AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro ...
Voir le deal
219.99 €

la racine carrée de l'univers n'a pas de plomberie.

Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:28

Aussi impatient que Le Masque du Pingouin et Alex Ploiteur étaient d'entendre l'histoire liant  Miss Shnee a la boite de production Kropopolis, ils devaient d'abord se diriger vers un lieu plus sur qu'un cabaret dont le propriétaire gisait par terre à l'étage sous-terrain.  
Le Masque du Pingouin les ramena à l'auberge du bucheron rond. Toujours en costume, le héros souhaitait entendre de la bouche de la jeune Noëlle sa version de l'intrigue. Toutefois, la jeune femmes et le vieil unijambiste d'ailleurs, insistèrent pour que Leeroy prenne une douche avant. Le chasseur de prime refusa pour préserver son identité secrète ! Ce à quoi on lui rétorqua de se coller une serviette sur la tronche et de pas faire chier son monde. En effets, le musc post-combat dans une tenue moulante tel que l'uniforme du Masque du Pingouin...ça sent le guerrier.
On passe l'interlude savonnage/shampooing et l'embarrassant silence en attendant un super-héros qui chante sous un jet d'eau.  Le groupe se retrouve donc assit en cercle. Leeroy avec une serviette autour de la taille et une autre qui lui donne un faciès de momie. Noëlle eut l'amabilité de panser les plaies du héros avant de commencer son récit.

« Hmmm. Ça à commencé y a dejà six mois. L'agence de pub Kropopolis m'a contacté. J'étais Maid au château vous savez, je servais le repas tous les soirs à sa majesté !  Mais j'ai fait le tour de ce que ça pouvait m'apporter vous voyez. Parce que depuis que je suis toutes petites on me dit que je devrais faire de la scène. Vous avez vu Monsieur le héros. D'ailleurs c'est un numéro que j'ai préparé longtemps avec le costume et [... ] »
Elle continua sur sa lancée une bonne demie-heure à raconter sa vie à coup d'anecdotes insignifiantes.  Pas que le super-héros enturbanné ne s'en plaigne, il pourrait écouter la douce voix de la chanteuse des heures durant. Alex Ploiteur, lui,  non !  Après trois tentatives d'interruption tuée dans l'oeuf, il cessa les semblants de politesses. Après tout, avant même Noelle, il risquait un passage à tabac voir pire dans cette affaire !


« Bon poupée ! Tu vas tailler dans l'gras et passer aux morceaux juteux oui ! »

« Oh ça va. Ça va. Alors oui. Ils m'ont dit que c'était une campagne de pub nouvelle génération qui commence discrètement. Je devais porter un parfum tous les jours. Et si quelqu'un me demande ce que c'est je leur dis que c'est le prochain parfum de Paco Laboon. Ils m'ont dit qu'une fille aussi jolie que moi on doit tout le temps lui demander. Je leur ais dit que je bossais tout le temps au palais parce que ma carrière décollait pas et ils m'ont dit tant mieux. Quelque chose comme ramener le marché des aristocrates.  Alors j'ai dit oui. Pendant un mois je l'ai mis tous les jours leurs parfum. Pis après Madame Baker à divorcé et pas une semaine plus tard que je l'ai lu dans « people quatre people » Je la vois au palais avec sa majesté. Je sers le diner tous les soirs et je peux vous dire que j'aurais aimé qu'il me regarde comme il la regardait elle ! Et je me suis rendu compte que son parfum c'était presque comme celui qu'on m'a demandé de porter. Sauf que pas vraiment pareils vous savez...et puis c'était pas normal sa majesté qui la regarde comme ça ! Je lui sers ses repas depuis longtemps et je l'ai jamais vu si...si...étrange ! Et c'était juste après qu'on me demande de mettre ce produit ! »
Encore une histoire de donzelle jalouse pensa l'unijambiste sexagénaire.
« Alors je suis allé me renseigner sur les parfum Paco Laboon...et bha vous savez quoi ! Ils existent pas ! Alors j'ai rappelé le numéro du type qui me passe mes fioles de parfum pour lui demander ! Et que j'allais arrêter de le porter !  Ils m'ont donné rendez vous ils m'ont dit qu'ils m'expliqueraient tout. C'était dans le salon privé du café « Le ciel du nord » de Lavalière. Super déco qu'ils ont là bas. Avant d'entrer j'ai entendus un ricanement qui m'a pas mise en confiance alors j'ai écouté à la porte. Et regardé par le trou de serrure. C'était un petit rouquin qui parlait à un grand brun. Ils disaient qu'ils devaient « faire taire de la domestique » et que « personne la retrouverait au milieu de la mers . Je suis partie et je me suis enfuie ! Et pour des sous ben...j'ai rencontré le vieux Alex pour des petits boulots d'animation. Je voulais en avoir assez pour quitter Boréa et recommencer ailleurs...Mais si j'ai les Kropopolis sur le dos ça va pas être possible....»

« Pourquoi vous  n'êtes pas allé quérir les agents de justices assermenté ?! »
« Si...si jamais y a quelque chose...je serais complice et...et...puis si j'accuse la fiancée du roi sans preuve et...et...et...»

« Hmmm »

« Mouai ! On est pas plus avancer que tout à l'heure. On sait que Kosta Kropopolis à divorcé de sa donzelle et qu'elle va épouser du royal. Pas vraiment de l'info confidentielle, tous le pays est au courant depuis deux mois ! Et tout ce qu'on a pour nous c'est la parole d'une ancienne porte-plateau qui s'est barrée du jours au lendemain...le seul moyen d'en savoir plus ça va être d'en causer directement avec Kosta...il connait ptet nos tronches. Mais pas celle de captain pingoo ici... » « LE MASQUE DU PINGOUIN! » « Ouai ouai. C'qu'j'disais. Du coup. Masque du Pingouin. Tu vas nous laisser, ma demoiselle innocenteuh et moi à la merci du prochain coupe-gorge qu'il va recruter ou tu nous aides à hem...Amener Kosta Kropopolis à comparaitre devant la justice après avoir récolté des preuves accablantes contre lui. Sinon j'vais y laisser plus qu'une jambe !» Le choix des mots, le miel du ton, si Leeroy était un violon, Alex pourrait jouer un concerto !

« Les preuves parfaites que je prendrais pousseront le prince contre lui ! » « C'bien c'que j'pensais colonel manchot. » « Masque du Pingouin ! »  « Ouai ouai...tu serais vachement plus populaire avec un grade dans ton nom. Ça vends toujours l'armée. M'enfin. Un truc à la fois. Tout le monde du spectacle cause du tournage de Kosta. Qui dure presque depuis son divorce. Dans un coin autour de Lavalière. Laisse moi passer deux trois coups de den-den et j'nous aurais un emplacement exacte pour demain. »

Sur ces mots, Alex descendit dans le lobby, payer pour une chambre de plus, à l'attention de lui et Noëlle. Puis après une claque bien sentie, pour deux chambres séparées.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:29

Le lendemain se déroula sans surprise. Le vieil unijambiste tint parole. Il eut aisément le lieux de tournage et prépara un itinéraire rapide avec l'efficacité d'un agent de voyage. Le plateau de tournage sur le plateau de Jugrundheim. Un lieu a mille cinq cent mètres de hauteur au dessus de la sympathique bourgade de Verrenberg, soixante dix habitants et le double de chiens de traîneaux.
Là où il surprit Noëlle et Leeroy de par ses relations : il put obtenir une interview pour un journaliste de « North Blue des spectacles. » servie sur un plateau pour le plateau dans le plateau. A la fin de l'après midi.
Le trio pris donc le fameux train Winterblade, arrêt de Lavalière. Payer un voyage en chariot pour Verrenberg. Et enfin placer Leeroy sur un traineau pour le plateau de tournage à Jugrundheim.  Le chasseur de prime contesta présence de Noëlle et Alex, parlant des dangers possible. Ce à quoi l'unijambiste dans un premier temps répondit en expliquant que le Masque du Pingouin était à peu près le seul obstacle entre lui et un coup de surin dans la nuque. Puis qu'il préférait l'anonymat d'un village paumé à devoir se méfier de toutes les tronches qui le salueraient du menton.


Ainsi, après une trotte, Leeroy atteignit donc le plateau de Jugrundheim, lieu de tournage de la prochaine superproduction Kosta : Max le fou, reine des neiges.  Le visage découvert, n'ayant pas à se cacher d'Alex ou de Noëlle, une grosse écharpe autour du coup dans laquelle se trouvait un den-den miniature qui le maintenait en contacte avec les deux victimes de circonstances. Après vérification de son rendez vous par l'équipe de sécurité et l'agent personnelle de Monsieur Kropopolis. Le super-héros sous couverture put s'approcher du réalisateur véreux en plein tournage.

« Shhh pas maintenant pas maintenant !  »

Les premiers mots que le réalisateur criminel adressait au plus super de tous les héros sous sa couverture de Leeroy D. Pingouin ne tenaient pas du mépris systématique des criminels de carrière. Tout bandit employeur d'assassin qu'il était Kosta Kropopolis, du fond de ses tripes, gardait une intégrité artistique dans son travail. Avec Max le fou, reine des neiges il comptait lancer toute une nouvelle vague de film d'actions comédie-musicale. Ici il rédigeait les plans à suivre pour peut être une série d'œuvre den-den vision qui durerait peut être trois ans avant que le publique ne passe à autre chose.
Plus que l'argent, pour le réalisateur, ici se trouvait la véritable puissance de l'industrie den-den vision, lui et lui seul dictait le contenu du Zeitgeist. Il fallut tout une vie à Gol D. Roger, et de la finir sur un échafaud pour galvaniser une foule. Pour Kosta Kropopolis, Six mois avec une équipe de tournage suffisent ! Et pour que sa vision révolutionnaire devienne réalité. Il devait s'assurer de la qualité de son film. Aussi il n'allait pas laisser un minable gratte papier briser sa concentration.

La musique pré-enregistrée tournait à fond les ballons en même temps qu'un énorme type avec masque à gaz s'agitait sur le plateau. Monté sur le toit d'un étrange véhicule, un chariot dont les roues bien plus épaisses et grosses que la normale, tournent grâce au efforts de huit cyclistes sous le toit. D'autres véhicules,  se servant du même principe mais avec des carrosseries différentes tournaient autour. Des charges  placée un peu partout sur la plaine explosaient au moments où les chariots passaient à coté. Une chorégraphie aussi majestueuse que violente. Tout autour, le personnel derrière d'énormes den-den caméra capturait chaque instants. Pour la deuxième moitié de la chanson, la chorégraphie se transformait en un étrange et brutal ballet, rythmé par des figurants éjecté à grand coup de pompe dans la mâchoire. Le personnage central sautait de chars en chars y distribuant moitié moins de coups qu'il en recevait.
Leeroy, captivé par la scène était admiratif devant la ténacité, la pugnacité et la loquacité de la scène. C'était aussi la première fois qu'il voyait un type se tenir au toit d'un fiacre à pleine vitesse, rien qu'à la force de ses mâchoires. Tenant bon une demie-douzaine de virage facile. Avant de finir, les bras vers le ciel, debout avec de la neige jusqu'au torse. Et puis soudain...Kosta s'accrochait fort à son siège, le cuir crissait et les yeux du réalisateur se plissait. La tension sur le set, palpable au point de se couper à la hache, tenait chacun des technicien présent par les parties génitales.

Une explosion. Gigantesque. Un champignon de neige s'était formé. Les flocons retombaient, chacun unique, beau, délicat, une esthétique de fractales. Puis un colosse de plus de deux cent kilos s'écrasa à deux mètre du réalisateur. Le colosse, cascadeur principal de la scène, se releva, recouvert de suie, roussi au point de continuer à dégager de la fumée. Une forte odeur de souffre se dégageait de lui, le genre d'expérience olfactive qui  pose la question de la péremption possible de la poudre à canon.

Et, face à un tel dévouement à son art. Le spectaculaire de la chorégraphie, du tout. Leeroy, intimidé comme il le fut rarement. ne pouvait que regarder le colosse. Ce que le criminel masqué, instinctivement, compris instantanément. Il baissait les yeux pour voir le freluquet « journaliste ». Cassius expira bruyamment au travers de son masque à gaz et bouscula le super-héros qui finit le postérieur dans la neige.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:30

A partir de ce moment, un florilège de visions de justice défilèrent dans l'esprit du super-héros héros déguisé en civil. Tout un tas de truc comme planter le sceptre de la justice bien rangé dans son sac de voyage, en plein milieu du dos du cascadeur. Extraire la sixième vertèbre dorsale comme un bouchon de champagne. Sortir le reste du squelette par le trou et vertueusement lui presser dans les yeux pendant qu'une voix de baryton hurlerait « pour le bon du bien ! ».   Et ce serait glorieux ! Avec les caméra on en ferait tout un film et...et...

« ça va aller mon ptit père? M'sieur Kropopolis vous attends dans sa roulotte. Y dit qu'il y a cinq minutes pour vot' feuille de choux. »  Un machiniste aida Leeroy à se relever avant de le guider vers la roulotte du réalisateur

« Gamin ! C'est ta chance ! Tu l'beurres avec deux trois questions facile et tu regarde si y a pas un truc qui t'filerait une piste ! »
La roulotte était plutôt grande, le faux journaliste pris une chaise et pouvait à présent voir le blanc des yeux du réalisateur.
« Bonsoir monsieur Kropopolis. Alors que euh..... » « que pouvez vous nous dire sur l'avancement du tournage ! » le den-den dans l'écharpe chuchotait, le vieil unijambiste avait vite compris qu'un type qui se fait appeler le Masque du Pingouin aurait pas les trois neurones nécessaire pour jouer le gratte-papier convenablement.
« Que pouvez nous dire sur l'avancement du tournage? Le euh...climat vous a posé problème? »
« Ha ! Mon équipe ne saurait ralentir à cause de faibles avarie. Chez Kosta Production, il n'y a que des professionnels ! Le tournage avance très bien, le plateau est magnifique et la nouvelle lentille permet de capturer des images de poudreuse avec une précision au flocon près ! Vous savez. Beaucoup de gens ont douté de ma capacité à tourner en plein air plutôt qu'en studio. Mais à ceux qui sont hanté par l'échec aucune réussite ne peut arriver. »

« Quel est votre processus de réalisation? » La balle d'argent. La question que tous les réalisateurs imbus d'eux même attendent d'une façon ou d'une autre. Ils en rêvent tous ! Avec ça on tartinerait le criminel mieux qu'un tonneau de marmelade !

« Hmmm. Vous savez, la création. LA création. On ne peut pas forcement dicter aux muses de venir se caler sur le planning de sortie d'un studio. Un homme peut se rater. Mais, Max le fou, reine des neiges, n'est pas un homme, c'est une vision ! Mon travail n'est pas tant de la créer que de simplement la sortir de l'imaginaire collectif. En le voyant, le publique comprendra qu'en faite, il a vu Max le fou, reine des neiges, toute sa vie ! Sans jamais s'en apercevoir. Et revéler est bien plus simple que de créer, c'est pour ça d'ailleurs qu'on parle de réalisation.
Il faut savoir situer l'œuvre dans le contexte actuelle et je sais, je parle d'expérience, que les gens ont besoin de Max le fou, reine des neiges.  Aussi mon processus est la garantie du succès du film, car en réalité, Max le fou, reine des neiges est DEJA un succès. […] »
Il continua sur sa lancée une paire d'heure sans Leeroy n'ose l'interrompre. Le Masque du Pingouin lui aurait sans doute fracassé une paire de chaises sur les dents, au nom de la justice, mais il fallait préserver la couverture du faible Leeroy D. Pingouin. Reporter pour North Blue des Spectacles.
« Et donc oui, les petits gars de l'équipe font un job fabuleux. Je suis fier d'eux, et je pense qu'en voyant le résultats de leurs efforts, le monde sera fier d'eux. »

Le faux journaliste avait décroché au bout de vingt minutes de conversation, et se contentait de hocher de la tète en disant « Hmm hmm » toutes les trente secondes en prenant machinalement des notes assez illisibles.
« Bon il commence à se faire tard. Je dois briefer l'équipe pour le tournage de demain. Quelqu'un vous donnera un goodies promotionnel à la sortie. »
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:31

Le super-héros sans trop distinguer le nord du sud machinalement suivis le mouvement jusqu'à la sortie. On lui donna une figurine de chariots à pédale du film, et une écharpe avec le logo du film et un bonnet avec le nom de la production. On lui indiqua aussi que son chauffeur de traîneau à chien se trouvait à la cafeteria.
« Héhé. On a touché le filon. » « Euh... » « Tu l'as entendu aussi bien que moi non? »  « Oui !»  « Du coup...tu sais qu'il faut... » « Il faut protéger la veuve et l'orphelin ! » On pouvait entendre Alex ploiteur se baffer à travers le den-den. «Bon...mon con. S'il cause de médocs exclusifs qu'il file aux acteurs pour qu'ils tiennent torse-poil par moins vingt, ça doit pas se trouver à la pharmacie du coin, j'y mettrais ma jambe à couper. Tu vas dire à ton gus de traîneau de t'attendre et tu vas aller fouiller le bureau d'Kosta dès qu'il va brifer son équipe. »  
« J'ai une meilleurs idée ! »

Leeroy rejoignit le fier conducteur de traîneau et, une fois arrivé aux limite du lieu de tournage, sortit une partie de ses affaires  du moyen de transport et indiqua au propriétaire de retourner au village sans lui, avec son écharpe. Car, pour tout ces torts de criminels, Kosta Kropopolis possédait un talent de mise en scène indéniable ! Et les vélo des neiges du tournages avaient bien évidemment tapé dans l'oeil de Leeroy. Il enfila rapidement son uniforme de Masque du Pingouin. Et, à avec un pas de loup, confisqua un véhicule individuel, dans le feutré. Bien sur au nom de la justice, de la paix dans le monde, et de l'harmonie dans l'univers. Il parqua le chariot contre un arbre en périphérie du plateau de tournage.

Afin de retourner dans le bureau de Kosta Kropopolis, sans se faire voire,  le plus grand de tous les héros se mit à ramper sous la neige. Dissimulé tel une fière taupe du nord. Il accéda avec aisance au bureau de Kosta, et brisa le verrou de la poignée d'un sec coup de pied-de-biche.
Une fois dedans il se pencha sur les divers papiers du bureau. Une lettre ressortie plus que les autres. Affublée d'un logo de caducée. Elle détaillait la posologie du produit dopants pour acteurs sur le premier paragraphe puis, sur le second, « qu'au vu de l'actualité, l'autre produit aussi. J'attends  que vous remplissiez votre part du marché après le mariage. ». Signé M. Merkwürdigeliebe.
Leeroy lu la lettre à voix haute pour Alex et Noëlle. Un nom qui ne dit rien au vieux mais qui sonnait familier pour la chanteuse.   « Die Merkwürdigeliebe sind Böse...♫  C'est une vieille comptine, elle parle d'un fou dans son château. Le château de Merkwürdigeliebeschloss sur le lac au sud de Bourgeoy. Si c'est du courrier qui reste dans Boréas peut être que...»
Elle fut interrompue par un Kosta qui débarque avec deux agents de sécurité. Réagissant au quart de tour, le super-héros jeta une chaise sur le premier puis un fumigène au sol. Prenant soin de rentrer la lettre dans une des poches de sa ceinture. Puis de s'éclipser avec un plongeon au travers de la fenêtre.

Sortant en toussant, le réalisateur criminel put constater que le Masque du Pingouin prenait de la distance et enfourchait un des véhicule de tournage. Ni une ni deux, fort de la capacité d'improvisation que tout artiste se doit d'avoir, le réalisateur sprinta dans le réfectoire des cascadeurs.

« Un sale petit bâtard viens de me piquer quelque chose. Rattrapez le et faites lui regretter d'être né !» Pas un geste de son équipe de tournage qui se contentait de regarder le patron avec des yeux vide merlan. « oh putain de merde...FAITES LE ET JE VOUS PORTERAIS MOI MEME AUX PORTE DU VALHALLA !  Bordel de méthode-acting de mes deux.» Ovation générale. Cris des cascadeurs qui tous avalèrent une de leur pilule dopante avant de se ruer vers leurs véhicules. Tous derrière le leader Cassius Cassidy !

Ainsi commence la course poursuite à vélo la plus effrénée qu'ai jamais connus le plateau de Jugrundheim !
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:32

Leeroy, rapidement perd le peu d'avance qu'il a sur la horde sauvage. Il entend les hurlements des pédaleurs et le bruit des tambours  se rapprocher. Pédalant aussi vite qu'il peut, il n'arrive pas à distancer la caravanes de casses-cou cascadeurs camés.
Un sifflement fendit l'air, un pic passe  juste au dessus de l'épaule droite du chasseur de primes. Un pic avec un bâton de dynamite attaché. Il explose peu de temps après avoir touché le sol. Le Masque du Pingouin, surpris, ne ralentit pas. Il passe au travers du rideau de neige soulevé, puis se retourne pour voir à une cinquantaine de mètres, Cassius Cassidy, debout sur le toit de son véhicule, une caisse de dynamite à ses pieds. Le colosse pointe sa cible du doigt, ou plus précisément, d'un salut universel à un doigt. Le super-héros comprends instantanément que les explosifs vont rapidement pleuvoir sur le plateau de Jugrundheim. Le second pique est lancé. Leeroy le dévie à l'aide d'un de ses bouclier de zérométal. Il se félicite intérieurement d'avoir confisqué cette pièce d'équipement pour LA JUSTICE ! Malgré la protection, il sent un début d'engourdissement pointer sur son bras. Le cascadeur en chef tire ses projectiles comme une brute !

« J'VAIS TE BOOMER LA FACE ET M'EN SERVIR POUR POLIR MES ROUES !»


Le Masque du Pingouin sait qu'il ne vaux mieux pas miser sur une série de parade parfaite tout en pédalant comme un forcené. Il se  met alors à slalomer. Toutefois cette manœuvre entraine forcement une perte de vitesse...nécessaire cependant pour éviter un bâton de dynamite dans les roue, ce qui certainement les empêcheraient de tourner en rond.

Les deux premiers véhicule rattrapent le Masque du Pingouin. Les deux conducteur bavent en hurlant des jurons indécents mêlée à un patois typé novlangue incompréhensible. Le premier tiens une épée dentée, dont les traces de rouilles résonnent avec la poignée en cuir rouge. Il se jette vers le super-héros et y gagne un coup de bouclier sur le front. Un geste descendant qui l'enfonce dans le sol. Au même moment, le deuxième jette une hache droit dans les roues, les rayons métalliques éclatent et le super-héros tombe au sol. Leeroy roule en boule sur une dizaine de mètres. Il se relève, sort le visage du sol et crache une boule de neige. Une goutte de sang, de ses lèvres gercées coule sur le sol tandis qu'il se relève. Son adversaire revient à la charge, une nouvelle arme à la main. Ce cascadeur camé jusqu'aux et motivé à rester dans son personnage tout autant que Leeroy. Le super-héros debout comme un roc, fasse à son ennemi, contemple la vingtaine de véhicules dans le cortège.
A peine relevé, Leeroy se retrouve à nouveau plaqué au sol par le type qu'il venait d'envoyer au tapis quelques instant auparavant. Le bouclier droit déployé, le super héros le mets devant son visage pour parer les coups qui commencent à pleuvoir. L'adversaire sans nom frappe au rythme du tambour.

«J'AI AVALE LE SOLEIL POUR PISSER DES FLAMMES ! »

Clairement, les drogues qu'il pris tantôt ne l'aidaient pas à trouver sa cohérence. Le super-héros le fait basculer sur le coté et s'assure d'un seuil de calme standardisé chez son adversaire par une application directe de semelle renforcée sur son menton. A répétition.  Voyant la scène l'acolyte encore sur son destrier de bois et de métal charge droit vers Le Masque du Pingouin, en lui hurlant les mots suivants.

« LES ECHARDES SOUS LES ONGLES ME DISENT DE BALAYER TES YEUX !!! »


Le chasseur de prime court vers son nouvel adversaire. Bondit, le cascadeur abat sa hache et Leeroy, en l'air, replie les jambes pour éviter le coup, puis assène un coup de pied tombé  des deux jambes dans le visage du figurant glorifié. Celui-ci effectue un vol plané sur quelques mètres, un logo de pingouin imprimé sur le menton et un second sur le front.
Leeroy enfourche le véhicule libre et se remets en route. Pile à temps pour éviter de se trouver pris dans le souffle de l'explosion d'un bâton de dynamite.
La course poursuite reprends de plus belle, le temps d'avance du héros est réduit à une fraction infinitésimale, il entends chacune des insultes et menaces que la horde sauvage dirige à son égard. En plus de l'occasionnel bâton de dynamite s'ajoutent à présent les harpons et autres couteaux lancé d'autres véhicules. Toutefois, mis à part l'imposant Cassius Cassidy, force est de constater que, sans lancer comme des fillettes, les autres n'ont juste pas les muscles pour franchement inquiéter un type comme Leeroy pédalant à pleine vitesse.


Le Masque du Pingouin arrive à la fin du plateau, en zone de descente. A partir de là, la stabilité du plateau n'est plus. Il suffit de peu d'explosion pour qu'une avalanche commence derrière le héros et devant la horde sauvage. Un duo d'inconscient se jette dans l'avalanche pour tenter de rattraper le Masque du Pingouin plus rapidement. Avalé par la masse blanche ils n'en ressortent pas. Cassius pondère la situation moins d'une demie-seconde avant de se décider. Il dégaine sa hache et tranche la plateforme de son chariot. Le bandit pose quelques bâtons de dynamite sur le sol, la plateforme par dessus.  L'explosion le propulse droit dans l'avalanche, il se maintient debout sur sa plateforme. Le Masque du Pingouin lui, pédalant de toutes ses forces est quasiment rattrapé par la catastrophe naturelle...il entends le rire et les insultes du casse-cou cascadeur et n'as pas besoin de plus pour décider de ce qu'il doit faire !
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:33

Leeroy, saute à pied joint sur son siège puis bondit vers Cassius Cassidy, il saute, et vrille, pour déclencher son coup signature, celui qui commence enroulé dans sa cape et finis par le coup de pied  sec ! Droit dans la tête.
Le soucis : le cascadeur, ancien pirate, en a vu d'autres, des vertes et des pas mures. Et s'il pèse bien deux cents kilo de plus que le Masque du Pingouin, rien dedans n'est perdue en graisse. L'attaque télégraphiée à vingt borne autour, se voit parée de façon assez humiliante. Cassius effectue un pas en avant ! Il recule ses deux bras, coudes pliées et contracte ses pectoraux mis en avant. Ils encaissent le coup sans broncher, plus que ça même, il avance le torse brusquement et détruit jusqu'à la force d'appuis du super-héros. Le Masque du Pingouin s'écrase au sol devant son adversaire hilare à travers son masque.

« JE VAIS CHATOUILLER TA COLONNE VERTEBRALE ET CULTIVER DU RUTABAGA ! »

le Masque du Pingouin se relève d'un saut carpé, toujours près à en découdre ! Il dégaine son pied-de-biche gardé attaché à sa ceinture. Leeroy vacille, en effets, cette plaque métallique toujours entrain de surfer sur l'avalanche constitue le troisième pire terrain de combat sur lequel le super-héros dut affronter un super-vilain. Derrière une salle de trampoline et un bac à sable (une sombre histoire impliquant de pourchasser un voleur de sac à mains dans une école primaire avant de se faire chasser par une horde de grand mère.).  Sans se démotiver pour autant, le super-héros reprends ses appuis et saute vers le colosse, avec la sérieuse envie de lui virer son masque à gaz à grand coup de barre d'acier.
A nouveau, Cassius voit l'attaque venir et effectue une riposte écrasante. Sa lourde semelle viens faucher le torse du Masque du Pingouin. Le super-héros, le souffle coupé, s'écrase sur le sol. Pas une seconde de répits. Le colosse dégaine son arme blanche, les grand coups de haches se mettent alors à pleuvoir sur le Masque du Pingouin. Leeroy part coup sur coup, avec ses boucliers ou son pied-de-biche. Chaque impacte résonne jusque dans ses os.

« Tu...vas...craindre...mon...courroux ! »

Le Masque du Pingouin, du mieux qu'il peut, lance une impulsion de ses cheville et glisse entre les jambes du casses-cou cascadeur ! L'hyper-héros se relève en se retournant, près à enfoncer son pied de biche quelque part entre la sixième et cinquième vertèbre de son ennemi qui aurait vachement plus de mal à riposter avec un dos en miette ! Une fois de plus, les réflexes du bandit lui permirent de réagir avant de se prendre le moindre coup. D'instinct il avait prédit où Leeroy se trouverait et, sans même se retourner releva sa lame, dans son dos, d'un mouvement du poignet. Sans garde à ce moment, le Masque du Pingouin se retrouve avec une estafilade sanguinolente des cotes à l'épaule. Sans la protection de son costume, il aurait sans doute dut ramasser ses entrailles, mais les points de sutures dont il a à présent besoin n'ont rien d'une plaisanterie non plus.
Happé par un coup de pied, le plus grand de tous les héros costumé de North Blue est projeté en dehors de la plateforme. En plein air, il lâche son pied-de-biche et dégaine son lance-grappin. Un gadget auquel le cascadeur ne s'attend pas. Le bout du grappin traverse la cheville du bandit avant d'ouvrir ses griffes. Puis le fil de nylon tendu trébuche le cascadeur. Cassius s'accroche au rebord de la plateforme forçant le Masque du Pingouin à se maintenir en position debout, les pieds sur la neige.

« La justice ne coule pas ! »

Leeroy aimerait préciser qu'il s'agit de la première fois qu'il se retrouve pris dans une avalanche. Mais sa déontologie de super-héros l'empêcherait de mentir. Cependant, il s'agit bel et bien de la première fois qu'il la surplombe en faisant du ski-nautique ! L'étrange scène continue pendant deux douloureuses minutes pour Cassius. Avant qu'il ne décide son prochain coup. Durant ce temps Leeroy est trop occupé à se maintenir pour tenter quoique ce soit d'autre.
Le bandit inspire fort, il tire sur ses bras avant de pousser en lâchant prise. Ignorant la douleur lancinante sur sa cheville, il attrape le maximum d'explosifs à sa ceinture. Il en dégoupille deux avec les dents avant de s'époumoner.

« TEMOIGNES ! »


Le Masque du  Pingouin, en bon super-héros est une créature sans peurs ni reproches, par nature. Sans hésitations, il plonge au cœur du danger uniquement pour le bien commun, sans motivations ultérieurs que de protéger la veuve et l'orphelin. Tout de même, il convient de noter, qu'on ne trouve pas de cascadeur dopé pyromanes dans un délire de méthode-acting dans la nature.

La bouche grande ouverte et la langue tirée en ondulation, Leeroy eut à peine le temps de placer ses bouclier en crois devant son visage, en se recroquevillant.

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:34

Sonné, mais pas inconscient, Le contacte de la neige glaciale sur les brûlure à l'effet d'un pic à glace à l'intérieur du crâne du héros. Nager dans une avalanche est un véritable calvaire. En réalité, l'expérience pour Leeroy se rapproche plus d'une torture par l'eau que d'un moment natation. Désorienté au possible, chaque bouffée d'air est récupérée au prix d'efforts herculéens, les poumons asphyxié tandis que le reste du corps est baladé façon poupée de chiffon. Heureusement.
Les calvaires, comme les bonnes choses ont une fin. L'univers finis de tomber sur la tronche des deux demeurés. Leeroy s'extirpe tant bien que mal de la poudreuse. Essoufflé, sonné, il titube à la façon d'un alcoolique en fin de soirée. Le super-héros ouvre ses paumes, lentement, puis les refermes. De plus en plus vite en soufflant. Il récupère peu à peu ses sensation, avant qu'une décharge d'adrénaline lui fasse l'effet d'un électrochoc lorsqu'il réalise que son adversaire peut surgir à tout moment...réussissant tant bien que mal à se concentrer sur son environnement. Il repère un bruit tranchant le Nordet glacial.  

«The snow glows white on the mountain tonight » puis plus fort. « Not a footprint to be seen »
Le Masque du Pingouin aperçois le cascadeur casse cador  doucement se relever, lui aussi totalement désorienté, en train de chanter la chanson de la comédie-musicale « Max le fou, reine des neiges ». Le numéro qu'il a tant travaillé et qu'il ressort car, pour son cerveau camé, après la course poursuite, c'est ce qu'il est sensé faire.
Rappelant le morceau de tournage auquel Leeroy assista et le moment où le Masque du Pingouin décida de ne plus jamais laisser le colossale abruti le dépasser en rien ! S'il chante sa chanson, le Masque du Pingouin en fera de même ! Et Mieux ! L'air des justicier ! S'en suivit une bien étrange compétition entre les deux hommes, chacun s'époumonant de plus en plus fort à mesures qu'ils se rapprochent

L'air du masque du Pingouin.


« L'aventure est sur ton chemin                    
Il suffit de tendre ta main
En chantant ce petit refrain
En avant, en avant, justicier !

Garde tes yeux sur l'horizon
Fais ton devoir avec passion
Et surtout chante la chanson
La chanson, la chanson des justiciers !

Marche en chantant
Marche en riant
N'oublie jamais la liberté
Garde l'espoir
Quand tout est noir
Puisque tu es un Justicier !

Quand l'ennemi se fait pressant
Quand le danger est oppressant
Va-t'en au combat en chantant
En avant, en avant, justicier

Car tout au bout de tes espoirs
Tu sais qu'il y a la victoire
Et qu'on chantera à ta gloire
La chanson, la chanson des justiciers

Marche en chantant
Marche en riant
N'oublie jamais la liberté
Garde l'espoir
Quand tout est noir
Puisque tu es un justiciers

L'aventure est sur ton chemin
Il suffit de tendre ta main
En chantant ce petit refrain 
En avant, en avant, les justiciers ! »



La chanson de Cassius Cassidy pour Max le fou, reine des neiges.



A kingdom of isolation
And it looks like I'm the king
The wind is howling like this swirling storm inside
Couldn't keep it in, heaven knows I've tried

Don't let them in, don't let them see
Be the good boy you always have to be
Conceal, don't feel, don't let them know
Well, now they know

Let it go, let it go
Can't hold it back anymoaaaaaaaaaaare
Let it go, let it go
Turn away and slam the door
I don't care what they're going to say
Let the storm rage on
The cold never bothered me anyway

It's funny how some distance makes everything seem small
And the fears that once controlled me can't get to me at all
It's time to see what I can do
To test the limits and break through
No right, no wrong, no rules for me
I'm free

Let it go, let it go
I am one with the wind and sky
Let it go, let it go
You'll never see me cry
Here I stand and here I'll stay
Let the storm rage on


My power flurries through the air into the ground
My soul is spiraling in frozen fractals all around
And one thought crystallizes like an icy blast
I'm never going back, the past is in the past


Let it go, let it go
And I'll rise like the break of dawn
Let it go, let it go
That perfect girl is gone
Here I stand in the light of day
Let the storm rage on
The cold never bothered me anyway »
 
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Leeroy D. Pingouin
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mer 28 Déc 2016 - 17:36

Deux blaireau qui s'égosillent. C'est douloureux pour n'importe quelle créature dotée de tympan à portée de hurlements.  Et, dans une zone à risque, dangereux. Ils ne tardent d'ailleurs pas à entendre les conséquences de leurs crime contre l'harmonie. Un grondement en crescendo. Des tremblements. La certitude qu'une nouvelle avalanche se déclenche. Les deux abrutis, bouche bées se tournent vers la face surélevée du terrain à leur droite. Dépité, ils s'attendent à un retour dans le plus impitoyable des lave-linge montagnard, les épaules baissés, résignés. Cassius n'a plus d'explosifs et sait que les bourre-pifs ne fonctionnent pas contre une avalanche, il à déjà essayé. Leeroy lui, en son fort intérieur à l'intime conviction de ne pas avoir atteint le stade d'héroïsme nécessaire pour contrecarrer une catastrophe naturelle. Attendant leur punition comme des étudiant pris en flagrant délit, ils remarquent tout de même, dans le brouhaha des tonnes cubes de neiges qui déferlent, qu'ils ne sont toujours pas happés à la façon des feuilles morte les soirs de typhons.
En fait, c'est quasiment tout ce que leurs yeux fatigué peuvent voir à trois mètre derrière Cassius, la zone qui se voit recouvrir d'infâme poudreuse. Une zone sans Cassius ni Leeroy dedans.
« Gwaaahaha... »    « Hyaaha hahaha... »  la tension baisse subitement. Les deux adversaires rient nerveusement. « Gwaaaa ha ha ! »  « Hyaaha ha ha ha ! ».  Puis franchement en pointant le tas de neige qui continue de couler et qui s'éloigne clairement d'eux en décalage régulier. « GWAAAA HA HA HA HA HA ! »  « HYAAHAAAAAA HAHAHA ».   Leeroy se tient les côtes, arqué, Cassius lui roule sur le sol. Le fou rire continue plusieurs minutes avant qu'ils ne se redressent tous les deux.
« Gwaa...ha...haaaaaa. »   « Hyaa...ha...haaaaa. » Ils essuient leurs larmes de rires qui gonflent leur yeux. Reprennent leur souffle, expirent un grand coup.  

Subitement, le Masque du Pingouin saute pour décocher bourre-pif dans le visage de son adversaire. Celui-ci, d'une saisit le héros à la gorge et le soulève en pressant fort sur la carotide. Loin de se démonter, Leeroy commence à asséner une série de taquets dans la tronche du cascadeur. Les derniers ayant pour effets, dans l'ordre, de virer le masque à gaz de son visage, puis de lui briser le nez, et enfin de le sonner d'un coup sur la mâchoire afin qu'il lâche prise.

Le bandit vacille tandis que le super-héros tombe par terre, reprenant son souffle avec peine. Loin de se laisser emporter dans une poussée d'adrénaline, Leeroy fait le constat froid que son adversaire est plus rapide, et plus fort que lui. Ce qui n'a jamais empêché un justicier digne de ce nom d'accomplir son devoir ! Se remémorant les leçons de son mentor, une pléthore décrivent exactement ce genre de scénario. Dans les mots immortels de ce militaire à la retraite. « C'tu peux pas cogner plus vite ou plus fort. Cogne vicieux. ».
Ainsi, nouvelle charge du héros, cette fois, feinte le saut, invitant le balayage qu'il a déjà subit précédemment à se réitérer. La jambe tendue passe au dessus du corps de Leeroy qui s'appuie alors des deux mains sur le sol pour se propulser, jambes en avant vers le visage du casse-cascadeur et l'entailler dans l'arcade sourcilière, une blessure superficielle saignante, du genre à .
A la suite, le Masque du Pingouin tente une nouvelle feinte pour caler un crochet dans le foie de son adversaire, mais celle-ci est anticipée et le héros récolte un lourd revers de la main sur la joue.
Leeroy crache une gerbe de sang et mets un coup de talons sur la rotule droite du casse-cascadeur.
S'en suit un échange de coups où le Masque du Pingouin tentes tant bien que mal de garder l'initiative contre le colosse. En réalité, le super-héros table sur l'endurance. Pas qu'il s'imagine pouvoir tenir la distance dans un univers creux, mais l'oméga-ultime héros des jeunes et des moins jeunes, ici, en plus de la justice cosmique de l'univers, a pour allié le climat de sa North Blue natale. Malmené par une avalanche, affaiblis par des tatanes, le froid draine peu à peu le cascadeur ! Le ralentit et chaque plaie ne fait qu'accélérer le processus !  Petit à petits le Masque du Pingouin sort gagnant des échanges où il trouve le moyen de frapper le talon d'Achille de son adversaire d'un coup de semelle renforcée. La même semelle qui à la seconde où l'acteur s'effondre, vient impacter ses valseuses avec toute la rage d'un super-héros blessé.


Leeroy bondit en descente de genoux sur la poitrine du vilain, puis s'assied sur le torse de son adversaire, il roue son visage de coups jusqu'à ce que sa tronche finisse par ressembler à une peinture abstraite. Les poings du héros ensanglanté, avec une paire de dents enfoncées dans les gantelets, le le lancent alors que l'adrénaline redescend, il sait que ses phalanges lui en voudront le lendemain. Il colle un dernier gnon sur le nez explosé du criminel, concluant le combat d'un «splortch » satisfaisant.

« La...Justice...TRIOMPHE ! »  largue t il enfin, en se frappant le torse bombé.

Fortuitement après une course poursuite aussi acharnée, le village de Verrenberg ne se trouvait pas trop loin. Une douzaine de kilomètres tout au plus.  Le Masque du Pingouin lia les poignets et mollets de son adversaire K.O. Avant de le charger sur son dos.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1