AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le bois adore la poudre

avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Sam 8 Oct 2016 - 14:34

De la patrouille sur terre, à la patrouille en mer. On peut dire que je gravissais vraiment bien les échelons. Pour ma première virée aujourd’hui en tant que patrouilleur de l’eau, je n’aurai que le deuxième rôle le plus important abord, montrant à quel point j’étais proche de prendre le contrôle, raison de plus de fournir des efforts maximales et obtenir la seule promotion qui me manquait et enfin ne plus avoir à obéir aux ordres de cette taré aux cheveux multicolores avec un excès d’énergisant dans le sang. Sérieux, elle était vraiment trop infatigable. À quoi aurait ressemblée la Marine si tout le monde était aussi hyperactif.

Il était temps de partir. Nous quittâmes les quais à bord d’une caravelle de la marine, accompagnée d’une quarantaine d’hommes. Ils étaient là au cas où, on n'est jamais sur de ce sur quoi on va tomber, mais ce qui est sur c’est que peu importent sur quoi tu tomberas, tu auras besoin d’hommes, la mer c’est pour les grands. Le navire gagnait peu à peu en vitesse et la terre ferme disparaissaient derrière nous au fur et à mesure que nous prenions le large et le lieutenant Kuzuryu était sur tous les fronts. Tu fous quoi Blériot……. Ça dort par ici ? ...... On va pas assez vite……. Du nerf….. On pisse pas dans l’eau ! …..

-  Ed', arrête de tirer au flanc, j't'ai pas foutu là pour que tu te la coule douce !
- Non mais ho. Observe plutôt l'entourage et trouve nous des trucs suspects.

Répondis-je à Ryuko, assis en tailleur à l’avant du bateau, croisant mes bras et tendant mes lèvres comme un gamin en pleine bourde. Depuis son affectation au G-2, nous ne cessions de chamailler matin et soir, mais ce n’était qu’un témoignage de la bonne entente qui régnait entre nous. Ce n’est pas tous les jours qu’on trouvait des personnes encore pleines de joie de vivre au sein des forces de la marine et j’ai eu la chance d’avoir de suite deux supérieures super génial, après le lieutenant Will qui vogue à présent sur les mers, je suis assigné pour un temps au service de Ryuko Kuzuryu et tous les deux se sont montré super cool envers moi, tout ce qu’un Marin peut demander.

Le vent nous souriait à pleines dents alors que les deux mats de la caravelle étaient lâchés, nous procurant une vitesse de déplacement fabuleuse, encore que le bateau ne fut pas énormément chargé nous permettant de naviguer à plein gaz. Le lieutenant commandant de bord jouait son rôle à merveille ne laissant aucune place à la flemmardise à bord, tandis que je restais à l’avant du bateau en guetteur un télescope en main, ne laissant aucun détail au hasard. Je ne pouvais me permettre de faillir dans une mission de routine comme celle-ci.

La caravelle de la marine fendait l’océan sous sa coque pour emmener ses passagers toujours plus loin. Une autre bonne nouvel pour nous était que la mer était très calme, nous facilitant ainsi la navigation. Un trait de sueur froide me traversa la tempe lorsque que je m’imaginais traverser une mer agitée à bord d’une caravelle dirigée par Kuzu. Tout se passait super bien depuis le début de la croisière, lorsque du bout de mon télescope, j’aperçus quelque chose d’intriguant. Me mettant lentement debout en prenant appui sur le télescope, je ramenais celui-ci à mon œil et ce qui n’était plus tôt qu’une ombre masquée derrière la brume, commençait peu à peu à prendre forme alors que notre navire se rapprochait à toute allure. Ma réaction fit que le lieutenant à bord s’approcha de moi.

- Ça va Ed' ?.

Sans dire un mot, je lui passais le télescope.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Ryuko Kuzuryu
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 1105
Popularité: 25
Intégrité: 25

Dim 9 Oct 2016 - 23:21

- Au boulot, bandes de troufions ! Si je m’aperçois que nous perdons en vitesse sans que le vent en soit la cause, vous aurez de mes nouvelles !

Ce que je me pouvais plaire dans ce rôle de chef de bateau, c’est mieux que tout ce que j’avais pu m’imaginer auparavant ! Imaginez, une bande de soldats ayant passé plusieurs années de leurs vies à s’entraîner pour arriver à leur grade de matelot ou  de caporal, obligés d’écouter au doigt et à l’œil à une fille avec une bien trop grande gueule de leur point de vue, ça fait une jolie vue non ? Encore plus lorsque l’on a soi-même connu cette vie de larbin il y a quelques années, obligée à faire les tâches les plus vaches et les plus compliquées pour éviter à un connard hautain de devoir bouger de la chaise dans laquelle il avait passé tellement de temps que la marque de son fessier s’était imprimée dans le cuir. Bien sûr, je pourrais avoir un comportement mature et me dire que justement, vu que j’ai connu cela, je devrais être un peu plus laxiste avec ces pauvres gars (d’ailleurs pourquoi il n’y a pas une jolie minette dans le lot en dehors de ma mécano rousse préférée ?) mais non. Parce que ce serait leur apprendre à tirer au flanc et à perdre des chances d’atteindre les grades supérieurs. Donc au contraire, je leur apprends à faire le meilleur boulot possible, surtout que j’ai promis que je ferais des louanges auprès de mon supérieur pour les cinq qui auront fait le meilleur boulot, ce qui promet des chances de réussite à ceux qui s’en donneront réellement la peine. Et visiblement, même si j’adore ce gamin, Edward est mal barré pour que je lui accorde ce privilège. J’ai l’impression qu’il tire au flanc depuis tout à l’heure à la barre, regardant la mer sans vraiment y prêter attention. Je suis tentée de lui mettre un coup de pied au derche pour qu’il finisse à l’eau mais ce n’est pas vraiment le moment, vu que l’on est à la poursuite d’un bateau de pirate.  

En parlant du blondinet, voilà qu’il se met à lorgner bizarrement dans sa longue-vue. Lui prenant des mains après qu’il me l’ait tendu, il me faut quelques secondes, le temps qu’il m’indique clairement où est le problème, pour voir ce qui a attiré son attention : un bateau au loin ornant un pavillon noir, semblant se diriger vers une petite île non loin d’ici. Rendant l’outil à son propriétaire, je viens me placer, si ce n’est me jeter, sur la rambarde derrière-moi, de façon à pouvoir obtenir l’attention de tous les soldats sans problème.

- Soldats, navire repéré ! Ils sont bien moins rapides que nous, nous serons à leur portée d’ici peu de temps ! Armez nos canons et préparez le matériel nécessaire à l’abordage ! Nous devons attaquer les premiers et être prêt à riposter dans tous les cas ! Des questions ?

La seule réponse à laquelle j’ai droit est le bruit des flots secoués par le navire, ce qui n’est pas pour me déplaire. La quarantaine d’hommes sous mon commandement ne se font pas prier et se mettent immédiatement à mettre en œuvre les différentes manœuvres qu’on leurs avaient appris durant leur formation.

- Ed’, dès qu’on est à portée, tu me préviens, je compte sur toi !


Dernière édition par Ryuko Kuzuryu le Sam 22 Oct 2016 - 0:52, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14304-bang-bang-test-rp-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t14416-bim-bam-boum
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Lun 10 Oct 2016 - 19:46

- Soldats, navire repéré ! Ils sont bien moins rapides que nous, nous serons à leur portée d’ici peu de temps ! Armez nos canons et préparez le matériel nécessaire à l’abordage ! Nous devons attaquer les premiers et être prêt à riposter dans tous les cas ! Des questions ?

     Heeeiiin ! Attaquer les premiers alors qu’on ne sait même pas encore à qui nous avons à faire, venant de Kuzu, c’est vraiment à se demander si je devais vraiment en prendre de la graine parce que si j’étais à bord, c’était avant tout pour ça. En même temps, se promener avec un jolly Roger tout noir, ce n’est pas de coutume.

Portée par le vent, notre caravelle continuait de fendre l’air à toute allure à la poursuite du navire suspect qui semblait peiner face à notre vitesse. Je continuais dans mon rôle de guetteur, je devais tenir Kuzu informé et surtout lui signaler quand nous serions assez près pour faire feu. Si nous ne voulions pas qu’ils tirent avant nous, nous avions intérêt à ouvrir le feu très tôt, donc dès que je sentis que nous étions assez proches pour que nos boulets fassent le trajet de la bouche des mortiers jusqu’au navire pirate.

- Il sont dans la ligne.
- OUVREZ LE FEU VERS L’AVANT.
*boum*…….*boum*……..*boum*

L’équipage ne se fit pas prier pour ouvrir le feu et après quelques tirs, je me dis finalement que ce n’était peut-être pas une si bonne idée de tirer aussi tôt, déjà que les gars tiraient aussi mal que ma grand-mère, avec notre seul mortier avant ça corsait encore les choses. Hyperactive comme elle est, kuzurya alla elle-même tirer les oreilles aux canonniers pour qu’ils se ressaisissent un peu et nous sortent quelques bons tirs. On peux dire qu’elle si connaissait mobiliser les troupes, à peine quelques minutes après son intervention, un premier de nos tirs alla fracasser le bout d’un des mâts de la cible, mais on se réveillait décidément un peu trop tard.

*Fiiiiiieeeeeeeeeuuuuuuuuwwwww*

Je vis un premier canon pirate foncer dans ma direction. Détallant comme un lapin, je sautais de la proue pour atterrir directement sur le pont principale. Je pensais que ça aurait fait plus mal que ça. Heureusement, le tir était trop puissant, ou alors ils n’avaient pas tenu compte de notre vitesse. Le canon traversa le long du navire, et alla s’écraser dans la mer à l’arrière.

- BON SANG ON FOUT QUOI KUZU, JE VEUX PAS CREVER MOI.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Ryuko Kuzuryu
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 1105
Popularité: 25
Intégrité: 25

Dim 16 Oct 2016 - 0:14

- La ferme Ghattle ! On t’a assigné un poste il me semble, non ? Alors tu retournes à ta place sans faire d’histoires et tu nous tiens informés de la situation, compris ?! J’te jure, un petit boulet et v’là que ses couilles lui remontent dans la gorge.

Vice-lieutenante de choc, mon alliée la plus fidèle et surtout ma meilleure amie, Lana vient de débarquer sur le pont, reportant comme à son habitude son stress sur le premier venu, c’est-à-dire le petit blondinet qui n’en demande pas plus pour repartir illico à sa place, ne souhaitant pas se prendre la clé géante de la mécano dans la caboche. Visiblement, cette première bataille en mer le prend légèrement au dépourvu, ça se comprend, mais on n’a pas vraiment le temps pour gérer ses problèmes émotionnels, la bataille a déjà commencée.

- Qu’est-ce que tu faisais depuis tout ce temps ?
- J’préparais une petite surprise avec deux trois de nos hommes pour nos ennemis, tu verras ça tout à l’heure. Pour le moment, j’vais aider au mortier, continue à motiver les troupes de ton côté !
- Ça marche. Estalère, dirige le navire directement vers l’ennemi, on va les aborder ! Al’, tu m’alertes au moindre problème et tu te prépares à l’assaut ! Rik, Nick et Vik, vous préparez les grappins, vous avez deux minutes !

Sans attendre, tous ceux appelés partent accomplir leurs tâches respectives, conscients de l’importance de chacune de ces actions. C’est fou à quel point ce que certains tire-au-flanc deviennent monstrueusement efficaces dès qu’ils sont sous le coup du stress, on ne dirait plus les mêmes hommes, surtout le petit trio appelé plus tôt qui a tenté de louper une partie de l’entraînement ce matin en inventant une sévère diarrhée causé par du jus pas frais au petit-dèj’. Ce qu’est rigolo c’est que c’est maintenant qu’ils sont vraiment à deux doigts de se chier dessus qu’ils sont plus actifs que jamais.

Et là, boum ! Un boulet qui vient s’écraser sur le pont et qui transperce le sol juste à mes côtés, passant tout près de mon pied, ce n’est pas passé loin. C’est qu’ils visent mieux que nous les enfoirés, on a intérêt à accélérer un peu si l’on ne veut pas se faire couler !

- Allez les gars, donnez tout ce que vous avez si vous ne voulez pas qu’on finisse au fond de-
- Allez les gars, on va leur balancer la surprise qu’on leur a concocté !

Coupée par Lana dans mes directives, je vois deux de nos hommes débarquer sur le pont, une sorte de grande munition enroulée dans un drap porté par l’un et une drôle de machine possédant plusieurs poulies connectées à ce qui semble être un vélo. Les deux rejoignent la mécano au mortier, chargent la munition et attachent puis enroulent trois cordes venant de cette même munition dans les poulies.

- Trois, deux, un, FEU !

Et dans un grand bruit d’explosion, une sorte de grand harpon se retrouve propulsé à toute vitesse dans les airs, venant percer avec efficacité la coque adverse avant de s’attacher quelque chose, faisant se tendre les cordes lui étant attachées.

- Toi, va remplacer Ghattle à son poste. Ghattle ! Tu ramènes ton cul ici et tu vas pédaler là-dessus. Tu vas me montrer un peu si t’as autant de force et d’endurance que ton paternel !

Attends, elle compte tirer leur navire jusqu’à nous là ? Je n’arrive pas à savoir si c’est complètement con ou génial. Un peu comme d’hab’ avec ses inventions. Mais faudrait déjà que ça marche, parce que je ne vois pas trop ce que vient foutre le vélo dans l’histoire.

- J’t’explique rapidos le truc. Tu pédales, ça produit de l’électricité qui va faire marcher un système qui permet de tirer le harpon vers nous. Et comme tu peux le deviner, plus tu pédales vite, plus il y a d’énergie et donc plus vite le harpon est tiré. Tu commences direct à fond, si on les atteint pas vite, on coule !

Ah. Dans ce cas, bon courage Edward, notre survie repose sur tes mollets. Ce que je trouve drôle en soit, malgré la situation peu rassurante.


Dernière édition par Ryuko Kuzuryu le Sam 22 Oct 2016 - 22:49, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14304-bang-bang-test-rp-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t14416-bim-bam-boum
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Dim 16 Oct 2016 - 19:51

Décidément, c'était mon jour, voilà que l'autre ramène sa massue déguisé en clé et se met à me donner des ordres. Putain en plus, on a le même grade, Ghattle regarde dans un tuyau et di nous ce que tu vois ghattle ghattle. Je me le jure un jour, je lui donnerai un ordre oui au moins un ordre, mais pour l'instant, je devais m'exécuter au plus vite si je ne voulais pas du lieutenant m'effleurer la gorge. Retournant à la proue avec mon télescope, je continuais d'observer le navire adverse qui était maintenant assez proche pour que je puisse voir tout ce qui se passait sur son pont principal. Kuzu continuait de discuter avec l'autre vice-lieutenante avant d'enchaîner par des directives claires et précises aux membres de l'équipage sans pour autant les ménager.

*Boum*

La caravelle tremble me déséquilibrant un instant, mais pas suffisant pour me faire tomber. Je me retourne pour voir ce qui se passe et c'est un boulet ennemi qui vient de transpercer le pont de la caravelle, rien d'encore bien grave, mais s'ils continuaient de viser aussi bien, nous finirions sous l'eau en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Je continue de regarder le bateau pirate et je peux percevoir un homme qui m'a tout l'air de hurler des ordres même si le son ne me parvient pas et l'équipage qui va et vient en désordre comme des fourmis affolé. Pas besoin de signaler ça, c'est normal vu qu'ils sont en pleine bataille, en plus c'est pareil de notre côté.

- Allez les gars, on va leur balancer la surprise qu’on leur a concocté !

Ouf, quelle bonne surprise, une surprise. J'avais à présent un oeil sur l'adversaire, et un autre sur Lana et ses bidules qui sortaient du pont inférieure. Avec les deux hommes qui l'accompagnaient, ils montaient rapidement le bidule de Lana

- Trois, deux, un, FEU !

Après qu'un bruit d'explosion ait retenti, un énorme harpon fusait à toute allure vers le navire pirate, le manquant de quelques dégrés. Décidément, y a pas que les pirates qui veulent ma peau. Le bon côté, c'est qu'elle au moins, elle savait viser. Je me demande pourquoi elle n'avait pas rejoint les canonniers pour faire sauter le bateau ennemi direct. Bon, une bonne chose de faite, on avait harponné l'ennemi, mais c'était quoi la prochaine étape.

- Toi, va remplacer Gattle à son poste. Gattle ! Tu ramènes ton cul ici et tu vas pédaler là-dessus. Tu vas me montrer un peu si t’as autant de force et d’endurance que ton paternel !
- Hey la méchano, tu aurais pus au moins inventer un truc qui fonctionne à l'eau y'en a plein ici, au lieu d'aller me fabriquer un testeur d'aptitudes, et pour ta gouverne, mon père je l'écrase quand je veux rien qu'en clignant des yeux.

Ouais, c'est vrai en plus. Un jour, j'ai réussi à lui donner un coup-de-poing qu'il a dû parer avec son index, hum, ça doit être la seule fois où je l'ai touché en face à face. Même si je quittais une tâche ingrate pour une tâche ingrate, au moins ici je pourrais me servir de toutes ces années d'entraînements. J'eus droit à un briefing superficiel de l'engin improvisé, et le truc était en fait de pédaler jusqu'à ce que nous et les pirates soyons côte à côte ou alors jusqu'à ce mes mollets en explose. J'espérais au moins que l'appareil n'était pas gourmand pour un résultat zéro.

- Par contre, tu ferais mieux de bien accrocher ton truc si tu ne veux pas qu'au lieu de tirer un bateau, il se retrouve à l'eau.
- Dépechez vous ils tentent de trancher les cordes.

C'était un ordre hein ?, est-ce que c'était un ordre ?. Peu importe pour moi c'était un ordre, vu qu'elle l'a fait, oui elle a obéi. Ça lui apprendra à s'en prendre à moi ha. Maintenant que tout était en place, c'était à moi de jouer. Sans perdre un instant, je bondis sur le vélo et me mis à pédaler tout d'abord lentement, pas parce que je voulais, mais parce que les pédales étaient hyper serrées. Au moins, je venais de comprendre que je ne devais pas prendre l'exercice à la légère. Mettant de plus en plus d'efforts, j'avais l'impression de faire cela dans le vide dans le vide puisque le tracteur n'avait pas du tout l'air de fonctionner. Je ne me décourageais pas pour autant et continuait de pédaler jusqu'à ce qu'il montre enfin un signe de vie lor ce que ses énormes câbles commençaient à rembobiner.

Ça ne fut qu'une question de temps pour que notre caravelle trouée se retrouve côte à côte avec le navire ennemi, qui eux sabres en main étaient déjà visiblement prêt à se défendre. Le moindre tir de canon pousserait l'autre camp à répliquer, et enverrais donc les deux navires droits dans la mer. L'abordage allait débuter dans peu de temps, et mes mollets étaient disons, comme une pile à moins de la moitié de ses capacités et au bord de la crampe, mais pas grave, Gattle Gatle toujours au service.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Ryuko Kuzuryu
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 1105
Popularité: 25
Intégrité: 25

Sam 22 Oct 2016 - 19:17

- C’est qu’il en a dans les jambes le blondinet !

Lana semble plutôt contente que son invention fonctionne aussi bien et surtout que Ed’ se débrouille aussi bien qu’elle l’espérait, notre navire se rapprochant à grande vitesse de celui de notre cible jusqu’à venir le heurter de plein fouet, déséquilibrant un bon nombre de nos hommes sur le pont qui ne manque pas de se ramasser.

- Rik, Nick et Vik, balancez les grappins !

Sans attendre, le trio s’exécute et s’en sort plutôt bien, arrivant à atteindre le navire en face la plupart du temps, même si deux trois lancers ratent leurs coups. Le travail accompli, il n’en faut pas plus à la moitié de nos hommes, le reste devant rester aux canons en cas de contre-attaque, pour qu’ils s’élancent sur le pont principale du navire ennemi où nous attendent prêts à attaquer une bonne vingtaine de pirates armés de sabres pour la plupart. Je m’élance moi aussi à leur côté, plus déterminée que jamais. Je pourrais être morte de trouille d’y aller mais l’adrénaline que m’offre la bataille a vite fait de m’immuniser à toute pensées néfastes, ne réfléchissant qu’à ma prochaine action.

Klink ! Sans attendre, mon sabre vient s’entrechoquer avec celui d’un adversaire face à moi. N’attendant pas qu’il enchaîne sur un second mouvement, je me décale vers la droite et viens lui asséner un violent coup d’épaule pour lui faire perdre l’équilibre. J’enchaîne immédiatement sur un coup de sabre dans la jambe pour le faire chuter et l’achève d’un coup du plat de la lame sur le front qui vient l’assommer. Pas le temps de lambiner, je me retourne violemment tout en venant asséner un coup avec la calotte du sabre dans la hanche d’un ennemi derrière moi. Je l’envoie balader en avant d’un grand coup de pied, ce qui a pour effet de l’envoyer droit dans la flotte. Puissance mal gérée, ce n’est pas ce que je voulais faire mais bon, ça fera l’affaire.

- Lana, je te laisse gérer les hommes ici, je vais m’occuper du capitaine sur la partie supérieure !
- Pas de problème, fais gaffe à ton cul ! Ghattle, tu la suis, on n’a pas vu non plus son bras droit, tu t’en occupes si tu le croise !
- Très bien…

Je manque de lâcher un rire à l’entente du ton quasiment exaspéré d’Edward qui a l’air toujours aussi énervé à l’idée d’écouter un ordre de la mécano. Cependant, ce coup-ci, il n’a pas le loisir de se plaindre vu qu’en effet, elle n’a pas tort et qu’il risque de m’arriver des bricoles toute seule face aux deux plus puissants pirates du navire.

- Bienvenue chers marines sur mon bateau !

Une voix grave et bruyante se fait entendre depuis notre destination, appartenant un homme plutôt musclé aux cheveux blonds se tenant sur la partie supérieure du pont, les bras croisés et une allure fière sur son visage, accompagné d’une jeune femme un peu plus petite mais possédant les mêmes cheveux que son compère. Elle se tient dans une position assez spéciale, la main grande ouverte devant son visage, les jambes écartées et un grand sourire presque inquiétant lui donnant une allure de grande méchante. Les deux sont habillés de vêtements très peu protecteurs, montrant une bonne partie de leur corps.

- Je suis le grand James,  légendaire pirate venu de terres lointaines dont seuls d’anciens livres font mention. Ma puissance est terrifiante, mon charisme éblouissant et mon allure ahurissante ! Je suis celui qui deviendra le roi des pirates, tenez-vous le pour le dit !
- Et moi je suis Sapphire, fille de James. Née de l’alliance de ce grand pirate et d’une nymphe aux pouvoirs mystérieux, je suis capable d’inspirer la terreur chez mes ennemis par la simple utilisation de mes pouvoirs ténébreux ! Eh oui, je suis une véritable héroïne, préparez-vous à mourir sur le champ !

Wow, sacré duo de perchés. J’suis totalement fan.

- Préparez-vous à admirer…
- …notre pleine puissance !
- DARKNESS BLAZE !

Tout en hurlant en chœur, les deux zouaves viennent coller le bras gauche de la première au bras droit de l’autre. Et en un instant, un rayon de flammes vient frôler ma tête, à deux doigts de venir me cramer l’oreille droite, me faisant lâcher un cri de surprise ! C’est quoi ça au juste ? Je n’étais pas prête-moi, je pensais que c’était du vent leurs répliques ! Ils ont vraiment des pouvoirs magiques comme ils le disent ? Ils auraient bouffé un fruit du démon ou quelque chose du genre ? Ce n’était pas prévu ça !
http://www.onepiece-requiem.net/t14304-bang-bang-test-rp-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t14416-bim-bam-boum
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Lun 31 Oct 2016 - 17:52

Abordage imminent. Bien aidé par Rik, Nik et Vik, nous avions créé un lien solide entre le navire ennemi et le nôtre. Un pont pour la traversée avait été dressé devant kuzu qui comme les autres marines, chargeaient à l'assaut des pirates armés de sabres. D'un air exaspéré, je rassemblais mes réserves d'énergie avant d'aller moi aussi à l'abordage. À peine arrivé sur le bateau pirate qu'un coup de sabre est balancé dans ma direction. Faisant un croche-pied à mon premier assaillant, il chuta comme un sac sur deux autres qui venaient vers moi. Directement, j'enchaîne avec quelques difficultés par un coup de pied dans la poitrine d'un autre pirate pour l'envoyer directement dans la mer, s'il ne sais pas nager, il n'aurai pas dû monter sur un bateau. Autour de moi, les hommes en blanc qui se battent comme des experts contre les pirates provoquent le rugissement de l'acier qui croise l'acier.

Je regardais encore autour de moi, quand je vis Ryuko signaler à Lana qu'elle allait grimper les marches pour aller retrouver le capitaine du navire. Lana encore Lana, me demande d'accompagner kuzurya au cas où le capitaine aurait un bras droit avec lui sur le pont supérieure. Me forçant un chemin entre les combattants concentré, j'arrive enfin aux escaliers et me met à les escalader derrière Kuzurya.


- Bienvenue chers marines sur mon bateau !


Celui-là, il doit être le capitaine à bord. Bras croisés, son énorme carrure laisse transparaitre une grande sérénité, visiblement, il se dit qu'il n'a rien à craindre de nous. Une jeune fille aux cheveux de la même teinte que celle du capitaine se tient à sa droite avec une pose assez étrange, mais ni la peur ni l'inquiétude ne se laisse pas percevoir sur son visage.


- Je suis le grand James, légendaire pirate venu de terres lointaines dont seuls d’anciens livres font mention. Ma puissance est terrifiante, mon charisme éblouissant et mon allure ahurissante ! Je suis celui qui deviendra le roi des pirates, tenez-vous le pour le dit !

- Et moi je suis Sapphire, fille de James. Née de l’alliance de ce grand pirate et d’une nymphe aux pouvoirs mystérieux, je suis capable d’inspirer la terreur chez mes ennemis par la simple utilisation de mes pouvoirs ténébreux ! Eh oui, je suis une véritable héroïne, préparez-vous à mourir sur le champ !


Je restais immobile et bouche cousue face à la présentation des pirates. Non-sérieux, James et sapphire, pirates légendaires, terres lointaines, rois des pirates. Ils ne seraient pas par hasard plutôt des chorégraphes amateur, ou des super fans de série télévisée ?. Je me forçais tellement à ne pas éclater de rire, que des gouttes de larmes s'échappaient de mes yeux. J'essayais, j'essayais vraiment de ne pas rigoler, mais c'était plus fort que moi. J'éclatais de rire avant d'apercevoir fuser vers moi des flammes, que je réussis à éviter de justesse en effectuant une roulade latérale. J'ai à peine le temps de souffler, que voilà un autre assaut de feu dans ma direction. Exécutant un bond latéral, j'évitais la deuxième attaque avant de me mettre en garde. Soit ils étaient très sérieux dans ce qu'ils disaient, ou alors il y avait un maudit à bord.


- Ah oui, je ne me suis pas presenté, je suis Edward vice lieutenant de la marine, je detient le pouvoir légendaire d'envoyer les pirates en prison, mais aussi de les arracher des dents avant.


J'espérais qu'il avait au moins compris le message, je ne suis pas très bon à ce jeu-là. J'enclenchais ma course en direction des deux singlés évitant acrobatiquement leurs lancés de flammes jusqu'à arriver face à eux. Faisant un bond dans les airs pour assener un premier coup de poing au capitaine, ce dernier lâcha la main de sa fille pour libérer la sienne et me couper dans les airs avec un crochet du droit rapide et puissant qui m'envoya me cogner sur le côté du navire. Me relevant comme je pouvais, je retournais à côté du lieutenant, avant de me mettre à nouveau en garde.


- Quesque tu en pense ?.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Lun 31 Oct 2016 - 17:54

Abordage imminent. Bien aidé par Rik, Nik et Vik, nous avions créé un lien solide entre le navire ennemi et le nôtre. Un pont pour la traversée avait été dressé devant kuzu qui comme les autres marines, chargeaient à l'assaut des pirates armés de sabres. D'un air exaspéré, je rassemblais mes réserves d'énergie avant d'aller moi aussi à l'abordage. À peine arrivé sur le bateau pirate qu'un coup de sabre est balancé dans ma direction. Faisant un croche-pied à mon premier assaillant, il chuta comme un sac sur deux autres qui venaient vers moi. Directement, j'enchaîne avec quelques difficultés par un coup de pied dans la poitrine d'un autre pirate pour l'envoyer directement dans la mer, s'il ne sais pas nager, il n'aurai pas dû monter sur un bateau. Autour de moi, les hommes en blanc qui se battent comme des experts contre les pirates provoquent le rugissement de l'acier qui croise l'acier.

Je regardais encore autour de moi, quand je vis Ryuko signaler à Lana qu'elle allait grimper les marches pour aller retrouver le capitaine du navire. Lana encore Lana, me demande d'accompagner kuzurya au cas où le capitaine aurait un bras droit avec lui sur le pont supérieure. Me forçant un chemin entre les combattants concentré, j'arrive enfin aux escaliers et me met à les escalader derrière Kuzurya.


- Bienvenue chers marines sur mon bateau !


Celui-là, il doit être le capitaine à bord. Bras croisés, son énorme carrure laisse transparaitre une grande sérénité, visiblement, il se dit qu'il n'a rien à craindre de nous. Une jeune fille aux cheveux de la même teinte que celle du capitaine se tient à sa droite avec une pose assez étrange, mais ni la peur ni l'inquiétude ne se laisse pas percevoir sur son visage.


- Je suis le grand James,  légendaire pirate venu de terres lointaines dont seuls d’anciens livres font mention. Ma puissance est terrifiante, mon charisme éblouissant et mon allure ahurissante ! Je suis celui qui deviendra le roi des pirates, tenez-vous le pour le dit !

- Et moi je suis Sapphire, fille de James. Née de l’alliance de ce grand pirate et d’une nymphe aux pouvoirs mystérieux, je suis capable d’inspirer la terreur chez mes ennemis par la simple utilisation de mes pouvoirs ténébreux ! Eh oui, je suis une véritable héroïne, préparez-vous à mourir sur le champ !


Je restais immobile et bouche cousue face à la présentation des pirates. Non-sérieux, James et sapphire, pirates légendaires, terres lointaines, rois des pirates. Ils ne seraient pas par hasard plutôt des chorégraphes amateur, ou des super fans de série télévisée ?. Je me forçais tellement à ne pas éclater de rire, que des gouttes de larmes s'échappaient de mes yeux. J'essayais, j'essayais vraiment de ne pas rigoler, mais c'était plus fort que moi. J'éclatais de rire avant d'apercevoir fuser vers moi des flammes, que je réussis à éviter de justesse en effectuant une roulade latérale. J'ai à peine le temps de souffler, que voilà un autre assaut de feu dans ma direction. Exécutant un bond latéral, j'évitais la deuxième attaque avant de me mettre en garde. Soit ils étaient très sérieux dans ce qu'ils disaient, ou alors il y avait un maudit à bord.


- Ah oui, je ne me suis pas presenté, je suis Edward vice lieutenant de la marine, je detient le pouvoir légendaire d'envoyer les pirates en prison, mais aussi de les arracher des dents avant.


J'espérais qu'il avait au moins compris le message, je ne suis pas très bon à ce jeu-là. J'enclenchais ma course en direction des deux singlés évitant acrobatiquement leurs lancés de flammes jusqu'à arriver face à eux. Faisant un bond dans les airs pour assener un premier coup de poing au capitaine, ce dernier lâcha la main de sa fille pour libérer la sienne et me couper dans les airs avec un crochet du droit rapide et puissant qui m'envoya me cogner sur le côté du navire. Me relevant comme je pouvais, je retournais à côté du lieutenant, avant de me mettre à nouveau en garde.


- Quesque tu en pense ?.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Mer 28 Juin 2017 - 17:43

Décidément, je me parlais à moi tout seul, Ryuko avait déjà chargé vers la fille de James, la défiant en combat singulier à un contre un et me laissant ainsi le capitaine du navire, je plonge mon regard dans celui de l’énorme tas de muscle se trouvant face à moi qui affichais un fier sourire tout en s’étirant les muscles.

- Tu es plutot du genre léger toi hein, je ne vais faire qu’une bouchée de toi allez approche ou je vais devoir venir te chercher.

- Reste concentré ou je risque de te faire mal.

Je continuais d’observer profondément mon adversaire à la recherche de la moindre ouverture, mais le gars était beaucoup trop énorme et plutôt rapide en plus, ma seule chance serait de frapper des points sensible et avec beaucoup de puissance, je promène une fois de plus mes yeux autour du corps de mon adversaire en portant une attention particulière à ses articulations, son abdomen, sa tempe et sa gorge, mes coups devraient les cibler en priorité si je voulais espérer avoir une chance au cours de cet affrontement.

- Bon je t’ai donné ta chance tu ne l’a pas saisie, maintenant je viens te chercher.

James engagea alors charge féroce dans ma direction, je pouvais sentir trembler le planché à chaque pas qu’il faisait. Je descendais bien sur mes appuis et attendais patiemment le bon moment pour éviter l’énorme épaule avec lequel mon adversaire me fonçait dessus. J’attendais et le moment que j’attendais arriva enfin, le bon moment pour me décaler et laisser passer mon adversaire qui se ferais emporter par sa propre force avec un peu de chance, mais malheureusement pour moi, à l’instant où j’allais m’écarter, c’était comme si la vitesse de mon adversair s’était drastiquement décuplé pour lui permettre de couvrir la distance minime qui nous séparait en moins de temps que je l’avais prévu, je sentis en une fraction de seconde une vive douleur qui partit de mon thorax me traverser tout le corps, je fus tellement secoué que je n’eut même pas assez d’air dans les poumons pour hurler la douleur que je venais de ressentir, il fallut ensuite à peine quelques secondes pour j’aille me cogner très fortement contre le mât principal avant de m’écraser par terre.

Allongé par terre, la bave aux lèvres, je n’avais que la force de trembler comme une feuille en me tordant de douleur les yeux écarquillés, mais j’avais tout de même l'impression de ne plus rien voir, j’avais l’impression d’être en train de mourir. Mon adversaire descendait lentement les marches qui nous avaient menées jusqu’à lui pour venir me retrouver là où je m’étais écrasé.

- Je te l’ai dit, ma puissance est terrifiantes surtout lorsque je l’associe à ma vitesse, je suis aussi très imprévisible, mais bon je suppose que je n’ai plus besoin de te le dire tu vien d’en faire l’expérience toi même or toi tu l’es, il m’a donc juste suffit d'accélérer au moment le plus opportun pour toi de t’enfuir, pauvre naïf, et maintenant, t’es dans un sâle état regarde, quesque je pourrais bien faire de toi maintenant.

Ses deux jambes campées juste devant ma tête, James me regarde longtemps me tortiller avant de me prendre par la gorge et me soulever le visage à hauteur du sien et plonger son regard dans le mien quelques instant avant de m’assener un puissant coup de tête qui me projeta quelques pas plus loin.

- Regarde ça tu m’as bavé dessus idiot, tu ne mérite pas du tout de continuer de vivre après un tel affront.


Le capitaine engage alors une course enragée dans ma direction avec l’intention de m’écraser la tête sous ses bottes certainement jusqu’à ce que mort s’en suive, mais alors qu’il était assez proche de moi, une voix retentit.

- Bat les pattes

S'ensuivit un énorme coup de canon, le boulet vint transpercer le bateau par le côté faisant ainsi trembler celui ainsi que le capitaine qui alla se cogner contre le côté du navire, je fus aussi projeta sur le côté, c’était un peu douloureux, mais ce n’était rien comparé à ce que j’aurais ressenti si James m’avait touché. Je pouvais dire merci à Lana pour ce sauvetage miraculeux, elle qui n’avait pas arrêté de me casser les pieds jusqu’ici, je pouvais la remercier de m’avoir sauvé la vie sur ce coup. Peu à peu, j'arrêtais de sangloter, jusqu’à pouvoir agiter librement mes doigts et retrouvais une vision claire et nette, mais la douleur me gardait toujours cloué à terre, je ne pouvais pas y faire grand chose si ce n’était la laisse s’estomper avec le temps, j’envoyais ma main chercher un objet quelconque qui pourrait me servir d’appui et m’aider à me relever.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
avatar
Edward C. Ghattle
•• Vice Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1170
Popularité: 25
Intégrité: 25

Dim 2 Juil 2017 - 20:32

Après avoir un peu promené ma main, je finis par sentir ce qui me semblait être la deck du navire des pirates, je m’en saisit avant de prendre appui dessus afin de me relever aussi énergiquement qu’un vieil homme dans la centaine, mes jambes tremblaient encore et je sentais à peine mon abdomen, mais je ne devais pas trop m’attarder dessus sinon mon adversaire ne se priverait pas de me faire subir bien pire que ça.

À quelques mètres de moi, un grand bruit de fourniture qui se faisaient secouer dans tous les sens se faisait entendre, ce bruit était l’œuvre de James qui écartait du revers de la main tout ce qui s’était renversé sur lui pour presque l’encevelire. La capitaine se dépoussiéra ensuite un peu les vêtements avant d’afficher un sourire narquois s’avancer lentement vers moi, en le voyant s’approcher, je lâchais la deck afin de prendre la fuite, mais malheureusement pour moi, je n’avais pas encore recouvert toutes mes capacités dont celle de courir, je m'emmêlais donc les pieds ce qui me valu une chute à la fin de laquelle je me frappais sévèrement le menton contre le plancher.

- Alors comme ça on essaye de prendre la fuite, désolé de te l’annoncer, mais je ne peux plus vous laisser vous en aller après ce que je vous avez fait mon navire, regardez moi un peu ce bordel.

James qui avait déjà réussi à couvrir la courte distance qui nous séparait se trouvait désormais juste derrière moi, et son ombre énorme recouvrait la totalité de mon corps allongé par terre. Le capitaine arma son poing avant de déclencher un direct du droit qui était destiné à m’écraser contre le sol. Le coup aurait pu être dévastateur, mais, heureusement pour moi, j’étais tombé tout près d’un obus qui s’était brisé et qui contenait encore une bonne poignée de poudre, je m’étais déjà discrètement saisi de celle-ci et le moment de servir était arrivé, alors que le poing de James continuait d’approcher, je me retournais et balançais tout le contenu de ma main en plein dans les yeux de mon adversaire, ce qui le poussa à dévier légèrement son attaque et me facilita l’esquive grâce à une roulade que j'effectuais sur le côté.

Pendant que mon adversaire se frottait les yeux, je me saisis d’un bout de planche qui traînait par là et le frappait à la nuque aussi fortement que j’en étais capable, la planche se brisa en plusieurs morceaux, mais n’avais pas réussi à vaincre mon adversaire, James qui se massait la nuque avec une main et se frottait les yeux à l’aide de l’autre se retournais vers moi, on pouvait lire sur son visage une profonde colère qui témoignait de son envie d’en finir avec moi, je compris que cette fois, soit j’en finissais vite ou alors j’y restais, mais je n’avais clairement pas les moyens de tenir tête à l’homme qui se trouvait face à moi, alors je restais tétanisé ne sachant plus trop quoi faire.

Le temps me semblait désormais une éternité tant je restais à me poser tout un tas de questions, ques-ce-que, je pourrais bien faire, à quand le prochain mouvement de James, que me prépare-t-il, bref, on peut dire que j’attendais ma dernière heure, c’est alors que James se mit avancer vers moi, même le moindre de ses pas me semblait durer une éternité, je percevais tout très lentement, je suais, mon cœur battait à vitesse grand V, quand soudain après un pas, le corps massif du capitaine se stoppa net, pas encore de quoi se réjouir, puis-ce que ses yeux rouge de colère étaient toujours fixé sur moi, néanmoins, je pouvais commencer à souffler lorsque le corps de James chuta sur le côté et que je pouvais voir derrière lui Lana avec une énorme clé à molette de près d’un mètre, elle pris une pose provocatrice avant de dire.

- c’est comme ça qu’on frappe, Ghattle.

C’était reparti, cette fille avait le don de me mettre hors de moi et voilà que ça recommençait.

- ça va par ici ?

Ryuko devait avoir fini de son côté aussi et elle revenait vers nous.

- Ouais j’enseignais juste quelques p’tit trucs à Ghattle.
- Je vois ça ouais, sinon comment on fait pour rentrer, regardez l’état des navire.
- C’est juste impossible, on a pas trop le choix, on va devoir appeler la base demander qu’ils nous envoient un navire et on devra patienter.
- Re..regardez

James tentait de se relever, mais à l’aide de sa massue, Lana le frappa une fois de plus sur le crâne ce qui eut pour effet de le renvoyer dans les pommes.

- T’inquiète froussard les femmes gèrent.

Le plus dur était que je ne pouvais rien dire face à ça, je ne pouvais que grincer des dents. Nous attachions James et sa fille à l’aide d’un câble solide et fit de même pour le reste de l’équipage avant d’attendre un peu plus d’une bonne heure que les navires que nous avions demandé arrivent, nous embarquions donc tout le monde y compris les pirates et retournions à la base avant que Ryuko ne fasse son rapport.
http://www.onepiece-requiem.net/t18463-edward-al-c-ghattlehttp://www.onepiece-requiem.net/t18553-ft-d-edward
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1