AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Quand l'ennui va, tout va.

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 13 Nov 2016 - 11:52

Dans les cales de bois secs, au milieu de barils de poudre et de boulet de canon, la lune laisse transparaitre sa lueur à travers les planches faisant la carcasse du Rough Death. Une nuit des plus calmes. On peut même écouter les vagues se fracassées contre les roches aux alentours, les mouettes brailler et les hommes ternir se calme naturel par leurs ronflements plus qu'exacerbants.

- Moustik ? Allume toi un gainz', j'ai à te parler.

L'atmosphère est palpable, l'homme de main se sent menacé et avance avec précaution. Pour lui, s'il se faisait réveiller en pleine nuit par son capitaine pour discuter, c'était jamais bon. J'vois déjà ces grosses gouttes de sueurs défoulés sur son front.

- Pète un coup. Y'a rien de grave.

C'est donc au milieu de la poudre à canon qu'on craque nos blondes, inconscient du danger. À croire que la mort n'nous fait pas peur. Putain, bande de branleur ... La lueur du feu éclair nos visages avant de se rapprocher du cul d'nos clopes. Le crépitement de l'embrasement retentit et quelques inspirations successives suffisent à faire prendre feu c'foutu tabac. Puis sans laisser s'éteindre la flamme de l'allumette, j'allume un des cierges à notre portée, qu'on soit pas deux cons qui discutent dans l'noir. On pourrait suspecter d'autre chose. Ce s'rait pas très catholique. Pas très propre. Et moi, j'aime bien être propre.

Mais histoire d'être plus sérieux, j'laisse mon visage transpercer la lumière de la cale, apparaissant prêt du visage de ce bon vieux Moustik, la tête encore dans l'cul s'demander le pourquoi de sa présence.

- Tu sais quoi de cette île ? Et ... du grand Corsaire qui y réside, ... , Jack c'est ça ?

Suspens et idée en pagaille, j'tire une latte et débute un aqua.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 13 Nov 2016 - 14:13

Frimousse illuminé, le sourire jusqu'aux oreilles et les yeux écarquillés, Moustik pense directement à l'impensable. Il dit ce que je n'ai pas dit et souhaites ce que je n'ai pas envie. Non mais allô quoi, il a cru que j'allais m'péta avec Shichibukai. Qu'il est marrant ...

- J'le vois à ton regard et ton sourire béa mais j'te colle un stop tout de suite. Jack n'est pas ma cible. J'ai simplement demandé des renseignements à son sujet. Rien d'autre. Tu m'prend pour un taré à tendance suicidaire ou quoi ?
- Bah tu fumes bien dans une poudrière géante alors ...
- C'pas pareil.
- Ah bon ?
- Ouais, car je ne connais peut être pas Calhugan, mais je sais une seule chose à son sujet; fumer dans une poudrière géante est beaucoup moins dangereux que de croiser le chemin de c'type. J'ai beau être violent moi aussi, ce qu'on raconte à son sujet est quelque chose d'un tout autre niveau ...
- Et du coup tu veux savoir quoi ? Qu'il est arrivé sur cette île, à délivrer un peuple et à prit le contrôle de l'île et qu'il y fait très certainement des choses interdites par le gouvernement ? Ouais, y'a pas de surprise, c'est un corsaire ...
- Hum, intéressant ... C'comme ça qu'il est devenu l'un des sept ?
- Du tout. Disons qu'il a rendu visite à pas mal de confrère pirate et à livrer la tête de tous ces types dans un sac sur le bureau de la marine. Un ticket d'entrée assuré pour une place au chaud ... Hiahiahiahia
- Il fait vraiment pas dans la dentelle, on dirait ... héhéhé

Taffe après taffe, la cale se remplie peu à peu d'une fumée épaisse s'échappant comme elle peut par les fentes laissés par les sorties de canon. La discussion avance et les idées fusent toujours. J'commence à avoir mal au cul et j'suis pas contre un siège bien rembourré.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 14 Nov 2016 - 11:08


Je me lève et je suis seule dans le lit. Mon homme s'est réveillé dans la nuit, et il a quitté la chambre. Depuis longtemps apparemment, car sa place est déjà froide. Je roule sur le coté, et j'essaie de retrouver le sommeil. Impossible. Plus je cherche à dormir, plus je reste éveillée. Et ça commence à m'énerver. Et maintenant que je suis énervée, c'est sûr, je n'arriverai pas à retrouver les bras de Morphée. Alors je me mets à sa place. Celle de Phoenix. L'oreiller est plein de son odeur. Je me dis que son parfum m'apaisera et que je pourrai enfin me rendormir. Que nenni! Sa place est froide! Et autant j'adore les glaces, autant un lit glacé, c'est pire que tout! Sans mon mari, le lit manque de chaleur, et je ne dors pas bien.

Je grogne alors que je me redresse lentement. Le sol aussi est très froid! Mais au moins, ça a le mérite de me réveiller totalement. J'enfile mes chaussons et une robe de chambre, et me voilà un peu mieux. En bonne fille de South Blue, je n'aime pas quand il fait trop frais. Me voilà donc assez couverte pour une petite expédition nocturne. Je pense savoir ce qu'il est parti faire. Fumer. Parce que je n'aime pas l'embrasser après qu'il se soit intoxiqué avec ses clous de cercueil. Ça lui donne une "haleine de cendrier" assez horrible en fait. Il n'y a rien de pire que le goût et l'odeur du tabac froid. Hormis peut-être celle du café froid. Et les lits froids! Je radote sans doute, mais je déteste les choses froides!

J'arpente donc les coursives du Rough Death à la recherche de mon mari qui fume en cachette. Seulement, je ne le trouve nulle part. Nom d'une biscotte où est-il passé le coquin? C'est alors que je réalise que je n'ai pas fouillé la Sainte Barbe. Mais après tout, qui serait assez stupide pour se griller une cigarette dans la réserve de poudre. Phoenix, bien sûr! Mon sang ne fait alors qu'un tour dans mes veines et je me précipite là bas. J'arrive donc, essoufflée.

J'ouvre la porte, et de suite je comprends la situation. Mon homme ainsi que son second sont en train de se fumer une blonde en cachette. Et je n'aurais pas moins été scandalisée s'il ne s'était pas agi de cigarette! Alors je m'emporte.

"Phoenix, tu es inconscient où quoi? Fumer dans la poudrerie! Tu veux tous nous tuer?"


Je ne sais pas ce qui me retient de les asperger tous les deux de poison. L'amour, peut-être...
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 20 Nov 2016 - 16:22

- Et du coup, tu voudrais devenir Corsaire à ton tour ?
- Ouaip', j'étudie pas mal la question en ce moment. J'aurais pas mal d'avantages à en tirer.
- Et tu comptes t'y prendre comment ?
- Et bien en fait ...

C'est alors qu'un tremblement s'fait ressentir, j'remarque la chandelle posé derrière Moustik' trembler comme une feuille. Pourtant, on est sur un navire, peu de chance que quelque chose de la sorte arrive. C'totalement illogique putain. La mer c'est intangible, j'comprend pas. Attend, c'est des pas qu'j'entends là ? Et je les reconnais c'est ...

- Putain, JESKA !

J'tente tant bien que mal d'éteindre c'te saloperie, mais on est dans une poudrière bordel. Alors j'garde ma clope au bout des doigts et me cache derrière mon compère, histoire qu'elle ne me repère pas avec un peu de chance ...

D'une violence inconsidérable, la porte s'ouvre et laisse apparaitre devant nous cette terrible silhouette en travers de la coursive interne du Rough Death. Jeska, plus folle que jamais, en nuisette devant nous, est dans la place. Moustik se décale alors, me laissant apparaitre dans la lumière du couloir, rentrant dans la pièce. Alors vas-y que j'me prend la missive de l'année. Tout ça pour une clope. J'peux très bien lui sortir que j'me suis remis à fumer à cause de son retour, de son gamin. Mais ça serait totalement couillu, méchant et irrespectueux envers elle. Surtout qu'on vient tout juste de se réconcilier. Je cherche peut être un peu trop la merde ...

- On discutait juste bébé ... Y'a rien d'mal. Puis c'est Moustik' qui m'a entrainer là dedans. Moi j'y suis pour rien !
- Tu rigoles ou quoi ! Tu m'as réveillé en pleine nuit à cause de tes insomnies, pour m'entrainer ici à fumer des blondes et parler de tes plans machiavélique pour devenir l'un des sept ! T'abuses franchement ... !
- Quand est-ce que t'apprendras à la fermer bordel ...

Le regard baisser, comme un gamin ayant commit une belle connerie, j'me retourne vers elle. L'air de dire, c'pas c'qu'te tu crois. Mais cet enfoiré à vendu la mèche, alors maintenant, place aux questions. Car j'le sais, son cerveau est entrain de bouillir. J'la connais.

- Aller vas-y. Je t'écoute ...

Car au fond de moi, j'veux pas la mêler à tout ça. Même si en trainant avec nous, elle a déjà un pied dans la merde.

http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Lun 21 Nov 2016 - 20:06



"Alors comme ça, tu veux devenir corsaire?"

Question purement rhétorique, en fait. L'un des Sept, j'avais bien compris ce dont il s'agissait. Je n'approuve pas totalement ce choix, corsaire, c'est de mon point de vue la plus mauvaise place. Les pirates veulent ta peau parce que t'es un traitre. Et puis, pour ces forbans dégénérés, c'est une sorte de challenge. Se fritter un Shichibukai, c'est comme un pèlerinage à la Mecque. Un truc à faire au moins une fois dans sa vie. Du coup, hormis pour ceux qui sont vraiment sûrs de leur force, la place n'est pas la panacée qu'on croit. Surtout que si la lettre de marque confère l'immunité, la marge d'action s'en trouve considérablement réduite. En effet, il faut rester dans le "droit" chemin. Enfin, officiellement. Mais la réalité est là, un corsaire ne fait pas tout ce qu'il veut. Et même pire, si le Gouvernement Mondial les siffle, ils doivent rappliquer la queue entre les jambes. Et pire, ils peuvent être renvoyés à tout moment! Vraiment, le ne vois pas pourquoi tout le monde fait tant de ramdam pour une si mauvaise place.

"Tu sais, Phoenix, pour être corsaire, il faut que le Gouvernement Mondial et la Marine aient un intérêt à t'avoir de leur côté. Il faut faire partie du haut du panier de la piraterie. Il faut donc non seulement que tu soit fort, mais aussi connu et craint. Shoma, par exemple, ferait un bon corsaire. Après, tu peux aussi la jouer comme Trafalgar Law et ramener une centaine de cadavres de pirates à la Marine. Mais, dans l'état actuel des choses, il faut que tu te fasse connaitre un peu plus."


Pudiquement, je ne parle pas de la prime. C'est un sujet qui fâche depuis que j'ai ma tête sur un bounty poster. La mienne est supérieure à celle de mon mari, et ça fait jaser. Mais bon, ça me donne une idée.

"Si tu veux savoir l'écart qui te sépare du niveau d'un corsaire, affronte moi. J'ai brièvement combattu Flist, qui a un certainement un niveau similaire. Je dois être en mesure d'évaluer ta force par rapport à lui, ou à celle de Shoma."


L'idée me trotte dans la tête depuis qu'on s'est retrouvés. Qui de nous deux est le plus fort? J'ai envie de lui montrer que la petite fille pleurnicharde de l'orphelinat n'est plus. Et puis, s'il me bat, il consolidera sa place de capitaine du Rough Death malgré notre différence de primes.

"Alors, t'en dis quoi?"

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mer 23 Nov 2016 - 22:36

À sa tête, on peut croire qu'elle vient d'entendre la meilleure blague de l'année. Elle qui est si parfaite mais à la fois à l'écoute des autres. Elle qui souhaite le bien de tous, la meilleure évolution possible, l'épanouissement de chacun. Putain, mais lorsqu'il s'agit de moi, nada. Rien. Que dalle. Pour prétendre être l'un des sept, il faut avoir une paire de couilles plus grosse que le voisin et affirmer ses choix quoi qu'il nous en coute ? Être d'un point d'vue sociale plus intéressant que les autres, plus dangereux et donc plus apte à être utiliser par le gouvernement ? L'époque où je restais dormir dans mon coin est révolue. Je sais ce que je veux et je compte bien faire ce qu'il faut pour arriver à mes objectifs. Qu'importe les sacrifices que je devrais faire pour ça. Même me débarrasser des personnes m'étant proche. Depuis toujours, je n'ai qu'un seul objectif et y mettre un terme devient pressant.

Mais dans l'obscur de la pièce, elle continue son monologue, prétendant avoir les capacités d'analyses pour évaluer mon niveau par rapport à un corsaire, Shoma ou encore ce fils de pu** de Flist. Lui qui a mit enceinte ma Jeska. Qui malgré tout ce qu'on a pu se dire depuis nos retrouvailles, me reste encore au creux de la gorge. Comment a t-elle pu ? Elle qui adore prôner le concept des principes et de la fidélité. Mauvaise pioche cette fois-ci.

Une chose est sûre, c'est qu'elle a une idée bien précise en tête et elle ne me déplait pas. Je peux le ressentir au timbre de sa voix. Normal puisqu'on se connait depuis maintenant un bail. Elle souhaite me montrer que la petite fille faible qu'elle était autre fois, lors de notre première rencontre n'existe plus. Celle qui se tient maintenant devant moi est mature, une femme forte, n'obéissant qu'à elle-même et n'étant le souffre douleur de personne. C'est cette même femme qui souhaite en découdre ici et maintenant. Alors elle ne sera pas déçu. Ça fait longtemps que je me demande ce qu'elle vaut également et j'pense que l'occasion ne se représentera pas de si tôt. C'est donc tout naturellement, écrasant cette saloperie d'blonde au creux d'ma main, que je lui accord cette danse.

Mais bien évidemment, c'est sur la berge, à l'extérieur du Rough Death qu'on se retrouve face à face. J'ai pas dépensé tout ce flouz pour rien. Manquerait plus qu'on abîme ce petit bijou ... Shoma m'en voudrait à mort ...

Alors, entre deux bourrasques de vent, faisant danser les nuages autour de cette pleine lune, j'me craque une énième blonde, symbole d'une décontraction totale. Genre c'combat va être trop facile. Main gauche sur le fourreau, les lèvres tirant sur le filtre, j'tente de la fixé dans les yeux à travers mes cheveux me tombant sur le visage. J'y vois rien bordel.

- Je t'en prie, les dames d'abord.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Ven 25 Nov 2016 - 19:45


Je me tiens là, devant lui. Une petite dizaine de mètres nous sépare. Je me suis changée. Hors de question de le combattre en robe de chambre et nuisette. Je ne voudrais pas qu'il impute sa future défaite à une tenue trop affriolante. Un simple t-shirt à manches longes et un pantalon, voilà de quoi je suis vêtue. Une tenue bien plus appropriée au combat m'est avis. Enfin, mon cher et tendre s'allume une clope, j'entends d'ici le son caractéristique du papier de cigarette qui se consume. Tant pis pour lui, pas de baisers ce soir! Il sait que je déteste l'embrasser après qu'il ait fumé. Il fait ça pour me provoquer! Le vil coquin! D'ailleurs, il joint la parole au geste et m'invite à ouvrir les hostilités.

Seulement, là, je me tâte. Dois-je y aller à fond dès le départ? Je ne sais pas de quoi il est capable, du coup j'hésite. Je ne voudrais pas lui faire trop mal, ou pire, le battre à plate couture. Mais je n'ai pas envie de perdre non plus. Après tout, il était largement plus fort que moi, avant. Tout me porte à croire que c'est toujours le cas maintenant! Nom d'une biscotte, j'aurais mieux fait de tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de lui proposer un combat!

"C'est quand tu veux..."

Il s'impatiente, ça s’entend au son de sa voix. Bon, je cesse de tergiverser. Quand il faut y aller, il faut y aller! J'use d'un soru pour le surprendre. Il n'a pas le temps de bouger que mon pied gauche vient frapper son visage. Le déplacement rapide rend l'impact est plus violent que je ne l'aurais cru, et mon mari se retrouve projeté quelques mètres plus loin, droit dans un tas de vieilles caisses en bois. C'est la première fois que je me décide d'y aller à fond depuis longtemps, et je suis surprise par la force de mon propre coup. alors, logiquement, je m'inquiète pour Phoenix.

"Chéri, tout va bien?"

Comme seule réponse, le voilà qui bondit sur moi et essaie de me frapper au visage. D'un pas de coté, je contourne son assaut et je lui envoie un coup de pied circulaire. Immédiatement, il se rue sur moi pour me plaquer au sol. C'est un contre audacieux car il lui permet de diminuer la puissance de mon coup en réduisant la distance entre nous, mais en plus il profite de l'effet de surprise pour retourner la situation. Me voila donc sur le dos et lui sur moi. Position qui aurait pu être des plus agréables dans un autre contexte, parce que là, je sens qu'il va pleuvoir des poings. Deux coups m'atteignent au visage avant que je ne puisse le désarçonner en le repoussant avec mes bras.

Grâce à ça, je peux me glisser loin de lui et me relever. Nom d'une biscotte, il frappe fort, le bougre! J'en suis encore un peu sonnée, mais il est hors de question que je baisse ma garde. Les sens aux aguets, j'entends ses chaussures claquer sur le pavé alors qu'il me fonce dessus tel un taureau. J'avance vers lui alors qu'il m'expédie un direct du droit en plein dans le nez. D'un rapide mouvement de mon bras droit, je me saisis du sien juste avant qu'il ne fasse mouche, et je pivote sur le cote pour profiter au maximum de son mouvement et de sa force avant de les retourner contre lui dans une magnifique projection qui l'envoie s'écraser au loin.

Enfin, c'est ce que j'espérais, mais mon homme trouve la force de rectifier sa trajectoire en l'air et retombe sur ses jambes comme une fleur. Zut! Moi qui pensais pouvoir l'enchaîner après l'avoir mis hors de position, c'est aussi râpé que le gruyère! Je comprends alors que si je veux vraiment gagner, il va falloir que je donne tout. Mon époux est un adversaire de taille, mais je me refuse encore à utiliser mon fruit du démon pour remporter la victoire. D'autant plus que j'ai encore quelques atouts dans ma manche!

"Allez, je t'attends!"

Je me permet une petit provocation pas méchante. Juste de quoi exciter un peu son esprit combattif. J'ai remarqué que grâce à ma sphère perceptive, je suis bien meilleure contre-attaquante qu'attaquante. J'essaie dons de m'arranger pour qu'il me mette dans les meilleures dispositions.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 26 Nov 2016 - 18:36

Comme pas mal de nos parties d'jambes en l'air, on s'retrouve l'un sur l'autre, le souffle coupé, les yeux dans les yeux. Sauf que cette fois, au lieu d's'embrasser, on s'fout des nions. C'est mignons. Elle voulait se battre, alors j'faisais pas dans la dentelle. J'y allais à fond. Pas question de la laisser gagner, c'est mon honneur d'homme qui est en jeu. Si j'me permet de perdre, de quoi j'vais avoir l'air auprès des autres, de l'équipage ... de Shoma ? Elle me provoque et elle sait que ce genre de chose me tendent. En plus de ça, j'déteste perdre. Alors il est hors de question de lui laisser la moindre chance. Malgré ça, elle sait se défendre, y'a pas à dire. J'ai déjà pris quelques mandales.

J'me vengerais.

Alors on s'enchaine, sans trop réfléchir. On prend le temps de se reposer entre deux attaques, on reprend notre souffle et on repars. Sans trop calculer le temps qui passe. Le seul indice sonore qui retentit c'est le claquement de nos phalanges sur nos jolies gueules. Et aussi les plaintes de certains de mes hommes, ne souhaitant qu'une seule chose, dormir. Mais bien évidemment, ça tombe dans l'oreille d'un sourd. Car quand nous sommes tous les deux, plus rien ne compte. Comme ci rien d'autre n'existait, que le monde était à nous, en notre possession. Mais je ressors très vite de ma bulle quand, après une rectification de trajectoire dans les airs, je retombe sur mes pattes après qu'elle m'ai envoyer valser au loin. C'est alors qu'elle me rétorque, un léger sourire aux lèvres, qu'elle m'attend.

J'me rappelle alors.

La raison pour laquelle j'me bat contre elle ? Par parc'qu'elle me l'a demander, ni même parsec j'ai ressentis ça comme une provocation. Non. Parce qu'elle n'est tout simplement plus digne d'être ma femme. Comment peut-elle penser que tout ça n'est plus que du vent pour moi ? Flist et son gosse ? J'suis blesser et j'le resterais un bon bout d'temps. Car c'est comme ça, c'est la vie. Peut être qu'une tierce personne aurait abordé ça autrement mais pas moi. Ceci est ma véritable réponse à sa traitrise.

Je déverserais ma haine sur elle.

Et ce jusqu'au bout, je ferais en sorte de la pousser dans ses derniers retranchements. Faire en sorte, qu'elle se rappelle de ce moment. Le jour où elle a choisit la voie de la piraterie pour le compte du gouvernement. Malgré ça, son plan s'est retourné contre elle, alors une partie de moi rigole à gorge déployer quand même. Un bien pour un mal dira t-on. Alors je lui répond avec les poings. Elle me voulait ? J'allais venir à elle sans problème. Sans que j'oublie un petit détail, nous n'avons plus douze ans. L'époque de la gentille petite aveugle toute timide et sans aucune notion de défense. Elle m'en colle une parmi tant d'autre puis m'envoie un kick bien rapide dans la poitrine.

J'me sens planer quelques secondes, puis j'm'éclate une nouvelle fois contre un tas d'caisse en bois.

J'commence à avoir les lombaires en feu avec toutes ces conneries. Une folle envie me démange d'user du fluide, mais ça me boufferait trop d'énergie. En plus de ça, elle n'est pas encore au courant. Je pourrais lui en faire la surprise. Par contre, je sais qu'elle possède un fruit du démon et ce, un des plus puissants paramécia. J'dois donc rester extrêmement prudent. Mais comment faire alors pour la prendre à son propre jeu ? L'attaquer ? Rester sur ma défensive, lui tendre des pièges ? Elle reste une des personnes les plus intelligente que j'connaisse aujourd'hui; Et elle est sournoise malgré tout.

La patience fait toute la différence.

J'fonce, tête baisser, aveugler par cette haine, ce dégout. Mais encore une fois, elle me contre, dans les côtes ce coup-ci et enchaine avec une bonne grosse gifle. Celle qui claque bien. Je repars une nouvelle fois vers ma position initiale et sur le chemin du retour, mon sang ne fait qu'un tour. Tel le son du jugement dernier, Hyakujuunoou sort de son fourreau, laissant son fer frottant contre les parois de ce dernier. Je l'empoigne vigoureusement et fait abattre la foudre sur ma tendre et chère. Ma belle et grosse lame d'air quand tu nous tient.

Je réfléchis trop. J'agis, je verrais bien par la suite.

Elle parvient à l'esquiver mais prend conscience de la dangerosité du bordel. Oui ça aussi c'est nouveau et j'espère qu'elle a sentit ce vent chaud lui caresser l'épiderme, cette chaleur ne m'étant pas à l'aise, au contraire, celle qui te fait comprendre que ce n'est pas un rêve.

Le sol est marqué par le passage de mon attaque. Le ciel et l'air vibre silencieusement et une aura invisible se dégage. La faune se réveille et laisse passer au-dessus de nos têtes, un nuage d'oiseaux fuyant les lieux du conflits.

- On arrête de jouer maintenant. Montre moi ce dont tu es vraiment capable.

J'commence à en avoir marre. Une partie de moi me dit d'y aller à fond, et l'autre me dit de tout stopper. C'est une femme, je ne dois pas ...
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 27 Nov 2016 - 10:40



Ce n'est pas passé loin! La lame d'air était fichtrement rapide! Sans de bon réflexes de ma part, j'aurais sans doute subi de gros dommages. Toutefois, ça m'indique que Phoenix est des plus sérieux dans notre combat. J'en suis ravie, je n'aurais aucun plaisir à remporter la victoire contre un adversaire que ne se donne pas à fond. Seulement, le fait que mon époux sorte un sabre rajoute un paramètre inconnu dans l'équation. Je ne connais plus la portée de ses coups à présent. Et pour rajouter du dramatique à la problématique, je ne peux plus me permettre de bloquer ses coups. Je vais donc devoir me montrer prudente si je ne veux pas finir en morceaux.

Enfin pas trop non plus, parce si je garde trop mes distances, mon cher et tendre me balancera des lames d'air. J'utilise de nouveau un soru pour le surprendre. Et comme la première fois, ça marche du feu de Dieu! Le temps qu'il comprenne où je suis passée, j'ai pu lui donner deux coups de poings au visage. Mais il réagit vite et essaie un coup de taille du haut vers le bas. Heureusement, je suis assez proche pour bloquer sa tentative. Seulement, il est fort le bougre! Et il me faut mes deux main pour le stopper. C'est alors que je réalise que je n'immobilise qu'une seule de ses mains! Nom d'une biscotte ma garde et grande ouverte! Trop tard son poing gauche vient s'enfoncer dans mon estomac avant que je ne puisse activer un tekkai. Je bondis en arrière pour me soustraire à d'autres punitions pour ma négligence.

Nom d'une biscotte, je me suis trop focalisée sur son sabre, et j'en ai presque oublié qu'il a un autre bras et deux jambes qui peuvent encore me frapper. Il me charge à nouveau, usant de grands moulinets avec son épée pour me dissuader de trop m'approcher. Et la situation m’embête bien. Je ne peux plus user du déplacement rapide pour le surprendre, c'est trop dangereux pour moi. Mais, d'un autre coté, si je veux le battre, je dois m'approcher de lui d'une façon où d'une autre! Bien évidemment, je pourrais utiliser les pouvoirs démoniaques du fruit du poison pour faire la différence, mais je m'y refuse, enfin, tant que la situation n'est pas désespérée pour moi. Je m'approche donc, lentement, pour bien saisir les mouvements d'air autour de moi. Un coup de taille horizontal. Je l'esquive d'un bond, et, alors que je suis en l'air, je sens venir un coup d'estoc. Je me protège en croisant mes bras devant mon corps, anticipant une douleur de coup de sabre. Que nenni! C'est pas une douleur "tranchante", mais une douleur "coup de marteau". Je me disais aussi qu'il ne se battait qu'avec un sabre. Mais du coup, comment a-t-il pu avoir cette allonge? Je réalise alors qu'il s'agit du fourreau de sa lame qu’il tient de la main gauche. Il la tenait le long de son corps afin que je ne la "voie" pas grâce aux mouvements d'air.

Alors que je me remets à peine de son coup précédent, il repart à l'attaque. Son but est donc de ne pas me laisser respirer et de me harceler à mi-distance jusqu'à ce que je commette une erreur. Rudement habile de sa part. En plus, il échange aléatoirement son sabre et son fourreau, de fait à ce que je sois dorénavant incapable de savoir dans quelle main il tient quelle arme. J'esquive du mieux que je peux, mais régulièrement je me prends des coups. J'ai un belle estafilade sur la hanche droite et au niveau de l'épaule gauche. Si je le laisse continuer ainsi, je vais perdre.

Et je m'y refuse.

"Je suis navrée, chéri..."

J'exhale un gros nuage lacrymogène sur mon aimé. Je suis sincèrement désolée pour lui, parce qu'à partir de maintenant, le combat va devenir franchement désagréable, pour lui. Je profite qu'il soit aussi aveugle que moi pour passer à l'attaque. Je sens qu'il frappe dans le vide. Il ne sait pas où je me trouve. Mais moi si! Et j'en profite! Ses mouvements sont si désordonnés qu'il laisse plein d'ouvertures. J'use donc de mon avantage pour m'approcher et lui coller un de mes plus puissants uppercuts. Je le fais décoller du sol. Un geppou plus tard, je suis en l'air aussi, à son niveau et je lui envoie un grand coup de pied dans le ventre qui le fait décoller de quelques mètres de plus. Je renouvelle l'opération deux ou trois fois et j'estime qu'on est assez haut. Je le gratifie alors d'un magnifique retourné acrobatique.

"Jeska tire et c'est le buuuuuuuuuuut!"

Et je l'envoie embrasser le pavé. L'impact fait du bruit alors que je rejoins tranquillement le plancher des vaches, certaine de ma victoire.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 27 Nov 2016 - 15:34

- Bordel y'a pas moyen d'dormire tranquille ici ??!

Le grondement du fracas de mon corps contre les pavés de la berge venait de réveiller tout l'équipage. Plus violent que n'importe quelle chute, je me retrouve à quelques centimètres, enfoncé dans la terre des gravas parsemé de par et d'autre sur moi. Elle avait réussit son coup. Je me suis fais avoir par cette fumée et elle a su tirer avantage de sa stratégie. Depuis l'temps que j'le répète, j'dois vraiment faire quelque chose pour ça, foncer tête baisser à tout va ne m'apporte que des emmerdes.

*KofKofKof !!!*

Une glaire après l'autre, les toussements me tiraillent la gorge, contractant involontairement mes abdominaux afin d'estomper la douleur. Du sang s'évade de mes lèvres, témoignant du mal qui se trouve actuellement en moi. Bravo Jeska, tu as réussis à me foutre en rogne.

Si frapper les femmes était une chose dont je ne faisais jamais appel, ici la situation était différente. Et pour ne rien arranger, elle fait en sorte de me faire mal, comme si elle m'en voulait pour quelque chose dont je n'étais surement pas responsable. Quant à moi, l'homme qu'elle a fait cocu avec un autre, me faisant un enfant dans le dos, je n'arrive pas à passer à l'acte. Putain de principe. Les quelques échanges que j'ai pu avoir avec elle jusqu'à maintenant n'était que de simple avertissement, des poings dans le vent. J'me permettrais jamais de lui faire du mal, même si elle, m'en a fait. C'est comme ça; je suis comme ça.

- Héhéhé ...

Alors je commence à sourire, tout en ébruitant un léger ricanement.

- Hihihi ...

Je pense à la situation, je ressens mes hommes sur le pont du Rough Death, les yeux rivés sur la berge et la scène qui se déroule juste devant eux. Leur capitaine se fait battre par une femme, que c'est honteux. J'me sens tellement mal à l'aise, stupide, mauvais, indigne d'être celui qui doit leur montrer la voie. J'me sens nul. Ouais, c'est ça. J'suis qu'un nul.

- WHAHAHAHAHAHAHA ... ! WHAHAHAHAHAHAHAHAHA !

Allongé sur le sol, je rigole. La folie au bout des lèvres.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Jeu 1 Déc 2016 - 11:35



Et voilà que maintenant, il se marre? C'est très étrange, j'aurais cru que j'arriverais à le mettre K.O avec cet enchainement, mais, voilà, force est de constater qu'il n'en est rien. Du coup, son attitude est tellement étrange que je me pose la question à haute voix.

"Qu'est ce qui te fait rire, Juusei?"

"Toi."

Réponse simple, du tac-o-tac. Je recule d'un pas, comme si je sentais une certaine forme d’agression derrière ce simple mot.

"M... moi?"

Je ne comprends pas. Je cherche à confirmer que c'est bien à moi qu'il s'adresse. Comme s'il pouvait causer à une autre personne. Je sais qu'il s'agit de moi. Je l'ai senti de suite au ton de sa voix. C'est d'ailleurs certainement pour ça que je me suis éloignée. Comme si, contre des mots, quelques pas de plus pouvaient m'aider à trouver une parade ou une esquive. Ha! Quelle naïve je fais!

"Oui, toi, Jeska, qui d'autre?"

Je reste bouche bée, incapable de faire quoi que ce soit. Je ne sais pas encore pourquoi je suis au centre de cette rancœur, mais je pressens qu'il ne va pas tarder à me le dire.

"Qui d'autre me fait autant de mal, hein? Se battre l'un contre l'autre c'était ton idée. Et moi, je n'arrive pas à t'affronter sérieusement. J'ai comme un blocage. Peut-être parce que je n'ai pas envie d’être le genre d'enfoiré qui bat sa femme. Mais toi, je n'ai pas l'impression que ça te pose un problème, Jes'! Au contraire, j'ai l'impression que tu n'as aucun scrupule à me faire du mal. Et je ne parle pas que de tes poings..."

"Je t'ai déjà dit que j'étais désolée! Que veux-tu que je fasse de plus?"

"Arrête de faire des choses qui se terminent par des excuses! Surtout quand elle ne sont pas sincères! Je te connais, Jes'. Je sais quand tu mens! Je sens que tu ne regrettes rien de ce qui s'est passé, tu devrais au moins être un peu plus honnête avec toi-même."

"Tu veux que je te dise quoi, Phoenix? Que je me suis laissée bêtement embobinée par des gens qui m'ont fait miroiter une nouvelle famille. Pour moi, ça représentait tellement! Une famille, c'est tout ce que j'ai toujours voulu! Alors je n'ai reculé devant aucun sacrifice pour ces gens que j'aimais. Mais quand j'ai su que j'étais enceinte, j'ai pris sur moi, encore une fois. Et j'ai démissionné de la Marine. Je ne voulais pas ternir la réputation de ma nouvelle famille. Seulement, c'est dans les temps difficiles qu'on reconnait ses vrai amis, n'est-ce pas? Après mon départ, c'est comme si je n'existais plus pour eux. Après tout ce que je leur avait donné! Puis les nouvelles sont tombées. Lilou, Oswald, Craig, Rei... presque tous les anciens Rhinos Storms sont devenus des criminels. Et moi, par la même occasion, le dindon de leur farce! Je leur ai fait confiance, je les ai aimés, et ils m'ont trahi et abandonnée. J'ai sacrifié jusqu'à mon honneur pour ces gens, Phoenix! Je me retrouvais sans le sou, à Saint Uréa, enceinte. J'ai choisi de donner le jour à cet enfant, parce que, grâce à lui, je pouvais avoir enfin une famille, une vraie famille! Et je sais que c'est beaucoup te demander, mais j'aimerais que tu en fasse partie aussi."

"Je refuse d'être le père de cet enfant!"

"Je ne te demande pas d'être son père! Je te demande de ne pas m’empêcher d'être sa mère!"

"Tu as changé Jeska. L'enfant que tu étais doit avoir honte de l'adulte que tu es devenue."

Je recule de quelques pas. Ses mots ont été pour moi comme un coup dans la poitrine. J'en ai le souffle coupé.

"Je me rends compte que la personne que tu tu es n'est plus celle que j'aimais. En fait, tu me dégoutes. Casse-toi!"

"Je refuse!"

"Dégage!"

"Non! Si je m'en vais maintenant, je n'aurai aucun moyen de réparer ce que j'ai cassé!"

"Qu'est ce qui te fait croire que c'est encore possible?"

"Rien! Rien du tout! Mais je sais une chose, ce n'est pas en fuyant qu'on résout ses problèmes!"

"Je m'en fiche de tout ça! Va-t-en! Prends ton bâtard et hors de ma vue!"

"Phoenix, ça va sans doute te paraitre étrange, mais je t'aime. De ce fait, je suis prête à souffrir pour toi, je suis même prête à mourir pour toi. Mais je ne te quitterai pas par amour. Non. J'ai tout plaqué pour être avec toi, là, maintenant. Je n'ai pas l'intention de faire machine arrière. Si tu veux que je sorte de ta vie, il va falloir que tu le fasse toi-même. Frappe-moi, tranche-moi, fais ce que tu estime nécessaire. Je ne t'en empêcherai pas."

Je l'entends se relever et prendre son sabre. Ses pas claquent sur le pavé. Il s'approche. Et puis, il hurle en dirigeant sa lame en direction de mon cou.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 1 Déc 2016 - 16:21

- [...]Si tu veux que je sorte de ta vie, il va falloir que tu le fasse toi-même. Frappe-moi, tranche-moi, fais ce que tu estime nécessaire. Je ne t'en empêcherai pas.

Se condamner toute seule était sans aucun doute la meilleure punition qu'elle pouvait s'infliger à ce moment là. Malgré ce qu'elle prétend excuser auprès des autres, face à moi, ça ne prend pas. J'la connais, j'sais comment elle fonctionne. Des fois elle ne l'fait pas exprès, mais à certains moments, c'est à ce demander.

J'plante alors le fourreau de ma lame dans le sol, en guise de support pour m'aider à me relever, et la mèche sur les yeux, le visage amoché, je titube vers elle lentement. Pas à pas, je me rapproche. Plus j'avance et plus je marche vite. Je dégaine alors cette lame légendaire qui témoignera de ses erreurs et de ses pêchers. Je trottine, mes blessures se réouvrent mais la douleur est inexistante, ma haine envers les choix qu'elle a pu faire ces derniers temps est bien trop grande, laissant une légère lueur pourpre. Je peux le percevoir dans ton regard, au plus profond de son âme, la peur qui l'a submerge. Elle se rend enfin compte de la personne que je suis réellement. Alors je ne lui pose qu'une seule putain de question.

- C'est ce genre de personne que tu aimes ??! Celle qui peuvent de faire du mal ??!

Mourir pour quelqu'un qu'on aime c'est beau. Mais mourir de la main de celui qu'on aime, c'est moche. Est-elle aussi stupide que ça ? Berner par ce genre de sentiment ? Elle qui n'a jamais rien fait pour témoigner de cet amour qu'elle me porte ? Je ne la laisserais plus prendre de décision à ma place, se prendre pour le sexe fort de notre couple. Elle m'a déçu, me répugne et me fait me sentir mal à l'aise en sa présence.

J'commence alors à courir, cette aura rougeâtre émanante de moi, le sabre en main, vers elle avec une détermination de fer. Ma noirceur et ma haine sont telles, qu'elle reste figée telle une statue de glace, immobilisé par la décision que je viens de prendre.

Les hommes m'encouragent, d'autres ne disent absolument rien. Ils assistent tous à l'exécution du seul et premier amour de leur capitaine. Eux s'en foutent, mais moi ...

Alors que je scie l'air en deux, mon fer vient s'abattre sur son cou telle la foudre dévastatrice sur le sol. Adieu Jeska.

Mais une force inconnue me figea à quelques millimètres de sa carotide. Je commence alors à trembler, ne comprenant pas ce qu'il se passe. Les yeux fixant le sol, grand ouvert, je ne trouve pas la force de le faire. Je bloque, comme immobiliser.

- Putain, pourquoi ... !?

La tétanie me gagne, mon souffle se coupe et les larmes jaillissent timidement de mes orbites. Suis-je donc trop faible ? Ou tout simplement amoureux de la seule personne qui a su jusqu'à aujourd'hui, me donner un semblant d'amour dans ce monde ? Peut être que tous les choix qu'elle a pu faire, ces soit-disantes "trahisons", n'étaient là que pour son bien et le mien. Toutes ces questions que j'ai pû me poser durant ce bref élan de terreur, mon subconscient me les fait enfin comprendre. Je repense à tout ce qu'elle a pu me dire et alors peu à peu, je baisse ma garde. La main serrant de toute ses forces le manche du katana, je recule comme un signe d'excuse et balance une ultime lame d'air sur la face rocheuse de la baie, faisant s'écrouler une partie de la falaise.

Sentiments amoureux et haine éternelle, sont malheureusement compatibles.

Je n'peux pas l'exécuter, je m'y résous. Car après tout, elle est la seule que j'aime. Putain que j'suis con, on va m'prendre pour un canard. Mais en réalité, je n'ai peut-être été qu'un connard avec elle ...

Rangeant alors le fer dans son fourreau, dos à elle, je m'allume une clope, mes cheveux couvrant mon visage. C'est un - "Désolé" - des plus viriles qui sort de ma bouche, lui faisant comprendre que tout ce que j'ai pu faire jusqu'à présent envers elle, était oublier.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5780
Popularité: -363
Intégrité: -346

Sam 3 Déc 2016 - 20:36



"De quoi t'excuses-tu Juusei? Tu n'as rien à te reprocher. C'est moi qui ai brisé notre couple, ce ne serait-ce pas plutôt à moi de me confondre en excuses et ramper pour obtenir ton pardon?"

Quelle nouille ce Phoenix! Je vous jure! Son refus systématique de me punir me fait sentir encore plus mal. Bon sang de bonsoir! Je lui ai été infidèle! Et en plus je lui colle presque mon enfant dans les bras! Et lui, il reste là, presque stoïque alors qu'il devrait exploser de colère et cracher des flammes! Nom d'une biscotte, qu'il me frappe, me hurle dessus, me mette au pilori, mais qu'il me fasse payer d'une façon où d'un autre! La noblesse d'âme dont il se drape depuis tout à l'heure me fait me sentir encore plus monstrueuse de l'avoir trompé. Et ça m'est insupportable. Mon sens aigu de la Justice veut qu'à chaque mauvaise action, il y ait sanction. Et je n'échappe pas à cette règle.

Alors je m'approche de lui. Je sens son abattement. Il est épuisé. Moralement plus que physiquement d'ailleurs. Je ne pensais pas être pour lui une telle épreuve. Chemin faisant, j'entends ses hommes, ils ne parlent pas de lui en termes très élogieux, je dois dire. Intérieurement, je bous. J'ai envie de monter à bord et de corriger ces malotrus qui méjugent l'homme que j'aime. Mais, ce serait blesser l’honneur de Phoenix. Et surtout, ce ne serait pas lui rendre service. Finalement, j'arrive tellement près de puis que j'arrive à le prendre dans mes bras. Là, je lui murmure à l'oreille.

"Phoenix, je suis navrée. Je t'ai fait du mal. A toi, l'être que j'aime le plus au monde. Celui que j'avais le moins envie de blesser. Et voilà... je nous ai trahie, et je m'en veux terriblement. Je sais bien que je ne suis plus digne de toi. Mais j'ai envie de le redevenir. Je vais faire tout ce que je peux pour être à nouveau une personne que tu puisse aimer. Je sais que ça ne se fera pas de suite. Mais pour le moment tu as un autre souci. Tu les entends n'est-ce-pas? Tes hommes. Ils s'interrogent. Sur toi. Sur ta capacité à les commander. Tu ne peux pas me laisser m'en sortir ainsi. Je t'ai trahie. Il faut que tu me le fasse payer. D'une façon suffisamment spectaculaire pour les décourager de tenter la même chose. Phoenix, mon amour, je me doute que tu as du en fournir des efforts pour avoir ce navire et cet équipage. Je ne veut pas être celle à cause de qui tu auras tout perdu. Je sais que ça te répugne, mais il faut que tu le fasse."

Je ne suis pas masochiste, j'ai juste besoin qu'il me fasse du mal pour me sentir mieux!

Ha, bé... en fait... si.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 4 Déc 2016 - 12:20

Dos à elle, je persiste à ne pas lui adresser la moindre attention, le moindre regard. J'me sens honteux de tout ce que j'ai pu lui faire subir jusqu'à maintenant. Mais une part de moi semble contre. Car oui, moi qui l'avait sauvé de ses démons à l'orphelinat, moi qui lui avait sauvé la mise, moi qui lui avait sauvé la vie ... Je suis mitigé, je pense trop et je m'égard. Je pense à ce qu'aurais pu être ma vie sans elle. Mais j'n'y trouve pas le bonheur. Alors même si je ne suis pas aussi heureux qu'avant, aujourd'hui je reste libre. Et cette liberté, peut être que Jeska en ai la raison, elle qui me donnait envie de partir à l'autre bout du monde en sa compagnie lorsque nous étions petits. Mais ça reste du bullshit, je n'dois pas me laisser envahir par ces choses qu'on appelle émotion ... Même si ... j'en ressens énormément ...

Plongé dans la réflexion, elle vient alors me trouver, posant sa main sur l'une de mes oreilles et ses lèvres à côtés de ma deuxième orifice. La fraicheur de sa main me surprend de sa présence mais je me résous à l'écouter. Elle s'excuse une nouvelle fois, elle s'en veut. Tout ce qui a pu se passer jusqu'à présent, elle en est responsable et elle en mérite les conséquences. Elle était et souhaite redevenir celle qu'elle a toujours été à mes yeux. Celle que j'aime et que je chérirais jusqu'à mon dernier souffle. Ce que je comprend tout à fait; moi qui l'aime passionnément malgré tout ce qui peut nous arriver.

Alors j'écoute ce qu'elle me dit et je me remémore bon nombre de souvenirs. Son sourire, ses yeux que je trouve malgré leur handicap magnifique et plus pur que le monde lui même, ses lèvres si douces et pulpeuses, son parfum si envoutant, nos ébats si ... passionnés. Elle me hante même lorsqu'elle n'est pas là, elle me rend faible. Mais n'est-il pas là le rôle d'une femme envers l'homme ? Je me demande bien.

Constatant l'attention qu'elle me porte et le rôle qu'elle semble avoir envers moi, les hommes murmurent bien des choses. Je peux les entendre; Jeska me rapporte le venin qu'ils ne s'empêchent de cracher. Le silence reste d'or mais ces pulsions me reviennent ... Le point serré, je pense à dégainer ma lame et à fendre le navire en deux, histoire de fermer des gueules. Mais elle m'en empêche. Une main réconfortante sur mon poing tremblant, elle continue de me chuchoter le fond de sa pensée et me suggère, si ce n'est m'ordonne, de lui donner une correction devant eux afin de leur montrer qui commande à bord. Mais frapper une femme ... Je m'y résous. Qui suis-je pour faire une chose aussi horrible ?

Me sentant incapable d'un tel acte, elle m'embrasse et c'est alors que je ressens ses lèvres mouillés par ses larmes.

- Je t'en supplie, fais le. Ne t'inquiète pas pour moi. Je saurais encaisser ...

Me dit elle, ses yeux plissés, un sourire me communiquant sa confiance au visage. C'est alors que je compris. Je me dois de le faire. Pour mon bien, le sien et celui de l'équipage. Il y a des jours, où les actes sont bien plus efficace que la parole. Ceci est mon premier et ultime coup envers elle, pour ce qu'elle m'a fait subir, ce que j'ai pu lui dire. Je l'embrasse alors, symbole de la mise à mort de notre actuelle relation, afin de faire naitre le nouveau nous.

Tournant alors à trois cent soixante degrés sur moi même, je recule ma jambe puis d'une explosivité sans précédent, j'écrase mon talent sous sa poitrine, l'envoyant d'une vitesse fulgurante s'écraser contre la parole rocheuse à une centaine de mètre de là. Je lâche une petite larme, sous cette mèche sur mon visage, à l'abris de tous.

- AMOUR SHOOT !

Je fais s'écraser la foudre, pour faire régner le grondement de l'orage. Idéalement, c'est à ce moment là qu'une pluie douce et raffinée vient s'abattre sur la côte, prenant part d'une façon magistrale au scénario. Tourné alors vers le navire, face aux hommes de l'équipage, je leur fais un seul et même discours à tous.

- Écoutez moi ! Le prochain qui tente la moindre trace de mutinerie aura à faire à moi ! Est-ce bien clair ?! Le moindre petit enfoiré qui semble trop con pour croire pouvoir me battre mourra aussi tôt de ma main ! Et si y'a le moindre connard paris vous qui s'en croit capable, alors qu'il descende son gros cul d'mon navire et qu'il porte ses couilles jusqu'ici !!! Jeska étais bien trop naïve sur ce point et elle en a payé les conséquences ! Malgré qu'elle soit une personne cher pour moi, je n'accepterais aucune trahison sur ce navire !!! VOUS ÊTES MES NAKAMAS ET NOUS NOUS DEVONS D'ÊTRE UNIS ! ET VOUS VOUS DEVEZ D'ÊTRE RESPECTUEUX ENVERS VOS SUPERIEURS ! TELLE EST LA CONSTITUTION AU SEIN DU ROUGH DEATH !

Au loin, dans les gravas, la belle se relève. Devant, les hommes n'émettent le moindre son, prenant enfin conscience du sérieux que je peux porter à l'honneur et au respect. Tous remettent enfin cette image qui a fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui. Cet être violent et capable du pire à n'importe quel moment. Cet homme déterminé à faire ce qu'il doit être fait. C'est donc une nouvelle clope qui s'fait griller. Un nuage de fumée, un r'coiffage, et j'retourne me coucher.

Désolé Jeska. Je te laisse revenir seule au navire, pour plus de crédibilité. J'espère que tu comprendras. Mais je pense que tu comprends déjà.

Peace.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1