AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Frère un jour, frère toujours!

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 26 Oct 2016 - 23:50

Les jours passaient et se ressemblaient. Cela faisait maintenant plusieurs jours sur les navires des Red Spectres avaient jetés l'ancre dans le port de l'île en fête. L'île avait beau être sous la coupe d'un nouveau capitaine corsaire, ce dernier n'avait pas trouvé utile de pointer le bout de son nez. Cela pouvait paraître étrange, un ennemi de la piraterie laisser tout un équipage sur son île sans même venir prendre la température, certainement, mais d'un autre côté Shoma et les siens faisaient profil bas. En restant dans l'ombre Shoma souhaitait éviter tout conflit ouvert avec le Shishibukai.

Pourquoi quelqu'un de la trempe de Shoma ne souhaitait pas affronter Jack calhugan ? Parce qu'il gardait tout simplement ses forces pour quelque chose d'encore plus grand et plus important qu'une rixe avec un adversaire en plus et qui ne lui apporterait rien. Shoma était du genre à agir en fonction de ses intérêts et il comptait sur la clairvoyance du corsaire en place pour éviter tout accrochage. Jusqu'à présent cette cohabitation fonctionnait à merveille et si Jack restait tranquillement dans son coin à jouer au bon monarque sous la tutelle du Gouvernement Mondial, il serait très vite débarrassé du problème Spectres.

Avant de mettre en place son échiquier, Shoma avait une chose importante à faire, une chose qu'il se devait de faire, une chose que tout frère se devait de réalisé. Porter assistance à son ancien frère d'arme et ami de toujours était la mission que le capitaine des Red Spectres se donna. Durant son voyage en mer Shoma avait reçu le journal et celui-ci faisait état de la défaite d'un certain Lazar Aeroniro. Qui était-il ? Tout simplement le meilleur camarade du capitaine des Spectres quand celui-ci était encore un apprenti de la marine.

Inséparable à l'académie les deux hommes partageaient tout et se faisaient une joie de faire tourner la tête de leur instructeur. Si pour Shoma l'académie ce passa à merveille, ce n'était pas le cas du jeune Lazar qui se distingua très vite comme le vilain petit canard de la promotion. Malgré tout quelque-chose en lui poussait Shoma à le voir d'égal à égal. L'un était destiné à un brillant avenir, tandis que l'autre n'avait que peu de chance de sortir diplômé de l'académie et pourtant tous les réunissaient.

Un jour, le jeune homme se retrouve empêtrer dans une sombre affaire qui causa la mort à cinq de ses camarades de promotion. Toutes les victimes possédaient d'importantes marques de torture et bien qu'il n'avoua jamais son implication, Shoma fut persuadé que le responsable était son meilleur ami. Pour ne pas faire face à la justice qui ne lui ferait aucun cadeau, le jeune homme décida de fuir l'académie et disparu à jamais des radars. Ce n'est que longtemps plus tard que Shoma retrouva la trace de son ancien ami, comme lui, Lazar Aeroniro se lança dans la piraterie et constitua son propre équipage.

Le chemin des deux hommes semblaient à la fois proche, mais tout aussi éloigné, mais un évènement poussa Shoma à faire le premier pas en direction de son passé. Aeroniro avait connu une mésaventure et l'île en fête acheva son aventure de la plus brutal des manières. Ce qui se passa était assez flou et les détails fournis par le journal ne permettait pas à Shoma d'établir ce qui avait pu pousser un si brillant pirate à tout perdre.

Dans cette optique, Shoma rassembla une vingtaine de ses hommes ainsi qu'Ichiji et Phoénix afin de trouver des informations pouvant mener Shoma à celui qu'il cherche.


"L'homme au parapluie, Lazar Aeroniro, est un ami d'enfance, je veux savoir ce qui lui est arrivé et je veux le retrouver, il y a des chances qu'il se trouve encore sur cette île, nous devons le trouver."

Le ton était donné, les vacances sur l'île en fête venaient de prendre fin. Les Red Spectres étaient en mission et l'échec n'était pas permis.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 6 Nov 2016 - 14:33

- Môman on est arrivé ?!

Cauchemar après cauchemar, j'ouvre enfin les yeux. Réveil difficile, la lumière me crame les rétines mais j'me force à bouger mon gros cul. Faut pas déconner, après tant de jours de repos, faut bien reprendre du service. Mais j'constate que le Rough Death est bien arrivé à destination. Ouaip', j'ai laissé les commandes à Moustik, histoire que je me repose de mes aventures sur Alvel. J'espère qu'il a réussit à suivre Shoma jusqu'à notre prochaine destination car si il nous a perdu en cours de route ... Je le jette par dessus bord.

L'air marin qui nous entoure est bondé d'odeurs marchandes ce qui signifie que l'on a accosté au sein d'un port. Mais lequel ?

- Mon capitaine, t'es réveillé ?! Hum, désolé de te dire ça mais on a perdu la trace du capitaine Shoma.
- Hmm ...
- Nan j'déconne. BIENVENUE SUR L'ÎLE EN FÊTE !

Putain, qu'il est con, il m'a fait peur ...

Quelques jours plus tard.

Au sein d'une des nombreuses tavernes que peut offrir la ville, la flotte se cuite naturellement grâce aux différents breuvages proposés par le tavernier. Tous saoulent en moins de deux, ils allaient passer l'après-midi à sombrer dans les vapeurs d'absinthe à regretter leurs gestes des heures précédentes. C'est sûr qu'on regrette tous à chaque fois, mais on recommence dès qu'on peut. C'est bizarre comme l'homme peut être faible face à certaines choses.

Quant à moi, je repense chaque jour maintenant au moment où j'ai retrouvé Jeska. Et à ce gamin. Cette trahison ... Mais plus le temps passe et plus j'arrive à m'y faire, à son retour. Son intégration aux red Spectres et son affiliation à ma flotte. Le seul hic reste bien évidemment, le nourrisson dont elle a la charge. Cet être qu'elle a mise au monde avec un autre homme, "pour le bien d'une mission" qu'elle disait. Mission orchestrer par la marine bien évidemment ... Que j'suis con quand même ... Mais si je dois me coltiner le bambin, alors Jeska me devra loyauté et obéissance. Elle est obligé.

Accoudé sur une table au calme, loin de tout le brouhaha des hommes, je suis pris à part par quelque homme ainsi que le capitaine Shoma, m'éjectant de mes pensées néfastes. Une mission vient d'être mise en place et pas n'importe laquelle. D'après lui, un certain Lazar Aeroniro est présent sur l'île mais quelque chose lui est arrivé. Il nous faut donc le chercher, le trouver puis le ramener au port, en toute sécurité. Car cet homme sera l'un des commandants de flotte des Red Spectres.

Ça tombe bien, moi qui n'ai pas eu d'aventure depuis un certain temps, j'vais pouvoir m'dégourdir les jambes. Une main sur le manche de ma lame, l'autre dans la poche, je me lève tout en fixant derrière cette putain de mèche rebelle, le visage du capitaine.

- Tu peux compter sur moi. On va essayer d'le trouver ton gars.

Plus les jours passait et plus ma loyauté envers lui grandissait. S'il souhaitait agrandir sa flotte, alors c'est avec grand plaisir que j'allais l'aider. Lui qui a tant fait pour moi.

- Par contre par où on commence ? que j'dis d'un air presque inquiet, avant de passé le pas de la porte.

C'est pas que cette île est grande, mais quand même ...

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Dim 13 Nov 2016 - 15:19

Le truc quand on souhaite rester discret, c'est que l'on ne peut pas faire exactement ce que l'on veut et cela embêtait bien Shoma qui se retrouvait obliger d'agir avec discrétion. Quoi qu'il en soit pour trouver des informations, il y avait beaucoup de méthode qui pouvaient être utilisés. La première d'entre elle consistait à faire le tour des bars et des tavernes, lieux régulièrement fréquenté par les pirates et autres personnalités du milieu du crime. Dans ce genre d'endroit les informations se donnaient, se trouvaient, s'échangeaient, se vendaient et pour Shoma qui part presque de zéro cette piste ne pouvait pas être évité.

Commençant par la taverne où il se trouvait, le jeune capitaine pirate gagna le comptoir, interpella un des serveurs et lui posa quelques questions sur l'homme qu'il cherchait. Le jeune homme regarda Shoma, puis le journal que celui-ci lui tendait avant de regarder tout autour de lui et d'affirmer qu'il n'avait aucune information pouvant être utile pour lui. Trouver des balances, des indics et des informateurs n'étaient pas évident surtout si cela pouvait mener à quelque chose d'assez dangereux, mais quand un tel obstacle apparait là encore il y avait beaucoup de méthode pouvant aider à délier les langues.

La première méthode consistait à jouer les gros bras. Quelqu'un comme Shoma n'aurait pas de mal à forcer quiconque à parler, après tout sa réputation parlait pour lui, mais en forçant un homme à parler sans avoir la certitude qu'il détenait des informations n'apporteraient rien si ce n'est des informations fausses et erronés. La seconde méthode consistait à donner de l'argent afin que les souvenirs surgissent du néant comme par magie. C'est un principe connu de tous l'argent soulage la conscience.

Devant une bourse d'argent poser sur le comptoir le jeune homme comprit très vite que Shoma était en mesure de parler le même langage que lui. Le langage universel de l'argent, le langage qui permet de passer outre la loi du silence. Voilà comment en cinq minutes Shoma se retrouva avec une première piste à suivre. L'homme n'avait rien de concret, mais avait entendu des rumeurs. L'homme qu'il cherchait avait vraisemblablement été vu sur l'île en très mauvaise état à la suite de sa défaite il y a quelques semaines.

Pour le peu qu'il lui livra le serveur se voyait déjà avec une belle bourse d'argent, mais c'était sans compter sur Shoma qui attrapa la bouse avant qu'elle ne tombe dans les mains du serveur et n'en retire quelques pièces avant de les lui laisser sur le comptoir. Avec rien, on ne peut rien obtenir. Shoma n'était pas un pigeon que l'on pouvait plumer facilement. L'argent du crime et du pillage des Spectres devait se mérité. Shoma tourna la tête avant de commencer à bouger, mais l'homme l'agrippa par la main.

D'un autre mouvement de tête le capitaine pirate jeta un regard sombre au serveur comme pour le mettre en garde. Très peu de gens avaient eu assez d'audace pour agir ainsi et se vanter d'avoir encore la tête sur les épaules. Pour certain cela pouvait être perçu comme un signe d'agression et même si cette île était sous la protection d'un homme connu, il fallait être plus que certain de ses gestes pour s'en prendre à des pirates.

Malgré tout, l'homme ajouta qu'il n'était pas certain, mais qu'un groupe de pirate pouvait peut-être apporter plus de réponse aux questions de Shoma. Le serveur était-il en train de dire la vérité afin de mériter son salaire où voulait-il lancer le pirate sur une fausse piste et lui donner un mensonge en guise de vérité comme pour l'entourlouper. Après avoir sondé son visage, Shoma conclu qu'il pouvait accorder un minimum de crédit à la parole du serveur et relâcha la bourse d'argent sur le comptoir avant de quitter la taverne.

Utilisant son Den Den Mushi, le capitaine pirate contacta Phoénix afin de lui faire part de cette nouvelle.


"Je veux que tu te rendes au niveau de la fête foraine, il parait qu'un certain groupe de pirate serait en possession d'information pouvant mener à l'homme que je cherche, je te laisse le soin de vérifié par toi-même cette information."

Les paroles du serveur n'étaient pas de l'eau bénite pour le capitaine pirate et il n'allait pas simplement se fier uniquement sur lui afin d'axer ses recherches sur Aeroniro.

"Je vais poursuivre mes recherches je compte sur toi."






http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 13 Nov 2016 - 16:04

Le temps file à une allure ... Le premier ordre venait d'être donné que déjà plus de quatre heures se sont écoulés. Chercher des indices qu'on devait faire. Personnellement, j'suis assez difficile à m'être en route. J'suis un peu lent au démarrage. Alors sans même voir le temps passer, j'somnole dans les rues de la ville, clope au bec avec à mes côtés, Moustik comme fidèle équipier. Laissant les autres sur le navire, on est les seuls à s'aventurer sur ce bout d'terre plutôt sympathique. Mais pour combien de temps encore.

Dans un des nombreux parcs, comme deux connards sur un banc, on discute, à balancer nos mégots sur les gamins jouants à côtés de nous.

- Tu penses que Shoma va nous tomber d'ssus, si jamais il nous voyait ?
- T'inquiète ! Y'a d'grande chance qu'il soit absorber par sa mission à faire les quatre cents pas. Laisse couler, ça va venir tout seul ...
- C'est toi qui voit. Moi j'suis qu'un subordonné. Je ne fais qu'obéir à tes ordres.
- Putain on peut dire que t'es sacrément intelligent quand ça t'arrange. P'tit con ... Puis j'veux dire, on peut bien s'autoriser une petite pause non ?

Expirant la fin d'ma clope, j'balance la douille dans les cheveux d'une gamine passant devant nous. Un coup de vent plus tard et manque de bol, sa tignasse prend feu au loin, sa darone lui courant après.

PulupPulup. PulupPulup. PulupPulup. GÂTCHÂÂÂ !
- Ouaip' ? Heinhein ... HeinHein ...
- C'est qui ?
- HeinHein ...
- Piiiiisssssstttt ! C'est qui ??!
- Ok c'est noté. On s'en occupe.
- T'as rien noté du tout. À tous les coups, t'as déjà oublié.
- Tu peux compter sur moi. Ciao !

La fête foraine ? Peut être que l'ennui général se dissipera d'ici là. Même si l'autre à côté est excité pour n'importe quoi. C'te gamin peut pas s'empêcher d'm'emmerder même quand j'suis au téléphone. C'pas croyable ... Mais faut bien lui annoncer la nouvelle et surtout la nouvelle mission qui vient de nous être donnée. J'guette le ciel comme si c'état la dernière fois puis j'me lance.

- On va à la fête foraine. On doit intercepter un groupe de pirate qui aurait très certainement un lien avec l'homme qu'on recherche. Du coup, on va les chercher et on va discuter avec eux histoire de.
- ...
- Tu m'écoutes ? lui dis-je en passant la main devant des yeux restant bloqués tout comme sa bouche grande ouverte, histoire de le décoincer. C'est bien ce que je craignais ...
- La ... FÊTE FORAAAAIIINE ???!!! YYYEEEAAAHH !!!!!

Aussi excité qu'une pucelle attendant sa première fois, il sprint le plus vite possible vers la fête foraine. Car qui dit île en fête, dit forcément fête foraine. Et qui coïncidence dans tout c'bordel, dit signalisation facile. Histoire de pousser à la consommation quoi. Au moins, ça m'évitera d'me perdre pour une fois.

Quelques minutes plus tard

- Putain, j'te r'trouve enfin !
- Bah t'étais où ? Regarde c'que j'ai gagné au tir à la carabine !!!!
- Un porte-clef ?
- OUUUAAAIIIIS !
- Ok. Sinon c'est sympa de m'attendre quand même, j'me suis perdu.
- Comment t'as fais ton compte ? j'ai l'impression que toutes les rues de c'te ville sont faites pour nous conduire ici.
- J'sais pas. J'dois avoir un don, être différent des autres.
- Ouais bah pas d'chance ... !

C'gamin va nous faire échouer notre mission bordel. Déjà qu'on en a pas foutu une depuis le début, alors si on s'loupe là, j'sais pas pour qui on va passer. Ci-mer la première flotte. Mais à y regarder de plus prêt, cet endroit est peuplé de pirate. Jambe de bois, couteau en bouche, borgne, les clichés se rassemblent et s'assemblent. Ça m'fout les boules ce genre de chose. Comment faire pour trouver le bon rouge dans un tas de rouge. En créant de la nuance ? Ouais mais l'but, c'est de ne pas se faire remarquer. J'me demande pourquoi Shoma nous a prit pour se genre de mission. La discrétion c'est pas notre tasse de thé. On y touche pas tellement à vrai dire. Mais qui ne tente rien n'a rien. On va tout de même essayer.

- Viens on va dans les montagnes russes !
- Vas-y, j'te regarde.
- T'as peur ?
- Nope. Pas envie c'est tout.

Un homme passe alors entre Moustik et moi, faisant tomber le paquet de pop-corn qu'il tenait dans ses mains. Sans s'excuser, nous regardant de haut, il continue son chemin, ignorant son destin.

- Excusez moi ?

Il se retourne et encaisse une droite. La politesse c'est important. Même si, encore une fois, c'est loupé pour la discrétion.

- J't'en rachèterais.
- Merci ... Mais on ferait bien d'se cacher avant que ces copains viennent nous trouver !
- Bah ouais mais tu veux aller où ?? Ah ... Je vois ...
- HiaHiaHiaHia !
- Un seul tour. C'est tout.

J'aime pas les fêtes foraines.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Jeu 17 Nov 2016 - 11:52

Avec ce que Shoma avait réussi à trouver comme information, un début de piste semblait ce dessiner, mais ce n'était pas suffisant, voilà pourquoi le capitaine pirate décida de gagner un autre endroit où les hommes ont souvent la langue facile. Un petit coin de paradis, c'est le cas de le dire. Le petit coin de paradis, un bar à hôtesse, tout ce qu'il y a de plus ordinaire, un lieu propice à l'obtention d'information en tous genre. Ce n'est pas une légende infondé, les femmes ont le dont de faire parler les hommes et obtenir bien plus que le contenu de leurs bourses.

Comme tout bon client, Shoma s'acquitta d'une belle somme d'argent afin de passer la porte principale. Une fois à l'intérieur il dû sortir une nouvelle fois la bourse au berry afin d'obtenir un moment privé avec une fille qui devait avoir quelques informations utiles. Ce genre de mission à la fois simple et pour le moins "utile" en fonction des gens auraient été l'idéal pour Phoénix et c'est d'ailleurs pour cette raison que Shoma n'avait pas choisir son commandant pour s'y rendre. Même un homme marié peut très vite succomber aux charmes de ses femmes et un combat entre marie et femme est la dernière chose que souhaitais le capitaine des Spectres.

Cela pourrait être marrant en soit, Phoénix décidant de se venger de la trahison de Jeska, mais si cela devait avoir lieu, Shoma n'hésiterait pas une seconde à mettre toutes ses économies sur une victoire écrasante de la jeune femme. Ne jamais sous-estimer la colère d'une femme. Il n'y a pas plus dangereux qu'une femme qui souhaite tuer son mari infidèle.

Occupant le meilleur rôle dans cette mission de recherche, Shoma se retrouva avec Samantha. Une jeune femme brune, assez grande, un regard qui pouvait faire frémir n'importe quel homme, des lèvres hypnotisant, un buste ni trop petit, ni trop grand. La jeune femme présentait une élégance rare, certain diront qu'elle était dessinée par les cieux tant sa beauté surpassait les autres. C'est avec cette jeune femme que Shoma se dirigea vers le salon privé. La jeune femme devait être très demandé de la gentes masculine, car avant même d'être en privé dans le salon la jeune femme demandait son dû.

Qu'il est bon d'être pirate de nos jours, le coût de la vie est si cher. Dépenser, dépenser, dépenser, il faut toujours passer à la caisse quand on souhaite obtenir quelque chose sur cette terre. La jeune femme n'y alla pas de main morte avec les économies du pirate. Pour une demi-heure avec elle il fallait allonger pas moins d'un million de berry et pour faire en sorte qu'elle se confie à lui, il fallait ajouter un milion supplémentaire. La note devient très vite élever. Bien que pas coutumier de ce genre d'endroit, Shoma comprit pourquoi il n'y allait pas souvent.

Se faire déplumer rapidement, très peu pour lui. S'il avait sortie de l'argent, alors autant profiter de tout ce que la jeune femme avait à lui offrir. C'est un secret à ne pas ébruiter, Shoma se laissa séduire par la jeune femme, lui qui d'ordinaire restait impassible aux charmes de ces dames. Voilà que le jeune capitaine pirate découvrait en toute discrétion et tel un jeune garçon passant dans le monde des adultes les attributs et le plaisir émanant du corps des femmes. Qui aurait cru que Shoma si grand pirate ne connaissait absolument rien aux femmes. Devant un capitaine pirate qui ne savait pas comment s'y prendre, la jeune femme prit les choses en main et guida son partenaire.

Pour Shoma qui s'était laissé tenter par la tentation du fruit interdit ce fut une très bonne expérience bien que de courtes durées. Malgré le plaisir, le capitaine pirate n'en oubliais pas la raison de sa venue, ainsi après le plaisir arriva le temps du travail. La jeune femme s'exécuta comme convenu et raconta au pirate ce qu'elle avait pu entendre concernant son jeune compagnon disparu. Comme lui, Aeroniro avait fait escale dans ce bar à hôtesse afin de se faire plaisir et ruminer toute la rage qu'il avait en lui. Le jeune homme se laissa aller à quelques confidences durant son passage dans la maison des plaisirs.

Afin de se refaire une santé financière, le pirate comptait s'en prendre à la recette de la fête foraine. Avec l'argent qu'il arriverait à voler, il pourrait ainsi reconstituer un équipage et se venger de la défaite humiliante subit en mer. Ce genre de plan était caractéristique d'Aeroniro, cela lui ressemblait bien d'agir sans même réfléchir. Quoi qu'il en soit, si aucune information n'avait filtré concernant une attaque contre la fête foraine, cela voulait dire qu'il n'était pas encore passer à l'action, du coup il devait encore être présent sur l'île à préparer un coup-bas.


"Allo Phoénix ? Il semble que notre homme se trouve dans le coin, ouvre l'oeil tout indique que la fête foraine soit le lieu où il se taire. J'arrive!"

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 19 Nov 2016 - 19:14

- Tu fume encore ?
- Yep.
- Ça va pas ?

Il doit être deux heures de l'après-midi, voir quatre heures. Quoi, on est encore le matin ? Hein ? Le soir ? J'comprends pas. J'ai plus la notion de temps ? Cette ville va m'rendre fou. On enchaine les manèges et comme à chaque fois, cet enfoiré m'engrène sans que j'le remarque. Un, puis deux, puis trois. À la base, on devait faire un seul tour d'un seul manège, histoire qu'on sème les types qui d'vaient nous attraper. Que je ne leur casse pas la gueule pour ne pas se faire remarquer plutôt ? C'est très certainement vrai ... Mais nous voilà dans cette fête foraine depuis un bon p'tit moment déjà et on a toujours rien. Alors du haut de cette grande roue, à l'intérieur d'une de ces nacelles rouillées par le temps, j'm'en fume une.

Puis comme ça ne suffisait pas, le denden ouvre son claque merde et pollue un silence gratifiant pour mes oreilles qui venait tout juste de s'installer. Faut que j'pense à le mettre sur vibreur ... C'est Shoma au bout du fil. D'après lui, la fête foraine est bel et bien l'endroit où s'cache l'homme qu'on recherche. Et comme un déclic, mon cerveau se re-branche. Putain, c'est vrai qu'on a une mission à la base. Fumant alors ma dernière taffe, j'balance mon mégot sur le front de Moustik, histoire qu'il percute.

- Fin d'la pause clope.

Puis je saute de la nacelle en cour de route, le regard fixe vers le sol, l'ambition de terminer cette mission le plus rapidement possible au fond des tripes. Faut vraiment qu'j'arrête d'me laisser distraire. M'accrochant brièvement sur les barres verticales de la roue, j'anticipe ma chute, prévenant des futurs bobo. J'joue la carte de la prudence en armant mes pieds de fluide invisible à l'oeil nu, histoire d'atterrir au sol sans trop faire de grabuge. Manque de bol, cette épaisse fumée qui se dégage de la zone et ce boum retentissant, attire la foule. Et pas que les bonnes âmes du village. Principalement les pèquenots du coin, ne voyant pas du très bon oeil qu'on saccage leur joli gazon. Mais c'est pas d'ma faute, j'fais pas exprès.

Un regard en l'air, je guette Moutsik, toujours dans sa nacelle descendant lentement vers l'arrivée.

- Grouille-toi !

Avant qu'on n'me chope par le col, me collant au guichet du manège.

- Putain mais tu t'prends pour qui ??! Hein ?!
- Excusez-moi mais on s'connait ?
- T'aurais pu tuer quelqu'un avec tes conneries !
- Y'a des morts ?? Oh mon dieu
- Nan mais y'aurait pu !
- Bah pas d'quoi dramatiser.
- Ferme ta gueule !

Une ... Deux ... Trois ... Quatre ... Yep. Quatre phalanges qui s'avancent vers moi. Félicitation madame, c'est un joli poing. Que j'bloque sans trop de difficulté non plus. Après tout, c'est un random. Sauf qu'en m'agressant et en me menaçant, il n'a pas fait le bon choix. Random ou pas, il allait en payer le prix. Son poing dans ma main gauche, je lui retourne le poignet et constate son cri de petite fille si jouissif. Tsss, j'dois vraiment calmer mes pulsions ... Un poing charbonné dans ses dents et le voilà qui vol sur plusieurs mètres direction le stand de pêche à la ligne. Notre grand vainqueur repart avec un poisson rouge dites donc.

- Mais qu'est-ce que t'as fais à Bobby ?
- Rien.
- Bah si, tu l'as envoyer valdinguer !
- Ah ouais. Vous voulez essayer ?

Plus on tente de discuter et plus il ramène des potes à lui. J'sais pas dans quel état Shoma va nous retrouver ... ou plutôt les retrouver. En espérant que l'un d'entre eux connaisse notre cible.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 22 Nov 2016 - 11:07

Avec une piste plus ou moins sérieuse qui lui permettait d'avoir de quoi travailler, la fête foraine était la nouvelle zone de recherche du groupe, c'est là-bas qu'il allait devoir creuser cette nouvelle piste et ainsi remonter jusqu'à son ami. Aeroniro avait vraiment le chic pour se mettre dans des situations compliquées et impliqué tous ceux qui lui sont proches dans ses problèmes, c'est d'ailleurs comme ça que Shoma s'était retrouvé impliqué à de nombreuses reprises dans des galères étant petit.

Alors qu'il remontait son pantalon, la jeune femme lui jeta un sourire ainsi qu'une phrase qui résonna à l'intérieur de sa tête comme un signe de victoire personnel. Shoma était assez expérimenter pour un novice en la matière. Être bon au lit, du moins pour un ex-puceau. Un compliment doucement déguisé, mais que le capitaine pirate prit de manière douce.

La partie de jambe en l'air lui avait fait en quelque sorte du bien, mais malgré cela il n'en restait pas moins presser de quitter son hôtesse. Shoma quitta le palais des plaisirs afin de retrouver Phoénix. S'il voulait sauver son ancien compagnon d'académie de son infortune, Shoma souhaitait également lui épargner une confrontation avec le maître de l'île. L'île en fête appartenant à un Shishibukai, si quelqu'un venait à s'en prendre à ses intérêts cela le forcerait à quitter son antre et prendre pour cible tous les pirate de l'île et ainsi mettre fin aux vacances des Spectres jusqu'à présent tranquille.

Shoma était sans doute trop optimiste quant à la passivité du Shishibukai, car alors qu'il allait prendre l'artère principale qui menait directement à la fête foraine, un déploiement de foule mit la puce à l'oreille du capitaine. Afin de rester discret, Shoma attrapa par le col un homme et le jeta dans une ruelle vide et lui subtilisa son pull à capuche, puis se glissa de nouveau dans la foule. Le mot était donné, il se passait quelque chose à la fête foraine et cela commence à faire un peu trop de bruit.

Forçant le passage afin d'accéder à la zone de problème, Shoma laissa trainer son oreille et compris que le mariage de principe entre son équipage et les autres pirates de l'île venait de prendre du plomb dans l'aile. Le nom de Phoénix "le chien sauvage" des Spectres fut souvent prononcé. Les gens ne tarissaient pas d'éloge sur celui qui devait agir en toute discrétion. S'il ne voulait pas tant que ça agir dans l'ombre Shoma aurait sans doute défendu son compagnon de ces personnes qui n'hésitent pas un instant à faire de lui le bouc émissaire de ce qui se passe, bien que cela est fort probable qu'il soit bien responsable.

Les passant n'y allaient pas de main morte avec Phoénix, entre ceux qui demandaient l'intervention de Jack et ceux qui espèrent le voir mort à la suite du combat déclencher, Shoma avait l'impression qu'il n'y avait personne qui avait ne serais-ce qu'un avis neutre sur le personnage. Au vue de la réputation du bougre et de l'équipage il n'était pas totalement logique que de trouver autant de personnes en rogne contre la famille de Shoma. Ce qui est dommage, c'est qu'en présence de Shoma pas un n'ose ouvrir sa bouche.

Traversant le mur opaque de voyageur, pirate, marchand et autre forain, Shoma réussi à atteindre le cœur du spectacle. La scène était maintenant très claire, Phoénix et l'un de ses compagnons contre, une cinquantaine de brutes. Cinquante, oui, à vue d’œil ils étaient une cinquantaine. Devant pareil spectacle, Shoma se demanda comment son capitaine de flotte avait-il comprit le mot "discrétion", c'était pourtant clair, précis, limpide. Il n'y avait rien de bien compliquer à comprendre dans la phase "on ne fait pas de vague" et pourtant les Spectres se retrouvaient mêler au cœur d'une bataille au beau milieu d'un territoire déjà hostile.

Les plaignants n'étaient visiblement pas venus seul. Se faire des amis était une stratégie payante, entre ceux qui viennent protéger leur pote, ceux qui souhaitent passer à tabac un arrogant pirate et ceux attirer par la récompense sur la tête du nouveau capitaine, il y avait du beau monde à allonger. Poussant tout le groupe toujours masquer par sa capuche, Shoma gagna une place de premier choix.


"Avec toute cette agitation, on risque fort de rater notre homme!"

Poussant les deux lourdauds qui se trouvaient devant lui, Shoma se retrouva sur le devant de la scène à un bon mètre de Phoénix.

"Pourquoi je ne suis pas étonné que toutes ces personnes veulent ta peau?"

Poussant les deux lourdauds qui se trouvaient devant lui, Shoma se retrouva sur le devant de la scène à un bon mètre de Phoénix. Retirant la capuche qui empêche les autres de savoir de qui il s'agit, Shoma révéla son identité. Si ceux qui se trouvaient derrière lui reculèrent tous d'un pas, ils n'avaient pas renoncé à leur projet.

"J'ai comme l'impression que sans moi tu t'attires toujours des problèmes."


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 26 Nov 2016 - 15:59

- 17.
- T'es sûr ? J'en comptes au moins une cinquantaine.
- Ah, les autres derrière i'sont avec eux ?
- Évidemment.
- C'problématique.

Le problème avec la poudre, c'est qu'elle se répand vite. Là, c'est même pas une trainée de poudre, c'est tout un tonneau qui venait d'être déversé et la moindre étincelle allait embraser le tout dans une atmosphère déjà chaotique.

Au pied de la grande roue, plusieurs personnes scandent mon nom pour témoigner d'leur mécontentement. Mécontentement se transformant en une colère assez bizarre. J'suis sûr que certains d'entre eux manifestent alors qu'ils ne savent pas pourquoi. Mais ça, c'est comme pour tout. Bon, entendre mon nom dans leur bouche c'est assez jouissif. Faut dire que j'ai quand même un sacré problème d'égo des fois.

Alors sur nos appuis, on reste sur nos gardes devant cette foule pleine de rage, prêtes à en découdre.

- J'm'appelle comment ?
- JUUSEI ... !
- Joue pas avec eux, c'nul.
- ON VA T'CREUVER !
- J'me disais bien aussi. Le jour où quelqu'un te veut du bien ce serait louche. Bon on fait quoi sinon ? Ça commence à être pas mal tendax du string ici !
- Ouais je sais bien, mais ça m'amuse.
- "Le Chien Sauvage" ! On va t'saigner ! Tu sais pas où tu as atterris, tu es chez Jack ici !
- Chien Sauvage ? Mais t'entends ça ?! C'est quoi ce surnom de merde ?
- Ah bah les surnoms, on les choisit pas tu sais ...
- J'vais tellement l'frapper à grand coup d'fluide qu'il verra plus qu'la couleur d'mes poings noirs.  

On discute, on discute et on voit pas l'temps passer. Le groupe s'agrandit et l'effet de foule réchauffe méchamment l'coin qui fait bouillir les caboches de pas mal de ces types. Ça sent un peu l'roussit. Moi j'dis c'est pas très bon. Puis plus le groupe s'agrandit, plus Moustik commence à taper une crise d'angoisse. Il a beau être arrogant, moqueur et "j'm'enfoutiste", il flippe pas mal quand ce genre d'emmerde lui pend au nez. Pas très courageux c'ui-ci; Mais j'sais qu'il me lâchera pas.

- Moustik ?!

Un coup d'oeil inquiéter à gauche. Rien. Un coup d'oeil nerveux à droite. Rien. Putain mais quel lâche. Mais j'remarque très vite qu'il est sur le côté, une capuche sur son crâne à scander ce surnom à la con. Il se mêle paris les autres et tire avantage de la situation pour sauver sa peau. J'le reconnais bien là ... Mais quelle surprise quand j'le vois ce faire jeter sur le côté par un homme munit d'une longue capuche en toile, à l'allure d'un vagabond.

- Ah Shoma, c'est toi !

Putain, l'cap'tain. Et toujours pas notre homme sous l'coude. Si ça continue comme ça, on va s'attirer encore plus d'ennuis.  

- J'ai comme l'impression que sans moi tu t'attires toujours des problèmes.
- C'pas d'ma faute. C'est ces mecs qui sont tendax. Moi j'ai rien fais pour une fois.
- Si ! Il a détruit l'entrée de la grande roue en sautant de tout en haut et cause du trouble au public ! Il a même tabasser plusieurs d'entre nous !
- Moustik c'est toi ??!

Commence à faire de plus en plus chaud ici. Les regards de chacun sont imbibés de haine au fur et à mesure et l'odeur de transpiration commence à envahir le coin. L'anxiété plus que nerveuse de chacun d'entre eux grimpe de plus en plus et certains commencent à serrer d'une poigne de fer le fourreau de leur lame. C'pas très bon à mon avis. Le moindre mec qui va commencer à porter ses couilles pour m'attaquer va faire d'efferler toute cette orde sur nous.

- Crève ordure !

Quand on parle du loup. Le fer qu'il tient entre ses deux mains fend l'air d'une verticale presque parfaite, je peux le voir, l'analyser. Mais malheureusement pour lui, il manque un tantinet d'vitesse. C'qui lui coûte une jolie esquive de ma part ainsi qu'un kick en plein abdomen l'envoyant valdinguer sur une dizaine d'amis à lui.

- Oups ... un poil trop fort ... ! Désolé !

Le problème, c'est qu'on est sur l'territoire de Jack. Alors à mon avis, c'est que la face émergé de l'iceberg qu'on a là. Puis l'capitaine va pas être content, je le sais, je le sens. Il est juste derrière moi. Alors j'm'allume une clope, j'crache un épais nuage de fumée puis j'me retourne vers Shoma.

- On court ?

Héhé
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 28 Nov 2016 - 22:59

Ce qui est bien avec Shoma, c'est que l'on peut toujours compter sur lui. Être dans les petits papiers du capitaine des Spectres signifie qu'il sera toujours présent en cas de problème. S'il y a une personne qui accorde une attention particulière à sa famille et amis, c'est bien lui. Phoénix se trouvait dans la merde, ce n'est pas grave à deux ils auraient plus de chance d'extirper leur cul de pirate de ce mauvais pas.

Fidèle à lui-même Phoénix ne tarda pas à montrer les crocs. Il n'y a pas plus belliqueux que lui au sein des Spectres, sans doute que Shoma avait un peu trop déteint sur lui. Peut-être que ce n'était pas Phoénix le problème, mais Shoma, avait-il perdu cette force combattive qui l'animait au début, lui qui ne pouvait pas se tenir éloigner des problèmes plus de dix minutes. Quoi qu'il en soit peut-être devait-il prendre exemple sur son compagnon et redevenir l'homme qu'il était.

Après la réponse du nouveau capitaine de flotte à l'homme qui tenta de le frapper en pleine tête, Shoma se colla près de son compagnon et lui dit que la discrétion pouvait être oublié le temps de régler cette affaire. Certes l'île appartenait à un puissant corsaire, mais il n'était pas dit que les Spectres perdraient leurs couilles devant quelques gaillards qui jouaient les gros bras. Moustik où Loustik, qu'importe son nom commença à faire dans son pantalon quand il compris que la fuite n'était pas la solution que choisi Shoma.

Alors que les deux hommes forts de l'équipage se lançaient dans la bataille tel des lions qui défendent leur territoire, une puissante alarme retenti coupant court à la correction que Shoma infligeait à un résident de l'île. Tout le monde s'immobilisa et se demanda d'où pouvait venir cette alarme. C'est à ce moment qu'un lâche en profita pour porter un coup direct en pleine tête au capitaine pirate. Alongé au sol, Shoma répliqua en empalant son adversaire à l'aide de son ombre.

Le combat repris aussitôt, mais fut coupé presque immédiatement par quelques grenades qui furent lancer un peu partout au niveau de leur position. Très vite tous les protagonistes du combat se retrouvèrent enfumé. Ce n'était pas des grenades explosives, mais des grenades lacrymogènes qui servait à neutraliser les foules violentes. Il ne fallut pas longtemps à Shoma pour comprendre qu'il s'agissait d'une mesure de sécurité employé afin de protéger la fête foraine des attaques. L'auteur de cette attaque ne pouvait être que le Jack le Shishibukai.


"Phoénix, on se tire!"

Alors qu'il se relevait Shoma aperçu un groupe de deux individus qui tentaient de se tirer avec de gros sacs sur leur dos. Shoma n'avait aucune certitude sur l'identité des deux hommes, mais décida d'orienter sa fuite dans la direction des deux hommes. Avec un peu de chance il s'agissait de l'homme qu'il cherchait. Le rassemblement contre Phoénix n'avait pas déclenché d'alarme, ce qui pouvait signifier que l'origine de l'alarme est sans doute le résultat d'une attaque contre la recette de la fête foraine et peut-être l'implication d'Aeroniro.

"Suis moi!"

Avec du gaz puissant qui entravait la vision des personnes prit pour cible, Shoma avait du mal à respirer et à se mouvoir, mais réussi néanmoins à prendre la fuite. Les voleurs étaient également entraver par le gaz, mais se frayait facilement un chemin à travers les allées et les attractions. Pour pouvoir être aussi certain de leur itinéraire, les deux hommes devaient avoir étudié le terrain suffisamment de temps pour connaître quel chemin prendre après leur braquage.

Le gaz ne semblait pas se stopper et la zone recouverte semblait tout aussi immense. Shoma perdit très vite la trace des deux hommes et se retrouva nez-à-nez devant un groupe d'hommes armés de fusil et protéger du gaz par des masques. Sans savoir si le capitaine pirate était l'homme qu'ils cherchaient, les assaillants se mirent à tirer dans sa direction. Le premier réflexe du pirate fut de dresser son ombre devant lui afin de faire un bouclier.

Combattre tout en essayant de trouver de l'air n'était pas facile et sans l'intervention de Moustik, le groupe aurait succomber au manque d'air. Il y avait une échelle tout près de leur position qui permis au groupe de prendre de la hauteur et de trouver de l'air frais ainsi qu'un lieu isolé où ils pouvaient sa cacher des troupes du corsaire.


"Merci petit."

Alors que tout semblait perdu, le pirate de poche retrouva la piste des deux voleurs. Comme eux, ils avaient trouvé refuges sur le toit des kiosques et évoluaient à travers le parc d'attraction en sautant par-dessus le nuage de gaz. L'attention des gardes étaient focalisées sur le sol, ce qui permettait d'évoluer sur les toits plus facilement, alors ni une, ni deux, Shoma se remit à la poursuite de celui qu'il pensait être son ami d'enfance et puis n'ayant pas d'autre choix, utiliser le parcours des fuyards était leur seule chance de ne pas se faire attraper par les hommes de Jack.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Ven 2 Déc 2016 - 16:03

Embrouille après embrouille, le ton monte toujours autant. Les hommes qui nous entourent entende faire régner l'ordre sur cette île et que deux gus comme nous n'allaient les impressionner. ici, c'est chez Jack. Et chez Jack, il n'y a que lui qui puisse foutre le bordel. Montrant toujours plus autant leur croc, j'pense qu'ils sont bel et bien partisans du Corsaire, au vue de leur hargne. C'est beau d'être dévoué comme ça à leur capitaine. Ça m'fait presque rêver.

Quelques tuileries plus tard, je rengaine ma lame tâcher par le sang de bon nombre d'entre eux, au sommet des toits. Oui, on s'est battu. On a pas trop eu l'choix. Et oui on est sur les toits de la ville. Sans doute parcequ'on paraissait bien trop dangereux pour eux, ils ont décidés d'nous gazer. Lé batéér. La seul solution pour y échapper étant de grimper le plus haut possible.

J'scrute l'horizon tout en mettant un rapide coup d'oeil en bas, histoire de surveiller la purée de pois se stabilisant au sol. Puis j'pense à Moustik. Cet enflure a surement dû s'faire prendre dans l'nuage. Ou il est déjà partit vers le Rough Death, mettre son cul au chaud, m'diriez vous. Que nini. C'est lui qui nous a fait emprunter l'échelle pour atteindre les toits. Il s'est sûrement réveillé voyant qu'il y avait le capitaine. Il a le sens des priorités on dirait.

Tout ça pour dire, que si nous sommes ici, c'parceque Shoma a réussit à observer deux hommes suspects pendant qu'on s'tapait. Faut dire, moi j'étais bien trop occupé à foncer dans l'tas. Faut m'comprendre. Bref, d'après lui, les deux lascars ont réussis à s'échapper de l'attaque gazeuse en s'échappant sur les tuiles hautes, ce que nous avons donc bien évidemment reproduit.

Alors bondissant de toit en toit, on poursuit les deux hommes repérés juste avant. La capuche sur la tête tout en courant devant nous, le visuel nous permettant d'les identifier est quasi-inexistant. C'pourquoi, j'décide de dégainer Hyakujuunoou, salissant son fer afin de briser l'air en deux, afin d'envoyer une impulsion au loin, les déstabilisants tout en faisant voler au loin leur tunique.

A visage découvert, tournés vers nous, surpris par ce qu'ils venaient d'arriver, ils ne peuvent plus se cacher. J'me tourne alors vers Shoma, qui semble être soulagé d'un poids immense, une question en tête.

- Alors c'est lui ??!
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Jeu 8 Déc 2016 - 9:36

Shoma trouvait au bout de sa quête. Grâce à l'intervention combiné de moustik puis de Phoénix. L'attaque du capitaine de flotte a eu raison de la tunique du voleur laissant ainsi voir le visage des deux hommes. Il n'y avait pas de doute concernant l'identité des deux bandits, il s'agissait d'Aeroniro quant à l'autre, il devait s'agir de son bras droit Mario de la Rosa. Bien qu'inactif sur les mers depuis leur débâcle, les deux hommes restaient actifs et ne semblaient pas avoir perdu la main. Pirate un jour, pirate toujours.

D'un grand "oui", Shoma affirma à son compagnon que les deux hommes qu'ils poursuivaient étaient bel et bien ceux qu'ils étaient en train de chercher. La traque pouvait finir, une fois que ces derniers auraient reconnus que celui qui les poursuit n'est autre que Shoma un allié de toujours.

Surpris d'avoir été repéré et démasquer, les deux hommes se retournèrent presque en même temps. Grâce à cela Lazar put comprendre que l'attaque de Phoénix lui avait révélé qu'il n'était pas pourchassé par les hommes de Jack venus pour capturer ceux ayant troublé la tranquillité de son île, mais par Shoma qui pour une raison inconnue se trouvait au même endroit que lui. Comprenant qu'il n'y avait pas de danger, Aeroniro laissa le groupe de Shoma le rejoindre sur le toit d'un kiosque de barbe à papa.

Une accolade amicale, une poignet de main ferme, des sourires et des rires. Voilà un bon mélange d'action qui permit aux deux groupes de faire abstraction de la réalité et de briser la glace. Cela faisait longtemps que les deux capitaines ne s'étaient pas vus et si le destin n'avait pas été aussi dur avec l'un, sans doute ne se seraient-ils jamais croisé de nouveau.

Même entre capitaine pirate, c'était beau de voir que l'amitié était possible. Les deux hommes n'en revenaient pas, tout deux étaient comme dans leur souvenir. Il n'y avait que leur âge qui avait changé, sinon ils étaient les mêmes. Effrayant non ? Quoi qu'il en soit ces retrouvailles venaient mettre du baume au cœur de Shoma, lui qui était quelques peux troubler en apprenant la déroute de son ami comprenait que ses craintes n'étaient pas fondées.

Si les deux groupes étaient sur un pied d'égalité et que la joie se dégageait des deux hommes fort, Aroniro retourna très vite sur terre et pointa son parapluie entre lui et son ancien ami d'académie. D'un coup la température monta en flèche. C'était à ce demandé ce qui avait bien pu arriver pour passer des rires et accolade aux regards en proie à la colère et l'animosité. Shoma qui ne comprenait pas ce qui venait de se passer tout comme Moustik et Phoénix restait sur place et attendais de voir à quoi il devait faire face.


"Je te préviens, cet argent c'est le mien, ami ou pas, pas question de le partager."

Menacer son prochain pour si peu, c'était bien le genre d'Aeroniro. Toujours prêt à chercher la bagarre, toujours prêt à rentrer dans le lard du premier qui se dresse contre lui. Comme qui dirait les habitudes ont la vie dure. D'un revers de la main, Shoma décale le parapluie de son ami avant de l'informer que sa fortune était de loin supérieur au butin qu'il venait de dérober à la fête foraine de Jack. Une fois le quiproquo dissipé, Shoma mit à son tour son ami d'enfance. S'il ne voulait pas du butin voler à Jack, il n'hésiterait pas à attaqué son ami si ce dernier lorgnait sur son butin.

"Les intrus sont localisé, il s'agit de Mantle Shoma, Phoénix D. Juusei des Red Spectres, Lazar Aeroniro et De la Rosa Mario de l'équipage décimer du Parapluie, ainsi qu'un inconnu sans doute de leur groupe."

Le groupe de pirate n'avait pas pensé que leur position pouvait être compromise et avait manqué de vigilance, maintenant non seulement ils avaient été découverts, mais leur identité avait été révélée par Den Den Mushi. Shoma qui ne souhaitait pas de problème avec le capitaine corsaire de l'île se retrouvait complice d'un vol touchant directement le corsaire.

"Nous tenons les voleurs, c'est eux, je confirme leur identité, Phoénix."

Avec la hauteur, les pirates n'avaient aucun mal à distinguer la position des hommes de Jack. Sans plus tarder Shoma attrapa le pistolet de moustik et appuya sur la gâchette et envoya l'informateur dans l'autre monde. Le pistolet encore fumant, Shoma invita le groupe réuni à mettre les voiles avant que d'autres problème ne survienne.

"Il va falloir qu'on parle une fois au port"



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 10 Déc 2016 - 15:29

- CHOPPEZ-LES !

En un rien de temps, ça part en couille. Fallait pas longtemps pour qu'on s'fasse repérer. En même temps, debout, sur le toit d'un stand à la vue de tous, sans nos cagoules pour nous couvrir ... tu m'étonnes qu'on nous balance des caillasses. En plus de ça, c'est les gars de Jack. Ils en veulent à Aeroniro et son collègue pour le casse qu'ils ont orchestré y'a quelques minutes de ça. Car ouais, on les poursuivait pour ça. Moi j'en savais strictement rien. Et si j'avais su, j'les aurais attaqué pour m'emparer du butin. Car j'pense que Shoma s'entoure de personne compétente et intelligente. Du style si tu voles quelqu'un, fais le bien; dépouilles le jusqu'au dernier berry.

Mais pendant que j'rêvasse, les hommes en bas s'énervent de plus en plus. C'est d'ailleurs, un d'leur caillou qui m'réveille. Puis deux secondes plus tard, cet enculé s'fait buter par Shoma. Histoire de donner un avertissement aux autres, tout en fuyant la scène. Lui qui ne souhaites en aucuns cas avoir à faire au Corsaire.

Personnellement, j'vois ça d'un autre oeil. Tandis qu'ils sont tous devant à courir, je les colle au train tout en étant sceptique. J'me suis fais caillasser la gueule, ils veulent notre mort et personne ne leur dit rien. Y'a comme une sorte d'injustice dans l'air ... Alors pas à pas, je ralentit mon rythme de course pour trottiner puis finalement, marcher dans les derniers mètres carrés de la fête foraine avant de rejoindre le port, puis je m'arrête.

J'me rappelle d'un dicton ... Le service d'un homme est mieux que ... Non c'est pas ça ... Un homme se sert deux fois et ... Non ... C'est une histoire de service en tout cas, j'suis sûr de moi. Du genre, on est jamais mieux servit que par soit même, un truc dans l'genre. Mais j'me rappelle plus.

Alors j'm'allume un blonde. Grillant c'bon vieux tabac des familles, j'inspire lentement puis en toute tranquillité, j'expire. Foulant les pavés, j'entends ces inconscients derrière moi nous rattraper toujours la rage aux lèvres. J'entend leurs insultes et toutes leurs menaces de mort ... J'aime pô vraiment ça. C'qui a tendance à réveiller en moi ces bonnes vieilles pulsions tyrannique. Et ça, tout le monde le sait, c'est pas bon.

Alors s'échappant de son fourreau, laissant entendre son fer glisser sensiblement contre la paroi de l'étui, je laisse Hyakujuunoou régler ça. Comment ? C'est moi qui tient l'arme, alors j'en suis responsable quand même ? Pas grave. C'est donc tout naturellement, dans les cris, la douleur et les giclures de sang qu'ils tombent tous; la mort au bout des lèvres.

Paraitrait que s'attaquer aux hommes de Jack, c'est s'attaquer à Jack directement. Et s'attaquer à Jack, c'est un peu comme s'attaquer au Gouvernement Mondial. Ça fait pas askip. C'pas moi qu'ça va déranger. J'aime pas l'gouvernement.

Alors naturellement, je rejoins Shoma au port, quitter une rue jonchée de dizaine de cadavre baignant dans leur propre sang.

J'devrais peut être consulter ...
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1