AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un début d'aventure! [Partie I]

Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Sam 9 Avr 2016 - 12:47

C'était cher tout de même, la translinéene coûte légèrement cher, pour faire un voyage d'une île à une autre c'est 500 000 Berrys. Heureusement que Lucky a une bonne bourse et qu'il sait la réserver en ne payant pas les endroits où il dort ou bien encore en pillant des pirates parfois et même des Marines. Reprenons, le jeune homme était arrivé sur Grand Line ... un peu brutalement, il était entré avec un équipage pirate avec qui il avait déjà sympathisé puis, un grand corsaire, Pride s'est attaqué à cet équipage, le seul à avoir survécu à l'assaut de l'homme est donc Lucky. Par miracle il a réussi à le toucher avec ses paroles et évite donc la mort de peu. Il a cependant des séquelles émotionelles, les paroles d'Alucard l'ont touchées au plus profond de lui et de son coeur de pirate. Depuis ce jour, le navigateur réfléchis beaucoup à ce qu'il pourrais faire par la suite. Il a donc prit le prochain passage du navire pour l'emmener sur la première île de ce qu'ils appelaient la "cinquième voie de Grand Line". Climat-boy attendait le départ du navire en regardant son log pose, c'était celui au capitaine de l'équipage tout récemment décimé par Pride, le corsaire. Le blondinet l'accrocha à son poignet gauche en regardant où pointait l'aiguille.

Embarquement immédiat pour la translinéene en direction de la cinquième voie de Grand Line. Le trajet est le suivant: L'île aux éveillés, Le Python Rocheux et Nebelreich. Départ dans cinq minutes.

Une voix synthétique sortit des hauts-parleurs annonçant cela. Le jeune homme leva son visage et affichait un demi-sourire, son avenir sur Grand Line commençait à se dessiner. Son regard semblait vide, d'habitudes il souriait tout le temps et avait la joie de vivre. Depuis cet évènement il n'arrêtait pas de réfléchir, être corsaire? Il y pensait, mais ne voulait pas, ne pouvait pas! Il avait vécu avec des pirates toute sa vie, il déteste plus que tout la Marine et ne pourrait en aucun cas recevoir des ordres d'eux. Il souffla un bon coup et monta sur la navire en payant les 500 000 Berrys. Le navire était immense, il y avait plusieurs petites chambres avec une salle à manger commune et le pont était très bien nettoyé.

Départ imminent!

La voix résonnait juste à côté des oreilles de Lucky qui se massait les tempes pour éviter d'être sourd. Il partit se mettre juste au bout du navire, à la pointe pour regarder l'horizon. Une fois là, et le départ fait, il s'assied devant les barres en fer qui formaient la pointe en regardant l'horizon. Il sortit une carte vierge et commença à dessiner ce qui ressemblait à Red Line vu de haut. Mais comment pouvait-il faire cela? Un jeune garçon d'une dizaine d'année s'assied à côté de lui et lui demanda comment il pouvait dessiner si bien avec une vue de haut.

Euh ... je regarde les reliefs vu du bas, puis comme nous sommes passés par le haut de Red Line j'ai pu mémorisé le relief cette fois vu du haut et je la dessine ensuite, pourquoi tu me demandes ça?

Le jeune garçon lui répondit qu'il souhaitait faire une map-monde, ce qui fit sourire Lucky qui se concentra à nouveau sur son dessin. Le gamin s'en alla vers ses parents en sautillant. Le blondinet le regarda avec la larme à l'oeil, il aurait tant aimé vivre comme ça avec ses parents. Mais ça ne s'est pas passé comme ça, son père est mort et sa mère a disparue dans la nature, il espère tellement que rien ne lui soit arrivé depuis toutes ces années. Le navire continuait sa route, une fois la moitié de la carte faite, Lucky partit dans sa cabine pour regarder l'océan à travers le hublot en mangeant des biscuits. Il sortit un carnet où il écrivait ses aventures. Il marquait la date et le lieu et commença à écrire.

Lucky Blaze a écrit:
XX/XX/XX: La translinéene, entre le Cap des Jumeaux et l'île aux éveillés;
Bon, ça fait déjà cinq heures que nous sommes partis, je suis resté cinq heures à dessiner une foutue carte ... mais à quoi ça sert? Hein, à quoi ça sert de faire une carte du monde pour peut-être mourir sur le chemin? À quoi ça sert d'avoir des rêves dans ce monde où nous ne sommes que poussière, un simple brin de vent et nous n'existons plus ... j'en ai eu la preuve avec Pride sur le navire hier après-midi, c'est un miracle qu'il m'ai laissé en vie. Le titre de capitaine corsaire m'offrirait le droit d'être un pirate tout en n'attirant pas les regards de la Marine vers moi ... c'est quelque chose à réfléchir. Peut-être que j'y arriverais ... à être corsaire! Bon, la salle à manger va ouvrir ses portes je vais aller manger et sûrement faire une balade nocture ce soir sur le pont, parfois je me sens si ... seul.


Après ce mot, le jeune homme referma son carnet en le cachant sous son lit. Il partit en direction de la salle à manger et prit une part de pizza ainsi qu'un petit verre d'eau et s'asseya près d'un hublot toujours en regardant les vagues frappées contre les côtés du navire. Une petite voix hurlait un peu plus loin.

PAPA! MAMAN! C'est le garçon de tout à l'heure!! Venez, on va manger avec lui!

Lucky souffla contre la vitre en marquant "help" grâce à sa buée. Il n'aimait de base, pas les enfants, mais si en plus il devait se coltiner la famille, il ne va jamais s'en sortir. La famille, toute souriante se posa à côté de Lucky, ils ne lui demandait même pas s'il ne le dérangeait pas. Ils parlaient entre eux tout en posant des questions à Lucky, dont une qui le mettais assez mal à l'aise.

Euh, pourquoi et comment êtes-vous sur le navire?

Le jeune homme affichait un sourire un peu gêné. Il répondit seulement qu'il était arrivé avec un groupe d'amis et lui ont offert la balade en navire. Lucky souffrait en disant ça, enfin plutôt son porte-monnaie qui souffrait. La discussion continuait sur des sujets que le jeune homme préférait éviter, il répondait donc n'importe quoi. Dès qu'il eut fini son assiette il se dépêcha de s'en aller en saluant gentiment la famille tout de même. Il partit vers sa petite cabine, les mains dans les poches. La nuit passa rapidement, il dessinait un design d'un nouveau Climat-tact en repensant à de nouvelles fonctionnalitées. Le jeune homme s'endormit sur ses dessins. Au matin, ce fut le bruit du navire qui le réveillait. Ils continuaient leur avancée. Le jeune homme se leva en s'étirant, il lança un léger regard à son log pose. Ils continuaient toujours dans la même direction, il était sûr que son log désignait l'île aux éveillés. Le pirate sortit quelques vêtements de son sac ainsi qu'un peigne. Il partit à la douche. Sous la douche il repensait à beaucoup de choses.

Ma mère ... elle s'est laissée avoir ... et si elle était avec la Marine? Non! Je ne peux pas y croire, se serait trop ... absurde.

Le jeune homme laissa l'eau couler sur son torse un moment avant de passer sa tête en dessous. L'eau était chaude, il se sentait bien, elle était bien mieux que l'eau de l'océan dans laquelle il dut nager à cause du naufrage du navire qui a subit l'attaque de Pride. Environ vingt minutes après, le blondinet s'entoura le bas de son corps avec une serviette. Il sortit de la douche et s'avança vers son lit. Quand il eut finit de s'essuyer les yeux il sursauta. Le gosse était là, sur son lit, en train de jouer avec son Climat-tact, devant un Lucky à moitié nu avec juste une serviette accrochée à ses hanches.

Mais qu'est ce que tu fais là?! Et comment tu connais le numéro de ma cabine?

Le jeune homme se leva et commença à faire tourner l'arme, Lucky se précipita sur lui et la lui retira des mains assez violemment.

Excuse moi, je voulais jouer avec toi ce matin! Et hier soir je t'ai suivis jusqu'à ta chambre. Tu viens juste de sortir de la douche?

Le pirate recula de quelques pas, mine de rien cet enfant faisait terriblement peur à suivre les gens et à entrer dans leurs chambres en les regardant sortir de la douche. Lucky posa son arme sur son bureau et prit le gamin par le bras. Avant d'ouvrir la porte, l'enfant lui donna un carnet, pas n'importe lequel. C'était celui de Lucky, celui qui était sous le lit, qui retraçait son parcours de pirate. Le blondinet le lui prit violemment des mains en le collant contre la porte.

Tu l'as lu?!

Oui ... tu es un pirate ... Je dirais rien monsieur le pirate ... je vous le promet. Le capitaine a dit qu'on seraient arrivés dans trois heures environ ... promis je dirais rien, me faites pas de mal.

C'est sûr que l'envie de donner une petite leçon à ce gosse ne ferait pas plus plaisir à Lucky. Mais il ne voulait pas passer pour un monstre. Il le fit sortir en fermant la porte de sa cabine à clé.

Trois heures ... et ce gosse me fichera la paix!

Le jeune homme ne partit pas manger avec les autres dans la salle à manger commune. Il sortit des gâteaux de son sac et continua de dessiner la carte de Red Line. Il dessinait vraiment tout, même la petite ville portuaire où il a prit la Translinéenne. Trois heures, ça passe vite. Les hauts-parleurs du navire s'allumèrent pour diffuser un message.

Nous voilà à l'île aux éveillés. L'escale dure cinq jours, faites-vous plaisir.

Cinq jours? Rien que ça? Sans doute le temps de recharge du log pose.

Le jeune homme prit ses affaires et les mit sur son dos, certes ils allaient rester sur le même navire, il pourrait laisser ses affaires ici mais on est jamais sûr de rien. L'escale ne faisait que commencer!
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mar 12 Avr 2016 - 1:00

----Chapitre 1----

Le jeune homme attendit que tout le monde ou la plupart des voyageurs descende du navire pour le quitter à son tour. Il n'aimait pas se mêler à la foule, et il aurait eut des chances de tomber sur le gosse qui avait trouvé son carnet un peu plus tôt. Le pirate posait ses pieds sur la première île de Grand Line avec une véritable vie, pas comme celle qui est sur Red Line. La chaleur sur cette île rendait tout poisseux, et dire que le blondinet venait juste de prendre sa douche, bon et bien il fallait maintenant trouver un endroit où dormir. Le navire était fermée pendant toute l'escale donc impossible d'y retourner pour prendre une douche, dormir ou même manger. C'est un très bon moyen d'en apprendre plus sur cette île. Allez, il fallait trouver quelque chose à faire durant ces cinq jours. Au fur et à mesure de son avance, il voyait des gens se précipiter vers une auberge, assez grande avec pleins de panneaux de poissons. Intrigué, le blondinet entra à son tour. Le ton sonore changea du tout au tout, à tel point qu'il faillit être sourd. Tout le monde parlait fort en buvant, mangeant et en attendant quelque chose d'importants apparemment. Lucky réussit à capter deux conversations, ça parlait d'un concours de pêche avec à la clé ... un million de Berry! Rien que ça? Mais c'est énorme de faire gagner ça, et le petit pirate en aurait bien besoin, même nul en pêche, il serait capable de faire ce concours. Il partit à l'accueil pour lire les règles de ce concours et en apprendre plus sur cette île en même temps. L'île aux éveillés est apparemment une île indépendante, c'est à dire que ni la piraterie ni le gouvernement ne gère l'île.

Bien bien bien, pêcheurs, pêcheuses! Le concours va bientôt commencer. C'est un grand évènement car à la clé vous pouvez remportez un million de Berry! Et cela permet aussi à ceux ayant prit la Translinéenne de participer intégralement!

Des hourra partaient dans tous les sens. Ce n'était qu'un concours de pêche mais cette île avait l'air tellement simple qu'un seul petit évènement les ravissaient, ça faisait sourire Lucky qui était assit sur une chaise haute en croisant les bras. Une femme passant dans l'entrée de l'auberge distribuait des feuilles à lire et d'autres à remplir avec, un stylo, des appâts et une canne à pêche. Génial, Lucky était déjà perdu, il ne savait absolument pas comment s'en sortir. L'homme qui parlait sur l'estrade expliquait que toute utilisation d'armes ou de fruit du démon serait interdit pour capturer un poisson. Pour tous ceux voulant s'inscrire il faut donc recenser ses armes ou ses pouvoirs.

Je m'en sortirais pas sans mon arme, je pourrais utiliser ma Thunder Ball pour électrocuter les poissons dans l'eau et le capturer. Parce que les appâts et tout j'y connais rien moi!

Une femme derrière le comptoir appela Lucky, ce qui le fit sursauter. Il s'attendait à ce qu'elle dise qu'il n'était pas discret en parlant mais elle voulait juste dire que c'était à elle qu'il fallait s'inscrire. Après s'être adressé à Lucky elle haussa la voix pour répéter ce qu'elle venait de dire. Le jeune pirate aperçu une vague de personnes courir vers le comptoir. La gérante hurla un coup et fit passer ceux étant assis au bar en priorité, Lucky en faisait partie. Le jeune homme posa donc son inscription, ils posaient des questions bizarres, du genre "aimez-vous: Les femmes ou les hommes?" est-ce que ça a un rapport avec la pêche cette question? Une fois toutes ces formalités faites, tous les participants sont conviés à un banquet à l'étage du dessus qui est la salle de réception. Cette auberge est immense, pour une assez petite île, Lucky trouvait qu'elle a les moyens de donner un million de Berry à un vainqueur d'un simple jeu et de se faire de magnifiques auberges. Oui, ça cachait quelque chose! Bon, il fallait éclaircir tout ça durant le séjour, après, un million ce n'est pas non plus très énorme mais vu les petits pêcheurs que Lucky a vu dès son arrivée, pour lui c'est très suspect une telle somme pour un petit concours.

Allez, tous les inscrits sont ici. Discutez, faites-vous des amis et surtout, préparez vos plans pour la pêche! Nous vous rappellons qu'il y a un plan de l'île avec tous les points de pêches possibles inscrits. Bonne après-midi et début de soirée!

L'après-midi commençait bien, le blondinet était enfermé ici. Il ne pouvait pas sortir, tous les inscrits doivent rester dans cette salle toute l'après-midi jusqu'à la soirée pour le discours du gérant du cabinet de pêche, après cela ils peuvent partir. Quelques noms revenaient souvent dans certaines discussions, du genre "Ano" ou encore "Loie Volbas" qui serait un homme de la Marine qui a obtenu la "garde" de cette île. Hm, et ça se dit indépendante hein? Alors pourquoi un homme de la Marine en a obtenu les pouvoirs? Enfin, Lucky n'était pas là pour se créer des problèmes, il avait déjà réussi à fuir le gosse ... bon, je n'ai rien dit! Son père s'était inscrit, l'inverse aurait été étonnant! Le navigateur restait donc assis au bar à écrire dans son carnet quelques mots qui pourraient aller avec une prochaine technique. L'après-midi passait tranquillement, quelques vieux vinrent parler avec notre navigateur qui affichait une tête faussement intéressée. Le père du sale gosse n'était pas venu le voir une seule fois, il l'avait cependant regarder plusieurs fois, c'était cela qui inquiétait légèrement notre pirate. Puis, la soirée commençait légèrement. Quelques pêcheurs donnaient des conseils à notre pirate. Ils avaient sûrement compris qu'il n'avait jamais pêché de sa vie. Les femmes du bar ainsi que les serveurs préparaient les tables. Bien sûr, la disposition des tables avaient été faites par les organisateurs et ils avaient bien fait attention de mettre Lucky avec la famille de relou du navire dont le gosse sait tout du pirate.

Oh ... c'est un plaisir de vous revoir ...

La femme avait l'air tellement fausse quand elle disait ça. Mais, à vrai dire Lucky s'en foutait. Il pouvait bien les tuer, de toute manière ils n'étaient pas censé remonter sur le navire après cette île étant leur lieu d'arrivée. Il opta donc pour une réponse véridique et qu'il rêvait de lancer.

C'est pas réciproque!

Il avait lancé ça tellement violemment que le père de famille se leva et pointa Lucky du doigt, il commençait à l'insulter et à lui dire de se calmer. Il avait l'air moins chaleureux que la soirée passée, allez savoir pourquoi. Le fils avait les larmes aux yeux en disant à son père de se calmer. L'agitation avait attiré les regards, le jeune homme leva son verre et hurla quelque chose pour changer l'atmosphère de gêne qui s'était instauré.

Santé! Et bonne chance pour le concours!

L'organisateur s'approcha sur scène et tapa dans ses mains en disant qu'il ne pouvait pas mieux dire. En posant son verre, le jeune homme reçu quelques coups de pieds du gosse. Au fil des heures à table, il continuait à lui en donner parfois. En clair, pendant ce repas, l'organisateur répétait les règles et expliqua le planning de la semaine. Demain, repos et repère des lieux de pêche avec possibilité d'aller se baigner près du grand geyser. Un serveur qui passait entre les tables distribuait les clés des chambres de chacun, car l'auberge abritait plus d'une centaine de chambres, assez donc pour accueillir les participants qui ne dépassaient pas la cinquantaine. Quelques personnes restaient encore pour faire la fête, d'autres quittait la salle, dont Lucky qui commençait à en avoir marre du gosse qui le taquinait. En partant, Lucky cacha son arme de foudre dans sa manche, avant ça il l'avait faite tourner pour qu'au moindre geste, une bulle de foudre sorte du bâton. Il posa sa main sur celle du jeune homme qui sursauta et pleura à chaudes larmes. Encore une fois, son père voulut se lever pour frapper le pirate qui se tourna dans sa direction en lui faisant des doigts d'honneurs. Sa femme le calma en lui demandant de s'asseoir, le jeune homme partit vers sa chambre en rigolant. Arrivé dans le couloir menant à sa chambre, Lucky regarda autour de lui pour être sûr qu'il n'était pas suivis. Et une fois dans sa chambre, il se jeta sur le lit en soufflant! Il retira ses vêtements et se mit rapidement sous la couette avec son petit carnet.
Lucky Blaze a écrit:

XX/XX/XX: L'île aux éveillés;
Ce gosse m'emmerdes! Il me met ses parents à dos, je sens que je vais devoir m'en débarasser d'eux ... je ne veux pas les tuer se serait cruel! Mais plutôt leur faire comprendre qu'un pirate n'est pas un monstre mais juste un humain comme un autre, souvent en quête de réponses. Bon, demain c'est le jour où on peut glander! Alors, le matin je pense bosser sur ma carte et l'après-midi direction le geyser pour se baigner. J'ai réussi à cacher mon arme pendant les inscriptions tout à l'heure, je suis une véritable brêle en pêche, même en écoutant les conseils des plus vieux je vais pas m'en sortir! Ce séjour va être très fatiguant, il commence tellement bien ... ah ironie, quand tu nous tiens.


Le jeune homme ferma son carnet en le déposant dans la petite table à côté de son lit. Il retira son log pose qu'il posa aussi sur la petite table, il faillit s'endormir avant de tout vérifier à nouveau dans sa chambre. Il regarda si les fenêtres étaient bien fermées et ferma la porte d'entrée à double tours pour éviter d'être dérangé dans la nuit ou surpris le matin.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mer 13 Avr 2016 - 1:09

----Chapitre 2:----

Le soleil du matin passait à travers les rideaux qui recouvraient les fenêtres de la chambre du pirate. Néanmoins, une petite lueur vint le forcer à ouvrir les yeux, il adorait le matin comme il pouvait le détester parfois, là, il l'aime bien pour le moment, il ne fallait juste pas qu'il croise le gosse et ses parents. Le pirate s'étirait dans son grand lit, il sortit ses deux jambes de sa couette, une douce chaleur lui frôlait les cuisses, c'était plaisant. En se levant il attrapa son log pose ainsi qu'un débardeur et un short. Il partit rapidement sous la douche, tout était poisseux sur cette île c'est dingue, il déteste avoir l'impression de coller. Le blondinet ne mit pas longtemps sous la douche, il se sécha rapidement, c'est aussi en partie grâce à la chaleur ambiante. Il mit son arme dans son sac, qu'il mit sur son épaule droite. Dix heures et demie, parfait, peu de monde cette heure-ci pour les repas. La plupart des personnes est déjà partie pour se chercher un endroit sur l'île où pêcher le plus gros, le plus beau et le plus lumineux des poissons lanternes. Lucky, lui, a déjà une idée. Simplement utiliser son Climat-tact et tous les électrocuter et choisir celui qui lui convient. Le voici à présent dans la grande salle à manger, il y a plusieurs tables individuelles avec un grand buffet où il y a énormément d'aliments. Ne pouvant pas résister longtemps, Lucky prit des craquottes avec de la patte à tartiner et avec un peu de charcuterie.

Bon, allez! On va étudier un peu cette carte!

Le jeune homme poussa son petit déjeuner et mit la carte devant lui, il sortit un feutre rouge et entoura différents endroits stratégiques. Aujourd'hui, il souhaitait aller en hauteur grâce au geyser si possible ou bien observer les alentours en se baignant à côté de ce dernier. Demain, il avait prévu de tout donner pour essayer de comprendre comme fonctionne une canne à pêche, puis après-demain il a prévu d'utiliser son Fog Tempo pour utiliser une Thunder Ball dans l'eau et choisir le poisson qui vaut la chandelle. Et le dernier jour, il n'a encore rien prévu. Le jeune homme y réfléchi, car c'est tout de même le dernier jour avant le départ de la Translinéenne. Plusieurs personnes à côté de lui quittait l'auberge pour repérer des lieux ou commencer à pêcher. Après tout, qui a dit que la pêche était totalement interdite le premier jour? Une fois son petit-déjeuner terminé, le jeune homme débarassa sa table et mit sa carte dans sa poche. Sa matinée était passée rapidement, il était retourné dans sa chambre après pour se mettre une serviette sur les épaules, un short de bain et quelques affaires dans son sac. Le temps de tout préparer il était déjà l'heure du repas, ayant déjà assez mangé le matin même, Lucky se mit directement en route pour le geyser. Il prit du pain avec du saucisson pendant qu'il passait dans la salle du buffet, plusieurs jeunes femmes le regardait. Il était presque nu dans l'auberge, dommage pour les demoiselles mais Lucky semblait s'en foutre royalement. Autant le dire, qu'il n'aime pas les femmes et se fout d'être regardé par qui que ce soit.

Allez ... y fait trop chaud ici! J'espère que ce geyser n'est pas bouillant!

Le jeune homme se mit en route vers le geyser, il mit bien une heure pour y arriver. Sur le chemin il s'était amusé à créer plusieurs bulles de foudres, d'autres de chaleurs et d'autres de fraîcheurs, celles de fraîcheurs entraient vite en relation avec la chaleur ambiante de l'île qui frôle la chaleur poisseuse, créant ainsi un épais brouillard parfois. Une fois au geyser, il y avait une dizaine d'hommes dans l'eau le bordant avec quelques femmes et leurs enfants. Lucky cherchait le gosse et ses parents du regard, ouf, ils étaient pas là. Le pirate posa ses affaires pas loin du bord pour toujours les avoir à porté de vue. Le jeune homme se posa dans l'eau en mouillant ses cheveux déjà assez épais. L'eau était chaude, voire trop. Au premier contact avec l'eau sur le dos de Lucky, il sursauta en retenant un hurlement. Il pouvait voir quelques hommes voltiger à cause du geyser, il n'était plus sûr de vouloir y aller. Il laissa quelques hommes y aller en se mouillant la nuque quelques fois, il s'amusait bien à regarder certaines personnes voler au loin. La température était haute, il faisait extrêmement chaud. Maintenant, Lucky comprenait mieux pourquoi il y avait de gros malades sur Grand Line, il y a tellement différents climats qu'une maladie est si vite arrivée si on ne préviens pas de quoi la contrer. Et dire que le jeune homme doit tout penser tout seul comme il n'a pas d'équipage pour le moment. Enfin, les heures passaient, certaines personnes venaient voir le pirate et rigolaient avec lui. Il souriait, malgré le fait qu'il n'arrêtait pas de repenser à sa mère et à Pride, il essayait de se dire que la voix de la piraterie est celle où il se sent le mieux. Imaginer, en tant que capitaine corsaire, aurait-il pu avoir une complicité comme celle-ci avec des gens lambda qui le connaîtrais dans le monde comme étant un ancien pirate très puissant. Et même en temps que Marine, seul peu de personne d'un haut niveau peuvent se permettre des temps calmes comme ceux-ci.

Allez gamin! Essaye le geyser qu'on rigolent un peu!

Le jeune homme refusait gentiment mais plusieurs hommes vinrent le pousser jusque devant le geyser. Dès qu'il sortie pour gicler en hauteur, le jeune homme recula un peu. Il s'inquiétait des dégâts que ça pourrait lui faire. Il se plaça sur le trou de sortie du geyser en saluant ses fiers camarades et en faisant une tête victorieuse.

Reste concentré mon gars! Le truc, c'est qu'il faut ne faire qu'un avec le geyser et se laisser porter et pas se faire éjecter!

Le jeune homme hocha la tête et regarda en l'air, il avait envie de lancer une phrase de super héros "vers l'infini et au delà!", mais il valait mieux ne rien dire, pour paraître crédible au moins. Le sol tremblait en dessous de lui, et d'un coup, le geyser jaillit du sol en soulevant violemment Lucky qui eut du mal à se tenir droit, il tenu à peine quelques secondes qu'il tomba la tête dans l'eau juste à côté de ses nouveaux amis.

Et merde! Je rééssaye!

Le jeune essaya toute la soirée, ses amis pêcheurs l'avaient quitté une petite heure avant. Et ce fut vers vingt deux heures qu'il réussit à rester debout pendant dix secondes! En retombant il hurlait en souriant, il était fier de lui. Après son maigre exploit, le jeune homme se sentait mieux il pouvait rentrer à l'auberge. En arrivant il se mit directement à table, il prendrait sa douche après. La chaleur ambiante asséchait l'eau qui roulait sur son corps. Il prit encore de la pizza avec un verre de champagne, comme si il fêtait quelque chose d'extraordinaire. Après son léger repas, il se mit à courir, victorieux, vers sa chambre. À l'intérieur il se déshabilla intégralement et se jeta sous la douche en allumant l'eau tiède qui le faisait doucement frissonner.

Une trop bonne journée! J'ai une bande de pote héhé, j'ai pas croisé le gosse et ses parents et j'ai réussi à tenir quelques secondes sur le geyser!

Le jeune homme prit son pommeau de douche et le passa sous l'eau en le faisant glisser sur un savon avant de frotter son corps avec. Il resta bien trente minutes sous la douche, une fois l'eau éteinte il se sécha le corps et s'entoura le bas du corps avec une serviette sèche et partit s'asseoir sur son lit en écrivant ses aventures du jour.

Lucky Blaze a écrit:
XX/XX/XX: L'île aux éveillés;
C'était cool! Je me suis réveillé tard, j'ai bossé sur la carte ce matin puis je me suis mit en direction du geyser où j'y suis resté toute l'après-midi ainsi que le début de la soirée. Quelques gars pêcheurs sont venus faire ma connaissance! Ils ont éblouis ma journée avec leur bonne humeur, puis en début de soirée j'ai réussi à tenir sur le geyser. Mais il n'y avait plus personne pour le prouver ... dommage c'était cool! Cette journée m'a bien fait oublier mes petits tracas, à partir de demain ça sera vraiment du sérieux!


Lucky ferma son carnet et le mit dans son sac avant de tapoter son oreiller, il secoua la couette et retira sa serviette pour enfiler un sous-vêtement et se glisser dans son lit. Il avait la pointe des cheveux humides. Même la nuit il faisait extrêmement chaud sur cette île! Enfin, une autre journée qui passe rapidement, dès demain les choses sérieuses vont commencer! Mais pour le moment, le blondinet commençait à rejoindre les bras de Morphé.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Lun 18 Avr 2016 - 23:21

----Chapitre 3:----

Allez! Il fallait se dépêcher, le soleil devait se lever dans deux heures mais Lucky était déjà réveillé depuis un moment, du genre une heure ou une heure et demie. Il avait préparé des appâts grâce aux conseils de ses amis et avaient mit plusieurs hameçons dans son sac, bien, il était prêt pour son premier jour de pêche. Le matin de la journée passée il avait analysé la carte de l'île pour essayer de trouver un endroit où il serait le mieux de pêcher. Et bien, il avait décidé de se mettre à côté du geyser pour capturer les meilleurs poissons. En passant devant le buffet à peine prêt, il prit deux pains au chocolat et s'en alla de l'auberge avec tout son attirail sous le bras et dans son sac. Après une heure de marche intensive, il arriva finalement à son point de pêche. Oui! Il n'y avait personne et c'est tant mieux. Le jeune garçon posa ses fesses au sol, la terre était chaude et poisseuse, il faisait une petite mine de dégoût, cette île le répugnait de plus en plus.

Allez, que la journée commence!

Le jeune homme prépare tout son matériel, il mit son hameçon sur sa canne à pêche avec de quoi garder les poissons au frais le temps de les emmener au juge qui reste à l'auberge le temps du concours. Bon, il mit tout son attirail en place pour avoir de quoi pêcher de bons poissons. L'eau était chaude, elle était douce au toucher. Les heures passaient, ça en devenait fatiguant d'attendre. Le jeune homme s'écarta un peu de son point pour s'amuser avec son arme et ses bulles. La journée passait, ce n'est que en début d'après-midi qu'il parvient à pêcher un gros poisson lanterne éclairant très fort. Il manque presque de crever les yeux du jeune homme qui se dépêche de le mettre dans son seau d'eau en souriant.

J'en ai enfin un yeaaah!

Après en avoir eut un, le pirate retourna à son occupation pendant un moment. Il avait tellement bien choisis son endroit, personne n'était venu. Il était dans une forêt au bord d'un petit fleuve, l'eau coulant du geyser qui était un tout petit peu plus haut. L'eau du fleuve était parfois verte, trouble; et parfois clair et transparente. Plusieurs fois il s'était demandé ce qu'il y avait à l'intérieur du trou du geyser. Les heures passaient, ça en devenaient trop fatiguant d'attendre. Surtout qu'il n'avait pas énormément dormi de la nuit, il avait beaucoup utilisé ses bulles et avaient essayé d'améliorer la puissance de ses éclairs durant le thunderbolt Tempo. Il eut soudain une idée, il n'y avait personne autour de lui. Pouvait-il se permettre d'utiliser son bâton Tempo pour foudroyer les poissons dans une petite zone?

Hmm ... les juges se demanderont pourquoi ils sont grillés ... Merde! J'avais pas pensé à ça!

Le jeune homme rangea rapidement son arme quand il entendit quelqu'un arriver. C'était le père du sale gosse, il avait passé une journée tranquille et bien sûr c'est pendant le jour de pêche qu'il retombe face à lui ... les deux hommes se regardèrent un moment sans dire un mot. En à peine une heure et demie, l'homme baraqué pêcha un bon gros poisson lanterne. Rien qu'à le voir il paraît plus imposant que celui de notre petit pirate. Au bout d'une heure encore passée à ne rien dire, et avant de s'endormir. Lucky reprit ses affaires ainsi que son poisson pour s'en aller.

Vous ... ne comptez pas sur moi pour vous laisser gagner. Je compte bien vous faire mordre la poussière vous ... et si je le peux, à votre famille!

Lucky fut tellement violent et sincère sur ses paroles que le père de famille ne bougeait plus, il bouillonait, ses veines gonflaient sur ses bras et sur ses tempes. Il allait frapper le pirate vu son état actuel. Il souffla un bon coup et lança simplement un "Bien sûr" au jeune homme. Le blondinet allait rigoler en voyant sa répartie. Il quitta donc l'endroit pour se mettre en direction de l'auberge, la nuit commençait à tomber. Il était resté toute la journée devant l'eau en train de s'ennuyer, il a l'impression d'avoir gâché une journée de sa vie et il déteste véritablement ce genre de jour. Une fois à l'auberge, le jeune homme donna son poisson au juge. Il n'était pas bien gros, ça lui rapportait tout de même cent points pour l'intensité d'éclairage du poisson lanterne. Une fois cela fait, Lucky monta dans sa chambre avec une part de pizza! Couché sur son lit, il sortit son carnet et commença à écrire.

Lucky Blaze a écrit:
XX/XX/XXXX: L'île aux éveillés:
Mais quelle journée ennuyante ... j'ai pêché un seul poisson aussi maigre qu'une aiguille. Je remporte quand même pas mal de points grâce à sa lumière. J'ai croisé le père du sale gosse! Il me cherche vraiment du regard, demain c'est l'ultime jour! Je vais lui faire goûter de mon arme. J'aimerai tellement remporter ce million de Berry qui me semblait beaucoup au début, mais vu certains prix sur Grand Line ça ne m'étonne pas! Allez, demain je dois être debout très tôt pour pêcher le meilleur poisson!

Après ça, le jeune homme rangea son carnet sous son coussin et mangea sa pizza en réfléchissant à ses prochaines techniques avec son arme. Il s'endormit sur ses bâtons comme un sac à patates.
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Lucky Blaze
Lucky Blaze

♦ Localisation : Grand Line [L'île aux éveillés]
♦ Équipage : Aucun [Recherche]

Feuille de personnage
Dorikis: 1295
Popularité: -40
Intégrité: -25

Mar 26 Avr 2016 - 20:35

----Chapitre 4 et fin:----

Driing! Driiiing! Une alarme venait de sonner? C'était la sonnerie de la chambre de Lucky, les chambres ont des sonneries? Apparemment oui, c'était un juge qui était venu le chercher. Vu l'emplacement du soleil, il devait déjà être deux heures de l'après-midi. Oh non ... il avait dormi toute la matinée! Il fallait qu'il se dépêche de prendre ses affaires pour aller pêcher et rapidement. Ni une ni deux, après avoir fermé la porte au juge, Lucky prit des vêtements propres et se déshabilla pour entrer dans la douche et se doucher rapidement! Bien, une fois cela fait, il s'habilla à la va vite et se mit à courir vers le buffet du début d'après-midi. Il prit un bout de jambon avec une bouteille d'eau. Une fois à l'accueil il récupéra ses affaires pour pêcher, l'hôtesse à l'accueil lui rappella la taille de son poisson capturé la veille pour lui dire environ quel genre de poisson il devait prendre. La lumière du poisson lanterne déjà capturé lui fait rapporté un maximum de points mais la taille laisse clairement à désirer.

Bon ... je n'ai qu'une après-midi ... je n'ai plus le choix!

Le jeune homme se mit à courir vers son endroit fétiche, une fois arrivé! Allélluia, il n'y avait personne d'autre à part lui. Il posa d'abord son hameçon dans l'eau avec sa canne à pêche, après seulement trente minutes, un tout petit poisson mordit l'hameçon. Ok, il n'allait pas aller bien loin avec ça mais bon! Il en avait profité pour mettre au point un plan qu'il pouvait exécuter grâce à son arme. Il fallait être rapide pour ça, des gens n'allaient pas tarder à arriver vu l'heure qui continuait d'avancer. Le jeune homme prit donc son arme de chaleur et de fraîcheur et commença à les tourner. Il fit tourner plus rapidement son arme de fraîcheur, vu le climat de l'île, quelques bulles de chaleur devraient faire l'affaire. Une fois cela fait, un énorme nuage était juste au dessus de la rivière.

Go! Thunder Ball!

Le blondinet envoya une bonne salve de bulles de foudre dans le nuage noir, d'immenses éclairs tombèrent dans l'eau en lâchant plusieurs arcs électriques. Plusieurs poissons remontaient à la surface, ils n'étaient pas grillés. Malgré le fait que Lucky ai lancé un bon nombre de bulle de foudre, ça ne suffisait pas à les griller. Il regardait la portée d'attaque de la foudre, elle allait relativement loin. Heureusement qu'il n'y avait personne, une fois que les arcs électriques s'arrêtaient, le blondinet sauta dans l'eau et commença à en prendre quelqu'uns en main pour voir qui serait le plus gros et le plus lumineux. Il prit son seau et attrapa un poisson très gros avec ça. Il avait mit une heure à le chercher, le courant de l'eau faisait s'en aller certains poissons en plus. Autant dire que s'il perdait, il ferait un scandale. En se posant sur le côté de la rivière, un homme vint donner un violent coup de pied dans tout le matériel de Lucky qui se tourna en sortant son arme de foudre. C'était le père du gosse, mais qu'est ce qu'il lui voulait? Heureusement, il n'avait pas touché au seau qui était entre les jambes du jeune homme qui essayait de se sécher.

Qu'est ce que tu m'veux du con?

L'homme n'appréciait guère de se faire insulter, en plus par quelqu'un qu'il a en ligne de mire depuis le début du "séjour". Il s'avança en face de Lucky et lui donna un coup de canne à pêche à côté de son oeil droit. Le jeune homme roula un peu plus loin en gémissant.

Putain! T'es taré toi j'te jure!

L'homme s'approcha encore de Lucky et le prit par le col en le regardant d'un air véritablement énervé. Il comptait lui faire du mal, ça se voyait à son visage.

Jack, Jack Chiso.... tu n'as pas besoin de connaître mon nom de famille. Juste mon prénom te servira, tu es un sale pirate! Un sale pirate qui veut agresser ma famille et ça je ne l'accepte pas.

Après cette phrase remplie de haine, l'homme donna un coup de coude dans le plexus du jeune pirate qui recula un peu en commençant à s'étouffer. Bon, il était mal là. Le blondinet fut contraint de sortir son bâton de foudre et de viser Jack avec.

Qu'est ce que tu fais avec une arme? Tu triches? Hm, ça expliquerais la grosse pêche que tu viens de faire. Un gros poisson aussi lumineux il faut attendre dix heures pour avoir ça.

Le jeune homme n'attendit pas que l'homme reprenne son souffle pour parler, il s'approcha en courant et porta un coup de bulle de foudre de très près. Pour cela, il fit légèrement tourner son bâton climatique, une bulle de foudre restait au bout de ce dernier et Lucky toucha le torse de Jack avec, pour le foudroyer! Le père de famille recula et tomba sur les fesses.

Tu n'es qu'un civil sans pouvoir, sans expérience du combat ... arrête toi là, sinon je te tuerais!

Le père tremblait sur ses jambes, des arcs de foudre entourait son corps. Le jeune homme s'approcha rapidement de lui pour lui donner un grand coup de genoux dans le plexus.

Tiens! Une vengeance!

L'homme toussait, il avait du mal à respirer en plus. Si le blondinet lui envoyait une dernière salve de foudre, je n'en donne pas cher payé de la vie de Jack. C'est bien sûr, ce que se préparait à faire le jeune homme. L'arme n'était qu'à quelques centimètres de la tête d'un Jack presque comateux. Ce fut une petite voix et un petit poings qui vinrent pousser Lucky en le tapotant tout en pleurant. C'était bien sûr le gamin, il pleurait et soutenait la main de son père en hurlant que le blondinet était un monstre. En entendant ces mots, Lucky prit ses affaires, remballa tout et commença à quitter la forêt.

Oui, tu as raison ... je suis un monstre, et il y en a pleins d'autres, tous plus impitoyables les uns que les autres sur cet océan ... Désolé, gamin!

Après ces mots pleins de sous-entendus, Lucky disparu dans la forêt, son seau à la main. Il restait planté dans ses pensées, ce qui venait de se passer l'avait encore une fois trop touché! Il était un monstre pour certaines personnes en étant un pirate. Mais alors, comment avoir le coeur d'un monstre et donner une image d'ange? Tout était encore à réfléchir. Une fois dans l'auberge, le jeune homme lança ses affaires au juge. Il avait caché son arme sous son gilet qu'il portait sur son avant-bras droit, replié vers lui. Sans même dire un mot, le jeune garçon partit dans le buffet, prendre une part de pizza et monter dans sa chambre. Il prit son carnet rapidement et commença à écrire tout aussi vite.
Lucky Blaze a écrit:

XX/XX/XX: l'île aux éveillés:
Bon ... c'était le dernier jour, j'ai mis en exécution mon plan et il a parfaitement fonctionné. Je suis fier de moi, malheureusement, le père du gosse est venu me chercher des problèmes. Il n'était vraiment pas doué en combat et le mettre à mal fut assez rapide, cependant, j'étais prêt à ... l'éliminer, j'allais bel et bien le tuer! Sur ce moment, je ne faisais confiance qu'à ma force, je ne pensais qu'à une chose ... mon combat contre Alucard qui, lui aussi, semblait à ce moment être prêt à me tuer. J'avais une légère peur en moi, mais le reste était de la pure adrénaline. Heureusement pour lui, son gosse est arrivé à temps et m'as fait partir avec ses mots ... "monstres, ignoble, déchet et ... fou". Alors, certaines personnes me voyaient comme cela? J'aime être un pirate, c'est ma voie! Mais, je ne veux pas que l'on me traîte de monstre ou autre chose de ce genre, je ne fais que mon travail et que ce que j'aime! Comment donc être un pirate aimé de tous? ... Je crains penser à "ça" ...


Une fois ce passage terminé, le jeune homme partit prendre une douche et se jeta sur son lit en somnolant et rapidement, il s'endormit. Encore une fois, une journée qui l'avait profondément marquée et qu'il ne serait pas prêt d'oublier.

Voici maintenant le dernier jour! L'ultime, où Lucky pourrait peut-être gagné les 1 millions de Berrys, autant dire qu'il les lui faut, avec son argent, il ne pourrais pas atteindre Nebelreich sachant que chaque arrêt coûte 500 000 Berrys, les résultats s'approchaient de plus en plus. Bien sûr, ça ne faisait aucun doute que Lucky fut dans le classement. Mais, il restait tout de même encore caché. Il ne souhaitait pas tellement se montrer face peut-être à la famille qu'il avait dans le collimateur depuis un moment et dont il a violemment combattu le père hier. Le jeune homme était deuxième, les organisateurs lui attribuait tout de même la somme de 500 000 Berrys, ils étaient joyeux aujourd'hui. Le navire n'allait pas tarder à repartir et tout le monde attendait que Lucky se présente pour pouvoir donner son prix.

Et merde!

Quinze minutes plus tard, le blondinet monta rapidement sur scène en ne souriant pas. Il reçu bien volontier l'argent, d'un coup, son Log pose pointait une nouvelle île, bon signe! Il allait pouvoir partir. Sans même faire un discours ni remercier personne, il récupéra son sac et partit en direction du navire de la translinéenne. Autant dire que ... cette remise de fin de concours fut bien rapide, le jeune homme n'arrêtait pas de réfléchir, normal qu'il ne veuille pas s'attarder ici. Cependant, le père de famille le prit par le bras pour lui parler.

Ne crois pas que je ne dirais rien! Tu m'as laissé de grandes marques sur le corps! Si tu parviens à te faire connaître à Grand Line! Je ferais en sorte que tu sois le pirate que cette île maudit! Et ici, il y a un homme bien placé de la Marine, soit heureux que je ne lui en ai pas directement parlé! Dégage de notre île maintenant!

Ce n'était pas une menace en l'air, les blessures de Jack étaient bien présentes, elles se voyaient dès qu'il levait le visage. Lucky n'était donc pas au bout de ses surprises. S'il continue dans cette lancée, sa mise à prix continuera d'augmenter. Il devait rapidement se trouver un équipage, bien sûr pas pour se cacher ou pour pouvoir se sentir protéger, non! Il voulait une bande de copain, comme avant avec son ancienne équipage... Dans sa jeune et triste vie, il avait voyagé avec deux équipages et les deux ... on été détruits avec leurs membres tués ... il priait pour que certaines personnes de son premier équipage soit encore vivant! Se serait un miracle franchement! Après ce discours, le blondinet remonta à bord du navire et paya les 500 000 Berrys pour se diriger vers la seconde île ... Le Python Rocheux!

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14936-lucky-blaze-le-meteorologue-de-l-extremehttp://www.onepiece-requiem.net/t15177-lucky-blaze-sa-ft#176982
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1