AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La bataille de Lokail

avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Jeu 11 Aoû 2016 - 14:38

Vert : Mountbatten
Orange : La commandante d'élite Themis
Bleu : Le lieutenant d'élite Overler
Marron : Le lieutenant-colonel Hach
Olive : Le commandant Difor
Indigo : Le lieutenant Paser

----

Le soleil brille sur South Blue. Une petite brise marine rafraîchit le G4, ce qui rend le tout agréable pour les soldats. Themis m’a appelée et je me rends dans le bâtiment principal. Ce dernier a été peint avec la couleur que l’on utilise pour revêtir les navires de guerre de la Marine et un drapeau flotte tout en haut.

Je monte les escaliers et emprunte le couloir. Le sol est fait en pierre, même au premier étage. Le bâtiment principal de la base de la Marine d’élite doit être solide et la pierre répond parfaitement à cette fonction. Je frappe à l’une des deux portes en bois du bureau de la commandante.

- (à travers la porte) Entrez.

- Sergent d’élite Mountbatten au rapport.

- Repos. Vous vous rappelez des pirates du Houar ?

- Parfaitement, je me souviendrai toujours d’eux.

- Oui. Et bien pour votre prochaine mission, vous les rencontrerez. (tendant une enveloppe) Tout est là-dedans.

- (prenant l’enveloppe) Merci. Au revoir.

Je fermai la porte et ouvrai l’enveloppe. A l’intérieur il y a sans surprise mon ordre de mission.


Ordre de mission

Exécutant : Alexander Mountbatten
Grade : Sergent d'élite
Affectation : Marine d'élite de South Blue

Objectif de la mission : Aider la garnison du royaume de la Veine à défendre l'île contre les pirates du Houar
Durée de la mission : Variable
Cause de la mission : Les pirates du Houar se trouvent sur l'île
Homme(s) :  Une section de marin d'élite avec six caporaux d'élite
Autres participants à la mission : Une section de marin d'élite avec six caporaux d'élite
Commandant de la mission : Le lieutenant d'élite Overler
Transport : Un croiseur sous le commandement du lieutenant d'élite Overler

Objet(s) donné(s) :  Aucun

-- Détails --

Ordre des événements

Embarquement sur le croiseur
Voyage (environ deux jours)
Débarquement sur l’île de la Veine
Suivre les ordres du lieutenant d'élite Overler
S'occuper des pirates
Embarquement sur le même croiseur
Voyage (environ deux jours)
Débarquement sur la base du G 4



Une mission sur le royaume de la Veine ? J’aurais donc l’occasion de voir Hach, le commandant de la garnison de l’île qui est également un vieil ami. Je sors alors du bâtiment et je vois le croiseur qui est déjà amarré au port.

Je cherche ma section dans ses quartiers. En effet, les baraquements sont organisés par section, qui sont au nombre de dix sur cette base.

Dix minutes plus tard

Ma section est prête pour le voyage. Une autre section sera avec nous, et nous serions donc sous le commandement direct de l’un des cinq lieutenants d’élite de la base. Le croiseur lui appartient et nous embarquons dessus. Le voyage doit durer environ deux jours et j’ai hâte de reprendre ma revanche sur ces satanés pirates.

Deux jours plus tard

Le voyage s’est passé sans encombre. Chaque marin a un sac sur le dos, moi y compris. La garnison comptabilise six cent marins et malheureusement ils n’ont pas assez de places pour nous dans leurs baraquements. Nous avons donc pris de quoi faire un campement. Les sacs que nous avons sont de couleur beige et chaque marin a son fusil sur son épaule, et parfois un sabre.

Nous débarquons sur un ponton en bois. Nous sommes en colonne, Overler en tête suivi de Frederik, l’autre sergent d’élite et de moi-même. Le lieutenant-colonel Hach s’avançait vers nous, l’air grave.

- Messieurs bonjour, j’espère que vous avez un bon voyage.

- Oui.

- Bien. Vos hommes peuvent s’installer où ils veulent. En attendant, les sergents d’élite et vous, venez avec moi au mess. Nous devons avoir une grande discussion.

- Bien.

Hach se mit en route vers le mess et nous le suivons. Il va nous expliquer la situation. Le chemin entre le port et le mess est relativement court et nous y arrivons assez rapidement. Le mess est une grande pièce. Au milieu il y a une grande table sur laquelle il y a la carte de l’île, comme la dernière fois que je suis venu. Autour de cette dernière se tiennent des hommes, sûrement des officiers subalternes.

- (s’adressant à nous) Messieurs, voici mes meilleurs officiers. Le commandant Difor, le lieutenant Byoush et le lieutenant Paser. (s’adressant à eux) Les gars, voici le commandant d’élite Overler accompagné de ses deux sergents d’élite, Frederik et …(souriant) vous vous rappelez tous de Mountbatten ?

- Bien sûr ! C’est un plaisir de te revoir !

- Pareil !

- Je vous retourne le compliment !

- Bon, ceci étant dit, venez voir la carte.

Nous nous rapprochons de la table où se tient une carte de l’île. Les airs joyeux des officiers s’estompent rapidement pour laisser place à un air grave. Voici la carte.


- Voici la carte du Royaume de la Veine. Comme vous pouvez le voir, les pirates du Houar ont établis un campement non loin de Lokail et nous craignons une attaque. La moitié de nos hommes, dirigés par quatre sous-lieutenants, se trouvent aux bords de Lokail. Nous devons prévoir un plan d’attaque.

- Vous avez raison.

- On doit les acculer pour les rejeter à la mer. Pour cela, deux tiers de nos hommes traverseront les montagnes et se mettront en position. Lorsque je donnerai le signal, ils descendront dans la plaine et les pirates seront pris en tenailles.

- Et nous dans tout ça ?

- Vous serez les premiers à les attaquer. Vous allez rejoindre mes hommes à Lokail. A partir de là, vous longerez la côte à mon signal. Vu la distance, vous serez les premiers à les combattre. De plus, le risque qu’ils vous attaque en premier n’est pas à oublier.

- Bien. Vos hommes seront de la partie ?

- Oui, une section vous appuiera.

- Bien. Vous comptez donner l’assaut quand ?

- D’ici six heures. Dépêchez-vous d’établir votre campement et mettez-vous en route. Mes hommes sont déjà partis vers la montagne. Ici, dans la garnison il ne reste que nous et votre section. Les hommes qui sont déjà postés à Lokail iront dans la montagne lorsque vous les relayerez. Voilà, vous savez tout. Bonne chance.

- Merci. Participerez-vous au combat ?

- Oui. Peut-être nous verrez-vous, qui sait ?

- (riant) Je l’espère bien. (sérieux) Bonne chance, nous on y va.

Nous sortons du mess. Les soldats avaient déjà fait leurs campements. Quant à nous, nous pourrons dormir dans une chambre d’officier. Il doit être treize heures et nous avons mangé dans le croiseur. Nous allons donc attaquer les pirates à dix neuves heures. Je suis fin prêt et je suis tout excité à l’idée de reprendre ma revanche sur eux !
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Ven 12 Aoû 2016 - 12:51

Vert : Mountbatten
Bleu : Le lieutenant d’élite Overler
Bleu foncé : Le sergent de la section de la Marine régulière
Indigo gras : Un soldat lambda

----

Notre petit groupe se dirige vers le campement dressé par nos hommes à une centaine de mètres de la garnison. Chacun s’affaire, certains discutent, d’autres peaufinent leurs petits coins de vie. Les plus sérieux eux nettoie leurs armes et comptent leurs munitions. Je suis plus dans ce genre-là moi. Un combat, c’est un moment où l’on peut perdre la vie si l’on faillit, et certains prennent ça à la légère. Qu’ils fassent ceux qu’ils veulent, qu’importe, on verra bien la suite. Nous nous avançons à leur hauteur. Chacun arrête ce qu’il fait et regarde Overler. Il prend la parole.

- Soldats, je me suis entretenu avec le lieutenant-colonel Hach, en compagnie des sergents d’élite Mountbatten et Frederik. Je vais donc vous expliquer le plan.

Overler répète tout ce qu’a dit précédemment Hach. Les airs enjoués de certains disparaissent. Là je retrouve des marins d’élite.

- Mountbatten, allez chercher la section qui nous accompagnera et dites leurs de ses préparer à partir.

- Tout de suite mon lieutenant.

Je me retourne et je pénètre dans la garnison. Elle n’a pas changé d’un pouce depuis ma dernière visite. Le campement se situe à l’est de cette dernière et j’arrive rapidement sur le bâtiment principal qui contient le mess, deux dortoirs et des chambres réservées aux officiers. Plus loin j’aperçois l’entrepôt et à ma gauche se trouve le port avec notre croiseur. Je vois deux marins qui discutent sur un banc et je m’approche d’eux.

- Bonjour soldats. Etes-vous de la section qui nous accompagnera ?

- Oui. Parlez plutôt au sergent, il est dans l’entrepôt.

- Merci.

J’arrive à l’entrepôt. A l’intérieur il y a beaucoup de caisses. En lisant les inscriptions qu’il y a sur chacune d’elle, on peut savoir ce que c’est. Certaines contiennent des bananes, d’autres des fusils, d’autres des pièces de rechange pour les bateaux qui passeraient par là… Il y a de tout. Bon, ce sergent il est où ? Ah, je le vois peut-être. Il est planté en plein milieu du bâtiment, en train de parler à un soldat.

- Bonjour. Etes-vous le sergent de la section qui doit nous accompagner ?

- (zieutant mon uniforme) Oui c’est bien moi. Vous devez être de l’élite ?

- Tout à fait. Il faudrait que vous rassembliez vos hommes, nous partons bientôt.

- Bien. Nous serons prêts dans cinq minutes. Soyez le aussi.

- Ne vous inquiétez pas. Au revoir.

Cinq minutes plus tard

Toutes les sections sont prêtes à partir. Overler sera à la tête de la colonne, suivi de ma section et moi. Derrière il y a la section de Frederik, suivie par celle de la régulière. Tout à coup, Overler crie un signal et toute la colonne se met en marche. Nous traverserons Leg’s of Rabbit City puis nous arriverons à Lokail. Le trajet à pied dure environ une heure, voire un peu plus.

Une heure et quart plus tard

Mes prédictions s’avéraient juste. Nous avons traversé Leg’s of Rabbit City. La ville est très jolie, presque féerique. Les rues sont incroyablement propres et les maisons beiges à colombage blanc rajoutent une petite touche de charme. Quant à Lokail, c’est une ville comme on en voit d’autres à South Blue. La ville est traversée par une petite rivière et des collines cernent la ville.

Nous prenons place sur ces collines justement, ce qui nous donne une vue d’ensemble de la ville. Le soleil illumine l’île et le ciel n’est que très peu parsemé de nuage. Le temps est agréable. Bon, maintenant il n’y a qu’à attendre. Hach nous a dit qu’il nous donnera un signal, sûrement grâce à l’escargophone qu’il a donné à Overler après notre petite discussion dans le mess.

Nous nous sommes répartis sur les collines. La section de Frederik couvrira le flanc gauche, celui de la mer. Celle de la régulière le droit, et la mienne est juste au centre. Overler sera avec ma section lors du combat. J’ai hâte de le voir combattre ! Il ne s’entraîne jamais sous nos yeux et ne pars pas souvent en mission. Certains disent que c’est un épéiste, d’autres qu’il combat avec des cordes ; de toute façon, on verra bien d’ici quelques heures.
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Ven 12 Aoû 2016 - 15:11

Vert : Mountbatten
Bleu : Le lieutenant d’élite Overler
Poil de chameau : Gronchi
Prune : Un pirate lambda

----

Cinq heures plus tard

Cinq heures durant nous nous sommes préparés. Cinq heures durant nous nous sommes ennuyés. On est fin prêt à combattre les pirates du Houar. Le crépuscule s’installe et le ciel se remplit d’un orange clair.

- (criant) LE SIGNAL A ÉTÉ DONNÉ !

Je souris. Cette fois c’est la bonne, on y va. Après les collines qui bordent Lokail il y a une vaste plaine et l’on peut apercevoir le navire pirate d’ici.

- (criant) Soldats, en avant !

Je dévale la colline, suivi par ma section. Je suis en tête. A ma gauche comme prévu, la section de Frederik nous couvre et à droite il y a celle de la régulière, un peu moins déterminée que nous, mais ce n’est pas grave. Overler se trouve juste derrière moi. Je jette un coup d’œil dans sa direction. Il a un sabre et je peux voir dans ses yeux la détermination.

C’est un formidable spectacle qui s’offre à mes yeux. Partout, en face et à droite, des marins dévalent les collines et les montagnes pour déferler telle une vague sur la plaine. Ils crient pour se donner du courage, et notre groupe n’échappe pas à la règle. Au loin on peut apercevoir les pirates qui s’affairent et se préparent au combat.

Nous nous rapprochons de plus en plus. Près de six cents marins parcourent la plaine. C’est un spectacle incroyable. Les pirates ne tardent pas à les imiter et courent vers eux, armes prêtes à tuer du marin. Les pirates sont de plus en plus près, à portée de tir. Je m’arrête et m’agenouille. Mes hommes me passent à droite et à gauche. Je vise les pirates et tire sans interruption. J’atteins huit pirates sur mes dix balles, bon score.

Je recharge et je suis émerveillé par la véritable scène de guerre qui s’offre à mes yeux. Les pirates se battent avec les marins. Partout les gens se battent, et ce sur toute la plaine. Voilà, j’ai rechargé. Je cours pour me rapprocher. Pour l’instant il n’y a que les sous-fifres, je ne vois toujours pas le second, Uluç Ali Pasa, l’homme qui m’avait capturé après avoir coulé un navire marchand que je devais protéger pour m’échanger contre son capitaine.

Après ma fuite, j’ai appris que leur capitaine s’était échappé du bateau qui le transférais d’une prison de la Marine jusqu’à Classic Town. Les circonstances n’ont pas vraiment été dévoilés mais qu’importe, maintenant il est là et il va falloir à nouveau le capturer.

Je suis en plein dans la mêlée maintenant. Je tire avec mon fusil sur les ennemis proches. Je vide rapidement mon chargeur sur les pirates proches. Bon, là c’est trop facile, je veux affronter les chefs. Je remets mon fusil sur mon dos et cours à travers les pirates, les tuant parfois en enfonçant mes lames secrètes dans leurs corps. Mais j’y pense. Où est Overler ? Je l’ai perdu de vue depuis le début du combat.

Je tourne la tête à droite puis à gauche. Non, rien. Je regarde devant et… hein ? Il combat farouchement les ennemis et se trouve actuellement dans le ciel, pas très haut, mais quand même. Il attire les ennemis avec des… cordes ? Ah, il doit se battre avec le Rope Action, capacité spéciale qui permet de se battre avec des cordes. Après les avoir attiré, il les tranche avec son épée. Étrange comme style de combat, mais ça a l’air efficace. Je le rejoins rapidement en me frayant un chemin parmi les pirates. J'engage une conversation avec le lieutenant d'élite tout en combattant.

- Alors, comment ça se passe ?

- Plutôt bien ma foi. Mais je pense que ça ne sera pas pareil face au capitaine et au second.

- C’est sûr.

- Ils valent quand respectivement soixante-dix millions de Berrys et trente-cinq millions de Berrys, alors il faut rester sur ses gardes !

- Oui, vous avez raison.

- Il faut que l’on rejoigne les autres pour encore plus les encercler. Va devant, je dois m’occuper de tous ces forbans.

- Bien reçu.

Je continue à me frayer un chemin en déviant les attaques avec ma lame secrète et en tuant avec cette dernière. Enfin, je tombe sur un gros dur qui me bloque littéralement la route. Non pas qu’il a repoussé une quelconque attaque provenant de moi, non, c’est juste qu’il est très gros est qu’il est planté pile devant mon chemin.

- Halte ! Le mot de passe !

- Mais Gronchi, tu sais bien qu’il ne le connait pas…

- Silence ! Le mot de passe !

- Euh… Pirate ?

- Réponse erroné ! Tu vas donc devoir te frotter à moi !

- Si tu insistes…

Je prends rapidement mon fusil et tire sur lui avec mes Explosive balls. Mais elles sont arrêtées par ce qui semble être une… armure ? Je ne l’ai pas vue aux premiers abords mais c’est bien une armure. On croirait que c’est un simple habit épais mais non, c’est bien de l’acier. C’est bien ma veine ça ! Bon, si je l’attaque avec ma lame secrète, il pourra me battre car il a une grosse massue noire. Il va falloir que je le batte avec mon fusil… Ah, heureusement pour moi, les pirates qui se trouvaient à côté de lui sont partis pour se battre avec les marins de derrière.

- Ne me sous-estime pas ! Je vaux quatre millions de Berrys ! (montrant son avis de recherche) Regarde, ça c’est mon avis de recherche. Bon, à ce moment-là je ne regardais pas l’objectif, mais normalement mes yeux font peur.

Gronchi
4.000.000

- Tu as peut-être une plus grosse prime que les autres, mais ne prend pas la grosse tête, ce n’est rien.

- Comment ose-tu !
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Lun 15 Aoû 2016 - 13:36

Vert : Mountbatten
Poil de chameau : Gronchi

----

Gronchi me fonce dessus avec sa grosse massue et l’abats sur moi. J’esquive et le frappe avec ma lame secrète. Elle vient se poser sur son armure. Et merde, ça ne transperce pas ! Il tourne la tête vers moi et relève sa massue vers moi. Je pare le coup avec ma lame. Le problème, c’est que je ne vais pas pouvoir tenir longtemps avec ma petite lame face à ce gros truc.

Je fais un gros bond en arrière et prends mon fusil. Si ma lame ne peut pas transpercer son armure, alors mon fusil le pourra. Il est à quelques mètres de moi et fonce sur moi. Il est si près que je n’ai presque pas le temps de viser et je tire avec mes Armor-piercing balls. Les balles traversent sans problème sa grosse armure et le blesse au ventre principalement. Il s’arrête dans sa charge, le temps de regarder son armure cassée et ses blessures.

- (énervé) Mais… qu’est-ce que tu as fait ??!

- J’ai brisé ton armure. Allez, trêve de plaisanteries.

Je continue de tirer sur lui jusqu’à déverser mes dix balles sur lui. Chaque balle le traverse et ressort de l’autre côté. Il recule à chaque fois un peu. Malgré toutes les balles que j’ai tirées, il est toujours debout. Il a une bonne résistance dis-donc. Je comprends un peu plus pourquoi il est primé, en comparaison des autres pirates qui eux meurent dès la première balle. Cependant, il n’est toujours pas vaincu, et ça m’énerve un peu. J’ai envie de me frotter à son capitaine et à son second. Je recharge mes Explosive balls cette fois-ci tout en courant autour de mon adversaire. Il était déjà lent au début du combat, mais là c’est encore pire à cause des blessures. Voilà, c’est rechargé. Je m’arrête, m’accroupis, vise et tire. La différence majeure entre les balles d’avant et celle-ci c’est que les Explosive balls font bien plus mal que les autres mais ne percent pas les armures.

Je tire une balle pour voir sa réaction. Là, il hurle carrément de douleur. Beaucoup plus de sang sort de cet impact. Il s’écroule malgré les encouragements de quelques pirates qui lui disent de me terrasser. Il faut être réaliste, il a perdu. Je continue donc ma route en écartant grâce à ma lame secrète les pirates qui se trouvent sur mon chemin. Enfin, j’arrive en plein milieu de la mêlée et je peux apercevoir les soldats les plus puissants, ainsi que les pirates.

D’abord, il y a Byoush, un lieutenant de la garnison. Il combat avec un sabre… pour le moins particulier. Sur la lame il y a des feuilles d’arbres ainsi que sur le fourreau et le manche. Malgré ça, il fait des ravages dans les rangs pirates et il laisse dans son sillage que des corps de pirates et… des feuilles ? Bizarre.

Plus loin je peux apercevoir Paser, l’autre lieutenant de la garnison qui était dans le mess il y a quelques heures. Lui combat sans armes, mais d’une manière assez bizarre. J’ai entendu dire qu’il combattait avec une technique nommée Retour à la vie. Je ne la connais pas, mais au moins elle a l’air efficace. Le sourire carnassier, presque psychopathe qu’a Paser sur son visage me laisse penser qui a l’air d’aimer tuer.

Je regarde dans toute la mêlée mais je ne vois pas Difor. Pourtant, je pensais qu’il serait de la partie. Quant aux pirates, ils ont deux arguments de taille aussi. Il y a le second de l’équipage, Uluç Ali Pasa, l’homme qui m’avais capturé. Il combat avec une rapière et un pistolet, armes typiques de pirates.

Gerritzon, le capitaine lui combat à main nue en recouvrant certaines parties de son corps comme les poings et les jambes de noir. Qu’est-ce que ça ? Un fruit du démon peut-être ? Ou alors… une chose dont on m’avait parlé que très vaguement au G4. Il s’agirait du fameux Haki, une sorte de capacité que seul les plus fort ont sur cette planète. Je ne connais pas vraiment les détails de cette capacité, mais apparemment il y aurait trois type de Haki. Un qui permet à son utilisateur de renforcer ses attaques en recouvrant ses membres de noir, un qui permet d’esquiver des attaques et un qui permet de faire évanouir des gens. C’est sûrement le premier. Je vois pour la première fois du Haki !
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Lun 15 Aoû 2016 - 16:40

Vert : Mountbatten
Bleu : Le lieutenant d'élite Overler
Olive : Le commandant Difor
Indigo : Le lieutenant Paser
Violet : Le lieutenant Byoush
Rouge : Uluç Ali Pasa

----

La bataille dure depuis une dizaine de minutes et déjà les rangs sont beaucoup plus parsemés qu’avant. Moi, je suis en plein milieu de la bataille, alors il y a des gens de partout. En revanche, sur les côtés, il y a plein de corps, avec ou sans vies…

Je continue ma course. Je regarde derrière moi. Overler me suis, je crois qu’il a compris que je voulais combattre les deux plus puissants. Je vais bientôt rejoindre Byoush. Il combat en ce moment un homme d’envergure normale qui se bat avec une carabine. Il a du mal car l’homme se retire à chaque fois qu’il essaie de le toucher. Bon, je vais un peu l’aider. Je vise l’homme et tire. Mon tir fait mouche, de plus c’est avec une Explosive balls que je le touche. Le pirate s’écroule et son sang se déverse abondamment sur le sol.

- Merci !

- Pas de problème Byoush ! Bon, ça te dit d’aller affronter Gerritzon et son second ?

- Carrément !

- Bon, alors reste avec moi. Mon lieutenant d’élite sera avec nous. Il ne manque plus que Paser et Difor si l’on veut avoir une chance. D’ailleurs, Difor, il est où ?


- Il s’est caché.

- Quoi ?

- En fait il attend un bon adversaire pour l’affronter.

- Bon, très bien. Il arrivera donc quand on les affrontera ?

- Il n’y a pas l’ombre d’un doute.

- Très bien. Suis-moi, on va chercher Paser.

- (un peu essoufflé) C’est bon je suis là ! Et j’ai compris ce que tu veux faire Mountbatten.

- Tu m’aideras ?

- Bien sûr !

- Bon et bien suis moi, je vais chercher Paser, histoire que l’on mette le plus de chance de notre côté. Difor quant à lui, il nous rejoindra quand on les combattra.

- Comment tu peux être sûr de ça ?

- On ne peut pas être sûr Overler. Seulement, c’est comme ça qu’il fonctionne.

- Je vois.

Notre petit groupe se remets en route. Ensemble, nous sommes beaucoup plus rapides car seuls quelques inconscients se mettent à travers notre chemin. Gerritzon se trouve en face, encore plus loin que Paser et Pasa est à notre droite en train de se battre contre Frederik. Malheureusement, Frederik n’est pas de taille face à Pasa et il n’arrive pas à résister face aux assauts répétés du second des pirates du Houar.

Je ne dois pas penser à lui. Notre groupe arrive à hauteur de Paser. Il est en train de ruer de coup un pirate au sol. Niveau honneur, on a vu mieux, mais on s’en fiche un peu.

- Paser, ça te dit de te frotter aux deux meilleurs ?

- Si j’ai le droit de les tuer, oui, ça me tente !

- Alors viens avec nous !

Bien sûr je n’ai pas envie de les tuer. C’est mieux de les capturer, comme ça on a la prime. Quitte à les battre, autant recevoir un peu de Berrys au lieu de les tuer inutilement. J’empêcherai Paser de les tuer, enfin si on arrive déjà à les battre, ce qui risque de ne pas être une mince affaire, même tous ensemble.

Nous voici donc réunis. Nous courons en direction de Pasa qui est en train d’en finir avec Frederik. Il est allongé sur le sol, ventre à l’air. Il essaie d’esquiver les coups de rapière que le second essaie de lui donner mais ils finissent tous dans la terre. A ce rythme-là, Frederik sera vite mort. Overler bondit en l’air et attrape la main de Pasa avec ses cordes.

- (se retournant et souriant) Enfin, on va pouvoir passer aux choses sérieuses.

Il ramène sa corde vers lui et Pasa est également entraîné avec la corde. Overler retombe au sol, et Pasa également. Cela ne lui a fait aucun dégât… mais au moins il est enchaîné. Je saisis mon fusil et le met en joue. A ce moment-là, Pasa dégaine son pistolet et tire sur moi.
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Mar 16 Aoû 2016 - 19:26

Vert : Mountbatten
Marron : Le lieutenant-colonel Hach
Indigo : Le lieutenant Paser
Violet : Le lieutenant Byoush
Rouge : Uluç Ali Pasa
Rouge foncé : Claes Gerritzon

----

La balle m’atteint et me blesse. J’ai mal, le sang dégouline sur mes vêtements. Je n’attends pas une seconde balle et tire sur lui. A ce moment-là, un homme apparaît entre mon fusil et la balle se fait arrêter dans sa course. Il s’agit de Gerritzon ! Voilà le face à face que j’attendais ! Paser fonce sur lui et tente de le frapper. Son poing atterrit sur son torse recouvert de Haki. Le capitaine pirate le regarde d’un air dédaigneux.

- C'est tout?

Gerritzon place un uppercut sur la tête de Paser. Le coup était tellement rapide qu’il n’a pas eu le temps d’esquiver et il tombe quelques pas plus loin. Pendant ce temps Pasa lance sa rapière sur son autre main et tranche la corde qui le retenait. Il fonce sur Byoush qui pare l’attaque, mais elle est bien trop puissante pour lui et son adversaire l’atteint. Overler quant à lui fonce sur Gerritzon avec son sabre. Il s’abat sur son bras, utilisé de manière défensive grâce à son foutu Haki.

Tout à coup, j’aperçois sur ma gauche deux hommes qui foncent vers nous en écartant les pirates sur leurs passages. Je plisse un peu plus les yeux pour voir qui c’est. Ah, je sais ! C’est Difor et Hach ! Ces nouveaux renforts ne seront pas de trop vu la puissance de nos deux ennemis.

- Les gars !

- On a du renfort je crois.

- Et il est arrivé !

Les nouveaux arrivants vont vite en besogne et Difor s’empresse d’aller affronter Pasa. Je retourne au combat. Overler est en train de combattre Gerritzon avec son sabre, mais cela n’a pas l’air d’être très efficace. Il essaie alors de l’enchaîner avec sa corde, le soulève avec et le fait violemment tomber. Gerritzon se relève, toujours intact. Son Haki a l’air d’être puissant puisqu’il a réussi à s’en recouvrir intégralement !

Je récapitule. Difor et Byoush affrontent Pasa tandis que Paser et Overler affrontent Gerritzon.

- Hach, tu préfères te battre avec lequel ?

- Gerritzon !

- (souriant) Parfait, je prends Pasa dans ce cas.

Sa réponse me satisfait grandement. Je préfère affronter un homme qui se bat avec un pistolet et un sabre comme tout le monde qu’un homme qui a un pouvoir pour le moins puissant. Je suis persuadé qu’Hach veut le combattre pour le prestige, et peut-être pour pouvoir prétendre l’avoir capturé pour avoir sa prime. Ou alors c’est autre chose, mais j’en doute fort. Quant à moi, je vais devoir affronter Pasa au côté de Difor et Byoush.

Rapidement les deux groupes se distancent d’une dizaine de mètres pour faciliter le combat. Difor tente de le blesser en enchaîner techniques sur techniques. Les deux se battent remarquablement au sabre. Byoush court pour soutenir son commandant dans son attaque, mais à ce moment-là Pasa repousse Difor et dégaine son pistolet. Il tire sur Byoush, mais celui-ci pare les balles avec son épée en laissant derrière lui des feuilles vertes.

Quant à moi, je dois rentrer dans le combat. Je fonce sur Pasa. A gauche il y a Byoush, au centre il y a Difor et je suis à droite. Je tente un coup transversal qui est paré à l’aide de ma lame secrète, alors qu’il est toujours en train de tirer sur Byoush. Je tente alors de le frapper à plusieurs reprises en enchaînant coup vertical, horizontal, diagonal, mais rien n’y fait. Je bondis en arrière et laisse Difor l’affronter. Je prends mon fusil et mets en joue Pasa, mais cette fois-ci derrière un cadavre d’un pirate. Ça pourra me protéger un peu des balles, s’il décide de me prendre pour cible. Byoush a réussi à parer toutes les balles et Pasa a vidé tout son chargeur. Il jette son pistolet sur Difor et il s’en retrouve tranché en deux.

- Je commence à perdre patiente. Vous allez découvrir toute ma puissance maintenant.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Peu importe, montre ce que tu as dans le ventre et nous serons vite fixés. Moi je commence à lui tirer dessus avec mes Explosive balls, alors qu’il est toujours en combat avec Difor. Je suis précis et j’ai confiance en moi. Si je rate, je toucherais Difor au dos avec une balle assez dévastatrice.

La trajectoire de la balle est bonne, mais elle est parée par Pasa. Cette fois-ci, il arbore un air… différent. Il a l’air plus sûr de lui, et un peu agacé aussi, alors qu’avant il semblait s’amuser. Je n’aime pas ça…
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Mar 16 Aoû 2016 - 20:17

Vert : Mountbatten
Violet : Le lieutenant Byoush
Rouge : Uluç Ali Pasa

----

Difor répète encore plus ses assauts, mais ils sont tous vains. Tout à coup, Pasa bondit en arrière, fonce sur son adversaire. Difor se prépare à réceptionner l’attaque, mais il ne fonce pas exactement sur lui. Il est à sa droite et il continue sa course, puis s’arrête deux mètres après. Je n’ai pas vraiment compris ce qu’il s’était passé…

Mais je comprends vite. Une ligne de sang jaillit du corps de Difor de manière transversale. Fichtre, son coup a été si rapide que nous ne l’avons pas vu ! C’est un adversaire redoutable au corps à corps ! Je déplace mon viseur sur lui et tire encore et encore, jusqu’à vider mon chargeur. Il dévie toutes les balles, mais en tirant je n’ai pas vraiment remarqué qu’il s’approchait rapidement. Merde !

Je reçois un violent coup de sabre au corps. Mais Pasa ne s’arrête pas là. Byoush, qui es resté un peu en retrait depuis la violente action du pirate, fonce sur son ennemi. Je suis blessé, mais encore conscient. A ma gauche et devant moi, la bataille fait rage. J’ai l’impression de voir que des soldats mourir devant moi face aux pirates. Les coups de feu, les râles d’agonies et les entrechoquements des sabres me galvanisent. Je ne peux pas mourir ici, sûrement pas face à Pasa. Je me relève tant bien que mal. Face à moi, je vois Byoush foncer sur Pasa, qui lui marche seulement vers lui, rapière bien en main. Le lieutenant arrive à sa hauteur.

- Découpe bordure !

Il lance une de ses techniques et commence son mouvement. Mais… c’est trop lent. Pasa fait une roulade avant sur sa gauche et plante son arme dans son dos. Bordel Byoush ! Il tombe sur le sol, ensanglanté. L’écumeur des mers se retourne vers moi, un sourire presque psychopathe en bouche.

- Toi, tu es plus résistant que les autres. Mais ne te fais pas d’illusion, je suis beaucoup plus fort que toi.

Je le trouve un peu hautain quand même. Et je n’aime pas ça. Je tire sur lui, mais cette fois-ci avec mes Multi balls. Ça sera beaucoup plus dur pour lui de dévier mes balles cette fois-ci, et je pense qu’il ne s’attendra pas à ça. Je le vise, puis tire. La première balle fait mouche puisqu’il est légèrement blessé par deux shrapnels. Il ne sourit plus et fait une petite grimace.

- C’est inattendu ça.

Avant cela, il marchait vers moi, à vitesse normale. Mais là… il se met carrément à foncer sur moi ! Je m’y attendais un peu, il est vrai, mais je suis quand même mal barré… Je tire encore une balle avec mes Multi balls. Ça le blesse encore, et je recommence jusqu’à vider cinq balles… mais pas plus, il est déjà là. Il abat son sabre, mais je contre l’attaque avec ma lame secrète que je viens d’actionner. Il me regarde très méchamment.

- Tu es l’un des rares à m’avoir touché avec des balles. Ça prouve que tu es plus malin que la plupart des gens. Mais ta force laisse à désirer.

- Merci du compliment.

- (riant) Mais de rien ! (menaçant) En attendant, ne te fait pas d’illusion. Si tu as réussi à me surprendre une fois, je ne me ferai pas surprendre une deuxième.

Sa puissance brute est énorme, et il appuie son coup. Je cède sous la puissance et mon bras droit se retire. La rapière continue sa course et s’enfonce profondément dans mon corps. Je regarde l’impact. Pasa retire sa lame, tourne ses talons et part. Du sang commence à dégouliner. La blessure me fait tellement mal ! Je sens que je vais m’évanouir. Juste le temps pour moi de regarder en direction du deuxième groupe, celui qui combat Gerritzon.

Paser est à terre, en sang. Hach est ventre contre terre et ses yeux sont tout blancs. Overler est aussi blessé, mais continue de combattre Gerritzon. Il a peut-être une chance, lui. Cette pensée me fait sourire. Au moins, on n’aura pas tout perdu. Je regarde Pasa. Merde ! Il fonce sur Overler ! Courage mon lieutenant, tenez bon. Ma vision se trouble, je m’agenouille et tombe.
http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
avatar
Mountbatten
•• Lieutenant d'élite ••
Le Fantôme

♦ Localisation : Vindex

Feuille de personnage
Dorikis: 4177
Popularité: +337
Intégrité: 265

Mer 17 Aoû 2016 - 0:03

Gris : Un médecin
Violet gras : Une infirmière
Vert : Mountbatten
Orange : La commandante d'élite Themis

----

Quelques temps après

- … souffert. Ils ne l’ont pas épargné lui !

- C’est sûr. (surprise) Oh, il est réveillé !

- (marmonant) Où suis-je ?

- Vous êtes dans votre lit. Reposez-vous, vous avez bien combattu.

Je relève mon buste. Autour de moi, je ne peux apercevoir que des blessés en tous genres et des toubibs ainsi que des soldats. Ma vue s’éclaircie et je reconnais l’endroit. Il s’agit du dortoir de la garnison. On a sûrement perdu la bataille. Il y a des blessés partout, et de petits cris de douleurs jaillissent de temps en temps de la bouche des blessés.

- On a perdu la bataille ?

- (gêné) Euh… en fait, les pirates ont pris la fuite… dans leur bateau.

- Sont-ils allés dans Lokail ?

- (gêné) Reposez-vous pour le moment, c’est préférable vu votre état.

- J’ai besoin de savoir !

- Bon, je vais vous dire toute la vérité. Préparez-vous psychologiquement, ce n’est pas facile à entendre.


- Vous savez, j’en ai vu d’autres. Maintenant, parlez.

- Bon… les pirates, après avoir battus la Marine, ont pillés Lokail pendant plusieurs heures. Vous avez décimé leurs rangs, mais malheureusement il devait rester une vingtaine voire une cinquantaine de pirates vivants. Apparemment, ils n’avaient pas vraiment envie de marcher jusqu’à Leg’s of Rabbit City et ils se sont arrêtés à Lokail. Quelques soldats qui avaient survécus ont appelés le G4 par escargophones et ils nous ont avertis de votre défaite. Nous sommes venus donc le plus vite possible, mais c’était trop tard. Cependant, le contre-amiral Halabiki s’est lancé à leur poursuite, avec un cuirassé et deux croiseurs.


- J’espère qu’il pourra leur faire payer. Mais, vous, qui êtes-vous ?

- Moi ainsi que tout le personnel médical que vous voyez font parties de la Brigade Scientifique.

- Ah, ok.

- Et les soldats que vous voyez là sont en majorité des soldats du G4 venus nous porter assistance.

- Je vois. Connaissez-vous l’état de santé du lieutenant d’élite Overler, du lieutenant-colonel Hach, du commandant Difor et des lieutenants Byoush et Paser ?

- Oui. Ils ont tous étés gravement atteints, tout comme vous, mais ils sont tous vivants. Mais cela fait quand même deux jours que vous êtes dans ce lits et vos blessures ont guéris assez rapidement. Malgré ça, vous resterez aux soins pendant une semaine encore, pour voir comment ça évolue.

- Et… quels sont nos pertes ?


- Nous avons subits une centaine de décès et la grande majorité est blessée. Seulement quelques marins n’ont pas été blessés ou alors légèrement. Le combat a dû être terrible.

- Ma foi, c’était une bataille, oui, alors forcément on ne fait pas de cadeau…

- Quant aux pirates, ils ont perdu plus de deux cents hommes, blessés ou morts. Mais trêve de bavardage. Vos blessures sont en pleine cicatrisation. Rallongez-vous, vous devez vous reposer.

Dix jours après

Mes blessures ont cicatrisé. Les médecins ont dit que j’avais eu beaucoup de chance que mes organes vitaux n’aient pas été trop touchés et ils ont pu m’opérer pour m’éviter une fin tragique. Je suis donc rentré au G4. J’ai toujours des bandages sur moi, mais ça va beaucoup mieux. Maintenant, je m’apprête à rendre mon traditionnel rapport de mission, mission qui s’est soldée par un cuisant échec. Je frappe à la double porte qui cloisonne le bureau de Themis, ma supérieure, l’enveloppe de mon rapport en main.

- (à travers la porte) Entrez.

- Sergent d’élite Mountbatten au rapport.

- Repos. Tout le monde sait ici ce qui s’est passé. Je sais tout. Mais, pour les besoins de l’administration vous vous en doutez, j’en ai besoin. Posez-le sur le bureau.

- (posant l’enveloppe) Voilà. Au revoir.

Je ferme les deux portes que j’avais auparavant ouvertes. Voici le rapport, qui es au passage pas très glorieux.




Rapport de la mission

Exécutant : Alexander Mountbatten
Grade : Sergent d'élite
Affectation : Marine d'élite de South Blue

Objectif de la mission : Aider la garnison du royaume de la Veine à défendre l'île contre les pirates du Houar
Durée de la mission : Dix-sept jours
Cause de la mission : Les pirates du Houar se trouvent sur l'île
Lieu de la mission : Royaume de la Veine, South Blue

-- Déroulement de la mission --

Mission réussie : Non
Événements subits : Bataille perdue face aux pirates
Criminels mis hors d’étas de nuire : Deux cents soixante-sept membres de l’équipage des pirates du Houar, aucuns primé
Perte(s) : Soixante-treize marins


http://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1