AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Rhaa les hommes !

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Keith Nekhbet

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : Celui de Salem, bientôt

Feuille de personnage
Dorikis: 2053
Popularité: 52
Intégrité: 37

Dim 18 Déc 2016 - 20:05

Rappel du premier message :

Voilà quelques jours que j’avais posé les pieds sur Shimotsuki ... Une charmante petite île pittoresque s’il en est, mais moi qui pensais me récupérer un peu avant de reprendre la mer, eh bien c’était peine perdue ...

C’est à la fois dommage, et tellement touchant ! Ce que je veux dire, c’est que l’endroit est vraiment reposant, les paysages vallonnés, boisés et verdoyants sont magnifiques, les volcans depuis longtemps éteints aspirent au calme et à la méditation, les gens sont très accueillants et chaleureux ... mais vous devez mettre la main à la pâte pour le bien de l’île. C’est une belle et bonne chose, mais j’aurais volontiers préféré me reposer. Bien sûr, j’aurais pu me comporter en parfaite touriste et me contenter de consommer, mais je n’avais pas le sou. Et le comble dans tout cela, c’est que j’avais dû aider un marchand pour me payer la traversée jusqu’ici ...

Enfin bref, rien de bien méchant au final, j’avais demandé à un aubergiste du village de Kawai si je pouvais lui louer une chambre contre des petits travaux. Il avait accepté contre mon aide pour le service.

Le travail s’était avéré plus agréable que ce que j’imaginais, en dehors des coups de feu du midi et du soir. En parlant de coup de feu, j’avais dû laisser mon pistolet à bord du navire du marchand qui m’avait amené jusqu’ici. Tradition locale paraissait-il.

Au deuxième jour de ma présence dans ce petit village, je regardais le soleil se lever sur les champs labourés depuis peu et irrigués, en contre-bas. Peu de monde était éveillé, la brise était fraîche et agréable. Il n’y avait que quelques personnes déjà présentes dans l’auberge, rien que le tenancier ne puisse pas gérer. Alors que je profitais de ce moment de répit, j’entendis une conversion qui attira mon attention.

- Oh, bien le bonjour, cher Monsieur de Gurin. Soyez à nouveau le bienvenu dans notre humble village ! Que nous vaut l’honneur de votre retour ?
- Bonjour Maître. Eh bien comme d’habitude, je viens m’enquérir de la quiétude de votre maison ...
- Sage décision ! La sérénité est une trésor pour l’homme, il ne faut pas la négliger.
- En effet, vous avez tout à fait raison.


Je tournai la tête et aperçus deux hommes en pleine discussion. L’un semblait âgé et était vêtu d’un costume traditionnel, l’autre des vêtements plus ordinaires, la tignasse chatain au vent, une énorme épée dans le dos ainsi qu’un long katana vert au niveau des reins. Il avait quelque chose qui m’attirait ... Une aura mystique indescriptible mais qui m’avait instantanément charmé. Un petit quelque chose qui m’avait fait m’oublier mais l’aubergiste me rappela instanément à l’ordre.

- Hé, gamine, réveille toi ! Les clients arrivent !
http://www.onepiece-requiem.net/t18033-walk-like-an-egyptian-run-like-a-piratehttp://www.onepiece-requiem.net/t18063-une-fiche-a-la-peau-ambre
avatar
Keith Nekhbet

♦ Localisation : Orange
♦ Équipage : Celui de Salem, bientôt

Feuille de personnage
Dorikis: 2053
Popularité: 52
Intégrité: 37

Mer 11 Jan 2017 - 14:37

Oh ...

Sa sincérité était émouvante, elle m’avait touché au plus profond de moi et ses mots firent naître une farouche liesse qui commençait à balayer mes doutes, comme un soleil grandissant qui dispersait les ombres et calcinait tout ce qui en faisait. Comme une lumière divine qui repoussait les sillons noueux et les illusions des ténèbres et me guidait par un chemin aussi net et débarrassé de toute embûche que direct.

A présent, tout était clair. Non seulement il avait su me convaincre mais en plus je me sentais plus forte à ses côtés. J’avais un regain de volonté pour persévérer, apprendre à me battre non pas pour lutter mais pour défendre. Et quitte à devoir être affiliée à un camp, je préférais le bon. Peut être le meilleur. Même si nos alliés pourraient parfois devenir nos ennemis. Et puis ce camp m’accordait un train de vie correct.

Le moment était certainement idéaliste, les désillusions allaient sûrement pleuvoir par la suite, mais cette union nous donnerait des ailes, et ouvrirait des perspectives intéressantes. C’était une chance à ne pas rater, et j’allais de toute façon la saisir.

Les ténèbres reviendront, mais nous ressasserons ces instants magiques et ils nous donneront la force d’en venir à bout.

Maintenant que c’était dit, je pouvais laisser exploser ma joie en serrant la main de mon charmant petit amant, pleine d’entrain, et radieuse.

- Alors je suis celle qu’il vous faut, Vice-Amiral ! plaisantai-je en le saluant militairement, regonflée à bloc comme jamais ! Mes talents de navigation et de chroniqueuse sont tout à vous ! En contre-partie, je souhaiterais que vous appreniez à manier le sabre !
http://www.onepiece-requiem.net/t18033-walk-like-an-egyptian-run-like-a-piratehttp://www.onepiece-requiem.net/t18063-une-fiche-a-la-peau-ambre
avatar
Alheïri S. Fenyang
Modérateur
••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11801
Popularité: +1200
Intégrité: 1160

Dim 15 Jan 2017 - 15:09

- « Si ce n’est que ça, pas de problème ! C'est avec honneur que je serai ton maitre et supérieur ! »

J’eus un sourire et je pris Keith dans mes bras pour la serrer très fort. Je l’embarquais dans une drole d’histoire, mais rien ne disait ça allait échouer ! Bien au contraire même ! De plus, avec ma position, l’aider dans ses recherches ne serait pas chose difficiles. Il y avait le risque que des gouvernementaux et autres Cipher Pol fouinent leurs nez dans nos affaires, mais j’allais jouer de mes connexions et nombreuses relations pour nous protéger. Pour la protéger. Elle avait titillé ma curiosité et j’étais à peu près autant empressé qu’elle de connaitre les lourds secrets et différentes vérités que cachait le gouvernement mondial. Le changement allait se faire de l’intérieur.

Par la suite, je l’embarquai avec moi pour retourner dans la chambre parce qu’il faisait froid. Et je succombai encore une fois à ses charmes assez exotiques. Infatigable ? Peut-être. Mais je n’avais pas connu une telle sérénité et plénitude depuis longtemps. Sauf que la pauvre avait fini, à un moment, par atteindre ses limites, ce qui me poussa à la laisser se reposer et à cogiter énormément. Une heure passa ainsi, jusqu’à ce que mon escargophone ne sonne pour me prévenir que le navire était prêt et que le QG de West Blue avait encore essayé de me joindre. Cette fois-ci, ça semblait vraiment sérieux. Je m’habillai en vitesse et laissai un petit mot doux ainsi qu’une lettre signée.

Lettre qu'elle pourrait l’utiliser comme référence/recommandation pour pouvoir s’engager dans n'importe quelle division de la marine.

J’aurai pu la réveiller, mais je préférai embrasser son front et laisser une liasse de billets conséquente à ses côtés.

Pas moins d’un million de berry.

Puis je m’en allai silencieusement alors qu’il faisait encore noir dehors.

Le devoir n’attendait pas.

L’avenir promettait monts et merveilles.
http://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2