AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les Corsaires d'Armada

avatar
Red
Capitaine Red

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 13333
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Mar 14 Juin 2016 - 18:20



-Sacré engin quand même.
-Ouais. Dommage que ceux qui volent ne marchent plus. J'aimais bien la vue depuis le dirigeable.
-On pourrait refaire le coup du cerf volant, comme sur le Fenrir ? Avec la vitesse qu'on a, ça doit décoller à l'aise.
-C'est pas faux.  

Debout sur l'étroite plateforme qui forme la partie émergée du mécakraken quand il navigue en surface, j'observe le mouvement des tentacules qui tournent derrière nous. Ouais, sacré engin. Bloquées en position rigide, les tentacules forment une énorme hélice qui brasse l'eau avec une puissance suffisante pour faire de nous l'engin de guerre mécanique le plus rapide que j'ai jamais emprunté. Vu le vent et le long sillage d'écume derrière nous je pense que même le Fenrir était nettement moins rapide que ce superbe engin. Toji n'a jamais compris ce qu'il perdait a mépriser toutes les technologies de pointe. De mon coté, j'adore ça.  

Le seul inconvénient d'un point de vue piraterie c'est que l'absence de mat limite vachement la portée d'observation. Heureusement que je n'ai pour l'instant besoin d'absolument rien pour retrouver Izumi et la flotte qu'elle poursuit.

-C'est pratique quand même cette marque noire et son pouvoir de localisation.
-Ouais. Se promener avec une tonne de papier qui passent leur temps a pourrir et à perdre des bouts, ce serait chiant.
-Elle est loin ?
-Difficile d’être précis, ce ne sont que des sensations, pas des valeurs exactes. On devrait la repérer bientôt elle n'a pas l'air loin.
-Je sors la longue vue.

Et effectivement. Il ne nous faut pas une heure pour voir une série de voiles apparaître sur l'horizon et prendre rapidement de l'ampleur. Un navire en chasse et son poursuivants. Celui du calife et d'Izumi.

-On arrive au bon moment. Ils ne sont pas encore en train de s'écharper au sabre. On passe en plongée pour les éperonner à la sauvage ?
-Non. De beaux navires comme ça ce serait dommage de les couler sans sommations. On va les aborder. Dis à la manœuvre de nous rapprocher du navire d'Izumi.
-Je descend voir le barreur. Je remonte un den den ?
-Ouais. Faudrait pas qu'elle nous mette un coup de canon en nous prenant pour un monstre.



Dernière édition par Red le Mar 28 Juin 2016 - 14:19, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3540
Popularité: -280
Intégrité: -130

Mar 28 Juin 2016 - 1:18

-On est en avance?

-Pas spécialement.

-Alors pourquoi Red me donne l'impression d'être en retard alors qu'il requiert ma présence imminente à chaque fois?

L'absence de réponse force un haussement d'épaules. En mer à poursuivre les assaillants passés de chasseurs à proies. Le frêle navire de la capitaine suivant l'énorme bateau ayant servit à transporté la majorité des troupes. En arrière plan une forme se déplaçant dans les eaux, un monstre marin? En espérant qu'un kraken ne vienne pas bouffer tout l'équipage. Parce qu'avec les huissiers à bord ça serait dommage d'enlever un gueulard à la barbe noir et une si jolie mère d’innombrables bambins. Les canons tonnent, les boulets tombant majoritairement à côté. Un peu compliqué de tirer avec précision sur un navire certes lourd mais manoeuvreant avec facilité.

-Putain de sacre-bleu! Faut les rattraper!

Hurle la blonde avec un verre de saké dans la main, l'autre sur le manche de Menteuse. Elle n'a qu'à attendre de se mettre à porter. Après tout le couler ne servirait pas à grand chose, Izumi veut du butin. Izumi veut tout le butin possible, et elle ira jusqu'au nouveau monde pour poursuivre ce navire de malheur.

-Ah!

C'est quoi ce bordel! Un monstre à la surface! Putain de monstre marins. Ah non c'une chose métallique, mais c'quoi ce bordel. Le den-den qui sonne au même moment la fait jurer sur les parents de Red. Pas très gentil mais ce bougre de capitaine de l'armada lui en fait voir de toutes les couleurs. Alors il peut bien essuyer une ou deux insultes pour son retard.

-Ouais, la prochaine fois préviens! J'ai faillit abîmer ton jouet. Je te laisse faire tout le travail? Je me contente d'observer et de bondir au moment opportun. N'hésite pas à prévenir quand tu as besoin d'aide, z'ont l'air d'être encore un bon nombre d'imbéciles sur le navire. Et j'ai pas envie de le couler je suppose que c'pareil pour toi?

On sait jamais ce qui lui passe par l'esprit.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumihttp://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Red
Capitaine Red

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 13333
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Mar 28 Juin 2016 - 15:42



-Ouaip, pareil pour moi. On va se le faire au sabre. Mais tu a plus d'hommes que je n'en ai sous la main, alors hors de question que tu joues la montre. J'arraisonne le bateau et on se retrouve sur le pont.

J'abandonne le den den à Wilson pour rejoindre le trou d'homme et l'échelle qui nous ramène dans les entrailles du monstre. Nous avons une cible, ne reste qu'a répéter la manœuvre mise au point pour le mécakraken et déjà testé quand nous avons coulé le navire prison au large de Las Camp. Derriére moi on verrouille l'écoutille, et dés que la vérification est effectué, on plonge.

Sous l'eau le Kraken accélère encore, dépassant comme une torpille le navire d'Izumi et filant à la poursuite de sa proie. Invulnérable aux projectiles conventionnel que pourrait lui envoyer le pirate, le kraken se glisse dans son sillage, jusqu'a se trouver sous sa coque et le dépasser. C'est le moment délicat de la manœuvre, celui ou les tentacules cessent de propulser l'engin pour redevenir des armes. Remontant en surface, le kraken vient frôler la coque du navire qu'il a pris pour cible, et ses tentacules se dressent soudain au dessus de l'eau avant de se refermer sur la coque du pirate comme une main de géant surgie de la mer.

Et soudain tiré par sa proie, le kraken émerge des flots; jaillissant à la proue du bateau comme un diable surgi de sa boite. Soudain surchargé et luttant contre une force inverse, le navire pirate pique du nez dans les flots, coupé net dans son élan il perd brutalement de la vitesse, permettant au navire d'izumi de réduire rapidement l'écart entre eux.

Et rendu presque impossible à manœuvrer, le navire n'a d'autre choix que d'accepter l'abordage quand celui d'Izumi manœuvre habilement pour se glisser sur son flanc et recouvrir son bordée de filets d'abordages.

Et pendant qu'a bord, tout le monde se rue, qui a la rencontre des assaillants, qui a l'assaut des tentacules mécanique, sur le kraken l'écoutille supérieure s'ouvre a nouveau pour me laisser bondir sur le pont.

L'attaque des Sunset pirate sur Armada a fait long feu. Il est temps d'en étouffer définitivement les dernières braises.

http://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
avatar
Red
Capitaine Red

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 13333
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Jeu 7 Juil 2016 - 10:30


Face à moi, la légion de sabres dressés et d'armes pointées vacille soudain en me reconnaissant. Pris dans la vague de ténèbres qui m'entourent, maintenant sur de ne pas sortir vivant du traquenard dans lequel ils sont venus se jeter, les pirates reculent d'un pas, puis d'un autre. L'empathie aidant je perçois les sentiments puissant qui les submergent, peur, désespoir, colère, haine. Et je m'en nourris, savourant la sensation de puissance qu'ils me donnent avant de les retourner contre eux.

Au delà des armes brandies, ma volonté affronte la leur.

Et déjà vaincus, ils perdent.

Le souffle puissant du Haki royal traverse leurs rangs comme une faucheuse invisible, et sur son passage tous blêmissent, se crispent, se figent, avant de s'effondrer à la chaine comme des pantins soudains privés des fils qui les commandent.

Je suis le Capitaine Red, et à l'évidence, il n'y a personne ici qui puisse me combattre.

http://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
avatar
Red
Capitaine Red

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 13333
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Lun 11 Juil 2016 - 9:02


J'enjambe les corps épars, marchant vers le seul type qui tienne encore debout. Un autre des avantages évident du Haki royal. Moins précis que le Teawase mais nettement plus pratique quand il s'agit d'éprouver le niveau des adversaires qui me font face.

En face de moi, Kurnous finit de prendre conscience que pour la seconde fois il a raté son coup. Y'a des gens qui n'apprennent jamais de leurs erreurs. Déjà dans le mauvais camp a l'époque de la bataille des Sea Wolfs contre Drake, il s'en était tiré de justesse, assez anonyme a l'époque pour filer en douce se refaire une santé sous un nouveau patron. Aujourd'hui ce n'est plus le cas. Kurnous n'est plus qu'un mort en sursis qui ne bouge que parce que je le veux bien.

-Red, de nouveau face à face !

Haine et mépris. Pas de peur devant l'inéluctable. Probable qu'au vu de sa pose et de son sabre maintenant brandi en garde et pointé sur moi, Kurnous est de ceux qui pensent qu'il est important de bien réussir sa mort. Encore un ramassis de conneries.

Pendant mes années d'agent j'ai tués bon nombre de pauvres types, certains pendant leur sommeil, discrètement, furtivement. Sans qu'ils se doutent de rien. Des types qui un soir se couchaient tranquillement pour s'endormir en roi du monde et ne se réveillaient jamais. Une bonne façon de mourir non ? Souvent je me suis vu hésiter à en réveiller un. Pour lui poser la question, lui demander son avis, ses préférences. Mais je l'ai jamais fait, pas envie d'entendre des jérémiades a n'en plus finir de type me suppliant de les épargner et incapable de se faire a l'idée de ne rien pouvoir faire pour empêcher leur mort.

Je pense que je préférerais qu'on me réveille.

Pas pour me mettre en paix avant de partir non. Juste pour savoir.

Mais de toute façon, a moins de se suicider, on ne choisit pas.

Kurnous se jette sur moi, fendant l'air de son sabre avec le genre d'adresse que confère un entrainement quotidien et une pratique rigoureuse et intensive. Quand est ce que j'ai cessé de trouver ça terriblement impressionnant ? Avec Toji chez les Sea Wolfs ? Probablement. Pour des loups tout le monde ressemble vite à des moutons.

Kurnous se déchaine, enchainant sans ralentir frappes, feintes figures d'escrimes complexes, et ne brasse que de l'air. Soutenu par l'empathie qui rend ses moindres gestes aussi lisibles et lent que s'il se déplaçait dans une épaisse mélasse, rendu par les sixième style aussi souple et malléable que l'eau, j'évite ou dévie ses attaques aussi facilement que le vent disperse des feuilles mortes.

Lui laissant le temps d'appréhender l'écart qui nous sépare. Laissant le découragement et la résignation voiler brièvement son regard avant de passer à mon tour à l'attaque.

L'arabesque dessinée par son sabre se fige soudain quand je le bloque en saisissant sa lame. Un bref rapport de force nous tend une seconde pour la possession de l'arme et le sabre s'échappe des mains de Kurnous, décrivant une brève courbe dans les miennes le temps de changer de cible, et de venir s'enfouir sans ménagement dans le ventre du capitaine pirate. L'épinglant sur la lame comme un insecte dans une boite de collectionneur.

Râle de douleur, soupir... Kurnous tente une dernière phrase que je n'écoute pas avant que je le repousse en arrière , retirant la lame de sa plaie en l'élargissant d'autant. Mains crispées sur les entrailles qui s'échappent de son ventre il recule, trébuche sur le corps d'un de ses hommes et bascule à la renverse pour s'écrouler sur le pont.

J'ai rencontré une fois un pirate qui m'a dit que le vrai courage, c'était de laisser ses ennemis vaincus en vie. Pour leur laisser une chance de prendre leur revanche.

Ensuite je l'ai tué.

Je suppose que je ne suis pas un gars très courageux.

J'abandonne le sabre dans le crane de Kurnous pour me tourner vers Izumi et ses hommes qui finissent de se débarrasser des pirates ayant choisi d'attaquer leur navire plutôt que de se faire aborder.

L'abordage est terminé, ne reste maintenant à régler que les simples problèmes de logistique qui sont le vrai quotidien de la vie de pirates. Faire l'inventaire des biens en vue du partage, offrir à l'équipage vaincu le choix d'intégrer l'équipage victorieux ou la chaine alimentaire des poissons de Grand Line.

Une routine que j'ai l'avantage de pouvoir déléguer.

-Izumi ? Viens me voir quand tu rentres, on va avoir besoin de Bout de bois pour savoir ou irons le mieux tes nouveaux navires. Et ton cadran.

C'est un des trucs que j'aime sur Armada.

Rien n'est jamais perdu pour tout le monde.

http://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1