AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Noblesse

Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Ven 15 Juil 2016 - 19:03


- « Il m’est plusieurs fois arrivé de venir voir ton rendement sur le terrain ces deux dernières semaines. Le moins qu’on puisse dire, c’est que tu fais du bon boulot, sous-lieutenant. Tu es vraiment le digne fils de Keegan ! »

- « Ce n’est pas grand-chose, mais vos mots me touchent, colonel ! »


Mon supérieur eut un sourire et me fit signe de rompre ma position. J’hésitai un moment avant de relâcher la pression et adopter une pose un peu moins militaire. C’est qu’il était sympa, ce colonel. Mon vice-amiral de père avait une grande estime pour lui. C’était la raison pour laquelle il m’avait confié au vioque assis devant moi pour peaufiner ma formation et faire de moi un excellent officier. Six mois que je l’étais maintenant ! Enfin. Et sans aucun piston dû à mon nom ou à la position de mon père. C’était pas trop mal. C’était clairement pas trop mal. J’étais quasiment certain d’avoir la force brute d’un colonel, mais l’expérience et le savoir-faire me manquaient cruellement. Un constat qui me poussa à accepter la proposition de mon père et à m’en remettre à ce vétéran qui tirait sur sa pipe, l’air amusé de voir à quel point je progressais de jour en jour. Un brave zig, même s’il semblait un peu trop gaga avec moi. Il devait me considérer comme son propre fils, mais je n’allais pas trop me plaindre de cette approche ; les traitements de faveurs étant assez différents des pistons après tout. Tout refuser reviendrait à s’engluer dans un trop plein d’humilité. Et un excès de modestie pourrait être clairement être mal perçu, même de mon supérieur.

- « Je te laisse faire la sélection des futurs matelots de deuxième classe parmi les nouveaux venus. Tu as carte blanche, Salem. »

- « Cette tâche m’honore, colonel. Je ferai au mieux ! »

- « Bien. Tu peux disposer. Tu peux revenir me parler quand tu le souhaites. Tu es très bonne compagnie. »


J’eus un sourire sans rien dire, avant de me mettre au garde à vous pendant quelques secondes, histoire de le saluer comme il faut, puis je sortis de son bureau. Une fois à l’extérieur, j’eus un soupir las, puis un sourire. Voilà maintenant un mois que je m’occupais des nouvelles recrues à l’aide de quelques autres sous-lieutenants de la base de Saint Uréa. Ce job ne me déplaisait pas vraiment dans le sens où j’avais clairement l’étoffe d’un instructeur. A défaut de finir dans l’amirauté comme mon père, j’en deviendrais surement un, et un de bien. D’ailleurs, dans le lot des gamins et jeunes que je supervisais, dix personnes étaient susceptibles de devenir matelot deuxième classe. Ils en avaient l’étoffe. Le mois suivant allait être une confirmation, mais je ne m’en faisais pas trop. L’une des recrues m’intéressait particulièrement pour son potentiel : Dara Kol. Outre sa beauté qui en faisait pâlir plus d’un, c’était ses aptitudes qui m’impressionnaient. A l’aise, tant sur la théorie que sur la pratique, elle éblouissait pas mal de monde. M’enfin, les gens avaient plus l’art de s’arrêter sur sa plastique qu’autre chose. Sauf qu’elle était une noble. Comme moi. Comme tout le monde ici, d’ailleurs. Sauf qu’elle semblait ne pas utiliser le nom de sa famille pour se faire une place.

Semblait seulement.

- « Salem ! Tu viens bouffer un coup ? »

Alors que je sortais de la bâtisse qui abritait tous les locaux du colonel, un autre sous-lieutenant m’approcha. Brun, petit, gros, maladroit mais assez puissant, Timothée était le gars avec lequel je m’entendais le plus ici. Ceci étant dit, il était assez gourmand et ne loupait aucune occasion pour bouffer tout et n’importe quoi. Un morfale, si vous voulez. Côté qui exaspérait un bon nombre de personnes, mais qui m’amusait moi. C’était à se demander si ce type était vraiment un nouvel officier issu de la noblesse locale. Marrant dans un sens. Je passai une main dans sa chevelure, avant de remuer ma tête pour marquer mon approbation. Le p’tit gros eut un sourire et me fit suivre rapidement dans un restau pas très loin de nos garnisons. Une fois sur place et comme à son habitude, il commanda plusieurs cuisses de poulets qu’il allait se faire un honneur de terminer sans aide. Pour ma part, je pris tout simplement un steak, ce qui l’étonnait. « Je me demande comment tu fais pour ne manger que ça ! Je peux pas me contenter d’un seul morceau moi ! » Ses dires m’arrachaient toujours un petit sourire et une certaine affection pour le p’tit gros. Il semblait si insouciant que ça en était presque rigolo. Là-dessus, nous eûmes un bon repas et une petite soirée sympa.

- « Je dois m’en aller, Tim. Entrainement oblige. »

- « A cette heure ? Mais t’es un fou, toi ! »

- « Vu qu’on entraine les nouveaux, on a pas trop le temps pour nous même. Alors… »


Tim soupira, haussa les épaules et me laissa prendre congé de lui. Lorsque je quittai le restaurant, j’eus un sourire en contemplant le ciel. Une voute céleste étoilée, la pleine lune, une faible brise fraiche… Bref, une très bonne soirée pour s’entrainer. Sur ce constat, je me mis à courir jusqu’à ce que j’arrive cinq minutes plus tard vers la garnison que j’avais en charge : Après tout, si j’étais un noble, je n’étais cependant pas originaire de cette île et il n’y avait donc aucune chance que je travaille ici. Ma présence était donc temporaire. De façon vulgaire, on pourrait dire que j’étais en stage. Ceci étant dit, je n’étais pas vraiment proie à de la xénophobie. Dans son ensemble, le groupe d’officiers qui avait en charge les différentes garnisons m’appréciait bien. En plus d’avoir une belle gueule et une force notable, j’étais surtout le fils du renommé vice-amiral Fenyang et qui plus est, un noble comme eux. Ça pesait pas mal dans la balance, il fallait l’avouer. L’idée me fit doucement rigoler, lorsque j’arrivai à bon port et que j’ouvris les portes d’un petit dojo, un peu à l’écart des dortoirs dans lesquels les recrues devaient surement dormir après la dure journée d’aujourd’hui. Rapidement torse nu, je m’armai d’un baton de bois et commençai à m’exercer dans la pénombre.

Sauf qu’après un quart d’heure d’intenses exercices…

- « Qui est là ?! »

J’avais senti une présence. Quelqu’un m’observait depuis un moment.
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Dara D. Kol
Dara D. Kol

♦ Localisation : En mer, Grand Line
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 1970
Popularité: - 60
Intégrité: - 35

Mar 19 Juil 2016 - 18:54

Formation'
Dara n'était engagé que depuis quelques mois au sein de la Marine. Elle avait rejoint le quartier de Saint-Uréa, son île natale. Elle était alors issue d'une famille bourgeoise assez connue sur l'île pour son empire commercial. Épices, armement, matériaux luxueux. Les riches parents adoptifs de la belle roulaient sous une véritable fortune. Promise à l'avenir familiale, elle aurait dû épouser un riche héritier afin de pouvoir, faire fructifier le domaine, mais sa volonté contrecarra littéralement les plans de ses parents.

«Recrue Dara D. Kol au rapport, Mon Lieutenant.»

Elle s'était mise au garde à vous et avait réalisa un parfait salut militaire. Sa posture respirer la droiture et réfléter parfaitement ses aptitudes et sons sens de la discipline. Elle était impitoyable avec les examens et les évaluations.  

«Je vous prie d’excuser mon intrusion, mon Lieutenant. Mais j'ai surpris une conversation ce matin lorsque je récurais le mess des officiers.»

Elle fixa longuement son officier supérieur, le torse nu et ruisselant de sueur, elle, était encore en tenue de mousse et prête à exécuter la première tâche que l'on lui confirait. Elle s'avança un peu plus proche de la lumière pâle des lampadaires, elle était ainsi pleinement éclairée par la fine lueur pour ne pas manquer de respect au Lieutenant. Elle reprit de plus belle en réajustant sa casquette.

Sa diction était parfaite, ses mots clairs et concis et choisis pour aller à l'essentiel, parler peu c'est parler bien et Dara l'avait rapidement compris.

«J'ai appris par mes sources que vous êtes en charge de la sélection des futurs marins de seconde classe. Je formule ma demande officielle pour en être, au besoin j'ai déjà rédiger un compte-rendu.»

Dara fouilla quelques instants dans la poche pectorale de sa blouse pour en sortir une lettre cacheté qu'elle tendit aussitôt à l'officier. Son visage n'arborait une fois de plus, aucune expression particulière, le pragmatise et le stoïcisme à l'état pur. 
Dara D. Kol
http://www.onepiece-requiem.net/t17645-dara-d-kolhttp://www.onepiece-requiem.net/t17704-dara-d-kol
Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Mer 20 Juil 2016 - 0:33


- « Par tes sources, hé… »

J’eus un sourire. Presqu’un rire même. Elle était marrante la petite. « Par ses sources… » Carrément. Dans mon esprit, il ne s’agissait ni plus ni moins que des chuchotements dont elle a dû avoir ouïe. Ou même de l’un de ses nombreux soupirants qui lui avait annoncé la nouvelle. Ceci étant dit, j’étais surpris que les gamins sachent déjà que je m’occupais de cette tâche. Je n’en avais parlé qu’avec quelques officiers. Peut-être était-ce justement lors de l’une de ces conversations que l’une des recrues du coin avait tout entendu. Probable. Mais là n’était pas le plus important…

- « Et tu penses qu’on intègre véritablement les rangs comme ça ? »

J’avais lâché mon arme en bois sur le plancher, avant de m’avancer tranquillement vers elle, sourire aux lèvres. Elle avait du cran de s’aventurer me formuler une telle demande. On pourrait presque l’assimiler à beaucoup de mauvaises choses : De la corruption, du piston, du favoritisme et j’en passe… Une fois en face d’elle, je pris la paperasse qu’elle me tendit et je la déchirai en petits morceaux, toujours avec le sourire. Inutile de s’énerver pour si peu. Je savais pertinemment qu’elle n’avait rien fait de trop répréhensible, mais il fallait dès à présent lui inculquer les bonnes manières.

- « Une promotion se mérite, très chère. Seules tes performances physiques et intellectuelles influeront sur ma décision au terme de ta formation. Il te reste qu’un seul mois à tirer. Prends patience, travaille toujours comme tu le fais et tes efforts seront récompensés. C’est d’ailleurs la seule chose qu’on te demande : Travailler et rien d'autre. »

Une fois mon petit speech terminé, je lui tapotai la tête avec un air de « grand frère » avant de me retourner tranquillement vers le centre du dojo. Heureusement qu’elle était tombée sur moi. D’autres gars auraient sans aucun doute profité de cette demande pour abuser et profiter d’elle. Un refus lui aurait certainement valu un échec d’avance aux examens de fin de formation. Hors, comme tous les nobles ici se valaient ou presque, ses plaintes n’auraient certainement pas eu écho vu que tous les officiers du coin étaient socialement parlant, au même niveau que la belle brune.

- « L’extinction des feux pour vous autres est imminente. Retourne sagement dans ton dortoir et sois à l’heure pour l’entrainement de demain matin. »

Là-dessus, j’avais ramassé mon sabre, avant de recommencer à m’exercer tranquillement.
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Dara D. Kol
Dara D. Kol

♦ Localisation : En mer, Grand Line
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 1970
Popularité: - 60
Intégrité: - 35

Mar 2 Aoû 2016 - 15:04

Colère Divine
Le couvre feu était beaucoup trop proche pour pouvoir tenter une quelconque argumentation. Elle savait aussi que ses résultats étaient dû à sa note de « gueule », cette note qui démontrait son adhésion aux bons principes militarisés. C'est ainsi qu'elle tourna les talons après avoir réaliser son salut. br>
Le lendemain matin, elle s'était acquittée des tâches ménagères et avait prit le soin de prendre sa tenue d'entraînement, elle devait rejoindre un terrain un peu plus loin. Il avait été simple d'obtenir la dérogation pour la journée puisque les gradés avaient pariés sur elle en grande majorité. Tandis qu'elle prenait le chemin du terrain, d'autres recrues s'étaient joint à son sillage. Bientôt, ces recrues seraient ses adversaires, ils se battraient pour l'obtention du statut de deuxième classe. Elle estimait être la seule à le mériter, non pas à cause de sa coutumière arrogance, mais parce-qu’elle estimait être la seule à connaître la Justice véritable. Elle se savait digne d'elle, la servir et offrir sa vie pour elle serait le plus grand des honneurs.

«Fermez vos gueules, en rang ! Déposez vos sacs et autres affaires en faisceau devant vous, je veux une ligne propre et carré comme à l'armée ! Magnez-vous la chatte !»

Dara se contenta d'obéir, ce genre de provocation et de phrases était devenue si quotidienne qu'elles étaient inaperçues désormais. Elle avait eût à faire contre quelques misogynes refusant le rôle des femmes au sein de la Marine. Elle avait exposé son point de vue, à sa manière, par une bonne raclée. A cette époque, l'assurance et le savoir-faire de Dara sont au plus haut. Elle est bien loin des doutes de sa future désertion et de sa prise de conscience du monde réel, celui où elle n'est pas si forte que ça, celui qui peut le détruire en une fraction de seonce. Elle était totalement formatée et imbriquée dans le modèle militaire.  

« Section. Garde à vous. Vous savez tous pourquoi vous êtes ici aujourd'hui je suppose ? Le Sous-Lieutenant ici présent est ici pour jugez du potentiel des recrues les plus talentueuses. Bien, je cède la main à mon supérieur »

Sur ses paroles, le Caporal se mit en retrait laissant le champ libre au Sous-Lieutenant, le même que Dara avait provoqué par sa curiosité la veille. Le Sous-Lieutenant Alheïri S. Fenyang.
Dara D. Kol
http://www.onepiece-requiem.net/t17645-dara-d-kolhttp://www.onepiece-requiem.net/t17704-dara-d-kol
Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Jeu 25 Aoû 2016 - 22:23


- « Merci caporal ! »

Le mec, super formel, se mit au garde à vous, avec une mine des plus sérieuses. Eh ben… C’est qu’il avait ça dans le sang, le respect de la hiérarchie. Pas étonnant de voir à quel point il gueulait sur les nouvelles recrues, tombant dans un cliché des plus rigolos. Il avait de l’avenir ce gars… Ou pas. A voir. Mais il collait bien à son rôle de caporal. Grade auquel j’ai pas vraiment duré compte tenu de mes prouesses et de mon énorme potentiel qu’avaient décelé mes supérieurs de l’époque. « Le digne fils du Vice-amiral Keegan ». Une étiquette qui me faisait pas mal chier quand j’y repensais…

- « Cela fera un mois aujourd’hui que vous avez commencé la formation basique des marines de nos rangs. Finir matelot deuxième classe n’est pas chose compliquée, mais avec un tel grade, vous ne pourrez plus vous consacrer 24h/24 à vos entrainements comme maintenant. Des tâches ingrates vous attendent et j’espère que vous en êtes conscients… »

Je marquai une pause pour jauger un peu la motivation de ces bleus et voir un peu les différentes réactions de tout un chacun. Mon regard se posa quelques instants sur Dara avant que je ne dévisage une autre personne, sourire aux lèvres. Imperturbable, la gamine. Pas mal. Ça changeait de la plupart des visages crispés des autres recrues qui semblaient craindre le pire. Non, l’examen n’allait pas se passer maintenant. Pas encore. Ils allaient bel et bien tirer les deux mois de formation. Mais avant, j’allais tester ce groupe pour me rendre compte de l’efficacité de leur entrainement du mois dernier.

- « Aujourd’hui, il n’y aura pas d’entrainement. Juste un test. Et quoi de mieux qu’un parcours du combattant pour ça ? »

J’eus un sourire presque moqueur, tandis que le visage des différentes recrues se décomposèrent. Certains affichèrent déjà des grimaces de terreur, tandis que d’autres –Principalement des filles- avaient les larmes aux yeux. Ça me rappelait presque mes premières années au sein des rangs. Si je n’avais pas flippé, c’était bien parce que j’avais déjà été formé à la dure par mon propre père. Alors que j’étais une simple recrue, j’avais déjà le niveau d’un adjudant, rien que ça. Je finis alors par me retourner en leur pointant un endroit de leur immense camp d’entrainement qui avait été aménagé pour l’occasion :

- « Qui veut passer en premier ? »


Une vingtaine d’obstacles sur un circuit de 500 mètres  les attendait…

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Dara D. Kol
Dara D. Kol

♦ Localisation : En mer, Grand Line
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 1970
Popularité: - 60
Intégrité: - 35

Jeu 1 Sep 2016 - 19:14

Nul obstacle
C'était la panique pour certains. Le parcours d'obstacles était le nec plus ultra du cauchemar pour Marine. Il faut dire que le parcours en jeter. Et dans tous les sens du terme. Passage de murets, de fosse, de planche. Grimper des coups de girafe, escalader un mur de cordes, ramper avec une technique bien particulière... Et le tout en moins de quatre minute, temps éliminatoire. C'était un parcours qui demandait bien plus de maîtrise technique que de force brute, bien que cette dernière soit un avantage considérable. Mais la respiration était la clé. Dara avait déjà vu certaines recrues épuisées après le deuxième obstacle alors que celui-ci en comporte vingt.



Au coup de sifflet, ils partaient tous ensemble pour littéralement prendre d'assaut le « Mur d'assaut » et ces trois mètres de haut. Déjà, plusieurs recrues avaient peiner à grimper. D'autres s'étaient blessés plus loin, et d'autres avaient tout simplement atteint leurs limites physique et psychologique, restait à savoir laquelle s'était briser en première.



Le déroulement global de la séance était fluide. Dara n'avait pas finie première, mais pas dernière non plus. Elle voyait plus loin, elle se doutait que ce vulgaire parcours ne faisait office que d'écrémage pour garder les plus apte physiquement, il fallait donc s'économiser au risque de perdre ces capacités physiques rapidement. Il ne restait qu'une dizaine de troupiers essoufflés devant le Sous-Lieutenant.



Le Caporal qui avait annoncer la section auparavant, avait prit grand soin d'écrire les temps de chacun et les obstacles difficiles. Il avait aussi remit la liste des derniers participants au Sous-Lieutenant avant de congédier les autres sous une pluie de jurons. Il ne restait donc que les « Vainqueurs » de l'épreuve qui étaient déjà en rang face au Caporal, en attente d'ordre.



 « -Garde à vous! »



Le silence gagna le terrain d’entraînement ou seul le chant assourdissant des grillons était perceptible. Il était hors de question pour les recrues présentes d'échouer à cause de la « Note de gueule » qui était déterminante en tout point.


Dara D. Kol
http://www.onepiece-requiem.net/t17645-dara-d-kolhttp://www.onepiece-requiem.net/t17704-dara-d-kol
Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Dim 4 Sep 2016 - 16:24


- « Je vois qu’avec certains, l’entrainement du mois a bien porté ses fruits… Et c’est pas mal. Vous avez mes félicitations. De plus, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Ou plutôt une mauvaise. C’est selon. »

J’eus un sourire et je regardai les « vainqueurs » pendant quelques secondes, avant de continuer à parler :

- « A partir de la semaine prochaine, vous êtes libres de me défier où et quand vous voulez. Si vous réussissez à m’infliger ne serait-ce qu’une seule égratignure, j’aurai le plaisir de vous intégrer à la marine en bonne et due forme en tant que matelots deuxième classe. »

Là, plusieurs yeux s’écarquillèrent de surprise. De bonheur pour certains. D’effroi pour d’autres. Ils venaient de capter instantanément.

- « Une égratignure équivaut à une victoire. Et à une promotion assurée. Mais si vous flippez, vous pouvez continuer de vous entrainer encore pendant un mois et de passer l’examen normal. Examen qui change au gré des évaluateurs. Ne vous attendez pas forcément à une confrontation entre vous, héhéhé ! »

La plupart des vainqueurs se mirent à déglutir. Cette nouvelle venait sans doute d’assommer ceux qui pensaient avoir « anticipé » la nature de l’examen final. Être matelot 2eme classe, ça ressemblait à rien à première vue, mais ça avait quand même son importance, des responsabilités, un vrai statut et surtout, un salaire.

- « Ce sera tout. Comme tout le monde, vous pouvez profiter de ce week-end en famille. Cela vous permettra de réfléchir. Rompez ! »

Après quoi,  je leur fis un signe fluet de la main avant de m’en aller.

Et comme à mon habitude, je fus à 21h dans l’un des nombreux dojos du camp d’entrainement à peaufiner mon art comme il faut.
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Dara D. Kol
Dara D. Kol

♦ Localisation : En mer, Grand Line
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 1970
Popularité: - 60
Intégrité: - 35

Sam 10 Sep 2016 - 11:41

L'Assaut
Dara n'en croyait pas ses oreilles. Elle avait fini le test avec brio, elle avait pourtant réalisé chacune des étapes avec minutie. Mais non, le Sous-Lieutenant était, on ne peut plus, formel, il existait bel et bien une ultime épreuve. Et pas la plus simple qui plus est.


La difficulté augmentait d'un cran lorsque la suite de l'épreuve était annoncée. Soit on pouvait réussir, soit l'on devait repasser un examen différent dans un mois. Autant se dire qu'il ne fallait pas louper et qu'il valait mieux atteindre l’objectif demandé rapidement. Cependant, le Sous-Lieutenant n'avait pas précisé de règles particulières. Il était donc sous-entendu que tout était permis, mais les autres recrues avaient-elles saisi l’ambiguïté ? C'était déjà moins sûr, et peut-être opteraient-ils pour une approche plus brutale ? Nul doute que l'heure était à la concertation.



La fin de semaine avait profité à beaucoup de recrues, repas en famille, repos... Dara, elle, avait comme à son habitude préférée restée dans sa chambre pour réfléchir à un plan. Touché, le Sous-Lieutenant dans la semaine semblait être un difficile exercice. Il fallait appliquer les techniques révolutionnaires basiques. Dara devait donc décomposer son plan en plusieurs parties. Tout d'abord, la prise de renseignement par l'observation des habitudes. L'élaboration d'un plan sur le sujet le plus sensible à une faille. Retourner dans une phase de préparation puis observer à nouveau.


Il lui avait fallu quelques jours pour comprendre les mouvements de son adversaire. Mais, à plusieurs reprises, Dara avait élaboré différents plans. Le premier était de se faire passer pour un cuisinier du Mess, au moment de servir le repas, elle aurait alors approché son adversaire. Mais, il y avait trop de variables. Un entraînement sur le terrain imprévu, les risques élevés d'être pris dans un mauvais service... Non, elle avait opté pour le meilleur plan. Elle avait déjà remarqué que le Sous-Lieutenant était souvent en entraînement le soir. Il était naturellement plus fatigué en début de soirée, et il n'avait cesse de s’entraîner dans le dojo. Consciente que seule, elle serait une cible facile. Dara avait réuni l'ensemble des recrues pour prendre d'assaut le dojo et son unique ennemi. Ainsi, tous pourraient le toucher et obtenir le titre.


 « -Ok, déjà trois des nôtres sont sur le toit et sont prêt à sauter pour créer la diversion avec les fumigènes. Nous, on rentre simplement dans le Dojo encagoulé histoire de préserver notre discrétion. Une fois dedans, on attaque, ne retenait pas vos coups, il est trop fort pour nous. Le but, c'est de l’immobiliser rapidement pour pouvoir le toucher. J'ai les moyens de contentions. Tout le monde sait ce qu'il doit faire.»

 Aussitôt dit, aussitôt fait. Dara et la troupe d'une dizaine d'hommes entraient dans le dojo dans le plus grand silence, il était tout près en train de s'entraîner avec assiduité. A l'étage, le commando fumigène était déjà en place et avait dégoupiller les conteneurs, créant une épaisse fumée opaque autour de leur adversaire. L'heure était à la bataille.




Dara D. Kol
http://www.onepiece-requiem.net/t17645-dara-d-kolhttp://www.onepiece-requiem.net/t17704-dara-d-kol
Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Ven 21 Oct 2016 - 2:26

Le problème avec la toiture, c’est qu’on a beau marcher dessus avec précaution, qu’on peut quand même faire du bruit. Et le bruit qu’ils avaient engendré dessus n’avait pas échappé à mon ouïe fine. Du coup, je pris mes précautions et restai su mes gardes quelques secondes avant l’assaut. Et quel assaut ! Des fumigènes ! C’est à se demander où est-ce qu’ils avaient pu se procurer ça ? Mais là n’était pas le plus important. Le plus important, c’était l’esquive des coups qui pleuvaient vers moi. Ce fut d’ailleurs chose facile. Loin d’être incommodé par les fumigènes –Je m’étais battu dans des conditions pires que celles-ci après tout-, j’évitai toutes leurs attaques et m’extirpai tranquillement du dojo. Cagoulés ou pas, il était difficile pour ces bleus de faire la différence entre ma silhouette –Quoique très grande vu ma taille importante- et celles de leurs alliés de circonstances. Du coup, les pauvres devaient se taper entre eux sans vraiment s’en rendre compte.

Tout de même, en allant tranquillement vers mes quartiers, je saluai mentalement la prise d’initiative de ces jeunots. Ils étaient audacieux et bourrés de culot, mais j’aimais ça ! Ingénieux aussi ! Même si l’opération était un échec cuisant. Je haussai les épaules. C’était pas de chance pour eux. Même lors de mon sommeil, il risquait d’avoir du mal. Mon seul point faible, c’était les femmes bien foutues. Il suffirait que je m’amourache avec une meuf bien foutue et je serai susceptible d’être touché. Mais comme jusqu’ici, aucune femme de l’île n’avait réussi l’exploit de me faire tourner la tête, tous les assauts à venir des gamins étaient pratiquement voués à l’échec. J’eus un rire en même disant que le privilège que je leur faisais miroiter était plutôt relatif. Mais sur cette pensée, je pouffai de rire. C’était ça aussi, l’apprentissage. J’étais passé par là. Mais j’étais également sûr que cette génération était prometteuse.

Et celui qui avait organisé cette attaque groupée, un futur brillant officier. A n’en point douter.


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1