AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Izayoi Sakuya -- Medic des Sea Wolfs ? -- [FINI]

Invité
Invité


Dim 22 Mai 2011 - 3:20

>> Music Themes


Main Theme : Lunar Clock-Lunar Dial ~ TAMusic
Battle Theme 1 : Lunar Clock-Lunar Dial ~ Touhou, Embodiment of Scarlet Devil OST
Battle Theme 2 : Lunar Dial ~ TAMusic
Time to Roxx ! : Maid, Blood, Rock'n'Roll (Maid and the Pocket Watch of Blood) ~ Crow's Claw


>> Izayoi Sakuya


Izayoi Sakuya -- Medic des Sea Wolfs ? -- [FINI] Sakuya14

Pseudonyme : Aucun pour l'instant.
Age: 22 ans.
Sexe : Féminin.
Race : Humaine.
Grade : Adudant-chef.

Métier : Medic.
Groupe : Marine.
Déjà un équipage : Sea Wolfs. Sous réserve évidemment de la bonté du staff tout puissant... x)
But : Coming Soon.

Fruit du démon ou Aptitude pour la suite : 時時の実 // Toki Toki no Mi // Fruit du Temps [Fruit créé, je posterai la proposition de création lorsque toutes les propositions actuellement en cours de validation seront terminées, si j'y suis autorisé ^^
NE VOUS INQUIETEZ PAS, c'est un pouvoir certes assez puissant mais certainement pas aussi godmode qu'un pouvoir de manipulation libre du temps, y a des limitations et tout, c'est pas over-cheaté xD].

Équipements :
- Une Montre à gousset très ancienne, pièce d'horlogerie fort rare, que Sakuya entretient avec beaucoup de soin. Cadeau de famille de sa mère.
- Des couteaux. Pleins de couteaux, planqués sous sa robe. Ca ne se voit pas, n'est-ce pas ? La plupart sont des couteaux de lancé, à l'exception du seul que Sakuya garde visible, dans un étuis attaché à sa jambe gauche, rapidement à portée de main et à la lame plus taillée pour le corps à corps.
- Une épée fine et d'impressionnante facture nommée Izayoi, qui se transmet de génération en génération entre les membres de cette famille. Avec sa montre, c'est le bien le plus précieux de Sakuya, de fait elle ne s'en sert que rarement pour combattre, ne la tirant du fourreau que pour des situations exceptionnelles.

Codes du règlement (2) :
Spoiler:
 


Parrain : Ayzami Lin.

>> Physique

Le moins qu'on puisse dire à propos de Sakuya, c'est qu'elle fait un bien joli brin de fille. Enfin, elle pourrait.

La miss a une épaisse crinière de cheveux d'un blanc nâcré, assez légers et d'une nature singulièrement rebelle, surmontée d'une coiffe héritée des tenues de servantes. Deux petites tresses, partant de derrière les oreilles de chaque côté de sa tête, encadrent ses yeux d'un bleu clair et pâle et au regard perçant, surmontés de sourcils fins. Elle a un joli visage, dôté d'une peau de porcelaine et de traits délicats, hélas assez peu expressifs, qui donnent la plupart du temps à Sakuya un air fermé et impassible. Fort heureusement, il ne s'agit pas non plus d'un masque, et son visage peut aussi bien afficher sa colère comme sa douceur, mais ce ne sera jamais particulièrement transcendant...

La silhouette de la demoiselle est fine et élancée, encore qu'elle ne soit pas bien grande. 1m67 pour 48Kg sans compter son équipement, sa frêle carrure donne aisément l'impression qu'elle risque de s'envoler au moindre coup de vent, mais c'est sans compter sur l'équipement, fort discret certes mais non moins présent, de la demoiselle qui l'alourdit un peu... Ses formes sont loin d'être opulentes, sans être excessivement pauvres, et elle a de longues et fines jambes qui peinent à la faire paraître un peu plus grande qu'elle ne l'est. En vain, bien entendu.

Elle s'habille généralement d'un élégant ensemble noir. Celui-ci est composé d'un haut rayé verticalement de blanc, au col serré, aux manches longues et réhaussées de larges manchettes blanches et de mitaines noires, d'une jupe décorée de dentelles et d'un tablier lui-même ornementé d'un gracieux motif floral blanc. Ses jambes sont pour leur part revêtues de hautes chaussettes de soie noire, et elle chausse de simples souliers sans prétention, noirs également bien entendu.

Au-delà de son apparente impassibilité, son corps dégage souvent une certaine froideur, qui peut même être interprêtée comme du mépris si elle n'y prend pas garde. Son calme quasi-éternel se traduit par des gestes précis, calculés, mesurés et maîtrisés, non dénués d'une certaine grace mais possédant un petit quelque chose de mécanique assez difficile à analyser et plus encore à décrire. Mais avec le temps, un observateur attentif saura comprendre qu'elle est simplement comme ça, et que la froideur qui l'entoure n'est guère plus volontaire que désirée...



>> Psychologie

Car non, Sakuya n'est ni froide ni méprisante, loin de là ! Sont apparent manque d'émotion récurent est tout sauf représentatif de son caractère, même si elle n'affiche souvent aucune expression, ça n'en bouge pas moins dans son esprit !

Cela étant dit, il est vrai que c'est une personne plutôt réservée. Très calme par nature, c'est quelqu'un d'extrêmement posé et réfléchi, qui agit rarement à la légère et dont le moindre geste est généralement milimétré. Il faut dire que lorsqu'on excerce le métier de médecin-infirmière, l'une des premières choses que l'on apprend est que la moindre erreur peut avoir des conséquences désastreuses... De fait, elle est devenue très calculatrice et observatrice, ce qui l'amène souvent naturellement à rester légèrement en retrait plutôt que de s'avancer au premier plan. Par exemple, elle aura généralement tendance à écouter et analyser une conversation entre deux proches plutôt que d'y prendre part elle-même... Ce, non pas par soucis de rester à l'écart, c'est simplement dans sa nature.

Car pour autant, elle n'est pas sans coeur ni insensible, et s'attache aisément aux gens. C'est une femme au grand coeur et à la générosité à priori sans limite, qui a tendance à donner même lorsqu'elle n'a rien à offrir. Extrêmement honnête et sincère, elle pourrait être très naïve si elle n'était pas dôté d'une certaine intelligence et de l'esprit d'analyse naturel sus-nommé. Elle ne fait jamais les choses à moitié, et termine toujours ce qu'elle a commencé, avec une détermination exemplaire. Détermination que l'on peut globalement retrouver dans tous les aspects de sa vie, car Sakuya n'est pas quelqu'un qui a l'habitude d'hésiter : comme elle le dit si bien, "l'avenir n'est pas aux indéçis, il faut toujours savoir peser le pour et le contre de chaque choix et possibilité qui s'offre à nous et être capable de prendre des décisions justes et rapides".

Malgré son naturel réservé, c'est une personne affectueuse avec les gens qu'elle apprécie, son affection prend juste des formes parfois un peu surprenantes, en particulier lorsque l'on n'y est pas habitué ou que l'on ne la connait pas encore très bien. Très loyale, elle n'a qu'une parole, et a pour principe de ne jamais trahir la confiance que quelqu'un place en elle. De même, dès lors qu'elle engage le combat avec quelqu'un, elle fait rarement de demi-mesure, mais évitera de tuer si elle le peut. Cela ne veut pas dire qu'elle hésitera si elle sait qu'elle ne le peut pas, mais quand on est médecin, c'est pour sauver des vies, pas pour en prendre... Car vous l'aurez compris, Sakuya est une jeune femme avez des principes !




>> Biographie

- 0 ans.

Nulle trâce d'autre sentiment que la joie, sur le visage de Rinnosuke et Yliréa Izayoi, alors que les cris de la nouvelle-née résonnent à leurs oreilles. Ou peut-être bien qu'il y a de la fierté, aussi. Après tout, les cris de leur fille sont puissants, et ils l'attendent depuis si longtemps...

Dans les bras de sa mère, la petite Sakuya, elle, devine d'instinct, comme tous les nouveaux-nés, la brutalité du monde dans lequel elle vient de naître, et hurle à pleins poumons...


- 0 à 16 ans.

La jeune Sakuya Izayoi fut élevée dans un cadre si calme qu'il aurait pu sembler vouloir contredire les premières impressions de la demoiselle à son arrivée dans ce monde. La famille Izayoi habitait sur une ile assez vaste au Nord-Est de South Blue, non loin d'une grande caserne de la Marine elle-même séparée du QG de la Marine uniquement par Calm Belt, et le père Rinnosuke, occupait lui-même le poste de Capitaine sur un navire de l'armée. Yliréa, pour sa part, travaillait en tant qu'infirmière à l'hopital de la casèrne proche jusqu'à la naissance de Sakuya, mais avait du abandonner son travail pour s'occuper de sa fille.

De par la nature même de son travail, Rinnosuke n'était guère souvent présent à la résidence Izayoi. Il était la plupart du temps aux commandes de son navire, à sillonner les mers, traquant sans relâches ce qu'il appellait "La Peste du Monde". Les Pirates. Il leur avait voué toute sa vie durant une haine sans borne, depuis la mort de ses propres parents au cours d'un pillage de leur ile par un équipage de forbans sans scrupules, alors qu'il n'était encore qu'un adolescent. Certes, sa soif de vengeance avait fini par s'apaiser avec le temps, remplacée finalement par une sorte de sens du devoir au fur et à mesure qu'il était monté en grade après son entrée dans la Marine, mais sa haine des pirates sans foi ni loi, ne laissant que tristesse et désolation dans leur sillage, n'avait jamais connu de déclin.

Rinnosuke était un combattant dépourvu du moindre pouvoir, mais il s'était pourtant taillé une solide petite réputation au sein de l'Etat-Major de la Marine comme étant l'un des combattants les plus versatiles et polyvalents du moment : quelle que soit l'arme qu'il avait dans les mains, il semblait qu'il fut capable de la manier avec une efficacité optimale, comme si il s'en était servi toute sa vie. Il semblait également que ce talent inné pour le maniement des armes ai été transmit en partie à sa fille, car Sakuya, dès ses quatorze ans, fut capable de vaincre un des soldats et amis de son père sans la moindre difficulté lors d'un combat amical. Ignorant que la jeune fille suivait, sous les consignes de son père, un entraînement quotidiens depuis ses huit ans, le soldat en question prétexta suitre à cette première défaite "ne pas pouvoir y aller à fond face à une enfant"... Le pauvre hère subit par la suite vingt-trois défaites successives de l'enfant en question, même en s'y mettant à fond, sous les grands éclats de rires du père de la gamine et les soupirs de sa mère.

Yliréa, de son côté, commença à enseigner à sa fille, doucement, quotidiennement, les bases des premiers soins, puis de la médecine, dès les douze ans de la jeune fille, et ce sur la demande de cette dernière. Comme la plupart des enfants, Sakuya avait souvent déclaré qu'elle voulait, plus tard, faire le même travail que ses parents. Mais plus les années passaient, et plus cette idée s'encrait profondément dans la tête de la demoiselle, jusqu'à devenir une évidence, une certitude, dont la simple remise en cause n'était même plus envisageable.

Ce furent ses seize ans qui concrétisèrent cette idée, d'une façon bien cruelle...

Rinnosuke étant en permission, toute la famille Izayoi était rassemblée pour dîner autour de la table, disposée sur la terrasse de la résidence pour profiter de la douceur du crépuscule et du coucher du soleil imminant. Un cadre des plus enviables, agréable et paisible... jusqu'à ce que la grande voile d'un navire pirate n'apparaisse à quelques miles à peine de la côte de l'ile. Quel que fut le pouvoir utilisé, le fait est que le navire ne fut pas repéré avant qu'il ne soit en mesure d'acosté, et un vaste équipage de forbans débarquèrent aussi sur l'ile sans que personne ai pu appeler la caserne !

La petite ville, aux abords de laquelle se trouvait la résidence Izayoi, fut instantanément prise d'assaut, et Rinnosuke se précipita pour la défendre, chargeant sa femme de prévenir la caserne. Comme une enquête établie par la suite permit de le déterminer, le but de l'audacieux équipage pirate était de prendre possession de la ville pour négocier la libération de leur ancien capitaine, vraisemblablement emprisonné par la Marine, à grand renfort d'otage en grand nombre. La tactique aurait pu marcher, mais les pirates n'avaient pas prévu qu'un Capitaine de la Marine serait sur place aussi vite et rallierait les forces de l'armée en poste dans la ville avant leur éradication totale. Les effectifs de la ville purent ainsi offrir un semblant de résistance, alors qu'elles avaient risqué d'être balayées purement et simplement par l'effet de surprise et une désorganisation totale.

Toutefois, le combat restait trop déséquilibré. Les pirates, plus de deux fois plus nombreux que les maigres défenses de la ville, n'étaient pas des enfants de coeur, et beaucoup d'entre eux avaient un bon niveau. Certains possédaient même des pouvoirs spéciaux ou des Fruits du Démon...

Pour Sakuya, qui avait faussé compagnie à sa mère pour rejoindre le combat à peine quelques minutes après le début des affrontements, ce fut un baptême du feu rude et sans merci. A peine plongée dans la mêlée, elle n'eut pas le temps de paniquer, ni même d'avoir des états-d'âme lorsque sa dague plongea dans la gorge de l'un des assaillants et qu'elle cueillit ainsi sa première vie... Tout son être se résuma à l'application instinctive de tout ce qu'elle avait appris pendant neuf ans. Esquiver, tenir sa distance, dévier l'attaque, chercher l'ouverture, plonger et frapper, tuer en un coup, reprendre sa garde, gérer son environnement, ne pas se laisser encercler, surveiller ses angles morts, toutes ces notions brillaient dans son esprit avec la force d'un petit soleil, la faisant bouger à toute vitesse. Etre partout était inutile, il fallait juste être là où il le fallait à l'instant idoine. Bouger, trancher, planter, faucher des vies pour en sauver d'autres. C'était tout ce qui importait.

Ce fut aussi dès cette première bataille qu'elle eut pour la première fois affaire à un possesseur de Fruit du Démon. L'homme dans la force de l'âge était dôté d'un pouvoir puissant, lui permettant de déformer les minéraux avec lesquels il était en contact pour en faire jaillir des pieux acérés et empaler ses adversaires. Rester immobile face à un tel ennemi signifiait une mort immédiate, et ce fut sans doute sa légèreté qui permit à Sakuya de survivre à cet affrontement, se déplaçant sans cesse et s'approchant rapidement de son adversaire, l'empêchant de se concentrer sur l'attaque en lui lançant des couteaux pour l'obliger à se défendre, jusqu'à être assez proche pour que son pouvoir ne lui soit plus d'aucune aide et que plus rien n'empêche la lame de la jeune femme de tailler dans sa chair...

Lorsque les renforts arrivèrent de la caserne prévenue par Yliréa, quelques temps plus tard, la bataille battait toujours son plein, tournant petit à petit à l'avantage des pirates bien que les défenses tiennent toujours bon tant bien que mal. L'arrivée de la garnison de l'ile mit un point final presque immédiat à l'affrontement, les canons des navires de la Marine coulant sèchement l'embarcation pirate et les renforts à terre se joignant aux défenses de la ville pour repousser sans pitié l'assaillant. Moins de dix minutes plus tard, le combat était terminé, tous les pirates étant soi morts, soit fait prisonniers. Sakuya, à bout de souffle, s'affaissa sous le flot rugissant de l'adrénaline qui courrait toujours dans ses veines. Son regard était vide, alors qu'elle reprennait peu à peu le contrôle d'elle-même, et qu'elle prennait lentement conscience de tout ce qui venait de se passer. Elle ne savait même pas combien de personne elle avait blessé ou tué... Mais curieusement, elle ne se sentait pas mal. Il n'est pas peu dire qu'elle en fut surprise, elle s'était préparée durant tant de temps à éprouver des sentiments négatifs lorsque le jour viendrait où elle tuerait peut-être quelqu'un... En tant que Soldat de la Marine, ou en tant qu'Infirmière. Mais peut-être fut-ce précisément à cause de cette anticipation trop forte qu'elle ne ressentait pas de remords, de cuplabilité, ou de dégoût ? Probable.

Il lui fallut tout de même plusieurs minutes pour se reprendre, le temps que l'adrénaline retombe. L'odeur du sang était omniprésente, et lui fit plisser le nez. Son propre sang, coulant des plusieurs blessures heureusement non-mortelles, en faisait partie. Lorsqu'elle se redressa, aidée par un soldat qu'elle remercia d'un signe de tête, son premier réflexe fut de chercher son père. Et elle le trouva vite...

On la mena au coeur de la ville, là où les combats avaient été les plus intenses. Des cadavres jonchaient chaque coin de rue, chaque devanture de magasin ravagée, chaque perron de maisonnée, des corps portant les couleurs des deux camps. Et au milieu de la place centrale se tenait son père, étendu sur un brancars, entouré d'une foule de médecins. Et la couleur prédominante que Sakuya voyait sur lui depuis l'entrée de la place était le rouge du sang.

Bousculant les soldats, se faufilant entre eux de sa petite taille et de sa maigre silhouette, elle se retrouva en quelques instants au côté de son père. Celui-ci était bel et bien couvert de sang, une profonde entaille traversant tout son torse en diagonale et teintant d'un vermeil soutenu les bandages qui l'enserraient sans parvenir à stopper l'hémorragie. Rinnosuke était encore conscient, bien que son visage afficha une fatigue infinie, et son regard se posa sur sa fille lorsque les larmes de cette dernière roulèrent sur ses joues.

- Sakuya... Désolé, je me suis fait avoir, lui souffla-t-il. Il y avait dans sa voix un calme, une résignation, qui fit courir un frisson d'horreur dans la nuque de la jeune fille.
- Papa... Elle fut incapable d'articuler quoi que ce soit, une boule lui nuant la gorge aussi surement qu'une guillotine.
- Le dernier que j'ai affronté avait un Fruit plutôt vicieux... Trancher ce qu'il regardait, hah ! Impossible de le battre au corps à corps sans en payer le prix... Sakuya - sa voix se fit un peu plus ferme -, prend Izayoi, elle te revient de droit et tu as mérité aujourd'hui de la porter à ton coté. C'est tout ce que je puis encore t'offrir. Prends soin de ta mère. Je vous...

Il n'eut pas le temps de finir sa dernière phrase : ses yeux s'emplirent de surprise, et s'éteignièrent soudain. Subitement, alors que la bataille et le carnage étaient terminés depuis déjà quelques temps, une âme de plus s'envolait, presque sous les yeux horrifiés de Sakuya dont le cri de détresse résonna longtemps dans les rues de la ville...


- 16 à 20 ans.

Pendant les quatre années qui suivirent, la détermination de Sakuya d'officier dans la Marine fut plus inébranlable que jamais. Tout le jour durant, ses seuls occupations ne furent plus qu'entraînement martial et étude de la médecine, de la chirurgie et de l'anatomie de toutes les races connues, elle n'avait plus en tête que la préocupation de devenir plus forte, pour entrer dans la Marine et prendre dignement la relève de son père. Rien d'autre n'avait plus d'importance, à ses yeux.

Finalement, à l'aube de ses vingt-ans, elle parti pour la caserne, ses quelques effets personnels sur le dos et Izayoi, la lame bicentenaire de la famille dont elle portait le nom, ceintrée à sa hanche. La séparation avec Yliréa fut plus difficile qu'elle ne l'avait cru, mère et fille s'enlaçant et pleurant à chaudes larmes pendant plusieurs minutes, mais finalement Sakuya quitta la maisonnée et prit la direction de l'extrémité de l'ile où se trouvait la Garnison de la Marine.

Elle y fut accueillie avec une certaine chaleur, personne dans la Marine du Nord de South Blue n'ayant oublié le Capitaine Rinnosuke Isayoi, très apprécié, ni n'ignorant qu'elle en était la fille...


- 20 à 22 ans.

Son intégration à la Marine ne posa aucun problème, et bien qu'elle passa quelques temps en tant que Mousse le temps de sa formation de "soldat des mers", ses capacités et son sens du devoir et des responsabilités lui valurent bien vite de monter en grade, passant de matelot de 3ème à 1ère classe en six mois à peine, pour arriver au rang de Sergent un an après s'être enrôlée.

Elle fut rarement affectée plus de quelques mois au même navire, changeant régulièrement d'affectation selon les besoins. Après tout, on avait besoin de médics partout, même dans la Marine... Toutefois, peu après son vingt-deuxième anniversaire et sa deuxième année de service dans la Marine, la jeune femme devenue Sergent-Chef depuis quelques mois fut convoquée pour une nouvelle affectation, apparemment définitive cette fois. Il s'agissait de l'équipage du Sea Wolf, un équipage de la Marine possédant une certaine "liberté" dont l'unique mission était littéralement la chasse aux pirates. A dire vrai, plutôt qu'une certaine liberté qui leur était accordée, il était plus juste de signaler que l'équipage était constitué de personnel ayant tous certaines tendances aux méthodes brutales et une affinité plus que passable avec l'autorité - pour ne pas parler d'instabilité psychologique potentielle - , et que le contrôle de l'Etat-Major sur le navire était en vérité relativement limité... Toutefois, son efficacité semblait suffisante à elle-seule pour que l'administration permette aux activités de cet équipage de perdurer.

Ceci étant dit, considérant les états de service de Sakuya, son caractère et ses méthodes en terme général, ainsi que ses capacités de combats rares chez les médecins - et même chez les soldats en général, pour dire vrai -, l'Etat-Major espérait à la fois pouvoir fournir aux Sea Wolfs une Infirmière digne de ce nom - et suffisament résistante pour ne pas mourir trop vite aux activités de l'équipage... - et à la fois tenter d'instiller subtilement une touche d'organisation dans "ce ramassis de brute à peine moins pire que les pirates qu'ils chassaient" (pour reprendre les termes de l'administratif qui expliqua à Sakuya, non sans une certaine franchise, les choses telles qu'elles étaient). Aux derniers rapports, les Sea Wolfs se trouvaient sur Inocent island, premiere ile de la quatrieme voie de Grand Line, un navire de la Marine se rendant plus loin dans la même direction la mènerait donc jusque là pour lui permettre de joindre son nouvel équipage, avec en prime une promotion au rang d'Adjudant.

*Dans quelle sorte d'ennuis suis-je encore tombée...?* songea Sakuya un peu plus tard, alors qu'elle embarquait dans le navire qui allait la mener à sa destination, Izayoi à son côté et son paquetage dans le dos. Voilà qui s'annonçait bien mouvementé...



>> Test RP

Citation :
Tu rêves de capturer quelques pirates pour faire tes preuves pour entrer chez les Sea Wolfs, tu te mets donc à la tâche, mais c'est toi qu'ils capturent. Dans cette histoire, tu vas devoir libérer Izayoi avec un personnage PNJ qui sera le personnage principal

Personnages aussi principaux que possible.
Asran - John - Aëgis - Angron

Pouah, y avait un bout de temps qu'on s'était plus posé le cul sur une bonne vieille chaise de taverne défoncée pour s'enquiller deux-trois chopes, ça faisait du bien !

- Patron ! Encore une ! gueula John en levant son immense verre vide.
- Deux ! renchérit Aëgis en vidant d'une traite ce qu'il restait dans le siens pour pas être en reste.
- Trois ! ajoutai-je. Par principe. Juste avant qu'Angron ne monte par réflexe le chiffre à quatre alors que sa chope à lui était encore à moitié pleine.

Bon, en fait, j'pense que ce serait plus honnête de préciser : deux-trois chopes, c'était juste l'échauffement. Deux-trois chopes chacun, évidemment.

Trois mois que notre petit équipage s'était engagé sur la quatrième voie de Grand Line. Enfin, "équipage", c'est peut-être un grand mot pour le groupe de quatre fouteurs de merde qu'on constitue. Quoique, on cherche pas souvent la merde, à bien y réfléchir, la plupart du temps elle nous trouve toute seule, comme une grande. Mais c'est une vieille copine, on l'aime tous, on sait l'accueillir et s'éclater avec elle comme il se doit, donc bon.

Il n'y avait que John et moi quand on s'est engagés sur Grand Line avec notre vieux rafiot perrave. J'arrive toujours pas à piger comment on a fait pour passer, avec une épave pareille et deux tanches comme nous aux commandes, mais on nous assimile souvent à des cafards parce qu'on est increvables, donc ça doit être ça. Et j'ai jamais demandé son avis à John, le jour où ce grand crétin calera quelque chose en question existentielle métaphysique j'crois que je me tirerai une balle.

On a ramassé Aëgis dès la première île. Elle fait gamine du haut de ses seize ans, mais elle est loin d'être mal foutue, et on s'est vite très bien entendus. A coup de latte dans la gueule au début, principalement, mais quand John a perdu contre elle, il a absolument voulu qu'on la prenne avec nous. Et comme elle avait perdu son bateau au jeu, et qu'elle s'en était quand même pris un peu plein la gueule aussi, elle a accepté direct. Pas dure à convaincre, et c'était tant mieux, une tarée avec une armure et une épée dans le groupe, c'pas moi qui allait dire non.

Quant à Angron, il a embarqué sur l'île suivante, apparemment il habitait sur l'île depuis toujours mais il se faisait chier, selon lui. Vu les regards que lui lancaient les habitants locaux - et ceux qu'il leur rendait -, j'pense plutôt qu'il s'était foutu toute l'île à dos. Ce type est sans doute le plus poisseux de nous tous - et c'est pas peu dire ! -, et règle systématiquement le moindre problème à coup de bourre-pif. Genre, encore pire qu'Aëgis et John, et là encore c'est pas rien de le dire.

En toute sincérité, on en savait même pas à combien d'îles on en était. C'était déjà tout juste si on arrivait à suivre la direction de notre Log Pose sans nous paumer (ou LE paumer), j'suis pas sur que le moindre d'entre nous en ai quoi que ce soit à foutre de savoir où on était. On avançait, et on s'éclatait, c'était le principal. Accessoirement, on éclatait des gens, et on arrivait à ne pas couler, du pur bonus ! Et avec un peu de fric gagné suite à une bonne baston à dépenser dans la bière, c'était la cerise sur le gateau !

Alors que le tavernier déposait devant nous les quatre grandes chopes qu'on avait commandées, mon regard - ainsi que celui des trois autres - glissa vers l'entrée de l'établissement, dont la porte venait d'être ouverte pour laisser entrer une jeune demoiselle.Teint pâle, crinière blanche, un peu maigrelette sur ses jambes fines mais pas moche du tout, ma foi ! A son air fermé et à la façon dont ses yeux couleur d'acier scrutèrent l'intérieur de la grande pièce pas très éclairée, c'était clair qu'elle savait se battre et n'avait pas l'habitude de se laisser marcher sur les pieds... La fille s'avança dans la taverne et alla se poser sur une table pas loin, où John la garda à l'oeil alors qu'on revenait sur nos chopes, au moment où un grand type barraqué au crâne rasé s'approchait de notre table. Il devait avoir dans les quarantes balais, et il avait clairement du vécu, rien qu'à sa gueule c'était clair qu'il en avait vu plus que nous quatre sur cette mer. M'enfin, il avait pas l'air de vouloir nous emmerder, il avait plutôt l'air de vouloir engager une discussion normale. C'était sans doute pour ça qu'Aëgis lui avait pas déjà sauté dessus, d'ailleurs.

- Salut les gars, lâcha le grand type une fois à côté de nous, d'un ton plutôt engageant. J'vous ai jamais vu dans l'coin, pourtant j'connais bien la maison. Z'êtes des voyageurs ?
- Sur ! répondit John en sifflant la moitié de sa chope d'une traite. On est une compagnie !
- Une compagnie ? Rien que ça ! répliqua le géant avec un rire franc. Et c'est quoi le nom d'cette compagnie ?
- La John Company ! répondit John.
- La Asran Company ! répondis-je moi-même.

On avait répondus en même temps, réflexe. Réflexe à la con, mais bon, on peut rien contre l'instinct. Le type haussa un sourcil, il devait pas avoir compris du coup, alors que mon regard croisait celui de John. Un éclair crépita entre nos yeux, parce qu'évidemment que c'était moi qui avait raison, mais ce con allait pas en démordre. Puis l'éclair fit un tilt et alluma l'ampoule, et on se retourna à nouveau vers le géant pour répondre d'une même voix :

- La Jasran Company, vieux !

Le type eut une mine surprise, l'air de se demander si on se foutait de sa gueule ou non, mais finalement il haussa les épaules et s'assit avec nous, faisant sonner sa chope contre les notres. Il buvait à notre santé, comment ne pas l'aimer ? A part en étant impulsif et parano, comme nous l'étions plus ou moins tous les quatre.

- Okay les gars, et vous traversez les mers envers et contre tout, ou plutôt en suivant le crédo de la sincérité et de la vertue ?

Ou comment nous demander si on était d'honnêtes marins ou des pirates, quoi. L'air de rien il savait parler comme il fallait, le type !

- Ma sincérité, je la fous volontier dans les dents de ceux qui me barrent le chemin. Et j'ai une sincérité d'acier, si vous voyez c'que je veux dire... rétorqua Aëgis avec un rictus sarcastique en tapotant du dos de l'index l'acier de l'un de ses gantelets métalliques.

Un rire stupide nous secoua tous, évidemment.

- Ainsi vous êtes des pirates, lâcha une voix glaciale derrière nous.

Le temps qu'on se retourne tous, la fille qu'on avait vu entrer tout à l'heure, avec son costume noir et blanc et sa tignasse de neige, s'était postée derrière Aëgis et avait posé un couteau sur sa gorge. Celle-ci fut surprise pendant environ une seconde, puis haussa les épaules en portant à nouveau sa chope à ses lèvres. Quand on la connaissait bien, ça signifiait généralement qu'il s'agissait de vider la chope en question aussi rapidement que possible pour l'abattre sur la tête de celui qui l'emmerde... Mais la chope n'était pas encore vide, aussi la fille en noir et blanc eut-elle le temps de dire ce qu'elle nous voulait.

- Sakuya Izayoi, Adjudant-chef de la Marine. Je me permets de vous arrêter. Si vous vouliez bien me suivre...

Les regards des trois autres se tournèrent vers moi, lourds de sens. Rah ptin, la flemme, bande de chieurs...

- Et de quoi sommes-nous accusés ? plaidais-je donc calmement en écartant les bras et en m'adossant sur le dossier de ma chaise. Je ne pense pas que nous soyons recherchés pour un quelconque crime, et je doute que vous puissez dire nous avoir surpris en flagrant délit de boisson au milieu d'une taverne...
- Considérons que je vous emmène pour un simple contrôle de routine, voulez-vous ? Si vous n'avez rien à vous reprocher, Vous pourrez bien vite repartir...
- Ouais non, pas envie.

La réplique avait fusé avec un tel naturel et un tel désintérêt de la part d'Aëgis que la dénommée Sakuya resta un instant interloquée.

- Pas envie d'aller perdre mon temps pour ça, on est très bien ici, renchérit Aëgis en portant une nouvelle fois sa chope à ses lèvres en ignorant toujours aussi royalement le couteau pointé sur sa gorge.
- Vous êtes consciente que votre refus d'obtempérer me donne le droit de vous embarquer en toute légitimité ? répliqua la fille en fronçant légèrement les sourcils.
- Essaye voir, ma grande...

Et merde...

Et Aëgis de lancer sa chope - pas encore tout à fait vide - en l'air, à la verticale. Réflexe inévitable de la fille de la Marine : suivre la chope des yeux, et donc lever la tête. Elle se reprit très vite, comprennant rapidement le piège, mais trop tard : Aëgis s'était penchée en avant pour armer un superbe coup de tête, son crâne orné de sa longue crinière châtain clair se redressant pour venir s'écraser avec force dans l'abdomen de l'Izayoi. Cette dernière tenta bien de reculer et de bloquer d'une main, mais le coup était déjà parti, et Aëgis fait rarement dans la dentelle quand il s'agit de coller du bourre-pif. La Sakuya fut repoussée en arrière de plusieurs pas et euh un "humpf" assez parlant quant à savoir si elle aimait les présentations avec Aëgis.

La jeune fille, d'ailleurs, avait profité de son élan pour quitter sa chaise et s'élança de toute sa détente sur son adversaire, sautant et envoyant ses deux pieds - chaussés de botte renforcées d'acier - vers le visage de sa cible. Mais la militaire se reprit à temps, et se baissa pour esquiver le double-coup de pieds sauté, la tarée lui passant littéralement au-dessus de la tête ! Aëgis eut à peine le temps d'atterrir que la fille la cueillait d'un mouvement circulaire, avec dans la main un couteau sortit de je-ne-sais où. La lame ripa contre le métal de l'épaulière droite d'Aëgis avant de mordre méchamment dans la chair de son bras. La gosse aux cheveux châtain lâcha un cri de surprise plus que de douleur, mais parvint tout de même à esquiver la deuxième attaque de la Marine avant de riposter d'un superbe crochet du gauche... que l'autre esquiva à son tour sans problème.

En temps normal, on aurait surement apprécié de regarder jusqu'au bout ce petit duel qui, comme chaque fois qu'Aëgis se battait, s'annonçait intéressant, mais là, l'ennemi faisait partie de la Marine, et les gars de la Marine se déplaçaient rarement seuls... Bon, certes, là il s'agissait d'une fille, mais bon. Pareil. Visiblement, les deux autres avaient pensé comme moi, car John et Angron se levèrent comme un seul homme dès l'instant où j'avais commencé à me redresser. Toutefois, Aëgis nous aperçu, et leva son bras intact vers nous, un air farouche dans le regard.

- C'est entre moi et elle. N'intervenez pas !

Je la jaugeais du regard une seconde, John et Angron attendant ma décision, et finalement me rassit. Presque au même instant, le combat reprit. L'attaque de la militaire fut fulgurante, mais Aëgis l'attendait de pieds ferme, et la lame de la fille aux cheveux blancs se contenta de produire quelques éteincelles sur la jambière gauche de notre bourrine préférée, qui riposta aussitôt d'un grand coup de genoux, cueillant la Marine dans les côtes, lui coupant le souffle sur le coup.

- 3 côtes pétées, 10 Berrys, ricanna John.
- Tenu, 4 côtes, riposta Angron sur le même ton.
- Tenu, aucune, arguais-je, les sourcils froncés, sous les regards surpris des deux autres.

La fille avait sut amortir suffisament le choc pour s'éviter les côtes pétées, je ne serais pas tireur si j'avais pas les yeux assez exercés pour voir ça. Par contre, ça l'empêcha pas de prendre cher et de voler à deux bons mètres ! Aëgis poussa son avantage et balança un grand coup de pied à son adversaire, mais celle-ci parvint à rouler en arrière et à éviter l'assaut avant de se relever d'un coup de hanches, le souffle visiblement court et de la sueur perlant sur son front mais apparemment encore opérationnelle. J'eus un sifflement d'admiration en mon for intérieur, tout le monde ne pouvait pas se vanter de s'être relevé après avoir encaissé un coup plein pot d'Aëgis, surtout quand on avait la carrure de cette fille ! Et elle revint à la charge, son couteau volant à nouveau vers Aëgis, qui se décala d'un pas pour esquiver. Une deuxième attaque suivit presque aussitôt la première, mais encore une fois, la guerrière n'eut aucune difficulté à bloquer le coup, son gantelet gauche se refermant avec une poigne d'acier sur le poignet armé de la Sakuya.

- Montre-moi si t'encaisses encore !

Et de lui balancer un nouveau coup de genoux, la jambière d'acier s'écrasant une deuxième fois dans les côtes de la Marine. Cette fois, un craquement se fit entendre, discrêt mais audible, et Sakuya cracha du sang avant de perdre connaissance et de s'écrouler sans autre forme de procès.

- Voilà ! Ca, c'est fait ! lâcha Aëgis avec un sifflement, suivi d'un soupir.
- Ca va, ton bras ? dis-je en m'approchant enfin.
- Elle m'a pas raté, mais ça va, je peux encore m'en servir. Je manierai juste Kagutsuchi de la main gauche principalement, c'est tout.
- Force pas, quand même.
- Ca va, je sais.

On eut pas le temps de poursuivre la discussion qu'une grande ovation parcouru l'ensemble de la grande salle. Par réflexe, mes mains plongèrent sur les crosses de mes deux pistolets, et la main d'Aëgis se porta à la garde de son épée noire - j'entendis aussi derrière moi le grondement à demi-bestiale de John et le cliquetis d'Angron qui jouait d'un doigt avec un de ses explosifs -, mais il s'avéra vite qu'il ne s'agissait que d'une grande salve d'applaudissements, de la part de quasiment tous les clients de la taverne. Ils applaudissaient visiblement Aëgis pour sa performance, pour être précis...


[EN COURS]







_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _________
Informations IRL

    Prénom : Thibaut.

    Age : 22 ans.

    Aime : Le RP (surprise !), la Lune, la Nuit, le calme, tout ce qui fait un bon Otaku (les manga/anime, jeux vidéos, blablabla), les arts martiaux, l'airsoft, tout ce qui ressemble de près ou de loin à une arme, le JDR table, glander, glander encore, glander toujours (jamais deux sans trois =D), écouter de la musique (métal, symphonique, jrock/jmetal, etc...), jouer de la musique (gratte, chant), la malbouffe, etc, etc...

    N'aime pas : BEAUCOUP DE CHOSES (enjoy) ! La lumière, la chaleur, le soleil (il dispense les deux saloperies ci-nommées, donc forcément...), le bruit, les foules, les légumes, le boulot, les chieurs, brises-b***** et autres rabats-joie, et... j'vais m'arrêter là sinon demain j'y suis encore >_>

    Personnage préféré de One Piece : Tashigi. Clairement. Point.

    Personnage détesté de One Piece (question bonus) : Aokiji. Parce que j'aime pas les persos qui ont des pouvoirs de ouf et qui savent pas s'en servir... *gros utilisateur de magie de glace*

    Caractère : Quelques mots, donc... Flemmard, plutôt (trop) généreux avec les gens que j'apprécie (comme me le fait souvent remarquer mon compte plus souvent débiteur que créditeur >_>), très patient en général sauf avec les chieurs nommés ci-dessus avec lesquels j'ai tendance à vite devenir cassant, humour de merde, poisseux comme pas deux (si, si, j'vous jure, j'ai des témoins), tendances légèrement égocentriques que je m'efforce de corriger, bordélique à souhait (je range généralement ma piaule que quand on voit vraiment plus le sol...), et pour le reste, découvrez-moi par vous-même (sans sous-entendu tendancieux si possible, merci). =D

    Fais du RP depuis : Une dizaine d'année.

    Disponibilité : Très variable selon ma fréquence de travail (agent de sécurité, planning non-fixe) et la bonne volonté de ma connexion 3G plus que capricieuse, mais en règle générale je passe à peu près tous les jours sur tous mes forums.

    Comment avez vous connu le forum ? Ca faisait un moment que Lin me racontait ses déboires de tigresse, et que ça me faisait baver... Sauf que j'étais fâché avec One Piece à cause de l'arc Thriller Back (Moria et son fake fruit des ombres, pour moi qui suis un admirateur et un utilisateur éternel de la Nécromancie, c'était THE truc à pas faire), mais je me suis réconcillié avec la série récemment, série dont j'ai toujours adoré l'univers. Plus d'excuse pour ne pas venir... x)


Dernière édition par Sakuya Izayoi le Mer 15 Juin 2011 - 20:03, édité 9 fois
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 22 Mai 2011 - 12:54

^^
Bienvenue sur OPR donc!!!

Pas de souci, prend ton temps pour ta présentation Very Happy
Et merci à Lin d'avoir ramené un marin sur le fow, on va détruire les pirates ^^

Bonne chance pour la suite
Invité
Invité


Mar 24 Mai 2011 - 2:55

UP !

Ajout des descriptions, de la bio, et petite correction globale effectuée (my bad, il doit surement rester quelques fautes qui traînent, je suis plus super-frais là xD).

En attente de jugement divin ! x)
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 24 Mai 2011 - 10:41

Voici ton test rp :
Citation :
Tu rêves de capturer quelques pirates pour faire tes preuves pour entrer chez les Sea Wolfs, tu te mets donc à la tâche, mais c'est toi qu'ils capturent. Dans cette histoire, tu vas devoir libérer Izayoi avec un personnage PNJ qui sera le personnage principal

-Tu te fais capturer
-tu fais intervenir un autre personnage créé à l'occasion pour te libérer.

Je ne sais pas si c'est très clair, si tu as des questions n'hésite pas et bonne chance !
Invité
Invité


Mar 24 Mai 2011 - 11:23

En somme, mon post devra être écrit du point de vue du peunj et non de Sakuya, c'est bien ça ?

Petite question, ça va si j'écris ça dans la continuité de ma Bio ? Genre ça se passe pendant le trajet avec l'équipage d'escorte de la Marine (disons, pendant une escale sur une île quelconque) ?
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 24 Mai 2011 - 17:46

Oui c'est ça ;)
et oui pour la suite de la bio !
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Invité
Invité


Lun 6 Juin 2011 - 2:04

Plop !

Juste pour rassurer les gens (si toutefois d'aucun s'inquièterait) : Je suis toujours là, j'ai pas lâché l'affaire, mais je suis actuellement en pleine phase de bordel IRL, pas mal de choses en cours (dont mon déménagement, entre autres), d'où ma lenteur à post mon test RP (qui d'autre part est déjà entamé, et accuse déjà une appréciable longueur). Mon déménagement devrait si tout se passe bien avoir lieu dans la semaine, et amener avec lui une certaine sérénité (pour dire les choses poliment) dans mon quotidiens, ce qui va de paire avec le rythme de post en général... Donc j'arrive, pas d'inquiétude ^^

Bon jeu à tous et désolé pour la gêne occasionnée par ce retard !
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 7 Juin 2011 - 20:32

Ok, le principal c'est de prévenir ;)
Toji Arashibourei
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Sam 18 Juin 2011 - 12:14

On en est où ici ?
Dans le titre cette fiche est décrite comme terminée, mais dans ton test rp c'est écrit "en cours".
http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
Invité
Invité


Sam 18 Juin 2011 - 23:47

J'avais écrit "terminée" pour signaler la fin de la fiche elle-même et la disponibilité pour la proposition du tesdt RP, j'avoue ne pas avoir pensé à modifier le statut de la fiche après ça ^^'

Le test RP est effectivement encore en cours, j'essaie de l'avancer le plus vite possible mais mon déménagement n'est pas encore fini, je passe le plus clair de mon temps libre à faire des aller-retours entre mon ancien et mon nouveau chez-moi avec mes cartons, en plus de complications diverses (banque et surtout santé) qui choisissent bien leur moment pour mettre leur grain de sable et me faire cavaler encore plus. >_>

Bref, toujours là et motivé, je lâche pas le morceau, je cumule juste un peu beaucoup de trucs qui m'empêchent de tout faire en temps et en heure... Mais ça devrait se tasser dans la semaine à venir si tout se passe bien (donc sauf échec critique sur un jet de chance) et me permettre de finir ce test RP dont j'ai l'intégralité du contenu en tête. x)

Voilà voilà, désolée pour l'attente ! ^^'
Invité
Invité


Dim 19 Juin 2011 - 0:16

Pas de soucis, bonne chance avec ton déménagement et tes problèmes, Up la fiche quand tu auras terminée à cent pour cent,
See yaa ^^.
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 19 Juin 2011 - 10:44

Ok c'est pris en compte, bonne chance Smile
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Jeu 7 Juil 2011 - 18:55

J'espère que ton déménagement s'est bien passé et que tu n'as perdu aucune caisse en route.

Des nouvelles seraient les bienvenues, quand penses-tu pouvoir terminer ta présentation ?

_________________
Izayoi Sakuya -- Medic des Sea Wolfs ? -- [FINI] 28i5dow
[00:40:01] @ Myosotis De Ville : Minos = Josiane Balasko irl. C'est confirmé par Interpol.
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Invité
Invité


Ven 8 Juil 2011 - 1:37

Bien le bonjour !

J'arrive j'arrive, encore une fois désolée pour ce nouveau retard... Le déménagement en lui-même s'est bien passé, mais j'enchaîne poisse sur poisse avec une régularité et une instance telle que je me demande si le destin se foutrait pas un peu de ma gueule. Entre problèmes bancaires, de santé, les bras cassés d'EDF, et diverses merdes au boulot, j'ai à peine réussi à allumer mon PC cette semaine, sans parler d'un état de fatigue qui commence à se faire passablement avancé... Le pire c'est que j'ai déjà l'essentiel du contenu du reste du Test RP en tête, j'ai juste du mal à trouver le moment pour écrire >.<

Mais bref, assez larmoyé. Je vais m'efforcer de finir ce fichu test RP d'ici la fin de la semaine. J'ai des gens à réparer chez les Sea Wolves...
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Ven 8 Juil 2011 - 2:07

Aucun souci bonhomme, avance à ton rythme tant que tu es toujours partant pour conclure c'te fichue présentation. ;)

_________________
Izayoi Sakuya -- Medic des Sea Wolfs ? -- [FINI] 28i5dow
[00:40:01] @ Myosotis De Ville : Minos = Josiane Balasko irl. C'est confirmé par Interpol.
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 8 Juil 2011 - 13:08

Pas de soucis ;)
Bonne chance !
Game Master
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 29 Juil 2011 - 12:07

Yop, tu es dans le rouge, à la prochaine fournée, j'archive tout ça !
Trinita
Trinita


Feuille de personnage
Dorikis: 4358
Popularité: 148
Intégrité: 106

Mer 3 Aoû 2011 - 1:11

Archivationnage complétationné
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1