieurement comme un enfant, ALPun X910. L'alcool réservé au Prince. Mes mirettes en feu quand il boit une première gorgée de cette boisson empoisonnée, il a trempé les lèvres vers une ivresse plus que certaine. Une autre lichette et je suis sur le point d'exploser. Voyez, ces caisses d'AlPun X910 étaient pour le Prince, gage de respect mais surtout pour l'empoisonner, rien de bien méchant, juste pour le faire roupiller et perdre un peu les pédales pour lui dérober son précieux Royaume. Je vais enfin voir les effets en direct. Légère fatigue passagère, coup de blues, bave au menton et troubles de la parole comprenant des spasmes réguliers dans la mâchoire avant de sombrer dans un sommeil profond. Quel aubaine, me suis-je dit en m'esclaffant d'un rire.

- Hahahaha !
- Pourquoi tu rigoles ? C'est le couteau dans le dos qui te faire poiler ?
- Alors, t'aurais pas une tirade en stock.
- A cœur broussaille, rien n'est possible.
- Je te propose un marché avant que tu ne sombres.
- Sombrer ?
- Oui, actionne ton den-den, arrête de boire et parlons sérieux.
- Mais tête pas en été ?
- Pas en état ? Oui, toi non plus, bientôt... Faut pas boire de la coupole d'un ennemi malveillant encore moins d'un ami.
- Fil de Rastapard...
- 100 Millions de Berrys, je te file la Lépreuse et un antidote à ce que tu viens d'avaler. Sans ça, tu mourras ! Sans ça, tu n'es plus rien !

Laissé-je planer comme un blanc à la conversation.








Avant de le voir user de ces dernières forces pour finir la raclée du siècle. A nouveau invisible, je me déplace et le nargue.

- La trahison, je l'use à la perfection au point de duper tous les grands de ce monde. L'Envy ne se fait pas attendre... Clamé-je d'un bout à l'autre en imaginant la tête arraché du jeune Mantle D Shoma.
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 18 Mar 2016 - 16:00

En se détournant de sa mission principale, Shoma venait de laisser filer sa meilleure chance d'en finir avec cet homme qui le tourmentait tant. Pourquoi, mais pourquoi avait-il décider de prendre son temps et de boire un coup ? Pourquoi cette hésitation, pourquoi parler quand on peut agir directement, voilà en tout cas une belle occasion qui s'envole. Pour couronner le tout, non seulement Mizukawa venait de prendre l'ascendant, mais il se retrouvait en position de force.

Le corps de Shoma était de plus en plus lourd, de plus en plus lent, c'était comme s'il venait de se faire empoisonné. Sa vision commençant un peu à bouger contre sa volonté, des sensations de vertiges commençaient à le prendre, Shoma se demanda comment cela pouvait lui arriver et c'est une des paroles de son adversaire qui lui fit comprendre qu'il s'était mit tous seul dans cette situation.

La bouteille d'alcool que venait de prendre Shoma était un piège destiné à une autre personne, mais qui se retourne contre lui. Mizukawa était vraiment un homme perfide et maintenant c'était lui qui menait la danse, lui qui allait décider du déroulement de cette amère rencontre. Shoma avait certes encore un peu de force, mais elle le quittait à vitesse grand V. Le poison devait être assez fort pour consumer très vite la vie de ceux qui en ingurgitent.

C'est dans cette situation que Mizukawa ce mit à négocier avec Shoma. Comment voullait-il négocier, alors qu'en face de lui son interlocuteur était de plus en plus mal. Malgré la haine qu'il avait contre ce traitre, Shoma se retrouvait au bout du rouleau, il était au bord de l'épuisement, à deux doigts de s'endormir. D'un "ok" mécanique, le capitaine des Spectres montra à Mizu qu'il était prêt à l'écouter et à rester en vie.

Il suffit de regarder le visage de cet homme pour voir au combien il est heureux de voir Shoma dans cet état. Il n'y a pas trois minutes c'est lui qui était en train de manger la poussière et la tout souriant, tout suffisant, il savoure sa victoire.  Devant son propre corps qui ne semblait pas répondre à ses ordres, Shoma ne pouvait que s'en vouloir à lui-même. Tout ce qu'il venait de lui arriver, il en était seul responsable.

Voilà l'offre de Mizukawa à Shoma. Un antidote et le retour de la Lépreuse contre 100 millions de berry. C'est une offre plus qu'acceptable, une offre que l'on ne peut pas refuser. Mizukawza aurait pu en demander plus, il aurait pu essayer d'obtenir tout ce que Shoma possédait, mais ce n'était pas certain qu'il accepte, la mort pouvait sembler acceptable que de plier le genou devant le chantage d'un traitre qui use de poison.

100 millions de berry! Shoma accepta, son regard était chargé de colère, mais avec le poison qui se répandait cela ne se voyait sans doute pas. De ses yeux fatigués et affaibli, le capitaine des Spectres tuait encore et encore celui qui tentait d'apaiser sa colère à son égard en lui rendant son navire.

Avec le retour de la Lépreuse, pensait-il tirer un trait sur ce qu'il avait fait ? Il est vrai que Shoma avait poursuivi Mizukawa dans le but de retrouver son navire, que chacun des deux hommes avaient tué les compagnons de l'autre, mais cela était-il suffisant pour qu'ils soient à égalité et que plus rien ne justifiaient la poursuite de cette poursuite mortel ? Dans sa position, Shoma ne pouvait que dire "oui, nous sommes quittes".


"Livre moi la Lépreuse d'abord et tu recevras l'argent. " dit-il difficilement.

Comment faire confiance à un traitre, qui en plus arrive à ajouter qu'il sait user de la trahison comme personne. C'est impossible, alors s'il voulait que Shoma lui accorde ne serais-ce qu'un pourcent de sa confiance et travail avec lui dans la réussite de ce marché, il allait déjà devoir lui donner l'antidote, puis livrer le navire et seulement à ce moment, il recevrait l'argent qu'il désire.

"Au port de Katoréa dans deux jours ! L'argent y sera."

Pourquoi dans deux jours ? Car Shoma ne voulait pas se faire avoir, si le marché avait lieu dans la journée, avec la dose de poison qu'il avait ingurgité, il ne serait pas capable de défendre ses intérêts, alors que si cela ce passait dans quelques jours, non seulement il aurait obtenu l'antidote en avance, preuve que Mizu souhaite négocier une quelconque trêve et il aurait également le temps de récupérer et d'être prêt à une éventuelle trahison.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Lun 21 Mar 2016 - 0:16


- Tu ! Tu ! Tuh ! ...


Esquissé-je dans l'air un onomatopée fort désagréable après l'écoute des propos insensés de Shoshoma !

- Tout de suite et maintenant. J'ai que faire des paroles et prise de confiance, risque en tout genre. D'ailleurs pour la peine, ça fera 200 Millions en liquide comptant. L'insolence se paie à mesure de gourdes lancées dans le vent. Je n'apprécie pas qu'on se joue de moi... Alors appelle ton homme, vite...


Marqué-je d'une pose audacieuse dans le vide avant de traîner le bout de ma lame ressorti de son fourreau, vers le cou de mon adversaire déjà tombé, qui ne peut très clairement plus tenir debout. Je ne rigole plus, je ne m'exclame plus, dans le silence, je m'oppose à toute défiance du regard. Dans un souffle court, je tonne avec prestance une mélodie calamiteuse dans les couloirs funestes du modeste palais.

Alors je brise ce petit silence qui imprègne l'aura des lieux d'une ombre que l'on voit rarement. La Mort elle-même... Et je brave le danger en me rapprochant du corps de Mantle... Tout près...

- C'est ce flacon que tu veux ? Alors je veux l'argent tout de suite, deux cents millions sans entourloupe et je ferais de même. Je te livrerai par den-den l'adresse où trouver le bateau en temps et en heure. Alors Marché-Conclu ?

Livré-je dans une intensité sur les mirettes d'un prédateur fou. Disposé à lui administrer le contenu violacé de l'antidote au moindre hochement de tête. Ça ne va pas le requinquer de suite, juste l'engourdir encore plus... Avant de retrouver sa forme d’antan à son réveil.

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mar 22 Mar 2016 - 0:55

C'est qu'il en profite le salaud. Dire qu'il y à peu il était en train de manger les pissenlits par la racine. Mizukawa avait un toupet sans égal, pensait-il que tenir la vie de Shoma entre ses mains était signe de victoire, pensait-il que Shoma allait plier devant lui, pas question, déjà que L'étoile du Sud avait consentit à accepter un tel marché, alors tenter de le prendre pour un pigeon, il ne manquait plus que ça.

Tu vois mon troisième doigts ? Tu veux pas te le mettre là où je pense ?

Voilà comment remettre à sa place un mec comme Mizu qui pense que Shoma était prêt à tout pour survivre, hors de question, s'il devait mourir, alors il y resterait comme un homme et non pas en baissant son pantalon à chaque demande d'un traître. Non, non, non qu'il meurt en enfer et après il obtiendra 200 million de berry.

"Hum hum hum!" Rire difficile

Alors qu'il pensait avoir du temps devant lui, du sang se mit à sortir de sa bouche sans qu'il ne ressente de gêne. Sans doute l'un des effets du poison. Cette situation engendra de très vive douleur au capitaine pirate. La douleur était sans égale et força Shoma à revoir sa copie contre son gré. Mizukawa venait de gagner cette bataille, mais il était loin de gagner la guerre.

"100 million de suite et je veux la Lépreuse et l'antidote ! Tu n'auras pas un berry de plus de ma poche!"

Utilisant son Den Den Mushi, Shoma contacta ses compagnons situé à l'extérieur. Phoenix et Hishiji allaient devoir trouver Opacho et lui demander de sortir l'argent de son fort intérieur afin de servir de monnaie d'échange. Mizu allait obtenir ce qu'il voulait et Shoma également.

"L'argent sera là d'ici peu, donne-moi l'antidote !"
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Mar 22 Mar 2016 - 9:23


Et un moignon dans la gueule, ça pourrait te la faire fermer ? Parce que non, évidemment t'es pas sur le point de négocier... Je lui prends les cheveux par l'arrière et le fait basculer pour lui faire avaler l'antidote... De la simple canne à sucre coupé au Curaçao d'où la teinture de l'objet. En vérité, il n'y a pas vraiment d'antidote, car ce n'est qu'un simple poison non mortel qui coule dans les veines du pirate, pas de quoi être affolé et pourtant le médecin des spectres ne l'a même pas senti.

Faut croire qu'il est idiot de penser que je veux nuire au Prince du Royaume. Simple et efficace, juste de quoi faire endormir un vieux pachyderme.

- D'accord !

Dis-je d'un ton sec avant de le voir s'assoupir quelques minutes plus tard, attendant précieusement mon bien, ensuite je livrerai à bon comptant le capitaine sans une autre égratignure. Je pourrais lui faire pas mal de choses là, je me suis ramolli avec le temps... Je pourrais l'égorger là, rien ne me l'empêche après tout, à porter de moignons. Mwouahahaha ! Un deal est un deal.

A charge de revanche, mon petit Shoma... Il me faut attendre une petite heure avant l'arrivée en trombe d'Hishiji accompagné d'Opacho... Le malheureux sbire m'évite, ne voit rien à part son humble Capt'ain allongé au sol et finalement ma voix qui résonne dans les sombres couloirs où les morts sont parsemés ici et là.

- Pose le sac à côté du cadavre ! J'espère que le compte y est. Ah j'ai dit cadavre ? Non non, il est toujours vivant, tu peux vérifier.

...

Sac en bandoulière rendu invisible maintenant sur mon dos.


- Au revoir Shoshoma !

Au revoir.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1