AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Recherche de Butin < Foa requiem

Invité
Invité


Mer 8 Juin 2011 - 17:56


~


Recherche de Butin

Mon aventure de pirate avait déjà commencé depuis plusieurs jours , mais c’est à Shimotsuki que je fis la connaissance d’un jeune épéiste magnant lui aussi une grosse épée , celui-ci voulait absolument me battre ne me laissant aucun répit pour boire tranquillement mon eau fraîche à laquelle je tenais tant . Cette étrange épéiste était nommé Foa Requiem et éprouvé un grand respect pour les épéiste de tout niveau malgrés son prénom n’inspirant pas la joie de vivre . Il était vêtu d’une grande blouse à capuche blanche possédant le symbole de la croix dans son dos et possédait une grande épée du même style que la mienne . Nous nous étions plus précisément rencontré dans une petite caverne sympathique ou la bonne humeur était prospère et c’est alors à ce moment la que notre même passion nous avais réuni et donné à tout deux un nouveaux but , une nouvelle aventure nous ayant fort occupés sur cette île ou le grand sabreur Zorro avait enseigné sa maîtrise du sabre !

Nous courrions en direction des six dojos de sabreur de l’île , nous avions décidé moi et Requiem de partir à la chasse au butin , débusquer de nombreuses armes ainsi qu’une grande somme d’argent . Des notre arrivés sur les lieux , Nous sortîmes tous les deux nos imposants sabres , nous commencions alors à ce moment à détruire et battre les jeunes apprentis bretteur ne pouvant rien faire fasse à nous , je n’avais d’ailleurs toujours pas montré ma vrai face à Requiem , je tenais absolument à en lui faire la surprise au bon moment et le voir sursauter de surprise ! Il ne se doutait guère de ma vrai espèce . Le combat continué , les jeunes épéiste tombaient coup après coup ne pouvant rien faire face à nous deux mais le niveau commençait enfin à s’élever , l’un des maîtres instructeur de l’île venait enfin de passer à l’action , je sauta donc dans les airs et le vieux maître décida de faire de même , il bondit donc comme je l’avais prédit dans les airs et s’approchait de plus en plus de moi . Je fis donc une feinte , celui-ci croyait que j’allais faire un coup à portés de son maigre corps mais il se détrompa , je lança comme un boomerang mon imposante épée en sa direction , le vielle homme l’esquiva d’un coup de lame mais fit projeté à terre par l’intensité du contact des deux lames ! Et pour pouvoir enfin affliger le coup de grâce à la vielle croûte , je voulus atterrir violemment sur lui, ce qui lui cassa directement les os ! Requiem avait pendant ce temps là , défoncé tout les épéiste du temple n’en laissant aucun encore en état de combattre . Nous avions donc après le massacre du premier dojo , fouillé tout recoin de ce foutu temple Mais nous n’avions pas trouvé encore assez de butin pour rentrer tranquillement d’ou nous venions , mais après encore quelques minutes de recherches et avoir cassé toute les lattes du planché , nous avions enfin trouvé un coffre fort dans lequel été secrètement caché une bonne masse de bijoux précieux ! Il était tant de détruire les prochains dojos de l'île , nous ne s'avions pas , peut être qu'une carte au trésor allait être trouvé !

Désolé pour la petite longueur mais bon il n'y a pas un grand scénario .
avatar
[mort] Foa Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: 391
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 11 Juin 2011 - 19:02

Alors que Foa était plus jeune, il avait fait la connaissance d'un jeune homme sur l'île de Shimotsuki. Il s'appelait Mizumaru Tsuyo. C'était un épéiste comme Foa. Un jour, tous deux eurent envie d'aller piller les dojos de l’ile. Le lendemain matin, ils coururent en direction du premier dojo. Ils entrèrent dans celui-ci et commencèrent à tous casser. Le maitre alerté envoya quelques épéistes afin d’arrêter Foa et Mizumaru. Soudain une dizaine d’épéistes sautèrent sur Foa.
Il recula puis se mit en garde. Ses adversaires étaient munis d’une épée de bois. Deux jeunes épéistes commencèrent a attaqué, l’un donna un coup à la vertical, et l’autre à l’horizontal. Foa dégaina son épée, puis il se contenta d’esquiver les coups et de couper les sabres de bois. Il jeta un coup d’œil sur son partenaire qui avait l’air de bien s’en sortir. Puis il se remit en garde, tous les épéistes restants sautèrent sur Foa en même temps. Foa commença à courir vers eux, puis il entra dans le champ de coup.

Chant du Requiem

Foa s’élança sur ses adversaires puis il passa entre les coups, il les esquivait facilement, comme si les coups était au ralentit, puis tout en esquivant il fit plein de coup très rapide. Puis il se retrouva immobile dos à dos avec ses adversaires.
Soudain toutes les épées de bois, une à une, furent tranchés proprement et s’écrasèrent sur le sol. Après ce coup, les épéistes n’osèrent même plus regarder Foa qui se dirigea vers son compagnon. Le Jeune Requiem rejoignit son compagnon à l’extérieur du dojo.
Mizumaru était face au maitre du dojo que lui et Foa avait attaqué. Foa s’assit et observa le combat. Soudain, le maitre et Mizumaru sautèrent puis le jeune épéiste balança son épée comme un boomerang sur son ennemi.
La vitesse surpris le maitre du dojo, mais celui-ci eu quand même le réflexe de mettre son épée pour bloquer le coup. Mais la maitre fut quand même propulser à terre à cause de la vitesse et de la force avec laquelle Mizumaru avait envoyé son épée. L’équipier de Foa ramassa son épée, puis rentra dans le dojo. Foa le suivit, puis son compagnon commença à casse les lattes à l’aide de son épée. Puis au bout d’un certain moment, il trouva un coffre ou il y avait quelques bijoux. Le Jeune Tsuyo les mit dans ses poches puis se dirigea vers la sortie.

Foa et lui marchèrent vers le dojo suivant. Tout était calme, de dehors on entendait le maitre qui comptait en japonais. Il était surement en train de faire un cours. Foa s’en moquait, il se mit devant la porte et donna un coup gros coup de pied afin de l’ouvrir. Il avança puis entra dans une sale. Là il y un maitre, et des enfants qui répétaient sans cesse le même enchainement. Foa s’avança et dit :

Le Cour est terminée…
Page 1 sur 1