AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Changement de main armée

Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Dim 4 Sep 2016 - 14:05

Je me réveille avec le sourire ce matin. C'est une belle journée qui s'annonce. Je peux faire ce que je veux, je suis intouchable. J'ai beau être désormais le type le plus influent du caillou, je continue à passer mes nuits à l'auberge. Je l'aime bien, elle me rappelle ce que j'étais avant d'arriver ici. Perdu, seul, incompris, faible. Maintenant, je suis tout l'inverse. Je descends l'escalier pour venir prendre mon petit-déjeuner. Les gens me regardent et s'arrêtent de bouger. Je ne les calcule presque pas. Ils s'écartent de mon passage. Je prends ce qu'il me faut, m'assois et commence à manger. Voyant que je ne fais rien de particulier, les locaux reprennent leurs activités. Quand j'ai finis, j'apporte ma vaisselle sale sur la pile de vaisselle sale, puis je quitte les lieux. Aujourd'hui, je vais aller investir des sous dans l'île, comme promis quand je suis arrivé.

Je me dirige vers le lieu que j'ai choisis. Je n'ai rien pris au hasard, je sais exactement ce que je veux, où le trouver et comment l'avoir. Je veux développer Rokade dans une voie précise. L'aide aux pirates est déjà prise par le capitaine Red, les canons par la famille Yanagiba, les chantiers navals ont tous un truc différent. Moi, je mise sur l'armurerie. Créer des sabres, boucliers, armures, tout ce qui tranche ou protège. Et avec ça, on va relancer le chantier naval en pariant sur le carénage pour renforcer les bateaux. Ils dureront plus longtemps en gagnant en résistance. Voilà ce que je veux pour Rokade. Comme je l'ai dit quand je suis arrivé, j'ai prévu pas mal de chose. Mais mes moyens n'étant pas infinis, j'y vais doucement. Là, je vais déjà commencer par investir dans une forge. Mais pas n'importe laquelle, non. Je veux la meilleure forge de l'île, celle avec les maîtres forgerons. Sachant qu'elles sont toutes dirigées par Odin, c'est lui que je vais voir.

Je suis le cours d'eau jusqu'à arriver devant la bâtisse. Je pousse les portes et me dirige vers le bureau. Comme je suis poli et de bonne humeur, je frappe à la porte. Odin me dit d'entrer, chose que je fais, et m'assois dans le siège réservé aux invités. Après tout, il est encore chez lui pour l'instant, et faire preuve de bonnes manière ne fait jamais de mal.

« Que me vaut ta visite ?
Quand je suis arrivé, j'ai promis aux habitants d'investir mon argent dans l'île pour développer son potentiel. Plus rien ne me gêne aujourd'hui.
Et tu veux racheter cette forge je parie.
Exact. La meilleure de l'île, réputée sur tout le caillou. Quel meilleur investissement ?
Tu as les moyens ?
Plus que tu ne le penses. J'ai des réserves qui me permettent d'acheter cette forge au dessus du prix du marché.
Pardon ?
T'as bien entendu. Je ne suis pas radin quand ça concerne mes projets importants, je mets le prix. Ta forge doit valoir dans les vingt millions je suppose. Plus peut-être à cause des forgerons. Je t'en offre quarante millions.
Quarante ?
Oui. Deux fois le prix que ça vaut. Tu ne l'as pas payé cher quand tu l'a acheté. Toutes les ventes depuis des années t'ont rapporté de l'argent. Et là, je te rachète la forge largement plus que tu n'as dépensé pour l'avoir. C'est tout bénéfice pour toi.
Pourquoi tu la veux ?
Pour développer l'île. Parce que j'ai des projets bien précis qui nécessite l'achat d'une forge et de forgerons. Parce que ce n'est qu'un début pour l'île. Si tu me cèdes cette forge, je te dirais quels sont mes plans. Crois moi, l'île en profitera. Le tourisme va revenir, les pirates de tout South Blue viendront ici, dans ce havre de sécurité, loin de tout chasseur de prime ou marine.
… Quarante millions …
Quarante millions. A prendre ou à laisser. »

Il réfléchit. Ça fait une sacrée somme que je lui propose. Je suis son patron, je pourrait le tuer ou le forcer, mais je ne le fais pas. J'ai besoin de lui encore pour mes projets. Il me demande si j'ai déjà administré une forge. Question à laquelle je réponds non. On sort et on va voir les employés. Odin les rassemble pour que ce soit plus pratique. Pas un ne ronchonne de devoir abandonner son travail en cours.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Dim 4 Sep 2016 - 14:06

« Voici Clotho, vous le connaissez tous puisqu'il a récemment pris le contrôle de l'île. Il souhaite racheter cette forge, et vous avec.
Qu'on soit clair, j'achète votre savoir faire, pas vous. Vous êtes libres de partir si vous voulez. Mais si vous restez, une hausse des salaire est prévue, un meilleur matériel, plus de commandes …
Contre quoi ?
J'ai besoin de quelqu'un pour administrer. Je n'y connais rien niveau forge.
Bleu le fera. Il le fait déjà plus ou moins pour moi.
Ok dac'.
Donc ça ne gêne personne ce rachat et ce changement de patron ? »

Personne ne répond. Cool, un truc de fait. On se serre la main avec Odin pour rendre officiel ça et conclure l'affaire. Je lui donne l'argent dans ma mallette. Il compte, au cas où. Mais oui, il y a bien quarante millions de berrys dedans. On fait un rapide tour des employés où chacun se décrit avec sa spécialité, sa façon de faire … Ils me disent que dans cette forge, ils font de tout. Je leur explique mon projet.

« Ce que je veux, c'est développer Rokade dans une direction précise, la rendre novatrice dans un domaine, l'armement. Mais pas n'importe lequel. Sur Armada, il y a déjà une famille qui s'occupe de tout ce qui souffle ou explose. Fusils, canons, bazookas … On ne va pas les copier, ça ne servirai à rien. Nous, on va développer tout ce qui est armes blanches. Donc les sabres, couteaux, rapières, épées … Mais aussi boucliers et armures. Et d'ici peu de temps, je relancerai le chantier naval avec pour spécialité le carénage. Non pas pour briser la glace, mais pour rendre les navires plus résistants. Voilà comment je vais relancer l'économie de Rokade, avec votre aide. On dit que vous êtes les meilleurs, c'est pour ça que je vous ai choisis. J'ai besoin des meilleurs. Et j'ai besoin d'eux à leur plus haut niveau.

Les gens reviendront à Rokade pour ses innovations, ses inventions, son chantier naval. Non seulement parce qu'on est l'une des rares îles pirates des Blues, mais aussi parce qu'ici, ils pourront vivre leur vie tranquillement et augmenter leur survabilité.

Beau projet. Les sous suivent ?
Ça, c'est mon problème. J'suis ptet pas aussi riche que Satoshi Noriyaki, mais j'ai des sous de côté. Alors, vous suivez ?
… On suit.
Parfait. Alors hop, discutons plus en détail de ce que je souhaite. »

On va dans le bureau pendant qu'Odin quitte les lieux, n'ayant plus rien à faire ici. Je pose mes croquis et dessins sur la table. Les forgerons les prennent, les examinent sous toute les coutures. Il n'y a rien de bien sorcier pour eux. Mais mes demandes les prennent un peu de court. Ils sont habitués à faire des trucs ordinaires. Moi, je leur demande de l'extraordinaire, de la nouveauté, de l'inventivité. Je leur explique les spécificités de chaque création. Si la plupart passe sans soucis, d'autres ont du mal. Je veux totalement abandonner l'idée des armes à feu pour cette forge. Je veux qu'ils se concentrent exclusivement sur les armes blanches, boucliers et armures. Des trucs pour les pirates qui aiment aller au corps à corps et qui veulent survivre plus longtemps que leurs adversaires.

Parce qu'on a beau dire, mais même si c'est moche, une armure ça arrête les balles et coups de sabres. Donc on peut prendre plus de coups, rester en vie plus longtemps et donner plus de coups. Et comme chacun a une morphologie différente de son voisin, je veux des armures légères, moyennes ou lourdes. Mais je veux que la spécialité des armures ici soit celles qui font peur, les armures des ténèbres, comme je les appelle. Des couleurs sombres, des formes démoniaques, une impression de puissance. Des armures capable d'effrayer les plus faible en combat, semant mort, chaos et désolation. Pareil pour les bouclier, je ne veux pas que des trucs ordinaires chiant à mourir. J'en veux des qui surprennent l'adversaire, qui l'hypnotise, qui lui font peur, qui l'empêche de se concentrer. Je veux INNOVER. Pas question de faire comme les autres. Il y a déjà tellement de forges banales dans le monde. Je veux que la mienne devienne incomparable. Donc forcément, j'y mets les moyens.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Dim 4 Sep 2016 - 14:12

Une fois que tout le monde a connaissance de mes projets, de mes volontés, ils me soumettent leurs idées, leur besoins … J'écoute, je prends note pour ne rien oublier, et réponds à leurs questions. Je prends en compte leur conseils quant aux matières à utiliser, à éviter, comment créer ça, quand, dans quelle quantité … Après plus d'une heure de discussion, on est tous d'accord sur la façon de procéder. J'ai laissé carte blanche à Bleu pour qu'il rendre le projet viable. Il va donc aller chercher les matériaux nécessaire, trouver des partenariats … Puis je leur montre mes dernières créations et pensées. Ils sont surpris en voyant les plans à peu près corrects. Ils me demandent si c'est vraiment ce que ça semble être. Je réponds oui, et ils sont étrangement silencieux. Je leur rappelle mes mots d'ordre, innover et inventer. Mes dernières lubies sont capables de changer la donne si correctement crées et utilisées. Ils voient le potentiel pour l'île. Et même pour les marins qui débarquent et n'ont pas envie de se faire tirer comme des lapins. Moi pendant ce temps là, je regarde ma nouvelle acquisition.




L'entrée ne paie pas de mine en blanc comme ça. Mais au moins, ça change de la roche noire habituelle. On repère la boutique de loin du coin. Le panneau est pas trop mal placé. Je plante mon drapeau au dessus, signalant aux gens que ceci est désormais ma boutique, et qu'elle fait parti de l'empire que je veux/vais bâtir. Je rentre à l'intérieur et observe les alentours, chose que je n'avais pas faite jusqu'à lors.




Dès qu'on rentre, on voit des armes disposées partout le long des murs. Même sur ceux du bureau il y a des masses, des boucliers, des épées … Si l'on tourne à gauche, la grande majorité des outils est entreposée sur cette paroi. Qu'il s'agisse de pince, de gants, de marteau ou d'enclumes posées sur le sol, tout est là. Il y a largement de quoi rendre jaloux plus d'un forgeron. En tournant à droite, on voit désormais la forge, même si on l'a senti depuis longtemps. Il fait plus chaud par ici, on trouve donc des tenues adéquates pour s'équiper et avoir moins chaud. Près du foyer, le port de la combinaison est presque une obligation tellement il fait chaud. La rivière est juste à côté et apporte une fraicheur, sans compter qu'elle sert à refroidir les armes quand on les plonge dans l'eau glacée de l'île. Tout est bien pensé dans cette boutique. Je suis content de l'avoir acheté. Je retourne dans le bureau où les discussions sont vives et animées. Chacun donne son point de vue, argumente à coups de poing sur la table. Après un moment, ils tombent d'accord.

« Tout ce que tu demandes est possible. Mais ça va coûter cher.
Ne vous occupez pas du prix, c'est ma partie. Concentrez vous sur ce que je vous ai demandé.
Ok. Les centrales, ça doit revenir à quinze millions de berrys l'unité. Pour les boulets, on estime à 500 000 les boulets explosifs et lourds, 800 000 pour les autres. Ce sont les coûts normaux auxquels tu peux t'attendre par unité. La centrale sera capable de résister aux tirs et coups de sabres sans problème. Mais un canon lui fera mal. Ça n'ira pas très vite vu la masse. Mais la puissance de feu sera énorme. Le temps pour chaque sera d'environ deux semaines à un mois.
… Ok, ça me va. Trouvez ce qu'il faut, achetez les matériels et matières dont vous avez besoin, et commencez la fabrication. Cette île va devenir imprenable d'ici peu, et même un buster call ne nous inquiétera pas. Bonne réunion les gars, j'suis content. »

Je les renvoie à leur boulots respectifs tandis que je réfléchis. Certes, la centrale apporte un boost de défense qui va surprendre les intrus, mais ça coûte cher quand même. Quinze millions l'unité … Je vais raquer. Une chance que je n'en ai pas besoin dans l'immédiat. Bien, tout me semble en place ici. Je peux donc passer à la suite des affaires à régler, la réunion du conseil.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1