AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


A deux, c'est bien. A trois, c'est mieux

avatar
Clotho

♦ Localisation : Railway Citywork (Nouveau Monde)

Feuille de personnage
Dorikis: 8836
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Mar 20 Déc 2016 - 20:13

Putain de Grand Line. Saloperie de courants de merde. Chierie de champs magnétiques qui changent d'île en île. Enfoirés de log pose qui doivent se charger pour passer à l'île suivante. Connards de marins qui pensent que Grand Line leur appartient et essaient de la sécuriser. Bâtards de monstres qui s'amusent à détruire les navires. Mais le pire, quand t'as un navire à voile, ça reste de s'approcher de Calm Belt. C'est la mort assurée. Et c'est bien pour ça que je suis remonté comme une horloge. Notre abruti de navigateur s'est endormit, et on a frôlé calm belt. Il s'est réveillé juste à temps pour nous éviter le pire. Si on était allé dedans … pas sûr qu'on soient ressorti vivants ou/et entier. Les légendes relatives à cet endroit sont légions, et toutes rapportent la même choses, des rois des mers. Quand on voit que j'ai parfois du mal à repousser un simple monstre marin, je ne me vois pas affronter un truc qui a cent fois sa puissance. Les hommes disent aussi que c'est ma faute parce que je ne leur laisse pas la vivre card d'Armada. Mais j'ai pas envie que ces abrutis la perde. Mais bordel, c'est moi le capitaine. C'est moi qui donne les ordres, pas l'inverse. Alors si je veux garder ma carte, je la garde, point.

« Bateau en vue !
Cool. C'est quoi ?
On s'en fou, on fonce dessus.
Capitaine ?!
Z'avez entendu ? Si c'est des mouettes, on les plume. Si c'est autre chose, on les dépouille. Exécution ! »

La sommation n'importe aucune discussion, les ordres sont clairs. Le quartier-maître beugle ce qu'il faut pour qu'on s'approche du navire qui est encore trèèèèèèèèèèèèèèèèèès loin. On arrive même pas à voir les voiles, le drapeau, la figure de proue … Mais on s'en fou, on y va. On a besoin d'action après plusieurs jours sans rien. Le bateau nous voit et nous fonce dessus. Il doit avoir la même idée.  Une fois qu'on est assez proche, on peut enfin voir les drapeau. Ils remarquent les voiles noires et le symbole pirate, nous on remarque les voiles blanches et l'ancre bleue dessus. Marins vs pirates, le plus vieux conflit du monde. Le cuirassé s'approche de nous, bientôt, il nous dominera de sa taille.

« Chargez les canons mais laissez les sabords fermés. Brad, fait nous arriver à tribord. Libérez les voiles, délivrez les. Préparez-vous à larguer l'ancre. »

Malgré mes ordres contradictoires, personne ne semble surpris. Ils ont tous appris à me faire confiance et à s'adapter à mes manœuvres tordues. Le gros bateau ouvre le feu sans sommation. Je contre les boulets avec des lames d'air. On fonce droit sur leur bâbord/proue. Puis une fois assez près, l'ancre est lâchée. Avec la vitesse actuelle, le bateau tangue un peu puis se fait attirer violemment sur le côté. Pour faire simple, on dérive sur l'eau, passant de bâbord/proue à tribord/proue. Cette tactique surprend la marine qui doit réajuster ses canons et tourelles. Ces dernières sont trop grosses pour nous toucher à cause de la distance. Il ne reste que les canons traditionnels. Mais puisqu'on était à bâbord, ils n'ont ouverts que les sabord de ce côté. Pas celui où nous sommes actuellement. Une fois le dérapage finit, on libère l'ancre, on ouvre les sabords et on tire en plein sur leur tribord.

On détruit une partie de leur sabords. Mais leur canons sont trop haut, on a du mal à viser. Alors je fais changer de cible, on vise désormais la grosse roue à aube. Son centre surtout pour la faire mal-fonctionner. Elle est solide, résistante, alors je m'en, charge personnellement. Avec quelques geppous j'arrive à hauteur et tranche dans le tas avec mon sabre. Je sabote le mécanisme puis me laisse retomber sur mon bateau. On s'éloigne pendant que la roue tangue, puis tombe dans l'océan en morceaux, créant plusieurs grosses vagues. Les marins décident de venir au corps à corps. Ils lancent des grappins pour nous aborder. Erreur fatale les gars. Si vous nous attraper, ça veut dire qu'on vous a également attrapé. Et ça, c'est mortel. Pendant ce temps, au loin, un autre navire approche.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Sam 18 Fév 2017 - 19:27

Comme il est bon de savoir que jusqu'à présent Grandline est à la hauteur des histoires que l'on raconte dessus. Shoma avait pris la mer en quête d'action et n'avait pas manqué de prendre part à une multitude de combat. Plus il y avait de combat et plus Shoma se sentait vivre, très vite ses hommes se retrouvèrent dans le même cas de figure que leur capitaine. Vivre pour le combat et le pillage, voilà comment transformer des enfants en hommes, comment passer de matelot en fier pirate.

Ce qui manquait à Shoma c'était une bonne bataille navale, il y en avait que trop peu. La piraterie, c'était aussi les abordages, l'effusion de sang en mer. Navire contre navire, canon contre canon, la poudre qui laisse exploser les boulets, le bois des navires qui explosent, l'excitation d'aborder un navire, la peur qui se lisait dans le regard de ceux qui croisent le pavillon noir. C'est ça aussi le plaisir d'être un membre des Red Spectres. Ce petit plaisir Shoma le recherchait constamment et le destin n'allait pas tarder à mettre sur sa route l'objet de sa quête.

Alors que ses navires (la Lépreuse et le Sanbi) avaient quittés leur dernier port, cela faisait plusieurs jours que c'était le calme plat. Il y avait bien un navire en vue, mais en comprenant que le pavillon noir étaient à leur trousse, le navire adversaire décida d'utiliser le vent et la vitesse de leur navire afin de fuir au plus vite, privant ainsi la joie des pirates. Sans rien à se mettre sous la dent, les hommes de Shoma se contentaient des tâches ménagèrent et des jeux d'argent et de carte abord du navire afin de faire passer le temps.

Dix jours après la fuite du dernier navire, une situation ramena un brin de joie dans le coeur des hommes de l'équipage de Shoma. Depuis sa longue vue, Shoma remarqua un navire, celui-ci il ne comptait pas le laisser partir. Celui-ci était le sien, c'était sa prise. Ordonnant à ses hommes de mettre le cap sur ce même navire, le capitaine pirate et ses hommes se demandèrent pourquoi la marine décidèrent de changer de cap aussi rapidement, alors que leur navire n'était pas à porter des canon, sans compter que le cap choisi par la marine se retrouvait à contre vent.


"Capitaine, un autre navire fonce sur notre cible."

Voilà donc la raison de la manœuvre étrange du navire de la marine. Shoma n'était pas le seul à avoir pris pour cible cette prise. Plus proche du navire de la marine, un autre vaisseau affichait clairement des intentions de guerre et très vite le combat débuta entre les deux protagonistes.

"Toute voile dehors, je ne laisserais personne nous voler notre divertissement. Je veux également savoir à qui appartient cet autre bateau."

Prendre une cible à deux, ce n'était pas dans les habitudes des Spectres, mais en fonction de l'identité de l'assaillant, le combat pouvait passer de deux contre un à la faveur des pirates comme du un contre trois et ainsi faire d'une attaque qui ressemble à un simple abordage en une battle royale où chaque navire allait devoir faire face à deux assaillant en même temps. Cette situation pouvait apporter un brin de piment et avec deux navires à sa disposition, Shoma n'était clairement pas en position désavantageuse.

Le Sanbi étant moins rapide que la Lépreuse servirait de navire de soutien, tandis que l'ancien navire de Teach sonnerait le gong et l'offensive principale. C'est donc toutes voiles dehors que les Spectres fonçaient en direction du combat. Les coeurs et les corps étaient prêts pour le combat, seul la distance retenait encore Shoma de se donner corps et âme dans la bataille.


pirate:"Capitaine, il s'agit de l'étendard du capitaine Clotho."

"On a déjà eu affaire à lui ?"

pirate:"Non capitaine."

"Nous verrons bien ces intentions alors, allié où ennemi tout ne dépendra que de lui."


Si la position des pirates de Clotho n'étaient pas encore connus, Shoma montra directement les crocs. Les Spectres allaient entrer dans cette bataille sans prendre de risque, tous les canons étaient prêts, charger et en attente de mettre à mal quiconque sur cette mer. Par Den Den Moshi Shoma indiqua aux hommes présents sur le Sanbi qu'il n'y avait aucun allié et qu'ils devaient par conséquent foncer avec toute la force de Sanbi sur le navire de la marine sans se soucier des conséquences.

Si la tortue des Spectres n'était pas rapide, elle possédait un arsenal offensif naturel à faire pâlir les autres navires. Une carapace en dent de scie capable d'empaler n'importe quel type de bateau et l'envoyer par le fond en un minimum de temps, voilà ce que préparait Shoma tandis qu'avec la Lépreuse il prendrait à revers le second navire.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Clotho

♦ Localisation : Railway Citywork (Nouveau Monde)

Feuille de personnage
Dorikis: 8836
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Mar 21 Fév 2017 - 10:57

Qu'est-ce qu'il y a de mieux qu'un corps à corps ? Rien. Parce qu'il s'agisse du lit, d'un combat, d'une arnaque ou d'autre chose, rien ne surpasse le corps à corps. Les marins descendent par dizaines sur mon bateau. Rapidement, il y a plus de mouettes que de pirates à bord, chose qu'on va régler rapidement. " C'est jour de fête les gars, alors assaisonnons ses poulets volants ! " Parmi ceux qui nous envahissent, il y a des gardés. Je reconnais un lieutenant-colonel, le garde que j'avais en quittant la marine, deux lieutenants et des sergents. 700 marins contre 100 pirates. Les nombres sont clairement contre nous. Pourtant, aucun de mes hommes n'a peur. Nous sommes tous confiant quant à la conclusion de ce combat naval. On décime les marins car chacun de nous connaît notre navire par cœur. Nous savons tous qu'à quatre pas en partant de la gauche du gouvernail, il y a une planche en bois qui est mal fixé, et qu'on peut la faire tourner. Chose qu'un des pirate ne tarde pas à faire, ce qui surprend le marin qui tire en l'air, permettant à mon soldat de lui foncer dessus. C'est un vrai carnage qui se produit. Le sang gicle de partout, la marine est dépassée malgré sa supériorité numérique.

" Navire pirate en vue !
Quoi ? Ils veulent nous attaquer ou quoi ?
Aucune idée, mais ils viennent vers nous.
Combien ?
Deux. Un bateau et un ... ... une tortue géante on dirait. Elle fonce sur le cuirassé ! Les drapeaux indiquent qu'il s'agit de l'homme aux mille victimes, Mantle Shoma.
Ah. Celui qui a un bateau fait par ce Kiril Jeliev. Intéressant.
Tes ordres capitaine ?
Cessez le feu. Ouvrez tous les sabords, chargez les canons et soyez prêt à faire feu à mon signal. Mieux vaut prévenir que guérir sur cette mer. "

Pendant ce temps, les marins arrêtent de descendre sur mon bateau. Ils doivent en avoir marre de mourir. Je m'attendais à un combat intéressant, je me suis planté en beauté. Le haut commandeur du cuirassé ne veut pas venir à moi, il préfère rester en sécurité à commander. Intelligent, mais agaçant pour moi. Pendant ce temps, la tortue fonce sur le cuirassé et lui rentre dedans, créant des trous dans la coque pourtant solide. Le second navire nous prend à revers. Grand mal lui fasse. On s'éloigne du bateau des marins, qui prend l'eau rapidement, pour ne pas être aspiré dans les fonds. On s'éloigne un peu du bateau de Shoma en même temps. Je prends un localiso den den, puisque je ne connais pas son numéro pour l'instant. Quelques secondes plus tard je l'obtiens et le contact.

Pulu Pulu. Pul*/ Gotcha.
" Mantle Shoma ... Un nom intéressant. C'est vraiment toi ? "

Localiso den den:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 21 Juin 2017 - 12:34

Si Shoma et ses hommes avaient repéré l'autre navire pirate, eux aussi avaient également les Spectres en ligne de mire. Les deux équipages souhaitaient le même navire et la bande de Clotho n'étant pas dupe en voyant le navire de Shoma les contourner avaient commencé à sortir les crocs. Sur le pont les pirate commençaient à bouger de toute part, la venue d'un navire qu'il ignorait les intentions les poussaient à être méfiant et sur le qui-vive. Les Spectres n'étant pas connu pour leurs manières douces et sympathiques attisait la méfiance du capitaine Clotho.

Profitant de la manœuvre de retraite des hommes de Clotho, les pirates se trouvant sur le Sanbi s'efforcèrent à monter sur le navire déjà bien abîmé afin de finir le travail. Il restait encore plusieurs hommes sur le navire, mais grâce à l'intervention des pirates précédent, il n'y avait plus grand monde pour se dresser contre cette seconde salve violente qui s'abattit sur le navire de la marine. Un à un les quelques résistants tombaient. La ténacité des soldats tomba à zéro une fois la tête de leur commandant tomber au sol. Cette victoire n'était pas vraiment méritée, mais en tant que pirate, on ne peut se permettre de faire la fine bouche devant un présent si joliment offert.

Par Den Den Mushi Shoma donna ses instructions. Le navire de la marine allait couler, alors ses hommes devaient au plus vite se rendre maître du vaisseau afin de pouvoir y relier des cordages pour éviter qu'il ne coule trop vite. Le Sanbi servant de contre-poid allait maintenir à flot la future épave le temps que le pillage puisse avoir lieux. Prendre tout ce qui avait une valeur marchande était impérative. Nourriture, boisson, système d'armement, tout devait disparaître. Les quelques survivants de l'assaut se retrouvaient à genoux dans l'attente de leur sort et observaient impuissant la fin de leur périple.

Un appel provenant du navire pirate appartenant à Clotho coupa la transmission entre Shoma et ses hommes. Le capitaine pirate voulait surement félicité Shoma pour sa prise, une mesure de courtoisie courante au sein de la piraterie, surtout une fois que l'on venait de se faire doubler. Sans narguer son vis-à-vis, Shoma remercia ses prédécesseurs de leur avoir facilité le travail, mais l'invita également à monter abord de son navire. Pourquoi ? Parce que le nom de Clotho avait une certaine valeur sur les mers bien que Shoma n'en avait que trop peu entendu parler.


"En chair et en os. Que dirais-tu de venir sur mon navire, je te dois bien quelques verres après notre attaque conjointe. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu de compagnie."

Ils n'étaient ni ami, ni frère d'arme et pourtant le jeune Clotho venait de recevoir l'invitation officiel de l'étoile du sud de monter à son bord. Les canons furent ranger en signe de bonne foie de la part des Spectres. S'il se sentait l'aisé de la perte des gains se trouvant sur son navire, le capitaine Clotho pouvait se vanter d'être un des rares pirate à être invité à festoyer sur le pont du navire d'une des étoiles montante de la piraterie que l'on qualifie trop souvent à tord de n'être qu'une bête sauvage qui ne vit que pour les bains de sang.




http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Clotho

♦ Localisation : Railway Citywork (Nouveau Monde)

Feuille de personnage
Dorikis: 8836
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Mer 21 Juin 2017 - 17:55

" Parce que tu crois que j'ai attendu ton invitation ? " Ma phrase résonne dans les esprits, mais surtout dans les oreilles de Shoma. Je sors de l'ombre pour me mettre en pleine lumière. Les hommes de shoma montrent les crocs. On va vite calmer la situation. " Du calme les gars. Évitez de faire des gestes regrettables. Je ne suis pas ici pour me battre. Pas pour l'instant du moins. "

Une mise en garde qui tient plus du ridicule tout compte fait de la situation. Je suis sur un navire pirate ennemi, entouré par des pirates ennemis avec en face de moi une supernova connue jusque sur Grand Line. Je suis seul, ils sont légion. Mais Mantle sait qu'on ne doit pas sous-estimer un pirate. Surtout un pirate qui, comme lui, a mangé un fruit du démon. Surtout un pirate avec un logia. Surtout un pirate susceptible et se moquant des conséquences. Je sors mon sabre de son fourreau et le jette aux pieds des hommes de l'homme aux milles victimes. Ceci n'est pas un signe de soumission, mais de courtoisie. Shoma le sent. Je ne m'abaisse pas, je parle à un égal avec qui l'on a beaucoup à gagner? On me demande comment j'ai fait pour venir ici sans me faire remarquer. Simple. J'ai sauté sur ma Terreur, mon vaisseau personnel. Et pendant que les hommes de l'étoile du sud étaient occupés à piller le navire marine, je lai contourné pour arriver juste à côté de la lépreuse. Puis avec des geppous et sorus, je me suis caché là. Il me tend un verre que je décline. Et oui, j'ai beau être hyper célèbre, je ne supporte toujours pas l'alcool, et un seul verre me rend saoul. Je demande par contre un diabolo fraise. Les types me regardent comme si je venais de leur dire que j'allais violer leur capitaine et qu'ils allaient participer. D'un signe de la main, je signifie que ce n'est pas grave.

" C'est rare de croiser l'étoile du sud et de pouvoir parler avec elle. J'ai entendu dire qu'elle ne laisse généralement pas de victimes. Mais alors comment les rumeurs se propageraient-elles ? " Il a fait rangé les canons en signe de paix. Il m'a invité sur son navire en gage de bonne foi. J'ai lâché mon arme pour faire de même. " Un combat entre nous serait regrettable. Ton navire risquerait de sombrer rapidement, aussi solide soit-il. " Deux pirates comme nous couleraient le bateau sans aucun doute. Avec cette phrase, je lui annonce que s'il tente quelque chose, la Lépreuse coulera. Je peux voler dans le ciel, ça ne me gênerait donc pas plus que ça.

" Ne tournons pas autour du pot, veux-tu. Nous avons tous deux des emplois du temps chargés, des navires à couler, des peuples à massacrer, des îles à dominer et des empereurs à faire tomber. " Une pointe de malice et d'excitation peut être lue dans mes yeux par mon interlocuteur. " Je suppose que tu veux aller dans le nouveau monde toi aussi. Et je subodore que tu veux une place parmi les quatre empereurs. Il n'y en a qu'une seule de disponible. Pour l'instant. Mais bientôt, une nouvelle va se libérer. Souhaites-tu en faire parti ? "

Pour faire tomber un empereur, il faut un plan, des alliés, des forces, de la reconnaissance. J'ai plusieurs plans dans ma tête, mais je dois trouver des alliés d'abord pour les mettre en place et avoir plus de matière pour faire tomber Teach. Et Ravrak. Et Kiyori. Pourquoi s'arrêter à en faire tomber un quand on peut tous les coucher sur le sol ? Shoma a plus que le potentiel pour y parvenir et m'aider. Une alliance entre nous serait un bonus énorme pour l'un comme pour l'autre. Il ne me resterai plus qu'à trouver d'autres alliés et le plus dur serait fait.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Ven 17 Nov 2017 - 2:13

Il n'y à pas à dire, ce Clotho, il a une paire de burne assez grosse. Le capitaine pirate avait réussi à monter abord du navire des Spectres sans se faire remarquer. Ils sont peu nombreux ceux qui arrivent à obtenir si facilement et rapidement de la part de l'étoile du sud ne serais-ce qu'une once de respect, mais lui, il fallait avouer qu'il sortait du lot. Avec son invité qui s'était au final incrusté plus qu'autre chose sur son navire, Shoma allait de surprise en surprise. Un pirate qui ne boit pas d'alcool, qui pouvait le croire. Mince alors, il y avait vraiment des gens étranges à ce point sur ces mers.

Malgré tout ce qui a pu se dire sur le pont principal de la Lépreuse, Shoma n'était toujours pas enclin à renoncer à son invitation et à user de malice pour prendre son camarades des mers dans un traquenard. Ouvert à la conversation, Shoma écouta ce que Clotho avait à dire avant de prendre un instant pour réfléchir. Même s'il ne connaissait pas son vis-à-vis, le capitaine des Spectres lui accordait un certain respect. D'une part il avait des couilles et d'autre part il parlait comme une personne déterminée à monter vers les sommets et ça, dans ce monde ça à de la valeur.

Bien qu'ayant fait comprendre à ses compagnons de rester tranquille, ces derniers se tenaient prêts à brandir le fer. Il n'était pas rare de voir leur capitaine revenir sur sa parole et ainsi mettre à terre quiconque croise sa route. Pourquoi se prendre la tête dans un combat où il y aurait beaucoup de pertes quand une ruse bien placer peut permettre de faire baisser la garde de l'adversaire avant de faire couler le sang et ainsi permettre à un seul camps de s'en sortir indemne. Vieille tactique de pirate. Dans un monde où la mort arrive vite, il est préférable de tuer plutôt que d'être tué.

L'offre de Clotho trottait dans la tête de Shoma. C'est claire qu'il s'agissait d'une offre intéressante. Refuser, c'était faire preuve d'un manque d'ambition, mais accepter trop tôt sans même discuter des tenant et aboutissant n'était pas dans ses habitudes. Comme toute négociation, il fallait se poser autour d'une table et voir ce qui allait être cédé, accorder aux deux parties, car si les empereurs peuvent être nombreux, il ne peut y avoir qu'un seul roi des pirates. Au final, à un certain moment, les deux hommes allaient devoir combattre l'un contre l'autre afin de décider du classement final.

Shoma se posa sur une chaise qui se trouvait non loin et répondit à son compatriote. Il était d'accord pour faire une alliance avec Clotho. Les deux équipages allaient s'entraider et combattre ensemble. Les Spectres et les Pirates de Clotho unis dans un but commun, mais cette alliance avait également une date de péremption. Shoma était partant à condition qu'une fois que les hommes auraient atteint le rang d'empereur ils puissent se séparer comme si de rien n'était.


"Une fois sur le Nouveau Monde, je serais partant pour être ton allié, mais seulement sur le Nouveau Monde. Bien des Supernovas n'atteignent pas les rives du nouveau monde."


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Clotho

♦ Localisation : Railway Citywork (Nouveau Monde)

Feuille de personnage
Dorikis: 8836
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Ven 17 Nov 2017 - 18:31

" Tout le monde n'a pas le cran ou la volonté de réaliser ses rêves. Grand Line élimine les plus faible. Le Nouveau Monde élimine les forts pour ne laisser que les êtres d'exception. Ne doute pas que je fasse parti de ces derniers. " Soru. J'arrive juste devant lui et frappe de mon poing l'espace juste à côté de sa tête. Rien de bien méchant puisque je ne le touche pas. Je n'ai aucune intention négative pour l'instant, et ça se sent. Même s'il n'a pas l'empathie, un type du calibre de Shoma sait quand on veut lui faire du mal. Là, c'est pas mon but. Je veux juste lui montrer une chose, qu'on ne peut me caser dans aucune case. Oui, je veux devenir empereur. Mais à ma façon. Oui je veux tuer Teach, mais à ma façon. Oui, je veux massacrer des peuples entiers et que mon nom inspire la terreur. Mais à ma façon. Je veux protéger certains peuples, mais à ma façon. Vous trouvez ça bizarre et contradictoire ? Je m'en fou. C'est ce que je veux faire. C'est ma façon de faire les choses. Ma tête arrive à hauteur de son oreille. "J'espère te revoir là bas mon mignon. "

Son équipage pointe ses armes vers moi. Mais je suis juste à côté de leur capitaine. Pas sûr qu'ils prennent le risque de tirer. Inutile de toute façon puisque d'un autre soru, je réapparais à ma précédente place. Son bateau a un certain style, je dois le reconnaître. J'aime bien. C'est à son image, sombre, torturé, redoutable, et encore pire sous la surface. L'étoile du sud, hein. C'est un des types qui m'intéressent et dont je prends plaisir à lire les exploits dans le journal. Et ils ne sont pas nombreux. Énormément de pirates ne survivent pas sur Grand Line. Nous on est arrivé à la presque fin. On touche le Nouveau Monde du bout des doigts. Bientôt, nos rêves seront mis à l'épreuve. Avant, c'était l'apéro. Maintenant, c'est l'entrée. Et sous peu, tout le reste du repas.

" Ne crois pas être le seul, au fait. Je suis en train de regrouper quelques pirates qui foutent les jetons au gouvernement mondial. On est pas beaucoup actuellement. Mais comme tu le sais, le nombre ne veut pas dire grand chose, seule la qualité compte. Et elle sera là quand on sera de l'autre côté de Red Line. Je te déconseille de me ranger dans une case. Devenir empereur n'est pas mon but final, ce n'est qu'un moyen. Exterminer les dragons célestes également ... " Les bouches de l'équipage s'ouvrent en grand, les yeux deviennent blancs, les cheveux se hérissent sur la tête. Est-ce que j'ai vraiment dit ce qu'ils pensent que j'ai dit ? Est-ce que je veux vraiment attaquer les types capables de mobiliser un amiral juste parce qu'ils se sont cassé un ongle ? Est-ce que je veux vraiment aller en guerre contre eux ? Bien sûr que non. Ce sont eux qui ont commencé en rasant mon île natale et en faisant de mon peuple, abruti, une citoyenneté d'esclaves cachés. " Ils se prennent pour des dieux. Je vais les faire redescendre sur terre. Tahar a commencé. J'vais enchaîner. Tu vois jusqu'où ma folie va me mener ? Je n'ai de limite que mon imagination. Et elle est sans pareil. "

Là il comprend qu'il n'y a qu'une case où je peux aller, celle des fous. Celles des gens capables de te sourire tout en te poignardant frénétiquement, celle de ceux qui te soutiennent durant une attaque juste pour que ce soit eux qui te tuent. Me faire confiance, c'est comme jeter une pierre dans un lac et espérer qu'elle remonte, c'est inutile. Je fais ce que je veux quand je le veux, point. Actuellement, on est plusieurs supernovas à avoir les mêmes objectifs, donc il est normal qu'on s'allient pour gagner en poids. Mais une fois que l'un d'entre nous, au moins, aura atteint son but, les dés seront lancés. Si je donne ma parole, Shoma ne risque rien. Sauf s'il me trahit avant de quelque manière que ce soit. C'est ça le soucis avec les bipolaires, on se sent attaqué pour rien, on est capable de tout prendre mal. Alors imaginez un pirate avec un logia et des milliers d'hommes derrière lui. Je traverserai littéralement le monde pour le foutre en feu tout en riant à travers les flammes et sans rien éprouver d'autre que de la joie. C'est le seul bon côté de cette saloperie de maladie, je peux faire absolument n'importe quoi, surtout ce que les autres n'envisageraient même pas. Ça fait cinq minutes qu'on se parle, je lui ai déjà dit que je voulais exterminer les dragons célestes. Et il sent que je ne dis pas ça à la légère. C'est bien pesé. Dans ma tête, le chemin est clair. Je me fou de devenir ou non le roi des pirates. J'ai même plus envie de ne pas l'être. Je veux juste être libre.

" On causera des termes une fois là bas. D'ici là, essaie de monter un peu ta prime. Ça fait léger pour affronter un amiral. Elle n'a pas augmenté depuis longtemps je crois. Peut-être même qu'on verra un ancien compagnon à toi. Un qui essaie de devenir corsaire. Mizukawa, Mizuwaka, j'ai jamais su. A moins qu'il ne soit mort d'ici là ... Il était à Nanohana la dernière fois que je l'ai croisé. Ah, au fait ... "

Sans prévenir, je me mets à courir vers bâbord, puis je saute par dessus la rambarde pour arriver dans le vide et tomber dans l'eau. J'active mon sub dial évidemment pour ne pas mourir. Pratique ces trucs là. Tu vois Shoma, qui aurait pensé que j'aurais pu faire ça pour quitter ton navire ? Alors ne me range pas dans une case ou tu le regretteras tôt ou tard. Comme tout ceux qui l'ont fait et qui ne sont plus là pour en parler. La discussion s'est achevée rapidement, j'ai rien de plus à dire, et pas forcément envie d'entendre ce qu'il a à dire. Oui, je suis impoli. Mais vous vous attendiez à quoi ? J'suis un pirate ! J'ai quand même laisser un de mes den den à l'étoile du sud pour le recontacter plus facilement dans quelques mois. Je rejoins mon bateau à la nage sous-marine. Une fois à bord, je vérifie qu'on ne se fasse pas tirer dessus. Ok, c'est bon. On déplie les voile, puis on dégage, n'ayant plus rien à faire dans le coin. Direction la suite de nos aventures, moussaillons.
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1