AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-33%
Le deal à ne pas rater :
Echo Dot (3ème génération) – Enceinte connectée avec Alexa
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

Une rencontre philosophique

Invité
Invité


Ven 10 Juin 2011 - 23:56

Ce fut un jour particulier pour moi , en effet j'ai pus par la plus grande des chances rencontré un célèbre capitaine pirate de South blue nommé Mantle Shoma . Cette rencontre eu donc lieu par le plus grand des hasard après mon encrage dans cette petite île reculée ainsi appelé Torino , possédant une flore spectaculairement étrange ainsi qu'un petit peuple spécialement unique . Shoma répondus par la plus grande des gentillesses à une infinité de mes questions et ne possédait aucune haine dans ses paroles mais beaucoup plus d'affection envers autrui ce qui me charma tout particulièrement . Je prend donc joie à vous raconter cette magnifique journée remplie de philosophie et paisiblement intéressante .

Le soleil levant faisant place au début de la fraîche matinée quotidienne ravivait mes pores l'un après l'autre me réveillant sur le sable humide et relaxant . Le ciel était dégagé , coloré par les nombreuses couleurs que produisait le soleil . Mon ventre criait famine , je n'avais pas mangé une miette de pain depuis mon arrivé et l'envie de fruit juteux et de viande grillé me venait systématiquement à la tête . Je pris donc les quelques Berrys ainsi que le peu d'énergie me restant pour partir à la recherche d'une simple petite épicerie . Je ne me doutais point , à ce moment la qu'une personne viendrait engendrer ma petite journée sans intérêt ! J'étais arrivé quelques minutes de marche après mon départ dans une petite ruelle marchande remplie de somptueux fruits et de grandes pièces de viande m'alléchant mes papilles . Les habitants ne faisaient pas foule , seul quelques mères de famille achetaient des provisions ainsi qu'un petit groupe d'enfant jouaient au ballon mais malgrés la richesse des stands , peu de gens animaient le quartier . Je pris donc ma commande au prêt d'une gentille maraichère qui m'offrit par grande gentillesse une énorme pastèque ainsi que quelques grillades . Je la remercia quand celle-ci lâcha un grand cri de peur et fit tomber de ses mains un grand cageot de poire explosant au contact du sol !

Je tourna donc la tête ne m'attendant pas à voir cela , je vis apparaitre dans le ciel levant de nombreux et énormes rapaces possédant des crocs lacérant ainsi que des becs semblable à des rasoirs . Les étranges oiseaux fonçaient à toutes vitesse vers le petit quartier ou je me trouvais , je décida donc de passer à l'attaque pour défendre le pauvre quartier victime de cette attaque . Je lança alors avec grande vitesse et précision mes petits scalpels adoré , j'avais pris avec précaution mes scalpel karasu , ils avaient la faculté de donner de maléfique étouffement ! Les quelques volatiles touché commencèrent donc à mal respiré et à atterrir au sol , je prit donc un scalpel vierge pour partir à la décapitation des gros plumeaux affecté par leur rhumatisme . Ce fut un spectacle repoussant , j'avais la lourde impression de mettre retrouvé dans une bassecours , j'écrasais les ailes des rapaces et j'égorgeais l'un après l'autre ses pauvres volatiles ! Mais le combat ne continua pas en ma faveur , un grand cri surgisa dans mon dos par la plus grande surprise je vis un oiseaux encore plus grand et cruel que les autres , il était le chef de son troupeau ! Il m'attaqua avec plusieurs grand coup de bec que j'arriva à esquiver malgrés la difficulté , il déchira à l'aide de ses grande griffes mes vêtement ainsi que ma chair me laissant d'effroyables plaies ! Je croyait que ma vie allait se terminer , le quartier ainsi que les stand avait tous était détruit , je n'avais pas réussi à vaincre ses dizaines de créatures malgrés mon envie de les battre . C'est alors qu'une ombre se mit à apparaitre devant moi , elle transperça d'un coup de lame le coeur de l'immense créature qui s'éffondra comme une vulgaire crêpe contre un bâtiment s'éfondrant à son tour ! Qui était mon sauveur ?! Je tomba dans les pommes après m'avoir posé quelques mystérieuse question !

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 30 Juin 2011 - 18:32

Après avoir visité une bonne dizaine d'île de la mer du sud, Shoma, capitaine pirate à la recherche de compagnon de voyage se trouvait sur l'île sauvage de Torino. Cette île assez étrange hébergeait deux peuples, d'une part une tribu d'homme assez primitif ainsi qu'une race d'oiseau géant. Les humains bien que petit régnaient sur le sol tandis que les oiseaux eux régnaient sur le ciel. Depuis peu et par un phénomène assez inexplicable, les deux espèces ont mis fin à la guerre légendaire qui sévissait sur l'île. Shoma avait échoué sur l'île par hasard, à la base il se dirigeait avec un équipage de marchand vers une île du nom de Saumon Slop, mais quand le navire passa non loin de l'île de Torino, le jeune homme demanda une faveur au capitaine. Le capitaine qui appréciait le jeune passager qu'il avait fait monter abords de son navire accepta sa requête et déposa le jeune homme sur l'île. Le capitaine n'était pas un explorateur et donna quelques indications pratiques au pirate sur ce qu'il pourrait trouver sur cette île. Ce n'était pas des informations vérifiées, mais plutôt des "ont dit", des informations qui ressemblaient plus à des rumeurs. Très vite le navire s'éloigna de l'île, car au-dessus de leur tête tournoyaient déjà deux rapaces assez imposants, par chance, les aigles plongèrent et attrapèrent un serpent de mer de plus de douze mètres qui avaient pris le navire pour cible. Le jeune homme regarda le navire qui l'avait déposé disparaitre au loin. Maintenant seul sur une île apparemment sauvage, Shoma se devait d'étudier de plus près cette flore sauvage, car la plupart des remèdes inventer par les hommes étaient issu de l'étude et de l'observation des plantes et arbres et rien de mieux qu'une île sauge afin de trouver des ingrédients voir même la solution à des problèmes graves. Alors qu'il commençait à marcher, le jeune pirate se stoppa. Il venait à peine de commencer son exploration qu'il tomba sur une fleur assez rare, la fleur ressemblait à une rose, mais avait pour particularité d'avoir au-dessus des pétales un léger parasol de fleur. Cette plante produisait un paralysant très puissant capable de stopper l'ensemble des muscles d'un boeuf à la moindre éraflure. Pour un médecin, la découverte de cette plante était un trésor.

Le jeune homme avait sur lui un sac à dos contenant de nombreuses fioles vides, ils comptaient s'offrir un bon repas après leur vente, mais maintenant qu'il se trouvait au paradis des botanistes et des médecins, il allait utiliser toutes ses fioles afin de garder une trace de son passage sur l'île. Une plante, puis deux, le pirate ramassa de nombreux spécimen de plante. Après deux heures d'exploration, la place venait à manquer dans son sac, le pirate avait amassé assez de plante, de feuille, de fruit et d'écorce d'arbre pour concocter assez de poison pour terrasser un dragon où d'antidote à de nombreuses maladies. Shoma monta sur un arbre qui se trouvait près de lui afin de prendre un dernier fruit, cette fois il comptait le manger directement, car à force de chercher des trésors naturels, il avait négligé de se remplir la pense. Le pirate décrocha une noix de coco avant de descendre et se mettre bien en buvant le jus ainsi que la chair qui se trouvait à l'intérieur. Le gout de la noix n'était pas comparable à celle vendu dans les marchés des grandes villes, celle-ci avait bien plus de jus et la chair elle contenant plus de protéine et fibres. Après la première noix, le pirate monta de nouveau afin de prendre trois autres noix, il ne pouvait plus s'en passer. Après un repas copieux à base de fruit, le jeune homme se posa contre un arbre afin de faire une petite sieste. Pour Shoma tous ce passait à merveille, cette île abritait de nombreuses espèces très intéressantes et pour couronner le tout, elle semblait être inhabité par l'homme. Le capitaine du navire marchand lui avait pourtant dit que l'île était habitée par une tribu de sauvage, mais pour le moment Shoma n'avait encore vu aucune activité humaine, à croire qu'une épidémie était venu à bout de ces pygmées. Dans tous les cas Shoma était gagnant, s'il trouvait cette tribu de pygmée, alors il les utiliserait comme cobaye et s'il ne les trouvait pas, alors il grimperait à la cime de l'arbre géant qu'il avait vu afin de faire ses expériences sur c'est puissant aigles.

Alors qu'il naviguait quelque part dans le royaume des rêves, le sommeil du jeune homme se stoppa quand une voix humaine retentit à traversa la jungle. Shoma n'avait pas rêvé, il y avait bien une personne qui venait de crier et à en juger par la puissance du cri, ce n'était pas un cri de bonheur, mais plutôt un cri de douleur. A en juger par la provenance du cri, cette personne ne devait sans doute pas se trouver très loin de sa position. Se redressant sur ses jambes, le pirate partit à la recherche de cette voix en détresse, laissant derrière lui son précieux sac. Le bon samaritain avait beau chercher dans toutes les directions, il n'arrivait pas à trouver la personne qui avait poussé un pareil cri. Alors qu'il s'apprêtait à baisser les bras et à retourner à son activité précédente, le jeune homme fini par trouver un corps sur le sol. C'était bien un corps humain, le corps d'un homme, pas plus grand que lui à en juger par son visage enfantin. Shoma avait sans faire exprès contourné un quartier entier qui était maintenant qu'un amas de ruine et ce n'est qu'en rencontrant le jeune homme à moitié mort sur le sol qui réalisa qu'il était passé à côté d'un véritable raide durant son sommeil. Le garçon était encore en vie et même si son état était assez grave, il était possible de le soigner, s'il recevait au plus vite des soins médicaux. Shoma se leva et partit récupérer près de son lit son sac afin de se servir de ses précieux spécimen afin de sauver cette jeune âme. S'il arrivait à lui sauver la vie, le jeune homme aurait une dette envers lui. Il n'était pas encore arrivé le jour où Shoma pratiquerait un acte de médecine gratuitement. Dix minutes plus tard, le jeune médecin pirate arriva devant le corps ensanglanter du jeune homme et s'occupa de lui. Avant de refermer la plaie de l'individu, Shoma dut avant tout retirer la chair morte, effectuer une saigné, désinfecter le tout avant de refermer la plaie à l'aide de sa longue épée aiguille. L'opération fut un succès, la vie du jeune homme était maintenant sauvé, mais avec des plaies aussi profondes, il n'allait pas pouvoir se battre où pratiquer d'activité intense avant un bon moment.

Tandis que le patient se trouvait sur le sol, Shoma s'enfonça dans la forêt afin de ramasser quelques baies, plantes et autres fruits comestible. Après une sieste et une opération médicale, Shoma avait un petit creux et il ne devait pas être le seul, car une fois debout il y avait de grandes chances que ce jeune garçon lui demande de quoi remplir son ventre. Après une bonne vingtaine de minutes dans la forêt, le pirate retrouva son patient qui n'avait pas bougé, mais près de lui se trouvait un sanglier qui avait l'air assez intéresser par le corps du jeune homme. Les sangliers sauvages n'avaient pas de repas particulier, ils mangeaient tout ce qui passaient près de leur truffes et à l'occasion manger un où deux corps humains qui se trouvent sur le sol n'étaient pas de refus. Jusqu'à présent le pirate n'avait mangé que des fruits et devant un gros jambon, il n'allait pas dire non, alors il déposa avec beaucoup de délicatesse les fruits et légumes qu'il avait en main, avant de sortir son sabre et se mettre à courir derrière le cochon sauvage qui prit ses jambes à son coup. La bête qui ne voulait pas finir en brochette où en ragout tentait de distancer le pirate, mais Shoma ne voulait pas lâcher. La bataille était inégale et le cochon disparu de la vision du pirate. Shoma allait faire demi-tour quand un bruit sourd lui fit poursuivre son chemin à travers la forêt dans la direction emprunter par la bête. Dans sa course folle, la créature avait foncé dans un cocotier qui avait un trou assez grand au milieu et la bête était maintenant coincée entre les deux parties de l'arbre. Maintenant pris au piège, incapable de bouger, le pirate passa de l'autre côté de l'arbre, regarda la bête avant de lui donner le coup de grâce. Le repas venait d'être capturé, brochette de porc pour le repas. Cinq minutes plus tard, le pirate se trouvait en face de son patient en train de préparer sa viande, ce n'était plus qu'une question de minute avant de pouvoir déguster ce petit plat préparer avec amour pour son petit ventre.






http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 11 Aoû 2011 - 1:56

Quelque part dans la plaine, un trio avance. Et discute. Deux hommes, probablement jumeaux sinon frères, avancent leurs arguments de manière virulente, accompagnant leurs remarques d'une gestuelle poussée à l'extrême; le troisième les entend. De débat il n'y a point. Inutile, celui qu'il fallait convaincre cède sans contester devant le duo, à leur grande surprise. Mais passé l'étonnement, c'est la satisfaction qui prédomine.

-Babababaa ! Je savais que t'étais un mec sensé.


-Heureux de te l'entendre dire.

-C'est donc entendu. Mantle Shoma mangera les pissenlits par la racine ce soir ! Dadadadaa !

Le petit groupe reprend sa progression, le leader silencieusement, les deux autres à grand renfort d'éclats de rire. Le cortège sillonne la campagne pendant une longue heure ainsi, sans croiser âme qui vive. Puis soudain, un individu. Il court, appelle à l'aide.

-C'est notre homme ?

-Question stupide. Nous ne venons pas chasser les fourmis.

-Tchh. Que fuit-il ?

-Ça, probablement.

Le doigt pointé vers le ciel désigne un oiseau géant, qui effectue de grands ronds dans le ciel, autour de sa cible. Peu à peu, il se rapproche du sol, tout en resserrant le cercle. L'assaut est imminent. Mais quand il effectue son piquet, prêt à dévorer tout cru le malheureux paysan en larmes qu'il destine à nourrir ses oisillons déjà de la taille d'un solide gaillard, l'imprévu survient.

-Comme si... Shikihame !

-Go, Shizikame !

Les deux frères s'élancent. La chaîne qui les relie percute l'oiseau, surpris par l'offensive. Rapidement, les deux marines emprisonnent le rapace dans l'étau, par des courses circulaires de sens opposé. Bientôt, l'étreinte est telle qu'il ne peut même plus se débattre. Quand les deux mains de griffes lui transpercent l'abdomen, l'animal lâche un coassement sordide, puis meurt.

Dans leur dos, le miraculé se jette à genoux, remerciant ses sauveurs, leur offrant de bon cœur un repas dans sa modeste demeure.

-Heeein ? Hors de ma vue, insecte ! On a perdu un temps précieux à te sauver.

Une main fait mine de s'abattre sur l'homme tout tremblant qui détale sans demander son reste. Un rire gras plus tard, les deux frères abandonnent du regard le paysan, et rejoigne Mirage, qui leur désigne à nouveau un point dans le ciel.

-Quoi encore ? Un autre piaf ?

-Mieux. De la fumée. Elle provient de tout près d'ici, de l'autre côté de ce bois.

-Pourtant, y'a pas de village à moins d'un bon kilomètre...

-...bizarre, bizarre...

-...mais alors, ... c'est notre homme !

-Votre vélocité d'esprit fait plaisir à voir messieurs. En route.

Ce coup-ci, plus question de pavaner. Tout à leur futur combat, qui s'annonce beaucoup plus sérieux que la simple mise en bouche avec l'oiseau géant, les deux guerriers affichent un visage fermé. Leurs déplacements se font discrets, pas un mot ne franchit leurs lèvres. Par signes des mains, ils indiquent la position à suivre pour arriver tout près du feu de camp. Enfin, une fois à proximité du modeste bivouac, les dernières directives sont données dans un chuchotement.

-C'est notre homme ce coup-ci. On dirait qu'il a déjà sévi.

-Vous, restez ici, vous ne feriez que nous gêner pendant le combat.

-C'est bien ainsi que je l'entends.

-Parfait.

Mirage se fond dans le décor, attentif, prêt à assister depuis sa planque au combat. De leur côté, les deux frères approchent à pas de loup tant qu'ils sont à couvert. Puis, une fois au plus près de leur adversaire, encore distant d'une bonne dizaine de mètres, ils bondissent, simultanément, en direction de Shoma. Entre eux deux, la chaîne tendue, pour destiner le pirate au même funeste sort que leur précédente victime.
..
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 13 Aoû 2011 - 16:38


Le repas était maintenant terminé, il ne lui restait plus qu'à manger ces magnifiques pièce de porc qu'il avait préparé. Rien que l'odeur que dégageait cette viande aussi ferme que délicieuse, rendait le pirate heureux. Ha oui, il avait un don pour choisir des spécimens de qualité.

Autour de lui et sur plusieurs mètres de diamètre, quelques prédateurs c'étaient approchés du barbecue, tout en restant soigneusement cacher derrière les arbres et buissons.

La faim et la nourriture facile les avaient conduis à ce lieu. Sans doute avaient-ils l'espoir de pouvoir repartir avec une cuisse où un morceau de choix de l'animal.

Shoma assit sur le sol utilisait une feuille de palmier comme assiette sur lequel il posa un bon morceau de blanc de porc. La sauce "sauvage qu'il avait faite lui-même coulait et se mariait avec plaisir sur la viande. Un délice pour les sens, une merveille culinaire.

Tout se passait bien pour lui et même si son patient ne se relevait toujours pas, il s'agissait d'une bonne journée, mais un évènement changea le cour de son après-midi.

Bondissant de nulle part, tel deux lionnes qui agresse une gazelle dans la savane africaine, deux choses, deux bidules non identifié sortirent de l'angle mort du pirate pour ce qui semblait être un acte d'agression.

"Oh Merde!"

Voilà ce qui arrivait quand on baissait sa garde.

Comment se fait-il qu'il ne puisse même pas manger en paix.

Entre les deux créatures qui encerclaient le pirate, une chaine se trouvait au milieu et fonçait droit sur lui. L'esquive était impossible, il était pris en tenaille et n'avait aucune échappatoire possible sur les côtés. Il était assis sur le sol et l'attaque le prit au dépourvu ce qui ne lui laissait qu'une infime possibilité de choix.

Quand, ce qu'il avait identifié comme étant une chaine n'était plus qu'à quelques centimètres de son visage, par réflexe il laissa tomber son morceau de viande afin d'utiliser sa meilleure arme.

C'était dans ce genre de moment, qu'il aimait par-dessus tout son pouvoir. Très utile à longue distance où en combat rapprocher, le Kage Kage No Mi était un fruit complet qui fessait de son utilisateur un homme plein de ressource.

"Je mentais!"

L'ombre du pirate se leva du sol et se transforma en une haute et épaisse voute qui lui servit de protection.

Son pouvoir était puissant offensivement, mais quand la situation le voulait, il pouvait très facilement s'en servir afin de se défendre. Les agresseurs étaient bel et bien des hommes.

Maintenant il ne lui restait plus qu'à savoir ce qu'ils voulaient pour attenter ainsi contre sa vie. Il allait devoir les attraper et les faire parler.

La voute du pirate résista à l'attaque surprise. Une chance pour lui d'avoir trouvé le Kage Kage en premier. Sans doute qu'avec un autre pouvoir, il n'aurait pas pu se défendre aussi bien.

Les multiples crochets qui parcouraient la chaine réussie à briser une partie de la défense du pirate. Maintenant que l'attaque surprise venait d'être avorter, Shoma effectua une roulade arrière avant de se mettre sur ses appuis et se préparer au combat.

Il s'agissait d'un duo. Le combat ne jouait pas en la faveur du pirate qui allait devoir faire face à deux adversaire en même temps. Qui plus est à un tandem qui dès leur première attaque avait joint leurs forces pour en finir rapidement.

Les deux hommes se trouvaient à une bonne distance du pirate. Sans doute n'étaient-ils pas très fort dans les combats rapprochés. Si leurs domaines de prédilection étaient les combats à distance, alors Shoma allait devoir les forcer à combattre plus près.

Fini les combats sans réflexion, s'il voulait arriver à les vaincre, il allait devoir user de ses méninges. Afin d'analyser la situation, le pirate sauta sur la voute former par son ombre. En hauteur, il serait en sécurité et aurait une meilleure analyse de la situation.

Rien n'y fait, en deux contre un, il avait beau cogiter à des plans, à chaque fois il ne se voyait pas en sortir indemne.

L'attaque du duo avait commencé avec une attaque alliant une puissante chaine. S'il arrivait à bloquer les mouvements de cette même chaîne, alors il aurait bien plus de chance de gagner.

C'était un pari risqué et dangereux, mais si son analyse était la bonne, il renverserait la situation.

"Vous êtes qui bordel?



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 19 Aoû 2011 - 10:40

-Qui on est ? T'entends ça Shikihame, il le demande !

-Ouais, comment peut-on ne pas nous connaître... On est les redoutables frères Kuro. Shikizame et Shikihame. Commandant de la Marine. Et toi mon gars, t'es notre cible. Prépare-toi à subir notre colère !

En théorie, tout bon représentant de la Justice ordonnerait d'abord à son ennemi de se rendre, mais pas eux. Ils n'y comptent pas plus qu'ils ne l'espèrent. L'échec de leur première attaque ne leur a en aucun cas fait perdre ni de leur morgue ni de leur résolution. D'autant plus qu'il s'agit d'un insuccès tout relatif, l'offensive leur ayant tout de même permis d'avoir un aperçu des capacités du pirate.

Les deux frères se connaissent trop bien pour simplement penser à tirer à haute voix les conclusions de leur analyse. Ils savent déjà comment ajuster leur technique pour contourner la menace que représente le fruit de leur adversaire. Qui plus est, ce n'est pas en gaspillant leur temps en palabres inutiles qu'ils réussiront à en savoir plus des portées et limites de ce Fruit du Démon. Il faut repartir à l'assaut. Tant mieux, c'est tout ce que demande leur tempérament fougueux.

-On y va !

À nouveau le duo s'élance. Chaîne tendue à son maximum entre eux. Mais répéter la même attaque n'aurait aucun intérêt. Il faut innover. Ce coup-ci, la course de Shikihame s'oriente directement sur Shoma. Son frère suit une trajectoire parallèle, à une dizaine de mètres environ sur sa gauche. Indispensable pour lancer une nouvelle stratégie, qu'ils espèrent payante.

Arrivé pratiquement au contact de sa cible, Shikihame bloque sa progression net, pour tirer violemment sur la base de la chaîne, et la forcer ainsi à proposer un mouvement oblique. La fulgurance du mouvement est telle qu'à l'autre extrémité, Shikizame décolle littéralement du sol pour voler à une vitesse impressionnante. Sa trajectoire va lui permettre de s'enrouler autour de Shoma pour le neutraliser avant de pouvoir porter un coup de griffes, tandis que son frère profitera de la gêne occasionnée pour attaquer directement de manière frontale.

Tout ça dans l'idéal. Mais Shoma ne se laisserait sûrement pas faire...


Spoiler:
 
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 4 Sep 2011 - 18:42

Les deux gus étaient des soldats de la marine. Ce qui signifiait qu'il allait avoir encore des ennuies. C'est toujours la même chanson avec les troupes du Gouvernement Mondial, une fois que vous passez de l'autre côté de la barrière, alors ils vous prennent en chasse et ne vous laisse jamais un instant de répit. Dire qu'ils avaient fait le déplacement jusqu'ici, une île assez reculer uniquement pour le combattre.

Quand certains auraient pris la peine de respecter le règlement à la lettre et ainsi proposer au pirate de se rendre, eux préféraient le combat, puis les paroles plus tard. Une vrai bande de tarer.

La marine en avait après lui. Il avait sans doute du mal à laisser passer tous les actes qu'il avait commis depuis ses début, mais de là à envoyer un commando suicide contre lui. A croire que n'importe qui pouvait venir à bout lui. Pour décrocher sa tête de son corps, il fallait au minimum l'intervention d'un vice-amiral et encore.

Du haut de son perchoir, Shoma se surestimait. Oubliant complètement que la situation de combat en contre-bas était réel et que ses adversaires étaient là pour le capturer, voir le tuer.


Non, je ne vous connais pas.
Inconnu au bataillon!!
D'aileurs je n'ai jamais eu le don de me rappeler de toutes les loques qui pullulent au sein de la marine.


Shoma ne se pensait pas pour une merde, mais ces deux-là devait avoir une très haute estime de leur personne. Penser uniquement parce qu'ils étaient commandant de la marine que tous les pirates étaient forcés de les connaitre. Vraiment quelle bêtise. De plus ils étaient deux, le mérite et le prestige en est bien moindre.

Deux contre un pour appréhender un simple pirate. Où était la fierté. Ce genre de personnage était du même type que lui, très imbu de leur personne et de leur capacité au combat.

C'était une chance pour Shoma qui pouvait arriver à les déstabilisé où même créer des failles dans leur formation de combat en les enrageant. La colère est parfois très utile, mais se révèle être un point faible dans ce genre de formation où le succès repose sur les aptitudes, la coordination de plusieurs personnes. Leur esprit d'équipe était la clé de voute de leur formation. Il devait les forcer à prendre des initiatives individuels.

Shoma avait une bonne base, mais n'avait pas eu le temps de lancer son plan, que ses adversaires se ruèrent de nouveau sur lui. Cette fois-ci, ils optèrent pour une formation plutôt inhabituel. L'un fonçait directement sur lui, quant à l'autre, il fessait la même chose, mais plus loin.

Le second n'avait aucune chance de l'atteindre. Une tentative d'intimidation, rien de plus. Cloué au sol, il n'avait aucune chance de l'atteindre. Il n'avait aucune chance. La hauteur était un de leur point faible.

Bizarrement, les deux hommes avaient déjà un plan. Un plan à leur sauce, un plan que leur adversaire n'avait même pas envisagé une seule seconde.

Utilisant la chaine comme accessoire, l'un des frères propulsa le second dans les airs. Tel une torpille, Shikizame où Shikihame, qu'importe qui était qui, se propulsa droit sur le pirate.


Oh merde

Shoma n'avait même pas le temps de réfléchir à une contre-attaque. Il n'avait pas prévu un tel assaut.

Lui qui aimait avoir quelques coups d'avances sur ses adversaires, se retrouvait complètement dépasser depuis le début des hostilités. Il était devenu un vulgaire lapine pour ces deux loups affamés.

S'il sautait en arrière, il allait se faire prendre à coup sûr par la chaîne, s'il sautait en l'air, il serait à la merci de son adversaire et de sa griffe de métal. Il ne restait qu'une option, redescendre sur terre. Mais cette option était elle aussi un piège, puisque le second frère, celui la même qui avait torpiller son brother, s'y trouvait.

Leur technique était décidément bien rôdé. Annulant la voute former par son ombre afin de retomber sur le sol, Shoma avait choisi l'option la moins dangereuse, mais toute aussi douloureuse. Il réussi à passer en travers de cette maudite chaîne et de la poigne de l'homme-canon, mais tomba nez à nez avec le second frère qui d'un coup frontale tenta de lui faire une incision assez barbare afin de lui ôter son coeur.

Ils ne fessaient pas dans la dentelle. Chacune de leurs attaques peuvent être mortel. Sans doute était-ce la raison pour laquelle ils n'étaient pas accompagnés de soldat. Leur simple duo était suffisant pour toujours venir à bout de leur cible.

Avec beaucoup d'agilité et de chance, il fallait le dire, Shoma réussi à planter son sabre dans le sol entre le gant de son adversaire et son corps. Le sabre servit de surface solide qui diminua la porter de la poigne de son adversaire, évitant ainsi l'opération chirurgicale mortel qui lui était destiné.

Miraculé, tel était son cas, car même s'il venait d'échapper à la mort de peu, il n'en sorti pas indemne. La main métallique, lui déchira une partie de son corps au niveau des pectoraux.

Vêtement et sang tombaient sur le sol, tandis qu'avec assez d'énergie, le pirate retira son sabre du sol et fit un bond en arrière avant de se mettre en position de telle manière d'avoir de nouveau les deux frères dans son champ de vision.


Les redoutables frères Kuro hein!!
Je me souviendrais de vous, une fois que je vous aurait éliminé...
Préparer vous à périr bande de chien errant.


Shoma était maintenant plus que sérieux. Il avait pris la situation à la légère et manqua de peu le royaume des morts. Maintenant il allait leur faire face, sans coups bas, ni rien. Deux contre un. Ils allaient regretter le jour où ils ont accepté la mission de le capturer.

L'ombre du pirate se leva du sol et resta positionner derrière lui tel une queue avant de se subdiviser en de nombreux pics qui bougeaient d'eux-mêmes dans toutes les directions. Même blesser et désavantager, il restait un pirate et l'âme d'un pirate est immortel, tout comme sa volonté.





http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 16 Sep 2011 - 14:51

L'attaque n'a eu l'effet escompté. Un demi-succès seulement, ce qui conforte les deux marines dans leur impression de départ; remporter ce combat ne sera pas tâche aisée.

-Tchh, un fruit du démon, hein ?

-Nos renseignements étaient exacts...

Surtout, le mystérieux pouvoir de leur adversaire n'est pas à prendre à la légère. La contre-offensive lancée subitement ne tarde pas à le leur rappeler.

-Shikizame !

-Reçu !

Les jumeaux se rejoignent, ils sont côte à côte quand déjà, les pics fondent sur eux. En rythme, les deux frères effectuent un mouvement de moulinet avec la chaine. La cadence s'accélère, pour bien vite proposer un véritable tourbillon qui se fait bouclier face aux ombres qui les visent. La parade est efficace, même si elle n'évite pas des blessures superficielles aux deux hommes, le rayon de protection de la chaîne n'étant pas suffisant pour couvrir en totalité leur corps. Chacun subit la pluie de projectiles, et les entailles à leur bras non protégé et leurs jambes s'accumulent.

Le sang vient teinter leurs uniformes, mais au final, leur orgueil est le plus sévèrement blessé. Et cela se voit.

-Kso. Tu vas nous le payer !

Le duo repart à l'assaut, plus énervé que jamais. Ce coup-ci, ils sont l'un derrière l'autre. Mieux encore, les deux silhouettes suivent parfaitement les mêmes mouvements, à tel point que l'un des frères reste totalement masqué à la vue de Shoma. La suite, cousue de fil blanc. Arrivés au contact, l'un portera une offensive directe, tandis que l'autre, tout en se servant de la chaine comme d'un fouet pour assener un coup supplémentaire à leur proie, bondira pour attaquer depuis les airs. Une nouvelle stratégie, dont l'objectif est clair, faire mordre la poussière une bonne fois pour toute au pirate.
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 29 Sep 2011 - 20:42

Voilà une bonne chose de faite. Shoma n'avait plus de patience pour ces deux soldats, mais il savait exactement comment faire pour se débarrasser d'eux. En y réfléchissant bien, c'est deux soldats avaient en quelques sortes un point commun avec lui. Ils étaient tous les trois très émotifs et possédaient un égaux très développé pour ne pas dire sur-dimensionner.

Shoma ne sortait pas du lot, il était pareil jusqu'au jour où une femme du nom d'Old Crow lui fit manger la poussière. Après cette défaite, Shoma avait pris sur lui et avait réalisé ses erreurs. Tant que l'on ne mord pas la poussière au moins une fois dans sa vie, alors on est incapable d'apprendre de ses erreurs et ce conseil qui était valable pour Shoma à l'époque est aussi pratique pour ces deux bêtes.

Dans cette optique, Shoma ne pouvait pas perdre. Sa confiance en lui était parfaite. Il s'avait ce qui lui restait à faire. Son attaque eu l'effet escompté. En les mettant en rogne ainsi, les deux frères allaient frapper avec des attaques plus puissantes, mais ils commettront des fautes qui lui profiteront. La seule chose qu'il ne pouvait prendre en compte était le timing. Il allait devoir faire preuve d'observation afin de décesser le moment idéal pour frapper.

Après que le sang chaud de ses adversaires finit de bouillonner, les deux hommes retrouvèrent une formation de combat qu'ils n'avaient pas encore utilisé. De sa position, même s'il était en colère, il souriait dans son fort intérieur. Ils jouaient son jeu sans même le savoir.

C'était maintenant l'heure de la phase où les deux soldats portés par la rage et la colère attaque avec technique puissante sans même penser qu'il puisse s'agir d'un piège.

Au lieu de se protéger comme il l'avait fait avant, Shoma décida lui aussi de lancer une attaque. S'élançant sur ses adversaires, Shoma avait plus où moins un plan en tête.

Depuis le début ses adversaires utilisaient leur chaine comme arme longue porté et pour cela, ils usaient à chaque fois de techniques diverses et variées dans le but de lui faire gagner de la vitesse et ainsi décuplé leur force de destruction.

Si son analyse était la bonne, alors cette nouvelle formation, n'était pas très différente des précédentes. Qu'il soit caché où pas, le second frère était forcement près de l'autre. L'inconnu dans la situation était la distance. La chaîne était longue de cinq mètres plus où moins, ce qui laissait deviner la distance entre les deux frères. Au plus près il se trouvait juste derrière lui à seulement quelques centimètres et au plus loin, il était à cinq mètres.

En tout cas cette situation était à son avantage, car s'il ne pouvait pas voir celui qui s'était caché, alors lui, aussi ne pouvait pas le voir. En courant, il augmenta sa vitesse afin d'éviter tout changement de direction de la part de son adversaire.

Son ombre qui s'était divisé en pic lors de la dernière attaque s'unifia et une puissante lance d'ombre. S'ils voulaient sortir le grand jeu, alors lui aussi allait faire de même. Reste à savoir s'il était prêt à mettre sa vie en jeu sur une dernière attaque, car avec la sienne, Shoma avait parier gros.

Une fois à bonne distance de Shikizame où l'autre, qu'importe puisqu'il n'arrivait pas à retenir leur nom, Shoma décida de sortir de son plan, de le laisser tomber afin d'innover. Une idée folle lui passa par la tête. Un truc absolument irréaliste, enfin fantaisiste. S'il ne réussissait pas, alors il mourait à cause de son manque de réaliste et d'expérience du combat.

Son ombre qui était pourtant au niveau de sa main tel une lance, assez longue pour transpercer un cheval en pleine course, quitta son bras tout en gardant la même forme, mais s'écrasa dans le sol et était tel un pieux qui n'attendait plus qu'une personne où qu'une chose s'écrase dessus.

D'un mouvement digne des singes d'Afrique, Shoma se décala sur le côté, plongea sous la lance avant de s'y agripper et courir dessus en direction des deux frères.

L'inclinaison de la lance était telle que si Shiki, enfin, si le premier d'en eux eux ne changeait pas sa course, alors il se retrouverait en brochette. La vie où la mort à lui de choisir. La balle était à présent dans son camps.

Depuis sa position, la position du second frère n'était plus un mystère. Son sabre dans sa main, Shoma sauta tel un dauphin qui quitte l'eau afin d'apparaitre haut dessus de la surface, mais au lieu de plonger bêtement, lui utilisa la vitesse du saut et usa de son arme pour planter les mailles de la chaine dans le sol.

Si celui qui était devant tentait de fuir, alors cela bloquerait toute manœuvre d'esquive. Sa chaîne n'allait pas tarder à être aussi tendu qu'un string empêchant ainsi tout mouvement.

Dans son saut digne d'un artiste de cirque, Shoma s'était frotté à la chaîne, mais au final il avait réussi, même si pour cela, il avait dû sacrifié son bras droit. Il n'était pas tombé, mais d'importantes coupures le parcourait. C'était le prix à payer quant on se frotte à du métal taillé pour trancher ce qui entre en contact avec .

Enchaînant avec plusieurs saut arrière à la manière d'un shinobi, Shoma se devait de prendre des distances avec ses ennemis. Sur son visage, un sourire béant s'affichait. C'était un mal pour un bien.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 17 Oct 2011 - 3:08

Au fil des passes d'armes, le combat a gagné en intensité. Les deux frères ont la sensation de se heurter à un ennemi inébranlable, sûr de lui, que son fruit du démon avantagerait dangereusement si l'affrontement devait trop se prolonger. Procéder en un éclair, frapper suivant une méthode inlassablement répétée avec succès, c'est la manière d'agir des jumeaux. Ici, l'ennemi est fort, il a réussi à parer leurs mouvements. Se replier serait sans doute plus sage. Quitte à harceler ensuite le pirate et triompher en comptant sur une baisse de vigilance de sa part.

Mais leur orgueil n'y survivrait pas. Le feu du combat brûle en eux, consume leur clairvoyance. À ce moment précis, se replier, c'est admettre leur faiblesse. Leur impuissance. Impossible. Surtout face à un pirate aussi arrogant. Son sourire narquois est une insulte à leur amour-propre démesuré. Ils sont les meilleurs. Ils vaincront. Risquer leur vie fait partie du marché.

Nul n'est besoin de mot, ils savent. Leurs mouvements sont neutralisés par le sabre qui bloquent la chaine, l'ombre se fait menaçante. Ils doivent gérer ces deux problèmes de front. Plus Shoma. Pour la première fois, leur réussite vacille. Mais ils sont accrocs au combat, à cette adrénaline. Leur fierté mérite mieux que la fuite. Au contraire, elle les exhorte à agir...

-Maintenant !

Soudainement, les deux frères tirent sur la chaine pour faire sauter le point d'encrage formé par le sabre. Il n'y résiste pas plus d'une seconde. Tant mieux, le temps presse. Shoma va réagir, nécessairement. Pour ne pas laisser s'envoler cet avantage acquis au sacrifice de son bras. Sitôt la résistance bloquée, Shikizame le cherche du regard, oriente sa course vers lui. Shikizame se retourne lui vers l'ombre qu'il faut tenir en respect pendant ce temps. Les deux frères se séparent, et bondissent chacun sur leur adversaire.

Dans un arbre, à la lisière du bosquet, des branches s'agitent. Une seconde tout au plus. Puis une silhouette atterrit au sol, pour tourner le dos au combat. C'est Mirage. Comme si l'issue de l'affrontement ne lui importait pas. Pas plus que le sort des deux officiers trop orgueilleux à son goût qui viennent sans doute de sceller leur sort en se séparant pour attaquer de manière désordonnée.

- Mantle Shoma est à prendre au sérieux. Il faut en informer le Gouvernement au plus vite

La mine satisfaite, l'agent se fond dans le paysage. Il en a assez vu.


Spoiler:
 
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 21 Oct 2011 - 18:01

Un coup qui en valait dix. Voilà comment Shoma voyait ce qui venait de se passer. Après tout ce temps, il venait enfin de séparer les inséparables. À croire qu'il n'y allait jamais y arriver.

Chacun de leur côté, ils actionnèrent un mécanisme qui les libéra de leur condition de siamois. À deux ils représentaient un duo de choc, une équipe d'élite. Une Team assez forte pour pousser Shoma dans ses derniers retranchement, mais maintenant, le combat venait de tourner en sa faveur. Tant qu'il était capable de se battre, alors il donnerait tout pour sortir victorieux de ce combat. Après un bref regard simultané dans leur direction respective, chacun des frères se lancèrent sur adversaire différent.

L'un s'élança sur l'ombre du pirate qui avait repris forme humaine quand celui qu'il devait empaler esquiva. Son gantelet d'acier était sans doute assez tranchant pour trancher du bois comme du beurre et réduire à néant la chair humaine, mais face à une matière intangible et immortel, il n'avait aucune chance.

Il avait beau ce déchaîner comme un lion, le résultat serait le même. Coupant, découpant, tranchant encore et encore l'ombre, Shikizame commençait à s'épuiser. Son corps était presque à sa limite, tandis que l'ombre elle était toujours présente, se relevant sans relâche et empêchant par tous les moyens son adversaire de fuir où de récupérer son souffle.

Pour le soldat, il s'agissait d'un exercice éreintant qui poussait son corps au-dessus de ses limites à un tel point qu'il n'arrivait presque plus à éviter les contre-attaques de la chose. À force de battre en retraite, Shikizame se retrouva acculer contre le tronc d'un arbre. C'est à ce moment que les deux bras de l'ombre se scindèrent en plusieurs pics et partirent dans la direction du pauvre homme. Précis, direct et sans bavure. Une attaque d'une précision chirurgicale.

Il n'était pas mort, non l'ombre n'avait pas eu raison de lui, mais avait planté ses pics de manière à le vider de son sang petit à petit. Un pic dans la main, un autre dans l'épaule tandis que le reste des pics s'étaient enroulés autour de lui l'empêchant ainsi de bouger. Il était condamné à mourir à petit feu.

De son côté Shoma, lui devait se farcir le plus lâche des deux. Où plutôt le frère à lui avoir causé le plus de dommages physiques. Toujours en retrait où toujours prêt à suivre les ordres de son frère, Shikiza, enfin bref, le second quoi. Il était l'adversaire de choix pour Shoma. Lui qui mordait d'envie de faire payer l'affront subis, il avait maintenant l'occasion qu'il rêvait tant.

Shiki, ça va plus vite ainsi, ne savait plus quoi faire. Combattre seul n'était pas dans ses cordes. Shoma en profita pour s'élancer sur lui. Même blesser, il gardait son instinct de guerrier. Cette pulsion combattive qui se trouve à l'intérieur de chaque homme qui brandissent les armes afin d'affirmer leur style de vie. Très vite, il réussi à imposer son rythme de combat, forçant son adversaire à subir les assauts continues. Son gant était une arme redoutable pour l'attaque, mais face aux attaques du pirate, elle se révéla être une très bonne défense.

Contrairement au combat de l'ombre où c'était l'ombre qui était dans une position de dominant, dans le combat des deux hommes, c'était le marin qui avait l'avantage, car même s'il était sur la défensive, Shoma n'arrivait pas à percer sa garde et s'épuisant dans des attaques en vain.

Les deux hommes étaient à bout de souffle. Il n'y avait que deux pas qui les séparaient. Ni l'un, ni l'autre n'était en mesure d'achever l'autre.

Shoma était très affaibli, le combat avait littéralement sucer sa force et sentait qu'il n'allait pas tarder à tomber sur le sol. De l'autre, Shiki semblait lui aussi affaibli, mais semblait aussi anxieux. Sans doute que la santé de son frère jouait pour quelques choses.

Ce dernier détourna son regard afin de regarder si sa moitié était toujours en vie, c'est à ce moment, que Shoma décida de terminer le combat. Il jeta de toute ses forces son sabre sur lui. Son but était simple, le forcer à se protéger afin d'attaquer cette fois-ci avec ses poings.

De la même manière qu'il avait récupéré son sabre, c'est-à-dire avec une roulette suivie d'un bond, Shoma s'élança en même temps que son sabre. Quand son adversaire utilisa son gant comme parade, il se releva et lui mit un direct du poing qui projeta l'homme sur le sol.

Shoma avait tout donné avec cette attaque et ne pouvait plus bouger sa main. Il avait tout utilisé. Il ne restait plus un gramme d'énergie dans ses muscles.

Trop mort pour se relever, Shiki était à son tour hors piste. Le combat contre les deux frères se termina sur la victoire du pirate Mantle Shoma. En ce jour, il venait de se surpasser afin de venir à bout d'un duo mortel.


"*mouvement de respiration accélérer*"
"je dois... avouer que vous êtes assez fort tous, les deux.
Mais... je le suis encore plus..

"*mouvement de respiration accélérer*"
Et... même si j'ai envie de vous, tuer, je n'ai pas la moindre force pour le faire...
La... La prochaine fois que l'on se croisera... je serait plus fort et je vous embrocherais..."

"*mouvement de respiration accélérer*"

Sur ces derniers mots, Shoma se mit en marche pour aller là où ses pieds pourraient le porter.
Il avait besoin de repos et de calme.



FIN du RP
RP Clos



Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1