AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Mon recrutement et mon arrivée à la base du G 4

Mountbatten
Mountbatten

Modérateur
Le Fantôme

♦ Localisation : Lynbrook

Feuille de personnage
Dorikis: 6115
Popularité: +634
Intégrité: -538

Dim 5 Juin 2016 - 18:46

Je prépare mes bagages ; aujourd'hui est un grand jour ! Après avoir étudié pendant 2 ans dans l'Ecole supérieure de la Marine et 3 ans dans l'Ecole Gouvernementale, je vais pouvoir enfin mettre en pratique ce que j'ai appris au cours de ma courte vie. L’entraînement me parut long, même s’il ne fut que de six mois. Malgré la dispute entre mes parents et moi au cours de laquelle ils avaient dit qu'ils ne me donneront plus d'argent, ils ont fini par me pardonner d'avoir quitté brusquement l'Ecole Gouvernementale et m'ont envoyé 100 000 B. Grâce à cet argent, je vais pouvoir potentiellement m'acheter quelque chose de sympathique à la base du G 4. J'ai étudié cette base : il y aurait le QG où se trouvent les soldats ainsi qu'une ville de petite taille protégé par une puissante muraille. Au moins, là-bas je sais que je serai en sécurité. D'un autre côté, je suis excité car je n'ai pas réellement combattu jusqu'à ce jour. Bon, je mets enfin mon précieux Falcon II dans mon dos. C'est parti, en route vers le port de Marie-Joie !

Je marche une vingtaine de minutes durant lesquelles je pense à ce que j'ai appris sur la Marine. Je sais très bien que la réalité est souvent différente que ce qui est transcrit dans les livres, mais bon, je reste optimiste. Enfin j'aperçois le port. Il était temps ! Je ne vois pas mal de marins, environ une cinquantaine. J'espère pouvoir intégrer la Marine d’élite ! Un détail attire mon attention. Je suis quand même à une centaine de mètres dans l'avenue qui mène au port, mais j'arrive à distinguer une silhouette qui m'est familière... Des cornes, un bandeau sur les yeux... MAIS OUI ! C'est le fameux Sous-Amiral Sierra, commandant de la base du G 4. Il discute avec un autre homme tout aussi charismatique, le Colonel Komamuri, alias "le chaud lapin » ! J'arrive enfin à hauteur de deux sergents qui gardent le port.

- Bonjour messieurs, je suis une nouvelle recrue de la Marine, tenez, voici mes papiers vous attestant ce que je dis.

Le premier sergent s'avance et regarde mes papiers.  Tout à coup, il esquisse un sourire.

- Ahahah ! Un bleu ! J'espère que tu te plairas, tu vas voir même si on se chamaille, globalement tout le monde s'aime bien !

- Ahah ! Merci, vous allez également avec les autres sur le navire ?

- Oui, on se reverra sur le navire de toute façon ! Au fait, on part dans cinq minutes, tout juste le temps pour toi de te déclarer au Colonel.

- Merci, j'y vais de ce pas alors !

Je m'éloigne de ces deux sergents et je m'avance vers le Colonel. Il est en pleine discussion avec le Sous-Amiral. J'aimerai bien me déclarer à lui, mais bon, ils discutent alors je vais attendre patiemment. Une minute, puis deux, puis trois minutes s'écoulent. Ils sont toujours en train de se parler. Bon, je prends mon courage à deux mains et j'y vais.

- ... parlé avec Léo, je lui ai dit que ce nouveau modèle de canon n'était pas au point.

Me voyant avancer, le Colonel s’interrompt et se tourne vers moi.

- Bonjour mon brave. Qu’il y a-t-il ?

- Bonjour Colonel. Je m’appelle Alexander Mountbatten et je suis une nouvelle recrue de la base. Je viens vers vous afin de me déclarer.

- Très bien.

Il sort de sa poche un carnet, sûrement la liste des soldats.

- Tu es bien sur la liste des recrues. Bienvenue parmi nous ! D’ailleurs, le sergent qui t’a recruté m’a glissé une petite note. Tu seras plus apte à devenir caporal d’élite apparemment. Tu préfères ?

Sérieux? Voilà ma chance! Je préfère largement la Marine d'élite, là bas on ne fait pratiquement que du combat et on s'occupe pas des tâches lassantes comme les patrouilles, la paperasse et j'en passe...

- Oui mon Colonel!

- Très bien, dans ce cas une fois que nous serons sur le navire, va voir la Commandante Themis, elle t’expliquera les règles.

Je suis à présent un caporal d’élite ! J’ai suivi l’entraînement normal d’un marin, mais je pense que le sergent qui m’a recruté a dû retenir le fait que je sois très fort au tir de précision. Ce qui est bien avec les forces d’élite, c’est qu’elles n’ont pas à s’occuper des tâches « nulles », comme la paperasse ou les patrouilles. Elles vont au cœur de l’action ! Bien que la base soit le point de chute de la Commandante Themis, les marins d’élite opèrent à travers tout South Blue. Soudain, un marin posté sur le navire crie.

- ON EMBARQUE !!!

Tous les marins se dirigent donc vers la passerelle d’embarquement, moi y compris. Ca y est, je suis sur le navire. Ce n’est pas, à mon plus grand regret, un navire de guerre, c’est juste un simple bateau qui sert à transporter les troupes d’un point A à un point B. Le trajet dure trois jours. J’aurai le temps de faire connaissance avec mes futurs camarades !

_________________


Dernière édition par Mountbatten le Mar 7 Juin 2016 - 21:51, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Mountbatten
Mountbatten

Modérateur
Le Fantôme

♦ Localisation : Lynbrook

Feuille de personnage
Dorikis: 6115
Popularité: +634
Intégrité: -538

Mar 7 Juin 2016 - 21:46

Je monte sur la passerelle d’embarquement. Le ciel est dégagé et le soleil rayonne sur le port ; des conditions idéales pour partir ! En revanche, le trajet lui, est incertain. Sur un tableau où se trouve toutes les informations du trajet, je vois que l’on m’a attribué la cabine 46, située à l’avant du navire, mais pas tout à fait vers la proue. Ce vieux rafiot a 50 cabines, un peu moins que le nombre de passagers ; de ce fait certaine cabines hébergeront deux marins, et parmi elles, la cabine 46. Je regarde le nom de mon colocataire de voyage à savoir un certain Harry Hashpike, un simple marin.
J’espère qu’il pourra m’expliquer les rouages de la Marine d’élite dans le secteur de South Blue car tout n’est pas forcément écrit dans les livres d’apprentissage… Mais bon, avant d’aller faire sa connaissance et de lui poser mes questions je dois d’abord trouver la Commandante Themis. Je cherche son nom sur le tableau.
Pas là, pas là… LA ! Cabine 18. Je marche jusqu’au couloir des cabines. Je sais bien qu’elle n’est plus dans les environs du tableau puisque je l’ai vu partir. J’imagine qu’elle doit être dans sa cabine du coup je la cherche ici. Voilà, j’y suis, cabine 18. Je frappe à la porte.

- (parlant à travers la porte) Qui est-ce ?

- Je m’appelle Alexander Mountbatten ; je viens me déclarer auprès de vous car je suis nouveau.

- Bonjour Mountbatten. Puis-je savoir pourquoi je n’ai pas été informé de ta venue ?

- En fait, le sergent recruteur s’est trompé d’affectation, il avait mis que j’étais affecté à la Marine du G 4 mais après coup il a rajouté une note comme quoi je suis plus apte à intégrer la Marine d’élite.

- Bien. Dans ce cas, bienvenue à toi !

- Merci commandant. Au revoir.

Voilà une bonne chose de faite. Je n’ai plus qu’à aller dans ma cabine afin de préparer mon lit et pour questionner mon colocataire. Nous dormirons dans un lit superposé, il y a donc la fameuse question : à quel étage je vais dormir ? De toute façon, on s’arrangera. Le couloir est parqué et il y a un toit qui protège le couloir des intempéries. D’un côté les cabines, de l’autre un grand panorama parsemé cependant de pilier pour soutenir le toit. Les murs sont blancs et les bordures des portes ainsi que les piliers sont bleus pour rappeler les couleurs de la Marine.
Je descends les marches d’un petit escalier relier le pont supérieur et le pont inférieur où se trouve ma cabine. J’arrive enfin à cette cabine et bien entendu je frappe. Harry regarde dans la petite vitre qui se trouve sur la porte après avoir enlevé le cache. Il semble regarder ma tenue, puis ouvre.

- Tiens, tu ne serais pas le nouveau, Mountebate ?

- Euh oui c’est moi le nouveau. Juste, mon nom c’est Mountbatten.

- Autant pour moi, rentre.

Je rentre donc et je vois que mon colocataire aménage son lit. Il m’a laissé l’étage et a déjà bien avancé dans son aménagement. Ses affaires sont rangées et disposées à côté de son lit, en tout cas ce qui est nécessaire pour la traversée. Je monte sur l’échelle et je commence moi aussi à aménager mes affaires. Mais bon, moi je n’ai pas grand-chose à aménager, remarque mon colocataire non plus. Je fais mon lit et je descends de l’étage. Harry a déjà fini et je regarde une carte.

- Qu’est-ce que c’est ?

- C’est la carte du trajet.

- Et que fait tu avec?

- Je la regarde tu veux que je fasse quoi d'autre avec?

- Euh rien… Sinon, je me demandais, quand tu auras fini, pourra tu m’expliquer les habitudes et les traditions de la Marine d’élite de South Blue ?

- Ca peut se faire…

_________________
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Mountbatten
Mountbatten

Modérateur
Le Fantôme

♦ Localisation : Lynbrook

Feuille de personnage
Dorikis: 6115
Popularité: +634
Intégrité: -538

Mer 8 Juin 2016 - 21:05

J’attends donc qu’il finisse de regarder la carte. Je pense à mon passé et à ma vie à Marie-Joie, plus précisément à ma famille que j’ai laissée. C’était tellement génial le temps où l’on chassait ensemble… Mais maintenant, je suis un homme engagé au service de la Marine d’élite !
Harry m’interrompt dans mes pensées.

- J’ai fini. Que veut tu savoir ?

- Et bien les choses que l’on n’apprend pas dans les livres quoi…

- Ok. Bonne écoute, il n’y a pas énormément de différence mais je vais te dire quand même quelles sont-elles. Tout d’abord, nous et les gars de la Marine régulière, on s’aime bien hein, mais bon vu qu’ils sont pas très doués, on préfère ne pas les fréquenter. Ensuite, Sierra c’est pas notre chef du coup on a aucune obligation envers lui et en plus, nous, on l’aime pas vraiment même s’il est plutôt fort et impressionnant. En revanche, Komamuri, il est sympa, il est respecté car c’est un très bon combattant et meneur. Et j’arrive enfin à la Commandante Themis. On l’appelle Commandante et faut pas se gourer avec elle sinon attention à toi. Elle est comme Komamuri, respecté, forte et meneuse. Voilà, sinon on n’a pas de coutume locale ou de tradition bizarre.

- Merci, je vais essayer de tout retenir ! Sinon, pendant le voyage, on fait quoi ?

- Si tu penses te la couler douce dans la cabine, n’y pense même pas ! On aura des tours de gardes et des corvées. Après on a quand même du temps libre comme là, en général quelques heures dans la journée.

- Ah… Et on a un emploi du temps précis ?

- L’emploi du temps il est dans le tiroir de la table.

En effet, le mobilier de la pièce est très pauvre mais parmi lui se trouve une petite table en bois ayant deux tiroirs. La pièce n’est pas très grande et pour cause : c’est une cabine d’un bateau. J’ouvre le premier tiroir. Bingo, l’emploi du temps et là.



EMPLOI DU TEMPS-Cabine 3,6,9,12,15,18

   L'emploi du temps reste le même pour chaque jour de voyage.



   8:00 : Réveil
   8:10 : Préparation
   8:30 : Décrassage matinal
   9:00 : Temps libre
   10:00 : Corvée
   12:30 : Déjeuner
   13:30 : Temps libre
   14:00 : Tour de garde
   17:00 : Corvée
   20:00 : Dîner
   21:00 : Temps libre
   22:30 : Tour de garde
   00:00 : Repos





Finalement, l’emploi du temps n'est pas si terrible que ça.

- Alors ?

- Je m’attendais à pire figure toi.

- Ce n’est quand même pas mal ! Si tu veux faire du zèle, va s’y mais sans moi.

- A vrai dire, je n’ai rien de mieux à faire alors autant bien se faire voir. Sinon, on a corvée dans 2 minutes. On y va ?

- Roo… Bon, je te suis.

Harry se lève de son lit où il s’était assis et j’ouvre la porte. Quelques marins marchent vers l’escalier – ils sont probablement de corvée eux aussi – et je les rejoints suivi d’Harry. On grimpe les marches blanches de l’escalier et à présent on se trouve sur le pont supérieur. Là se trouve sur une petite estrade un vieil homme plutôt musclé et qui a l’air de s’apprêter à parler. Nous nous positionnons donc de manière à écouter ce qu’il a à dire.

- Lui c’est Tyle et c’est un type que Sierra a nommé chef des corvées. Le pire dans l’histoire, c’est qu’il adore faire ça.

- (étonné) Il adore faire des…

Je suis coupé par Tyle, qui commence son long discours.

- Bonjour messieurs. Voici ce que vous devez faire pendant la période « corvée » de votre emploi du temps. Vous devez : nettoyer votre cabine et les deux qui bordent votre cabine ; nettoyer avec l’aide des autres marins de corvée le pont sur lequel vous vous trouvez. Ce sera donc plus dur pour les marins du pont supérieur puisqu’il a moins de cabines que le pont inférieur. Ensuite, quand vous avez terminé ça, passez voir le cuistot, vous pourrez sûrement lui venir en aide. Voilà, si tout s’est réalisé avant la fin de la période de corvée, c’est temps libre. Ceux qui veulent continuer sur leurs temps libres, vous passez me voir.

C’est plus clair maintenant. En bref, on doit nettoyer et suivre les ordres d’un cuistot. Plutôt simple mais fastidieux ; pas grave, je n’ai rien d’autre à faire. Dans l’immédiat, Harry et moi on va nettoyer notre cabine et les deux qui la bordent. On descend donc avec les autres marins du pont inférieur et on rejoint tous nos cabines. Voyant qu'on n'a rien pour nettoyer, je demande à Harry.

- Avec quoi on est sensé nettoyer Harry ?

- Avec les balais, tu voulais nettoyer avec quoi ? Un livre peut-être ? Plus sérieusement ils sont dans le placard.

- (en ouvrant le placard) Ah oui, bon, on s’y colle ?

- Et c'est parti pour les corvées... Youpi...

_________________
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Mountbatten
Mountbatten

Modérateur
Le Fantôme

♦ Localisation : Lynbrook

Feuille de personnage
Dorikis: 6115
Popularité: +634
Intégrité: -538

Jeu 9 Juin 2016 - 22:06

Nous prenons donc chacun un balai et on nettoie la cabine rapidement étant donné qu’elle est petite. On sort après cinq minutes de nettoyage et là, on doit encore nettoyer. Super. Mais au moins vu qu’il y a d’autres marins, ça redonne du moral. Ça balaie, ça balaie, et je peux dire que de près, le sol est plutôt sale ! Bref, une fois ce dur labeur terminé, on remonte sur le pont supérieur et on entre dans la cuisine où se trouve, comme promis, un cuistot plutôt vieux avec de courtes couettes brunes. C’était assez louche, je l’admets.
 
- Bjour bande de moules, moi c’est Dreef. En gros, vous m’obéissez c’est tout. Quand j’aurai plus besoin de vous, je vous libère. Autant vous dire que plus vous bossez, plus vous sortirez vite. Alors vous vous remuez.
 
Voilà, c’était la phrase d’accueil de ce Dreef. Pas très sympa ce type, mais bon, il nous fait à manger alors on est bien content qu’il soit là. En fait, ils n’ont pas engagé d’autres cuistots puisqu’il y a plein de marin qui peuvent aider, du coup, autant les utiliser sans dépenser un berry. Et donc, pendant une bonne heure, les marins s’affairent pendant qu’il braille ses ordres et ses directives. A la fin, il reste une vingtaine de minutes avant l’heure du déjeuner, et étant donné que je n’ai rien d’autre à faire et que ce n’était pas spécialement fatiguant (puisqu’on était plein de marins à aider), je lui propose une aide supplémentaire. Il y a apparemment encore quelques détails à régler pour le déjeuner.
 
- Tu fais quoi ici ?
 
- Je viens pour vous aider.
 
- Hein ? Tu n’es pas parti comme les autres troufions ? Et pourquoi ?
 
- A vrai dire…
 
J’ai un peu hésité entre lui dire que je l’adorais et entre lui dire la vérité. Evidemment, je lui dis la vérité. D'ailleurs, sa réponse a l'air de montrer un consensus avec la Marine.
 
- … je n’ai rien d’autre à faire, je suis nouveau en fait et je n’ai pas encore de camarades.
 
- Je vois. Ok, viens voir.
 
Et là il m’expliqua ce que je devais faire : mettre la table et peaufiner la présentation. Après un déjeuner copieux à base d’animaux marins travaillé à différente sauce, j’ai à présent du temps libre. Que faire ? Je ne peux plus aider Dreef et tout est nettoyé. J’ai une idée, je chercher un livre à lire. Heureusement, Harry en a quelques-uns et je passe mon temps libre à les lire. Ensuite, le tour de garde. Ça consiste en fait à rester sur le pont supérieur et à scruter l’horizon à l’aide de nos yeux ou bien avec une longue-vue.
 
Globalement, le trajet fut plutôt agréable et la première journée fut la même pour les deux autres jours du voyage. Cependant, je commençais à tisser des liens avec les autres marins au gré des corvées et des tours de garde. Je devenais vraiment ami avec Harry et Dreef finit par apprécier ma compagnie.
 
Jour trois. Aux alentours de quinze heures alors que je scrute l’horizon avec ma longue-vue, j’aperçois enfin la terre. La base du G 4 est devant moi !
 
- Terre en vue !
 

A partir de ce moment-là, de plus en plus de marins se précipitèrent vers la proue du navire afin d’observer de leurs propres yeux l’île. Me voici !

_________________
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1