AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Lol 1

avatar
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5018
Popularité: 750
Intégrité: 185

Mar 24 Mai 2016 - 0:09

-Vous voyez, ce qui compte... c'est pas de visiter les îles de l'équateur, je dirais. Parce que bon, c'du détail. Au final, c'est pas différent de North Blue. Y'a des îles où y'a rien, y'a des îles qui attirent plein de monde et on se demande pourquoi, et y'en a d'autres où on découvre des perles dont personne n'a. Strictement. Rien. À. Foutre. Je crois que Luvneel en fait partie. Perso chuis tombé amoureux du coin. Mais que bref. En regardant les cartes, j'ai remarqué autre chose. Un truc évident qui m'avait jamais frappé jusqu'ici avec ces conneries de log et de magnétisme et de météo et de grands méchants pirates dont tout le monde parle. Traverser l'équateur, c'est pas plus long que de traverser North, en fait. Et dès que j'ai pensé ça, j'me suis forcément dis... pourquoi pas découvrir, dans ce cas? Vaxholm, un ami de ma collègue, me dit souvent qu'on devrait visiter au moins les grandes capitales, comme lui a fait, rien que pour voir comment c'est. Et Alastor avait dit à Haylor un truc genre "je vous invite à voguer sur cette mer, beaucoup de personnes y déploient leur potentiel inexploité". J'ai adoré sa réponse, d'ailleurs. "Oui, les récompenseurs sont assez obtus sur la chose". Ou un machin comme ça, j'étais pas là mais elle m'a raconté. M'bref. J'me dis bien que c'est possible, mais en fait, le vrai truc important sur cette mer, ben c'est la mer elle même. Et c'est pas sur les îles que ça se passe. C'est comme ça que vous faîtes tourner la translinéenne en fait, non?
-Et cé quoi lé rapport avec ma question, crédidiou?
-Ben c'est pour ça que je paye la translinéenne pour travailler pour elle.
-T'as oublié kék'chose!
-Capitaine.
-Jé préfère, matelot.

Et c'était à nouveau un des raisonnements simplistes dont il avait le secret qui l'avait conduit à faire... une nouvelle manoeuvre imbécile pour en venir à ses fins. Ce qu'il voulait, c'était voir et apprendre énormément de choses sur Grandline.

Alors, il avait tout naturellement décidé de s'embarquer sur une navette de la translinéenne qui parcourerait l'équateur en express. Au delà du billet de base, et accessible à qui s'en donnait la peine, la compagnie maritime proposait d'autres gammes de services à qui le désirait. Ici, le prix croissait de pair avec l'augmentation du confort et de la vitesse du navire. Et Sigurd occupait le double rôle de voyageur et de marin, au gré de ses envies et de ses besoins du jour. Pour ce faire, il n'avait eu qu'à le demander à Alastor Dagenert, un cadre de la translinéenne avec qui il venait d'initier un partenariat prometteur.

Pour le cadre de Reverse, c'était une occasion de fidéliser son contact à peu de coûts. La demande de Sigurd l'avait même amusé. Alastor lui avait simplement suggéré de découvrir par lui même ce qu'étaient les voies de l'équateur et le quotidien de ses marins. Jamais il n'avait vu d'homme d'affaires quémander un poste de simple marin. Et avec sa position, il n'avait eu aucun mal à demander à un capitaine de ligne de se charger de lui.

C'avait même été une excellente surprise pour ledit capitaine : avant de devenir Nowel ou parvenu, Dogaku avait été tour à tour marin puis officier puis capitaine dans la marine marchande puis dans la flotte militaire de son pays. Tout ça en près de six ans. Et c'est précisément la base de cette expérience qui lui permettait de réussir dans ses affaires : il connaissait très bien l'environnement maritime et les comportements de ses partenaires et agents réguliers.

Et s'était très vite illustré dans l'équipage en tant que marin parfaitement compétent. Quand il n'avait pas de conférence téléphonique à passer pour assurer la bonne conduite de ses affaires, du moins. Ou tout simplement l'envie de paresser, seul ou en compagnie des autres. Outre Sigurd et sa clique, à savoir son amie et leurs trois gardes du corps, il y avait trois autres voyageurs sur le petit navire. Sans avoir sympathisé, ils tuaient le temps ensemble. Pour quelqu'un qui ne pouvait s'occuper, les voyages étaient bien souvent ennuyeux, mené ici.

Mais aujourd'hui, ce serait différent. Ils allaient accoster.

-Vous comptez descendre sur l'île?
-Sur ce pauvre petit truc? Mmmh. Honnêtement, je suis... méga... déçu. Ouais, visuellement c'est plutôt rigolo, l'île cactus qu'a cette gueule. Ca doit rendre énorme en mode carte postale et... oh je sais, j'vais envoyer une carte postale à Maman à chaque île qu'on traverse. Avec des photos délires pour le fun. Genre une en haut d'un cactus, une autre à poser avec un homme-maïs, des gags du genre. Mais à part ça? Je me demandais très sérieusement si y'avait moyen de poser une exploitation Santagricole qui en vaudrait le coup sur Whiskey. Et ce que je vois en arrivant? PUTAIN DE MERDE MAIS C'EST. TOUT. PETIT. PETIT. PETIT. PETIT. ÇA ME FAIT VOMIR. CES CONS DE JOURNALISTES, DE TAVERNIERS, D'AVENTURIERS ET DE MARINES DE MERDE QUI GLORIFIENT LEURS RÉCITS À LA CON POUR QU'ON PARLE D'EUX À TOUT PRIX. C'EST UN PUR GAG DÉBILE. NON MAIS VOUS AVEZ VU? Y'A QUASI PAS DE SURFACE EXPLOITABLE, ET LES RARISSIMES TERRES QUI SONT, VOUS SAVEZ, À L'HORIZONTALE ET OÙ C'EST PAS TROP ULTRA MÉGA GALÈRE D'UTILISER DES OUTILS AGRICOLES, SONT PARTAGÉES ENTRE LE VILLAGE ET LE SABLE MARIN. ET COMME CA M'ÉTONNERAIT QUE Y'AIT UN GAG GRAVITÉ À LA MARIO GALAXY SUR CES PSEUDOS CACTUS, JE HURLE A L'ARNAQUE! Impossible de poser une affaire agricole qui se prend au sérieux dans le coin. Du coup j'vais sûrement glandouiller un brin avec Haylor, puis on se promènera sûrement dans le village. Chuis sûr qu'en trois quart d'heures on aura fait le tour, et je nous donne trois heures énorme maximum avant qu'on soit de retour. À moins qu'on ait juste envie de se poser ailleurs pour changer un peu d'air ET qu'on croise un pirate à farmer. Auquel cas ça sera cinq heures max'. Mais j'me sens pas d'humeur à chercher les ennuis, aujourd'hui. Et en plus, la miss est malade, donc... on va y aller doucement.
http://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttp://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Page 1 sur 1