AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Manchot vs Pingouin for muney [Pv Leeroy D. Pingouin]

avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Ven 3 Mar 2017 - 15:28

Normalement, tout le monde évitait Tanuki Island. Non seulement personne ne s'y battait, mais elle  était d'un ennui des plus déconcertant. Personne ne voulait y aller, sauf lorsque l'on était en fuite et  que l'on cherchait à se cacher n'importe où pour pouvoir échapper aux chasseurs de primes rendus fous par l'appât du gain ou par leur volonté de justice. Cette aventure, qui se passe juste après le départ de Rhei de son île d'entraînement, et ainsi sa première île depuis le temps, fut la chose la plus incroyable qui fut. Celle-ci était maintenant à bord d'un navire marchand, juste à côté du Capitaine, et à lui hurler des ordres.

Pour comprendre cela, nous allons commencer au commencement. Rhei était sur ce navire qui se permettait de prendre des clandestins en échange d'être des gardes en cas d'attaque pirate. Des Mercenaires payés en voyage quoi. Rhei faisait partie de ces mercenaires, et la première attaque fut rapide, et l'action des plus immenses. Le Capitaine pirate, un jeune primé qui s'était cru invincible, avait vu, depuis son navire, tout son équipage tomber à l'eau où se faire capturer. C'est pourquoi, avec deux de ses hommes, il avait décidé de se replier le plus rapidement possible, mais ce plan ne prenait pas en compte qu'une brune aille jusqu'à pointer son arme sur la tempe du Capitaine du navire, le chef des marchands, celui qui imposait sa loi, en hurlant la chose suivante :

« SUIVEZ C'NAVIRE ! »

S'ensuivit une course poursuite des plus haletantes parce qu'il s'agissait de lignes droites, de lignes droites, et encore de lignes droites. La première île, sur le coup, était l'ile de Tanuki, mais ça tout le monde s'en foutait... A part le Capitaine Marchand, qui, avec l'adrénaline, voulait finalement le chopper ce pirate ! Et le livrer à la Marine ! Si bien qu'il n'avait pas remarqué que Rhei, qui s'était calmée, avait retiré sa menace de balle dans la tête. Parce qu'au final ce n'était pas quelque chose qu'elle allait faire.

La longue route parcourue, tout le monde débarqué sur Tanuki, Rhei demanda à ce qu'on la laisse faire son travail en solitaire. Et le navire marchand, lui, attendit tranquillement que la folle descende, pour repartir le plus rapidement possible...

« Mais... NON ! Z'avez pas l'droit d'faire ça ! »

Alors qu'elle se mettait à courir inutilement pour rattraper le navire qui s'éloignait de plus en plus, la jeune fille tomba au sol, et se mit à soupirer. Si elle n'attrapait pas son pirate, il allait lui être compliqué de rentrer depuis une île qu'il ne connaissait pas encore, mais qu'elle risquait de détester. D'ailleurs, elle préférera sûrement rayer l'existence de cette île de son esprit plus qu'autre chose, mais pour le moment, il fallait se reprendre en mains. Se relevant, la chasseuse de primes se tourna vers le navire pirate. Après le temps passé à descendre du navire, et surtout à arriver, les occupants devaient sûrement avoir déjà quitté les lieux afin de se cacher dans les alentours. Mais il fallait être sûr de tout cela et monter sur le pont, fouiller les pièces, et ce même si cela lui faisait perdre du temps.

Montant sur le navire, la première chose que remarqua la jeune fille fut la quantité astronomique d'alcool qui arborait le pont. De quoi boire pour plusieurs soirées sans manquer de boisson au total. La plupart des bouteilles et tonneaux, malheureusement, étaient vides ou à moitié pleins, ce qui rendait la trouvaille beaucoup moins intéressante, surtout lorsque l'on savait que des pirates mal famés avaient bu dedans. Prenant son cigare pour fumer tranquillement, tout en sortant son arme, rentrée depuis un moment, de son ceinturon. Elle tapa quelques verres et choppes vides, mais personne ne semblait vouloir faire son apparition. Les cabines, elles, étaient vides, mais une forte odeur d'alcool, de sueur et de tabac se faisait sentir un peu partout.

« Mouais... 'sont partis. 'sont pas cons. »

La jeune fille sauta hors du navire, se rattrapant sur ses jambes qui se plièrent pour amortir le choc. Il n'y avait encore personne autour. Cependant, après quelques mètres, indiquant une plaine et beaucoup de moutons, elle aperçut quelqu'un, qui avait un déguisement plutôt... Spécial. Etrange dirons-nous.

« Yo ! Y a des gens qui sont passés par là y a quelques temps ? J'dois les retrouver au plus vite. »

Il valait mieux ne pas annoncer que les personnes recherchées étaient des pirates. Parce qu'il pouvait être complice, ou bien commencer à paniquer pour rien.


Dernière édition par Rhei D. Heimfire le Mer 15 Mar 2017 - 14:34, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Sam 11 Mar 2017 - 16:59

C'est un secret de polichinelle assez peu gardé sur north blue. Tanuki Island est un de ces lieux plus qu'adéquat pour rester planqué, pour peu qu'on décide de pas faire trop de vague, entre deux champs de betteraves et une plaine remplie de moutons. Point bonus pour quiconque porte une grosse touffe de laine blanche sur le dos. Il devient alors quasiment impossible de retrouver un personnage ainsi camouflé.  Et ce ne sont pas les soldats de la marine sur place qui le chercheraient. Après tout, ces preux soldats paresseux seraient infoutus d'aller fouiller plus loin que la taverne du village ou le marché aux blettes locale.

Mais quel genre d'énergumène viendrait se planquer ici? D'ordinaire les pirates, au contraire, savourent leur renommée, ce sont de fier et libres flibustier. Qui ne se sentent jamais plus libre et fier qu'avec un prix exacte sur leur tronche qui indique la somme d'argent contre laquelle on les échange. Une sorte de procédé un peu mystique où tous les marginaux opposé au gouvernement se servent de son échelle de notation un peu nébuleuse pour déterminer leur valeur propre. Et ça marche partout ! Sauf à Sabondy, là les gens qu'ont une étiquette de prix c'est tout un bordel diffèrent avec une demi-douzaine de pré-requis fétichistes et une histoire de safeword perdu au cours des âges.

Mais sur Tanuki, il ne s'agissait pas d'un pirate qui tentait de jouer la montre, mais d'un révolutionnaire de la révolution ! Albert Èzina, un agitateur professionnel qui avait pour réputation dans le milieu de la révolte, d'être, sans doute, le plus grand créateur de martyr des blues ! Albert, ou Albêêêêrt comme il serait sardoniquement surnommé après s'être planqué à Tanuki, savait exactement comment monter un village, une bourgade, contre le gouvernement et le pousser à l'émeute, violente. On ne parle pas de trois tags dans la rue ici, mais d'ensemble de population qui vont raser tout ce qu'il y a d'officiel comme bâtiment (sans aucune considération pour l'utilité pratique de ceux-ci concernant le fonctionnement du coin.), et s'il y a une base militaire dans le coin, la charger avec une frénésie qui ne peut être calmée qu'à grand coup de boulet dans la tronche ou par injection direct de plomb dans un organe vital. Aussi Albert Èzina, le bien nommé, fournissait à ses camarades révolutionnaires de la bonne tranche de fait divers pour vendre du pamphlet et du manifeste à la ménagère.

Le soucis pour lui, viens principalement de la troisième loi de Newton. A force de se faire décrire par poignée de survivants éparpillé comme un charismatique investigateur d'émeute. Dans le monde civilisé, celui qui reçoit les journaux, on a commencé à l'accueillir à coup de torche et de fourches. Sans parler de ceux qui voudraient l'échanger contre les berry promis sous son avis de recherche.
Et c'est pour ça qu'Albêêêrt vins chercher l'asile près des moutons, le temps de se faire oublier avant de pouvoir reprendre effi-ca-cement sa croisade contre les infâmes suppôt des impôts centralisé de Marie-joa.

Et c'était donc sur la trace de ce néfaste criminel que le Masque du Pingouin avait posé pied sur Tanuki. Une semaine avant, un informateur, vaguement connus dans le milieu de la chasse à l'homme officielle avait tenté de mettre l'info aux enchère. Et bien que l'hégémonie du grand capital et son application dans toutes les facette de l'existence soit un point d'orgue du gouvernement mondial. Pour Leeroy D. Pingouin, ce vil et veule vaurien entravait la justice. Aussi, après une bonne heure de waterboard dans un entrepôt vide. Le plus gallinacé des chasseurs de primes, info en tête et noté sur un calepin se mit donc en route vers l'ile la plus soyeuse de North Blue.

Toutefois, bien que déterminer à trouver l'infâme révolutionnaire, spécialiste de la victime indirect, virtuose du suicide par la marine, entendu le cri de détresse des villageois à la façon de ceux de Sirup « les pirates ont débarqués ! ». Bon certes la réalité alternative de Leeroy devait dramatiser la scène, un poil, il faut dire qu'il se tenait en costume de Masque du Pingouin et donc voyait le monde comme tel. En réalité il devait s'agir d'un petit vieux qui entre deux étirement avait signalé un navire à drapeau noir amarré.

Ni une ni deux, le plus super des héros du nord se téléportait vers le port avec la toute puissance de ses deux jambes qui sprintent. Il aperçut le navire et la première matelote qui en débarquait ! La justice allait rapidement s'abattre sur cette cow-girl ! Pour North Blue ! Pour Tanuki ! Pour la banquise ! Un bourre pif droit dans les chicots !

« Pingouin PAAAAAAAAAAAAWNCHHH ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Lun 13 Mar 2017 - 15:32

Les coups de poing, ça faisait vraiment mal, surtout lorsque la personne qui le recevait n'était ni prête à le recevoir, et ne connaissait pas non plus la personne qui était en face d'elle. Rhei s'était préparée à cette rencontre avec un Criminel, un Pirate, qu'importe son camp ! Tant qu'il était primé et qu'il ramenait des Berries ! Alors bon, elle s'attendait au rire gras et au discours qu'elle allait devoir faire afin d'arrêter le malfrat... Mais de toute manière, il s'agissait là d'un sous-fifre dont le but devait être de ralentir la superbe ! La magnifique chasseuse de primes qu'était Rhei D. Heimfire ! Celle pour laquelle on scandait le nom, on chantait le nom (dans ses rêves pour le moment). Alors qu'elle attendait le discours banal du méchant, c'était à dire qu'il riait avant d'annoncer qu'il allait l'écraser, ce sont des pallanges qui vinrent le faire, et plutôt fortement, sur le crâne de celle qui était quand même assez habituées aux combats de bar pour riposter aux attaques de ce genre. Le nez craqua, la dentition tint bon, même si elles faisaient mal sur le coup. Elle voulut renvoyer le dû d'une manchette, de sa main de fer, inspirée, qui risquait de le gêner suffisamment pour qu'il fasse en sorte de reculer et de subir des dégâts, pendant qu'elle aussi, subissait plusieurs pas vers l'arrière afin de ne pas tomber.

Son nez lui faisait assez mal, très mal... Ce pirate était plutôt puissant pour son gabarit ! Et surtout pour un pirate qui n'était pas primé ! Il devait s'agir d'une célébrité qui s'était déguisée afin de ne pas être reconnue ! Une personne comme... Quelqu'un avec une prime encore plus haute que celle du Criminel qu'il recherchait pas le moment. Pendant qu'elle éjectait le sang de son nez en une expiration puissante, elle en fit de même avec le sang situé dans sa bouche, parce que l'intérieur des lèvres n'avait pas vraiment apprécié la rencontre forcée avec la dentition d'une Rhei, qui souriait maintenant, parce qu'elle était sûre d'avoir trouvé le jackpot. Son regard était devenu braises, non, flammes ! Elle brûlait d'envie de savoir si elle avait raison ou non !

Alors, dans la folie de son idée d'avoir trouver une perle rare dans un monde de types banals, la jeune femme commença plutôt à parler que passer à l'action. La douleur augmentait un peu cette volonté de le faire, de le provoquer, afin de faire en sorte de l'écraser d'une manière encore plus héroïque. De plus, il devait savoir où s'était planqué le pirate, qui devait être son Capitaine, ou son sous-fifre caché peut-être. Rhei se mit à rire, pas un rire fort, ni gargantuesque, mais quelque chose qui laissait s'échapper un manque de contrôle évident sur ses émotions de la part de la jeune fille, qui était vraiment intéressée par le fait d'applatir ce type afin qu'il avoue, et de pouvoir bien sûr, chopper de l'argent, parce que sinon, ce n'était juste pas drôle.

« Héhéhé ! T'as l'air balèze toi ! J'me d'mande quel type s'cache derrière l'masque ! J'vais d'voir t'l'arracher avant d'recevoir la récompense, t'vois ? J'suis sûre t'quelqu'un qui rapporte derrière ! Et t'me diras où les autres se trouvent ! Et j's'rai riche héhéhé ! J'pourrai m'acheter à manger ! »

S'il y avait une personne qui faisait en sorte de se faire passer pour un Criminel qui parlait bizarrement, c'était bien Rhei, qui fit craquer les phalanges de sa main droite, pendant que la gauche, mécanique, émettait un bruit plus métallique. Et elle se mit en action. Rapide, comme pour un combat de bar, elle frappa la première chose qui lui vint en tête. Elle opta pour une feinte afin de dévoiler son action, qui était un uppercut, dont le but était de faire manger ses dents à cette personne, qui avait tout de même des goûts étranges en manière de déguisement. La chasseuse de primes n'aimait pas trop qu'on lui porte un coup sans devoir riposter, vous voyez ? S'il y avait quelque chose qu'elle aimait faire, c'était renvoyer la pareille à l'autre, et taper jusqu'à ce que l'un des deux s'effondre d'épuisement ou par un K.O. Il s'agissait là des rudes lois des combats de taverne, sauf qu'il s'agissait d'un combat sur une plaine, non loin de la mer et d'un navire pirate. Rhei était trop idiote pour comprendre qu'on venait de la prendre pour l'une des membres de l'équipage.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Sam 18 Mar 2017 - 4:47

Bon. Une chose de sure. Le Masque du Pingouin ne venait pas de caler un bourre-pif sur le cap'tain de l'équipage. A cette distance du navire logiquement, si le chef débarque, soit le premier avec les encouragement de son équipage. Soit en dernier après un cortège de gus à hygiène variable. Et dans tous les cas, s'il se prends une beigne olympique qui l’envoie frencher la poussière, il y a au moins une paire de clampins qui voit son souffle coupé par la surprise.
De là, il y régnait un silence comparable à une conférence anarcho-communiste sur la grand place de Marie-Joa. Preuve irréfutable que Rhei, en tant que pirate flibustière n'avait de statut que celui de vulgaire grouillot. En effets, en plus d'avoir pris Rhei pour une vulgaire criminelle de bas étage, Leeroy pensait plus avoir affaire à un freluquet rachitique, un peu efféminé, le genre de gaillard qu'une bonne pèche en pleine poire pouvait détourner du vil chemin du banditisme ! Pas qu'être une donzelle la rende moins réceptive au chemins de la rédemption mais faut avouer que de façon générale, une fille qui s'engage dans le monde périlleux des hors-la-loi à une réserve de hargne sacrément plus importante que le premier poids crevette venu.

« Qu...quoi ? »

Le Masque du Pingouin put toutefois, avec surprises et fracas, constater l'ampleur de sa méprise lorsque Rhei se releva en riant. Sans avoir à user de la procédure Sangoku pour le confirmer, le Masque du Pingouin sut alors qu'il avait affaire à une demoiselle. Sans doute ivre vu la façon dont elle causait. Il eut un moment de doute sur l'appartenance de la chasseuse de prime à un équipage pirate supposée mais le jolly roger trônant fièrement en haut du mât du navire confirmait sans aucun égarement possible la première version. Et aussi n'oublions pas que l'alcoolisme est un trait sacrément répandu parmi les brigand maritimes !
Quand aux resserves qu'un super-héros aurait de cogner une femme ivre. Il convient de rappeler que , la justice, toute galante qu'elle soit, prodigue ses châtiments avec une équité unisexe des plus remarquable ! Sans parler des bandes dessinées, influence principale du Masque du Pingouin qui ne manquaient pas de personnage féminin au moins aussi cruels que leur homologues masculins !

Par contre, de se faire un récapitulatif des tenants et aboutissant de la situation, avec un esprit, pas forcement le plus vif, n'est pas sans conséquences. Complètement débordé par l'assaut de Rhei, qui, de bonne guerre, restait très soudain. Réagissant par réflexe, le super-héros se fit bien entendu avoir par la feinte, dans les grande largeur même. En essayant d'esquiver le faux-coup, le masque du pingouin se décala idéalement pour recevoir cet uppercut dans le menton. Heureusement qu'il s'agissait du bras de chaire et d'os de la chasseuse de prime, sans quoi y aurait des dents D. Pingouins à ramasser dans le coin.
Sur le cul, sur le sol, Leeroy cracha un mélange de sang et de salive sur le coté. Le timing du super-héro dictait qu'il se lance dans une longue tirade et une série de mouvements chorégraphié pour accentuer ça. Mais, non seulement, impossible de trouver quelque chose qui sonne bien. De plus, l’entraînement de Miles Ithère, son mentor, imprégné de sorte à ressortir tel un réflexe pavlovien, dictait qu'après s'être pris une beigne pareille, il fallait riposter. Riposter vite, riposter fort, riposter sale !

« Hmmmph ! »

Pas d'esprit analytique poussé non plus du coté du Masque du Pingouin, se releva aussi sec, la cape ondulant lentement comme s'il avait le vent en poupe, grâce à son viento dial miniature. Ce faisant, il tenta une balayette sur les jambes de son adversaires. Et comptait bien enchaîner directement avec un coup de pied en hache en plein dans son torse. L'effet visuel attendu à ça ressemblait à un tas de fissure sur le sol, mais il manquait encore clairement de la bouteille au super-héro pour ça. Par contre, les plaques métalliques dans les chaussures du chasseur de primes, elles, avaient tout le nécessaire, inclus sans la notice, pour donner un petit coté puzzle intermédiaire à un squelette humain normal.
« Le Masque du Pingouin défendra les innocents jusqu'à son dernier souffle ! »

Il se dit sur le coup qu'il aurait aussi put ajouter un « vil canaille » ou « Maudit bandit  » à la fin, mais le moment était passé, et s'il le faisait après avoir manqué le bon timing, il tomberait dans les affres de la ringardise !

http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Mer 22 Mar 2017 - 14:50

Ce type déguisé était quand même quelqu'un de beaucoup plus résistant qu'il ne le paraissait, preuve qu'il s'agissait là d'une personne qui, plutôt que d'être un simple sbire du pirate qu'il fallait encore aller capturer après ce combat. Rhei était du moins persuadée que ce type masqué était réellement un Criminel encore plus puissant et primé, une sorte de Big Boss fanatique qui faisait en sorte de se retrouver sur le champ de bataille et d'écraser pour protéger ses idéaux dans la joie et la bonne humeur. Cependnt il ne devait pas s'attendre à affronter quelqu'un aussi motivé par l'appât du gain ! Si l'homme voulait gagner, il allait devoir chercher en sa confiance intérieure, en ce qu'il tentait d'atteindre le plus fortement possible, sinon il allait se faire écraser par celle qui allait capturer tous les personnes primées de ce monde, sur la terre comme sur l'eau, aucun n'allait s'échapper !

La petite pause faite par le coup porté permit à la chasseuse de primes de se reculer un peu, histoire de se préparer à un nouvel assault, mais quelque chose de beaucoup plus frontal qu'un fauchage, qui la prit totalement au dépourvu. Prise par l'effet de surprise de cette attaque, Rhei sentit ses jambes se déplacer vers le côté, pendant que son buste restait bloqué à sa position initiale. Perdant l'équilibre d'un coup, la jeune fille se sentit partir vers l'arrière, l'empêchant de pouvoir se rattraper, elle rentra donc le dos, et le choc eut lieu pendant que sa tête heurtait la terre légèrement molle, empêchant toute commotion. Et le second coup de l'inconnu partit après une sorte de tirade qui parlait de Justice, comme quoi il devait bien s'agir d'un fanatique qui était recherché pour avoir provoqué des problèmes à la Marine. Donc il se déguisait et avait rejoint un équipage afin que personne ne comprenne qui il était réellement. Le Masque du Pingouin hein ? C'était un nom de merde ça ! Mettant ses deux bras en croix pour parer le coup, avec celui en fer pour parer plus facilement le coup, Rhei sentit celui-ci, appuyer sur celui qui était humain, et ses deux bras se plier, la forçant à résister encore plus, et à grimacer lorsque le solide de l'acier vint forcer contre ses os. Grimaçant entre l'effort, la douleur et la joie de rencontrer quelqu'un d'aussi fort, la jeune fille déplaça son corps pendant qu'elle résistait de plus en plus difficilement.

« C'pas comme ça que t'vas défendre les innocents mon pote ! Faut changer d'métier ! Et surtout d'nom ! Mais quand j'aurai viré ton masque, j'pourrai gagner le pactole moi ! »

La chasseuse de primes lui disait d'arrêter d'être un Criminel, et d'arrêter les réelles personnes qui avaient commis des crimes, d'où le nom des personnes qui avaient réalisé cela. Mais la « Justice » de ce Masque semblait être quelque chose d'obsolète. Il était juste un fanatique qui savait qu'il avait tort et donc se cachait derrière un masque pour pouvoir continuer à réaliser ses méfaits en hurlant qu'il défendait la Justice. Mais revenons aux actions plutôt que de ce qu'il se passait dans l'esprit de Rhei, et ce d'une manière plus rapide qu'une prise de parole normale.

La jeune fille sentit que le choc venait de s'arrêter, et d'un coup, un nouveau coup revenir, puissant lui aussi. Des étincelles de l'acier rencontrant sa matière jumelle se fit sentir. Puis d'autres coups revinrent d'un coup, faisant bouger les bras de Rhei vers son corps, puis vers l'avant, fatigant rapidement ses bras, la forçant à chercher quelque chose le plus rapidement possible. Se relevant d'un coup, déplaçant son corps vers la diagonale pendant que le Masque relevait sa jambe, la Chasseuse de primes, n'utilisant que ses réflexes et pas vraiment son cerveau, s'aggripa à la jambe de l'homme, qui redescendait à nouveau à une vitesse fulgurante. Les côtes se mirent à la brûler, car l'acier vint lui esquinter à gauche de son torse, mais elle ne se laissa pas faire et lui planta ses dents dans son costume, sans la moindre hésitation. Elle aurait pu sortir son arme à feu et l'abîmer, mais cela risquait de réduire les joies d'un combat au corps à corps. Ainsi, son revolver allait rester dans son ceinturon jusqu'à la fin de ce combat. Parce qu'après tout, il n'y avait aucune raison à ce qu'une personne aussi forte et aussi talentueuse que celle qui aimait commencer les combats de taverne pour péter la gueule de tout le monde. Surtout lorsque les poings pouvaient parler. Pendant qu'elle mordait, plusieurs coups de poings d'acier volaient sur les côtes tant que le Masque du Pingouin de se débarrassait pas de celle qui faisait maintenant penser à une furie qui mordait et griffait ses adversaires.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Dim 2 Avr 2017 - 6:13

Bon. Soyons honnêtes. Bien qu'il aimerait que ce ne fusse pas le cas. Ce n'était pas la première fois que quelqu'un mordait Leeroy dans la face externe de la cuisse. Sur le vaste externe pour être précis.
En effets, bien qu'il ne soit pas encore reconnus pour ses efforts, la carrière de justicier de Leeroy D. Pingouin avait commencé très tôt dans sa vie, il avait donc, au cours de celle-ci, naturellement, subit un grand nombre de blessures diverses et variés chacune provenant de sources différentes que ce soit des êtres humains, armés ou pas, ou encore du mobilier de luxe ou pas. Enfin ces coups singulier dans leur objectif à éclater le jeune homme de North Blue mais souvent différents dans leur application. Et donc, aussi naturellement que le musicien qui retrouve des accords les enchaînement et leurs conséquences finissent par se ressembler. Et à ce jour, une morsure, fais aussi mal que la première fois.
En réalité un peu moins, la première fois, le Masque du Pingouin ne portait pas son costume tendance et protecteur. La première fois qu'un bandit l'avait mordu à la cuisse, Leeroy D. Pingouin était en short et s'était retrouvé malencontreusement dans une taverne alors que deux équipages pirates contestaient l'issue d'une partie de poker de leur capitaine. Entre les deux, une douzaine d'as se baladaient dans chacune de leur manche...de quoi filer du grain à moudre pour leur camarades.
Bref ce jour là, Leeroy se fit mordre à la cuisse pour la première fois. Après quoi on lui explosa pas moins de deux tabouret sur le crâne, il perdit conscience après qu'une banquette de l'étage supérieur lui arrive sur la tronche.
Mais revenons en à nos moutons de tanuki. Ici le Masque du Pingouin, hurla de douleur, sa préparation mentale de super-héros, amis du peuple de tout âge lui permit d'éviter d’enchaîner une suite de jurons dignes des loups de mers les plus vieux et rabougris de North Blue.

« Gwaaaaaaaargh ! Waghnnnnnnnn ! »

Cri de douleur du héro alors qu'il se laissait tomber sur le visage de Rhei. Un bon coup sur le nez pour commencer à la faire lâcher prise. Il stoppa les coups vers se côtes du bras droit tandis que le gauche ramassa une poignée de sable qu'il jeta dans les yeux de son adversaire. Une tactique qu'on pourrait considérer un poil lâche, mais la justice, par défaut se doit de triompher par tous les moyens possible et de par sa radieuse brillance morale, peut rendre n'importe quelle action héroïque pour peu qu'elle serve à la victoire contre les forces du mal !

Bien sur, il ne comptait pas que sur le poid d'une tartine en grain de sable pour relâcher l'emprise de la furie. Non, il s'agissait simplement d'une mesure standard, classique, indémodable même pour que le bourre pif qui suivis lui, entre les deux yeux avec tout la hargne du super-héro blessé, lui, sonne suffisamment la brunette pour la suite des événements.
Le Masque du Pingouin se servit de l'impulsion du coup, nonobstant du point d'impact, fusse t il le visage de Rhei ou le sol en dessous, pour se propulser debout avant que la chasseuse de prime sottement déguisée par les circonstances de l'univers en vil et veule pirate puisse en faire de même.
En effets, dans la suite des événements, qui enchaînement bigrement rapidement, comme on s'y attendait pour ce genre de rencontre pugilistique primal du Masque du Pingouin et de la manchote, le super-héro effectua un saut court, en vrillant d'un tour sur lui même.
Il s’apprêtait à mettre un sérieux coup de pied vissé en balayage sur la joue de Rhei D. Heimfire dont il ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom, par contre celui de l'attaque qu'il préparait, ça il le connaissait parfaitement !

« La vrille de la bravoure  ! »

Il aurait bien placé un « triomphe-du-mal » en plus mais il manquait de temps pour ça, et hurler le nom d'une attaque après que celle ci soit terminée franchement, c'est trop ringard. Avec ce coup ci qui suivait un bon gong sur la caboche de Rhei, le Masque du Pingouin avait toute confiance en lui pour en finir avec cette flibustière aussi robuste qu'inconnue.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Dim 2 Avr 2017 - 16:36

Mordant du mieux qu'elle le pouvait pendant qu'elle faisait en sorte de donner des coups de poings pour lesquels son adversaire du employer les grands moyens afin de ne pas se laisser avoir, Rhei se retrouvait avec maintenant un bras bloqué, et forçait donc encore plus avec sa mâchoire sur le tissu recouvrant la chaire de ce présumé Pirate, qui n'en était pas un. La jeune fille entendit l'autre meugler et sentit d'un coup son corps basculer sur le côté, suivant le mouvement de la tête. L'homme ne venait pas simplement de se laisser tomber, il avait aussi forcé le pas pour faire en sorte que les appuis de la demoiselle, instables, ne puisse pas suffire afin de la maintenir en position. Percutant le sol, et forcée à lâcher cette jambe afin d'éviter sa mâchoire d'être disloquée, la chasseuse de prime n'eut même pas le temps de se relever qu'une gerbe de sable lui vint dans les yeux, et lorsqu'elle ferma les yeux, le mal était déjà fait et elle s'était faite doubler sur ce plan, car le même élément sortit de sa main pour se retrouver par terre. Se relevant vivement, l'action ne se termina pas là par quelque chose de gentil et de fair play ! NON ! Le vil et cruel Masque du Pingouin ! Le mécréant qui montrait ici les caractéristiques mêmes d'un pirate, ne laissa même pas le temps à la pauvre demoiselle de terminer son hurlement de douleur ! Qui eut comme effet un :

« AaaaaahBwarf ! »

Comme si deux phrases dans son cerveaux s'étaient entrechoquées, et que cela se propageait même jusqu'à l'oral. Sonnée, la pistolero ne perdit pas son sang-froid pour autant, et énervée, sortit immédiatement son arme à feu, car elle savait où celle-ci se situait même en étant aveuglée, et tenta de se nettoyer les pupilles rougies par l'irritation pendant qu'elle ouvrait les yeux pour voir un homme prendre son envol pour donner un coup des plus impressionnant. Incapable de bouger les jambes, le corps encore trop engourdi par les coups précédents, la jeune fille visa, les yeux en larmes et en sable, l'homme qui un poil au-dessus d'elle. En terme de position, et elle tira en visant l'intérieur de la jambe de son adversaire, pendant que le pied tournoyant de l'homme vint toucher la jeune femme à... la main métallique qui cherchait à écarter la trajectoire de l'attaque de sa joue. La prothèse réussit tant bien que mal à saisir la cheville de Leeroy, mais pas forcément à en réduire la puissance. Tombant brutalement, Rhei sentit ses cartilages du visage résister, et tout son corps se faire pousser vers l'arrière, mais elle entraîna dans son élan un Masque du Pingouin, s’agrippant à lui comme la tête d'une tique s'accrocherait à sa proie, proie qui ne devait pas s'attendre à ce genre de contre-attaque, ni même le pistolet, qui vola au loin, perdu et abandonné sur le champ de bataille..

« PREEEEENDS ÇA ! »

Le bras tendu vers l'avant, et le corps volant, la Chasseuse de primes utilisa la vitesse de poussée pour saisir la même jambe de l'homme avec sa deuxième main, et en jetant ses deux bras vers l'arrière en passant ceux-ci au-dessus de sa tête, permettre à son adversaire de tomber la tête la première, mais surtout faire office de matelas d'atterrissage pour celle qui estimait avoir assez pris de coups jusque là. Les deux corps tombèrent, Rhei réalisa un roulade arrière qui la fit se remettre debout, mais elle dû réaliser quelques pas pour reprendre son équilibre. Plutôt que de continuer le combat, elle eut comme un moment de vide, avant de se plier en deux en se tenant la joue d'une main, se frottant les yeux de l'autre.

« Ç'FAIT MAAAAAAAAAAAL ! »

Les rumeurs disent qu'un enfant de l'île, dont le père était parti depuis longtemps avait trouvé les paroles en entendant les échos de cet hurlement inspiré. Mais, les jambes fléchies, la joue gonflée comme un ballon et commençant à violacer, Rhei n'était pas fière de ce qu'il venait de se passer, et surtout, elle avait encore les yeux qui la brûlaient ! Pendant un moment, elle vit flou, et n'arrivait pas à comprendre ce qu'il venait de se passer. Pour une première sortie sur une première île, l'accueil était quand même rigoureux, et elle n'avait pas l'habitude de cela, ou plutôt, elle choisissait des cibles plus simples à capturer, normalement.

« T'MONTRES BIEN A QUEL POINT LES GENS D'TON ESPECE SONT FOURBES ET MAUVAIS (elle avait aussi l'intention de jeter du sable dans les yeux de Leeroy) ! MAIS T'CACHES EN PLUS TON VISAGE POUR COUVRIR TES CRIMES ! J'M'EN VA T'REFAIRE LA GUEULE ! »

Et elle attaqua après cette dernière expression qui n'existait pas ou qui pouvait être mal traduite par « Je te reboude ! ». Il n'y avait là pas vraiment une tactique de combat réelle. Le but était simplement de bourré l'adversaire de coups dans le visage, histoire que même une fois démasqué, plus personne ne puisse le reconnaître, même pas son avis de recherche. La brutalité pure et dure d'une chasseuse de primes qui perdait les pédales parce qu'il n'y avait aucun honneur de combat chez cet homme. Sa vue était revenue, même si ses yeux la brûlaient encore énormément, mais elle allait faire avec.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Jeu 6 Avr 2017 - 21:56

Le coup des pied du Masque du Pingouin fit plus ou moins mouche, il n'empeche qu'entre le moment où le coup s'arma et où celui-ci partit, le super-héro lui même reçut un sacré impact sur la cuisse. Une trentaine de centimètre près et le combat aurait put se terminer. Car malgré une bonne protection, un impacte de balle tirée par un revolver, quasiment à bout portant, sans avoir put traverser la plaque de protection, laissa un sacré hématome derrière ainsi qu'une brûlure superficielle. Supportable sur la cuisse...sur le service trois pièces...beaucoup moins.
Après ça, par une suite de geste pas super cordonnée la cowgirl réussit à planter le super-héro dans le sol. Bec enfoncé, légèrement sonné. La cuisse qui stoppa la bastos engourdie, ce qui annonçait un cocktail de douleur sérieux dans un avenir si proche que le héros pouvait sentir son souffle glacial dans sa nuque. Leeroy se releva.

«Criminelle, si tu avais consacrée le quart de la moitié de ta hargne à contribuer à la société tu n'aurais pas à craindre le courroux du Masque du Pingouin ce jour ! »

Le parangon de vertu D. Pingouin essaya de charger lui aussi vers Rhei, mais à peine un pas plus loin il s'affaissa. Les multiples coups aux côtes ainsi que le tir à la cuisse se faisaient sentir. La volonté, comme toujours, ne manquait pas, mais comme pour certain vendeurs, il existe des blessures avec lesquelles on ne négocie pas. Toutefois, loin de signifier la fin du héros le plus gallinacé des mers du nord, coupé court dans son élan, Leeroy n'eut de choix que de commencer à réfléchir...analyser le plus rapidement possible sa situation. Avec une partie de sa ceinture abdominale qui dit merde à la place de se contracter et la cuisse gauche qui suit dans cette mutinerie abominable le Masque du Pingouin ne pouvait suivre le défi de Rhei d’enchaîner bourre-pif sur beignes jusqu'à ce que l'un des deux tombe. Dommage car il était persuadé de l'emporter dans ce cas de figure. Pas qu'il ai eu démonstration d'une force infiniment supérieur à celle de la cow-girl. Simplement, lors de compétition d'endurance mettant en premier plan la capacité à se relever impacte après impacte, généralement si un des deux compétiteur porte une ARMURE il aura vachement plus de chances de se retrouver dernier debout.
Mais avec une hanche dans le même état que celle d'un octogénaire. Leeroy dut réagir différemment (également différemment d'un octogénaire qui aurait plutôt tendance à justifier la croissance du marché des couches senior si une donzelle comme Rhei le chargeait, où des pilules bleue selon le scénario...).
Leeroy concentra toute son attention sur le poing métallique de la pirate-chasseuse. Il se mangea dont un direct du poing fait de chair et d'os. Il ne quitta cependant pas la prothèse des yeux. Il misait sur ce coup bien plus lourd. Forcement plus télégraphié et surtout plus à même de déséquilibré la cowgirl déjà penché en avant.
Il esquiva donc ce redoutable coup métallique sur le coté, in-extremis, en se relevant complètement de son pied d'appuis valide, calant ainsi un coup de Masque du Masque du Pingouin dans le visage de Rhei.
Il joua sur le déséquilibre et peut être l'étourdissement momentané de la brune. Le chasseur de prime tenta de la l’entraîner dans le sens de son mouvement pour la faire chuter au sol. Bloquer la prothèse en posant le pied dessus. L'autre bras en le saisissant au dessus du coude. Ce qui laissait au super-héros, des petits comme des grands, une main gantée de libre pour maraver Rhei à répétition. Pour un spectateur ça pouvait ressembler à un fétiche dur à avouer de voir un type en armure revêtement cuir tabasser une donzelle au sol, mais pour Leeroy D. Pingouin il ne s'agissait ni plus ni moins, en tout cas il l’espérerait, du triomphe de la justice contre l’infamie ! Ne laissant à la vil et veule pirate que rage et désespoir.

« Pillonage du bon du bien ! »

Bon en soit le nom n'était pas forcement bien trouvé, mais Leeroy se disait avoir plutôt bien capturé l'esprit de la situation avec. Il préparait à enchaîner sur le rythme de deux direct pour un crochet suivis de la variance direct-crochet-direct. Et répéter cela ad-nauseam jusqu'à incapacité à continuer toute activité pugilistique pour la chasseuse de prime ayant perdu son chapeau.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Sam 8 Avr 2017 - 16:21

Les coups de Rhei passaient tranquillement pour le moment, et ce Masque du Pingouin ne semblait pas réellement réagir, comme s'il avait prévu quelque chose, mais qu'il attendait le bon moment pour le réaliser un coup ! Et ça, elle aurait dû le prévoir ! Cependant la jeune fille n'était plus vraiment lucide, et après un nouveau coup, celui qui arriva, du bras métallique de la demoiselle, fut complètement évité, et la contre-attaque fusa d'un coup de bec en plein visage, ce qui eut pour effet de faire partir la tête de la jeune fille en arrière, qui se demanda ce qu'il venait de se passer, et tenta de se rattraper en réalisant un, puis deux pas vers l'arrière, fais fut accompagnée au sol par celui qui venait de la blesser. Sonnée, et surtout occupée par cette terrible douleur qui avait failli lui pourrir l'oeil, elle ne tenta même pas de se défendre ou même de tenter quoi que ce soit et atterrit lourdement sur le sol, se retrouvant bien rapidement bloquée par l'homme qui la maintenait au sol, et la frappa une fois en plein visage. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, parce que là, ça risquait de puer la défaite, et un type qui se cachait risquait de vouloir l'éliminer pour de bon afin que personne ne connaisse sa véritable identité !

Silencieuse à part des « BWARF ! » de douleur, la cowgirl se prit un nouveau coup de poing pendant qu'elle luttait de ses bras pour tenter de se libérer, mais ceci ne fonctionna pas... Elle eut une idée, et attendit que le troisième coup ne parte pour mettre son plan à exécution. Non prise au niveau du bassin, la demoiselle plia subitement ses jambes, utilisant les forces possibles du haut du corps pour lever ses hanches et se permettre, en même temps que de donner un double coup de genou dans le dos de Leeroy, de le pousser dans le but unique de lui faire perdre ses appuis, et ce fut ce qu'il se passa. Le jeune homme, surpris sûrement et pas très en équilibre, se retrouva au sol, les fesses à l'air pendant que Rhei, libre de ses mouvements, les yeux toujours rouges et larmoyant, et avec une entrejambe juste sous son nez. Alors elle n'hésita pas et frappa de son poing humain. Ce côté qui lui fit se dire que ça pouvait faire quand même un peu douloureux était maintenant parti en vacances, et elle n'avait pas encore capté qu'il y avait sur cet individu quelques protections dignes de ce nom. Sentant la coque de protection, la jeune fille continua son attaque inspirée par la panique, et sentit que quelque chose n'allait pas. Pourtant elle continua et frappa à grande force la protection de parties génitales de Monsieur, bougeant simplement son bassin, mais ne le virant pas de l'endroit où il se trouvait. C'est là que la panique d'un combat était vraiment une partie intéressante de ce dernier : rapidement, la chasseuse de primes se redressa d'un avant de percuter les cuisses de l'homme, l'entrejambe étant trop refermée pour ça. La cowgirl avait donc la tête au mauvais endroit lors d'un combat !

Mais Rhei n'avait pas dit son dernier mot dans cette panique ! Et profitant de ce moment de son avantage de position, et de sa force décuplée par la gêne et l'adrénaline, elle frappa de son poing d'acier son adversaire, juste au-dessus de la ceinture. Cette fois, la chasseuse de primes n'hésita pas à forcer pour faire basculer le corps du Masque du Pingouin sur le côté et l'accompagner sur le sol. N'ayant plus assez de force pour se redresser rapidement, elle ne tenta même pas de bloquer le moindre bras, pour donner double-ration le plus rapidement possible, commença par un coup au niveau de la mâchoire, pour bien sonner le « Criminel » tout en commençant à hurler sa manière de voir les choses, comme :

« J'NE...  SUIS PAS SORTIE D'CHEZ MOI... POUR PERDRE AU PREMIER CRIMINEL V'NU ! »

Et aussi des insultes à l'égard de tout et de rien, mais surtout de rien. Mais avec ce qu'il se passait, il n'était même pas sûr que Leeroy, l'homme au cœur tendre derrière son masque, ne capte grand chose pour le moment au niveau auditif.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Lun 10 Avr 2017 - 19:59

Leeroy se retrouva donc le bec planté dans le sole et les fesses au dessus du crâne, pas la pose la plus digne pour un super héro gallinacé. Après quoi il se prit un sérieux coup dans les parties.
Bon. En soit, ce n'est pas non plus la première fois qu'il s'en prends une dans les guibolles, d'ailleurs c'est bien pour ça que Leeroy D. Pingouin, au moment de conceptualiser son costume n'oublia pas d'y intégrer une coque de protection. Mais même avec le coup restait surprenant ET douloureux. Cela força d'ailleurs le réflexe de vite fermer les cuisses. Apparemment pas assez brutalement pour sonner Rhei qui revint à la charge. Toute furibonde. Elle souleva le super-héros d'un coup de poing dans les cotes, lui cassant son souffle en plus d'aggraver sa blessure aux abdominaux.

Après quoi la chasseuse de prime cosplayant une criminelle se lança dans une diatribe pas simple à comprendre. Surtout pour quelqu'un de « spécial » comme Leeroy. Elle montrait en tout cas un langage fleuris digne des marins les plus vétéran de ces mers. Plus convainquant que sa prose en tout cas, les coups qu'elle commençait à assener au méga-héros du nord.
Leeroy se défendait du mieux qu'il pouvait en essayant de reprendre son souffle. Se concentrant surtout pour eviter d'être mis K.O. Par ce lourd bras prothèse qui lui causait tant de soucis. Il n'empeche que s'il était un mécha avec un tout petit pilote dans le crâne, le cockpit flasherait de rouge tandis qu'une voix désincarnée d'IA hurlerait « Attention attention dégâts critiques ! Attention attentions ! ».
Usant ses faibles faculté mentale à leur maximum, Leeroy put décaler un peu son visage pour eviter de se faire toucher par un dernier coup de bras métallique.

Ce dernier coup esquivé, accrocha en plein dans le bec du masque du Masque du Pingouin, arracha le masque du Masque du Pingouin, aussi Rhei se trouvait alors face au Masque du Pingouin démasqué. Bat les masques sans l'avoir battu pour autant bien que le masque en question se retrouve à présent plus bas par rapport à sa position vis à vis du corps du Masque du Pingouin.
Rhei se trouvait donc nez à nez, les yeux dans les yeux directement, pour la première fois avec Leeroy D. Pingouin. Elle pouvait voir l'expression de sa détermination dans ses yeux bleu, ou plutôt son œil bleu, l'autre restait fermé après le premier coup sur l'arcade qui lui vaudrait très certainement une coloration beurre noir le lendemain.
Le jeune homme de North blue, suivant l'adage du nord qui se rappelle, se souvenait des pépites de sagesses de son mentor vis à vis de la lutte et du combat extrêmement rapproché. A vrai dire, c'était plutôt Rhei qui les lui avait rappelé par son coup bas dans les parties. A savoir qu'effectivement tous les coups sont permis, plus que ça, il faut savoir abuser des coups les plus vicieux. Dans les mots immortels de Miles Ithère : « Cogne sale, gamin, cogne sale et arrange toi pour que ça puisse pas se soigner correctement. »

Le super-héros riposta. Il forma un poing laissant ressortir une phalange du majeur et frappa Rhei en visant la gorge. Il réarma le bras et en fit de même en visant le plexus, histoire d'essayer de l’empêcher de récupérer son souffle pendant un moment. Le temps de se relever pour tenter d'achever la criminelle d'un coup de pied ascendant au menton.

« La fusée du pingouin ! »

Le coup toutefois, en demanda bien trop à la ceinture abdominale et à la cuisse blessée du super-héros démasqué. Il n'était pas debout depuis cinq secondes qu'il retomba au sol, une grimace de douleur au visage. S'il n'avait pas mis la brunette K.O. Elle n'aurait aucun mal à vaincre Leeroy qui ne serait pas en mesure de riposter pour le moment. Il soufflait à travers ses dents en se tenant les cotes. Les jambes légèrement replié avec la cuisse droite prise de crampes nerveuses. Comme quoi, on peut prendre l'habitude de recevoir des beignes et porter un paquet de protection, il est compliqué de s'immuniser contre sa propre connerie.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Sam 15 Avr 2017 - 3:45

Alors qu'elle voyait le masque se briser, et son coup rater légèrement, Rhei ne réfléchissait plus réellement, et le fait de le démasquer la réveilla soudainement, lui rappelant qu'elle voulait voir son visage avant même de la capturer, persuadée qu'il s'agissait là d'un Criminel qui l'avait sauvagement attaquée. Et il était connu qu'un homme masqué ne retirait son masque qu'en cachette ! Il était donc inutile de lui demander de l'enlever, parce que s'il veut se cacher, ce n'est pas la bonne chose à faire que de l'enlever devant n'importe qui. Mais elle se souvint de très peu de chose parce que quelque chose venait de lui percuter la gorge, et il était pas vraiment gentil. De surprise, la douleur et le coupage de souffle lui donnèrent le réflexe de s'écarter, et donc de se lever. Les jambes vacillantes, elle n'était pas sûre de pouvoir se redresser tranquillement lorsqu'un second coup, cette fois-ci au plexus, lui donnant encore plus cette impression de souffle coupée. Ouvrant la bouche sans pouvoir dire un mot, la jeune fille émit un son rauque et peu humain lorsqu'elle voulut prendre de quoi respirer, mais rien ne vint.

« ... »

Telle un dresseur d'un Mont qui serait d'Argents, et sur le coup de la survie, la Chasseuse de Primes tenta de se relever, voyant que son adversaire, qui avait du mal aussi, le faisait plus rapidement qu'elle... Et ce n'était vraiment pas le moment de perdre ! En position dominante par rapport à la demoiselle, il n'attendit pas avant de frapper une nouvelle fois du pied. Un coup qui aurait pu la mettre K.O. S'il avait touché au niveau de la gorge. Un coup qui, puissant, ne demandait que la victoire. Rhei, elle, dans un dernier élan, compris qu'il ne servait à rien de reculer, et pivota, provoquant alors sa chute vers l'arrière. Malheureusement, trop peu lucide, elle ne remarqua que trop tard qu'il s'agissait là de son bras humain qu'elle venait de mettre en sacrifice. La Chasseuse de Primes fut soudainement frappée sous l'aine, le coup lui disloquant subitement l'épaule, pour un coup auquel elle aurait put perdre plusieurs dents du coup. Mais, le visage rouge de douleur et dans l'incapacité de crier, ni même de rouler, elle resta éveillée, consciente de ce qu'il venait de se passer, sa grimace de douleur la cloua au sol quelques secondes, le temps de reprendre ses esprits. Après cela, la première chose qu'elle réalisa fut de saisir son bras disloqué, Un peu sonnée, elle mit du temps avant de réaliser qu'elle pouvait le remettre en place, mais ne savait pas si elle pouvait le faire... Alors elle tenta une première fois, avec peu de convictions. Sa gorge et son sternum lui faisaient encore mal et la gênaient dans ses tentative de respiration normale, sans toutefois entraver ses mouvements.

« Grmpf... »

A côté, le masqué démasqué du Pingouin ne semblait pas forcément réaliser d'autre action, et Rhei se mettait de plus en plus en colère. Fatiguée autant physiquement que mentalement, elle venait de louper sa tentative, et s'énerva pour retenter une nouvelle fois, bloquée encore par le sol parce qu'elle n'essayait pas de relever un peu le haut de son corps en s'aidant de son dos. Il y eut alors quelques moments de bruits étranges venant de celle qui tentait de ne plus avoir mal, et la plus grosse douleur apparut lorsqu'elle entendit le « clac » indiquant qu'elle avait réussi. Cette douleur, qui pourtant était anticipée, fut trop forte pour l'organisme de la Pistolero, qui se mit au repos, avec la conscience de la demoiselle aussi. Si elle s'était relevée pour arrêter Leeroy, elle aurait été victorieuse... Mais la vie est parfois injuste, surtout avec les personnes qui ne réfléchissent que trop peu aux conséquences de leurs actes. Mais sur l'île du calme et des prés, il y avait aussi des moutons qui s'étaient rapprochés. L'un avec comme idée de mordiller l'herbe encore verte, l'autre était plus intriqué par les vêtements, surtout par les débris de masque, les chapeaux, capes et foulards.

Laissant l'opportunité exceptionnelle à l'autre narrateur d'expliquer ce qu'il se passa entre temps, Rhei se réveilla avec des courbatures un peu partout, et un sacré mal de crâne... Mais quelque chose était sûr et certain... C'est avec les pieds et les mains attachées qu'elle se retrouvait là... Et pas sur son lieu de combat... Elle n'était pas morte ? On voulait la torturer pour qu'elle soutire des informations sur sa famille ? Sur de potentiels employeurs ! Rhei travaille toujours en solo ! Mais les Criminels sont cons ! Ils allaient tenté de lui faire dire n'importe quoi, même s'il s'agissait d'un mensonge ! Mais la première chose que la chasseuse de primes réalisa, fut de faire croire qu'elle était encore inconsciente, et feinta de nouveau la personne inconsciente.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Mar 18 Avr 2017 - 17:17

Leeroy gisait étendu au sol. Il se tenait les côtes de douleur. Son œil gauche pris de tics nerveux alors que sa respiration irrégulière articulait différentes notes en passant au travers de ses dents. Il essayait d'articuler diverses devise de super-héros capés mais ne put sortir qu'une série de grognements incompréhensibles. Il rampait lentement vers Rhei qui s'était écroulée. A coté de Leeroy, un mouton, intrigué par ces curieux énergumènes, marchait lentement, au rythme de l'avancée du super-héros, comme pour se moquer de lui. Le capriné d'ailleurs répondait aux grognements du chasseur de primes gallinacé par des bellement intempestif.
Une paire de minutes plus tard, le plus costumé des chasseurs de primes put constater l'inconscience de la cow-girl. Il pris une grande inspiration et se releva en vacillant. Il retint un hurlement de douleur puis une larme unique coula de son œil gauche, enflé.
Bon, il avait posé son sac une centaine de mètre plus loin, où plutôt il l'avait laissé tombé lorsqu'il aperçut Rhei descendre du navire pirate vide.
Pas à pas il retourna le chercher. Dedans se trouvait de la corde pour s'occuper des hors-la-loi et surtout, le plus important, sans doute sa première priorité maintenant qu'il y pensait...un masque de rechange. En effets, un masque du pingouin démasqué est une hérésie !

Il revint ainsi masqué, et équipé. Quelques minutes plus tard, la cow-girl était attachée comme un veau attrapé au lasso, une dose d'ironie dans l'efficacité. Les mains lié, les chevilles de même et les deux nœuds rattaché entre eux. Le sac en bandouillère sur son épaule coté blessé, et Rhei de l'autre. Le chasseur de prime avançait tant bien que mal jusqu'à la base marine de l'ile.
Il demanda le bureau d'accusé reception prisonnier-remise de primes. On l'envoya du coté du sergent Claude Brocol aussi appellé « le Glaude » par les locaux. Le Masque du Pingouin avait posé sa prisonnière sur la banquette à l'entrée de bureau, entra et après une rapide présentation à l'officier assez dubitatif quant au costume du chasseur de prime, se mit à détailler les événements tels qu'ils s'étaient produit précédemment.

«Huh. Du coup...vous connaissez pas son nom...mais c't'une pirate c'est ça qu'vous m'dites... C'est pas avec vot' licence d'chasseur d'primes qu'c'est à vous de decider ça hein...»

« Mais puisque je vous dis qu'elle descendait du navire de brigands amarré à pas trois kilomètres d'ici ! »

« 'tendez...un bateau avec un drapeau noir à trois bornes...oh le con ! Vous l'avez pas abîmé au moins ? »

« Euh...pas que je sache non. Enfin...pourquoi vous vous inquiétez d'un navire de...criminels ? »

« Vous savez, généralement dans une ile paisible, un bateau d'pirates y sont tous dedans, et s'ils l'sont pas, y a un d'la ruine autour. Mais c'est bien, vous au moins, vous avez pas oublié d'être con ce matin. A l'heure de la sieste. Avec vot' costume de tocard z'allez saccager l'attraction toute neuve du village quand y a personne dedans. Et l'aut' donzelle la même. Avec son bras tout chromé. Vous les étranger z'avez pas finis de venir foutre la merde oui ? J'vous collerait au trou si j'me retrouverait pas avec mon poid en paperasse. Alors vous allez libérer c'te pauv' fille. Mais tout de suite. Et si jamais vous recommencez à vous foutre sur la gueule, ou si y a un mot plus haut que l'autre, j'vous colle au trou jusqu'à c'qu'on vous oublie dedans. Et si j'dois revoir votre gueule sans que z'ameniez un type qu'à la sienne sur un avis de recherche. Je sais pas comment, mais vot' licence y passe. Du coup vous allez déguerpir de suite avant l'apéro. Pas qu'ça à foutre moi.  »

Avec son sens de réalité distordue, Leeroy ne l'entendit pas de cette oreille, littéralement. Le ton condescendant et les insultes de l'employé administratif du fameux fort tranquille de Tanuki, prirent une intonation bien plus truculente et emplie de la morale qu'on trouve dans un aparté de bande dessiné pour enfants. Les insultes remplacer par des blancs qui seraient suspicieux pour quiconque avec un QI à plus d'un chiffre. Et à voir le sourire niais sur le visage du super-héros, il y avait fort à parier ce qu'il entendait en plus des rires pré-enregistré.
Toutefois, même sans la menace, le cœur du message fut entendu, compris.
Leeroy s'en retourna donc, un couteau à la main, sous la supervisions de deux jeunes soldat, détacher Rhei, posée sur la banquette, appartement réveillée depuis un certain temps.

« Hyaaa ha ha ha ! Vous allez rire mademoiselle, tout ceci n'était qu'un hilarant quiproquo. »

Trois petits moments de découpe plus tard et voilà la cow-girl libre comme le jour de sa naissance ! Le super-héros également lui mis une carte en main. Avec un logo de pingouin, un numéro de denden et le texte « faveur du héros » imprimé dessus. En effets, malgré sa courte carrière, Leeroy était loin d'en être à sa première gaffe. Aussi il avait depuis un certain prévu des cartes de visite spéciale pour ceux ou celles envers qui il se sentait redevable (jamais coupable, un super-héros par définition est innocent.).

« Hyaaa hahaha ! Aouch.... »

Rire ainsi raviva la douleur de ses blessures aux côtes. Il s’apprêtait à expliquer qu'il était à présent endetté envers Rhei, et par la même occasion lui demander son nom. Mais il s'assit et se tint les côtes en soufflant. Sur le coup il valait mieux soulager sa douleur qu'un hypothétique fardeau moral.
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Mer 19 Avr 2017 - 23:28

Rhei ne comprenait pas réellement ce qu'il venait de se passer. Et comme pour l'indiquer, son visage était passé de détendu à remplis de traits de réflexion. Mais elle ne comprenait pas pour autant tout ce que l'un des deux avait dit en beuglant quelque part, mais dans un autre sens, elle se sentit immensément insultée parce qu'elle avait l'impression d'en prendre aussi pour son grade, alors que c'était elle qui s'était faite agresser en premier et n'avait fait que de se défendre contre quelqu'un qu'elle estimait être un Pirate ! Ouvrant discrètement les yeux pour voir de quoi il en retournait, elle les ouvrit en grand puis cligna des yeux très rapidement afin de montrer son incompréhension pour la scène suivante : alors que le type masqué démasqué était en train de s'approcher d'elle avec un couteau, sûrement pour la libérer, la jeune fille remarqua qu'elle était dans la Marine, et qu'elle allait en prendre pour son grade parce que si ce type l'avait amenée ici, c'était qu'il n'était peut-être pas si Pirate que ça, mais un Marine infiltré en mission qui avait attrapé la mauvaise personne au mauvais moment, et sur le moment elle venait de se payer un con comme adversaire... D'un côté, ça avait un air plutôt énervant, si bien que les excuses du types en furent afin de tenter de lui coller un pain dans la gueule. CEPENDANT ! La porte claqua, il s'agissait de la porte d'entrée, parce que ce n'était pas un Marine qui venait d'entrer, mais un mouton à l'air complètement idiot, accompagné de son berger et son confident. Ce dernier était d'une couleur rouge à en rendre les tomates mûres palotes à côté. Lorsqu'il vit le costume du Masque du Pingouin et le Chapeau inexplicablement retourné sur la tête de Rhei, il devint plutôt violacé, à croire qu'il pouvait changer de couleur à volonté !

« J'SUIS V'NU POUR M'PLAINDRE ! YZONT F'PEUR A MA P'TITE MARG'RITE CES P'TITS CONS A FAIRE LEUR MACHIN ! MOÉ J'SUIS HONNÊTE ! JAMAIS RIEN FAIT D'MAL SUR C'T'ÎLE ! MAIS C'TES CHTIOTS M'ONT TRAUMATISE MA MARG'RITE ! »

Pendant ce temps, Rhei, qui se croyait à moitié dans un rêve, comprit immédiatement qu'il s'agissait là de sa frustration d'avoir perdu, et qui voulait autant défoncer son adversaire vainqueur qu'elle-même à cause de son incompétence. Mais il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans ce rêve... Alors, c'est en réfléchissant qu'elle pensa la chose suivante à haute voix :

« C'est pas un nom de vache Marg... AÏE ! »

Premier coup de bâton de berger sur les hématomes. Maintenant, il suffit de compter le nombre de cris de douleurs pour déterminer le nom que l'homme d'une quarantaine d'années venait de donner.

« Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! »

Ça en faisait beaucoup, et à chaque fois, il faisait une pause pour voir si son coup avait vraiment fait mal, et s'il estimait que ce n'était pas le cas, il frappait encore plus fort, prouvant à Rhei que non, elle ne se trouvait pas dans un rêve et que malheureusement sa douleur faisait qu'elle se roulait maintenant par terre à cause de la douleur, et en avait complètement oublié sa rancoeur envers Leeroy, pendant que le vieux s'adressait maintenant au Marine qui était heureux de voir qu'il n'avait pas vraiment à s'énerver pour ce problème, parce que le fermier faisait un bon travail.

« QUE J'VOUS R'PRENNE PLUS A FAIRE LES VOYOUS IMPOLIS ! ET A ÊTRE... VIOLENTS SUR CETTE ÎLE ! ÇA CHOQUE NOS P'TITS COEURS ET CEUX D'NOS P'TITES BÊTES ! J'M'EN VA M'OCCUPER D'SOIGNER MARG'RITE ! »

Il frappa sûrement Leeroy au passage, mais Rhei attendit son départ pour se redresser tranquillement et se mettre à marmonner des choses qui ressemblaient à :

« T'façon c'pas ma faut si l'a foncé sur moi pour m'attaquer... Moi j'faisais qu'me défendre, l'a pas réfléchi ni même d'mandé quoi qu'ce soit et l'était masqué... Raison d'plus pour croire qu'c'était un Criminel parc'qu'il savaient qu'je les chassais. Si ça t'nait qu'à moi, j'aurai fini ça en due... Aïe. »

Elle ne termina pas sa phrase qu'un dernier coup de celui qui partit vint lui percuter le crâne et qu' un certain doute s'installa chez elle, comme si quelque chose venait soudainement de lui revenir en tête. Et en effet, elle revoyait son arme tomber au sol lorsqu'elle avait tenté de renverser le Masque du Pingouin dans les airs, et d'un coup, elle prit un air paniqué et se sentit sans la moindre douleur à chercher partout sur elle si elle n'avait pas récupéré cette dernière. Alors elle sortit en trombe, prenant de manière insistante le bras du jeune héros qui s'était trompé de cible. Elle rassura à la va-vite celui qui se sentit encore méfiant par rapport à cette situation.

« J'ai compris, plus d'soucis vous inquiétez pas... »

Rhei fit face à face avec Leeroy, au loin le fermier était en train de s'en aller, parlant avec son mouton qui avait le regard niais et stupide, comme tous les moutons selon la demoiselle. Il y avait quelque chose d'important qu'elle avait à lui dire, et ce n'était pas devant ce Marine qu'elle devait le faire, mais en tête à tête. Elle le saisit donc au col, rapprochant son visage du sien, de très près, mais avec un air trop colérique pour que cela fasse penser à une sorte de scénario amouresque.

« On va r'tourner illico presto sur la plage r'trouver mon flingue. Après ça t'me paies d'quoi décompresser d'cette journée d'merde ! Les pirates qu'je chassais sont plus là et t'm'as attaquée sans raison ! A cause d'ta connerie j'ai cru qu'j'avais attrapé un gros morceau ! Mais j'vais pas t'frapper, j'réserve ça aux tavernes et aux types qui la cherchent pour l'plaisir ! »

La prochaine fois qu'elle se retrouvait dans ce genre de situation, elle risquait d'y réfléchir à deux fois, et surtout de vérifier ses primes avant de demander une quelconque prime à la Marine. Mais cette situation, en plus de la douleur, ne lui plaisait pas vraiment pour le moment, surtout qu'on venait de l'engueuler et de la frapper pour quelque chose qu'elle n'avait fait qu'en situation de légitime défense, et elle n'en avait rien à foutre qu'il s'agisse là d'un simple malentendu. Alors maintenant, ils allaient retourner récupérer son gun, et repartir pour aller boire du whisky jusqu'à s'endormir à cause de l'alcool et du sommeil.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Leeroy D. Pingouin


Feuille de personnage
Dorikis: 1370
Popularité: 71
Intégrité: 23

Sam 22 Avr 2017 - 18:11

Le Masque du Pingouin ne manqua pas non plus de subir les foudre de Jean-Marie l’agriculteur. Voyant le super-héros gallinacé tout aussi coupable que son adversaire fermière. Pourtant le traumatisme de la brebis provenait d'une balle tirée uniquement par la fausse-criminelle chapeauté ! Qui juste après se plaignait d'ailleurs d'avoir paumé son arme. Hmmm un fil directeur bien compliqué à suivre pour Leeroy qui commençait à s’empêtrer dans tout ça, le duo de marine s’esclaffant à s'en éclater les cotes n'aidaient d'ailleurs en rien. Au moins son affreuse montée de douleur aux cotes s'était estompé pour le moment. Il n'aimait pas ça mais il se rappella d'aller voir un médecin une fois tout ceci terminé. Il faudrait qu'il se rhabille en Leeroy pour ça, ce qui serait assez coton à faire sans hurler à la mort. Sans compter qu'il devrait trouver une excuse. Quelque chose de l'ordre « un bélier m'a foncé dessus pendant que je cherchais à photographier des champignons avec un filtre noir et blanc » devrait suffire.

«Hmmmm...retrouver votre colt. C'est euh... » Leeroy en réalité aurait voulus trouver une excuse pour se défiler de cette corvée fastidieuse, mais il était prisonnier de sa parole et du coupon faveur D. Pingouin qu'il avait donné à la cow-girl. « Hmmm...retournons donc le chercher dans la clairière. »

Pour peu qu'un fermier, dans son droit et suivant le bon sens, ai ramassé l'arme pour éviter qu'un mouton ne marche dessus et qu'une bastos ne parte, ou pire, que des gamins la trouve et jouent avec, rendrait la récupération plus coton que la saison de la tonte sur cette ile.
Assez déçus de sa chasse infructueuse, Le Masque du Pingouin resta silencieux tout au long du trajet jusqu'au navire pirate, attraction qui, après l'heure de la sieste, avait reprise et on pouvait entendre quelques touristes et des enfants suivre la visite guidée.
Toutefois, un coup de feu retentit quelques centaines de mètres plus loin, derrière une colline. Ignorant ses blessures comme le ferait tout titan de la justice qui se respecte.
La scène sur laquelle lui et Rhei tombèrent était pour le moins incongrus. Cinq moutons dont la fourrure au niveau du front formait une coupe en banane menaçaient trois moutons qui gardaient les pattes en l'air car le chef des délinquants avait le revolver de la chasseuse dans sa gueule. Ses comparses semblaient bêler des insultes très laineuses. Reste à savoir ce qu'ils pouvaient tenter de racketter à d'autre moutons. De la laine ? Des cornes de bélier ? Du gazon assaisonné ?

Quoiqu'il en soit il n'eurent droit qu'à des bosses sur le crâne, cadeaux des chasseurs de primes qui récupèrent l'arme à feu sans coup férir. « Hyaaa hahaha ! Tout blanc que vous êtes, vous n'échapperez pas à la tonte des neiges ! » Bon c'était faible comme jeux de mot, mais pour un premier jet de débutant dans le métier de la justice costumée, Leeroy trouva qu'il ne s'en sortit pas trop mal.
Il laissa à la chasseuse chapeauté le temps d'exprimer sa joie et peut être aussi le temps d’appréhender les tenants et aboutissant du crime mouton sur mouton.
Après quoi il lui tendis quelques millier de berry comme elle les avait réclamé, de quoi se prendre une paire de verre et un plat chaud dans une taverne bas-moyen gamme. Avant de jeter un fumigène au sol et de disparaître d'ici que la fumée se dissipe.
Ou plutôt de trébucher et de dégringoler la colline. Le Masque du Pingouin se releva avec difficulté autant à bouger qu'à retenir ses larmes. Et s'enquit de la localisation du dispensaire le plus proche.

Tanuki, au final n'eut été qu'une monumentale perte de temps. La paix tranquille c'est bien, mais ça à tout de même l'effet secondaire vicieux de foutre ses gardiens au chômage !
http://www.onepiece-requiem.net/t18792-court-vers-l-aventure-au-galophttp://www.onepiece-requiem.net/t18822-le-masque-du-pingouin
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1