AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Sans l'Ombre d'un Doute.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Sam 13 Aoû 2016 - 20:26


La Banque Royale de Nanohana.

Le pillage que je compte faire à Alabasta arrive d'ici quelques mois. Et avant de mettre le plan à bien, il me faut vérifier et peaufiner les derniers détails. Parmi tous les points que je prévois de dévaliser, il y a les banques, les commerçants, les grands complexes hôteliers et quelques autres endroits particuliers. Et au milieu de tout cela, il y a la Banque Royale de Nanohana, le Grand Hôtel du Maharadja et la Grande Orfèvrerie qui sont les bâtiments les plus prestigieux de la ville.

Afin de mener à la perfection l'assaut, je me suis également renseignée sur les militaires chargés de défendre Nanohana. Je sais où sont situés les forts et comment les soldats sont organisés. J'ai préparé le terrain pour que les pirates à ma solde puissent opérer sans problème. Pour que l'efficacité du pillage puisse être au maximum, il faut attaquer au moment où il y a moins d'opposants. Et il faut s'en prendre aux endroits simultanément.

J'ai réfléchie comment implanter dans la ville les criminels qui travailleront pour moi avant l'opération et comment extraire les richesses de Nanohana jusqu'aux différents points de fuite. Il est plus judicieux d'avoir déjà dans l'agglomération le personnel, car attaquer de front la ville par la mer ou le désert est impossible. Durant mon séjour, j'ai fait la connaissance de nombreux flibustiers qui se terrent dans l'ombre à attendre le chargement de leur Log Pose. Certains d'entre eux comme Gragoul ont leur outil de navigation qui pointe déjà Jaya.

Parmi les établissements les plus fortunés de la ville et les plus prestigieuses des caisses de dépôts d'argent, la Banque Royale de Nanohana est de loin la merveille architecturale qui abrite la plus grande richesse du pays après le Palais Royale d'Alubarna. Ou avant, qui sait? Il faut dire que le bâtiment est réputé dans tout le royaume. Peut-être même ailleurs sur Grand Line. Situé aux cœur de la cité non loin de la place centrale, l'édifice est connu pour ses salles souterraines inviolables. Un choix idéal si on a la clef.

Je suis donc devant la Banque Royale de Nanohana vêtue d'une djellaba. Déguisée ainsi, je ressemble à une parfaite alabastienne. Le visage difficilement identifiable tant par le vêtement que par le maquillage, je peux de cette manière rentrer dans le bâtiment sans craindre d'être reconnue. De plus, j'adopte une posture d'un serviteur soumis à sa maîtresse. Je suis accompagnée de Natacha, ma fidèle Seconde et Navigatrice. Elle a tout récemment mangé le Fruit du Travelo. Je l'initie alors à jouer plusieurs rôles. Elle est habillée dans une élégante robe d'apparat et sa tête est celui d'une femme notable quelconque. Le but de notre visite est de pénétrer dans une salle de coffre et de m'y introduire.

Natacha O. BORÉAS.
Seconde des Ombres du Chaos. Navigatrice & Cartographe.


1/2 des Dorikis de Nakajima D. Aoi — Paramécia du Travesti.
Sujet: Navigatrice du flux temporel de Magic, the Gathering.
Illustration par Zezhou Chen.

La banque est élevée sur des gros blocs de pierre à la teinture du sable. L'entrée donne la sensation d'être ridiculement petit lorsqu'on observe les colonnades aux chapiteaux palmiformes. Le tympan est richement décoré d'un panthéon détaillé. On se sent immédiatement imprégné par la culture alabastienne. On se tient alors dans le hall majestueux où grouille un monde important entre le personnel et la clientèle. La couleur dominante des murs est le pourpre. Des peintures racontent l'histoire du bâtiment et de la famille qui l'a commandité. Le sol est fait de marbre brun et un tapis rouge le recouvre par endroit. Des colonnes de la même matière s'élèvent également. Leurs chapiteaux composites soutiennent un plafond orné et sculpté.

Je concentre mon regard sur la sécurité et sur les employés. Des Den Den Vidéos enregistrent sous plusieurs angles le lieu. Au fond du hall, il y a des comptoirs en bois d'Adam où se tient le personnel chargé de s'occuper des clients. Un seul et unique portillon se trouve dans le coin. Il ouvre la voie sur les coffres. Ces meubles font la fierté de la banque. Sur les côtés, des hautes portes donnent accès à des bureaux. Enfin, un escalier monumental au milieu permet d'accéder à l'étage.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:33, édité 17 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Ven 7 Juil 2017 - 15:15


Après s'être toutes les deux avancées longuement dans le hall, la tête émerveillée, un employé vient enfin s'occuper de nous. D'un air bienveillant, l'homme qui se tient devant nous est jeune et bien habillé. Il a les cheveux proprement peignés et une petite barbichette bien taillée. Je ne relève aucun défaut particulier sur son visage. À croire que les employeurs exigent une tenue strictement parfaite. En s'approchant, je remarque qu'il ne me considère pas et s'adresse directement à Natacha. Le camouflage fonctionne.

— Bonjour, Madame. Puis-je vous aider?

Ma camarade joue la noble hautaine.

Ce n'est pas trop tôt.

Assez méprisante, mais pas trop non plus.

J'aimerais ouvrir un compte ici, mais je ne sais pas encore si je peux faire confiance à la maison. On m'a dit que vous étiez la meilleure.
— Nous sommes la banque la plus sûr du royaume, Madame. Soyez-en certaine. Que dis-je? De tout Grand Line!

Ce type est à fond dans son métier et ça se voit. Au moins, le maquillage que j'utilise est vraiment efficace. J'ai l'air d'une moins que rien. Mon visage est méconnaissable. De plus, je me courbe le dos le plus souvent. Fixant ainsi le sol d'air penaud, je tiens la valise de ma "maîtresse" comme un serviteur docile. Natacha fait redescendre le jeune homme de sa folie des grandeurs.

Et qu'en est-il de Juicy Berry?
— Euh... Oui. J'imagine.

Il a l'air légèrement confus, mais il sait se reprendre rapidement.

— Veuillez me suivre. Laissez-moi vous faire rencontrer un de nos conseillers qui saura répondre à toutes vos attentes.

Jouant son rôle comme je lui expliquée, ma Seconde me donne un coup pour me faire avancer. Il faut que nos personnages soient crédibles.

Arrête de traîner!
Oui, Madame.

L'employé nous emmène alors dans l'un des bureaux libres situé sur le côté du hall. Il demande ensuite à ma Navigatrice de patienter un petit peu en désignant des chaises rembourrées en velours. Le corps à moitié derrière le montant de la porte, il dérange son collègue.

— Hum? Qu'est-ce que c'est?
— Excusez-moi Monsieur Assaraf, j'ai une cliente pour vous.
— Faites-la attendre un instant.

Le jeune homme indique alors à Natacha les sièges, puis, part s'occuper d'autres clients. Ma nakama préfère se tenir debout. Elle m'ignore totalement. Comme tout le monde, d'ailleurs. Rentrer dans la peau d'un serviteur est une parfaite méthode pour passer inaperçue. Qui se soucie d'un moins que rien? Qui se préoccupe de leur santé? Personne. Pendant ce court laps de temps, je me remémore du nombre de vigiles et des escargots de surveillance. Je prends un maximum d'informations. Au bout de quelques minutes, le conseiller sort de son lieu de travail et nous invite à le rejoindre.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 29 Mai 2018 - 2:42, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Sam 8 Juil 2017 - 2:25


Cette fois-ci, l'homme qui se présente à nous est un quarantenaire avec des petites lunettes rondes. Son crâne est presque dégarni et sa barbe forme un "U" à l'envers avec la moustache. Ayant laissé sa veste de costard sur le porte-manteau, le conseiller est vêtu d'une simple chemise couleur saumon. Il fait trop chaud pour porter une cravate. S'asseyant, il invite Natacha à faire de même.

Donc voilà. Je viens d'emménager à Alabasta depuis peu. J'ai besoin d'ouvrir un nouveau compte ici et d'être sûre de la même fiabilité que lorsque j'habitais Juicy Berry.
— Bien sûr. C'est pour un Compte Courant ou pour un Placement?
Placement.

L'employé déplie un fascicule et le montre à Natacha.

— La Banque Royale de Nanohana propose différent compte avec des taux très intéressants. Voyez, ici, on a le Livret A. Vous avez possibilité de mettre jusqu'à B 1.000.000.000 dessus et les intérêts sont de 3% et vous devez déposer au minimum B 10.000.000 pour le dépôt de départ.
Ne vous tracassez pas. Je sais exactement ce que je veux. Le Livret I.
— Donc pour un plafond illimité avec un taux de 7%. L'ouverture du compte demande B 20.000.000 et une garantie.

Natacha sort de son sac à main un porte-document et lui dépose sous le nez un justificatif de domicile, un bulletin de salaire et sa carte d'identité. Le tout falsifié par le savoir-faire du Théâtre. Le barbu inspecte alors. Jugeant que tout est en ordre, il demande de voir les Berrys. D'un claquement de doigt, ma Seconde m'ordonne de lui apporter l'attaché-case. Réagissant de suite, je la place sur le bureau. Je m'écarte. Elle ouvre ensuite. L'employé de la banque prend quelques liasses et les feuillette pour vérifier leur véracité. Les billets auraient pu être également faux, mais berner un expert n'est pas vraiment évident. C'est son métier.

— Très bien, Madame Rose. Je vais procéder à l'ouverture de votre compte.

Natacha renferme la malle et me la redonne pendant que l'homme rassemble de la paperasse. Une fois fait, il les fait signer à ma Seconde. Pour l'instant, tout marche à merveille.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 11 Juil 2017 - 19:56, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Sam 8 Juil 2017 - 23:32


On sort alors du bureau. Je suis de derrière à bonne distance. Arrivés au fond, le conseiller nous fait entrer par une sorte de sas. Il explique à un collègue qui semble nouveau la procédure pour que celui-ci nous donne la clé. Celle du coffre qui est maintenant assigné à Madame Rose, le personnage que joue Natacha. Un garde à la stature d'une armoire à glace se tient devant nous d'une parfaite immobilité. Un autre d'une taille plus svelte se met à nous parler d'un protocole qu'il doit appliquer.

— Madame, veuillez nous excuser de la gêne occasionnée, mais nous devons faire une fouille à vous et à votre serviteur.

Ma camarade mime la mondaine indignée.

Pour qui vous me prenez?
— N'ayez crainte, Madame. Il n'y a rien contre vous. Nous ne faisons que notre devoir.
— Si vous n'aviez rien à vous reprocher, vous n'avez qu'à coopérer.

D'abord réticente, Natacha se laisse finalement faire par une jeune employée. Une fois son tour terminé, je me présente. Je me méfie que très légèrement. La personne me tâte alors le corps sans rien trouver. Elle ne fait même pas attention à quoi ressemble mon visage. Maintenant que tout est ordre pour tout le monde, le quarantenaire à la barbe en forme de "U" inversé, ma Seconde et moi entrons dans une salle qui mène directement dans les fameuses salles souterraines de la banque. On descend donc un long escalier qui débouche dans une grotte. La cavité est immense, mais étrangement vide. Elle me fait penser au lieu où j'ai combattu Ao Novas. Un cordage sommaire en guise de bastingage nous sépare de l'abîme. Des stalagmitiques en contre-bas jonchent le sol d'un air très menaçant. Des Den Den Vidéo nous observent fixement. Natacha est stupéfaite.

Impressionnant.

Des rails parcourent une partie de la grotte. La structure de bois semble instable et ancienne. Il n'inspire pas confiance au première regard. Les échafaudages soutiennent tout un réseau de chemin de fer. Dans ma jeunesse, j'ignorais qu'une telle chose existait à Alabasta. Le moindre faux pas et c'est le drame. Je suis émerveillée par cette architecture grandiose, mais je cache mes sentiments en restant impassible. J'avance doucement, comme si l'endroit me fait horriblement peur. Ma camarade me reprend alors.

Magne-toi!

On entre alors dans un wagonnet en métal. Le conseiller se met à la place conducteur pendant que je m'installe auprès de ma Navigatrice, l'air peu confiante.

C'est haut, Maîtresse. J'ai peur pour votre sécurité.
— Je vous rassure, Madame Rose, que le système est fiable. Sinon, je ne rentrerais pas dedans.
Encore heureux!

Ainsi, le pilote nous fait dévaler des pentes, traversant alors un dédale de stalagmitiques et de parois rocheuses aiguisées. Pendant qu'on roule, j'essaie d'évaluer dans ma tête la distance qui nous sépare entre ici et différents repaires. Et dire que je suis loin d'imaginer qu'un aussi vaste réseau de grottes existait au sein même de la ville. Je sais qu'il y a des galeries souterraines assez importantes à Nanohana pour avoir affronté le leader du Cipher Pol 8 dans l'une d'elle. Seulement, voir que la salle des coffres soit aussi profonde me laisse béate. La maison est vraiment sûre d'être le dépôt le plus inviolable de tout le royaume.

La traversée dure encore quelques minutes où le wagonnet parcoure des zones dangereuses. On emprunte trois aiguillages. Finalement, on arrive enfin à destination. Un employé se tient droit comme "I". Il ouvre la porte du chariot et aide Natacha à sortir en me négligeant.

— J'espère que vous avez fait un bon voyage, Madame.
C'est intolérable!! J'ai été secoué dans tous les sens!!!

Un second homme entre dans le wagon et part sans nous afin de laisser la place au suivant. La sécurité ne rigole pas. On a vraiment affaire à une grosse banque. Le conseiller nous invite à le suivre dans l'une des cinq entrées qui se présente devant nous.

— Veuillez me suivre, s'il vous plaît. Si vous me perdez de vue, vous risquez de vous perdre.

Cette fois, les coffres ne sont plus très loin. On approche au but de notre visite.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 26 Mar 2018 - 23:50, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Ven 14 Juil 2017 - 18:55


On pénètre dans un large et très long couloir aux murs rupestres. De faibles torches éclairent le corridor froid et quasi silencieux. De temps à autre, de l'eau goutte le long des parois. Au plafond, des stalactites menacent de tomber. Je sens l'emprunte de la mer. Quelque-chose me dit que nous sommes désormais sous l'océan ou dans la baie intérieure au nord de la ville. J'imagine qu'un système d'éboulement est mis en place à la moindre intrusion. Je dois réfléchir si cette banque mérite vraiment le coup d'être dévalisée. Toujours en traînant le pas, j'observe les installations depuis ma position. Des couloirs partent de part et d'autre de l'axe principale. On se met à tourner à droite, puis à gauche, puis encore à droite. On continue à virer dans tous les sens. Une personne non expérimentée aurait vite fait d'être déboussolée. Je commence à croire qu'on emprunte des galeries déjà utilisée. Finalement, au bout de quelques minutes, on arrive enfin devant une lourde porte. Durant notre traversée, j'ai noté un nombre incalculable de portillons similaires. Il n'y a ni inscription, ni numéro. Monsieur Assaraf doit sûrement connaître par cœur le chemin et les coffres. Il semble si sûr de lui.

— Voilà, nous y sommes. Vous êtes la seule à pouvoir ouvrir votre coffre. Je vous en prie.
Comment je fais pour savoir que c'est le mien?
— Seuls les conseillers de la banque sont en mesure de vous l'indiquer. Vous ne pouvez jamais venir seule, ici.
Bon, si vous le dite. Je vous fait confiance.

Natacha insère alors sa clef. Elle pivote ensuite le dit objet et le mécanisme d'ouverture commence à grincer lentement. Puis, de lourds rouages et autres engrenages viennent enclencher les charnières qui entrebâillent les deux battants jusqu'à laisser un large passage. Ma Navigatrice retire alors le passe en métal.

J'ai bien fait de choisir votre enseigne. Le blindage est vraiment épais. Je suis sûre que mon argent sera en sécurité ici.
— Naturellement. La Banque Royale de Nanohana se doit de satisfaire sa clientèle.
Encore heureux.

Natacha se tourne ensuite vers moi. Elle me siffle son nouvel ordre.

Toi, viens là.

J'avance vers elle, craintive. Elle se retourne encore une fois et s'adresse à l'employé.

Nous sommes d'accord. Tout ce que je dépose dans mon coffre est confidentiel. Je suis libre d'y mettre ce que je veux.
— Vous êtes la seule à pouvoir entrer dans votre coffre. Vous avez la possibilité d'y introduire ce que bon vous semble. La Banque Royale de Nanohana se tient de rien savoir à ce propos.
Très bien.

Natacha pivote à nouveau vers moi.

Suis-moi et dépêche-toi!!
Bien maîtresse.

On pénètre ainsi dans une salle aux dimensions parfaitement identiques. Je me tiens avec ma nakama au centre. Le coffre est entièrement cubique. La roche n'est pas taillée et elle semble très épaisse. Visiblement, il y a moins d'infiltration d'eau ici. Ça me semble très étanche. Personne ne peut venir de l'extérieur. Tout est impeccablement bien protégé. J'ai l'étrange sensation d'être dans une cellule d'Impel Down. L'éclairage est faible. Après avoir inspecté l'ensemble, ma Seconde mine une crise de nerf pour me gronder se retire de la chambre d'un air furax. En rejoignant le quarantenaire, elle réinsère la clef et referme la porte. Pendant que le mécanisme s'active à nouveau, l'employé lui adresse la parole.

— Vous avez laissée votre serviteur dans le coffre...
Qu'est-ce que ça peut vous faire?
— Bah... Elle risque de mourir.
Sauf si elle tient le coup jusqu'à mon retour.

Monsieur Assaraf s'abstient d'injurier ma nakama et se contente de dire autre chose.

— Vous êtes sûre?! Si vous revenez trop tard, elle risque de suffoquer ou de mourir déshydratée.

Sa gorge est serrée. C'est la première fois qu'il voit ça.

Si je juge qu'elle doit être punie, alors elle doit être punie.
— Quand même...

Natacha le fixe sévèrement. L'homme semble être confus. Il essaie d'oublier ce qu'il vient de voir.

— Bon... Suivez-moi, je vais vous raccompagner jusqu'à la sortie.

Après quelques pas, il se retourne une dernière fois vers la porte. Il semble ne pas être sûr de ce qu'il fait. Finalement, il se dit que ce n'est pas son problème. Il poursuit alors la longue et pénible marche dans le dédale et conduit Natacha jusqu'aux rails. L'employé posté tout à l'heure enclenche alors le bouton d'appel du chariot suivant. Et ainsi, ma Seconde remonte vers la surface pendant que moi j'explore la banque de l'intérieur. Les choses plus concrètes commencent enfin!


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 26 Mar 2018 - 23:52, édité 8 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Ven 14 Juil 2017 - 20:20


Je suis donc seule. Seule à l'abri des regards. Il fait tout noir. Je tâte l'attaché-case jusqu'à l'ouvrir. Une fois fait, je continue de palper la valise pour trouver le mécanisme d'ouverture du double fond. Je dépose le premier socle pour retirer Un Den Den Blanc et je remets l'argent dans la boite. J'utilise ce genre d'escarcophone pour éviter que n'importe qui puisse capter la conversation qui va suivre. Un membre de mon équipage est à l'autre bout de la ligne et doit procéder à un code langage bien spécifique. Il se nomme Atoum.

Ici, Ver Un. Est-ce que l'Opération Guivre des Sables peut débuter?
— Ici, Nid de Vipères. Vous pouvez commencer, Ver Un.

Mon nakama me guide d'après mes estimations. Et pour ça, je dois être assez précise. Il ne faut pas que je fasse un trou au mauvais endroit. Mon camarade est actuellement dans l'une des caches souterraines qu'utilise le Théâtre pour me coordonner. Natacha lui a donné quelques plans et expliqué deux trois trucs concernant la spéléologie.

Je suis à environ vingt mètres sous ma position de départ.

J'attends qu'il me guide. Avec les quelques informations qu'on dispose, il peut me dire dans quelle direction m'orienter. Je pose alors ma main à même le sol et je sécrète du magma. Je creuse ainsi une galerie et je m'y engouffre.

— Partez vers le sud.

C'est par le midi que je viens. J'ai noté un certain nombre de salles malgré le chemin labyrinthique. Je commence alors à me diriger vers l'entrée de la zone des coffres. J'avance tout droit, mais tous les dix mètres, je remonte à la surface sans vraiment aller jusqu'au bout. Quand je sens que le sol est sur le point de s'affaisser, je m'arrête. J'évite de faire des troues bien visible, car je préfère ne pas éveiller le moindre soupçon. Je me contente de préparer le terrain pour que les pirates qui vont s'attaquer à la banque puissent vider les pièces rapidement sans avoir besoin d'utiliser trop d'équipement minier. Petit à petit, je me constitue un réseau concentré autour des chambres fortes.

D'un coup, je débouche sur une falaise. Je manque de peu de tomber dans une rivière souterraine. Je réalise que je suis non loin des cinq entrées tout juste sous l'espèce de promontoire de tout à l'heure où se trouve l'employé. Quelques rochers à moitié fondus tombent dans l'eau au milieu des stalagmites. Je m'arrête net. J'attends. J'écoute. Le vigile regarde par-dessus sa rembarre en corde nonchalant et ne détecte rien d'anormal. Visiblement, que des pierres chutent, ça doit arriver fréquemment. M'assurant que tout redevient comme avant, je reprend ma route dans une autre direction, guidez par mon nakama. Ce dernier constitue une carte à partir des données que je lui donne.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 27 Sep 2017 - 14:04, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 17 Juil 2017 - 23:10


Le Grand Hôtel du Maharadja.

Pendant qu'Aoi creuse des galeries, Natacha se rend immédiatement au Grand Hôtel du Maharadja. L'édifice est situé dans le quartier au sud-ouest de la ville non loin du port. Toujours dans sa robe d'apparat, sa camarade gravit les marches qui la conduisent dans le hall. Le bâtiment est à peine plus grand que la Banque Royale de Nanohana. Une coupole surmonte le dernier étage.










Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 29 Mai 2018 - 3:06, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:17


La Merveille.

Je reviens de la banque, guidé par mon nakama. Je débouche dans l'une des galeries que les contrebandiers utilisent pour leur trafic. Étant maintenant dans les souterrains, je vais pour rejoindre vite mon camarade. En chemin, je croise un bon nombre de flibustiers et de criminels, mais aucun d'eux n'arrivent à m'identifier.

J'entre maintenant dans une grande grotte capable d'accueillir des centaines d'individus. Cette cavité est assez profonde pour dissimuler des navires de petites tailles, mais ce n'est pas le cas. Pourtant, des rivières souterraines alimentent un lac. S'il n'y avait aucun bâtiment d'amarré, j'imagine que c'est parce qu'il n'y a aucun accès entre ici et l'océan. L'endroit est presque irréel tellement il est inconcevable de croire que les sous-sols de la ville regorgent de galeries tentaculaires qui débauchent jusqu'ici. Je me demande si la Banque Royale de Nanohana est au courant de l'existence de cet antre. C'est invraisemblable. Et dire que cette excavation est située sous le nez des autorités alabastiennes depuis des années!

Les pirates appellent ce caveau formidable la Merveille. Il faut dire que ce lieu est magnifique. Des pierres transparentes de toutes les couleurs sont illuminées par les différentes torchent des enivrons. Le plafond est parsemés de stalactites de toutes les tailles qui menacent à chaque instant de tomber. Et en contre-bas, des stalactites joncent ça et là non loin du lac. Parfois, des cadavres squelettiques y pendouillent encore. Il y a plusieurs niveaux et de plate-formes rocheuses au sol glissant. Sur ces étages, un bon nombre de stands regroupent des criminels de toute sorte. En effet, la grotte abrite une fourmilière de malfrats extrêmement actifs. Ici, les pires forbans s'y terrent à attendre impatiemment de pouvoir reprendre le large pendant que les brigands du pays font fonctionner leurs petites affaires. C'est là que règne le marché noire de Nanohana.

Il est dit dans le milieu de la pègre qu'une seule règle est en vigueur. C'est celle de ne jamais divulguer ce paradis, mais étrangement, bon nombre de flibustiers et autres vermines affluent jusqu'ici chaque jour. De plus, ce qui permet la floraison de ce lieu, c'est l'absence de leader. Effectivement, personne ne revendique le coin. Chaque nouvel arrivant se plie au bon déroulement sans rechigner. Ça n'empêche pas certain équipage de régler des comptes parfois. Toujours est-il qu'à l'heure actuelle, c'est la planque parfaite pour tous individus en dehors de la loi. Malgré le semblant d'ordre au niveau des regroupements, un certain chaos baigne malgré tout. Ni les autorités alabastiennes, ni le Gouvernement Mondial ne sont au courant de l'existence de cette grotte fabuleuse. Et grâce à cette tranquillité, la Merveille jouit d'une prospérité constante.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Dim 1 Avr 2018 - 2:53, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:18


Je suis enfin dans ma cabine en compagnie d'Atoum. Pendant que je retire mon déguisement, ce dernier continue de réfléchir au bon déroulement du pillage. Entre les différents éléments que je lui livre, entre les nouveaux équipages participants entrant dans l'équation et ses propres connaissances de la ville, il optimise le tout pour un schéma d'attaque parfait. Étant un ancien urbaniste et résidant de Nanohana, il sait quels sont les endroits facilement abordables, les points difficilement prenables et les endroits stratégiques à maîtriser. Sans lever le nez de ses feuilles, il manifeste sa joie en me retrouvant.

— Content de vous revoir, Capitaine.

Je ne réagis pas à son enthousiasme. Je lui demande juste où est-ce qu'il en est dans son travail.

Et quand est-il de ce plan?
— Ça avance, ça avance.

Il s'arrête de gribouiller et se retourne sur sa chaise pour me regarder. Puis, se grattant le front, l'air penseur, il poursuit.

— Il ne reste plus qu'une personne à voir, c'est ça? Comment il s'appelle déjà...?

M'asseyant devant ma maquilleuse en bois rudimentaire, je lui réponds d'une voix nonchalante.

Ali Nâmeh.
— Ah, oui, c'est ça! Il est connu aussi sous le nom de le Fidèle, je crois. Hum, vous êtes sûre qu'on peut se fier à lui?

Je ne dis rien. Je me tourne vers mon membre d'équipage. Je le fixe des yeux. Il se sent un peu gêné. Il s'empresse d'aller au bout de sa réflexion.

— C'est un nomade.
Ne t'en fais pas. Tout se déroulera merveilleusement bien. Contente-toi simplement de peaufiner le plan d'attaque. Je me charge du reste.

Mon camarade reprend alors son stylo et se penche à nouveau sur ses feuilles. Me m'étant à présent à l'aise, je me démaquille le visage. Dans la foulée, je change de vêtement. J'opte pour ma tenue traditionnelle. Un simple pantalon beige en cuir et un haut blanc très léger. Je remets mes gants et mes protèges d'avant-bras. Enfin, je me chausse de petites bottines simple et je me couvre la tête de mon fidèle tricorne. Je cintre pour finir mon fourreau sur mon flanc droit et j'y insère mon sabre.

Les Nomades sont organisés en plusieurs clans. Et chacun de ces rassemblements sont menés par un Sheraf. Les bédouins ne se retrouvent que lors des rencontres organisées à Yuba, la ville en débris. Leurs seuls points communs, hormis la Loi du Désert, est le caractère quasi-sacré de l'Homme-Sage, l'Issifi, la dominance du Guerrier-Sacré, l'Asherafi, et la mission ancestrale de protéger les ruines sacrées de Syrdaha, une ancienne cité dont la légende veut qu'elle soit le berceau de la civilisation d'Alabasta.

J'ignore totalement où se trouve Ali, mais il doit m'envoyer un contact d'ici peu de temps qui doit me guider jusqu'à son repère. Le Fidèle est assez ambitieux et talentueux. J'ai besoin de ses compétences et ses connaissances concernant les Innombrables pour le pillage. De plus, ses hommes constituent un poids non négligeable en ma faveur. J'ai besoin d'un grand nombre de participants. Je dispose d'alliés fiables parmi les Équipages et Clans séjournant à Alabasta.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Sam 16 Juin 2018 - 17:39, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:19


Dans le milieu de la pègre, nombreux sont ceux qui savent que la Capitaine des Ombres du Chaos recherche des hommes fiables pour son pillage. Cela dit, aucun d'entre eux ne connaît la date de l'opération. Les rumeurs les plus folles courent dans les couloirs à ce sujet. Avec une telle information, certains pourraient carrément compromettre les plans d'Aoi, mais pour l'instant, personne n'ose agir à son encontre. Il faut dire que les pirates de renom à Alabasta ne sont pas vraiment courants jusqu'à il y a quelques jours. Parmi les forbans qui se terrent à attendre le rechargement de leur Log Pose, une nouvelle célébrité fait parler d'elle.

Il s'agit de Salazar Alcaraz, surnommé aussi l'Homme-Goudron ou le Répugnant. Ce dernier pseudonyme est d'ailleurs le nom de l'Équipage dont il est le Capitaine. On dit de lui que c'est un monstre sans scrupule. De plus, son idole et modèle est le Malvoulant en personne. Dans le Monde de la piraterie, il est craint et respecté. Probablement au même titre que les Titans des Mers. Il collectionne tous les vices les plus ignobles et immoraux. Sa réputation n'est plus à refaire. Ayant une grande confiance en ses propres capacités plus que son propre équipage, Salazar préfère cumuler les haut-faits les plus atroces afin de mettre en valeur sa cruauté. Alors, l'idée de mettre Nanohana à sac l'excite plus qu'à l'ordinaire, ce qui rend ses nakamas encore plus nerveux. Ses hommes ont peur de lui plus que d'habitude. Désirant ardemment rencontrer la Reine Rouge, il fait donc le nécessaire pour y parvenir.

D'une démarche sûre et arrogante, le Capitaine des Répugnants se rend auprès de la personne qui l'intéresse le plus au Monde à cet instant. Lui donnant un certain prestige, il porte le même genre de grand manteau ample que l'on trouve dans l'Amirauté de l'État Major de la Marine, mais en noir. Si autrefois son caban était d'une propreté exemplaire, il est désormais aussi souillé et crasseux que son être. De couleur rappelant la nuit, ses cheveux sont longs et fins. À chacun de ses pas, sa crinière s'ondule et flotte dans l'air, lui donnant une allure peu commune. Le visage blême, les sourcils et les lèvres de Salazar sont naturellement sombres comme l'ébène.

Salazar ALCARAZ, dit le Répugnant.
Capitaine des Répugnants.
NON NOTÉ Dorikis — NON NOTÉ.
Sujet: Armando Salazar de Pirates des Caraïbes.
Illustration par Ultrafpc.

Faisant alors irruption auprès de la Capitaine des Ombres du Chaos, l'Homme-Goudron s'impose de toute sa stature. L'expression de sa face donne l'impression de le voir tout le temps énervé. L'air mauvais, il commence à s'exprimer en articulant chaque syllabe. À chaque fois qu'il ouvre la bouche, des postillons immondes aux reflets du charbon giclent en avant. On y découvre ainsi des dents noirâtres pleines de salive visqueux et ténébreuses. À croire que le Répugnant se lave dans une tourbière tous les jours.

Enfin, nous nous rencontrons.

D'un caractère particulièrement égocentrique, le Capitaine des Répugnants se dresse bien droit devant la dame qu'il quémande. Il est fier de sa personne et ne considère pas Aoi comme son égale, même s'il sait qu'elle lui fait de l'ombre. Et cette idée l'insupporte. Autrefois, Salazar était un tueur de pirates à la solde du Gouvernement Mondial. Alors qu'il aurait pu devenir Colonel d'Élite, du jour au lendemain, il sombra dans la folie à cause de sa soif inextinguible de violence. D'une prestance irréprochable, il fixe la Reine Rouge de ses yeux de serpent, prêt à toute éventualité.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:33, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:19


À l'extérieur de ma cabine, un espace pour les Ombres du Chaos est agencé de façon complètement improvisé. Ainsi, les criminels peuvent de cette manière me solliciter. Une partie de mon équipage tient donc le stand et surveille que personne ne rentre dans ma chambre. J'entends alors qu'on refoule l'intrus qui s'apprête à entrer chez moi. Je termine rapidement de m'habiller en enfilant mon manteau de fourrure et je sors pour tomber nez à nez avec l'inconnu qui m'est étrangement familier. Je fixe donc l'intéressé de mes deux yeux, à la fois anxieuse et consternée. Mes nakamas sont figés et imaginent le pire. Alors que le temps semble s'arrêter pendant quelques secondes, je cherche vainement où ai-je bien pu voir ce visage aussi pâle que la lune... L'homme qui me fait face dégage une aura singulièrement ténébreuse. Je fronce les sourcils, l'air légèrement mauvaise. Finalement, j'ouvre à mon tour la bouche. Mon ton est un peu grave.

À qui ai-je l'honneur?

Afin de baiser la tension, l'individu se présente de lui-même.

Je suis Salazar Alcaraz, le Capitaine des Répugnants.

Voyant que je ne réponds pas, il continue de parler. Je me rappelle maintenant à qui j'ai affaire. Un monstre. Un monstre qui ne m'inspire pas. Sans pour autant me caresser dans le sens du poil, contrairement aux autres, il attaque le vif du sujet.

La Merveille regorge beaucoup de vantards ces derniers temps. Un bon nombre d'entre eux s'exalte à l'idée de piller Nanohana sous tes couleurs. Je suis intéressé par ce projet également, Nakajima. Je dispose d'un équipage composé de vétérans et de valeureux équipiers capables de faire la différence avec l'Armée d'Alabasta. Je pense que mon aide te serait plus qu'utile, qu'en dis-tu?

On a l'impression que son cou se tord à chaque fois qu'il prononce une phrase. Il a une mimique particulièrement dérangeante quand il fait fonctionner ses mâchoires. De plus, ses postillons giclent partout. Ça me répugne. Quelques-uns de mes camarades sont témoins de la scène et se demandent s'il n'y a pas là un affront.

C'est une offre alléchante. Mais dis-moi, Alcaraz, qu'est-ce que tu veux en échange?
D'après-toi, qu'est-ce qu'un homme comme moi peut-il obtenir de mieux?

J'ai l'impression d'entendre un aboiement quand il crache ses mots. À l'entendre parler, on dirait qu'il sait ce qu'il veut. Je n'aime pas ça. Mon intuition me dit de ne pas faire confiance à cette bête assoiffée de sang, mais d'un autre côté, une personne de sa renommé et de sa puissance est clairement la bienvenue. Faire un choix aussi rapidement me rend nerveuse, mais je ne le montre pas. Je reste impassible et je fais silencieusement le pour et le contre sur cette proposition.

Je ne dis jamais non à une Alliance profitable.

Je tourne autour de lui. Ses yeux me suivent. Je suis quand même une des rares femmes pirates à être craintes et respectée sur Grand Line. Je m'attends à ce que certains essaient de m'écraser sous prétexte que je suis du sexe opposé. Je ne compte pas me laisser dominer par quiconque.

Mais que serais-tu prêt à donner en gage de loyauté, Alcaraz?

Je termine de passer derrière son dos. Je sens que je le mets mal à l'aise et qu'il n'aime pas ça. J'imagine qu'il me teste. Un homme aussi populaire que lui n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Je tiens à orchestrer jusqu'au bout ce pillage. Je fais, certes, beaucoup appel à de célébrité dans la piraterie, mais je reste seule le cerveau de l'opération. Et je dois faire savoir aux fortes têtes qu'il n'arriveront pas à me faire de l'ombre.

Après tout, tu as déjà retourné ta veste une fois, n'est-ce pas? Alors, pourquoi pas une seconde?

Le visage de Salazar s'assombrit. Le regard noir, il me répond.

Ma parole ne vaut pas plus que les autres, Nakajima. Mais à la différence des bravaches, mes haut-faits parlent d'eux-mêmes. En vue de mes qualités tactiques et mes compétences militaires, tu ne peux pas vraiment te passer de moi. Tu dois certainement savoir qu'Alabasta possède l'une des plus imposante armée au Monde. Le Grand Stratège Al-Misrî et le Commandant Al-Mansûr risquent d'étouffer ton projet plus vite que tu ne le crois. Nanohana est loin d'être le petit village misérable que tu as rasée à Whiskey Peak. Les pilleurs à ta solde seront dépourvus au moindre changement impromptu. Étant un ancien Marine d'Élite, je sais de quoi je parle.
Bien tenté, mais tu ne peux rien m'apprendre de nouveau dans mon propre pays. Alabasta est ma terre natale. Je connais tout ce qu'il y a à connaître. Et je peux te rassurer que selon mes calcules, on aura jamais affaire au Haut Commandement. Ne sous-estime pas mes capacités de commandement, Alcaraz. Sois-en certain, je vais mener ce pillage à bien. Peu importe les imprévus! Je le prépare depuis déjà très longtemps, alors tu peux être sûr que rien ne l'entravera.

Visiblement convaincu, l'Homme-Goudron n'insiste pas.

Dans ce cas, je te laisse réfléchir à ma proposition.

Je ne dis rien. Je le laisse partir. Il est vrai que Salazar possède des avantages nettement supérieurs à ce que j'espère trouver dans toute la Merveille. Je reste quand même méfiante à son sujet.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Dim 1 Avr 2018 - 4:37, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:20


J'enfile un pardessus crasseux avec une capuche aux couleurs du sables. Je demande à mes hommes de redoubler leur vigilance. Je ne serais pas surprise de voir des pirates du même gabarit que Salazar s'en prendre à Atoum et dérober les diverses éléments en rapport avec mon pillage. Redoutant toujours le pire, je prends soins de coder mes fiches et de ne divulguer seulement les informations en leur temps. Pour le reste, je retiens tout de ma tête. Je suis la clef de voûte de ce projet gigantesque et je pars quémander mes pierres de fondation sur-le-champs. J'emprunte donc l'une des galeries qui remonte à la surface. J'ai beaucoup d'idée pour que ma future rafle puisse n'être que le début d'une grande aventure à Alabasta.

Je débuche dans un petit local sombre. C'est une cave à vin exactement. On aurait dit une antichambre à vrai dire. Je sors d'un fût faisant trois fois ma taille. Je fais attention qu'il n'y a personne, puis, je quitte le lieu silencieusement, telle une ombre furtive. Je passe par un soupirail qui s'ouvre sur une ruelle peu fréquentée. Une fois dehors, je rejoins les axes principaux afin de déserter Nanohana par la porte principale est. Je me confonds dans la masse sans me faire remarquer par les gardes.

Hebel SAOUD & Salām CHEIKH
Porte-parole & Guide du Clan de Sable d'Or
NON NOTÉ Dorikis — NON NOTÉ.
Sujets: Servitude sépulcrale de Magic the Gathering.
Illustration par Adrian Smith.

Au point de rendez-vous dans un lieu abandonné en dehors de la ville, j'attends mon contact. Il n'est pas en retard, mais il est accompagné par un autre homme. Est-ce que ça sent l'embrouille? On m'a dit qu'une personne viendrait me chercher... Hum, comme il y a trois dromadaires à côté d'eux, je me dis que tout va bien en fin de compte. Celui qui est plus faible que l'autre s'arrête pendant que le second s'approche de moi. Un peu baraqué et le crâne quasi chauve, il est le premier à s'adresser à moi.

— Dame Nakajima? Je suis Hebel Saoud, le porte-parole du Sheraf. Et voici Salām Cheikh, le guide de notre tribu. Nous avons la charge de vous escorter jusqu'à notre repaire.
Pourquoi vous êtes deux.
— Ne traînons pas. La route va être longue.

Le dénommé Salām m'invite à le rejoindre pour me faire monter sur le dromadaire.

Très bien, je vous suis.

On quitte alors Nanohana loin des sentiers fréquentés. Nous traversons alors le désert dans son immensité. Il faut terriblement chaud, mais ça ne me pose pas de problème. L'eau est précieuse et je fais extrêmement attention de l'économiser. Les deux nomades qui m'accompagnent sont habitués à tenir longtemps sans boire. Je me demande par moment s'ils ne sont pas des machines tant ça m'impressionne. Le voyage jusqu'au premier soir demeure silencieux.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:33, édité 9 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:21


Le lendemain, je romps la monotonie en cherchant à connaître mes compagnons de voyage.

Vous êtes juste des émissaires ou vous savez aussi vous battre?

je suis encadrée par Salām qui ouvre la voie et Hebel qui reste derrière moi. Ce dernier me fait comprendre que je dois garder au maximum mes forces et que je ne dois pas gaspiller l'eau de mon corps en parlant inutilement.

— Économisez votre énergie, Dame Nakajima. Le voyage est encore long.

Il a raison, je dois éviter de bavarder pour rien, car ça donne rapidement soif. J'en suis déjà à ma troisième gourde alors que les deux nomades n'en sont seulement qu'à leur première. Avec une telle attitude à survivre dans le désert, je me dis que j'ai beau ne pas craindre la chaleur, je reste quand même vulnérable. Au départ, j'avais peur que la traversée ne tourne au piège, mais comme mes deux accompagnateurs semblent tellement souciant de mon bien-être que je me dis maintenant que je me faisais des films... À moins qu'ils ne craignent la réaction de leur Sheraf? Ça ne tient pas la route, car Ali n'est pas cruel d'après ce que je sais de lui.

Le quatrième jour, un problème de taille nous fait face. De toute sa hauteur, une imposante tempête de sable digne d'un Galowyr en colère s'avance vers nous. Très calme, les deux nomades savent comment réagir et me disent quoi faire. Même si je ne suis pas équipée pour affronter un événement de cet ampleur, je ne panique pas. Je me contente d'aider Hebel et Salām à monter une tente suffisamment grande pour laisser les têtes des trois dromadaires en plus de nous.

Je réalise que je ne suis pas si immortelle qu'on pourrait le penser. M'aventurer seule ici m'aurait été fatal. Je reste humaine avec beaucoup de faiblesses. Le pouvoir des Fruits du Démon nous transforment jamais en Dieu invulnérable et intouchable, mais ils apportent un plus non négligeable. Même sans cela je reste bien plus forte que la moyenne. Seulement, je ne dois pas oublier que je peux mourir par déshydratation, par asphyxie, par manque de sommeil ou de faim, etc... Traverser le désert me fait beaucoup réfléchir en fin de compte. Je me pose des questions sur ma propre vie.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 2 Avr 2018 - 1:48, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:22


Quelques jours plus tard, je me retrouve loin dans les terres au nord est en compagnie d'Hebel et de Salām. Je ne connais pas réellement bien cette région. Il est clair que ce n'est pas le chemin qu'empruntent les citoyens de Nanohana pour rejoindre Alubarna. En vérité, le désert n'est pas un élément que je maîtrise assez bien. Autant, je sais aller d'une ville à une autre sans trop de problèmes, autant, rester dans un milieu aussi aride pendant des semaines et y survivre, en est une autre. Mon tuteur ne m'a jamais laissé côtoyer des nomades. Je dois faire preuve de confiance. Et cela m'est inconfortable. Par contre, mon père m'a enseigné la comédie et je sais retenir mes sentiments. Je ne montre aucunement l'ennuie profonde qui me ronge d'être au milieu de nulle part! Je préfère carrément les cités et les zones urbaines. J'aime me fondre dans la masse et passez incognito, telle une ombre furtive. Ici, on se fait repérer à des kilomètres à la ronde.

J'arrive enfin à destination. C'est le crépuscule. À l'horizon, une frontière sépare l'océan d'un ciel violacé qui se dore. Les ombres s'allongent et il commence à faire froid. L'air marin se fait sentir et le vent souffle régulièrement. Le paysage n'est guère plus différent qu'ailleurs. Un espace escarpé et ensablé borde la région le long de la mer. Visiblement, je suis à l'extrême orient d'Alabasta. Cet endroit est sinistre. La pierre est brune et semble menaçante. Dressées comme des pics, certaines roches donnent l'illusion d'être aux portes d'un monde hostile.

Je marche maintenant sur des falaises assez hautes. Je me demande si la Grande Armée est déjà passée par ici. Probablement que oui... L'absence de surveillance laisse pourtant croire le contraire. En contre-bas, je réalise que deux navires appartenant anciennement aux Innombrables mouillent non loin de la plage. Ils abordent tous deux un pavillon noir. Telles des fourmis à la queue leu-leu, des silhouettes difficilement identifiables déchargent de la marchandise. Alors que j'observe attentivement ce qui se déroule en bas, Hebel m'adresse la parole.

— Il se fait tard, Madame. Nous ne devrions pas nous attarder. Il nous faut encore descendre la falaise.

Salām insiste que nous sommes en retard.

— Le Sheraf vous attend.
Très bien, très bien. Je vous suis.

La nuit approche. Je comprends qu'il est dangereux de s'aventurer ici à cette heure-ci. Je pourrais sauter directement, mais mon guide aura du mal à porter nos dromadaires. Je me contente alors de le suivre. J'imagine qu'il existe un chemin un peu plus sûr pour nos pauvres montures. Alors qu'on longe la falaise durant encore quelques minutes, je réalise que les personnes sur la plage disparaissent petit à petit. Bientôt, il ne reste plus personne. Pendant qu'on descend délicatement le chemin sinueux, je ne peux m'empêcher de poser une question. Savoir que des pirates utilisent des bâtiments de la Grande Armée d'Alabasta m'intrigue.

Qui sont ces gens, Hebel?
— Patience, Dame Nakajima. Toutes vos questions vous seront répondues une fois à destination.

On se retrouve désormais dans une sorte de crique. On suit les traces encore fraîches le long de la falaise jusqu'à se retrouver face à un mur.

Étrange. C'est un cul-de-sac!

Je me demande où ces marins ont pu se volatiliser. On ne peut pas disparaître comme ça d'un coup sec! Où sont-ils passés?! J'ai du mal à croire mes yeux. À moins que ça ne soit l'œuvre d'un Fruit du Démon? Il n'y a personne à part l'écho dans le vent. Hebel et Salām déposent pied à terre et s'avancent vers un amas de rocher. L'un d'eux me fait signe de rester où je suis. Une voix à peine audible au travers la pierre se fait entendre.

— Le mot de passe?

Mon guide répond.

— Sésame. Ouvre-toi!

Quelques instants d'après, le roc se met à grincer. Quelques bouts de roches commence à tomber et une ouverture apparaît peu à peu. Je rejoins alors mes compagnons de voyage. Un nomade se présente à nous et nous salue.

— Content de vous revoir, vous deux.

En me voyant, il s'empresse de me dire bonjour.

— Ravi de vous rencontrer, Madame Nakajima.

Après quoi, il nous fait signe de le suivre rapidement.

— Vous devez sûrement avoir faim. Venez, le Sheraf vous attend pour le dîner.

N'ayant plus besoin de me protéger des problèmes liés au désert, je me découvre du manteau brun.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 30 Mai 2018 - 4:18, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:23


Le Grand Hôtel du Maharadja.

Le pillage





Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 29 Mai 2018 - 3:08, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 5 Mar 2018 - 4:57


La Caverne d'Ali.

Moins impressionnante que la Merveille, la Caverne d'Ali reste une cache idéale gorgée d'or. Des montagnes de babioles en tout genre s'étendent sur les côtés un peu partout. Des objets précieux brillent à l'éclat de la lumière que laissent ça et là les interstices entre les bloc de grès du plafond. Des tapisseries richement brodées décorent la grande salle où je suis. Des plate-formes rocheuses s'élèvent à quelques endroits, ce qui permet de placer des postes de garde. Assez grande pour contenir plusieurs équipages, la cavité grouille d'hommes et de femmes attelés à leur tâche respective.

Certains sont vêtus d'une simple tunique et d'un chèche gris, un habit typique du désert. Les autres ont un long vêtement, mais ont une allure de marin. J'identifie ainsi deux factions. Il y a d'un côté les matelots que j'ai vu tout à l'heure et de l'autre les partisans de mon hôte. Main dans la main, chaque personne travaille dans la bonne humeur. Ils empilent les marchandises déchargées tantôt sur la plage. Ils trient et partagent le tout sans dérapage. Chacun semble savoir quoi faire et y met de tout son cœur.

Suivant un des sbires d'Ali, je m'avance alors pour atteindre l'extrémité de la grotte. Un accès gardé par deux hommes armés mène sans nulle doute dans les appartements privés de mon hôte et probablement à d'autres endroits importants. Je traverse alors la grande salle sous les regards. Tout le monde me remarque, mais je ne suis pas gênée. Fière, je ne peux qu'apprécier ces éloges silencieuses. Je n'imaginais pas être connu à ce point, même dans les recoins les plus reculés de mon propre pays. J'imagine que mes haut-faits inspirent plus d'un.

Se rendant également à l'entrée du couloir qui mène dans les appartements d'Ali, deux hommes d'une trentaine d'années se présentent devant l'accès du couloir. Je suppose que ces deux types sont des invités habitués. Mon accompagnateur s'adresse à l'un des gardiens.

— Faites venir le Sheraf. La Capitaine Nakajima est là.

Opinant du chef, il fait signe à son homologue d'aller chercher son supérieur. Me trouvant alors à côté des deux gars, l'un d'eux m'aborde. Il est vêtu d'un linge en calicot coloré.

Quel honneur de vous rencontrer enfin, Madame Nakajima. Voir une Déesse aussi remarquable que vous ici me comble de joie. Je n'aspire qu'à vous ressembler, hé, hé, hé.
Hé, dis donc, Zjîn, n'en fais-tu pas un peu trop, là?

Le repoussant sans agressivité, celui qui semble plus mature s'excuse pour le premier.

Veuillez le pardonner, Capitaine Nakajima. Il ne mesure pas à quel point il peut être effronté. Sachez juste que vous nous donnez de l'inspiration. Disons que vous êtes la seule pirate originaire de chez nous avec un parcours aussi prestigieux que n'importe quels autres alabastiens.

Je fixe les deux individus, ne sachant pas trop quoi penser. Finalement, je pose une simple question.

Et vous êtes?
Sur vos traces si je peux me le permettre. Nous sommes les frères Netjer. Je m'appelle Dharma. Et mon stupide frère...
...Zjîn. J'ai entendu.

Ça me dit vaguement quelque chose. En attendant Ali, je dévisage les deux Capitaines en cherchant dans ma mémoire où est-ce que j'ai bien pu entendre des récits à leur propos...


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Sam 16 Juin 2018 - 2:57, édité 18 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Lun 2 Avr 2018 - 6:55


Appelés les Netjer Pirates ou les Nuisibles d'Alabasta, les écumeurs qui font équipent avec les nomades ne sont pas particulièrement sanguinaires. Leur manière de vivre et leur idéologie sont loin de refléter un comportement malsain. Au contraire, ayant un esprit beaucoup plus festif, ces hommes qui abordent le pavillon noir sont simplement des marins sympathiques au cœur tendre. Ils sont forbans que de nom, car ils ne maltraitent pas les gens pour le plaisir. Ils détroussent les plus riches ou les êtres les plus infâmes pour redistribuer une partie de leur butin à des pauvres.

Opérant surtout en mer autour de l'Île d'Imashung, l'Île du Levain et d'Alabasta, ces flibustiers sont du poison pour les commerçants d'esclaves et autres nobles influents. Les autorités alabastiennes aimeraient bien les arrêter, mais ces pirates s'échappent systématiquement de leur filet. Pourtant, la Garde Côtière connait très bien leur mode opératoire et leur histoire. Certaines rumeurs parlent de corruption...

À leur tête, deux Capitaines guident leurs nakamas chacun à leur manière, ce qui peut parfois rendre les situations compliquées. Toutefois, l'équipage reste assez bien coordonné dans l'ensemble. En réalité, il faut considérer les Netjer Pirates comme étant deux équipes réunies sous une même bannière.

Dharma NETJER, dit le Moustique.
Capitaine & Contrebandier des Nuisibles d'Alabasta.


NON NOTÉ Dorikis — Zoan de l'Insecte Modèle Moustique.
Sujet: John "Jack" Rackham, dit Calico Jack d'Assassin's Creed.
Illustration par sunsetagain.

Considéré comme l'aîné, Dharma Netjer est le frère jumeau de Zjîn. Posé, relaxe et tranquille, il est apprécié par ses matelots. Ayant le cœur bon, il agit dans les intérêts des autres avant de satisfaire ses propres besoin. Il souhaitait devenir Révolutionnaire un jour, mais il préféra après un événement marquant protéger son frangin en arborant le pavillon noir de ce dernier. En effet, soucieux du bien-être de la chair de sa chair, il abandonna la Grande Armée d'Alabasta pour se consacrer à une vie qu'il juge plus proche du peuple. En effet, malgré sa désertion, il reste pas moins fidèle à son pays. Il est dévoué corps et âme pour le défendre.

Né d'une riche famille marchande habitant Nanohana, Dharma s'est consacré dès son adolescence à s'entraîner en tant que soldat dans la Garde Côtière dans l'idée de protéger les gens. Modèle exemplaire parmi ses camarades, il était en bonne voie pour devenir officier. Seulement, apprenant l'arrestation de son frère qui était pirate bien avant lui, il décida d'agir pour lui éviter la potence. Son acte fut considéré comme une trahison et il dut fuir avec cette réputation qui lui colle désormais à la peau.

Rêveur, on le voit souvent en train de fumer sa longue pipe et une bouteille à la main. Maintenant à la tête d'un équipage fidèle, il sait mener ses hommes et préfère éviter de faire couler le sang pour rien. Spécialisé dans des raids visant à défaire les transports centrés autour d'Alabasta, il dépouille les cargos de riches commerçants et cherche à démonter les projets des mafieux en leur dérobant les navires qui transportent des marchandises de contrebande.

Zjîn NETJER, dit la Mouche.
Capitaine & Contrebandier des Nuisibles d'Alabasta.


NON NOTÉ Dorikis — Zoan de l'Insecte Modèle Mouche.
Sujet: John "Jack" Rackham, dit Calico Jack d'Assassin's Creed.
Illustration par Bovkaffe.

Considéré comme le benjamin, Zjîn Netjer est le frère jumeau de Dharma. Extravaguant, effronté et insolent et beaucoup plus irréfléchi que son aîné, il est également aimé par ses marins. Ayant un esprit plus libre, il quitta la Grande Armée d'Alabasta pour ne plus avoir d'attache et ne plus être soumis à l'autorité. Beaucoup plus bagarreur et insouciant, son enfance est plus tumultueux que celui de son frangin qu'il aime malgré leur différence. Tout aussi amoureux du Royaume des Sables, Zjîn cherche simplement à rester lui-même et il est prêt à protéger son pays.

Durant son enfance, Zjîn était loin d'être le gosse parfait. Glanant dans les rues de Nanohana, il fréquentait des vauriens et gagnait jour après jour en réputation de garnement. N'étant pas mauvais bougre dans le fond, on lui accorda quelques mésaventures en rapport avec la pègre locale. C'est d'ailleurs dans ce milieu qu'il trouva son Fruit du Démon. Depuis, sa tête est mise à prix par les mafieux de la ville portuaire.

Toujours en train de manger des noix de cajou, Zjîn aime s'entourer de jolies filles et a tendance à boire un peu trop. Toutefois, il reste quand même un bon meneur d'hommes et entreprend des raids visant les mêmes objectifs que celui de son frère. Connaissant mieux le mode opératoire des contrebandiers, il est capable de leur dérober leur marchandise en mer.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:34, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Mer 30 Mai 2018 - 3:48


Une silhouette débouche du passage étroit, les bras ouverts en signe de bienveillance. Nous invitant à le suivre, il s'exclame.

Ah! Mes chers amis, c'est un plaisir de vous accueillir. Venez vous restaurer et vous divertir.

Voici donc le fameux Ali. De ce que j'en sais, c'est le Sheraf du Clan de Sable d'Or, l'une des nombreuses tribus de nomades. Je remarque une certaine prestance, mais le qamis gris qu'il porte lui donne un air de monsieur tout le monde. Coiffé d'un turban de même couleur, il n'y a que son visage ferme qui exprime une réelle personnalité. Usée par le temps, sa face semble se raidir davantage. Sa peau est mate et son pigment est celui du bronze. Malgré son physique peu distinctif, son corps reflète celui d'un guerrier aguerri. J'imagine qu'il est le chef de toute une phratrie non pas par son allure, mais par ses capacités tactiques et sa diplomatie. J'y devine un meneur digne de son peuple. En tout cas, tout le monde l'apprécie.

Ali NÂMEH, dit le Fidèle.
Sheraf & Guerrier du Clan de Sable d'Or.


NON NOTÉ Dorikis — NON NOTÉ.
Sujet: Abu Dun de La Chronique des Immortels
Illustration par KejaBlank.

Nous parcourons un petit réseau de galeries souterraines. Au bout d'un moment, Monsieur Nâmeh pénètre dans une cavité ressemblant à une chambre à coucher. L'intérieur est richement décoré et paraît plus intime. Se mettant au fond sur un trône rudimentaire rempli de coussins colorés, il nous demande de nous installer. Des valets nous accueillent également et nous servent en vin et autres alcools.

Je vous en prie, prenez place.

Sans plus attendre, je me place sur un divan en face de mon hôte. À côté de moi, de part et d'autre, les deux Netjer s'asseyent sur des sofas somptueux. Au centre, un meuble exposant diverses présentations de nourritures se dresse devant nous. Des récipients en or contiennent des boissons rafraîchissantes et des coupes magnifiques débordent de fruits exotiques. Abandonnant ses traditionnelles noix de cajou, Zjîn se jette sans ménagement sur des amandes et des raisins secs délicieux. Quant à son frère, il se sert de loukoums appétissants. Étant très fatiguée à cause du voyage, je préfère m'attaquer directement au plat de résistance. Les serviteurs m'offrent du couscous.

Avez-vous fait bon voyage, Capitaine Nakajima?

Je ne réponds pas toute de suite tellement j'ai faim et soif. Après avoir dégluti un morceau de viande, je reprends mon souffle.

Plutôt pénible à vrai dire. Je suis bien contente de retrouver de la fraîcheur ici.

La grotte est froide en comparaison à l'extérieur. Je ne souffre plus de la chaleur du désert. Cela dit, comme la nuit est maintenant tombée, je ne devrais plus ressentir le chaud. Au contraire, il commence à faire froid. Alors que je me rassasie, je ne peux pas m'empêcher de regarder tour à tour les jumeaux. Je me demande que vaut leur présence ici et pourquoi ils semblent si proches d'Ali. Il faut dire que les ambitions des pirates ne sont pas vraiment les mêmes que ceux des nomades. Me sortant de mes songes, le dénommé Zjîn m'adresse la parole.

Alors, ça fait quoi d'être méga populaire?

Grignotant à présent des dattes, il recrache les noyaux à même le sol sans avoir une once de compassion pour les valets. Je le trouve irrespectueux et hautain.

Tout le monde me court après.

Dans un sens, c'est vrai. Plus je suis célèbre, plus les regards se tournent vers moi. Et plus on centre l'attention sur ma personne, plus le poids sur mes épaules est lourd. Le Gouvernement Mondial et la B.N.A. me traquent plus facilement. Je ne dispose pas d'une vie de tout repos. Et sans parler de la Marine ou des Chasseurs de Primes, j'ai des ennemis du mauvais côté de la loi sur mon dos. Cela dit, je recherche un maximum de pirates à mettre sous ma botte. Avec un bon nombre de flibustiers qui croient en moi, je serais capable de choses plus téméraires. Pourquoi pas devenir la Cinquième Yonkō?

Arrête de l'importuner, frangin.
Et toi arrêter de me donner des ordres.

Roulant des yeux, Dharma ne surenchère pas. Il me semble plus calme et plus réfléchi que son double. Recentrant l'attention sur ma venue, Ali intervient.

Capitaine Nakajima, je vous ai fait venir, car je tiens à vous présenter les frères Netjer qui sont également intéressés par votre pillage. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce propos?

J'ai accepté l'invitation du nomade, parce que je préfère faire appel à toutes les personnes capables de combattre. J'ai besoin d'hommes et de femmes expérimentés. Rafler une ville entière, ce n'est pas rien. Je ne connais pas grand chose sur les guerriers du désert, mais je n'ai pas le choix. Mon plan repose sur la quantité incroyable de gens, ce qui le rend très fragile. Seulement, si tout se déroule comme prévu, alors je prouverais ma valeur au G.M. et aux autorités alabastiennes. J'estime être assez puissante et importante pour pouvoir me permettre une razzia de cette envergure.

Toutes personnes intéressées par mon projet sont les bienvenues. Et je suis ravie de savoir que vous êtes particulièrement soucieux d'en connaître certain aspect.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:34, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Jeu 31 Mai 2018 - 2:54


La Capitaine des Ombres du Chaos ne divulgue pas tous les éléments des événements en détail, mais elle peut se permettre de dire que untel doit faire ça à tel moment. Sans rien nommer et gardant le flou, elle explique comment se déroulerait les opérations si l'Équipage des Nuisibles et le Clan de Sable d'Or entrent dans l'équation.

Maintenant que les trois intéressés sont briefés et qu'ils ont fini de bien manger, ils peuvent se relâcher un peu. Se mettant en retrait près d'un lit à baldaquin, Aoi s'installe avec Ali, Dharma et Zjîn autour d'une chicha. Habituée à fumer des cigarettes longues en toute convivialité, c'est la première fois qu'elle se met à vapoter ce genre de chose. Appréciant cet instant présent, elle échange volontiers avec les autres convives des anecdotes, des bribes de son passé. N'étant plus plus au stade du vouvoiement, elle apprend à faire connaissance avec les Netjer et Monsieur Nâmeh.

Une nomade déguisée parmi les valets épie la conversation. Elle vient d'un autre groupe qui n'est pas en très bon terme avec celui d'Ali. Étant l'une des plus porches fidèles de son Sheraf, elle s'assure que ce qu'il se dit à Alabasta est vrai. Oui, la Reine Rouge compte bien mener un désastre à Nanohana. Et il s'avère que cette ville intéresse fortement le chef de l'espionne.

Cependant, une question me brûle les lèvres. Que cherchez-vous exactement en échange? De l'or? Du prestige?
Épouser une arrière-petite-fille de Vivi, ah, ah, ah, ah, ah!!

Les invités d'Ali le regarde avec des gros yeux. C'est la première fois de la soirée qu'il place une boutade.

Je rigole, les amis. Je ne vois pas comment peut-on mêler notre sang à leur Dynastie. Je rêve de vivre dans un grand palais et de partager mes biens avec le peuple d'Alabasta, mais je dois me contenter d'une caverne... Les alabastiens ont peur des gens comme nous. Faire en sorte que le pays puisse vivre dans la paix me semble loin de tout réalisme.

Zjîn ne peut s'empêcher de répliquer.

Tu n'es pas sérieux? Je te croyais résolue à cette aspiration, Ali. Les richards de Nanohana ne font que s'enrichir entre eux sans avoir une once de compassion pour le bas peuple. Et il faut chagner ça! C'est une occasion en or de leur dépouiller!
Venant de ta bouche, Zjîn, ça me surprend.
Sous mes airs effrontés, je ne pense pas qu'à moi tout le temps, frangin. Tu devrais le savoir.

Aoi réalise que les trois individus sont plus intéressants qu'elle le pense. Elle les écoute débattre. Elle prend note dans sa tête tous les éléments qu'elle doit savoir. L'Alliance avec le Clan de Sable d'Or lui semble tellement important pour la suite dans ses idées.

Messieurs. Sachez que le pillage n'est que le début d'une suite d'événements qui marqueront l'Histoire avec un grand "H". La politique du Royaume est à revoir, nous ne pouvons le nier. Et nous sommes tous les quatre des amoureux de notre cher pays. Me trompe-je?

La Reine Rouge capte son attention. Et plus particulièrement de l'espionne. Cette dernière lui sert un thé à la menthe.

D'ici quelques mois ou quelques années, je mettrais en place mon Empire. Et dans cet Empire, j'y vois tous les alabastiens unis sous une paix durable. Qu'ils soient citadins ou nomades, ils chercheront une nouvelle politique.

La fureteuse de l'autre clan ne peut s'empêcher de poser une question. De toute manière, elle s'apprête à se dévoiler. Bien que les agissements de son chef s'opposent à ceux d'Ali, le code de conduite de la nomade se rapproche plus du Fidèle. Elle se sent impliquée dans cette histoire de succession. Elle-même aspire à apporter une entente ferme et définitive avec tout le monde.

Comment comptiez-vous accéder au trône si vous pillez Nanohana? Le peuple n'acceptera jamais un bourreau à leur tête. Et surtout, comment peut-on affirmer que vous aimez votre pays en le dépouillant?

Les sourcils pliés, Ali coupe la conversation. Son visage exprime un mélange d'anxiété, de surprise et de joie.

Ha... Ha... Halima?!

N'adressant aucun regard à son cousin, elle attend la réponse d'Aoi.

Je n'ai jamais dit que j'allais devenir la Reine. Je suis une pirate! J'ai fait de l'Océan mon foyer.

Pour ce qui est de l'argent, il est évident que la motivation de la Reine Rouge est moins noble. Elle reste un flibustier avide. Quant aux nomades et aux Nuisibles d'Alabasta, ils veulent détrousser les riches pour donner aux pauvres. C'est une occasion ultime de porter un grand coup à Nanohana.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Sam 16 Juin 2018 - 18:02, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
avatar
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 7301
Popularité: -962
Intégrité: -768

Ven 1 Juin 2018 - 3:25


Halima El-Gibár est la cousine d'Ali Nâmeh. Ce n'est pas souvent qu'ils se voient, mais à chaque fois, ils ne peuvent pas s'empêcher de reprocher à l'autre ses erreurs. Leur idéologie semble diverger. L'assassin estime suivre le seul Chef valable, mais préfère les bontés du Fidèle. Quant au Sheraf du Clan de Sable d'Or, il n'arrive toujours pas à la pardonner tant cette dernière voue une admiration certaine pour son supérieur. Et les deux camps sont loin de pouvoir collaborer pacifiquement, car le mentor de l'espionne souhaite éradiquer la Famille Royale et faire régner un nouvel ordre où seuls les nomades peupleraient les terres d'Alabasta...

Qu'est-ce que tu fais là, Halima?!

Faisant tomber ses artifices, l'intrus préfère éviter les problèmes avec Ali. Elle n'est pas là pour lui, mais pour la Reine Rouge. L'espionne doit solliciter la présence de la forban auprès de son maître. Maintenant qu'elle connaît certain aspect du plan d'Aoi, elle est persuadée que la cause des nomades se fera entendre. Elle imagine déjà la crainte des alabastiennes lorsqu'ils réaliseront qu'un tel massacre ait pu être orchestré par des bédouins. Si son Chef participait aussi au pillage, il est fort à parier que le Royaume des Sables s'en révélera difficilement. La Capitaine des Ombres du Chaos aurait dû se taire, elle n'est pas la seule à vouloir s'approprier le pays. Le Sheraf du Clan de Tempête Noire le revendique depuis bien avant la naissance de la rousse. Ignorant la question du Fidèle, l'envoyée s'exprime.

Mahdi quémande la présence du Capitaine Nakajima.

Tous les regards se portent sur Halima. Le temps se fige l'espace d'une seconde. Sortant de son étonnement soudain, Aoi rompt le silence qui commence à s'installer.

Une minute. Le légendaire Mahdi Hassân?? Je le croyais mort, ce vieux croûton.

Halima EL-GIBÁR.
Espionne & Assassin du Clan de Tempête Noire.


NON NOTÉ Dorikis — NON NOTÉ.
Sujet: The Cold de Torment: Tides of Numenera.
Illustration par Nils Hamm.

Halima n'apprécie pas qu'on insulte son mentor, mais elle cache très bien ses émotions. Après tout, elle demeure la plus efficace des espionnes et des assassins de son clan. Aucune sensation ne doit paraître lors de ses missions. Elle se contente de regarder Aoi qui la dévisage. Les autres observent la scène, presque ahuris. Eux aussi sont sans voix. Seul, Ali sait l'existence et l'histoire véritable de son plus grand rival. Zjîn ne peut s'empêcher de placer une remarque.

Sérieux?! Le célèbre Mahdi Hassân est toujours vivant???

La Reine Rouge constate que son hôte qui ne bronche pas.

Dis-moi, Ali. T'es le seul qui n'es pas surpris. Tu fais là un bien piètre acteur, ah, ah, ah. Nous expliquerais-tu cette mascarade?

Il déglutit. Sa cousine dévoile ouvertement un des plus grand secret de son propre Sheraf. D'ordinaire, elle aurait du attendre d'être seule avec Aoi pour dévoiler un tel message. La scrutant davantage, le Fidèle cherche à comprendre comment sa cousine peut être aussi sûre d'elle. Probablement trop confiante aux éléments à venir par rapport à ce qui a été dit... Mahdi serait bien du genre à vouloir utiliser la Capitaine des Ombres du Chaos pour satisfaire son propre désir avant de la tuer.

Dis-le, toi, Halima. Ne t'arrête pas en chemin.

Un léger rictus se dessine sur le visage de l'assassin.

Que vous le vouliez ou non, Mahdi fera parti de tout le mécanisme qui conduira ce pillage à sa réussite. Et vous allez devoir lui raconter tout en détail ce que vous avez dit ici, Dame Nakajima.
Et si je ne veux pas?

Tout comme Salazar, elle se méfie. De plus, il lui est difficile de s'appuyer sur un homme qui se dit être mort depuis des décennies et qui fait subitement surface. Pourquoi veut-il participer? Il y a sans doute anguille sous roche. Seulement, une personne d'un grand statut pourrait bien jouer en faveur de la Reine Rouge.

Si vous refusez, vous passerez à côté d'une occasion en or.
Ne déconne pas, Aoi! Tu ne veux pas rencontrer une légende vivante??

La Capitaine du Chaos n'aime pas trop cette situation. Lui forcer la main n'est pas une attitude qu'elle tolère, mais sa curiosité est plus forte. De toute façon, elle pourra toujours dire non si le fameux fantôme du passé ne lui convenait pas. Le Clan de Sable d'Or et les Netjer Pirates lui sont beaucoup plus fiables.

Hum... Hé bien, soit. Je suis curieuse de voir à quoi ressemble une momie...
Ah, ah, ah, ah, ah, ah!! Quelle Effronterie! Je t'accompagne, Aoi.

Halima ne se réjouit pas de voir une personne de plus à prendre pour le voyage. L'endroit où demeure son maître est un secret que nulle n'a le droit de savoir. Prenant sur elle ses souhaits, elle accepte. Concernant Ali, il soupçonne que ça tourne mal, mais ne dit rien. Quant à Dharma, il ne sait pas trop quoi penser de cette situation.

Zjîn?
Oui?
Promets-moi de ne pas faire le con.
Il ne fera pas le con. N'est-ce pas?
Détrompes-toi, Aoi. Il est capable de se mettre dans la merde si je ne le surveillais pas un peu.

Encore quelques échanges pour savoir comment les événements doivent se dérouler par la suite et tout le monde part dans leur chambre respective. La Reine Rouge n'est pas très à l'aise, mais elle ne le montre pas. Elle accepte la compagnie de Zjîn pour le soir. Son sommeil n'est pas reposant, car elle n'arrive pas à s'arrêter de réfléchir.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 20 Juin 2018 - 4:35, édité 13 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant