AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Timing Incertain

avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 16 Mar 2017 - 9:42

- On est perdu ?
- Du tout.
- On est perdu.
- N'importe quoi. C'est qui l'navigateur sur c'rafiot ?!
- C'est toi.
- Bah alors. T'as pas confiance ?
- Sisi, c'est juste que t'as pas l'air confiant de la trajectoire prise.

Deux jours qu'on navigue depuis le départ de l'Île en fête et notre désertion à tous auprès des Red Spectres. J'espère juste que Shoma ne m'en voudra pas trop ... Quoique, l'un de ses "gamins" s'casse sans dire un mot avec l'un de "ses" navires, ça fait un peu tchip. Paye ton respect auprès du padre.

- J'ai juste réfléchis à un truc.
- Car il t'arrive de réfléchir ?
- Ta gueule.

Moustik me reste fidèle. Mais surtout, il reste fidèle à lui même. Toujours aussi méprisant. Quelle petite enflure quand même. Mais c'est très certainement pour ça qu'on l'aime. Même dans les pires moments, il m'a assisté, comprit et a toujours été là pour moi. Sûrement car entre Mantle, Jeska et lui, ça doit être la seule personne sans âme pour l'animer. Alors il est cool comme type.

- Kikai no Shima se trouve bien sur la quatrième voie, hum ?
- Yep.
- Pour atteindre une île souhaitée, il nous faut un eternal pose, hum ?
- Yep.
- Et pour changer de voie, il faut aussi un log pose pour continuer sur cette même voie, hein ?
- Tout à fait.
- Et, est-ce qu'on possède l'un ou l'autre ?
- Nope.
- Alors ... ?
- Alors on est pommé.
- Alors on est pommé.

Voilà l'histoire de notre vie.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 16 Mar 2017 - 11:21

Deux jours qu'on glande sur les eaux claires de la troisième voie. On se laisse porter par le vent, histoire de voir où il va nous mener. La tête dans les nuages, fixant le ciel azur au-dessus d'nos caboches, j'pourrais repenser aux Red, à Jeska, à tout ce qui a pu se passer ces derniers temps mais rien. Tout ça est dernier moi, c'est pas la vie que je veux. Avancer, c'est tout ce qui importe. Alors je sonde à mon avenir, à tout ce que je peux accomplir. Scrutant chaque visage de ces hommes qui festoient une chope de bière à la main, j'apprécie le moment présent. Eux qui ne demandent rien à personne, juste vivre leur vie comme ils le souhaitent et prendre part à la plus grande des aventures.

Mais je ne peux m'empêcher de penser au prochain objectif, qu'est de rejoindre la quatrième voie. Il m'est primordial de me procurer un log pose dédié à cette voie et en plus de ça, le mieux serait d'avoir en notre possession un eternal pose dédié à l'île de Kikai. S'arrêter sur une île de la troisième serait bien trop risqué étant donné que ce sera très certainement la prochaine étape des Red Spectre pour espérer atteindre le nouveau monde. Et puis même si je suis partis en avance, personne ne me dit s'ils sont derrière moi, à quelques noeuds d'ici les armes chargées ou encore actuellement, sur l'Île en Fête se concernant sur des débats pseudo-politique à deux balles.

Enfin bref. Je n'arrête pas d'analyser la situation dans tous les sens et très vite, je me remémore la bataille de Navarone. De ce qui se trouvait au sein de la forteresse et dans les cales des navires militaires. La Marine a la main mise sur le Monde. De ce fait, elle possède bon nombre d'objet et d'artéfact en tout genre pour faciliter la navigation sur les mers de notre bonne vieille terre. Et parmi tous ces bouibouis, se trouvent les fameux pose. Étant donné qu'ils sont fréquemment en patrouille sur les eaux limpides de Grand Line, nos chances de croiser des cuirassés ne sont pas si infime que ça.

Alors je croise les doigts, les orteils, je tourne sept fois à gauche puis cinq fois à droite, je récite une de ces bonnes vielles chansons païennes et j'implore le ciel.

Bordel à cul, que la chance soit avec nous !
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 16 Mar 2017 - 12:06

- CAPITAAAAAAIIIIIINE !

Les cris du pigeonnier pénètrent par le biais de la fenêtre au sein de ma cabine et m'émergent d'un sommeil bien mériter après tant de stress accumulés ces derniers temps. J'ouvre donc les yeux paisiblement, avec lenteur, comme si le temps ne me pressait pas. D'ailleurs, qu'est-ce qui pourrait bien me faire sortir de mon lit en ces temps où je ne ressens plus le besoin de faire les choses pour les autres ? Si j'veux, je peux rester encore dans mes beaux draps, à me la toucher sans que rien ni personne ne vienne empêcher mon bonheur. Mais l'homme souhaitant ma présence est assistée de Moustik, pénétrant au sein de mon cagibi personnel. La lumière, violente mais pure, éclaire sa présence et m'éblouie bigrement le faciès, m'obligeant à plisser les yeux devant toute son impolitesse déjà acquise.

À peine qu'il pose le pied sur ce sol m'étant privé, je le sonde avant qu'il ne puisse placer la moindre phrase. Maintenant qu'aucune personne ne m'est supérieur dans la hiérarchie, je vais montrer à tout ce beau monde qui est le mâle dominant désormais. Et puis si c'est pour me dire qu'il y a une île à quelques noeuds d'ici, je l'étripe.

- Qu'est-ce qu'il y a ? Terre en vue ? J'vous ai déjà dis que c'est pas ce qui nous intéressait ...
- C'est pas ça. Tu ferais mieux de venir voir ! Ça risque de t'intéresser !

Si jamais ce qu'il me montre est dénué de sens ou complètement inintéressant, je jure que je l'étripe. Ai-je une pleine confiance en lui ? Bien sûr que oui. Mais pas pour certaines choses. À force de le côtoyer, je commence à connaitre l'animal. Le genre de type à faire en sorte de te sortir de ta sieste quotidienne pour t'amener sur le pont pour te tendre une bouteille de rhum et un paquet d'clope. Il te tente et à la fin, tu te retrouves en position foetal dans les cales du navire complètement torché. Il sait tenter les gens mais surtout, il sait comment les faire céder. C'est un grand malin ...

Je le suis donc, traversant le pont du Rough Death, jusqu'à la tête de proue du navire. Constatant près de la moitié des matelots ivres morts sur le parquet du vaisseau, je songe cruellement à changer de métier. Comment font-ils pour tous être de tels cadavres à longueur de journée ? Peut-être que c'est comme les chiens, tel chien tel maître.

Mais je ne leur apporte qu'une attention très brève, mon sang ne pouvant attendre l'aperçu de cette soit-disant "surprise". Je fixe alors l'horizon et n'aperçois aucune trace de terre en vue ou quoi que ce soit d'autre. Moustik me tend alors la longue vue, m'ajuste la trajectoire et m'indique l'endroit à regarder.

- Tu les vois ?

Un navire marchand. En effet. Long et massif, ce dernier doit bien faire le double de notre navire. On se trimballerait donc en barque ? Fendant la surface de la mer en deux, sa coque semble impressionnante et faite pour traverser le monde sans interruption. L'homme ayant construit ce vaisseau doit être très fière de son travail ... Mais serait-il enchanté de savoir que son précieux chef-d'oeuvre a été détruit par de méchant pirate ? J'en sais rien et j'en ai rien à foutre à vrai dire ... Car comme toute bonne personne le sait, un pirate sans argent, c'est comme un loup sans dent; ce n'est pas très utile. Et depuis notre départ précipité de l'Île en Fête, on a laissé pas mal de nos vivres et autres armements sur place; alors refaire le stock d'or, de nourriture et d'armes serait le bienvenue.

La cible est donc toute trouvée. Moustik a de la chance, je ne m'énerverais pas aujourd'hui. Ce réveil forcé est finalement le bienvenu.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 18 Mar 2017 - 12:37

- TOUT LE MONDE À SON POOOOOOSTE !!! ALLER RÉVEILLEZ-VOUS BANDE DE POISSARDS !!!

Moustik est à la prise en main des hommes tandis que, je reste debout sur cette tête de proue aux allures d'un piaf géant fixant l'horizon et la cible se rapprochant de plus en plus. Un regard en arrière et j'ordonne au quartier maître de battre le gouvernail à tribord, afin que l'on se positionne à quarante-cinq degrés de notre victime. Et ce, pour deux choses. Afin de les prendre de court et de profiter de ce vent qui nous est favorable, puis, lorsque le bon moment pointera le bout de son nez, les arrosés par nos cracheurs de plombs afin qu'on ait la main mise sur eux.

L'objectif est tracé, le plan en marche. Manque plus qu'à patienter.

Mais la patience n'est pas une vertu chez tout le monde et moi le premier. Intérieurement, je boue, je pense à tout ce qui nous attend sur ce navire, ces richesses et sa cargaison. Mais tout ce travail, que je m'efforce de faire sur moi-même, un peu plus chaque jour commence à porter ses fruits. Alors, je me dois de rester calme et de ne pas céder à la folie qui m'habite, l'exemple ici c'est moi. Même si la plupart des hommes présents à mes côtés ne sont que des animaux assoiffés de pillages et de meurtres.

- CAPITAINE ! On attend vos ordres ! On fait feu ?!

Leur impatience reste exaspérante mais ils me reflètent mes jeunes années en pleine gueule. Putain, nostalgie, quand tu nous tiens.

- ATTENDEZ !

Le vent souffle de plus en plus fort en notre faveur. La grand voile est gonflée de toute part et la coque du Rough Death blâme la surface de la mer comme le professeur donnant une leçon à son élève. Ils ont beau posséder plusieurs mâts, rien n'est plus rapide que le guépard face à la tortue.

Tandis que les derniers hommes s'affairent à leur tâche respective, nous gagnons de précieux mètres. Les cordes frottent, les canons roulent dans les cales et les boulets de plomb se couchent au fond de leur chambre, se préparant à faire rugir les flammes du désespoir.

La tension reste palpable et un silence s'installe paisiblement, comme le calme avant la tempête.
Je ressens chacun des êtres présents à mes côtés pendus au bout de mes lèvres, n'attendant qu'une seule chose, mon accord pour faire jaillir l'enfer. Mais je reste impassible face à une attente interminable, fixant encore et toujours la cible de mes désirs.

Le temps file, la distance se fait de plus en plus court et lorsque l'on atteint le dernier kilomètre de distance ... les mèches s'embrasent avec passion et font se répandre le plomb.

- FEEEEEEUUUUUU À VOLOONNTÉÉÉÉÉÉ !!!

De toutes mes forces, ma voix perce le silence de même que les bouches de nos pièces de chasses ! Le sifflement des obus transperce le calme présent et vient faire s'affaler aux pieds des marchands, la peur qu'ils n'ont jamais connue.

Les batteries se rechargent tandis que la cible s'emporte de plus en plus vers l'horizon laissant peu à peu apparaitre derrière elle, la justice incarnée.

Grand par sa taille et imposant par sa silhouette, il fallait se douter qu'un tel navire ne pouvait traverser Grand Line sans être escorté. C'est alors qu'un cuirassé de la Marine fait son apparition, répondant à notre appel par une gueulante de plomb, déchirant la mer autour de nous.

Nous avons fait fuir la brebis pour nous faire punir par le bouc. Quelle miséricorde ... !

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 18 Mar 2017 - 22:41

- BORDEL ! MAIS TIREZ-LEUR DESSUS !

En l'espace d'une poignée de minute, le cuirassé aux couleurs des océans est entrain de nous mettre la déculottée de toute une vie. La bonne gifle méritée du pirate par son bon samaritain l'officier. La cible principale est en retrait, car nous restons tout de même sur le même espace de navigation. On se doit d'y rester pour ne pas perdre notre chance d'abordage après tout.

Explosant au contact de l'eau, les obus de l'ennemi font jaillir le flot sur l'ensemble du Rough Death déstabilisant bien de nos hommes présents sur le pont. Mais aucun d'entre eux ne lâche prise et chacun continu de se battre. Ils n'en ont pas le droit.

- Vous deux ! Démerdez-vous mais j'veux plus de flotte sur notre parquet ! Moustik, ils en sont où en bas ??!
- 30 secondes et on pourra faire feu de nouveau capitaine !
- J'vous en donne la moitié !

Et tandis que les canons se rechargent, je prends la moitié des hommes avec moi leur ordonnant de prendre les armes, prêt à aborder le navire ennemi. Mais ce dernier ne lâche pas l'affaire et continue malgré tout de nous canarder, pensant déstabiliser les hommes en actions dans nos cales. Mais il n'en est rien ! Ils ne nous atteindront jamais, nous changeons de trajectoire continuellement afin de pourchasser notre cible première.

Après, je dois dire que les navires de la Marine sont bien coriace et très difficile à semer. L'option la plus simple est bien évidemment de les neutraliser. Puis de toute façon, il est lui aussi devenu une cible principale. On sait que ce genre de navire possède une réserve de log pose en tout genre et la chance nous souris donc. Et si notre bonne étoile reste constante, on a encore l'espoir de voir nos voeux exaucés.

Il nous faut donc un plan d'attaque de toute urgence.

- Moustik ! Laisse-les finir de charger les bouches à plomb et occupes-toi de préparer la tête de proue !
- T'es sérieux là ?!
- QUE TOUT LE MONDE FOUTE SON MASQUE !

Si le Rough Death semblait d'un simple navire au premier abord, il n'en est rien des fonctionnalitées qui le composent. Et la tête de proue a beau-être magnifiquement sculptée avec précision, elle reste l'arme la plus destructrice de ce vaisseau. Et ça, nos chers compère risquent de le savoir très bientôt.

Le stratagème est donc lancé et pendant ce temps-là, quelques obus adverses viennent perforer l'une des toiles de nos mats. L'un vient même briser la coque supérieure du navire, emportant avec lui quelques-uns d'entre nous. Mais je ne laisserais aucun autre gars de chez nous subir le même sort. Notre effectif doit rester à son extremum ! Je dégaine alors Hyakujuunoou de son fourreau, préférant la souplesse de l'étui pour dévier certains des ballons d'acier tandis que le tranchant de sa lame vient anéantir leur présence dans le ciel.

Et au même moment, nos bouches à plomb font de nouveau jaillir les flammes, suivis d'obus plus perforant les uns que les autres. Malheureusement, le mouvement de notre navire fait défaut et je peux observer un échec cuisant de notre tentative. Seul un ou deux boulets finisse sur le pont supérieur ennemi mais rien de grand, pouvant inquiéter le supérieur contrôlant ce château flottant. Alors, je rétorque directement par le fer, scindant l'air en deux, pour faire pleuvoir sur eux, la force de mes convictions. La lame d'air que je viens de créer est puissante, rapide et destructrice et fonce droit vers ces enfoirés. Les vagues jaillissantes se font littéralement couper en deux, en surprenant alors plus d'un au passage. Mais l'attaque que je porte à l'adversaire de retrouve de moitié victorieuse en brisant le bois de leur mat.

Le vent ne leur ai plus d'aucune utilité, mais la chambre à combustion, leur procurant une avancée grâce à la vapeur, les aides à se mouvoir encore, mais avec moins de facilité. Malheureusement pour eux, on prend de la vitesse. Le vent est dense et difficile à maitriser, nos coques respectives se percutent et chez chacun des deux camps, nos hommes balancent leur greffier.

- PRÉPAREZ-VOUS À L'ABORDAGE !

Dans le brouhaha qui s'est créé soudainement, de valeureux soldats ennemis tentent de poser le pied sur notre bien le plus précieux, repousser brièvement par nos gars. On tente également de s'infiltrer sur leur rafiot, mais dans les mêmes circonstances, le même drame. Alors, je force le passage. Une nouvelle lame d'air, à bon portant cette fois-ci et voilà un bout de leur pont qui vole en éclat. La diversion est parfaite, le plan peut enfin entrer en action, nous sommes assez proches.

- MOUSTIK ! METS LES GAZ !

Armés de nos masques, rien ne peut nous arriver. Nous sommes invincibles. Le nuage de fumée léthargique entour alors nos navires respectifs et le vent aide à sa bonne diffusion. Peu à peu, les marins tombent un à un nous laissant désormais un avantage des plus précieux.

Et c'est dans ces moments-là que j'me sens plus pisser. J'suis plus fort bordel.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 19 Mar 2017 - 16:39

- Capitaine ! On en fait quoi d'celui-ci ?
- Ce que vous voulez.

Dis-je d'un ton calme, planant sur une sérénité déconcertante, tout en plaçant le bout de ma lame sur la colonne vertébrale d'un soldat étendu au sol à cause de notre attaque gazeuse. La friction de sa peau au contacte du fer fait jaillir un torrent de sang s'échappant de son dos et ses gémissements me font savourer comme il se doit ma victoire précocement acquise. Et dire que la Marine est réputée pour avoir tout un tas de stratagème pour nous arrêter, nous, pirate sanguinaire que nous sommes. Ce coup-là, ils ne l'ont pas vu venir et ces amateurs se retrouvent donc désormais, aux portes de la mort.

Un à un, j'admets un fort sentiment de plaisir quant à l'exécution de chacun d'entre eux. Le fait de faire ce qui me plait réellement et ce dont je suis le plus doué est extrêmement jouissif. Jamais je n'aurais cru ressentir de nouveau de genre de sensation. À croire que tout ce qui m'est arrivé jusqu'ici n'était qu'un affreux cauchemar, désormais, je peux enfin vivre à ma façon.

Et tandis que nous avançons prudemment dans les couloirs du vaisseau ennemi, la fumée se dissipe peu à peu, laissant mes hommes accéder de nouveau à l'air frais marin. Mais lorsque le danger n'est plus, lorsque le chat quitte la maison, les souris ressortent de leur tanière et commence à danser. Elles dansent, tout en se préparant minutieusement à leur revanche, car la patience dans l'inconfort est très souvent liée à une revanche qui en vaille la peine.

Faisant s'échapper un léger grincement, audible à l'homme le plus proche, une porte attire l'attention d'un poissard. Mais je doute très certainement, ayant l'oeil sur lui, que son intelligence face de sa curiosité une réussite. C'est-à-dire que le type en question a très souvent pour habitude d'attirer la merde sur lui. Et une fois n'est pas coutume.

Ce guignard fait tomber la foudre sur l'ensemble de l'équipage en ouvrant cette maudite porte. Derrière ? Se trouve la moitié restante de l'équipage ennemi, prêt à nous bondir dessus. Y'avait donc une salle pressurisée sur leur rafiot ? Bah bordel, j'aimerais pas connaitre le coût de c't'engin.

- MESSIEURS ! Tuez-les tous !

Un mur de soldat se dresse alors devant nous, arme en main et déclenche alors subitement une pluie de plombage à notre encontre. Le sang de chacun de nous gicle a sein du couloir, mais je m'abrite de justesse, derrière le cadavre d'un de leur collègue, ramassé dans la précipitation.

- Bordel mais faites gaffe ! Y'a des gens dans c'couloir !

Que j'rétorque alors, leur balançant une lame d'air bien placé repeignant par la même occasion cette allée en bois massif. Seul survivant accompagné par trois de ses gars, le capitaine. L'homme ayant sauvé la peau de ses camarades malheureusement morts à présent. C'est triste. Ça m'emmerderait grave. Tu sauves tes potes, tu arrives à répondre par une attaque surprise, mais deux secondes plus tard, ils se prennent une branlée et perdent la vie stupidement. My bad.

- Alors c'est donc toi Phoenix D. Juusei, le capitaine de la première flotte des Red Spectre ?!
- Oh, tu connais mon nom ? Putain j'suis connu !
- Tu n'aurais jamais dû venir ici ! Sais-tu seulement que sur le navire marchand que tu as attaqués juste avant, il y a aussi des officiers à nous ?
- Et alors ?
- Et alors ils ont pour mission d'en informer le QG le plus proche et de faire rameuter les renforts sur notre position. Autrement dit, on va faire en sorte de vous tenir ici bien gentiment jusqu'à l'arrivée des nôtres. Et tu pourras dire bonjour à cage au fin fond d'Imper Down !

Je le regarde alors, un sourcil en expansion.

- Mais Imper Down ... Elle est pas détruite cette prison ?
- ON EST ENTRAIN D'LA RECONSTRUIRE ! ALORS M'EMMERDE PAS AVEC TES QUESTIONS À LA CON JUSTE POUR NOUS DISTRAIRE !
- Oulà ! Je m'informe juste ! C'est bon, détends-toi ...

Mais bon, j'suis emmerdé. Les renforts doivent déjà être en route à l'heure qu'il est et mon identité a été découverte. Je risque des problèmes avec la justice ... mon dieu j'ai peur !
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 19 Mar 2017 - 19:10

Mon arrogance et ma présomption d'innocence risque un jour de m'apporter bien du malheur. L'agacement que j'peux faire éprouver aux autres autour de moi n'est qu'éphémère pour ma part. Mais pour eux, c'est une tout autre histoire. Tous pensent que j'me fous de tout. Et ils ont bien raison. L'importance que je m'accorde est bien trop importante pour que je fasse attention aux autres. D'ailleurs, on n'est jamais mieux jamais servi que par soi-même et ça, tout le monde le sait. C'est pas d'la science, c'est véridique.

Si j'parle de ça, c'est parce que l'animal qui est en face de moi depuis maintenant deux grosses minutes narre un de ces longs discours à vous faire dormir debout. Le sujet de son baratin ? Mon orgueil incommensurable et mon insolence défiant toute concurrence. Comme si c'est d'ma faute, si j'accorde plus d'importance à ma personne qu'aux autres. Non mais franchement.

- Écoute on peut s'arrêter là s'il te plait ? J'aimerais bien partir avant que tes potes se ramènent ici. Puis j'ai d'autres trucs à faire aujourd'hui, j'ai pas trop l'temps d'massacrer tous les sous officiers du gouvernement, tu m'excuseras ...
- Et voilà tu recommences ! Tu ne pais rien pour attendre Phoenix D. Juusei ! Notre mission est désormais de te retenir sur ce navire et c'est ce que je ferais tant que je serais en vie ! Tu paieras pour tous tes crimes saleté d'pirate !
- C'est-à-dire que ... ?
- Hm ?
- Si j'te tue, y'a plus personne pour m'empêcher d'en finir avec ce navire hum ?
- C'est pas ce que j'ai voulu dire ! Arrêtes de ... !
- Ah bah si. Moi c'est ce que j'ai compris. Mais t'inquiète donc pas, on va régler ça vite fait.

Trêve de bavardage, il m'a assez fait perdre mon temps comme ça. Il faut en finir avec lui et ces petits copains et pour ça, rien de tel qu'une bonne décharge éclair de plomb sur la trombine de chacun des survivants, le laissant désormais seul face à ma toute puissance. Toute puissance traduite par la suite lors du garnissage ardent et magnifiquement sombre de mon bras droit. Ce dernier, par son imposante musculature et lustré par cet haki olympien, vient trouver la poitrine du type afin de lui extraire le coeur de sa présente cage thoracique.

Les tutoriels de "comment retirer efficacement l'organe vitale d'une personne par Phoenix D. Juusei" seront bientôt disponibles aux éditions Bayer dans les librairies du monde sous peu de temps. Merci votre patience, en espérant que vous passez une agréable journée.

BOUM !

Et c'est alors qu'un bordel pas possible se pointe. Moi qui croyais travailler avec des gars discrets ... N'empêche, ils ont tenu assez longtemps cette fois-ci avant de tout faire péter. J'devrais aller les féliciter. Ouais, j'vais faire ça.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 26 Mar 2017 - 19:20

- Hého ?! Y'a quelqu'un ?!

J'balance ma réplique à travers le couloir défoncé par la détonation d'il y a quelques minutes, tout en poussant devant l'un d'mes subordonnés. C'est pas que le bordel qui vient de nous être délivré m'inquiète, mais tout de même. On est censé être seul désormais sur ce rafiot et voilà qu'un truc dont on ne connait l'origine, nous pète à la gueule. Qu'ils ne nous sortent pas un amiral sortant tout juste de sa chierie quotidienne. Parce que là, ça ne va pas aller.

On constate alors tous avec effrois les dégâts du couloir et nos trois compères ayant subi la débâcle de l'homme; ou de la bête. L'épais nuage de poussière se dissipe tout juste, laissant apparaitre dans l'ombre la silhouette d'un individu. On est déjà certain qu'on n'a pas affaire à un monstre ou une autre de ces conneries qui serait sortie de nulle part.

D'une démarche assouvie, elle s'approche. De plus en plus. Laissant entendre jusqu'à nos oreilles le souffle puissant s'échappant de sa bouche, suite à l'inflation de particules fines présentent dans l'air. Sa toux est grasse, forte et puissante, nous indiquant l'origine masculine de la personne. Ce mec a donc explosé la gueule de trois de mes hommes, il ne s'en tirera pas comme ça. "Oui mais toi tu as tué tous les autres, alors ça parait logique qu'il veuille se venger. Tu ne penses pas ?" No comment.

- Alors comme ça, tu t'permet de v'nir sur mon navire, d'attaquer le convoi qu'on s'emmerde à rapatrier jusqu'à l'autre bout de Grand Line, tuer mes hommes, me voler et tout ça, sans penser que j'agirais sans rien faire ?!
- Excusez-moi, vous deviez être entrain de chier ou j'sais pas trop quoi, car ça doit bien faire dix minutes qu'on est ici à foutre le bordel. Puis on savait même pas que vous étiez. Hein pas vrai les gars ?!
- Ouais c'est bien vrai !
- Du coup, bah excusez-nous. On va juste vous prendre deux ou trois log pose puis on va repartir tranquillement. Ça vous va ? Super !

J'laisse un silence confirmer mon petit discours, je tourne légèrement les talons pour partir en arrière car, de toute façon, au final, ce mec, j'en ai rien à foutre. Sauf que lui, il ne l'entend pas de cette manière.

- T'as pas bien vue le pavillon du navire abrutit !

Il me colle alors une baigne surprise, m'explosant contre le mur du couloir le plus proche. La caillasse éclate sous mon poids et la violence de l'impact, laissant une nouvelle brume poussiéreuse envahir l'allée.

J'me retrouve par terre, le nez en sang, un tas d'cailloux sur le vide. Puis j'regarde Moustik, les yeux vident de sentiments, ne pensant qu'à une seule chose.

- On mange quoi ce midi ?

L'inconscience est affreuse. Ma léthargie constante. Et ma méprise d'autrui si brillante.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mer 29 Mar 2017 - 14:18

C'est donc depuis quelques minutes qu'il m'esquinte à coup d'phalanges. Il frappe, j'esquive quelques uns de ses coups mais certains voir la plupart de ses mandales m'atterrissent en pleine gueule. Tu vois pas mal de sang gicler sur les murs pré-disposés autour de nous mais tu sais pas trop à qui ça appartient. D'un côté j'suis défiguré, de l'autre, il a les phalanges noyés d'hémoglobine.

Le silence installé dans le couloir ne cesse de se faire emmerder par une seule et même sonorité, le bruit de sa main contre mon joli minois. Mes hommes, entassés par parquet à nos côtés, constatent simplement ce bon vieux capitaine se faire rétamer la gueule. Pensent-ils vraiment que je suis si nul que ça ?

- Regardes-toi ! Tu es si faible que même tes hommes ne daignent te venir en aide ! Tu n'es qu'un sale rat sortit bien trop tôt de tes égouts pour te prétendre maitre du monde !

Et de ses belles paroles, il enchaine sans s'arrêter.

Les autres regardent.

Et moi, j'encaisse.

J'encaisse puis je me demande une chose cruciale, alors que mon regard fuit vers l'horizon à travers le hublot à mes côtés. J'admire le soleil et déterminé l'heure qu'il se fait déjà par sa position presque éteinte dans le ciel. Il doit se faire un peu plus de seize heure. L'évènement le plus important de la journée est déjà passé et moi, sans même m'en rendre compte, je suis ici à m'faire tartiner les dents par un gars, qui, depuis le début, donne tout ce qu'il a pour m'en faire baver.

- Attends ... Dis-je d'une voix fluette, presque exagérée.

Le bourreau s'arrête alors, surpris de ma conscience toujours présente. Je perçois dans son regard l'interrogation ultime. Le pourquoi suis-je toujours en vie.

- Le goûter est déjà passer ...

Routage de gueule. C'est tout ce qu'il a dit de la plus sèche des façons avant de reprendre sa castagne. Mais je l'arrête au plus vite avec une nouvelle question, qui cette fois-ci, le laisse bouche-bée. Une nouvelle question qui le bloque dans sa folle course à ma destruction.

- Sais-tu pourquoi tous ces hommes, autour de nous, ne bougent pas le p'tit doigt pour me venir en aide ?

Son regard s'inquiète de la suite, sa main tremble légèrement sous les coups qu'il vient de me donner mais également, par un stress significatif qui commence à le submerger. Puis je l'enterre un peu plus, avec la raison du non-interventionnisme de mes hommes sur cette affaire plus que stupide. Moi me faire battre par ce genre d'individu ? Haha, laisse-moi rire.

- C'est qu'ils savent depuis le début, qu'ils ont un homme mort devant eux.

Il lâche alors mon col qu'il tient fermement depuis maintenant bien trop longtemps et me laisse tomber au sol. Je me relève lentement et constate son sang se glacer dans ses veines, me laissant dégainer en toute tranquillité mon meitou de son fourreau. Ma sève familiale s'échappe de mon nez, s'égouttant sur le parquet du navire et alors, tel un décompte, à la dixième goutte, mon fer fend le couloir de cette arche, arrachant le bras droit de mon persécuteur. Lame de vent puissant, elle se créer une fois derrière lui, scindant la barge en deux pour se finir dans l'océan. Son sang éclabousse alors le mur adjacent à sa plaie, distinguant enfin le propriétaire de cette magnifique peinture écarlate.

Ses cris m'horripilent alors pour ne plus les entendre, je ramasse le bras grâce auquel il me frappait puis le lui enfonce dans la bouche suffisamment profondément pour le faire taire, mais pas pour le tuer. Car il me servira de bouc-émissaire au monde entier.

Entre temps, deux d'mes gars reviennent les poches pleines.

- Capitaine on les a trouvé !
- Kikai no Shima et la Quatrième Voie ?
- Oui ! Et on a réussit à ramasser un coffre également.
- Nickel. Fouttez-moi c'guignol en haut du mat pour qu'ils puissent bien l'apercevoir en arrivant.
- À vos ordres !
- Moustik, rapatrie les hommes sur le Rough Death. On a ce qu'il nous faut,on s'casse.

Quittant les lieux, j'admire la moitié du navire ennemi sombrer dans les abysses de Grand Line et l'autre, flottant de moitié, laissant apparaitre cet homme n'ayant rien comprit à ce qu'il venait de lui arriver en trente petite seconde.

C'est comme ça la vie, imprévisible.
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1