AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Les péripéties d'une jeune femme! [Présent]
avatar
Lucy D. Corazon

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: -3
Intégrité: -3

Lun 3 Oct 2016 - 20:59

Lucy avait décidé de se laisser porter par les flots, pourquoi avait-elle fait ça? Allez savoir, une envie soudaine d'aventure! La jeune femme avait passé la matinée à se demander où les vagues, courants et autres éléments météorologiques allaient la mener. Elle comprit bien vite sa destination en sentant un puissant courant d'air se frayer dans les voiles de son petit bateau. Elle ne changea volontairement pas de cap pour se laisser guider vers l'aventure. Le vent était de plus en plus fort, le décor autour d'elle allait très vite changer.

Île en vue!

Elle se hurlait ça à elle-même. En effet, une grand île à la végétation terriblement épaisse se dessinait en face d'elle. Prenant cette vision pour un appel soudain à l'aventure elle développa ses deux bras et leva le menton.

Blue Eyes entre à nouveau en scène!

La demoiselle prit le gouvernail en main et guida correctement son embarcation à un point pour amarrer son navire. Elle comprit bien vite en prenant le long couloir maritime qui traversait l'île que ça n'allait pas être chose aisée. En plus de cela, depuis son entrée dans la mangrove locale elle se sentait observée. Prenant son courage à deux mains elle serra légèrement ses deux pistolets et haussa volontairement la voix.

Bon, assez joué! Qui est là?!

La jeune femme n'eut pas le temps de totalement regarder aux alentours qu'un son strident s'approchait de plus en plus. Prise de panique elle fit une rapide roulade vers l'avant. Le bruit venait d'une lance qui fut jetée à pleine puissance sur elle. Qui et pourquoi lui faisait-on ça? Et finalement, avait-elle bien fait de venir sur cette île qui lui réserve énormément de surprise? Lucy se redressa bien vite et pointa ses deux armes face à elle, se tournant dans toutes les directions pour ne manquer aucun signe qui pourrait la conforter dans son idée qu'elle était suivie depuis le début. Elle aperçut des branches tomber ainsi que des feuilles voler dans sa direction, elle comprit bien vite qu'elle entrait dans un piège tendu par une espèce humaine assez intelligente pour mettre au point des pièges.

Merde! Je suis bloquée si je ne bouge pas!

Elle sauta sur son gouvernail qu'elle tourna dans le sens opposé aux feuilles volantes. Les feuilles étaient venus s'accrocher dans le piège qui était comme une grande et puissante toile d'araignée pouvant bloquer le chemin à des navires de la taille de celui de la jeune pirate. Quand son embarcation fut complètement tournée elle aperçut des petites barques s'avancer vers elle.

Non! Je suis prise des deux côtés.

Elle s'approcha du bord de son navire pour observer les occupants des barques. Ils étaient armés, pistolets, armes blanches et tout ce qui pouvait servir à entraver l'aventure de la jeune pirate. Avait-elle vraiment bien fait de venir ici? Des cris d'hommes résonnèrent dans la jungle, ils sautaient de tout les coins, visant la jeune femme. Elle esquiva comme elle pu les projectiles de ses opposants. En à peine une minute, une dizaine d'hommes étaient montés sur son bateau. Elle recula jusqu'à arriver au bout. Deux hommes lui sautèrent dessus pour commencer à vouloir la mordre. Elle tira une balle dans la jambe de chacun en reculant le plus possible, limite traumatisée par l'esprit cannibale de ses opposants. Elle posa un genou au sol et fit claquer ses deux pistolets vers le bas.

Dam of Leed!

Quand elle appuya sur la gâchette de ses deux pistolets, une véritable vague de balles fondit sur ses ennemis qui reçurent tout d'un coup. À peine le temps de se remettre de ses émotions qu'une autre vague d'ennemi monta sur l'embarcation, ils poussèrent leurs "alliés" par dessus bord et sortirent leurs épées pour fondre tous ensembles sur une même cible, Lucy! La demoiselle sauta sur l'avant de son bateau et fit un grand saut pour arriver derrière ses ennemis, effectuer une roulade avec assez de force pour foncer vers la porte de sa cabine.

Mais ... où suis-je arrivée?! Je vais mourir si je ne fais rien!

La porte derrière elle fut défoncée à grand coups de pieds, faisant sursauter au même moment la jeune femme qui évita quelques coups d'épées avant d'en prendre un violent qui manqua de traverser son épaule si elle ne s'était pas jetée en arrière.

Mais arrêtez! Je ne vous veux pas de mal, je suis arrivée totalement au hasard!

Elle fut forcée de recharger rapidement une de ses armes, elle tira deux balles qui touchèrent fatalement deux ennemis à la tête qui tombèrent, raide mort! Leurs compagnons se dépêchèrent de les jeter par dessus bord. Ils ne s'inquiétaient donc pas de qui étaient mort, des cannibales sans fois ni lois? Lucy fut assommé par un gros homme, apparemment leur chef qui détruisit l'intégralité de la cabine avec un léger explosif.

Pour...quoi?

Elle ne prononça rien de plus et écouta simplement ce qu'elle pu entendre avant de tomber dans les vapes. Leur chef prononça quelque chose d'assez important pour la survie de Lucy.

C'est la seconde fois cette semaine, après ce mec rebelle on se tape une gonzesse qui réduit bien nos effectifs à cause de ses foutus flingues! Qu'on la foute en taule avec l'autre couillon, de toute façon on leur réserve le même sort. Personne n'entre dans notre mangrove sans notre autorisation! Bwahahahah je suis si super que personne ne me résiste!

La jeune femme se sentit juste soulevée avant de perdre le contrôle de son conscient, elle tomba bien rapidement dans les bras de Morphée.
avatar
Lucy D. Corazon

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: -3
Intégrité: -3

Dim 9 Oct 2016 - 14:26

Réveil plutôt difficile pour Lucy qui est toute engourdie et n'ose pas bouger dès qu'elle s'aperçoit que ses mains sont attachées entre elles par des menottes très résistantes. Elle roule sur le côté et se cogne à quelque chose, ou plutôt quelqu'un qui pousse un léger gémissement. Lucy se raidit immédiatement et se colle au mur en observant l'homme qu'elle venait de semi-réveiller. Il ouvrit lentement les yeux et se posa à côté de la demoiselle qu'il ne regardait pas dans les yeux.

T'es comme eux?

Lucy poussa sur ses jambes dévoilant sa longue chevelure rousse qui ondulait jusqu'au milieu de son dos.

Non absolument pas! Et je ne sais pas pourquoi ils m'ont capturée! Je suis venue ici avec mon petit bateau pour essayer de trouver de quoi me nourrir et arriver à rejoindre Grand Line le plus rapidement possible!

Les paroles de la jeune femme semblait faire tiquer l'homme encore adossé au mur qui releva ses dires d'un simple sourire. Il n'eut pas le temps de rajouter ne serait-ce qu'une seule phrase que des bruits de pas résonnaient dans le couloir menant à leur prison. Un homme simplement vêtu d'un tissu accroché à sa ceinture se tenait face à eux. Il agita des clés et les posa sur une table éclairé par une lampe à huile. Il partit s'asseoir de l'autre côté de cette table, de façon à avoir ses détenus en face. Commençant à somnoler il pencha sa tête en arrière et entre-ouvrit la bouche. Le mystérieux homme dans la cellule se leva et fit tomber les liens qui lui tiraillaient les poignets.

Enfin libre ...

Lucy écarquilla les yeux, il avait réussi à se libérer alors qu'elle sentait d'imposants liens accrochés à ses poignets?!

Attend! Comment tu as fais? Ces liens sont beaucoup trop résistants!

Le beau brun ramassa ses liens qui n'étaient que de vulgaires cordes. Il afficha un large sourire avant de jeter un regard en arrière, le garde dormait toujours. Il aperçut son arme mit dans un carton avec les deux pistolets de sa compagne de cellule.

Ils m'ont capturé sur place avec des cordes et m'ont jeté en cellule, ils sont idiots. Ces deux pistolets, ce sont les tiens?

Oui, tu pourrais arriver à les attraper?

Ouais, je suis fin mon bras pourra attraper le carton! Mais, qui es-tu sérieusement pour vouloir rejoindre Grand Line et posséder de telles armes?

Lucy tourna sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, ce jeune homme pourrait très bien être un envoyé de la Marine pour enquêter sur cette île et les mystères qui l'entoure. D'après certaines légendes un grand secret serait protégé par une nation d'indigènes ne quittant pas l'île et étant très peu sociable. Blue Eyes s'en était souvenu au moment où elle les combattaient, Lila lui en avait déjà parlé durant un entraînement.

Je veux juste mes armes et de l'aide pour me défaire de mes liens.

Je n'ai aucune raison de t'aider, imaginons que tu veuilles t'en prendre à moi après.

La jeune femme fit la mou et gonfla ses joues comme une enfant tout en remontant ses genoux face à elle pour bouder. Le jeune homme ramena le carton jusqu'en face de lui et sortit un bâton bleu détachable en trois fois ainsi que les pistolets de Lucy. La jeune fille resta bloqué un moment sur la façon dont allait agir son compagnon de cellule pour ramasser le trousseau permettant de détacher les liens de Lucy et d'ouvrir la porte.

Mise en place de la cible, précision du tir opérationnel. But, ne pas toucher le gardien et ramener les clés. Cyclone Tempo!

Le compagnon de cellule de Lucy lança son arme qu'il avait séparé en deux bâtons pour les accrocher l'un sur l'autre pour former un "X". L'arme tourna sur elle-même et fonça vers le trousseau. Attrapé! La force du retour augmenta la rotation de l'arme balançant le trousseau entre les barreaux de la cellule pour foncer droit dans la tête de Lucy qui roula sur la droite pour éviter d'avoir une jolie marque. Le bâton se cogna contre les barreaux et roula jusqu'à sous la table.

Parfait!

L'homme reprit les clés et ouvrit les barreaux, il retira l'intégralité des clés du trousseau et en laissa juste une à Lucy à côté d'elle.

Je te laisse te débrouiller mademoiselle. Klein, n'oublie pas ce prénom il pourra t'être utile si tu arrives à sortir d'ici.

La jeune femme ne put sortir aucun son de sa bouche, cet homme avait du toupet de s'en aller comme ça. Il claqua volontairement la porte faisant sursauter le garde.

Putain mais quel enfoiré!

Lucy attrapa ses deux pistolets avec ses pieds qu'elle cacha sous sa longue cape blanche. Elle avait aussi eut le temps de récupérer la clé. Le garde souffla dans une grande cornemuse, alertant une bonne partie de l'île qu'un des deux détenus s'était enfuis. Il s'approcha rapidement de Lucy et l'attrapa par le col, la jeune femme tourna sa tête vers la droite pour éviter de sentir son haleine putride. Elle eut un sourire annonciateur de victoire quand elle entendit le verrou de ses menottes se dé-clipser. Les lourds liens tombèrent au sol. Le garde poussa un plus grand cri en insultant la jeune femme, il s'apprêtait à la frapper quand Lucy lui donna un violent coup de pied entre les jambes pour faire une magnifique roue et attraper ses armes en même temps. Elle tira deux munitions dans la tête de l'homme qui tomba au sol, mort.

Tu ne m'as pas laissé le choix, je n'ai aucunes autres munitions sur moi et tu ne m'aurais pas laissé sortir.

La jeune pirate rangea ses armes et se frotta les poignets, elle mit les menottes à l'homme mort et le cacha dans l'ombre de la cellule pour faire croire qu'il restait le dernier détenu aux autres hommes étant à la recherche du mystérieux Klein.

Je dois retrouver ce Klein, son arme m'intéresse j'en ai déjà entendu parler, c'est un climat-tact! Et il le maîtrise terriblement bien!

Lucy ouvrit la porte du rez de chaussée et monta les marches deux à deux pour aller au plus vite.
avatar
Lucy D. Corazon

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: -3
Intégrité: -3

Dim 23 Oct 2016 - 14:02

Lucy défonça la porte pour découvrir une grande prison totalement sauvage. Des arbres poussaient de partout, des lianes et des ronces recouvraient la presque intégralité des bâtiments de la prison. La jeune femme fit une roulade rapide pour se cacher derrière un dépôt de cartons assez abondant. Elle aperçut un groupe de gardes, aussi peu vêtu que celui qui devait s'occuper de la surveillance de la prison, entrer dans le sous-sol de la prison.

Je dois m'en aller au plus vite d'ici. Ils vont annoncer que je me suis aussi échappée.

Lucy attacha ses cheveux en queue de cheval et se mêla à la foules de combattants qui se rassemblait pour pouvoir atteindre les grandes portes pour quitter la prison. Il y avait deux dangereux rôdeurs à l'intérieur. Lucy sentit une main lui prendre assez violemment le bras. Elle sursauta et afficha presque un sourire moqueur en voyant son ancien compagnon de cellule vêtu seulement d'un tissu accroché à ses hanches. Il portait discrètement un sac noir assez rempli sur son épaule droite. Il colla Lucy à lui en lui faisant baisser la tête.

Fais toi toute petite! Ils vont nous chercher partout sur l'île.

Une fois l'enceinte de prison quitté le duo se mit à piquer un sprint à travers les arbres et autres buissons qui entaillaient les bras de Lucy à cause de ses manches relevées. Klein était aussi bien tailladé au vue de sa très légère tenue. Une fois caché derrière des buissons il s'empressa de revêtir la même tenue qu'il avait quand il était en prison avec la jeune tireuse. Il accrocha ses trois bâtons bleus au niveau de ses cuisses. Sa longue cape les cachaient sans problèmes. Lucy quant à elle retira sa cape qu'elle fit entrer dans le sac de Klein.

Excuse moi j'ai perdu toutes mes affaires, ils m'ont volés mon bateau et je n'ai rien d'autre que mes pistolets avec très peu de munitions.

Hm, tu es une pirate?

Oui, monsieur Klein!

Nous n'aurons pas de différent alors mademoiselle, je suis aussi un pirate.

Lucy n'eut pas le temps de rajouter quelque chose que des cris résonnaient déjà dans toute la foret. Ils étaient à leur recherches. Lucy commença à charger son pistolet, Klein se mit devant elle et fit tourner un seul de ses bâtons très rapidement pour libérer un grand nombre de bulles bleues.

Fog Tempo!

La chaleur très pesante venant de la foret combinée au grand nombre de bulles froides du climat-tact de Klein venait de créer un épais brouillard qui allait compliquer les poursuites des indigènes. Les deux pirates coururent le plus vite possible vers les côtes, Klein suivait Lucy qui semblait décidé à vouloir retrouver son petit bateau.

Ton arme est vraiment particulière.

C'est un climat-tact, je suis navigateur, je contrôle la météo mademoiselle.

Lucy afficha un sourire, cet homme ... commençait véritablement à l'intéresser! Ils continuaient tous les deux de courir à travers la foret, elle était dense et la visibilité était assez mauvaise. Aucun moyen de dégager le passage avec une arme tranchante. Quelques fois quand ce fut possible, Klein balançait le même coup que dans la prison pour donner un peu plus de luminosité au chemin qu'ils empruntaient. Autant dire que ce duo pouvait être des plus intéressant. La jeune femme remarqua qu'une baie n'était pas très loin. Elle aperçut la coque de son navire puis la voile. Elle poussa Klein et tapa un sprint la faisant sauter hors de la dense jungle qu'ils venaient de passer. Klein la suivit et se fit clouer au sol par Lucy qui mit son index devant sa bouche pour lui dire de se taire.

Il y a au moins une dizaine d'homme qui garde mon navire et il doit encore y en avoir à l'intérieur. Tu peux faire quelque chose d'ici avec ton bâton magique?

Climat-tact mademoiselle. Et oui, d'ici je pense pouvoir lancer mon cyclone tempo pour les occuper, il faudrait que vous fonciez et que vous fassiez l'appât pendant que je me cacherai dans un buisson à côté de vous pour avoir le temps de mettre au moins une attaque qui devrait tous les mettre K.O si vous arrivez à les rassembler.  

Lucy hocha juste la tête et sauta hors de leur cachette en pointant ses deux pistolets sur la dizaine d'hommes en face d'elle. Ils étaient tous armés d'une unique lance avec un bouclier fait de bois. Ils se précipitèrent vers la jeune femme en hurlant "prisonnière". Bien, ils n'étaient pas idiot c'est déjà un bon point. Lucy pointa ses pistolets sur deux hommes qui s'approchaient, ils commencèrent à courir en faisant des détours pour éviter que la pirate ne les touche, vraiment pas si idiots que ça. Klein alla se mettre dans les buissons à côté du bateau et commença à préparer l'offensive. Il fit tourner ses deux bâtons créant des bulles de chaleurs et de fraîcheurs qui s'élevèrent et s'assemblèrent juste au dessus du groupe qui pointait Lucy avec leurs lances. Une fois le nuage bien crée la demoiselle roula à sa droite et piqua un sprint jusqu'au buisson. Là, les indigènes s'arrêtèrent en regardant la direction que pointait la demoiselle avec son index et un sourire en coin. Un nuage noir était juste au dessus d'eux. Klein sortit du buisson et lança une bulle de foudre jusqu'au nuage créant un puissant orage qui foudroya l'intégralité du groupe ennemi.

Thunderbolt Tempo!

Il afficha un large sourire et resta bien quelques secondes à se tenir comme un héros avec les mains sur les hanches.

Tu es vraiment très impressionnant! Assez discuté, on monte, je recharge mes pistolets et je reprend la barre!

Je seras contraint de vous laisser ici mademoiselle.

Non, tu montes!

Klein n'ajouta rien et hocha juste la tête. Dans les moments où Lucy voulait quelque chose, il avait très bien compris qu'il ne fallait pas vouloir le contraire. Une échelle avait été dépliée pour permettre de monter et descendre du bateau à volonté. La jeune femme monta rapidement et se précipita dans sa chambre sans faire de bruit, il semblait n'y avoir personne ici. Elle récupéra sa cape ainsi que ses divers poches toujours remplis de munitions. Elle sortit de sa chambre en tapant fort du pied, Klein écarquilla les yeux, elle semblait maintenant si sûre d'elle avec ses munitions sur elle. Elle rechargea ses deux pistolets et les pointa vers la porte de la cuisine, le seul endroit où les derniers indigènes devraient être. Ils sortirent tous en trombe en défonçant la porte et en hurlant.

Je vais vous buter! Déjà pour m'avoir capturé et pour avoir détruit ma porte!

Un léger halo bleu entoura Lucy, il se dissipa en quelques secondes dès qu'elle souffla un grand coup. Klein resta sur le côté, étonné de ce qui venait de se passer. Elle chargea son pistolet et tira une première munition pointée vers le sol.

Light Bullet!

La balle s'éclata au sol propageant une lumière intense. Lucy tira une seconde balle.

Explose!

La bille explosa repoussant deux ennemis par dessus bord, la chute dû leur être fatale. Il ne restait plus que deux ennemis. Ils avaient d'ailleurs recouvrés la vue. Klein se mit devant Lucy et bloqua l'assaut d'un ennemi avec son bâton. Il le désassembla en trois parties et fit tourner son bâton de foudre pour asséner un coup foudroyant à un ennemi qu'il poussa hors du bateau. Profitant du regard perdu du dernier ennemi Lucy laissa Klein l'attaquer au corps à corps, il ne faisait que parer ses attaques avec son bâton. La tireuse restait en arrière pour charger un tir.

Bouge! Blood Bullet!

La balle vint transpercer le crâne du pauvre ennemi qui cracha un filet de sang avant de tomber hors du bateau. Klein rangea ses armes et se claqua les mains comme pour signifier qu'ils venaient de régler un problème. Des arbres tombaient sur leur droite, une immense troupe d'indigènes avait entendu l'orage qu'avait provoqué Klein avec son attaque, il fallait partir le plus rapidement possible.

Klein! Tu peux lever l'ancre s'il te plaît?

Hein? Je ne vais pas quitter cet îlot avec vous mademoiselle, je ne pourrais ...

Mais arrête de parler pour rien! Tu crois qu'on a le temps? S'il te plaît! Et puis, je ne compte pas quitter cette île maintenant, une connaissance m'en a dit des légendes dessus. Tu es navigateur?

Ouais, je me débrouille très bien. L'ancre est levée! Au vu du sens du courant, on peut quitter l'île ... en faisant demi-tour! C'est parfait pour votre plan, on va tout droit et on s'enfoncera encore plus dans la forêt.

Déplie les voiles, direction le centre de l'île!

Klein déplia rapidement les voiles, des lances vinrent se planter dans le mat du petit bateau. Lucy commença à s'inquiéter de l'état de leur embarcation. Il fallait que le vent les guide. Pour accélérer un peu tout ça, monsieur le magicien lança son cyclone tempo dans les voiles pour lui donner un coup d'accélération. Ce qui permit d'esquiver plusieurs lances ennemies.

Par pitié Klein, j'ai un prénom, pour des compagnons de route je trouve ça pas assez familier que tu m'appelles mademoiselle.

Compagnon de route?

Tu ne veux pas être mon navigateur?

Si, bien sûr que si Lucy!
avatar
Lucy D. Corazon

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: -3
Intégrité: -3

Lun 24 Oct 2016 - 15:21

Le vent s'engouffrait dorénavant correctement dans les voiles déplié de la petite embarcation qui était chargeait d'emmener Lucy et Klein jusqu'au centre de l'île. La demoiselle s'était placé à l'avant du navire pour regarder la direction qu'ils prenaient. La barre était situé à l'extérieur juste à côté de la demoiselle, Klein la maintenait fermement et guidait leur embarcation.

Lucy, explique moi pourquoi le centre de cette île t'attire autant?

La demoiselle posa ses coudes sur le rebord de son bateau avant de mettre sa belle chevelure rousse par dessus son épaule gauche.

D'après certaines légendes il semblerait qu'il y ait Temple maudit.

Ahah, ce sont des légendes tu viens de le dire.

Une lance vint couper leur petite discussion en venant se planter dans le sol du navire en passant à quelques centimètres du beau visage de Miss Blue Eyes. Elle sortit immédiatement ses deux pistolets en pliant les genoux pour être caché de tout tirs ennemis. Klein fit tourner son bâton climatique. Une lance vint le transpercer au moment où il allait parler à Lucy.

KLEIN!

La demoiselle n'eut pas le temps de sauter sur lui pour le cacher des autres tirs qu'il ... disparu, laissant la lance se planter contre le sol. Il réapparut juste à côté de Lucy.

Mirage Tempo!

Lucy se retourna lentement en faisant une tête légèrement énervée.

Ne joue plus à ça, tu m'as fait peur!

Les tirs ne faiblissaient pas pour autant, ils tiraient de façon à toucher des endroits stratégiques sur le navire, voile, mat, barre et coque, tout était prit pour cible. Lucy se releva et pointa ses pistolets vers la mangrove qui leur faisait face.

Je ne peux pas rester comme ça, ou d'ici dix minutes on aura plus de quoi se déplacer d'île en île! Klein, on défonce tout!

Je prend la barre, appelle moi quand tu auras besoin de mon aide.

Klein commença à bouger la barre pour se guider et reprendre un peu le contrôler du navire. La lance qui s'était planté dedans l'avait hautement fragilisée et dès que le jeune homme voulu la bouger elle se craqua et fut coupée en deux.

Merde non! Lucy, la barre est pétée!

Tss! Ils font chier!

La demoiselle monta carrément sur le rebord de son navire, à la vue de tous ses ennemis, ils pouvaient largement la tuer.

T'as un truc pour éviter qu'ils me voient le temps que je me prépare?

Fog Tempo!

Le jeune homme balança énormément de bulles de fraîcheurs pour qu'elles fassent effet brouillard avec la chaleur ambiante qui était assez lourde. Des lances sortirent du brouillard, ils essayaient bien de toucher Lucy mais ils loupaient chaque tirs. Elle posa un genoux au sol et pointa ses deux pistolets vers le ciel.

Hail of Bullets!

Elle tira toutes ses munitions vers le ciel au dessus de la foret visible en face d'elle. Seulement deux secondes après, des bruits de douleurs, des hurlements prirent place dans cette foret cachée par le brouillard de Klein.

On ne pourra pas avancer plus loin sans barre ... ce navire est fichu.

Lucy sauta gracieusement du rebord et prit un gros sac dans sa chambre qu'elle remplit assez abondamment.

Prend tout ce dont tu as besoin, on quitte ce bateau et on va en chercher un nouveau, après bien sûr être allé au centre de l'île.

Ahah, tu es têtue, même si des indigènes seraient prêt à nous tuer tu ne veux pas abandonner?

C'est bien, tu commences à me cerner.

Le brouillard qu'avait lancé Klein était en train de se dissiper, la demoiselle pressa le pas et quitta la première sa petite embarcation qui l'avait mené d'îles en îles. Elle lui fit un dernier au revoir en faisant un clin d’œil. Klein ouvrit le passage en poussant les obstacles sur le chemin avec son Cyclone Tempo. En arrière, les indigènes montèrent sur le navire pour piller ce qui restait, tables, chaises etc. Des cris se manifestaient de part et d'autre de la foret.

Ils sont à notre recherche ... ne t'arrête pas de courir, le centre de l'île est encore vers le Nord.

Lucy suivait les indications de Klein le plus calmement possible, il ne fallait pas qu'elle se fasse repérer. Cette tribu semblait vouloir tuer quiconque pénètre leurs territoires. Klein et Lucy avaient déjà survécu à leur capture une première fois en quittant la prison. Puis une seconde fois lors de l'attaque du navire quelques minutes auparavant. La demoiselle sursauta en voyant devant eux un gigantesque monstre, derrière lui, des stèles.

La véritable histoire est là! Juste derrière lui!

Je m'occupe du troll, Klein essai d'atteindre la stèle!

La demoiselle chargea ses deux pistolets en évita un coup d'épée. Le monstre mesurait facilement deux mètres et demi. Il tenait dans sa main droite une épée à double pointe et dans la main gauche une épée grandement dentelée. Lucy tira une bille explosive dans son œil, le Troll de tordit de douleur avant de se relever et de pousser un hurlement qui poussa la jeune femme au sol. L’œil en sang, il frappait partout avec ses deux armes. Il donna un coup du dos de la lame à Klein qui fut envoyé directement sur la stèle. Il cracha quelques gouttes de sang en reprenant sa respiration.

Klein!

Lucy voulut le rejoindre qu'une pointe de l'épée à double pointes vint lui transpercer l'épaule. Elle sentit une sensation de froid extrême dans tout son bras. Elle tomba les deux genoux au sol en se tenant l'épaule. Le sang coulait abondamment. Elle commençait à voir flou, jamais elle n'avait ressenti ce genre de douleur. Le troll partit en direction de Klein et l'écrasa de tout son poids, enfin c'était ce qu'il croyait faire, puisque le vrai était à côté de Lucy en train de l'aider à se relever.

Mirage Tempo! Il va nous chercher maintenant, je n'aurais jamais le temps de créer un brouillard.

Lucy serra les dents pour saisir son pistolet et mettre une munition à l'intérieur qu'elle tira aux pieds du Troll.

Fog Bullet...

Elle eut du mal à parler sans pousser des gémissements signe d'une grande douleur. Klein l'emmena derrière un grand arbre pour lui administrer les meilleurs soins qu'il pu faire.

Tu es ... médecin aussi?

Ahah je m'y connais oui! Ne bouge pas ta blessure n'est pas fermée mais le sang ne coule plus si abondamment.

La jeune femme sentit une légère piqûre quand Klein lui administra un liquide qui allait lui faire passer la douleur. Il prit un coton, l'imbiba d'un puissant désinfectant.

Lucy, je vais juste te demander de ne pas hurler ... même si je t'ai injecté une forte dose d'anti-douleur ce que je vais faire là risque de ... picoter.

Il posa rapidement le coton sur la plaie, Lucy sentit comme un milliard d'aiguilles éclore dans son épaule. Elle lâcha quelques larmes en commençant à perdre connaissance. Klein enfonça plus profondément le coton pour la maintenir éveiller.

Bordel ça fait maaaaal!

Ne tombe pas dans les pommes tu pourrais te sentir très mal à ton réveil.

Tout s'était passé si vite que Klein n'a pu retenir que deux mots de la stèle. Il attendit que Lucy récupère un peu pour prévoir quelque chose.

Lucy ... tu vas un peu mieux?

La douleur est toujours présente, le monstre est toujours là?

Klein remarquait même qu'il s'était assis bien devant la stèle en ayant placé ses deux armes de part et d'autre de cette dernière. Il fallait réfléchir à un plan pour y accéder. Lucy commença à s'inquiéter en voyant le visage de son navigateur s'assombrir.

Quoi?!

Il a été rejoint par des indigènes.

design du monstre:
 
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1