AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Pour une simple bourse de berrys [FB: Foa]

avatar
[disparu] Ryo Sadomaru

♦ Équipage : Nigarawai

Feuille de personnage
Dorikis: 882
Popularité: 19
Intégrité: -20

Lun 13 Juin 2011 - 9:10

Trois jours que je traînais ici, aucune taverne n'était dans le coin, c'était normal, j'avais accosté sur un cimetière d'épave grâce à un bateau pirate dans lequel j'avais dû m'infiltrer en douce. Je pensais au départ pouvoir pêcher de la poiscaille digne de ce nom ou encore spécial mais mangeable qui remplirait la liste de mon album et également mon gosier affamé, mais dans une mer aux côtes et aux littoraux grisâtre inconnus pour moi, les poissons que j'avais pêché était tous d'une couleur qui ne donnerait envie à personne. Nager était une idée absurde, tout pêcheur aurait compris ça au premier coup d'oeil. J' avais finalement abandonné mes recherches désespérées de poiscailles et m'enfonça dans l'île. Une multitude de navires, tous en plusieurs morceaux, se trouvait sur l'île et où souvent habitait des gens non accommodés s'étant installé pour vivre ici. Je m'étais demandé comment avait-il réussi à survivre autant de temps sur cette île en piteuse état. A mon avis, même s'était posé la question.

Je remarquais que beaucoup de bandits traînait ici, sûrement car aucun petit QG de la marine n'avait été construit, donc la surveillance n'était clairement pas assuré et les tentatives de vols et de rackettages étaient assez élevés rien qu'une journée. Heureusement, personne ne m'avait encore racketter pour le moment. Chaque jour, j'avais pu remarquer que les habitants fouillait désespérément les lieux, les combles et même le fond de la mer à la recherche de nourriture, de trésors inestimables mais peu d'entre eux revenait avec quelque chose d'incroyable. De toute façon, ils se les faisaient aussitôt voler par des bandits qui rodaient dans le coin. Moi-même m'était engagé dans ce travail mais je n'avait rien pu trouver, seulement du bois, des clous rouillés ou non, des caisses mais impossible de les utiliser à bon essien car je n'étais pas un charpentier et je ne comptais pas le devenir, et ce fut comme ça les trois premiers jours, des résultats décevants sur une île décevante avec de pauvres habitants. Même si je n'appréciais guère la marine, le mieux était quand même de construire un petit QG ici, la surveillance serait meilleur et les tentatives de vols et de viols diminuerait considérablement.

Je ne faisais que dormir dans des cartons, je m'en fichais mais je savais qu'il était mieux de dormir dans un hamac, la nuit était longue, les étoiles ne scintillaient pas autant qu'a Bliss mais c'était quand même agréable de les observer dans ce ciel nocturne. Je m'endormis sous ce ciel étoilé et me réveilla le lendemain vers dix heures et demi environ, tout le monde travaillait d'arrache pied pour trouver, leur sort était attaché aux débris qu'il trouverait sur l'île. Moi aussi, je commençai les fouilles su l'île et pas dans la mer, je craignais d'avoir une intoxication ou encore d'être ronger par une maladie incurable. trois heures de recherches sans succès, mon regard tomba sur un tout petit bosselé, il ressemblait drôlement à une bourse dans laquelle on rangeait quelques berrys. Ca faisait un bail que je n'avais pas gagné de fric, et la seule vue de cette bourse me fit courir vers elle à toute vitesse. Au moment où je posa ma main sur la bourse, une autre main se posa et une dispute éclata entre lui et moi afin de savoir qui prendrait l'argent:

Touche pas! C'est moi qui l'ai vu en premier donc elle doit être à moi et rien qu'a moi, compris ? Ne me cherche surtout pas car tu risque d'y passer. Lui dis-je avec aggressivité. J'étais prêt à sortir mes sabres cachés dans mon kimono noir pour une fois.


HRP: Je sais, c'est court
avatar
[mort] Foa Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: 391
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 16 Juin 2011 - 10:04

Foa venait d’arrivé dans le coin. Oui en effet, il était venu au cimetière d’épaves. Son patron, l’avait envoyé là, afin de pêcher quelques poissons qui apparemment sont un peu spéciaux. Une fois que le bateau que lui avait confié son patron toucha l’ile, Foa commença à enlever sa veste, prit une fourche puis plongea dans l’eau.
La mer avait une teinte étrange. Surement beaucoup de personnes n’auraient pas plongées, mais il fallait aller chercher ce poisson. Il aurait pu se servir d’une canne à pêche, mais Foa trouvait ses gens-là flemmards, rester sans bouger un bâton à la main jusqu’à ce qu’un poisson se décide de manger l’appât, était trop ennuyant pour le jeune Requiem.
Une fois sous l’eau, Foa vit quelque poisson. Tous avaient une couleur différente et étrange. Foa saisit son harpon, et le planta dans le corps d’un poisson. Il n’avait plus de souffle, alors il remonta à la surface puis posa le poisson dans un sac qu’il avait emmené, puis retourna dans l’eau.
Il fit cela durant une demi-heure environ. Lorsqu’il avait assez de poisson, il cacha sa barque derrière un rocher, puis décida de visiter un peu l’île avant de repartir. Il commença sa visite, en observant les restes des bateaux. Il vit que des gens habitait ici, comment survivait il sur une ile pareil, ou la nourriture était en manque, et ou la saleté dominait.


Foa ne chercha pas plus loin et continua sa route, soudain :

Il vit au loin deux hommes se disputer. Foa s’approcha, afin de voir ce qu’il se passait. Il vit que ces deux individus se chamaillaient à cause d’une bourse. Mais Foa décida de ne pas intervenir. Il alla pour se retourner puis il entendit :

Touche pas! C'est moi qui l'ai vu en premier donc elle doit être à moi et rien qu'à moi, compris ? Ne me cherche surtout pas car tu risques d'y passer.

Foa compris qu’aucun des deux ne lâcherai l’affaire, et que sa finirai mal. Soudain le jeune Requiem vit des hommes pas nets se rapprocher. Surement des bandits, qui allaient prendre la bourse. Foa recula et se cacha derrière un poteau.

Puis il attendit le bon moment pour intervenir…


HRPG : Désolé pour la taille.
Page 1 sur 1