AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Deux coups pour une recrue

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 3 Sep 2016 - 3:36

La nouvelle du recrutement de John Banner dit Barne Noir par Shoma des Red Spectres fit le tour de l'île en à peine un jour. Sur Alvel il est deux choses que l'on ne peut acheter, d'une part l'étendard d'un pirate quant à l'autre il s'agit de Banner. Bon nombre de pirate ont essayé de le remettre en scelle et tous ont vu leur offre refusée à coup de plomb dans le meilleur des cas, quant aux autres ils se sont vus offrir un voyage vers le monde des morts, alors apprendre que ce dernier accepta de rejoindre l'un des Supernovas les plus en vogue ne passa pas anodin.

Suite à cette nouvelle on pouvait distinguer deux types de pirate. Ceux qui curieux de cette nouvelle alliance se demandait s'il n'était pas judicieux de rejoindre les Red Spectres et retourner en mer sous les ordres de l'un où de l'autre et ceux qui s'en fichaient totalement et ne comptaient pas courber l'échine devant d'autre capitaine pirate. Les hommes et les femmes appartenant à la deuxième catégorie étaient bien plus nombreuses, mais cette publicité gratuite apporta aux Red Spectre un nombre grandissant de recrue. Le mot d'ordre était donné, Shoma recherchait des pirates pour ses navires.

S'il y avait la queue au niveau de l'établissement proche du port où résidaient les Spectres, aucun pirate d'envergure ne pointa le bout de son nez. Trop fier, trop ambitieux, ces hommes n'étaient pas prêt à naviguer sous un autre pavillon que le leur. Malgré tout Shoma n'allait pas cracher dans la soupe, il avait besoin de bras et tous ceux qui souhaitaient quitter ce trou à rat et reprendre du service étaient le bienvenue. La topographie d'Alvel était tel que peu d'hommes pouvaient se vanter d'y être arrivé sans perdre leur bâtiment quant aux autres, ils se retrouvaient coincé ici jusqu'à la fin de leur vie.

Une occasion de quitter Alvel et reprendre le large était une occasion en or, une occasion que pouvait saisir ceux qui n'avaient plus rien, ceux qui ne faisaient que survivre, ceux qui n'avaient pas oubliés leur rêve de fortune et gloire. La chance était du côté de Shoma qui en l'espace d'une journée réussie à enrôler assez d'hommes de main pour manoeuvrer ses trois navires. Qui l'eut crut, sur Alvel Banner était bien plus populaire que lui.

S'il avait l'embarras du choix concernant son quartier maître, Banner ne trouvait personne pour le seconder. Dans une impasse total, le nouveau capitaine de flotte s'en alla rejoindre son capitaine afin de lui faire part de ses exigences. Assis à la table des grands, Barbe Noir soumit une liste de personnalité de l'île qu'il souhaiterait voir prendre part abords de la Lépreuse. Les noms qu'il avait choisi était tous d'un certain niveau de prestige et à n'en pas douter tous refuseraient de rejoindre Shoma. Malgré tout baisser les bras sans même avoir prit le temps d'essayer n'était pas courant pour l'homme aux 1000 victimes.

Dans un premier temps Shoma raya de la liste tous les pirates qui pratiquaient l'esclavagiste. Si Alvel tolérait ce genre de pratique, il s'agissait pour Shoma d'une pratique qu'il avait en horreur. Ensuite, il retira de la liste ceux qui avaient déjà trahi où déserté leur ancien équipage. Ayant déjà eu affaire à la trahison, Shoma ne souhaitait plus s'engager dans une chasse à l'homme et traquer les traîtres. Les couteaux dans le dos, plus jamais. Au final la liste ne comporta plus que cinq noms et seul l'un d'entre eux gagna les faveurs du leader des Spectres.

Soïsuke Nobunage était l'heureux élu. Il n'était pas le plus célèbre des pirates pré-sélectionner par banner, il n'était pas le plus fort non plus, mais son histoire et les échos à son sujet correspondait à la philosophie de Shoma. Pour lui, Soïsuké était le candidat parfait pour devenir le numéro deux abord de la Lépreuse. S'il avait trouvé la personne qui leur fallait, ils ne leur restaient plus qu'à convaincre le Sniper borgne d'accepter leur offre et connaissant l'homme le plus dur était encore à faire.


Banner: "Nobunaga n'est pas le genre d'homme à accepter un duel et se ranger derrière le plus fort."

"Alors nous allons devoir trouver un moyen de le ranger de notre côté."

Tous les pirates n'étaient pas les mêmes. Tous ne courent pas après la gloire, l'argent et l'action. Chaque homme est différent et ne souhaite que la réalisation de ses désirs personnel. Ils se rassemblent en équipage dans le but final d'obtenir quelque chose, mais au final chacun est différent et si Soïsuké n'est pas avide de richesse, pour le faire rejoindre les Red Spectres, Shoma et ses lieutenants allaient devoir trouver le moteur qui pousse cet homme à prendre le large et généralement ont à jamais de seconde chances avec ce genre d'individu.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Sam 3 Sep 2016 - 18:33


Je me lève au côtés de mon homme. Hier soir, on a encore fêté quelque chose. Le recrutement de John "Barbe Noire" Banner. Ce qui me frustre un peu, parce que du coup, mes efforts à moi passent inaperçus. Enfin, c'est l'occasion de bien manger et de bien boire. Et je ne refuse jamais ni l'un ni l'autre, même si je devrais au vu de l'haleine méphitique que j'ai au réveil. Et puis, je suis vaseuse. Je crois que j'ai du un peu trop forcer sur le vin. J'ai mal à la tête, c'est atroce! Je titube jusqu'aux toilettes aussi vite que je peux, parce que là, je sens clairement que mes consommations de la veille ne vont pas tarder à se rappeler à mon bon souvenir. Me voilà, la tête dans la porcelaine, une main sur le rebord des toilettes et l'autre qui évite que mes cheveux ne soient souillés de gerbe. Vingt affreuses minutes s'égrainent comme si c'étaient des heures. Je suis couverte d'une sueur glacée et j'ai l'impression qu'on m'a retourné les entrailles comme un gant de toilette, mais je crois que le volcan Jeska a enfin fini son éruption.

Un brossage de dents et une douche plus tard, me voilà suffisamment fraiche et pimpante pour affronter la faune d'Alvel. Enfin, avant, je fais évidemment un petit crochet pour m'occuper de mon petit bout de chou! J'ai le plus grand mal à lui faire avaler sa purée de légumes. Non pas qu'il soit turbulent, mais l'odeur de la nourriture me donne faim et envie de vomir à la fois. Non, sérieusement, il va falloir que je me calme sur la boisson, sinon, je vais finir pochtronne cirrhosée en moins de temps qu'il ne faut pour le dire!

Je rejoins donc mon capitaine dans un rade miteux,dont le seul avantage était sans doute d'être le plus près de la Lépreuse. L'endroit pue la fumée de tabac brun, l'alcool frelaté, la mauvaise bière, la sueur, et le sang. L'espace d'un instant, les effluves nauséabonde de l'endroit me soulèvent l'estomac. La main devant la bouche, j’empêche un autre débordement in extremis. Avec une démarche que j'espère assurée, je rejoins la table de Shoma.

"Bonjour Shoma, et vous, vous devez être John Banner, n'est-ce pas? Je suis Jeska Kamahlsson. Ravie de faire votre enfin connaissance. C'était un peu la folie hier soir, du coup on a pas pu faire les présentations comme il se doit."

On échange une rapide poignée de main et ensuite le capitaine m'explique qu'il recherche un homme en particulier. Je commande un truc à grignoter parce que je n'ai pas encore petit déjeuné, et je laisse les deux loups de mer discuter. Ils parlent de Soïsuke Nobunage, de sa localisation, de ses habitudes, et cætera. Mais je sens bien qu'ils butent sur un point. Avant de pouvoir recruter ce bougre, il faurait savoir où le trouver. Alors j'interviens.

"Vous savez, le Gouvernement, lorsqu'il cherche quelqu'un, il met sa tête à prix... enfin, je dis ça, je dis rien."

Et je retourne à mon assiette de bacon grillé et d’œufs brouillés.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 10 Sep 2016 - 13:42

D'un coup, comme sortie de nulle part, la jeune Jeska lança une idée. Cela avait le mérite de sonner bien. S'ils ne savaient pas ou trouver leur cible, alors laisser d'autre faire le sale boulot pouvait permettre un sacré gain de temps. Sur Alvel, les crève la faim son légion, alors sauter sur une telle occasion ne se refuserait pas. Il y avait de grandes chances que bon nombre de pirate et autres bandits saute sur cette offre et se mettent à pourchasser Soïsuke.

Un milion de Berry, voilà le prix qu'offrait Shoma pour toute information permettant la capture du tireur d'élite et 50 millions de berry pour une personne qui arrive à le capturer vivant. En donnant bien plus que le gouvernement mondial pour la capture de Nobunaga, Shoma espérait voir la foule se bouger. Ils n'avaient pas besoin de le tuer, mais simplement le capturer, une tâche en définition facile.

Si sur le papier capturer un homme dont la prime se situe en dessous des 50 millions de berry est facile, dans les faits, il n'est rien de plus difficile que de forcer un homme à baisser les armes surtout s'il n'a pas l'intention de se rendre. C'est quand il est acculé que le lion devient le plus dangereux.

Quoi qu'il en soit, Shoma fit passer le message à ses hommes, qui à leur tour firent passer le message à travers la ville. Le mot était donné, une récompense de 50 millions était offerte à quiconque arrivait à capturer Soïsuke Nobunaga et le livrait au chevet du capitaine des Red Spectres. Aussitôt dit, aussitôt fait, le message transforma nombre de pirate en chasseur de prime intéresser par l'offre de capture.

Maintenant que la chasse à l'homme avait commencé, Shoma n'avait plus qu'à se tourner les pouces. S'ils faisaient bien leur travail, alors ces chasseurs de prime du lendemain ne devraient pas trop tarder à trouver la piste du Snipper borgne. En attendant Shoma ne trouva rien de mieux à faire que de préparer son quartier général temporaire pour pouvoir accueil son invité comme il se doit.

Si les chances étaient du côté des pirates bien plus nombreux lancé à la poursuite de l'ancien chasseur de prime, quelques-chose disait au capitaine des Spectres que le dénouement de cette histoire n'allait pas être celui qui semblait le plus logique. Un peu comme si Soïsuke allait en surprendre plus d'un en se défaisant de tous ses assaillants avant de venir trouver ici-même l'homme qui posa une prime sur sa tête.


"Jeska tu ne veux pas y prendre part ?"

Alors qu'il partageait le thé avec Maria, Banner souhaita questionner Shoma sur la suite des évènements. La première question que posa le pirate expérimenté fut très intéressante et Shoma y répondit sourire aux lèvres.

Banner: "Tu comptes réellement payer ceux qui participent à cette chasse à l'homme ? "

"Absolument pas. Je déteste les pirates qui traquent leur semblable pour de l'argent. Ils sont capables de ventre leur âme au plus offrant, ce ne sont que des charognes et puis j'espère vraiment que Nobunaga arrive à nous de lui-même."

Ceux qui sont parties à la poursuite de Nobunaga ne sont que des chiens de chasse, de la chair à canon que l'on pouvait très facilement faire disparaître. Ils n'étaient pas prêts à rejoindre l'équipage des Spectres, mais partant pour prendre en chasse un seul homme dans le but de l'argent facile. Ce genre de rat ne mérite en aucun cas le droit de se nommer pirate, alors qu'ils se chargent du sale boulot et qu'ils disparaissent de nouveau dans les limbes d'Alvel.

Banner fut satisfait de la réponse de son capitaine. Visiblement s'ils ne partagent pas la méthode, les deux hommes partagent la même façon de pensé. L'honneur est une chose indispensable même lorsque l'on est pirate.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Sam 10 Sep 2016 - 19:16



"Non merci, Mantle, mais sur ce coup, je passe mon tour. Tu recherches un sniper, et moi, de part mon handicap, je suis naturellement désavantagée face à ce genre de personnes. De plus, je ne puis même pas aider à la traque du fait que je ne connais pas son odeur. Navrée, je ne te serais pas utile dehors. "

Voilà ce que je réponds à mon capitaine. Il acquiesce silencieusement tandis que Banner aborde le sujet des chiens de chasse qu'on a lancé aux trousses de ce Soïsukue. Moi aussi je suis ravie d'entendre qu'on donnera à ces charognes le traitement qu'elles méritent. Malgré tout ce que j'ai fait, moi aussi j'accorde une grande importance à l'honneur. Je finis mon assiette tranquillement laissant les deux pirates discuter. Les minutes s'égrainent, se transforment en heures, et dans notre QG de fortune, on commence à trouver le temps long.

Et puis un mec rentre. Certainement un de ces fichus pseudos chasseurs de primes improvisé. Tous se tournent vers lui et puis soudain, une détonation assourdissante m’explose les tympans. Un coup de feu. Une balle en pleine tête met fin prématurément aux jours du nouvel arrivant. Immédiatement, on se met tous à couvert, supposant que notre ennemi se trouve en face de la porte d'entrée. Et puis un autre tir retentit, et une des fenêtres latérales vole en éclats. Et c'est un de nos hommes qui passe l'arme à gauche.

"Bon sang combien sont-ils?" Hurle Maria.

"Il n'y a qu'un seul tireur!"

"Il ne peux pas être à deux endroits à la fois!" Remarque Banner.

"Pourtant le son est exactement le même!"

Oui, le son d'un coup de feu, c'est comme une empreinte digitale. Certes, pour la plupart des gens, ce n'est que du bruit, mais en fait, chaque type d'arme emmet une détonation bien particulière. Et même entre deux fusils du même modèle, il existe de subtiles nuances qui me permettent d'être certaine que c'est bien la même arme qui a mis fin aux jours de ces deux malheureux. Deux tirs, deux morts, ça ne pouvait être que l’œuvre d'un tireur d'exception. Tant au niveau de la précision que de la rapidité. Et si on ajoute à ça la configuration de la pièce qui a des fenêtres à chaque mur hormis celui donnant sur le bar, les cuisines et les toilettes. Nous ne disposons d'aucun endroit pour se mettre à couvert. Notre seule échappatoire consistait donc à sortir par l'arrière.

Mus par l'instinct basique de survie, on se précipite tous dans le piège de Soïsuke.

"Alors voilà l'homme qui a mis ma tête à prix."

Il doit se trouver à une bonne centaine de mètres de nous, et je sais qu'il nous tient en joue. Il est trop loin pour que je le surprenne avec le rokushiki. Et alors que je réfléchis à un moyen de le neutraliser. Nobunaga tire. Mon sang ne fait qu'un tour. Parce que je n'ai pas besoin d'yeux pour savoir que c'est Shoma qui est visé. Alors, d'un soru, je me jette sur lui. Et je l'éjecte d'un bon coup d'épaule. Je réussis à lui éviter un destin tragique, mais le projectile me rase de près, de trop près même. Je sens mon cuir chevelu se déchirer, et le sang couler. A quelques millimètres près, c'est ma boîte crânienne qui aurait explosé!

Heureusement, le capitaine n'a rien, mais moi, je me sens toute chose. Je ne sais pas si c'est cette profonde estafilade à droite de ma tête, l'état de choc, ou la perte de sang, mais, je sens que j'ai toute les peines du monde à tenir debout. Je suis comme dans du coton, et mes jambes flageolent. Je ne vais pas pouvoir sauver Mantle une seconde fois.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 17 Sep 2016 - 19:28

Le calme de la taverne fut troublé par une pluie de plomb. De chasseur voilà l'équipage devenu des proies. Un, deux, trois, tous ceux qui se trouvaient dans la taverne aux côtés de Shoma tombaient au combat, enfin ils tombaient tous court. N'en déplaise à un capitaine Shoma tout sourire au lèvre d'apprendre que l'homme qu'il souhaitait débusquer ait décidé de sortir de son trou et de répondre présent. Pour venir frapper directement l'endroit où se trouve Shoma, il fallait en avoir dans le pantalon et sans même avoir la confirmation que c'était bien lui le capitaine des Spectres lui accorda un culot de diable.

S'il devait bien lui reconnaître une chose à se sniper, il s'agirait bien de sa ténacité, car pour réussir à l'atteindre, il a dû passer par une horde de pirate avide de toucher la récompense placer sur sa tête. Combien d'hommes à-t-il réussi à tuer afin de se frayer un chemin jusqu'ici ? Combien regrettent de s'être laissé appâté par l'appât du gain ? Ils devaient être nombreux, mais grâce à leur excès d'ambition, Shoma avait la certitude que l'homme qu'il venait de choisir était potentiellement le bon.

L'heure n'étant pas au compliment, Shoma devait s'activer à trouver une solution à ce léger contre-temps. Soïsuké est bien plus rapide que ne l'aurait imaginé Shoma et vu qu'il n'avait pas encore totalement convaincu son futur employeur, il ne pouvait pas mettre un terme à cette étrange chasse à l'homme où le chassé décide de prendre en chasse le chasseur. Ce n'est qu'en montrant combien il peut être dangereux que Shoma, Banner et les autres pourront valider ou non sa futur position au sein des Red Spectres.

Cette traque devient de plus en plus intéressant quand le lapin sorti un pistolet et décida de tirer sur le chasseur. Cela aurait pu très bien inspiré une chanson. Ce matin un lapin à tuer un chasseur, c'était un lapin qui avait un fusil. Hum, pas mal comme métaphore pour narrer ce qui se passa en ce moment même sur Alvel. Cette chanson ne sera malheureusement pas tiré d'une histoire vraie, car le coup mortel fut évité grâce à l'intervention de Jeska.

Partir et fuir comme un lapin aurait pu être une possibilité si Shoma était la seule cible de Soïsuké, mais après avoir vu qu'il n'hésitait pas à mettre fin à la vie de ses compagnons, Shoma opta pour une toute autre approche.


"Je n'aurais pas imaginé un seul instant que tu arriverais à me forcer à détaller de la sorte."

Le temps n'était visiblement pas à la discussion, car aussitôt sa phrase terminer que l'ancien chasseur de prime appuya une nouvelle fois sur la gâchette. Cette fois ce fut au tour de Shoma de montrer à ses hommes comment il arrive à se sortir d'affaire. Il n'utilisa ni son sabre, ni son fruit du démon, mais un pouvoir tout autre qui lui arrivait de montrer qu'en cas de flemme extrême. Afin d'éviter le projectile de plomb, Shoma se jeta tout simplement par terre en biais avant de lancer à la figure de son adversaire. "Même ma grand-mère aurait fait mieux que toi."

Le ton était donné, la farce allait se poursuivre. Pourquoi ? Peut-être parce que Shoma se trouve dans un moment enfantin où il souhaite profiter de l'instant présent et s'amuser, même si la mort peut être au rendez-vous. Où encore Parce qu'il souhaite confirmer la bonne impression que lui donne l'ancien chasseur de prime. Quoi qu'il en soit le mot était donné, chacun s'enfuie à toute vitesse de son côté et on observe ce qui se passe.

"Chacun pour sa peau."

Shoma n'abandonnait personne, mais pour le comprendre, il fallait déjà le connaître. Lancer tous ses hommes sur Soïsuké se terminerait mal pour le tireur d'élite, à n'en pas douter il aurait très vite perdu la vie, mais en faisant en sorte que ce soit lui qui prenne l'initiative d'attaquer donne une excellente opportunité au capitaine des Spectres d'analyser son adversaire. Un bout de l'ombre de Shoma fut attaché à chaque pirate des Spectres qui se trouvaient avec lui, ainsi quelle que soit la cible du Sniper, rien ne lui échapperait.

"Toi je te prend avec moi!"

Ramassant le corps de Jeska au sol Shoma pris une direction différence de Banner, Maria, Opacho, Hichiji et bien d'autre. Si Soïsuké avait le choix de la cible pour le bien de ce dernier, Shoma espérait qu'il décide de se mettre à sa poursuite. Plus l'adversaire est imposant et plus la traque est intéressante.

"Jeska remet toi en scelle, je ne vais pas pouvoir te porter, alors ouvre les yeux et cours de toutes tes forces avant que je ne te laisse tomber au sol."

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 18 Sep 2016 - 18:10



"Hé, ce n'est pas parce que tu me porte comme une princesse que tu peu te payer ma tête! Sérieusement, à quoi tu penses, Mantle? Pourquoi j'ouvrirais les yeux, je n'y verrai rien de toute façon! Je suis aveugle, je te rappelle! Et puis, je dois te dire que..." Mon ton se fait alors moins dur. "Je suis particulièrement sensible aux blessures à la tête. Ça m'embrouille les sens. Actuellement, je ne suis pas certaine de pouvoir me tenir debout... Mais, j'ai une idée, chef. Tu devrais me poser et retenir ta respiration puis, lorsque le moment sera venu, il faudra que tu me guides."

Me voilà donc sur le sol. J'ai du mal à me situer, et encore plus à savoir où est notre adversaire. Mais, ce n'est pas grave. Car, pour le moment, quelle que soit sa position, ça ne change rien à mon plan. J'exhale un gros nuage de poison. Là encore le type de poison expiré n'importe peu, mais je choisis d'user du poison neutralisant. Le but de la manœuvre n'est pas tant d'empoisonner des gens que de casser la ligne de vue du sniper, notre ennemi. Alors, je prends le bras de Shoma et je m'élance dans les airs grâce au Geppou. Me voilà donc en train de m’envoyer en l'air avec mon capitaine! Rien de scabreux cependant! Je me suis dit que, dès que l'écran de fumée serait déployé, Soïsuke nous chercherait du regard. Et j'ai anticipé le fait qu'il ne penserait pas à regarder en l'air. Après tout, des humains volants, ça n'existe pas! Et je dois dire que, pour une aveugle, mon plan est rudement bien vu! Alors, dès qu'on est assez haut, je murmure à mon capitaine.

"Alors, il est où?"

C'est donc grâce aux instruction de mon capitaine que nous arrivons à contourner Nobunaga. Enfin, c'est pas encore tout à fait fait. Mantle pèse son poids et moi, je suis habituée à utiliser le geppou que pour soulever ma propre masse. Du coup je dois tripler mes efforts et très vite, on perd de l'altitude alors qu'on a pas tout à fait fini notre trajet. Nom d'une biscotte, je suis presque à bout de forces!

"Navré capitaine, vous allez devoir gérer l’atterrissage seul!"

Et je le laisse tomber, littéralement, à coté du sniper ennemi. Et moi, épuisée, je me crashe au sol un peu plus loin.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 19 Sep 2016 - 13:28

Jeska est aveugle, ha oui c'est vrai. Le temps d'un instant Shoma oublia complètement la condition de son nouveau compagnon, pourtant sur Jaya il n'avait pas manqué de le remarquer. Voilà le capitaine Mantle Shoma rempli d'un petit sentiment de honte grandissant, mais même dans ce genre de situation un homme de la trempe de Shoma trouve toujours quelque chose à redire histoire d'avoir le dernier mot. Bien sûr qu'il ne parlait pas de ses véritables yeux, mais il fallait voir cela comme une métaphore.

Alala c'est jeune, toujours aussi fleur bleue, comme si l'on devait toujours surveiller ce que l'on dit pour ne pas blesser leur égo ou leur petite personne. Pensait-elle vraiment que Shoma était si idiot que cela, c'est évident qu'il savait cela, c'était simplement une manière de la faire réagir et puis ce il n'est pas ici pour la dorloter, quand il dit chacun pour sa peau, cela voulait dire que chacun s'occupe de son cul. Du coup pour les plaintes, il était préférable de les garder pour soit.

Ce qui était bien avec Jeska, c'est qu'elle était assez réactive de quoi permettre à son capitaine de se reposer sur ses capacités pour ainsi prendre du recul sur la situation et observer Soïsuké tout en gardant les mains dans les poches. Voilà une situation très intéressante, du moins si la jeune femme n'avait pas surestimé ses capacités et forcer son capitaine à la suivre. La roue tourne comme on dit, le carma de Shoma devait être trop négatif pour lui permettre une happy end, il fallait que le destin lui joue un tour, c'était écrit.

Merci Jeska, non un grand merci Jeska. Grâce aux efforts de la jeune femme voilà Shoma tombant comme une pierre. S'il avait su ce qui lui serait arrivé le capitaine des Spectres aurait tenté d'imiter le pauvre "Moufassa" quand ce dernier tomba au milieu d'un troupeau de buffle. Attendez, peut-être que la jeune femme venait de jeter son capitaine intentionnellement, un peu comme ce traître qui jeta son frère en pâture à ce troupeau. Trahison, il y a trahison et tentative de meurtre là. Si Shoma ne s'en sortait pas la jeune femme saura que Maria lui fera la peau et d'ailleurs Shoma ne manqua pas de le lui rappeler.


"Si je meurs tu es dans la merde mon fantôme viendra te hanter pour la fin de tes jours."

Non sans blague être jeté d'une telle hauteur ne constitue pas un réel danger pour la vie de Shoma, il en faut bien plus pour tuer celui que tout le monde veut mort. Alors que son corps allait toucher le sol, le capitaine des Spectres utilisa le peu de son ombre qui lui restait et qu'il n'avait pas distribué à ses hommes afin de se faire un léger coussin de secours. Voilà comment rester en vie lorsque l'on possède un fruit du démon. Il faut toujours garder une carte dans sa manche, cela peut s'avérer très utile.

S'il avait évité de s'écraser comme un oeuf au sol, Shoma ressenti quand même une certaine douleur. S'il n'avait pas distribué son ombre nul doute qu'il aurait complètement amorti la chute, voir même qu'il l'aurait évité, mais soit ce n'est rien de grave. Un autre problème se posait maintenant. L'homme au 1000 victimes se trouvait nez à nez avec Soïsuké et ce dernier semblait déterminé à faire disparaitre celui qui avait mis une prime sur sa tête et envoyé tant de brigand à ses trousses.

Comment expliqué à un homme qui souhaite votre mort qu'il ne s'agit pas vraiment d'un contrat réel, mais bien d'une farce de la part des Spectres. Avec un fusil devant le nez il n'est pas évident de l'ouvrir. Shoma pouvait simplement dire la vérité, mais cela enlèverait le côté utile de cette traque, car s'il avait sa cible livrer sur un plateau ce n'était pas grâce à ses propres moyens qu'il y était parvenu. Du coup mentir et jouer encore la comédie était la meilleure option de Shoma, ainsi il pourrait juger au plus près celui qu'il souhaite recruter.


"Je dépose les armes !"

Soïsuke: "Ce sera le cas une fois mort."

De l'autre côté du fusil Soïsuke ne semblait pas être prêt à faire preuve d'indulgence envers Shoma. Une bonne qualité, un bon point pour lui, car les Spectres sont et doivent être sans pitiés, mais n'était-il pas trop tôt pour fermer le rideau ? Bien sûr que si, Alvel ne verait pas la chute de l'équipage de l'homme au mil victime. Focalisant son regard sur la main de son adversaire, Shoma vu que Soïsuke bouger son doigt, alors faisant usage de son bout d'ombre, Shoma détourna le canon vers une autre direction avant que la détonation résonna.

"Putin de merde, mais tu m'as tirer dessus."

Grâce à ses sens aiguisé et ses réflexes poussé à l'extrême Shoma réussi à bouger le canon ainsi que sa tête avant que le coup ne soit porter, mais n'avait pas prévu que son adversaire était si précis que le coup de feu manque de lui explosé la gorge. Du sang coulait du cou du capitaine pirate, mais pas assez pour le rendre incapable de bouger.

Soïsuke :"Tu en as de la chance d'habitude je ne rate pas ma cible."

"On peut dire ça, mais n'oublie pas que je suis touché maintenant."

S'allongeant sur le sol, Shoma toucha la zone d'impact de la balle sur son corps et félicita son adversaire d'avoir tant bien que mal réussi à l'atteindre.

Soïsuke: ""Tu dois être fou pour rester au sol, alors que je vais te tuer."

"Me tuer ? Si je compte bien tu n'as plus de balle dans ton arme. J'ai bien regardé ton arme et tu as tiré exactement six balles depuis que tu nous as fait sortir de notre taverne et à en juger par ta ceinture, tu n'as plus aucune munition."

Soïsuke: "Tu observes bien, mais tu as oublié la balle que je garde près de mon oreille ?"

"Oh merde."



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 19 Sep 2016 - 22:20


Telle un certain Icare, me voila écrasée au sol pour avoir voulu tutoyer les cieux. Enfin, c'est pas tant le fait de m'élever dans les airs qui a précipité ma chute, mais plutôt que j'ai eu l'outrecuidance de croire que je pouvais embarquer un passager. Jeska Airlines, c'est pas pour de suite! Enfin, voilà, je suis là, sur le dos. Et j'ai mal! A la tête à cause de l'estafilade que m'a faite Soïsuke. Au ventre à cause de ma consommation immodérée d'alcool de la veille. Aux jambes aussi du fait que j'ai essayé en vain de geppouter pour maintenir mon corps et celui de mon capitaine en altitude. Et enfin, au reste du corps et ça, vous savez déjà pourquoi!

Péniblement, je remets ma carcasse debout. Ça tire de partout. Heureusement, j'ai eu le bon sens d'activer un tekkai de dernière minute, sinon, je crois que j'aurais été dans un état pire encore. Je grogne de douleur ne serait-ce que pour mettre un pied devant l'autre, mais j'avance. J'entends la discussion entre Shoma et Nobunaga et je sens que tout ça tourne en eau de boudin. Il faut que je me dépêche. Ce qui n'est pas évident quand on se meut si lentement qu'on croit se faire doubler par un escargot. Encore une fois, je suis trop loin pour intervenir. Et dans un trop sale état pour me rapprocher à la vitesse de l'éclair. Non. Je dois trouver autre chose. Je sécrète donc une boule de poison neutralisant et je la jette en direction de l'ennemi.

Bien évidemment, je loupe la cible. Après tout, ça aurait été surprenant que je fasse mouche. moi, l'aveugle en vrac. Mais le poison que j'utilise est gazeux, de ce fait, lorsque la boule heurte le sol, elle explose libérant son contenu soporifique. Et, malgré mon manque de précision, le sniper se trouve dans le nuage de gaz. Il tombe au sol, endormi, juste avant de tirer le coup de feu fatal à mon capitaine. Nom d'une biscotte! Ce n'est pas passé loin, cette fois! Péniblement, je me traine jusqu'à mon chef. Il est à ma merci. Si l'envie m'en prends, je peux l’achever. Le noyer dans du poison, par exemple. Mais je n'ai plus une goutte de sang Marine dans les veines. Ma vitae est maintenant d'un vrai rouge, un rouge pirate. Bien que tout ce délire sur les couleurs me soit, en fait, totalement étranger.

"Mais... tu saignes!"

Oui, je viens d'enfoncer une porte ouverte, façon "captain obvious"! Mais, à ma décharge, je suis, moi aussi, bien amochée. Je me penche à son chevet de fortune et je le palpe. Rien de scabreux, encore une fois. Je cherche juste à savoir où il est blessé. Après quelques minutes, je finis par trouver. la gorge, c'est bien ma veine! Si je ne fais rien, il va se vider comme un goret. Triste fin pour l’Étoile du Sud. Jeska, souviens-toi des cours de premiers secours à l'Académie! Argh! J'ai la cervelle comme de la compote et j'ai l'impression qu'il me faut une éternité pour me remémorer mes cours de soin. Seulement, je ne dispose d'aucun pansement! Alors j'enlève me manches bâtardes et j'en plie une comme s'il s'agissait d'une gaze, et je la plaque contre la blessure tandis que l'autre me sert de bande pour maintenir le tout.

Je réalise alors que je suis remise de mon état de choc. Mes sens sont de plus en plus aiguisés et mon esprit de plus en plus clair. Même mon corps semble avoir digéré la chute. Enfin, partiellement, car dès que je redresse, je sens clairement que je ne suis pas en forme olympique. Allez, je hisse Soïsuke sur mes épaules en grimaçant. En plus d'être pénible, il est lourd, le bougre! Ayant retrouvé mes esprits, j'arrive enfin à me situer précisément. Je commence donc à me diriger vers ce qui reste du bar-QG. Et c'est alors que je constate que mon capitaine joue les beautés endormies.

"Hé Mantle, je te défends de caner , tu m'entends? Alors bouge-toi, nom d'une biscotte! Allez! Plus vite! Et si tu meurs, je te tue!"

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 20 Sep 2016 - 15:11

Jeska tombe toujours à pic, n'en déplaise à Shoma qui se trouve une fois de plus dans une merde pas possible. De tous ses compagnons la jeune femme était celle qui se trouvait le plus proche de sa position et donc représentait son dernier atout afin d'éviter un aller simple pour le monde des morts. Mourir d'une balle en pleine tête qu'elle triste sort surtout quand tout est partie d'une simple blague de mauvais goûts, mais qui à servi d'entretien de recrutement.

Tic tac, tic tac, personne ne sort des ombres, personne ne brise une fenêtre pour jouer les héros et sauver son capitaine... Cet équipage n'est plus ce qu'il était, il faut bien l'admettre. Se trouvant devant une impasse et ne trouvant personne pour venir se sacrifier pour la bonne cause tout de même Shoma ce résout à dire la vérité avant qu'il ne soit trop tard. La loi du silence avait quand même une certaine limite.


"Bon on arrête de jouer la prime c'est simplement. zzzZZ"

En plus d'avoir jeté son capitaine Jeska venait de lui envoyer une attaque gazeuse forçant ainsi son chef à s'endormir. La jeune femme à des manières bien à elle de prouver qu'elle souhaite s'intégrer au groupe. S'il n'avait pas en sa possession son petit bébé et son mari, il y a des chances que Shoma ne soit plus de ce monde à l'heure actuelle avec une jeune femme pareille. Il fallait néanmoins voir le bon côté de la chose, s'il n'avait plus son mot à dire sur le déroulement de la situation, Shoma venait d'échapper à la mort que lui réservait Soïsuke, mais sous l'emprise du gaz de Jeska il ne s'en était pas encore rendu compte.

Voilà une fois de plus le joker des Spectres venant à la rescousse de son capitaine. La jeune femme de Phoénix venait d'éviter le pire et s'empressa de faire le nécessaire pour surmonter la situation qui n'avait plus rien de difficile, bien qu'il n'est pas donné à tous de sauver des vies, enfin une vie et quelle vie ! La plus importante à ses yeux. Proteger et servir son capitaine n'est-ce pas merveilleux ? Non, blague à part, grâce à son intervention la vie de Shoma n'était plus en danger. Certes en tant que médecin il allait devoir repasser derrière elle afin de se soigner complètement, mais ses jours n'étaient plus comptés.

S'il avait reçu les premiers soins disons ça ainsi, la jeune femme ne fit preuve d'aucune délicatesse en la matière. En tant qu'infirmière la jeune femme était "nul", à "chier", à interdire de la profession. S'il devait faire intervenir la jeune femme lors d'une opération médicale il y a de fortes chances qu'elle vienne à bout du patient sans que sa maladie où blessure en soit la cause. Tout le monde n'as pas la même délicatesse sur terre, malheureusement.


"Enfer et damnation! J'ai un mal de chien, tu peux faire preuve d'un peu de compassion."

Dire que c'est Soïsuke qui a le droit d'être porté et Shoma qui doit être réveillé comme un chien et se bouger par ses propres moyens. Le monde tourne à l'envers. Celui qui est en pleine forme se voit attribué un assistant personnel et le capitaine blesser, lui doit marcher, mais où vas-t-on ? Franchement si Maria était présente, elle n'aurait fait ni une, ni deux et aurait déjà transporté Shoma.

"Bon on le réveil et on lui dit tout. Le con à presque réussi à me tuer, je vais lui en fourrer des balles dans le cou moi."

Grâce à la partie de son ombre qu'il confia au reste de son groupe Shoma leur fit signe de rentrer à la base. Il n'y avait plus de raison de poursuivre l'entretien, Soïsuke était capturer et bien qu'il n'avait pas montrer tout son potentiel, il allait faire l'affaire. L'instinct de Shoma lui dictait de prendre cet homme dans son groupe. Dix minutes plus tard, une fois que le groupe fut de nouveau réussi et que les morts furent placer côte à côte et sous un drap blanc de manière à ne gêner personne à l'intérieur de la taverne Shoma demanda à Jeska de réveiller l'invité.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Sam 24 Sep 2016 - 10:11


Me revoilà donc dans ce fameux bar miteux qui nous sert de quartier général. Le tenancier de l'établissement est en colère, je le sais car j'entends son sang lui marteler le crâne. Mais il a bien trop peur de nous, même dans l'état où nous sommes, pour oser nous faire la moindre réflexion. Son petit personnel et lui se hâtent donc de remettre l'endroit en état d’accueillir des clients. C'est à dire nous. Banner m'aide à ligoter Soïsuke sur une chaise tandis le reste de la bande s'occupe des blessés, et des morts. Heureusement, la promptitude de nos réflexes nous évite de payer un trop lourd tribut. Deux victimes, dont une est un de ces pirates mercenaires dont nous avons loué les services. Et deux blessés, le capitaine et moi. Finalement, beaucoup plus de peur que de mal!

Nom d'une biscotte, le bandage autour de ma tête qui maintient mon pansement me gêne horriblement! Ça me démange furieusement et je dois déployer tout mon self-control pour ne pas arracher tout ça! Et c'est ce moment que choisit le chef pour nous ordonner de réveiller Nobunaga et de lui révéler le pot aux roses. Un baquet d'eau sur la figure du sniper plus tard, j'annonce donc.

"Bonjour toi, bien dormi? Tu te demandes sans doute pourquoi tu es encore en vie. Laisses-moi donc t'expliquer. Mantle est en train de se constituer une flotte. C'est pour ça qu'on est ici, pour prendre livraison d'autres navires. Seulement, il nous faut des gens pour aller dedans. Hier, Shoma a convaincu Banner ici présent de nous suivre. Et ce matin, Barbe Noire nous a dit qu'il lui faudrait un second. Et c'est là que ton nom est arrivé sur la table. Mais comme on ne savait pas trop où et comment te trouver, on s'est dit que ce ne serait pas idiot de mettre ta tête à prix, comme ça, les cancrelats qui grouillent ici feraient le travail à notre place... on avait juste pas prévu que tu le prendrai mal et que tu déciderais de t'en prendre à nous directement!"

"Mais vous êtes complément cons, ma parole!"

Wow! Ça c'estune réponse viscérale! Je me la prends dans les dents, et l'espace d'un instant je me demande ce qu'il advient de faire. Dois-je répliquer, et cogner pour affirmer ma dominance? Ce ne serait pas très élégant de profiter ainsi de la situation. Non, je me refuse à frapper un homme avec les mains liées dans le dos. Et puis, Banner a bien dit que ce bougre ne suivrait pas forcement le plus fort. Je change donc mon fusil d'épaule et je tente une approche plus douce.

"Oui, tu as raison, c'était une erreur. Je m'en excuse au nom de tous. Je vais donc te libérer. Tu peux partir si tu le souhaite."

Je joins donc le geste à la parole et je défais ses entraves. Il se lève, silencieusement, récupère son fusil, et quitte le bar. Pour revenir aussitôt!

"Bon, ben, finalement, je ne veux bien être des vôtres!"

Pour du changement d'avis, c'est du rapide! Malheureusement, nous n'avons pas le temps de nous demander pour quelles raisons le sniper retourne aussi prestement sa veste. La réponse vient à nous toute seule. Sous le forme de tirs. Qui peut bien encore nous attaquer? La réponse est simple, les mercenaires qu'on a engagés. Oui, notre propre arme est en train de se retourner contre nous! Pourquoi? Parce qu'on a attrapés seuls Soïsuke, et à cause de ça, ces malandrins se sentent floués. Mais ce n'est pas suffisant. En effet, cette seule chose n'aurait pas eu raison de la peur que leur inspire mon capitaine. Mon sang ne fait alors qu'on tour dans mes veines lorsque je comprends le motif de leur venue. Sur Alvel, les rumeurs vont vite. De fait, ils sont forcement au courant que l’Étoile du Sud est blessé. Et donc, ils croient qu'ils ont "une carte à jouer" à cause de la vulnérabilité de Mantle Shoma! La seule inconnue reste leur nombre.

"Ils sont combien?"

"Beaucoup trop!"

"Que quelqu'un appelle des renforts, on ne va pas tenir longtemps!"

En effet, avec Mantle et moi qui sommes hors de combat, et Soïsuke qui a un stock limité de balles, il ne reste que Banner et quelques hommes pour assurer notre protection!
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 24 Sep 2016 - 15:13

En demandant à ce que l'on  libère Soïsuke Shoma s'attendait à un minimum de la part de l'ancien chasseur de prime. Voir ce dernier sortir les armes et tenter de finir ce qu'il avait commencé, le voir refuser, enfin quel que soit ce qu'il pouvait faire, c'était forcément bien plus que ce qu'il fit en vrai. En apprenant ce que Shoma avait mit en place, le pistoléro ne lâcha qu'une simple phrase avant de décider de partir comme si de rien n'était, comme s'il venait de faire ses courses et rentrait chez lui. Le bougre semblait presque nonchalant comme si lui dire la vérité effaçait tout ce qui avait été fait et dit.

De son point de vue, Shoma ne pouvait que juger le personnage comme étant étrange. C'est une première en tout cas pour le capitaine des Spectres, habitué à tomber sur des gens teigneux, colérique et belliqueux. Banner avait raison, ce n'était pas avec la force brut que ce dernier allait succomber aux sirènes des Spectres. Tout fini bien comme qui dirait, plus de peur que de mal, enfin tout dépend du point de vue. Malgré tout le chasseur de prime à la retraite n'avait pas donné satisfaction à Shoma, hé oui il ne semblait pas adhérer à la vision et à la proposition qui lui a été transmise.

Quand on ne peut convaincre un homme de rejoindre une famille unie et puissante, rien de mieux que de laisser une foule bien énerver faire le travail à sa place. Comme sortie de nulle part, les pirates, voleurs, brigands et assassins qui s'étaient lancés aux trousses de Soïsuke décidèrent de retourner leurs armes contre celui qui était à l'origine de la chasse à l'homme. L'appât du gain devait motiver leur décision. Qui pouvait bien le leur reprocher ? Certainement pas un pirate à la prime dépassant les 100 millions de berry.

Se retrouvant forcer de rester dans la cage à oiseau qui leur servait de dernier repli contre un nombre incalculable d'assaillant, le petit commando d'élite des Red Spectres compris que seul une action de type suicide leur permettrait de sortir de cette situation. Soïsuke décida contre toute attente et grand bien lui fasse de rester un peu plus longtemps auprès de ses ravisseurs et de voir en leur invitation une porte de sortie viable et qui tombait à pic.


"Alors maintenant on ne souhaite plus quitter le navire ?"

Voilà un pic lancé en pleine face au pistoléro. Lui qui semblait si presser de quitter la taverne, s'était empressé de revenir sur ses pas en voyant le nombre d'homme essayant d'éliminer le petit groupe. Bien sûr à la base toutes ces personnes avaient été envoyés pour l'abattre lui et s'ils avaient fait preuve d'un peu plus de professionnalisme Soïsuke n'aurait pas pu réussir à  venir jusqu'à cette taverne et prendre en chasse Shoma et sa bande.

"Si l'envie te chante, c'est le moment ou jamais pour dire que tu ne souhaites pas vraiment être des nôtres. Tu sais nous sommes une famille et nous nous battons que pour les nôtres, les étrangers, nous ont ne s'en occupe pas."

Machiavélique le Mantle Shoma, il ne ratait pas un instant pour mettre en avant son offre. Accepter de rejoindre les Spectres pour de vrai et sans détournement afin de vivre ou rester un loup solitaire à la solde de vermine qui ne savent pas vivre par eux-même et sortir de ce guêpier seul, une offre pas forcément équitable, mais dans un monde ou rien n'est juste chacun à le droit de choisir ce qui est bien pour sa propre vie.

Pirate des Spectres : Ils sont vraiment trop nombreux et notre position va très vite être submergé."

Soïsuke:"C'est quoi le plan?"

Le plan Shoma en avait bien un, du moins il savait comment il allait s'y prendre pour se barrer de cette taverne sans être pris pour cible, mais ce n'était en rien un plan. Il s'agissait simplement d'une manoeuvre très risquée, voir suicidaire, le genre de truc qui fait penser que quoi qu'il arrive, bah on n'en à rien à foutre. Hé oé le gros genre de situation qui te met le feu au fesse et qui fait de toi un fou tout désigné.

Pulup pulup pulup pulup. -- Pulup pulup pulup pulup.
"Allo Phoénix ! Braque les canons de la Lépreuse sur la taverne où je me trouve et ses alentours et feu à volonté. Il y a des rats qui veulent jouer les durs."

Phoenix: "On se revoit vite alors. "

"Tu n'auras même pas le temps d'en éliminer un qu'on  sera déjà de retour. "

Phoénix: "Sale fou."

Aussitôt le Den Den Mushi éteint Phoénix se mit au travail. Si ses compagnons vivaient un enfer à l'intérieur de la taverne, il allait envoyer l'enfer sur Alvel depuis la lépreuse. La scène ressemblait fortement à ce qui s'était passé sur Jaya. La puissance de feu de l'ancien navire de Teach allait ravager ce bastion pirate. Si Shoma et les siens se tenaient prêt à bouger dès que les explosions commenceraient, ils se planquèrent quand même tous à l'intérieur de la réserve.

"Une fois que ça pète dans tous les sens on se tire, voilà mon plan."

Le bruit des tirs de pistolet, de fusil devint inaudible une fois que les canons de la Lépreuse eurent cracher leur boulet. C'était bien la première fois qu'Alvel était prise d'assaut par un groupe de pirate. La première fois et la dernière fois que cette bande d'incapable tenteront de prendre la vie du capitaine des Red Spectres et de ses hommes. Le jour du jugement dernier venait d'arriver pour une partie des habitants d'Alvel.

"Il est temps de ce carapater!"


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 26 Sep 2016 - 17:41



L'explosion du premier boulet de canon agit sur nous comme un électrochoc. Il ne faut pas rester là! Seulement le souci, c'est que dehors, on a une foule compacte de fieffés malandrins et autres aigrefins qui n'attendent qu'une chose. Que l'on sorte. Pour nous tirer comme des lapins! Mais très vite, d'autres déflagrations viennent me casser les oreilles. Mais pas seulement, le plan de Shoma est astucieux, le bombardement fragmente les lignes ennemies et rompt la cohésion de leurs rangs. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, les crapules qui nous assiégeaient se dispersent comment des feuilles emportées par un vent d'automne. Fuyant la pluie d'ichor et de soufre que la Lépreuse fait tomber sur eux, nous sommes devenus le cadet des soucis des pirates d'Alvel.

Et tant mieux pour nous!

On se carapate donc en catimini, passant au milieu des lignes ennemie sans rencontrer la moindre résistance. La force de ce groupe tient principalement dans le fait qu'il est uni contre une adversité supposément à leur portée. Malheureusement, Shoma n'est pas si affaibli que ça. Et la puissance de feu de son armada compense largement son état de santé. En tous cas face à des ennemis de ce calibre. Ainsi, chacun de nos adversaire se concentre plus sur sa survie plutôt que de tenter une bravade à l'encontre des Red Spectres. Grand bien leur fasse! Certains d'entre eux vivront plus longtemps grâce à ce choix.

Néanmoins, un boulet de canon, c'est con. Ça ne fait pas la distinction entre amis et ennemis. Et lorsque l'un d'entre eux anéantit la queue de notre peloton, l'échappée doit accélérer fortement le rythme. Surtout quand je commence à comprendre qu'une ogive siffle droit dans notre direction.

"A droite toute!"

Ai-je à peine le temps de hurler. La troupe agit comme un seul homme. Ça y est, ils ont enfin confiance en moi. Nous esquivons donc le mortel projectile. Comble de malchance, il explose un peu trop près de moi et manque de me souffler. La déflagration me file d'horribles acouphènes et je suis un peu sonnée. Je sens alors la grosse main caleuse de Banner prendre la mienne et me guider jusqu'à la passerelle que les matelots de la Lépreuse ont baissé pour nous.

Et on ne se fait pas prier pour monter à bord! On quitte Alvel aussi vite que faire se peut, slalomant entre les récifs. Évitant de justesse d'éventrer notre navire contre les écueils. On soignera les blessés plus tard! Il nous faut mettre le plus de distance entre cette île de fous et nous! Après tout, mission accomplie! Mantle a sa flotte. Grâce au prestige de Banner, il a même des gens pour les manœuvrer! Et avec Jason et Soïsuke, on dispose même de quelques fortes têtes pour diriger tout ce beau monde! J'ai l'impression qu'on est gagnants sur tous les tableaux. Et c'est suffisamment rare pour ne pas en profiter.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1