AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Au gré d'un lieutenant

avatar
Tenko Sozen
Joueur de PNJ
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 3391
Popularité: 294
Intégrité: 232

Sam 15 Avr - 22:03

Un nouvel officier

Tenko Sozen, Jack Aquila

Un vent frais balayait le haut des murs sur lesquels était posté le jeune homme. Il avait monté la garde pendant la seconde moitié de la nuit et ne tarderait pas à aller prendre du repos. Cela faisait maintenant un mois qu'il avait intégré cette base-là. Il s'était rapidement accoutumé aux lieux et prenait un réel plaisir dans ses fonctions. Rien que le fait de porter son uniforme lui donnait ce sentiment de fierté qu'il n'avait jamais puisé ailleurs. La marine marchande lui avait donné un sentiment d'appartenance, mais il n'avait jamais défendu de grande cause et n'avait pas fait le bien. Désormais, ce serait son métier, sa besogne quotidienne. Les cloches des navires dans le port tintaient sous l'action du souffle, émettant une douce mélodie aux oreilles du jeune soldat. Un soldat monta les quelques degrés qui menaient au chemin de ronde et fit signe au soldat de descendre. La relève lui permettait enfin d'aller se reposer. Il descendit dans la cour et prêta attention à un spectacle qui retint son attention. Un officier dont il n'arrivait à déterminer le grade venait d'arriver dans la base. Il avait des cheveux blancs et un regard acéré, presque effrayant. Une nouvelle tête, un peu comme le jeune soldat l'était encore ici. Il rejoignit les dortoirs et se coucha dans son lit après avoir fait un brin de toilette. Il n'y avait rien de mieux que de sentir le confort d'un matelas après une nuit à rester éveiller pour guetter une quelconque menace. Il se demandait d'ailleurs bien quelle genre d'ennemi pouvait s'en prendre à une île aussi perdue que celle qu'ils occupaient. Il fallait dire que Fort Tenace n'était pas vraiment une position stratégique, pour qui que ce soit. S'il avait été bâti un jour, c'est qu'il avait eu un intérêt. Mais la Marine le conservait à présent plus pour former ses hommes à la vie en garnison que pour une autre utilité. Ici, on n'était sûr de ne pas rencontrer le genre de soucis qu'il avait pu affronter quelques années plus tôt, alors même qu'il n'était pas un soldat si expérimenté que ça. Il finît par fermer les yeux et laissa Morphée le prendre dans ses bras. Pendant quelques heures, il trouva un repos réparateur. Avant qu'un de ses camarades ne vienne l'interrompre dans sa sieste.

Le pas traînant, il rejoignit le regroupement qui se faisait dans la cour. La plupart des hommes étaient en pleine forme, mais pas lui du fait de son service de nuit. Il s'appliqua à paraître le plus martial possible et jeta un regard autour de lui. Tout les soldats, aguerris comme débutants, s'étaient rassemblée dans cette cour qui semblait si étroite au milieu des hauts murs qui la bordaient. Pourtant, deux maisons bourgeoises au moins pouvaient en occuper la surface. Au centre, un estrade de fortune avait été dressée. Un escargophone dédié à la retransmission sonore allait de paire avec un système d'enceintes pas franchement nécessaire. Ceux qui voulaient se faire entendre n'avaient qu'à avoir de la voix. Un tel dispositif ne pouvait d'ailleurs pas se faire entendre sur un champ de bataille. Le commandant en charge du fort, un petit homme qui s'était visiblement laissé allé sur la nourriture au vu de son embonpoint, tenait un discours que le soldat n'écoutait qu'à moitié. Il introduisait son subalterne, cantonné là pour dieu sait quelle raison. Tenko détailla l'officier subalterne qui se tenait à côté de son supérieur. Il pouvait maintenant remarquer ces yeux fins, qui rappelaient presque le regard que pouvaient avoir certains rapaces. Il avait aussi un tatouage qui consistait en trois lignes tracées en différents endroits de son visage. Il en avait une sur chaque joue et une dernière au milieu de son menton. Le jeune homme n'en comprenait pas vraiment le but, mais cela donnait aussi un air sévère au lieutenant posté là. Il avait finalement pu comprendre le grade de l'homme en apercevant l'inscription sur sa veste. Soudain, alors qu'il était perdu dans ses pensées, le commandant cessa de parler et le jeune officier s'avança, un morceau de papier à la main. Il se saisit du micro et commença par remercier son supérieur. Puis il prit une inspiration et commença à donner des noms qui correspondaient peu ou prou à ceux de ses camarades. Son propre patronyme finit d'ailleurs par se retrouver parmi les autres, avant que le dénommé Jack Aquila ne conclue son discours par une phrase qui ne pouvait qu'entériner la confusion du jeune homme qui n'avait pas prêté attention.

"Que les soldats concernés me suivent, nous partons immédiatement."

Tenko s'engagea alors dans une aventure dont il n'avait aucune idée, en compagnie d'une douzaine de soldats visiblement plus renseignés que lui et peu enclins à partager leur savoir. Il maudît ses divagations et rentra dans le rang.

HRP:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t18758-ft-tenko#209014
Page 1 sur 1