AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Enlevez le haut et faites aaaaah
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7246
Popularité: +734
Intégrité: 738

Jeu 28 Avr 2016 - 23:03

Je parcoure rapidement la brochure colorée qui tient lieu d'introduction à la marine pour les mineurs. Un joyeux personnage coloré qui a probablement engloutit un mois de financement tant son esthétisme est profond avertit les bleus qu'ils doivent passer un test médical. Le paternel m'aurait probablement filé un mot du genre « pas besoin de faire de test, les abrutis ne tombent jamais malade » s'il m'avait salué de manière convenable. Malheureusement, son âge a eu raison de sa descente légendaire, si ce ne sont peut être les deux bouteilles qu'il s'est enfilé. J'assure ma prise sur les sangles de mon bagage, plus un baluchon qu'un sac de randonnée, mais je n'avais pas des masses à transporter. Je me met en marche vers les tour ivoires striées de bleues que tient lieu de Qg de North blue. Le vent est frais, le ciel est clair et les rues animées, un bon jour en somme.

Je m'élance donc à longue foulées dans les rues gardant un œil sur le plan bariolé qu'offre la brochure. La ville est purement fonctionnelle un bordel de rues étriquées dont la moitiés finissent en cul de sac avec pas une trouzaine de choix d’itinéraires pour profiter du paysage. Bien sûr, si l'on puisse avoir un quelconque intérêt pour une ville banales et absurdement torturée pour perdre tout les non initiés. Un lieu divertissant si l'on est fan de cache-cache et que l'on est pas dérangé par les regards soupçonneux d'une bande de mec en short. Le plus gros problème de la marine réside probablement dans son uniforme... je vais tenter de me débarrasser du mien le plus prestement possible.

Après une marche d'une grosse demi-heure qui me parut une éternité j'arrive devant les portes de la base. J'aurai pu être excité, mais passer devant une vieille dont les replis de sa blouse d’infirmière se confond avec ses bourrelets, me laisse plutôt indifférent. Il s'agit juste d'une perte de temps avant de rentrer dans le vif du sujet. Je présente mon passe à un garde scrupuleux qui ne m'accorde qu'un regard distrait. C'est moi qui parait inoffensif ou c'est eux qui sont hyper laxiste sur le contrôle des visites ? Bah soit, on m'oriente rapidement vers le bureau du toubib local. J'arrive après une série interminable de marche probablement conçue pour mettre l'endurance des participants à l'épreuve dans une salle d'attente qu'on aurait put trouver coquette si l'on est un fan hardcore du style spartiate. Il y a deux trois personnes, mais j'y fait pas tellement gaffe. Je me tape juste dans un coin et prend mon mal en patience... j'aurai du prendre un truc à lire putain. En plus, j'ai la dalle... journée de merde.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini http://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Zéro
Brigade Scientifique
•• Ingénieur en chef ••

♦ Localisation : Origine
♦ Équipage : Nombres réels

Feuille de personnage
Dorikis: 2685
Popularité: 117
Intégrité: 88

Jeu 28 Avr 2016 - 23:54

Tu me remplaces juste une heure ou deux ok ? J'peux te faire confiance ?
Oui.
Oui "oui" ou oui "je m'en fous" ?
Oui.
Aaaah... T'as d'la chance d'être l'antithèse complète du farceur, sinon j'te ferais pas confiance...

Oui. Il me sait sérieux. Plus que lui qui quitte son poste pour raisons puériles. Familiales. Sa femelle enceinte a eu un malaise. Il préfère partir l'ausculter lui-même que d'attendre fin de journée + poser congés légaux.

Donner doctorat et blouse blanche à personnel qui ne consacrent pas leurs vies à la science est péril inconsidéré.

Et si le patron passe, tu lui expliques que...
Q-Que t-t-tu as quitté p-poste pendant heur-r-res de service.
Ouais enfin, tu mets un peu plus les formes pour que ça passe, eh...
Incomp-p-patible avec ma fonc-ction.
Sois moins rigide, s'il te plaît, juste une heure... T'as juste quelques gars qui vont passer pour leurs visites médicales de routine... J'te serai redevable. Merci...

Il fuse à travers couloir, sans se retourner. QG trop laxiste. Mauvaises graines se plantent. Mauvaises herbes germent. Et bientôt cette blues entière verra sa marine envahie de ronces. Ainsi ordre fragilisé laissera place à chaos. Mes statistiques sociologiques prouvent qu'humains incapables de fiabilité s'ils sont pas menacés. J'enverrai suggestions de reformes à amiraux sur temps libre. QG de North Blue = Purgatoire pour outils productifs. Je suis outil qui nécessite grandes tâches. Pas vulgaires mutations dans hôpital pour garnison paresseuse.

Légère colère détectée dans mon cortex. A peine surprise que je la détruit en soufflant profondément, fermant les yeux, amenuisant mon rythme cardiaque. Ouf. Failli avoir une émotion. Pas passé loin de catastrophe : mes poings se sont même un peu serrés.

Je rentre dans bureau. Vais devoir enclencher laborieuses interactions sociales avec patients non intéressés par science. Heure perdue = Légère rouille intellectuelle qui risquera de gripper mes rouages pour heures suivantes. Perte de productivité à venir estimée à 23%.

Bureau convenablement rangé. Propreté maniaque contrastant avec négligence terrible qu'est abandon de poste. Classeurs ordonnés avec méthode et rigueur. Aucun mal à dénicher dossiers des patients.
Aucun mal à trouver matériel.
Aucun mal à installer banquette.
Aucun mal à rien faire.
Que vais-je devenir sans stimuli intellectuel ?
1/ Rouillé
2/ Déprimé
3/ Frustré
Une heure.
Une heure de trop.

...
Evaluation de possibilités d'expériences. Peut-être moyen de trouver chimie récréative avec médicaments à disposition. Je devrai seulement prendre garde à ne pas abîmer patients = soldats sinon répercussions sur ma carrière et ma productivité. Mais fais confiance à mon QI et mes connaissances pour ne pas commettre d'impairs. Quelques vieilles fioles se perdent toujours dans fond de mes poches. Peut-être possibilité de fabriquer super médicament par improvisation ? Un challenge stimulant.

D'abord. Comptons patients. A raison d'un patient par demi-heure j'en ferai deux :
Kogaku à 10h.
Levi à 10h30.
Kogaku attend probablement déjà dans sas. Il attendra encore un peu. Je m'arrangerai pour lui trouver maux mineur et lui faire ingérer mixture que j'ai en tête. Super médicament. Kogaku deviendra Super soldat. C'est très bien. C'est stimulant.
http://www.onepiece-requiem.net/t14864-zeke-romanov-uc http://www.onepiece-requiem.net/t14958-zero
avatar
Ethan R. Levi
••• Commodore •••

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 5181
Popularité: +403
Intégrité: 369

Ven 29 Avr 2016 - 0:53

Que fais-je dans ce QG ? Sérieusement, j’ai bien d’autres choses à faire que perdre mon temps pour une auscultation sans importance. J’aurais bien dit que la marine accorde bien trop d’importance à ses hommes, mais je suis le seul du navire dans lequel j’étais à être convoqué ici, allez comprendre pourquoi. Tu m’diras, ça me fera une petite visite du QG, étant donné que je n’y ai jamais mis les pieds auparavant. En réalité, je m’en branle complètement. Une visite sans importance que je ne retiendrais certainement pas dans ma liste de lieux mémorables. Surtout qu’à mon arrivée sur la plage, je trouve déjà un nombre incalculable de défauts au niveau de la défense. Des tourelles… C’est réellement sensé empêcher l’ennemi d’avancer ? Je pouffe de rire.

Malgré mon envie de faire demi-tour, je continue mon chemin et me retrouve à l’entrée de la ville, elle aussi très peu protégée. J’pige pas trop le principe de cette base. Plage peu protégée, ville à la portée de l’ennemi, limite atteignable avec quelques tirs de canons d’un navire. Je reste assez dubitatif en apercevant les rues plus étroites qu’un… Bref, des rues très étroites. Je marche tranquillement. Je suis en avance donc j’ai du temps devant moi. Les ruelles se ressemblent toutes, me demandant même si je ne suis pas déjà repassé par là, ce qui est fort probable étant donné que je retrousse mes pas à chaque cul-de-sac. C’est à cet instant que je saisis la particularité de cette ville, bien que peu protégée, mais c’est un véritable labyrinthe où j’imagine mal l’ennemi avancer sans se faire zigouiller par des pièges soigneusement préparés par mes collègues.

En attendant, je commence à sérieusement m’impatienter, je n’aime pas marcher sans savoir où aller. Je ne sais absolument pas comment me rendre au QG. À priori, j’ai plus de chance de mourir de faim que de retrouver mon chemin. Mon ventre commence à crier famine et ça me met de mauvaise humeur. Mes pas s’accélèrent, mon regard s’assombrit, mais je ne retrouve toujours pas mon chemin. Je décide de prendre de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble. Pour se faire, il va me falloir escalader les habitations, chose que je commence à faire mais… quelques chutes s’en suivent. J’pensais chuter sur des poubelles, comme dans les nombreuses histoires que j’ai pu lire, sauf que j’tape des choses biens plus dures. Ça m’irrite davantage.

Je surplomb enfin ce paysage d’où je constate que je n’étais vraiment pas prêt d’arriver à destination. Soudainement, alors que je me fais un plan de la ville dans ma tête, je sens une drôle d’odeur qui persiste malgré que j’essaye de m’en éloigner. Je baisse la tête avec beaucoup de crainte et m’aperçois que ma tenue est totalement sale, pleine de merdes en tout genre. À défaut d’être tombé sur des sacs poubelle, je suis tombé sur de la merde. Ville de merde. Journée de merde. Destin de merde. Ô tout puissant, pourquoi m’infliger de telles péripéties ? Je finis finalement par accepter mon sort, de redescendre de mon perchoir avant de reprendre la route. Ayant mémorisé l’essentiel du trajet à suivre, je retrouve mon chemin assez facilement. C’est au moins une chose de bien dans cette journée.

C’qui m’inquiète assez, c’est qu’elle est loin d’être finie.

J’atteins un grand bâtiment légèrement éloigné de la ville. Par déduction, je pense presque instinctivement qu’il s’agit du QG. Je me présente aux gardes qui s’éloignent de moi du fait de l’odeur que je dégage. Forcément. Il m’indique rapidement le chemin à prendre pour atteindre la salle d’attente. Une fois sur place, je m’installe et saisis un magazine que je bouquine en attendant mon tour. Les quelques passants et patients toussotent en me fixant d’un air assez dégouté, mais je fais mine de ne pas les voir, car sinon je risque de réellement perdre patience et leur donner une véritable raison de consulter. Je sais que je dégage une certaine odeur, inutile d’insister. Mon ventre gronde de plus en plus fort, les tocards autour m’agacent et je me rappelle que je n’ai rien, mais vraiment rien à faire ici.

Bref, une bonne journée de merde.
http://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan http://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7246
Popularité: +734
Intégrité: 738

Dim 8 Mai 2016 - 16:21


Je jette un coup d’œil à l’horloge murales allez dans 10 minutes, c'est à moi. Génial, je trépigne d'impatience. Nan sérieusement, j'espère que ça va pas traîner, j'ai pas que ça à faire. Il y a juste un gars avec moi, on a bien échangé deux trois formalités mais rien de plus, il a vite piqué du nez dans une revue pour couper court à toutes conversations. En plus le mec il schlingue comme pas permis. Soit ce mec il est mort à l'intérieur soit il se nourrit de rat crevé trouvés sous les meubles, c'est pas possible. Finalement, ma funeste attente vient à sa fin, on m'indique la porte du toubib. Adieu, José le puant, ton odeur restera à jamais gravée dans ma mémoire. Puisse ton odeur cadavérique t'accompagner dans l’eau-delà ... oh joli ça... l'eau-delà l'eau qu'il devrait utiliser plus souvent, je suis un génie.

Je rentre dans le bureau, aussi spartiate que le reste. Un mec avec une face d'hareng me fixe de derrière son bureau. Un toubib homme-poisson ? Les hommes-poissons s'y connaissent en humain ? Bah, c'est juste un mec qui peut respirer sous l'eau, pas de quoi en faire tout un drame comme dirait le paternel. Je me présente rapidement, vraiment pas causant le bonhomme, sûrement pas un piler de bistrot. Soyons positif, ici, ça pue juste le désinfectant comme dans tout cabinet médical qui se respecte. Bon laisse moi deviner, il va me coller un stéthoscope sur la gorge, me dire que je respire pas assez et m'envoyer en thalassothérapie ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini http://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Zéro
Brigade Scientifique
•• Ingénieur en chef ••

♦ Localisation : Origine
♦ Équipage : Nombres réels

Feuille de personnage
Dorikis: 2685
Popularité: 117
Intégrité: 88

Ven 13 Mai 2016 - 18:11

Kogaku ici. Allure excessivement nonchalante. Plus jeune que ce à quoi je m'attendais = positif. Corps probablement robuste qui présente peu de risques de dysfonctionnement. Même si on le huile avec ma mixture.

Enl-leves le haut-haut.

Bégaiement enraye compréhensibilité de ma phrase. Il m'observe bêtement sans enlever haut.

Je p-parlais du haut-haut.

Pas le hoho. Le haut. Dommage d'avoir écopé de si mauvaise élocution. Alors que la science nécessite communication efficace pour se propager et dépasser carcan de laboratoire.
Il faudrait que je m'installe cordes vocales de synthèse neuves. Je bricolerai ça avec vieux tambour après.
Erreur. Défaillance de mémoire à court terme. Perdu données essentielles (nom sujet et évolution de la situation)

-Je devrais pas enlever le haut ?
Oui le haut-haut. Rapp-ppeles moi ton nom p-pendant ce temps.
Yamamoto Kogaku.

Stimulus suffisant pour rétablir éventail de souvenirs basiques.
Dépêchons d'en venir au fait avant d'être à nouveau trahi par mémoire.
Je prends stéthoscope. Je dois jouer rôle de médecin régulier convenablement. Mais je sais pas ce que disent médecins réguliers à patients venus pour visites. Jamais allé aux visites médicales requises. Car préférais diagnostiquer par moi-même anomalies dans mon corps. Prendre en charge sa propre maintenance vitale est plus instructif que d'écouter balivernes d'amateur en médecine.

Peut-être lui demander s'il va bien.

T-Tu vas bien ? Ton c-corps présente p-pas d'anomalie ? P-Pas de perte de fluides ? P-Processus vitaux stables ? P-Performances glob-bales en adéquation avec ta f-fonction ?

Pendant ce temps je lui plaque stéthoscope sur poitrine avec force. Il expire brutalement.

Ce c-corps semble être en état norm-mal de fonctionnement. Approfondissons.

Il a tenté de répondre à précédentes questions dans son soupir mais j'ai pas écouté. Je crois qu'il me disait qu'il ressentait rien d'anormal. A vrai dire je m'en fiche. S'il y avait eu maux pré-existant à dramatiser, ça m'aurait intéressé. S'il est en parfaite santé il m'obligera à être créatif.

Constatant tour à tour l'ennuyeuse normalité de son rythme cardiaque et sa trop banale respiration. Je m'autorise soupir. Aurait apprécié qu'il m'offre terrain réel de pathologie où installer expérimentation. Finalement. Pas plus mal qu'il soit en bonne santé. Diminue ses chances de réaction mortelle à mon produit. Concocté à la va-vite. Dosage approximatif sans aide d'instruments adéquats = tout à l'oeil en usant de mon expérience et de mon intellect aiguisé. Pas toujours suffisant quand il suffit d'un milligramme en trop pour transformer médicament en poison.

Anabolisants de ma composition (développeront muscles pour en faire surpuissants pistons et renforceront peau pour en faire blindage) + Aspirine (dissolution pratique) + Sirop à la fraise (goût/odeur sympathique)
Sirop à la fraise sert de phéromones pour le produit. Sinon sa texture et son fumet seraient trop nauséabonds pour éviter de déclencher réflexes de rejet au moment de l'ingestion.

Maintenant. Jouer comédie. Exploiter autorité de blouse blanche pour lui faire gober qu'il a maux graves. Développer néologismes inquiétants à mauvaise allure pour renforcer son anxiété.

Je te d-diagnostique pharinginie c-cartilagineuse. Très g-grave si non t-traité dans plus brefs d-délais. Souvent f-fatale. Toujours d-douloureuse et handicapante.

Ajouter détails sordides pour anesthésier sa méfiance par frayeur.

T-ta colonne vertébrale va f-fondre petit à p-petit. Et... tes cartilages aussi.

Il fait moue. Reste béat. Bien. Plus qu'à m'engouffrer dans brèche avant qu'il ne rassemble miettes de sang-froid et commence à réfléchir à la nature des absurdités que je lui crache.

Mais j'ai m-médicament adapté sous la m-main pour commencer de s-suite traitement. Très rassurante coïncidence.

Sortant boîte d'aspirines de ma poche. En ait rapidement arraché étiquette. Pour arracher aussi risque stupide de me trahir.

Tu b-bois première d-d-dose tout de suite ? On p-peut attendre un p-peu mais ça augmentera risques de d-décès de 60%. A t-toi de voir.

Grotesque manipulation. Je sais guère faire mieux. Mais Yamamoto est sujet parfait : en plus de sembler robuste et sain. Il est jeune. Et vraisemblablement fortement naïf et impressionnable. Il me décevra pas.

Dans le plus fâcheux des cas : je mélangerai mixture à son yaourt dans la cantine.
http://www.onepiece-requiem.net/t14864-zeke-romanov-uc http://www.onepiece-requiem.net/t14958-zero
avatar
Ethan R. Levi
••• Commodore •••

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 5181
Popularité: +403
Intégrité: 369

Dim 15 Mai 2016 - 14:47

Pendant ce temps en salle d'attente.

« - Eh p’tit gars, qu’est-ce qui t’amènes ici ?
- Absolument rien. Je rentre simplement d’une mission, mon supérieur a souhaité que je consulte, je ne voulais pas, puis vous connaissez probablement la suite…
- Moi j’suis là pour…
- Pardonnez-moi, monsieur, je ne suis pas certain de vouloir le savoir. D’ailleurs, j’écris un livre donc j’aimerais bien me concentrer, et naturellement que l’on me laisse tranquille.
- Pas très causant pour un p’tit jeunot. »

Je ne suis peut-être pas très causant, mais il empeste l’alcool et ne semble pas de bonne compagnie. On dirait le genre de vieux de loups des mers qui ressassent ses aventures toutes plus ennuyantes les unes que les autres. Après, je suis bien conscient que je ne suis pas non plus de bonne compagnie, sauf que de mon côté je l’assume un peu plus.

« - Eh p’tit gars, tu n’sais pas qui j’suis d’ailleurs ?
- Hm… Un alcoolique ?
- S’pèce de sale gosse irrespectueux ! Si tu savais le nombre de miss…
- Stop. Je me fous royalement de vos états de services. Ne vous faites pas passer pour un haut gradé, vous empestez la bière, vous êtes sales et ne semblez pas très cultivé ou ne serait-ce que pleins de bons sens. Je vous imagine très mal diriger une flotte, une bataille ou même une simple opération, vos idées sont assez mal synthétisées, vous déballez toute votre vie sans y sélectionner les moments les plus importants. Oui, je vous entends emmerder la salle d’attente depuis mon arrivée. Et oui, c’est probablement à cause de cela que nous ne sommes que deux. Si l’ordre ne venait pas d’en-haut, rassurez-vous, je serais également partis avec tout le monde. De plus, si vous étiez réellement un haut gardé, vous seriez probablement sur une liste prioritaire et non pas à attendre et raconter des conneries à un petit lieutenant sans importance. »


Le type me regarde maintenant d’un air béat, puis son regarde devient soudainement plus sombre. Je l’observe dans son intégralité. Ses poings se resserrent, ses yeux s’enflamment, sa mâchoire extrêmement contractée, des veines apparaissent et il commence à transpirer. Il se lève précipitamment de sa chaise, me saisit immédiatement par le col et arme son poing de libre. Avant qu’il ne commette un acte irréparable, je pointe mon flingue sur sa poitrine, en continuant de le regarder avec un air totalement désintéressé.

« Sérieusement, est-ce digne d’un homme dont soi-disant les états de service parlent d’eux-mêmes ? »

Provocateur, n’est-ce pas ?

« Passons. Nous n’avons pas élevés les cochons ensemble, nous sommes normalement des confrères, alors faisons comme si rien ne s’était passé à condition que vous relâchiez sans me défigurer le visage. »

Aurais-je tiré dans le cas contraire ? Certainement pas. Impulsif oui, mais pas meurtrier encore. C’est peut-être un idiot, mais pas un meurtrier non plus, c’est donc ainsi qu’il me repose avant de quitter la salle en marmonnant je ne sais quelles bêtises à mon égard. Enfin seul. Je soupire lentement avant de reprendre mon écriture.

L’attente devient longue.
http://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan http://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7246
Popularité: +734
Intégrité: 738

Mer 18 Mai 2016 - 20:53


Oh-oh ? C'est quoi c'est un animal ? Un oiseau ? Un lugia peut-être... ou alors logia ? Je retient jamais le nom. A vrai, dire j'ai jamais aimé les toubib... j'étais né dans une petit village à flan de montagne regroupant une grosse centaines d’âmes. Il y avait bien une ville plus grosse, mais elle était relativement éloignée et en hiver on était en général coupé du monde. Endroit génial pour s'établir si l'on oublie l'air frais, les jolis paysage, la rivière poissonneuse qui le traversait et les mines abondante en amont. Un beau jour, le toubib local avait oublié de refaire le plein de médoc, le temps que les stocks arrivent, une bonne trentaine de personnes étaient décédés dont mes parents. Alors, il a pas intérêt à me prendre pour un con.
Je finis par comprendre son injonction et lui présente ma plastique de divin Apollon.

Attend ? T'as dis quoi la ? Tu me prend pour un blaireau ? J'ai l'air d'un mec qui souffre d'une hémorragie, d'incontinence ou d'un rhume ? J'ai un problème pharynx au niveau des cartilages ? Et tu l'as vu avec ton stéthoscope, Je suis tombé sur un mec qui a cru que regarder Docteur Patch suffisait à avoir un diplôme ? Attend ? Colonne ? Oh putain merde ! C'est ce qui a touché mon village, on m'a dit que j'étais porteur sain, merde ! Il a sûrement lu ça dans mon rapport médical et l'a conclu après un rapide examen. Et le nom c'était aussi un machin en pha..., mais la il me revient plus... merde... Je tente de rester stoïque.

-Euh oui tout de suite !


Une étincelle solitaire anime le regard du toubib inexpressif ou alors c'est mon imagination. Après quelque secondes il me tend une mixture rosâtre qui sent la fraise.

-A la votre !

Cul sec.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini http://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Zéro
Brigade Scientifique
•• Ingénieur en chef ••

♦ Localisation : Origine
♦ Équipage : Nombres réels

Feuille de personnage
Dorikis: 2685
Popularité: 117
Intégrité: 88

Mar 7 Juin 2016 - 7:13

Comment t-tu te sens maint-t-tenant ?

Expression faciale désagréable au regard. N'augure pas de positif. On dirait qu'il est sur le point de rejeter médicament.

Ne vomis p-pas ou on d-devra recom-m-mencer.

Autre observation étrange : sa pigmentation vire au rouge. De plus en plus opaque à mesure que le temps t s'écoule. Par contre je distingue pas les développements musculaires absurdes que j'avais prévu.

Ét-t-trange.

Bon. Sujet Yamamoto commence à afficher détresse. Il faut le rassurer ou il risque d'attirer l'attention sur sa nouvelle particularité physique. Je me demande si elle sera permanente.

Ah, n-non. T-Tout va b-bien. Tu es g-g-guéri. C'est merveilleux.

Amusant : sa chevelure aussi affiche maintenant une teinte rosée. J'ai reconfiguré sa pigmentation sans faire exprès. Une indomptable envie de prélever échantillons m'entraîne à poursuivre mon baratin absurde.

Je v-vais juste prendre échantillon de ta p-pilosité pour t-test. P-Pour confirmer q-que médicament a d-détruit virus.

Temps de latence de sa réponse trop long = je m'empare de pince à épiler et lui extrait un cheveu sans attendre réaction. Il semble en état de choc.

AÏEUH !
V-Voilà. C'est t-très bien.

Amusant². Quand je l'ai arraché le cheveu a quasiment instantanément réadopté sa couleur noire profonde régulière. Je comprends pas comment j'en suis arrivé à un tel résultat avec anabolisants. Aspirine inoffensive aussi normalement. Peut-être sirop de fraise qui a dégénéré en fascinante réaction chimique. Très intéressant.

Oui t-tu es rose. C'est eff-ffet secondaire t-tout à fait p-prévisible du médicament. C'était ça ou m-mort. Rose = p-préférable.
Et la nausée ?!
Effet sec-condaire.
Et le goût de fraise gerbant qui reste ?!
Effet s-secondaire.
Et la migraine !?
Effet second-daire.

Inquiétante migraine. Bon. On empiète sur demi-heure prévue. Je dois m'en débarrasser. Mais pas sans m'être assuré qu'il fera pas un AVC discriminant dans les couloirs. Je plonge dans l'armoire à pharmacie pour dénicher sésame du premier coup d'oeil. Placards pharmacies bien équipés ici. Tout ce qu'il faut pour diluer ce genre d'échecs bénins.

Tu p-prendras ça. C'est v-vasodilatateur.
Ça s'en ira ce rose docteur ?!
B-Bien sûr.

J'en sais rien. On verra. Théorie : mutation irréversible de pigmentation.

Allez il f-faut y aller maintenant.
Mais...
Je t-te souhaite j-joyeuse journée.

Debout hésitant. Si je l'aide pas il partira pas. On le croirait trop confus pour se souvenir de l'usage correct de ses jambes. J'exerce poussée modérée sur son dos pour le diriger vers la porte du cabinet.

Je t-te souhaite joyeuse j-journée.

Non ma mémoire. Partie. Tant pis. Amnésie chronique. Me souviens tout juste que je voulais faire décamper ce bizarre intrus rosé.

J-Je te souhaite j...
Ouais, j'y vais, j'y vais !

Il y va. Porte grande ouverte. Cabinet médical. 10h35. Ah oui. Je m'occupais de visites. J'imagine vaguement que c'était moi qui était à l'origine de la pigmentation anormale du précédent patient. Souvenir de sirop de fraise aux effets surprenants stagnant seul dans mémoire à court terme. Oh. Je me demande quelle expérience je faisais. Tant pis.

Suivant. Qui est s-suivant ?
http://www.onepiece-requiem.net/t14864-zeke-romanov-uc http://www.onepiece-requiem.net/t14958-zero
avatar
Ethan R. Levi
••• Commodore •••

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 5181
Popularité: +403
Intégrité: 369

Sam 11 Juin 2016 - 0:26

10h35, le doc’ est en retard. Déjà qu’il m’est difficile de patienter, si en plus ça on me prend avec du retard, ça ne va vraiment pas le faire. Les jambes et les bras croisés, j’attend impatiemment en fixant la porte avec un sombre regard. Quand celle-ci s’ouvre enfin, j’aperçois un type - sans doute le patient - qui me dit étrangement quelque chose. Je ne sais pas pourquoi, mais il me fait penser à la mission au carnaval Saint-U. Serait-ce le moustachu ? Enfin quoiqu’il en soit, il ne m’a pas l’air très en forme, c’est à se demander dans quel était il est arrivé.

Suivant. Qui est s-suivant ? »

Quelle est cette voix très peu rassurante ? Je pouffe discrètement de rire. J’ai rarement entendu aussi drôle. Impatient de voir la tronche du docteur, je me lève en sursaut et fonce vers la salle de consultation, et là, un poisson. Un homme-poisson plus précisément. Je tousse pour cacher mon rire. C’est une situation des plus amusantes pour tout vous dire, je ne voyage pas beaucoup, donc voir ce genre de spécimen ne m’arrive guère souvent. Retour de karma, je finis finalement par avaler ma salive de travers et réellement tousser.

« Ne vous inquiétez pas, tout va très bien. »

Je prend soin d’articuler chacun de mes mots au cas où il aurait du mal à comprendre. Puis je préfère être clair, pas spécialement envie qu’il me diagnostic une connerie.

« Pour tout vous dire, je n’ai strictement rien à faire ici, je suis en excellente santé. N’ayant pas eu le temps de me reposer depuis mon retour de mission, ma tension doit être un peu basse, mais c’est tout. »

Oui, j’aimerai écourter ce rendez-vous inutile. Je n’ai rien contre docteur fish hein, mais j’ai d’autres projets en vu.
http://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan http://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7246
Popularité: +734
Intégrité: 738

Lun 20 Juin 2016 - 21:18


-Tient ! Mais salut toi !


Toujours dans la salle d'attente, je venais de faire la rencontre de Wilfried, une licorne bûcheronne ayant de sérieux problèmes lombaires. Elle s'était fissuré l'échine après avoir glissé sur une pomme de pain après avoir coupé un beau sapin de ses sabots d'argent. C'est à ce moment qu'est rentré un être particulier. Un chaton-iguane-manchot-bicéphale, il a vraiment moche le pauvre. En plus il a une voix trop rigolote ! On s'introduit rapidement, il s'appelle Brigitte et travaille dans l'observateur plutographique de la gériatrie du sixième cercle de la troisième bande stellaire du perd ta chaise. Je pense que Brigitte est un menteur, je ne comprend rien à son charabia. Par contre Brigitte est très amusant et il raconte plein d'histoires drôle.

Après quelque temps, on en vient à parler du monsieur poisson du dispensaire voisin qui est devenu par magie : un chien. D'ailleurs Heidi, un moine singe des montagnes du nord tétraplégique pense qu'il s'agit d'un change forme. Une créature hideuse qui hante les donjons pour attaquer les aventuriers en se faisant passer pour un aimable poulet d'étable. D'ailleurs, je pense que je vais partir à l'aventure avec mes nouveaux amis. Mais d'abord pour gagner de l'expérience et du butin pour acheter des couilles de phénix, il faudra défaire le vilain change-forme. On pourra aussi en profiter pour sauver Maïté, la cyclope vaudou qui aime les gaufre et qui vient de tomber dans les griffes de l'odieux Saumon, le transformateur. Selon Alfred, un chauve souriant avec un nez en forme de cigogne, il pourrait s'agir d'un évint... du moins on me dis que c'est un évint, mais quand je regarde le manuel, c'est écrit évent, c'est rigolo. Vu qu'il s'agit d'un évint on va peut être gagner une quille blâdeu, une clé magique pour ouvrir des portes dans le cœur des gens. De la on pourra aller sur la planètes aux merveilles et découvrir que le magicien d'Os est en fait l’amitié qui unit le cœur des hommes.

Alors prêt à en découdre, on se met en formation devant la porte du donjon. Wilfried armé de son bateau à floche sera le I leur, un mage gi chien qui soigne les blessures. Brigitte lui avec sa hache sibérienne de bataille affûtée + 3 contre les démons est prêt à surprendre l'ennemi avec ses tour de bretzel, une classe de troubadour particulièrement efficace. Heidi lui est un chevalier oignon, un démon qui se nourrit des âmes des fromages défunts entouré dans du saumon par nuit enneigée. Mais comme il est paraplégique, il peut pas bouger, alors on le mettra devant il prendra les attaques. Bon il est pas d'accord, mais c'est sa faute, il n'avait qu'à naître bien formé. On a aussi recruté Romuald, une jolie baleine à bosse naine de niveau 5 qui tire des bille de fusée avec son nez ! Je sais pas ce que c'est, mais je pense que ça fait du bon dé péé es, du moins, c'est ce que dit Wilfried.
Allez c'est partit !

-En garde Saumon rend nous Tim !

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini http://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Zéro
Brigade Scientifique
•• Ingénieur en chef ••

♦ Localisation : Origine
♦ Équipage : Nombres réels

Feuille de personnage
Dorikis: 2685
Popularité: 117
Intégrité: 88

Mar 21 Juin 2016 - 19:27

Le Saumon ne décocha pas de réponse et se contenta d'envoyer une pluie de cris dissonants qui te fonçaient dessus comme des brouettes en roues libres. A ses côtés, Tim pouffe secrètement de rire. Mais reprend son sérieux et son sourire se transforme en un masque à énormes dents.

-Qu'est-ce qui lui arrive ?
Il d-devient viol-lent. Eff-fet indésirable de v-vasodilatateur b-bien sûr.

Une épaisse fumée sort des sous-vêtements du Saumon et gobe tour à tour Brigitte et Wilfried, les rendant très transparents et en même temps suffisamment opaques pour pas qu'on puisse contempler les trous noirs qui se forment derrière eux. Une nouvelle paire de jambe pousse sur le ventre de Heidi, lui conférant le pouvoir de marcher malgré sa paraplégie, un peu, mais il n'a droit qu'à 50 pas et il se casse la gueule tous les 5 pas, alors prends garde, tu dois bien gérer ses déplacements, tu peux lui donner des ordres en appuyant sur le bouton B, mais pas trop fort, sinon il explosera.

Tu as compris ?

M-Mission. T-Tu dois me p-protéger.
Quoi ?! Ce n'est pas dans mes attributions...
Sujet Yamamoto devient d-dangereux pour m-mon intégrit-té. T-Toi = Soldat. M-Moi = D-Docteur sans d-défense.
Il serait pas un peu pinté ?
C-Comparaison j-judicieuse.

Tim se range du côté du Saumon !

L'Histoire se complexifie. Brigitte devenue presque invisible voit sa hache se métamorphoser en bretzel, à moins que ça ne soit l'inverse. A la place où elle était tu vois plus qu'un bretzel flottant en tournant très vite sur lui-même, et d'étranges particules d'extase en orbite autour.

Le Saumon commence à ressembler à un chien puis redevient Le Saumon. Sont-ce tes yeux qui se trompent ou est-il doté de quelques sournoises capacités d'illusion ?!
Quant à Tim, il ressemble à Tim, un Tim extrêmement Tim. Il dégaine un espèce de gigantesque anchois luisant et a l'air de te vouloir du mal.

Comment vivras-tu la trahison de Tim ?!
http://www.onepiece-requiem.net/t14864-zeke-romanov-uc http://www.onepiece-requiem.net/t14958-zero
avatar
Ethan R. Levi
••• Commodore •••

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 5181
Popularité: +403
Intégrité: 369

Mer 29 Juin 2016 - 1:59

M’insérer dans cet espèce de jeu de rôle complètement débile, sérieusement, je m’en serai quand même bien passé. Le poisson a visiblement fait ingérer à l’autre débile une substance très peu réparatrice. D’ailleurs, ne serait-ce pas le patient qui me précédait ? J'ai cru comprendre qu'il s'agissait d'un examen médical, celui que tous les bleus passent pour intégrer la Marine, sauf que pour lui... Disons qu'il a subi un sérieux bizutage de bienvenu. Le voilà maintenant prêt à mettre une rouste au toubib, qui d’ailleurs, me demande de l’aide pour le défendre. Je me fiche pas mal qu’il soit médecin, je n’ai absolument pas besoin de lui et il me fait perdre mon temps… À la limite, ça m’arrangerait même que l’autre drogué s’en charge pendant ma fuite.

Pourtant, en cet instant précis, ce même Yamamoto semble perturbé en apprenant la nouvelle annoncée par fishman au sujet du fait que je le défende. Me voudrait-il dans son équipe ? De toute évidence, la personne que je souhaite voir en situation d’échec est le docteur, sans aucun doute. Face au marin d’élite, si l’on peut toujours l’appeler ainsi, je rengaine ma lame et range ma fierté pour m’agenouiller. C’est ridicule. C’est bien la première et dernière fois que vous assisterez à une telle scène. Une personne de mon rang ne devrait jamais s’agenouiller devant qui que ce soit. Jamais.

« Messire Yamamoto, cet espèce de… »

Mince. Vais-je sérieusement rentrer dans leur jeu ? Je bégaye quelques instants.

« Cet espèce de saumon séché tente de me retenir comme prisonnier ! Sortez-moi rapidement d’ici, par pitié ! »

Et pour en rajouter une couche.

« Jamais je ne pourrai combattre avec quelqu’un d’autre que vous, jamais ! Ô grand maître, chevalier de ces dames, veuillez accepter ma lame afin de neutraliser cette abominable création du diable. »

J’espère ne pas en avoir trop fait. De plus, je commence à me demander durant combien de temps  ce ménage continuera, quelle est la durée de sa substance ? Ne me dites pas qu’elle est permanente car je ne donne pas chère de la vie de Yamamoto. C'est quand même dommage de se faire remarquer avant même la prise de ses fonctions, puis pas forcément de la meilleure face qui plus est.

Et puis Tim, c’est pas trop mal après tout.
http://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan http://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7246
Popularité: +734
Intégrité: 738

Sam 9 Juil 2016 - 16:24

Oh mon dieu, les vapeurs noire du mage Puduku, un sort entropique de niveau V+. Heïdi est touché par la malédiction du tétraplégique à quatre jambes. D'ailleurs, il évolue, il passe de para à tétra, encore un rang et il deviendra un brutal hémiplégique. Je me tourne vers Wilfried pour lui adresser la parole.

Prof. chen a écrit:
Cela ne parle pas, c'est un corps.

Nooooooooon, je me tourne vers Brigitte.

Prof. chen a écrit:
Cela ne parle pas, c'est un bretzel.

Noooooooooooooooon un sort de métamorphose de niveau VI, ce Mj est soit très chanceux soit il triche. Mais bon je suppose que c'est magique...

-Bretzel attaque charge !


Prof. Chen a écrit:
C'est inefficace contre Saumon ennemi !


Pas encore, déjà que Saumon a fait disparaître Maïté et que Tim a été forcé de rejoindre le camp de l'ennemi. Si je ne pouvais pas récupérer la besace du lamasticot+3 et gagner suffisamment d'expérience pour passer au niveau supérieur je partirai. Ce ne sont pas ces compagnons qui ont décidé de me suivre sans la moindre explication scénaristique depuis que j'ai demandé à une fille de l'auberge de me trouver des compagnons. En plus, il n'ont aucune ligne de dialogue et aucune personnalité. Ils sont juste bon à rapporter des ragots et des infos inules sur le background. J'aurai du me concentrer sur les personnages qui étaient présentés comme des finalistes fantastique... ces Queteux du dragon ne valent rien ! Bien qu'à choisir j'aurai opté pour les gâchettes du chronomètre... bien que cela ne fasse aucun sens. Il ne reste plus qu'Alfred, le chauve souriant dont tout le monde à oublié l'existence, malheureusement, il s'agit d'un personnage secondaire à grand gueule inutile... un redoutable wagon rapide de Krillie ! D'ailleurs, il m'a promis sa fidélité éternelle juste car je lui ai tendu un magazine qui était tombé au sol. Alors, il ne me reste plus qu'une unique solution, me lançant dans un rituel d'invocation de niveau 19, j'interprète la Pon Pon Pon dance à la manière savoyarde en moonwalk tout en récitant l'incantation du charcenciel ! Ainsi, Asura surgira des tréfonds de Leviathan pour envoyer un tir d'énergie pur sur l'adversaire !
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini http://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1