AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Chimie des âmes

avatar
Zéro
Brigade Scientifique
•• Ingénieur en chef ••

♦ Localisation : Origine
♦ Équipage : Nombres réels

Feuille de personnage
Dorikis: 2685
Popularité: 117
Intégrité: 88

Jeu 7 Avr 2016 - 12:14

Monde extérieur. Empli de périls. Constant afflux d'adrénaline assiégeant ma raison. Difficile de garder la tête froide et apte à construire réflexions solides alors que je suis plongé dans un milieu qu'est pas le mien. Village de personnes souriantes. Les sourires sont des costumes sociaux. 95% des résidents de Sirup sont déguisés. Je sais pas qui sont ces spécimens qui enlacent la main de Papa de leur poigne. Et se penchent au-dessus de moi en m'exposant leurs dentitions blanches. Source intense de confusion.

Papa veut me garder auprès de lui pour réduire les risques d'accidents. A raison d'1% par 2m d'éloignement. S'il venait à arriver quoique ce soit qui détériore mes facultés intellectuelles l'univers perdrait son dompteur. Les molécules perdraient leur jeune maître auquel elles obéissent déjà comme autant d'esclaves volatils. Oui.

Papa a à négocier quelque chose avec le maire de cet inintéressant village. Tenait à m'emmener. Mes poumons ont du s'habituer à respirer de l'air non-filtré et le pollen ambiant me récure la trachée. Mes muqueuses chauffent et mes sinus sont comme pris d'incendies simultanés. Allergie naissante sans aucun doute. La souffrance est une information anecdotique lorsqu'elle ne conduit pas au décès mais reste gênante. A la façon des relations sociales.

Alors que l'on circulait dans Sirup, un étrange humanoïde à la corpulence semblable à celle d'un phoque adulte est venu interférer dans notre trajectoire rapide et propre. Il a souri, puis prononcé des mots qui ont déjà été chassés de mon esprit. Nous a accompagné chez lui, dans un grand manoir blanchâtre dont les murs n'ont guère était épargnés par l'acidité de l'air marin.

Héhé. Dis bonjour, Zeke. C'est le maire.
B-Bonjour.
Oh ! C'est lui, le petit zeke, votre fils adoptif ?
Mon fils, oui...

Les gènes ne confirment pas évidemment cette affirmation mais Papa apprécie simuler que je suis son fils biologique. Étrange manie qui cache probablement une forme de test. Il me teste tout le temps. Mais il n'a jusqu'alors pas réussi à créer d'émotions dans mon hémisphère droit. Sûrement une défaillance innée. Lorsque je lui rappelle que nous ne partageons pas le moindre segment d'ADN, il tend à acquiescer sans conviction puis s'enferme dans un mutisme puéril quelques secondes. Atypique comportement pour un scientifique. De rejeter l'évidence.

Eh bien, s'il travaille déjà à vos côtés à son âge, c'est qu'il doit être sacrément doué...

Remarque absurde. L'âge n'influe pas sur le quotient intellectuel. Vieillir dans ce genre de lieu dépouillé de stimulations cognitives doit rapidement émousser le cerveau. Tandis que le mien est parcouru par un flot d'idées perpétuel, des idées qui naissent et meurent aussi vite qu'elles mutent ou se développent. Je réfléchis chaque seconde autant que ce prétentieux phoque obèse en toute une vie.  

J'aimerais convertir ma pensée en mots. Travail complexe. Seul sort un grossier résumé.

O-Oui.
Il a un bon professeur...
Hum... Concernant notre affaire...
Y aurait-il un endroit où nous puissions en parler sans risquer de donner des informations sensibles à des oreilles indiscrètes ?
Mon bureau. Rentrez, rentrez.
Il est bien isolé ?
Euh. Eh bien... Il n'y a que nous ici. J'ai donné congé à mes domestiques.
On s'en contentera. Je vous demanderai une petite minute avant de commencer.

Papa pivote sur ses chaussures pour s'adresser à moi de toute sa hauteur. Comme à l'habitude, sa voix s'adoucit considérablement quand ses mots me sont destinés. Elle se dégrade d'environ dix décibels et s'apparente alors à une onde plate de murmures. Sa voix grinçante, froide et mécanique se mute ainsi en une silencieuse mélodie. Troublante capacité de ses cordes vocales.

Il y a des Truculae Simulis autour de Sirup, Zeke...
Calice c-courbée. Androcée atrophiée mais p-pollen abond-dant. Ut-Utilisé notamment dans la confection de s-sérum de vérité de catégorie B JVSTICIA.
Bien joué, mais, euh... Évite de déballer ce genre de dossier à haute voix.
De quoi parlait-il ?
D'un vaccin.
Ah.
J'aimerais que tu en récoltes pour moi pendant que je discute avec monsieur le maire.
Mission d-dangereuse : implique contact prolongé et au-autonome avec m-monde extérieur au l-laboratoire. Tu p-peux confirmer ?
Sois sérieux, Zeke... Tu risques rien. Vois ça comme une expérience d'immersion en milieu neutre. Comment réagiras-tu dans un environnement que tu n'as jamais eu l'occasion d'apprivoiser ? Ton potentiel dépendra en partie de ta capacité à improviser et à sortir de ta zone de confort. Vas me chercher cette fleur. Tu as carte blanche sur les méthodes de recherche et de collecte, évite juste de blesser des gens.
C-Compris.
Tu n'oublieras pas ?
Oub-blier quoi ? Précisions.

Il soupire : signe visible d'exaspération dus à ma perte passagère de mémoire. Mais ses joues se creusent pourtant en un léger sourire. Contradiction de langages corporels. Papa est parfois difficile à décrypter.

Haha, j'avais prévu la farce cette fois. Tiens, je t'ai tout noté là-dessus.
J'en ai pour quelques heures avec monsieur le maire. En cas de souci tu as ton den den.
Non.
Comment ça ? Tu l'as perdu ?
Den den d-décédé. Disséqué durant la t-traversée. Cause = ennui + curiosité.
D'accord. Alors tu feras sans...
Diff-ficulté accrue ?
Largement !
Int-téressant. Ça m'oc-cupera une heure. Ou une d-demi-heure.

Sa main se pose sur mon cuir chevelu humide et il amorce une forme de caresse crispée, probablement marque d'affection. Ensuite me quitte du regard pour faire face au maire.

Monsieur, navré pour l'attente. Nous commençons dès que vous le souhaitez.
Tout de suite. Envie d'en finir avec cette affaire sordide...

Bien. Me voici seul devant une porte close, refermé sur un claquement dont l'écho se répercute tout autour de moi. Acoustique du couloir datée d'un siècle ou deux. Urbanisation de la région minimale. Technologie archaïque. Économie de l'île découlant à 85% de la ruralité des environs. Mis à part pour la Truculae Simulis. Il y a rien ici qui pourra m'enseigner de réel savoir. Je vais me consacrer à la recherche de la plante. Puis je partirai en quête de quelque chose à apprendre.

Étape 1. Investigations dans le village.
http://www.onepiece-requiem.net/t14864-zeke-romanov-uchttp://www.onepiece-requiem.net/t14958-zero
Page 1 sur 1