AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


T'es qui toi ? [PV Seth Von Sala'monne]

Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 18 Déc 2016 - 14:46

Spoiler:
 

Ah ! Manshon ! Quelle belle ville ! Takeo se souvenait avec un petit pincement au cœur qu'il était déjà venu sur cette île lors de son premier voyage sur les Blues accompagné des jeunes pirates de son village. De ce qu'il se rappelait, le petit groupe avait particulièrement apprécié l'escale sur cette île accueillante, ils y avaient passé plusieurs jours et le prêtre n'avait pas vu le moindre petit brigand roder en ville. Il avait aimait par dessus tout la belle architecture qu'offrait le pays, l'ambiance festive qui y régnait à son arrivée sur le port et surtout la magnifique église de Manée où le religieux s'était rendu afin d'y observer les fameuses reliques sacrées.

Le père Kitano avait décidé de commencer son voyage par la mer du Nord et c'est tout naturellement qu'il choisit Manshon comme première destination. Lorsque sa barque atteint les côtes, il ne put que remarquer l'absence presque totale de lumière sur le port et le calme nocturne régnait en maître là où à l'époque il avait été accueillit à grands coups de projecteurs et de fanfaronnades. Pas de chance... Le vieux était tombé sur le jour de repos des fêtards, visiblement ! Comme il faisait presque nuit noir, l'homme de foi décida de trouver une auberge où il pourrait passé la nuit, il irait visiter l'église le lendemain et aviserait ensuite.

L'écrivain remonta alors les allées peu éclairées jusqu'au centre ville. Il fut particulièrement effaré lorsque son chemin croisa celui d'un pauvre homme dormant à même le sol avec comme seul protection contre le froid un bonnet de laine et une couverture. Il ne se souvenait pas avoir rencontré la moindre personne dans le besoin lors des quelques jours qu'il avait déjà passés ici, en prenant soin de ne pas le réveiller, il laissa au pauvre bonhomme une poignée de berries et sa propre gourde d'eau et reprit sa route.

L'homme de Dieu commença à comprendre que quelques choses d'étrange se tramait sur l'île lorsqu'il rencontra un deuxième sans-abri, puis un troisième et une quatrième avant même d'être arrivé en centre-ville. Il était bel et bien décidé à comprendre la situation et c'est avec cette idée en tête qu'il pénétra dans la première auberge qui s'offrait à lui, peu avant la grand place de Manshon.

L'endroit était tout à fait semblable à ce que l'on pourrait croiser un peu partout sur les Blues et ailleurs encore. Quelques tables étaient occupées par différents groupes d'hommes et de femmes qui buvaient et s'adonner à des jeux de cartes et de dès en tout genre, pas friand de ces jeux de hasard, notre protagoniste se dirigeait vers le comptoir afin de réserver une chambre. C'est alors que son attention fût frappée d'un coup d'un seul : Un jeune homme des plus banales, les cheveux bruns, pas la moindre cicatrice, même pas vraiment de joie de vivre apparente, était installé seul avec sa pinte dans un coin de la salle. Le gris le trouvait particulièrement fascinant  au milieu de ces fêtards hauts en couleurs qui, de par leurs apparences seulement, étaient faciles à comprendre et à analyser. Qui était-il ? Que faisait-il ici, jurant presque avec le paysage ? Qu'est ce qui lui passait par la tête ? C'est autant de question que se posa Takeo en approchant du jeune homme.

- Bonsoir. Il tendit la main à l'inconnu. Vous auriez un instant à m'accorder ? Questionna t-il, arborant son éternel sourire bienvaillant.


Dernière édition par Takeo Kitano le Lun 19 Déc 2016 - 23:29, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 19 Déc 2016 - 17:20

Un an. Ca va faire maintenant une année que je suis sur cette île. Au début, j'étais plutôt content de mon arrivée ici, j'avais pleins de choses à explorer, à visiter (même si la ville était en reconstruction). Mais maintenant que je connais cette ville sur les bouts des doigts, je ne vois plus grand intérêt de rester ici même si cette ville est très grande et serait un bon endroit pour y vivre mais c'est DÉCIDÉ je pars d'ici dans peu de temps. Je ne sais pas quand, je ne sais pas ou mais je pars. Je pense que ce lieu ne m'apportera rien, mais par où commençait ? Plusieurs solutions s'offre à moi pour partir.

-En clandestin ? Non, je ne pense pas que je pourrais encore vivre dans une cave en mangeant peu de ration.

- Payer quelqu’un ? Déjà que j’ai dû mal à trouver un toit sous le quel je peux m’abriter. Je ne pense pas pouvoir payer quelqu’un pour me faire traverser une mer.

-  Travailler ? Je pense que c’est la meilleure solution pour l’instant.

Mais qui voudra bien me prendre ? Un cuisinier ? Un marchand ? Je ne pense pas. Sauf si j’arrive à être assez convaincant pour qu’ils me prennent mais les discours et tout le blabla n’est pas mon fort. Je pense que je vais demander à des gérants de magasin de m’embaucher temporairement histoire d’avoir un peu de fonds avant de partir d’ici…

Un jour à la fin d’une mauvaise journée, j’étais parti dans une auberge histoire de me vider un peu l’esprit, plusieurs phrases voir simple mot résonnaient dans ma tête :

-Non ! Dégage.
……
-Y a rien pour toi ici petit.
……
-Reviens quand tu auras un diplôme .
……
-Non…

Putain, personne voulais de moi, aucun marchand, boulanger, artisan voir nettoyeur ne voulais de moi ! Je demandais simplement un petit boulot histoire de gagner un peu d’argent, mais on dirait bien   que j’avais une mauvaise tête pour qu’ils me rejettent comme une vieille ordure.  J’étais pas d’humeur festive ce jour là, je regardais tous ces gens qui s’amusaient en chantant et/ou en jouant pendant que moi j’étais avec mon chope, assis, à une table en jouant avec un berry que j’avais trouvé au fond de ma poche.

«Dringgg~
POC.
Dingg~
POC.»


Je la faisais tourner et je l’arretais en tapant dessus. Je fit se mouvement sans m’arretais jusqu’à qu’un énergumène vienne m'accostait sans aucune raison.

 
Bonsoir. Vous auriez un instant à m'accorder ? 

Il me tendit sa main joyeusement, je plissai mes yeux en me demandant s’il voulais quelque chose de moi en retour. Je me suis mit à regarder sa main puis sa tête de vieille homme, les cheveux grille, un homme qui doit avoir la cinquantaine à tous casser .  Je pris une petite inspiration et lui serra la main pour ensuite la lacher au bout de cinq seconde. J’avais poussé une chaise avec mon pied pour qu’il s’assoit. Puis après une longue minute de silence entre lui et moi je lui répondis avec nonchalance.


Salut, ouais j’ai un instant. Mais qu’est ce que tu me veux ?
Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 24 Déc 2016 - 18:50

- Pardonnez mon impolitesse ! Je suis le père Takéo Kitano ! Il s'incline devant son interlocuteur. Pour tout vous dire je suis un é... Il s'interrompt pour s'asseoir sur la chaise que lui pousse le jeune garçon, l'air gêné de ne pas y avoir pensé plus tôt. Je suis un écrivain et, à vrai dire, j'aimerai beaucoup que vous répondiez à quelques unes de mes questions.

Après s'être installé contre la table, le prêtre s'affaira à détacher la chaîne qui retenait son livre de note accroché à sa ceinture, dont il mit un temps à se défaire. En relevant ses bras portant le cahier pour le poser sur le bois, le maladroit cogna son bouquin contre la table et en plus de la faire trembler -manquant de renverser la pinte de son interlocuteur- fit tomber son support dans un grand « CLAC » qui lui valut des grommellements incompréhensibles de la part de l'aubergiste.

- Quel maladroit je fais ! Il se gratte la tête en souriant. Je suis le pè... Mais ça je vous l'ai déjà dit !

Il remet ses lunettes en place puis prend une longue inspiration. L'écrivain n'est de toutes évidences pas très familier avec la pratique de son exercice et fait très certainement patienter Seth plus que de raison. Il finit par ouvrir son livre à la bonne page, le brun pourra remarquer comme la précédente est griffonnée de mots incompréhensibles et de schéma en tout genre qui ne semblent avoir aucun sens.

- Je ne vous ai même pas entendu vous présenter. Je suis une véritable tête en l'air. Si vous pourriez avoir l'amabilité de recommencer je vous en serais très reconnaissant. Allez au plus simple bien entendu ! Nom, prénom, âge, lieu de naissance, profession, hobbys, mensurations, votre nourriture préféré, votre animal préférée, la couleur qui vous va le mieux au teint... Enfin, l'essentiel comme vous l'avez compris.

Le vieillard s'arme de son crayon de bois fétiche et se met donc à prendre des notes, non seulement sur ce que lui dit le jeune homme mais aussi sur son apparence générale, sa posture ou encore sa façon de parler et le ton qu'il emploie.

- D'ailleurs, si je puis me permettre, qu'est ce qui vous amène à Manshon ?

Le regard de l'intervieweur se perd un instant du côté de la fenêtre où son regard reste bloqué sur un homme qui semble fuir avec un sac à la main, poursuivit par une femme en pleurs. Alors que l'homme de foi s’apprêtait déjà à se lever pour aller lui prêter main forte, un grand gaillard s'interpose devant le voleur et l'assomme d'un coup net, disparaissant ensuite dans la pénombre avec la jeune femme. Jamais il n'aurait pu croire assister à un crime sur cette île.
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 26 Déc 2016 - 10:48

- Pardonnez mon impolitesse ! Je suis le père Takéo Kitano ! 

Je regardais le vieil homme, qui se prénommais Takéo, s'inclinait face à moi. Je me suis mis à sourire pendant quelque seconde en me disant que ça faisait longtemps que je n'avais pas vu une personne aussi polie, mais j'avais arrêté très vite de sourire car je ne voulais pas qu'il croie que je me foutais de sa gueule car ce n'était pas mon intention, enfin... je crois. Enfin bref, je ne voyais pas pourquoi il était comme ça avec moi, je lui ai pas sauvé la vie ou aider à faire quelque chose alors pourquoi éprouvait il du respect en mon égare. J'avais comme l'impression qu'il voulait quelque chose de moi, quoi ? J'en avais aucune idée. Après je me faisais beaucoup de film ça se trouve c'était qu'un vieux paumé en recherche de compagnie.

- Pour tout vous dire je suis un é…

Un é ?

- Je suis un écrivain et, à vrai dire, j'aimerai beaucoup que vous répondiez à quelques unes de mes questions.


A ce point je me posais beaucoup de questions, trop de questions. Pourquoi une personne, que ça soit un écrivain ou pas, veuille me poser des questions. J'avais commencé à regarder tout autour de moi pour voir si quelqu'un me regardais mais non aucun oeil river sur moi. Je me faisais énormément de filma par peur qu'on me veuille quelque chose. Mais les gardes n'allaient pas s'occuper d'un voleur de pomme, ils ont mieux à faire. Mais un tremblement fit tomber ma chope sur la table ce qui me revint au vieux. Je me frottais le visage légèrement agacer par l'aptitude du vieux en face de moi.

- Quel maladroit je fais! Je suis le pè... Mais ça je vous l'ai déjà dit !

Je lui répondit en soupirant et en demandant au serveur des serviettes.

- C’est pas grave mais vous me devez une boisson… Exacte vous me l’avez déjà dit .


Amnésie, c’est la première chose à lequel je pensais quand il me redit qu’il était le père, mais maintenant je pense plus qu’il était gêné qu’autre chose.

Mon attention s’attira vers le petit livre qu’il avait en sa possession, quelques pages avaient l’air d’être déjà complète mais même si j’étais pas très « intelligent », j’en savais assez pour savoir que c’était pas une langue commune qu’il y avait dans son livre.

- Je ne vous ai même pas entendu vous présenter. Je suis une véritable tête en l'air. Si vous pourriez avoir l'amabilité de recommencer je vous en serais très reconnaissant. Allez au plus simple bien entendu ! Nom, prénom, âge, lieu de naissance, profession, hobbys, mensurations, votre nourriture préféré, votre animal préférée, la couleur qui vous va le mieux au teint... Enfin, l'essentiel comme vous l'avez compris.

Je lui répondis d’un ton calme :

- Eh bien, Eh bien. J’ai bien l’impression que vous manquez de tact et d’adresse, je m’appel Seth. Seth Von Sala’monne. C’est tous ce que je dirai sur moi pour l’instant car je ne vois pas l’intérêt de vous dire autant d’information sur moi. Donnez moi une seul raison, une seul BONNE raison de vous divulguez des information sur moi ? À moins que vous avez quelque chose à me donnez…

A ce moment-là je voyais peut-être une opportunité de partir d'ici, peut être qu'il avait des contactes ou des objets inutiles à revendre. J'allais sûrement passer pour un méchant à ses yeux mais à ce moment, cet homme passait pour un psychopathe, ça se trouve il allait revenir dans deux jours pour m'assassiner..

 -D'ailleurs, si je puis me permettre, qu'est ce qui vous amène à Manshon ?

Lorsqu'il me posa cet question je n’allais pas me renfermer totalement sur moi même alors je lui répondis tranquillement :

- J’ai pas choisi ma destination. C’est tous ce que j’ai à dire pour cet question.

J'attendis un peu avant de comprendre que pépé Takéo avait totalement changer de monde, j'ai dirigé mes yeux vers l'endroit où il regardait et je vis une femme pleurait avec un homme qui avait un sac à la main, probablement celui de la femme. Mais soudainement un homme vint aider la femme et assomma le voleur.

Je pris ma chope et détourna les yeux vers celle-ci pour finir le peu qu’il restait pour ensuite la déposer délicatement sur ma table.

- Dis moi, ça fait pas longtemps que tu es ici ? Je me trompe ?
Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 31 Déc 2016 - 0:26

- Bien entendu ! Voilà pour la boisson, c'est pour moi ! Il farfouilla dans sa soutane pendant quelques secondes avant d'afficher un sourire gêné lorsqu'il remarqua qu'il n'avait plus un berry. Et bien on dirait que je n'ai plus le sou...

Le prêtre rougit légèrement face à son propre manque de politesse puis tourna son livre vers le jeune homme. Seth put alors voir qu'il était au final tout à fait banal mais que l'écriture du vieillard était en effet difficile à déchiffrer.

- Voyez vous je suis un voyageur. Pour tout vous dire, je parcours les mers et m'intéresse plus ou moins à tout ce qui m'entoure. Regardez.

Il pointa du doigt un petit paragraphe où, si il se concentre, le brun pourra lire ce dont le prêtre se rappelle de Manshon. En résumé, une très belle ville, calme, polie, sans le moindre crime, festive, accueillante et il avait souligné trois fois qu'elle avait l'une des plus belles églises des océans. Un peu plus au dessus, Takeo avait grossièrement esquissé le croquis d'une bien drôle de créature ressemblant à un singe recouvert d'écailles. Le reste de la page raconte quelques anecdotes en fouillis sur la vie du religieux. Même s'il tournait les pages, le garçon ne trouverait que plus de ces écrits qui doivent lui paraître bien ennuyeux.

- Je vous ai trouvé, M.Von Sala'monne, et sans vouloir vous manquer de respect du tout, bien en désaccord avec les lieux et bien solitaire. Il rapprochait sa tête de celle de son interlocuteur comme pour intensifier son message. Vous attisez ma curiosité.

Il reprit son cahier et, sur la page vierge, écrivit en grand « Seth Von Sala'monne » et en sous titre « L'homme solitaire de Manshon ». Après avoir réajusté ses lunettes sur son nez, il releva les yeux vers l'inconnu.

 - D'ailleurs, si je puis me permettre, qu'est ce qui vous amène à Manshon ?

- J’ai pas choisi ma destination. C’est tous ce que j’ai à dire pour cet question

Alors qu'il s'apprêtait à prendre des notes, le regard de l'homme de foi fût attiré vers le dehors et son attention ne pût être rattrapée que quelques instants après.

- Dis moi, ça fait pas longtemps que tu es ici ? Je me trompe ? 

- Je suis arrivé dans la soirée. J'avais déjà fait escale sur Manshon il y a quelques années mais j'ai l'impression que beaucoup de chose ont changé depuis la dernière fois. Il secoua la tête en pouffant d'un rire nerveux. Mais assez parlé de moi. L'écrivain ne semblait pas avoir compris que le jeune homme ne désirait pas s'étendre plus sur la question. Quand vous dites que vous n'avez pas choisi d'être ici, vous voulez dire que c'est le vent qui vous a porté jusqu'ici ? Où alors c'est l'île où vous êtes né ? Vous ne m'avez pas l'air enchanté à l'idée de rester ici, alors qu'est ce qui vous retient en ces lieux ?


Dernière édition par Takeo Kitano le Sam 7 Jan 2017 - 0:42, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 2 Jan 2017 - 7:40

Je me suis mit à soupirer car on dirait bien que lui aussi il était en manque d’argent, j’haussai les épaules et pointai du doigt le livre qu’il avait entre ses mains.

- Et bien plus que tu n’as pas d’argent sur toi et que tu peux pas me payer ma boisson, je souhaite que tu écris en ROUGE que tu me dois une bière plus que je suppose que tu va relire cet feuille après.

J'ai rangé ensuite mes mains sous la table et les entremêlèrent voyant que le serveur venait de déposer les serviettes en face de moi, il aurait pu au moins nettoyer la flaque, le client est roi à ce que sache... Non ? Alors d'un mouvement brusque je pris une serviette et la déposa sur la flaque puis papy me demanda de regarder son carnet, ce que je fis immédiatement mais il avait pas grand-chose d'intéressant dans son carnet mise à part le fait qu'on pouvait constater le changement entre la dernière fois qu'il était venu et l'instant présent sinon il y avait que des choses que tout le monde savait par exemple que l'église était la plus belle des océans. Mais quelque chose vint attirer ma curiosité, c'était un espèce de croquis d'une sorte d'animal mutant où je ne sais quoi, j'avais arqué un sourcil en me demandant ce que ça pouvait bien être... et je mis mon doigt avant qu'il tourne la page.

- Et dis moi… c’est quoi ça ?

Ca se trouve c’était qu’un simple dessin qui était issu de son imagination. Après un certain temps j’avais enlevé mon doigt.


Une phrase qu’il m’avait dit m’avais fait rigoler pendant quelques minutes :

- Vous attisez ma curiosité.

Et tous en changeant de serviette pour enlever la flaque qui était toujours légèrement présent je le répondis avec franchise.

-Je ne sais pas se que vous avez avec moi mais je suis qu’un simple homme en galère et qui viens prendre un verre ici quand il a le ventre plein et quelque berry en trop. J’ai rien d’exceptionnelle, je n’ai pas de super pouvoir ou quelque chose dans le genre. Je suis un homme comme un autre… je suis comme toi quoi.


Bon, je disais tout ça mais j'étais en GROSSE galère financière ce qui devais me rendre encore moins intéressant qu'il ne le cru, je pensais bien qu'il allait être déçu parce que j'étais prêt à lui raconter au final.


Il était déjà venu avant ? Il était sûrement venu avant la guerre civil, pour ma part je suis venu après, mais vraiment à la fin de cette guerre d'ailleurs j'avais même aidé certain villageoise pour quelques berry, mais je pensais qu'il avait beaucoup à apprendre sur cette île, d'ailleurs il allait re découvrir entièrement l'île s'il là décrivait comme il l'avais écrit sur son carnet.

Je pense que oui, il n’avait pas compris que je voulais pas m’attarder sur le sujet de ma venu ici, mais je n’allais pas agresser cet homme car il voulais juste en savoir un peu plus sur moi.

- Mon arriver ici n’est pas des plus charmante, j’ai pris in bateau au hasard et je me suis retrouvé ici, tous simplement, je pense pas avoirs d’origine d’ici. Puis vous savez il suffis de me regarder pour comprendre que je peux pas partir d’ici. Il en faut les moyens chose que je n’ai pas.
Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 6 Jan 2017 - 18:51

- Je l'aurais fait avec grand plaisir mais je ne possède malheureusement pas de crayons de couleurs.

Il prit malgré tout le temps de noter en majuscule et en le soulignant trois fois qu'il devait une boisson alcoolisée au garçon avant de porter son attention sur l'étrange singe-lézard. La créature était positionnée dans le coin de la page, là où Takeo l'avait dessiné il y a bien longtemps de cela désormais.

Spoiler:
 

- Et dis moi… c’est quoi ça ?

- Je ne saurais pas trop vous dire ce qu'est cette étrange créature. J'ai eu l'occasion de rencontrer ce spécimen il y a bien longtemps déjà sur l'une des îles de South Blue où je m'étais rendu. Contrairement à son apparence ma foi relativement peu attirante, c'est un animal des plus sociables et accueillants. J'aurais pu juré qu'il a posé pour moi. Oh. Laissez laissez.

Le religieux ne laissa pas le temps au brun de ramasser le liquide renversé qu'il prit lui même une serviette pour éponger la flaque du mieux qu'il pût. Une fois redressé, il reprit son crayon en main pour noter ce que venait de dire le jeune homme ou plutôt ce que l'écrivain en avait déduit. « Jeune homme humble (trop ? Problème de confiance en soi?), un poil trop familier, sans le sou, presque vexant (existe t-il vraiment des hommes comme les autres ?) ».

- Vous ne devriez pas vous dévalorisez de la sorte Monsieur Von Sala'monne. Absolument aucun être vivant n'est meilleur qu'un autre. Le tout-puissant a pourvu un rôle à chacun d'entre nous et personnellement, je n'ai trouvé le mien qu'après plus d'une cinquantaine d'années. Il abaissa ses lunettes pour plonger son regard observateur dans celui de son interlocuteur. Vous n'êtes pas comme les autres, Seth. Vous n'avez tout simplement pas encore trouver votre place dans l'univers, mais si vous voulez mon avis, ça ne saurait tarder.

Le vieillard termina son petit encouragement par un grand sourire rassurant tout en remettant ses verres sur le bout de son nez.

- Mon arrivée ici n’est pas des plus charmantes, j’ai pris un bateau au hasard et je me suis retrouvé ici, tout simplement, je pense pas avoir d’origines d’ici. Puis vous savez il suffit de me regarder pour comprendre que je peux pas partir d’ici. Il en faut les moyens chose que je n’ai pas.

Tout en hochant la tête à ces propos, il continuait de gratter. « Vagabond ? Désespéré ? » l'homme de foi réécrivit « Manque de confiance » et l'entoura cette fois comme pour signifier qu'il avait mit le doigt sur quelque chose.

- Dans ce cas là pourquoi avoir prit ce bateau ? D'où venez vous et pourquoi quitter cette endroit ? Si vous êtes montez sur un navire au hasard qui vous a amené ici, alors qu'est ce qui vous empêche de repartir de la même façon ? Je vous aurais aidé avec plaisir mais... Il joua avec son bouc quelques secondes, pensif. Oh ! Je sais. J'ai amarré la barque dans laquelle je suis arrivé sur les quais. Vous pouvez toujours me l'emprunter. Pour une durée... Indéterminée, si vous le souhaitez.
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 10 Jan 2017 - 6:33

C'était quoi cette chose ? Un homme lézard ? Je n'avais jamais vu ça de ma vie, je n'étais jamais allé à South blue en même temps alors c'est logique. Je n'espérais pas croisé une chose telle que celle-ci car ce n'était pas très beau.

- J'espère que tu l'as mal dessiné car ça fait peur comme bête... Puis accueillant ? Ca ? Ce n'est pas possible, avec un physique comme celui-ci on dirait plus un monstre en manque de sang qu'autre chose.

Fort intéressant ? Peut être.
Fort repoussant ? Sûr et certain.

Il apprenait à me connaître et inversement, le papy qui se trouvait en face de moi était un homme qui était intéressé par toute sorte de choses qui attisait sa curiosité, que ça soit intéressant ou pas il gardera sont intention sur la chose ou la personne qui l’a attiré.  Papy était sûrement ce genre d’homme qui fait une confiance aveugle à son instinct.

- Vous ne devriez pas vous dévalorisez de la sorte Monsieur Von Sala'monne.

Je me dévalorisais ? Peut-être, mais avais-je tort ? Je ne suis pas un homme riche ou un homme en possession de pouvoir sur-humain. J’étais réaliste, je ne disais pas ça pour me rabaisser ou autre chose dans ce genre, c’est comme ça, c’est la vie, j’étais pauvre et je l’assumais complètement.

- C'est drôlement gentil ce que tu dis là , mais malheureusement ce sont pas tes paroles qui vont me faire changer d'avis, je préfère te dire la vérité sur moi au lieu de jouer l'hypocrite. Après oui, sinon nous prenons se point de vue tout le monde est différent donc je ne suis pas comme tout le monde mais je n'ai encore rien accomplie de très glorieux dans ma vie.
Voyez vous ce que je veux dire ?
Lui avais-je dis en me penchant vers lui.

Je m’étais redressé pour m’enfoncer dans ma chaise tout en souriant. En écoutant ses discours j’avais l’impression qu’il décortiquait n’importe quel de mes mots pour me poser des questions derrière. Après c’est bel et bien le rôle d’un journaliste.

- Pourquoi demande tu ? Tous simplement car je me suis retrouvé dans une situation dans laquelle je me trouve actuellement, ça commençait à me casser les.... Pieds, de rester sur l'île alors je voulais me casser. Puis, je refuse de revivre comme un clandestin....
Très mauvaise expérience.
Dit-je en rigolant au nez du papy .

Je levai un sourcils quand il me proposa de me donner sa barque, j'étais plutôt content qu'il me la propose d'ailleurs

- Non ~ ? Vraiment ?

Je m'étais redressé d'un coup en m'étant ma main devant ma bouche bien plus qu'heureux.
Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 11 Jan 2017 - 16:56

- Et bien voilà ! Le prêtre tapa d'un coup sec dans ses mains comme pour applaudir brièvement la réaction du garçon. Enfin ! Je désespérai de vous voir perdre cette air maussade un jour mais voilà qui est chose faite ! Bien entendu que vous pouvez prendre mon embarcation. D'ailleurs ce n'est même pas la mienne, c'est la vôtre !

Tout en pouffant de rire et en secouant légèrement la tête, le prêtre reprit ses notes auxquelles il ajouta « Seth a finalement un visage un peu moins austère. Il faut gratter en profondeur cela dit. Tout bien réfléchit il lui aura fallut un cadeau pour perdre sa mauvaise mine. Superficiel ? ».

- Voyez vous Monsieur Von'Salamonne, je pense que vous donnez trop d'importance aux apparences, aux grands actes à la... Il cherche ses mots en triturant ses mains. A la poudre aux yeux ! C'est exactement cela, c'est de la poudre aux yeux. L'exemple de cette...créature étrange est tout à fait parlant dans votre cas.

Alors même qu'il assommait certainement son interlocuteur à grands coups de discours pompeux, les yeux du religieux se baladaient entre le visage du brun et sa feuille sur laquelle il s'appliquait tout particulièrement. Takeo finit par rougir en se grattant la tête.

- Oh, vous acceptez que je vous dessine n'est ce pas ? Puis sans trop attendre la réponse, il reprit son travail. Son apparence est certes trompeuse mais je peux vous promettre que c'est un animal amical et frugivore de ce que j'en ai observé. Si j'extrapole un peu, si j'extrapole beaucoup même, je pourrais faire un lien entre votre vision de ce primato-reptilien et votre opinion de vous même. Vous avez l'air de dire que puisque vous n'avez rien accomplit d'extraordinaire, vous n'êtes rien.


Il baissa de nouveau ses lunettes pour fixer le bonhomme avec insistance, secouant la tête tout en claquant légèrement sa langue pour appuyer sa négation.

- Je suis absolument persuadé qu'en cherchant un tout petit peu, vous trouverez quelques choses de spectaculaires que vous avez accomplit. Peut être pas spectaculaire selon vous, mais tout aussi important. Récupérez le petit chat d'une fillette dans un arbre, ça vous pourrait ennuyeux, pas vrai ? Pourtant vous devenez un véritable héros aux yeux de cette petite fille, bien au dessus de tous les pirates et marines en tout genre dont en entend parlé dans les journaux. Offrez votre repas à un affamé et vous lui sauvez peut être la vie !

Le vieux tape joyeusement du poing sur la table, l'air enflammé et absorbé par sa tirade. Il ne se rend même pas compte que les regards de certains clients qui le trouvent trop bruyant sont tournés vers lui.

- Allez y ! Allez y ! Cherchez Seth ! Il se lève de sa chaise tant il est prit dans son élan.VOUS êtes glorieux ! VOUS êtes exceptionnel ! Comme tout le monde ! Il nous suffit simplement d'ouvrir les yeux quelques instants pour que ça devienne absolument frappant ! Le gris finit par se taire et s'écrase de nouveau sur sa chaise en bois, essoufflé et en nage. Pfiouh... Il fait grand soif.
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 12 Jan 2017 - 9:33

J'avais presque envie de le serrais dans mes bras....
Je mis ma main devant ma bouche bien plus qu'heureux, cet homme m'offrait un nouveau départ, j'allais partir dès que possible, dès demain ? Aucune idée... enfin... sûrement. J'étais perdu dans mes pensées en réfléchissant quand j'allais partir oubliant très vite qu'une personne me cozé. Je secouai ma tête brièvement et posai mes mains sur la table qui était encore légèrement humide . Je ne savais pas s'il savait ce que ça représentais pour moi, je n'avais jamais cru qu'un jour, j'allais partir de cette île. Cinq mois, j'avais gâché cinq mois de ma vie sur cette île, quelque rencontre inintéressante mais personne qui allait changer ma vie.

-Enfin ! Je désespérai de vous voir perdre cette air maussade un jour mais voilà qui est chose faite ! Bien entendu que vous pouvez prendre mon embarcation. D'ailleurs ce n'est même pas la mienne, c'est la vôtre !

- Dis-moi, je dois bien le prendre ta réflexion ? Je ne suis pas un dépressif non plus, ça m'arrive de sourire mais que quand j'en ai envie. Lui répondis-je en croisant mes bras, toujours sur la table. Mais... ça ne te dérange pas ? Enfin... tu restes ici combien de temps ? Tu comptes vivre ici ?

J'avais tourné ma tête vers la salle, je remarquai que certains hommes nous regardaient, mais ce n'était pas des regardes pas très amical mais j'étais retourné à mon interlocuteur comme si je n'avais rien vu.

- Je donne beaucoup trop d'importance à la poudre magique ? Sûrement, mais cette « poudre » peut nous aider pour plein de choses, en savoir long sur la personne sans même l'avoir parlé plusieurs heures. Tiens... par exemple si dans le plus grand des malheurs deux clients commencent à faire beaucoup trop de bruit dans le bar, qui va dire venir ? Qui tu veux mais pas le gérant, que ce qui me fait dire ça ? Son physique et son caractère. Voilà comment je vois les choses, c'est un homme qui n'est pas assez charismatique pour imposer sa loi... d'ailleurs c'est sûrement pour ça qu'il y a deux gros balourds dehors.

J'acceptai d'un coup de tête, je commençais à faire confiance à cet homme, même si me dessinais rester née en moins très chelou de sa part. - Si tu veux... mais j'espère que tu es bon en dessin car je ne prends pas la pose. Puis, j'ai l'air mais c'est pas ce que je veux dire, je ne dis pas que je ne suis rien... Tu exagères beaucoup sur tes mots, je dis juste que ne suis aussi important qu’un grand chef de la marine ou un soldat de la marine… C’est ce que je voulais dire  en gros.

Un chat ? Une petite fille ? Je n'ai pas une tête à sauver un chat, moi. Je passerai pour un héros aux yeux de l'enfant mais pour un pédophile aux yeux des passants. Malheureusement je ne suis pas le seul à juger par l'apparence d'ailleurs, papy dois être l'une des rares personnes à ne pas juger par l'apparence.

- Sauver le chat d'une petite fille... on dirait un dessin animé. J'essayerai en pensant à toi mais je promet rien puis plus que je me plaignais de rien faire... je sais ce que je vais faire maintenant...Puis concernant d'offrir mon repas... j'ai déjà du mal à me procurer quelque berry pour manger alors si je commence à donner ma nourriture.... Je ne te parle pas de ma santé après....

Puis soudainement Takeo se leva, je le regardais en criant que je suis quelqu'un de spécial... TRÈS spécial d'après ce que j'avais entendu. J'avais baissé mes yeux vers la table et ne vis aucune boisson et je me rappelais l'avoir vu boire avant de venir pourtant il avait l'air d'avoir quelque gramme d'alcool dans le sang... Mais alors que j'allais lui dire de s'asseoir car tout le monde nous regarder, il le fit tous seul. J'avais passé ma main sur mon visage le trouvant bizarrement marrant. Mais alors qu'il était assit je vis l'un des deux garde du corps qui se trouvait dehors rentré dans le bar pour se diriger vers nous ;

- Oui, oui, je me regarderais dans un miroir pour voir à quel point je suis glorieux mais avant tout ça je souhaite juste te prévenir qu'on va sûrement se faire virer d'ici... Lui avis-je dis en chuchotant
Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 14 Jan 2017 - 14:46

Le gris épongea son front luisant à l'aide d'une des serviettes apportée précédemment par le personnel et commençait déjà à reprendre son dessin.

- Oui, oui, je me regarderais dans un miroir pour voir à quel point je suis glorieux mais avant tout ça je souhaite juste te prévenir qu'on va sûrement se faire virer d'ici...

- Se faire jeter dehors ? Pourquoi ce- Il se tût lorsque la main puissante du vigile vint se poser sur son épaule, la pression exercée faisant perdre le contrôle du crayon au religieux qui ajouta malgré lui une balafre maladroite sur le portrait du brun.

- Dites donc les deux guignoles ! Ca fait une heure que je vous entends gueuler alors que j'suis d'vant la porte ! En plus de ça vous dégueulassez le sol et vous nous rapporter pas un seul berry ! DEHORS !

Avant même qu'il n'ait eu le temps de contester, Takeo se fit soulever de sa chaise par le bonhomme qui devait faire bien au delà des deux mètres et, sans laisser plus de choix à Seth qui s'était pourtant montré plutôt calme, le géant l'attrapa lui aussi par le col avant de balancer le duo en dehors de l'établissement sans douceur aucune.

- Ce n'est pas une manière de traiter les gens dites donc ! Je me souv... Il déglutit en croisant le regard colérique du malotru s'en retournant à sa place. Je veux dire, m...merci de l'accueil ! Et une...une bonne soirée surtout.

Les voilà donc en pleine rue, plongés dans la pénombre la plus totale. La lune cachait ses rayons derrière les nuages d'un ciel sans étoile et le temps s'était grandement rafraîchit, les douze coups de minuit avaient déjà sonnés.

- Toutes mes excuses Monsieur Von'Salamonne dit-il en se relevant et en s'époussetant. Enfin ce n'est pas plus mal, je peux vous accompagner au port si vous le désirez. Au moins vous saurez où se trouve votre embarcation.

C'est ainsi que les comparses se retrouvent à descendre les mêmes rues que l'écrivain avaient empruntées quelques heures auparavant pour se rendre à la taverne.

- Vous me demandiez tout à l'heure si je comptais vivre ici, n'est ce pas ? Non, ce n'est pas mon intention. J'ai passé l’entièreté de ma vie ou presque au même endroit. Je n'en regrettes rien mais je ne désire pas réitérer l'expérience. Je n'irai pas jusqu'à me qualifier de clandestin comme vous l'avez fait cela dit... Il lui offrit un grand sourire puis haussa les épaules. Je vais où le Monde veut de moi et où le Seigneur me porte.

Tout en marchant éclairé par le faible halo des lanternes de rues, l'homme de foi prît de nouveau son fidèle crayon et son livre. Il lui était difficile de marcher tant la nuit était sombre et la lumière manquait, en effet, au moins une lampe sur deux était soit brisée, soit en panne soit totalement absente.

- Vous dites que vous avez une « très mauvaise expérience » de votre vie de vagabond ? Vous auriez une anecdote à me raconter, pour finir cet article en beauté ?
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Seth Von Sala'monne
Seth Von Sala'monne


Feuille de personnage
Dorikis: 435
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 16 Jan 2017 - 11:47

- Dites donc les deux guignoles ! Ca fait une heure que je vous entends gueuler alors que j'suis d'vant la porte ! En plus de ça vous dégueulassez le sol et vous nous rapporter pas un seul berry ! DEHORS !

Je regardais le vigile qui avait l'air pas très content de nos aptitude à moi et au papy, puis-je l'avais lâché des yeux pour regarder Takeo mais je senti très vite une main prendre mon col avant de sentir que mes pieds ne touchaient plus le sol. Je n'avais même pas le temps de regarder le garde ducorps que j'étais déjà dehors, parterre au coté du Papy qui avait l'air pas très content de la manière dont agissait le garde. Un petit sourire se dessinait sur mon visage en voyant son changement de discoure si directe, après tous il y a deux garde du corps plus les personnes à l'intérieur du bar. On avait aucune chance c'est pour ça d'ailleurs que je ne disais rien, car ça ne servait à rien.

- Allez… allons y….

je fis un signe au garde pour me moquer de lui avant de me rendre compte qu'on est complètement dans l'obscurité, seul quelques lampadaires nous éclairaient avec les lumières du bar qui illuminait une partie de la rue dans laquelle on était. Je m'étais ensuite relevé tous en me dépoussiérant.

- Tu sais… ce n’est pas bien grave… toute façons il aurait mieux fallu qu’on sorte au bout d’un moment. Sinon, ouais ça serais plutôt pas mal de me le montrer.

J’avais suivi Takeo, en empruntant un chemin que je connaissais bien, je l’utilisais souvent pour allais à la taverne, d’ailleurs je pensais que c’était sûrement le meilleur moyen pour y accéder depuis le port. J’écoutais Takeo et je me rendis compte qu’il était sûrement chrétiens, c’est sûrement de là venait sa bonté d’âme.

- Je vois, je sais pas si je peux m’identifier à vous mais je vais là où j’ai envie, je me pose de temps en temps à tel ou tel endroit, ça peut durer plus ou moins longtemps mais pas plus d’un mois.

On marchait, on montait, on descendait et papy me parlait. Puis je pris une marche ne voyant où je mettais mes pieds mais j’avais réussi à me rattraper de justesse….

- Et bien... vous savez... les conditions de vie alors qu'on est clandestin ne sont pas super Les rats, les cafards qui passent à quelque centimètre de toi... la transpiration et l'odeur des fruits pourries qui s’introduisent dans vos narines n'est pas quelque chose d'agréable. Malade sans pouvoir se faire soigner tu te fais chier à faire les cent pas toutes la journée sans même savoirs quel jour on est et la cerise sur le gâteau.. c'est quand il y a un contrôle de la Marine dans le bateau…


Takeo Kitano
Takeo Kitano

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 18 Jan 2017 - 18:25

Takeo remarqua avec un petit sourire que Seth avait commencé à le vouvoyer. Il commença à écrire « Seth me vouv » mais barra bien vite cette affirmation en se rendant compte que le brun venait de le tutoyer à nouveau. Il la remplaça par : « Lunatique ? » , ou quelque chose qui y ressemblait. Pas facile de noter en devant regarder ses pieds toutes les deux secondes. Même s'il avait écouté la semi-anecdote de son interlocuteur avec attention, il n'en avait prit aucune note. C'était en soit ni intéressant ni révélateur.

- Nous y voilà !

Le duo venait en effet d'arriver au port de Manshon, bien plus triste qu'il ne l'avait été par le passé. Le vieux avait guidé son tout nouvel ami jusqu'au quai où il avait attaché très sommairement sa barque qu'il n'avait pas vraiment l'intention de reprendre de toutes manières. Il avait déjà dans l'idée en arrivant qu'il ferait un heureux avec son embarcation.

- Et bien je suppose que nous allons nous quitter ici Monsieur Von Sala'monne. Je vais pour ma part me rendre à l'église, il me tarde d'y admirer à nouveau les merveilles qu'elle a à offrir !

Il lui tendit la main avec un large sourire.

- Ce fût un véritable plaisir de discuter avec vous ! J'espère pouvoir vous faire parvenir un exemplaire de l'article que je dresserai sur votre personne. De toutes façons, nous serons amener à nous revoir, je vous dois une boisson !

Le religieux offrit une poigne de main des plus chaleureuses et les deux comparses s'étaient ainsi quitté. Le clerc n'avait pas manqué de crier au loin au jeune homme d'avoir plus confiance en lui et surtout de voir le bon côté des choses. Profiter des petits plaisirs, c'est le plus important. L'homme de foi c'était par la suite rendu à l'église. Il n'avait pas dormi cette nuit là, il y avait bien trop à faire pour dormir.
http://www.onepiece-requiem.net/t18975-takeo-kitanohttp://www.onepiece-requiem.net/t19037-ressentez-le-pouvoir-de-l
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1