AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Hit the road, Jack!

avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Ven 28 Avr 2017 - 18:03




Je suis donc tranquillement en train d'escorter les nouveaux alliés de Shoma vers nos navires quand soudain, un olibrius nous barre la route. Je ne sais pas qui c'est, mais il me gâche le paysage, le bougre! Et je n'ai pas que ça à faire d'écarter de mon chemin des péquenots qui n'auraient pas compris que je suis pressée! On a la Marine aux fesses et un corsaire sur le dos! Je sens bien l'inquiétude de mes compagnons, mais je mets ça sur le dos du stress quant au débarquement surprise des forces de la mouette. Alors oui, j'annonce clairement que je vais m'occuper seule de cet empêcheur de tourner en rond. Je ne sais pas qui c'est et, franchement, je m'en tape.

Sans doute parce que je n'imagine pas une seule seconde que ce puisse être un corsaire qui se tient devant moi. Pêché d’orgueil? Peut-être. Je pense surtout qu'à force de voguer avec Shoma, on prend l'habitude d'être le plus gros poisson de la rivière. Et qu'on en oublie que, des fois, de gros spécimens nous viennent de l'océan. Et comme le danger n'a pas d'odeur, moi, je ne me méfie pas. Je m'approche, lentement, sûre de ma force. Pendant ce temps, je perçois les mouvements de nos futurs alliés qui me contournent. Certainement qu'ils sentent que ça va barder.

Et ils ont bien raison. Je ne me sens pas d'humeur à faire dans le détail. Il font bien de s'éloigner, ça risque de ne pas être très joli à voir. Mais quand même, quelle bande de pleutres! Un type seul et ils sont prêts à faire machine arrière. Je comprend pourquoi Oz et Los Santos sont rentrés du nouveau monde la queue entre les jambes. Franchement, qui oserait barrer la route à nos trois organisations criminelles réunies? Et même qui en aurait la force. Je m'approche donc. Et je commence à sentir l'odeur de cet homme. La sueur, le sang, et une sorte d'animal exotique, mais je n'arrive plus à me souvenir ce que c'est. Okay, c'est un quoi, une sorte de bandit? Pas de quoi me hérisser les poils. Je finis par me planter devant lui. Là, je saisis mieux l'ensemble de sa silhouette. Il est pus grand, et plus massif que moi. Mais ce n'est pas super difficile non plus. Je suis assez petite et plutôt fluette.

Bref, pas que quoi fouetter un chat. En plus c'est cruel de faire du mal aux félins. Aux animaux en général, en fait. Je me retrouve donc en face d'un type qui m'a tout l'air d'un sbire qui se serait perdu. Parce que, dans le cas contraire, ça voudrait dire que Jack a vu clair dans notre jeu. Ce qui ne serait pas déconnant non plus, après tout, c'est son île! Il doit en connaître les recoins par cœur. Mais je n'envisage pas du tout cette option à l'heure actuelle. Par outrecuidance sans doute. Alors m'adresse à lui comme s'il s'agissait d'un type pas très intelligent.

"Bon, je ne sais pas ce que tu fiches là, mais tu ferais mieux de partir. La Marine et Jack vont bientôt se pointer et ce ne sera pas joli-joli."

Et je me prépare à ce qu'il refuse, bandant mes muscles, prête à en découdre.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Lun 19 Juin 2017 - 18:20

"La Marine et Jack"... qu'est-ce qu'y fallait pas entendre ?

Il y avait des limites à l'affront qu'on pouvait faire à un seul homme. Cette donzelle était une lieutenante de Shoma, le morveux qui avait eu la bonne idée d'organiser son pique-nique improvisé sur cette île, sur l'Île en Fête, sur l'île de Jack ! Il aurait pas pu la faire autre part sa réunion de ratés ? Depuis le temps que l'ancien Saigneur voulait aménager son île, voilà maintenant qu'il était forcé d'appeler la Marine en renfort, pas qu'il ait besoin de leur aide. Pleurnicher et appeler à l'aide c'était franchement pas son style, mais il avait passé un marché avec  le GM, voilà tout. Autant l'honorer pour éviter les emmerdements à rallonge.

À la rigueur, Jack n'avait rien contre un peu d'adversité. Mais là qu'est-ce qu'il avait devant lui ? Une bande de malfrat de seconde zone, et une poulette aveugle, qui ne savait même pas reconnaître un Capitaine Corsaire quand elle en avait un devant les yeux. S'aventurer sur l'île de Jack, et parler comme de la merde à un inconnu sans même s'assurer de son identité, jusqu'où pouvait-on pousser l'inconscience ? Y'avait plus de respect.

C'était sur son île qu'ils étaient venu faire leurs petites affaires. Ce devait être une mauvaise blague. Quant à cette donzelle, elle avait mal choisi son jour pour faire chier un Jack déjà passablement énervé. Autour d'elle, les rigolos qui l'accompagnaient tentèrent bien de lui glisser un mot à l'oreille, l'informer de l'identité de la personne qui les avait arrêtés. Le corsaire les en dissuada d'un regard.

Cette donzelle était venue à son niveau, et avait maintenant l'audace de lui tenir tête.  Aveugle en plus ? Il était Jack Sans Honneur bon sang, l'un des Sept Capitaines Corsaires. On le surnommait Wrath, la rage personnifiée, et c'était un foutu piaf aveugle qui lui tenait tête ? Il était temps d'apprendre à cette poulette qu'on ne défiait pas impunément un ancien Saigneur, encore moins sans le savoir. C'était un coup à perdre des dents, ainsi que tout semblant de cohésion faciale.

Ça va saigner..., pensa le pirate en prenant sa forme animale.

Devenu un massif spécimen de gorille, le corsaire se retrouva soudain serré dans ses vêtements mal adaptés à sa forme simiesque. Sa respiration s'accéléra, un son guttural s'échappant de sa gorge à chacune de ses expirations. On n'avait pas idée de mettre en colère la personnification de la rage, et la donzelle n'améliorait pas son cas en le toisant avec ses yeux touts blancs, un air hautain sur le visage. Le corsaire arma son poing droit, se préparant à lui décocher l'une de ses droites monumentales dont seul lui avait le secret. Il fallait envoyer un message au morveux responsable de toute cette agitation, lui faire comprendre qu'on pouvait venir souffler dans les bronches de Jack sans qu'il y ait des conséquences. L'autruche aveugle qui lui servait d'homme de main allait morfler pour lui, ainsi que tout les faux-culs qu'il tentait de recruter comme allié.

Autour d'eux, les sous-fifres avaient stoppé tout mouvement. Non seulement ils n'avançaient plus, mais en plus ils ne semblaient pas pressé de venir à la rescousse du piaf. Interloqué, l'ancien Saigneur suspendit son geste dans un nouveau grognement énervé. Ses petits yeux vicieux contemplèrent un instant la scène, étudiant les forces en présence à la lumière de ce qu'il savait de la réunion organisée par le morveux.

Je vois, ricana finalement Jack. C'con les alliances, n'est-ce pas ma couille ? Surtout les alliances nouvelles, quand tout l'monde s'fait pas encore confiance, personne est prêt à s'jeter à l'eau pour sauver un nouveau copain, hé hé hé...

Changeant d'avis, l'ancien Saigneur abaissa son poing. En temps normal, il aurait cogné d'abord et posé des questions ensuite. Après tout, c'était sa façon de faire depuis aussi longtemps qu'il pouvait s'en souvenir, et jusqu'à présent ça lui avait plutôt bien réussi. Seulement, il avait bien envie de s'amuser, et punir l'impudence de cette bimbo aux ailes de poulet.

Le corsaire prit une grande inspiration, son torse prenant du volume sous l'effet de l'air emmagasiné. Il fit un pas en direction de la lieutenante de Shoma, approchant sa gueule à quelques de son visage, avant de bomber le torse en arrière. Puis il rugit. Il rugit aussi fort qu'il le pouvait, déchaînant toute la puissance de ses poumons de gorille dans les pauvres tympans de la greluche.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 25 Juin 2017 - 12:35




Sbaf!

Une gifle. Voilà ce que reçoit le malotru pour avoir osé me beugler dans les oreilles! Non, mais sérieusement, ce type est un malade! J'en ai encore des acouphènes tellement ça m'a pas fait du bien. Du coup, j'ai réagi d'instinct et j'ai baffé l'inconvenant. Je sens qu'autour de moi c'est la stupeur qui domine. Mes alliés semblent comme pétrifiés. Comme si j'avais commis un impair monstrueux. Mais si ça avait été le cas, ils m'auraient bien prévenu, non? Enfin, j'ai l'impression que même le hurleur n'en revient pas de ce qui vient de se passer.

"Non, mais ça ne va pas la tête." Hurle-je à cause de la colère mais aussi du fait que je suis encore un peur sourde à cause du rugissement de cet olibrius. "Désolé, l'ami, mais je n'ai pas de temps à perdre avec des sous-fifres. Jack va bientôt se pointer et..."

"Mais c'est Jack!" crient en cœur mes alliés.

Hein? Quoi? Mais pourquoi ne me l'ont-il pas dit plus tôt cette vile bande de nouilles? Je viens donc de gifler un corsaire! Et vu le pêché auquel son nom est associé, je doute qu'il le prenne bien. Un gros poing heurte mon visage. Celui-là, je ne l'ai pas vu venir! Enfin, je suis aveugle, c'est normal! Mais là, ce que je veux dire, c'est que même si j’avais eu des yeux pour y voir, le résultat aurait été le même. Il est juste beaucoup trop rapide pour moi. Et puis chose étrange, ses bras se sont allongés. Enfin, c'est l'impression que j'en ai. L'odeur d'animal exotique s'est accentuée aussi. Un fruit du démon de type zoan? Je ne sais pas encore, et à vrai dire, c'est le cadet de mes soucis à l'heure actuelle. Je m’éloigne fissa. Pour me mettre hors de portée de ses coups. Je reprends mes esprits et je me concentre sur ma sphère perceptive. Parce qu'il frappe fort le bougre! Je pourrais tenter d' encaisser avec le tekkai et le haki, mais ma maitrise de ce dernier est encore trop sommaire pour l'utiliser en combat. J'espère donc l'amener dans une sorte de duel d'endurance. Ma stratégie c'est de joueur les filles de l'air afin d'épuiser mon ennemi et de le frapper lorsqu'il baissera le pied.

Je suis surprise de constater deux choses, dans un premier temps, Jack ne donne aucun signe de faiblesse. Il suit au contraire très bien le rythme. Je sens même que c'est moi qui m'épuise petit à petit. L'arroseur arrosé comme qui dirait. Mais Ce n'est pas tout. Los Santos et La Quinca. Ils ne se bougent pas beaucoup. Ils pourraient profiter que j'accapare toute l'attention de corsaire pour filer. Mais non, ils restent là. Ils m'observent. Ils me jaugent. Et Shoma aussi par la même occasion. Comme l'a dit Jack un peu plus tôt. Notre alliance est encore jeune. Et la confiance ne vient qu'avec le temps. Ils ne vont donc pas se mouiller pour moi. C'est dommage car tous ensemble pourrait se simplifier la tâche, mais ce n'est pas ça qui me gène le plus. En fait, je suis plus ennuyée par leur présence qu'autre chose. Parce que, moi aussi, je ne leur fais pas une confiance aveugle. Je n'ai donc pas envie d'étaler mes techniques devant des gens à la loyauté incertaine. Exit donc le Rokushiki et le Haki. Pour le fruit du poison, c'est une autre histoire. Si les alliés se sont un minimum renseignés sur les Red Spectres, ils savent que je dispose de ce pouvoir. Seulement, j'ai principalement usé des capacités de ce fruit afin de frapper des zones étendues. Je ne me suis pas vraiment encore entrainée à utiliser mes capacités de façon chirurgicale. De ce fait, je crains, en utilisant mes poisons, de frapper mes alliés par inadvertance. Et au vu du contexte actuel, ça risquerait de faire voler en éclats notre association toute neuve.

C'est donc avec de gros handicaps que j'affronte un corsaire. Un individu qui, lui, n'hésite pas à user de son fruit du démon. Tant est si bien que ce qui devait finir par arriver arriva. Il me met la main dessus. Cette fois, je n'ai plus le choix. Avant de me faire rouer de coup, je lui envoie un petit nuage de poison lacrymogène dans les yeux, histoire de lui faire passer le goût du pain. Je profite de sa douleur pour me dégager et hurler à l'attention de mes compagnons.

"Ne restez pas là plantés comme des piquets! C'est pour que vous rejoignez les navires que je gagne du temps! Alors magnez-vous de vous tirer de là! Tant que vous êtes dans mes pattes je ne peux pas me battre à fond!"

Mes alliés tournent alors les talons et filent vers les bateaux. Quant à Jack, je l'entends grogner, certainement à cause du gaz dans les yeux. Ou alors parce que je l'ai privé de public. Ou pour autre chose. Mais une chose est sure.

J'ai mis "wrath" en colère.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mer 28 Juin 2017 - 22:37

Il avait espéré lui filer la trouille de sa vie... il en était ressorti avec une claque, une giclée de gaz dans les yeux, et un foutu jeu du chat et de la souris. Ça lui apprendrait à vouloir faire le malin tiens... ç'avait toujours été son modo, cogner d'abord et discuter ensuite, et voilà ce qui arrivait quand il en déviait. Foi de Jack, il ne referait plus jamais la même erreur.

 - Gagner du temps ? lâcha Wrath à haute voix, sans savoir où se trouvait son adversaire. Tu ne quitteras pas cette île en vie, promit-il à la cantonade.

Il ne savait pas ce qu'elle lui avait fait, mais en l'état il était bel et bien aveuglé. Ses yeux irrités lui faisaient un mal de chien, et il ne parvenait plus à les garder ouverts sans qu'ils soient envahis par les larmes. Un Capitaine Corsaire en train de chialer ça faisait pas sérieux. Foutus touristes.

 - P'tain j'espère que c'est pas permanent ta merde, grogna Jack en adoptant sa forme semi-humaine. C'est quoi le projet ?! s'exclama-t-il ensuite en élevant la voix. Une tentative foireuse de me ramener à ton niveau d'infirme ?! Tu veux un combat d'aveugles ma conne ?!

Il attendit quelques secondes une éventuelle réponse de son adversaire, mais celle-ci ne vint jamais. Manifestement, la poulette ne souhaitait pas révéler sa position, pensant sûrement qu'il allait maintenant se reposer sur son ouïe pour la retrouver. Grave erreur.

Sans une once d'hésitation, le Shichibukai partit comme un boulet de canon vers la jeune femme, en ligne droite et sans détour. Surprise, l'angelette du dimanche n'eut pas le temps de réagir, et c'est avec un sourire carnassier, longues canines apparentes, que Jack parvint à l'empoigner.

 - Je peux te sentir, lâcha férocement le Capitaine Corsaire à la face de son adversaire, tes petits tours ne fonctionneront pas sur moi.

Sa victime laissa échapper un petit couinement quand il enchaîna en lui saisissant l'entrejambe d'une main, et en lui empoignant la gorge de l'autre. Serrant bien fort, il souleva l'ange aveugle à bout de bras, la faisant passer au-dessus tête. Dans un mouvement fluide et efficace, transpirant la maîtrise due à l'expérience - cela faisait des années qu'il utilisait cette technique au combat - il abattit son adversaire tête la première sur le sol.

Cela aurait dû être la fin du combat, la fragile pimbêche ne pouvant assurément pas encaisser la monstrueuse force de frappe du combattant zoan. Cela aurait dû, mais il ne finit jamais son geste. Trois giclées liquides éclaboussèrent soudain son torse et ses bras, brûlant instantanément sa peau. L'instinct de bête sauvage du Capitaine Corsaire entra immédiatement en action, le forçant à lâcher sa victime au milieu de son attaque. Bondissant en arrière, le pirate n'eut pas la satisfaction de voir son adversaire se faire enfoncer aux trois quarts dans le sol par son attaque. Pire, la sensation du choc fut étrange, évoquant un bruit de succion et d'éponge plutôt que celui d'un météore percutant la pierre. Même s'il n'avait pu complètement achever son mouvement, il l'avait quand même bien entamé avant d'être forcé de la lâcher. Il était en droit d'attendre un véritable impact que diable, qu'est-ce qui s'était passé ? Oubliant finalement son assaut aux résultats mitigés  - elle allait mettre un certain temps à s'extirper du sol en tous les cas - il fit une rapide évaluation de son état.

Sa peau avait bel et bien été attaquée par la matière visqueuse, mais c'était essentiellement sa fourrure de gorille qui avait brûlé. La chair en dessous était restée à l'abri, pour le moment du moins. Il s'agissait de ne plus donner l'occasion à cette pestiférée de l'atteindre à nouveau avec ses armes chimiques. De l'acide et du gaz irritant donc... comment allait-il bien pouvoir se débrouiller ? Un problème épineux pour le combattant moyen, mais pas pour Jack. On n'arrivait pas à une position comme celle de Capitaine Corsaire au hasard, quoiqu'en disaient les rumeurs sur Baggy le Clown. Le Sans Honneur combinait sa férocité instinctive au combat par une remarquable capacité tactique. Les duels, ça le connaissaient.

De la protection donc...? La réponse était simple. Il était temps de vérifier si une bonne grosse couche de haki pouvait faire écran à une dose d'acide. Les membres de Wrath se colorèrent en noir tandis qu'il repartait à l'assaut.

Toujours aveugle, il reniflait les mêmes effluves brûlants à l'endroit où il lui avait fait prendre racine que sur ses bras et son torse.

 - Elle a produit de l'acide pour amortir le choc ? se demanda Jack à haute voix.

M'a tout l'air d'être une Paramécia, déduisit-il.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Jeu 29 Juin 2017 - 15:46




J'en ai dans les cheveux. De la boue. Et sur les plumes aussi. Ça va être une satanée galère de nettoyer tout ça. J'en ai même dans les oreilles! Mais c'est que ça s'infiltre partout cette horreur! J’exsude un peu de poison dissolvant afin de dégager tout ça. J'ai eu une idée de dernière minute assez brillante, mais faire fondre le sol avec mon acide mais je perds quelques précieuses secondes à me dégager de cette gadoue visqueuse et collante. J'entends Jack s'interroger à haute voix avant de me foncer dessus. Tout droit comme la dernière fois. Même s'il est plus rapide que moi, ça me laisse largement le temps de préparer ma défense. Je raidis mes muscles dans un tekkai presque parfait. Un court instant avant l'impact, je sens quelque chose. Un danger que je ne sais encore décrire. J'aurais du opter pour une esquive, mais maintenant c'est trop tard.

Son poing s'enfonce ans mon ventre, passant au travers de mon tekkai sans difficultés. La force de l'impact me projette quelques mètres plus loin en même temps qu'il vide tout l'air de mes poumons. C'était quoi ça? Pas un simple coup de poing. Il y a un truc en plus. Tout à l'heure il ne frappait pas si fort. Et surtout, sa proximité ne me fichait pas la chair de poule comme maintenant. Avant de me remettre d'aplomb, je balance un spray de poison corrosif devant moi, principalement pour empêcher mon adversaire de se lancer à ma poursuite avant que je n'aie un minimum récupéré. Mais pas que... Et grand bien me fait, ça je sens que je viens de couper l'élan du corsaire. Péniblement, je me remets sur mes jambes. Nom d'une biscotte, un goût de fer tapisse ma bouche, son coup m'a bien plus salement amochée que je ne l'aurais cru. Sans la protection minimale que m'a offert de tekkai, je serais sans doute morte à l'heure qu'il est.

Ce qui me met dans une situation profondément problématique. Je ne suis pas assez rapide pour esquiver tous ses assauts, et sa force de frappe est telle qu'il pourrait me tuer d'un seul coup. Adieu donc le combat au corps à corps alors que c'est ma spécialité. Et ce n'est pas franchement le meilleur moment pour m'essayer au combat à distance. Mais, je n'ai pas le choix. Si je décide de rester près de ce type, je vais y laisser des plumes. Et je ne dis pas ça parce que je suis un ange. Je savais, en m'engageant dans ce combat, que je ne pourrais gagner facilement. Seulement, après ces brefs échanges de coups, je réalise que ce sera déjà bien si je suis en état de prendre mon fils dans mes bras ce soir. Alors je l'arrose de poison corrosif. Enfin, ça, c'est ce qu'il croit. Ce n'est pas vraiment lui que je vise, en fait. Mais je ne vais pas faire la fine bouche, ça le maintient à distance et donc ça me permet de récupérer.

Puis soudain, il se décide de ne plus esquiver. Et bien qu'il se soit pris l'acide de plein fouet. Je n'entends ni souffrance chez mon adversaire, ni ce crépitement si particulier de mon poison lorsqu'il grignote les chairs. Si je pouvais m'attendre à ça! Encore une fois, c'est trop tard pour esquiver. Tant pis! J'use du haki de l'armement. Lorsque que nos deux volontés se heurtent, il se produit comme une déflagration. Je ne comprends pas trop ce qui se passe, mais le plus surpris de nous deux c'est bien Jack.

"Alors comme ça, tu peux utiliser le haki."

Alors c'était ça, cette sensation étrange tout à l'heure. J'ai ressenti le haki de mon adversaire! Et voilà pourquoi il ne se donne plus la peine d'esquiver mes toxines. Un sourire se dessine sur mon visage alors que j'envoie la sauce. Un puissant flot de poison jaillit de mes paumes en direction du maître des lieux. Trop près pour esquiver, surtout qu'il n'en a plus besoin, il encaisse mon attaque.

"Ça ne marchera pas." me nargue-t-il.

Sauf que le but, ce n'est pas de l'attaquer, mais de le repousser. Et out corsaire qu'il soit, le jet de poison l'envoie exactement là où je voulais. Wrath ne le réalise que trop tard. Et il choit dans la boue.

"Te voilà tombé dans mon piège. Depuis tout à l'heure tu devais penser que c'était toi que je visais avec mon poison, alors qu'en fait je visais le sol. Je cherchais à le ramollir afin d'en faire une mare de boue semblable à des sables mouvants. C'est fini, tout corsaire que tu sois, tu n'en sortiras pas aussi facilement. Allez, je file, j'ai des compagnons à retrouver."

Et je prends la poudre d'escampette. Grisée par mon prétendu succès, je ne m'interroge même pas sur la grande facilité avec laquelle j'ai disposé de mon adversaire. A ce moment là, je pensais sincèrement avoir immobilisé le corsaire assez longtemps pour pouvoir fuir.

Mais je n'allais pas tarder à déchanter.
http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Lun 3 Juil 2017 - 18:44

En guise de sables mouvants il avait droit à de la boue acide mouvante... et le pire c'est que ça marchait bien son truc. Jack était déjà embourbé jusqu'aux genoux, et il continuait lentement mais sûrement à s'enfoncer dans le sol. Ennuyé, il profita de ce que sa taille soit encore à l'air libre pour décrocher la bouteille de gnôle qu'il gardait à sa ceinture. Arrachant distraitement le bouchon, il s'envoya une rasade d'alcool tout en remuant légèrement les jambes, testant la résistance du piège de la miss. Pendant ce temps évidemment, v'la t'y pas que l'aut' avait pris la poudre d'escampette, direction la côte en plus. Qui était cette donzelle à la fin ?

Une pote de l'autre corniaud de Shoma, d'accord, mais pas que. Le gaz qu'elle lui avait balancé dans les yeux commençait enfin à cesser de faire effet, et c'est avec des yeux humides que Wrath observa sa cible s'enfuir au loin. Aveugle ou pas, elle avançait au pas de course en direction de ses alliés en carton. Elle était tellement à l'aise pour maintenir son allure malgré son infirmité qu'il crût un instant qu'elle possédait le haki de l'observation, avant de l'apercevoir trébucher sur un caillou au loin, et s'étaler de tout son long sur le sol.

Gaffe ma grande, c'est escarpé par ici..., ricana intérieurement la Capitaine Corsaire en prenant une nouvelle lampée.

Une ange aveugle aux ailes noires avec un fruit du démon, c'était pas commun. Physiquement elle n'était clairement pas à son niveau, mais il l'avait senti quelques instants auparavant : elle avait utilisé le haki de l'armement. Le sien était faible, indiscipliné et inconstant, mais il était bel et bien là. Ça en faisait un sur deux - ou un sur trois, ça dépendait comment on voyait les choses -, elle était en passe de devenir une redoutable combattante, même si elle était pour l'instant occupée à se relever et s'essuyer le visage qu'elle avait couvert de poussière.

Se décidant enfin à arrêter de traîner, il prit les choses en main et s'enfila d'un coup le reste de la bouteille, avant de jeter cette dernière derrière lui. Ignorant le bruit de verre brisé quelques mètres en arrière, il reprit bientôt sa forme animale, doublant de volume et élargissant l'espace qu'il occupait dans la boue acide mouvante. Ceci fait, Jack attendit quelques secondes d'être bien tassé dans le sol, avant de finalement revenir à sa forme humaine, la plus frêle des trois. Soudain, il nageait dans l'empreinte laissée par son précédent corps de gorille et, durant une fraction de seconde, il eut soudain pied sans pour autant être entravée par la boue. Avant que cette dernière ne se referme sur lui il plia les genoux et, d'une brusque impulsion des jambes, il s'extirpa du piège avec un saut magistral.

Atterrissant sur le sol devant lui dans un grognement, le Shichibukai releva les yeux pour apercevoir sa proie se remettre en chemin au pas de course. Il eut un rictus amusé. Comme si elle pouvait le distancer.

 - Run this way, lâcha-t-il doucement, avant de piquer un sprint.

Jack buvait, Jack se battait, Jack s'attirait des ennuis, et puis Jack fuyait. Ç'avait toujours été une constante, et comme toutes les constantes, Jack l'avait bien intégrée, tellement habitué à détaller qu'il avait développé une habilité toute particulière pour la course. À une vitesse défiant les standards communs, il parcourut rapidement la courte distance qui le séparait de la donzelle. Arrivant à son niveau, il ne lui laissa pas le temps de réagir et arma son coup suivant.

 - Tu veux rejoindre tes potes ?! s'écria-t-il en enfonçant un pied dans le sol. Laisse-moi t'aider !

Sa première jambe servant de pivot, il fit une pirouette et enfonça puissamment sa botte dans le dos de la fuyarde, qui décolla du sol sous l'impact. Expédiée au loin, elle fit honneur à son peuple ailé avec un magnifique vol plané, ses ailes noires épousant le vent avec la grâce d'un pélican au milieu d'une tempête. Bien plus rapidement qu'elle n'aurait pu l'espérer, elle parcourut la distance restante entre elle et ses alliés, atterrissant avec fracas au milieu de ces derniers.

Sans perdre de temps à observer la zone d'atterrissage, Jack prit de l'élan. Repartant au pas de course, il adopta sa forme semi-animale au milieu de son sprint, avant de bondir haut dans le ciel, à la suite de sa cible. Il était définitivement temps de chasser ces magouilleurs de son île, et par la même occasion, il allait en profiter pour envoyer un message, un message de guerre à tous les futurs rigolos s'imaginant pouvoir s'aventurer sur son territoire.

 - Kong Impact ! rugit-il en levant ses deux bras au ciel, accélérant durant une chute qui allait le faire atterrir au milieu des intrus.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Jeu 6 Juil 2017 - 9:58




Hé bé! Après ce vol plané, je ne recommanderais pas la compagnie aérienne Corsaire à quiconque! Certes le trajet est rapide, mais pour le confort, on repassera. Et puis, il reste l’atterrissage a travailler.

Parce que là, je me retrouve la tête dans le sable. Heureusement, pas dans la ridicule position de l'autruche. Mais je ne suis pas bien. Mes alliés, enfin, ceux de Shoma, sont comme pétrifiés. Je ne sais pas s'ils sont ainsi du fait de mon état ou du fait d'un Jack qui se profile au loin. En fait la vérité est tout autre. Je ne le sais pas encore, mais les troupes du corsaire sont sur le point de nous rejoindre. Elles sont passées par un autre itinéraire, et donc, elles doivent descendre d'une falaise assez escarpée pour venir nous affronter. Mais, mes alliés, eux, voyaient clairement leurs silhouettes se découper au sommet de la crête rocheuse. Quant à Shoma, ils se faisait toujours attendre, ce qui ajoutait un coté assez dramatique à notre situation. J'entends ça et là le désespoir des futurs alliés. Pour eux, c'est évident, tout est perdu. Mais moi, je me refuse à laisser tomber.

"Reprenez vos esprits, nom d'une biscotte! Vous êtes le Cartel! Vous êtes Oz! Pas des enfants apeurés! On suit le plan! Montez à bord de nos navires! Et dès que vous y êtes, faites parler la poudre en direction de la falaise! Je ne pourrais pas combattre un corsaire et ses hommes!"

Voilà comment on remotive des troupes! Comme un seul homme, ils filent tous en directions des chaloupes. Malheureusement, il  y a deux soucis majeurs. Le premier, c'est qu'on ne dispose pas d'assez de barques pour rapatrier tout ce beau monde d'un seul coup. Il faudra faire des navettes... la poisse. Le second, et pas des moindres, c'est Jack. Il vient d’atterrir avec la grâce et l'efficacité d'un météore au milieu de nos hommes. Et comme tout objet venu de l'espace, il ne soulève pas que des doutes. Tous les hommes à dix mètres de l’impact sont soufflés comme des feuilles mortes par le vent d'hiver. Une bonne partie ne survivra pas à l’atterrissage. Ceux qui sont plus loin et qui n'ont pas été balayés se retrouvent fortement déséquilibrés, ou comme moi, sur leur séant. Et, alors que je me relève, je les entends, leurs questions, leurs doutes, leurs glapissements de mioches apeurés. Quelle honte! Eux qui faisaient les fiers-à-bras tout à l'heure devant l’Étoile du Sud, les voilà à mouiller leurs dessous devant Jack. Du coup, je n'ai pas le choix, il faut que j'y aille. Je dois gagner un maximum de temps, histoire qu'on évacue tout le monde. Si seulement Shoma était là. Tout serait tellement plus simple. Il aurait sans doute même pu s'occuper du corsaire pendant que je coordonne notre fuite. Mais là. Il n'y a que moi.

Je profite que l'arrivée spectaculaire de Wrath soulève beaucoup de sable pour me jeter sur lui. Sauf que le corsaire compte bien profiter du laps de temps où toute notre troupe est déstabilisée. Je crois qu'on est aussi surpris l'un que l'autre de se rencontrer comme ça en plein milieu d'un nuage de poussière. Heureusement pour moi, ma stupéfaction est de moindre durée que celle du simili-simien. Alors, comme une furie, je l'enchaine, profitant à fond de mon maigre avantage. Boostés au haki, mes coups lui font de l'effet. Mais je souffre d'un déficit flagrant de force brute pour lui causer de réels dommages. Il grogne certes, mais c'est plus synonyme d'agacement. Un peu comme on peste à cause d'une mouche qui nous bourdonne dans les oreilles. Finalement, le nuage de sable finit par retomber et je me dépêche de reprendre mes distances.  

"Tu trembles, tu as peur?" dit-il amusé.

Encore une fois, je les entends, les murmures de nos alliés. Ils doutent. C'est normal. Mais d'un autre coté, s'ils daignaient se bouger le c.. derrière et venir m'aider, on en aurait fini depuis longtemps! Mais non, ils préfèrent me laisser le plaisir de danser avec le corsaire. La Quica joue des pieds et des mains pour rejoindre une chaloupe et sauver sa peau. Quant à Annia, elle prends bien soin de mettre une distance plus que raisonnable entre elle et moi. Sans doute de peur d'être happée dans un conflit qu'elle ne pense pas encore être le sien. La sotte! Dès qu'il en aura fini avec moi, il s'occupera d'eux. Sauf si leur plan est de retourner leur veste dès que j'aurais perdu. Il faut donc que je rallie tout ce beau monde sous notre bannière. Quitte à la jouer un peu à l'intox.

"Moi? Non! Je suis la seconde du futur seigneur des pirates, hors de question que je me laisse impressionner par un simple corsaire! Si je tremble, c'est juste que je suis impatiente de te mettre la raclée de ta vie!"

Je sais très bien pourtant que je flageole sur mes jambes. Je tiens à peine debout. Mais ce n'est pas de la peur, comme il semble s'en réjouir. Ni de l'excitation, comme je le prétends. C'est pire que ça. Son coup de tout à l'heure m'a bien plus salement amochée que je ne l'aurais cru. J'ai pourtant dressé un tekkai et mon haki, comme une sorte de rempart d'urgence. J'ai cru que j'avais encaissé l'assaut, mais en fait, ça m'a juste sauvé la vie. Et je ressens encore les séquelles de son attaque. Ma mobilité est grandement réduite. Et, mine de rien, c'est sans doute le seul domaine dans lequel je peux rivaliser avec mon adversaire.

Et notre combat reprend de plus belle. Je me fais malmener, mais je me défends comme une lionne. Des fois, j'arrive même, l'espace d'un instant, à prendre suffisamment l'ascendant pour envoyer bouler mon adversaire. A ces occasion, j'en profite pour haranguer les hommes. Les encourager à aller plus vite. Et je constate que plus le combat dure, plus la peur de mes alliés se change en confiance. J’ouïs même quelques encouragements. Et, à force de lutter avec acharnement pour ma survie autant que la leur, je finis par forcer leur respect. Annia fait même quelques pas en ma direction. Signe qu'elle est prête à en découdre. Puis les premiers coups de canons retentissent. Le Cartel est sur la Lépreuse et au lieu de filer à l'anglaise, ils aident Banner et les autres membres des Red Spectres à manier l'artillerie.

Jack, sentant le vent tourner, se hâte de repartir à l'assaut. Il est plus rapide que tout à l'heure. Me prends-il enfin au sérieux? Ou bien a-t-il fini de s'échauffer? En tous cas, ça ne sent pas bon pour moi. J'ai de plus en plus de mal à esquiver. Et je réalise aussi que quand deux hakis se télescopent, un rapport de force se crée. Et que le plus faible des deux, le mien, en l'occurrence, s'érode petit à petit. De ce fait, il perd de son efficacité. Et moi, je subis de plus en plus de dégâts à chaque parade. Bref, ma situation est passée de "dramatique" à "désespérée". Je veux dire par là que je sais que je ne m'en sortirais pas. Si je tente de fuir, Jack me rattrapera. Bientôt, mon haki sera tari et je ne pourrais plus bloquer efficacement ses coups. Et je sens que je m'épuise petit à petit à esquiver. En somme ce n'est qu'une question de temps avant qu'il en finisse avec moi et qu'il s'attaque à mes compagnons. J'entends les hommes d'Oz forcer Annia à embarquer sur la dernière chaloupe. Je n'ai pas d'autre alternative que de le provoquer afin d'accaparer toute son attention et de permettre à mes alliés de fuir.

"J'espère que tu ne te bats pas à fond, là? Sinon, je suis déçue. Tu es bien moins fort que ce qu'on dit de toi. Tu ne te serais pas ramolli depuis le temps?"

Je sens que je ne vais pas aimer les minutes qui vont suivre.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Lun 17 Juil 2017 - 21:36

La mine froncée, Jack dardaient des yeux assassins sur la pipelette. Elle avait définitivement raté une occasion de se taire. Cette dernière provocation, cette dernière insulte, ne passerait pas.

 - J'ai trop joué au BlackJack, expliqua le Capitaine Corsaire en recouvrant intégralement son corps de haki, mais t'inquiète pas ma grande, la rassura-t-il ensuite, je vais quand même me débrouiller pour que tu regrettes pas d'être venue.

Devenu intégralement noir, il fit mine d'avancer vers la pirate sans la quitter un instant du regard. L'énergie noire qui recouvrait sa face à demi simiesque lui donnait un air étrange, profondément malsain et effrayant, et l'ange ne put retenir un glapissement quand il fonça d'un coup dans sa direction avec une brusque impulsion des jambes. Huit tentacules de poisons liquides jaillirent immédiatement dans le dos de la jeune femme, sécrétés par pur instinct devant le monstre qui se jetait sur elle. Cela sembla intimider le Shichibukai étrangement, qui s'arrêta net dans sa course quand le Kraken darda ses bras acides dans sa direction.

Son cœur battant à tout rompre, la sous-fifre de Shoma crut un instant être effectivement parvenue à impressionner son puissant adversaire. Ce dernier semblait l'observer calmement, attendant elle ne savait quoi. La panique refluant cependant, elle reprit peu à peu une respiration stable et finit par comprendre que Jack attendait quelque chose. Hésitante à baisser sa garde, elle ne se résolut à le faire qu'après avoir entendu du bruit derrière elle. Se retournant lentement, l'intruse se retrouva nez à nez avec les troupes du Capitaine Corsaire, enfin arrivées en renfort.

 - Ah bah c'est pas dommage ! s'écria Jack dans son dos, s'adressant à la cantonade. Celle-ci est pour moi, indiqua-t-il en la pointant du doigt, vous autres occupez-vous de virer ces touristes de mon île.

Hochant la tête, les hommes du Capitaine Corsaire prirent bien soin de contourner les deux combattants, restant à une distance respectable des tentacules rougeoyants de la jeune femme. S'éloignant des utilisateurs de fruits du démon, ils partirent à l'assaut des alliés de Shoma dans un concert de hurlement guerrier.

Toujours intégralement recouvert de son haki de l'armement, Jack servit un sourire carnassier à la pirate, la défiant silencieusement d'essayer de lui passer devant. Ni une ni deux, l'un des tentacules du Kraken s'agita et projeta un jet liquide sous pression dans sa direction. Toujours sous sa forme semi-gorille, Wrath laissa définitivement exploser sa fureur. Ce combat n'avait que trop duré pour la faible opposition à laquelle on l'avait confronté, il était temps d'en finir et de démontrer une bonne fois pour toutes que Shoma et son dindon s'étaient attaqués à un poisson trop gros pour eux. Avec ses paluches griffues aussi grandes que des assiettes, il répliqua avec une puissante lame d'air qui vaporisa purement et simplement l'acide de la jeune femme, éclaboussant légèrement les hommes de Jack qui continuaient à affluer autour d'eux. Au milieu des légers cris de douleur qui en résultèrent, il se jeta sur l'ange malmené, bravant sans plus y penser les huit tentacules d'acide qu'elle manipulait.

Ces dernières tentèrent de l'attraper et de le dissoudre avec leurs pouvoirs corrosifs, mais l'armure intégrale du Capitaine Corsaire le maintint à l'abri. Avant que l'attaque de l'usine de poison ambulante ne remonte jusqu'à ses yeux ou sa bouche, Jack leva son poing à son épaule tout en arborant un sourire carnassier. L'âme emplie de haine, il se déchaîna sur la pirate vulnérable, qui avait à tort pensé être à l'abri avec son Kraken d'acide. Frappant une fois, deux fois, dix fois, il ne s'arrêta pas un instant, faisant aucun cas des faibles tentatives de la jeune femme de riposter ou parer ses coups. Cette dernière eut tôt fait de céder et sa garde vola en éclat, ses tentacules d'acide éclaboussant le sol, laissant tout le loisir au Shichibukai de l'enchaîner et d'écraser ses gros poings de Zoan dans ses cotes et son visage. Ce brutal enchaînement de violence l'envoya bientôt valser au loin. Posant les finitions de son Final Impact, Wrath généra une nuée d'ondes de choc qui s'envolèrent vers la pirate, menaçant de la finir en plein vol.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttp://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5863
Popularité: -363
Intégrité: -346

Dim 23 Juil 2017 - 17:31




Le jeu du gorille et de l'ange, vient de se terminer. Wrath m'a enfin mis la main dessus. Et, comment dire, ce n'est pas agréable du tout. Il me pilonne de coups de poing, m'arrachant malgré moi bien des cris de douleur. Je l'entends jubiler. Au moins un qui passe un bon moment. Même si, quitte à choisir, je préfèrerais que ce soit moi. Enfin, c'est le lot des faibles de subir les décisions des forts. Et actuellement, c'est moi qui ne suis pas à la hauteur. Je subis la loi du Corsaire qui me martèle de coups. J'ai beau me protéger et dresser mon haki. Petit à petit, je sens que mon fluide spirituel s'épuise. Surclassée dans tous les domaines, je n'ai pas le choix que d'encaisser du mieux que je peux en attendant que ça finisse. J'économise mes dernières miettes de haki pour un assaut final qui, j'espère, me sortira de ce très mauvais pas.

Ma chance, entre guillemets, ne tarde pas à arriver. Finissant son enchainement meurtrier, un coup m'envoie valser au loin. En direction de la falaise. Heureusement, ma relative maîtrise du Tekkai me permet d'encaisser l'impact sans trop de dégâts. Mais la suite fait voler la garde du rokushiki en éclats. Je me mange des coups alors qu'il est loin de moi. Je ne pige pas trop comment diable il arrive à faire ça, mais c'est comme lorsqu'il a dissipé ma lame de poison sous pression. En plus, avec le dos contre la paroi rocheuse, les effets sont comme doublés. Sacrebleu! Je ne pensais pas que ça tournerais si mal. Je suis dans un état critique. Et mon adversaire ne semble pas voilà me laisser respirer. Je l'entends courir vers moi telle une locomotive. Je crains qu'il ne veuille m'emplâtrer définitivement contre la falaise. Je n'ai plus le choix, il faut que je réplique. Je concentre le peu de haki qu'il me reste et je le mélange à du poison dissolvant. J'espère réussir à en décupler les effets, ou alors à neutraliser la haki de Jack avec le mien. Pourquoi pas les deux! Oui, je vais en finir avec cette attaque ultime! Alors qu'il n'est plus qu'à un mètre de moi, j'envoie la sauce! Le flux de poison boosté au fluide offensif le stoppe dans sa course et même le repousse. Victoire! Je l'ai emporté! Enfin! Avec tout ce que je lui ai envoyé il ne doit même plus avoir forme humaine, le Wrath!

Quelle n'est donc pas ma stupéfaction lorsque je réalise que le corsaire se relève. Et en plus il n'a rien. Rien du tout! L'espace d'un instant, le désespoir m'envahit. J'ai donné mon maximum et... ça reste insuffisant! Et mon adversaire profite de ce petit moment de laisser-aller pour se jeter sur moi. Mais au lieu de me frapper il me prend dans ses bras. N'allez pas imaginer cependant qu'il s'est soudain pris d'affection pour moi. Non. Il me serre bien trop fort pour ça. Son but est clairement de me briser les os! Je me débats, il en va de ma survie! Mais c'est peine perdue. Le bougre ne compte pas laisser partir sa proie. Je n'ai pas d'autre choix que de résister le plus longtemps possible en attendant qu'un miracle daigne survenir. Et pour ça, le tekkai se révèle d'une grande efficacité. En raidissant mes muscles, je peux mieux supporter la pression qu'il imprime sur ma poitrine et mon dos. Seulement, je ne peux plus bouger, et donc, in extenso, respirer. Je dois donc essayer de caler le moment où je relâcherai mon tekkai avec le moment où il expire.

Alors que je suis en train de me caler sur sa respiration et que je me prépare à reprendre mon souffle. Jack pousse un mugissement bestial et m'enserre encore plus fort. Le tekkai ne résiste pas à la soudaine montée en puissance du corsaire et je sens mon corps se comprimer ainsi que la complainte des mes côtes en train de se fendiller dangereusement. Je hurle sous l'effet de la douleur et sa mortelle étreinte vide tout l'air de mes poumons. A ce rythme je ne sais pas si je vais mourir d'asphyxie, broyée ou si un des mes os, lorsqu'il se brisera, perforera un organe vital. Mais j'ai furieusement besoin d'air! Les larmes me montent aux yeux alors que je sens qu'il serre encore plus fort. Je suis à deux doigts d'implorer pour ma vie quand soudain, je réalise qu'il me reste une dernière cartouche. Un poison que je n'ai encore jamais utilisé. Parce que je n'en connais pas les effets. Il peut être liquide ou gazeux. Et là, ça fait "tilt"! Malgré le fait qu'il couvre son corps de haki, Jack a quand même besoin de respirer! Sans plus attendre, j'exsude le maximum de ce nouveau poison par chaque pore de ma peau.

La réaction ne se fait pas attendre. Le corsaire est pris de violentes quintes de toux et il finit par lâcher du lest. Ainsi, je peux me soustraire à son étreinte mortelle. Entre deux éternuements, il a des mots très désagréables sur le métier que je pourrais faire en dehors de la piraterie. Affaiblie, je rampe du mieux que je peux pour m'éloigner de la fureur de Wrath. Mais je ne me fais pas d'illusions, dès qu'il aura repris ses esprits, il me tuera. Alors ne comptez pas sur moi pour être dans les parages! Je l'entends beugler une énième insulte sur ma vertu et il bondit... sur un des ses hommes qu'il roue de coups! Si j'en avais des valides, je dirais que je n'en crois pas mes yeux! après avoir massacré un de ses sbires, il se jette sur un autre et continue son manège. Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Ce n'est que lorsqu’il se met à hurler.

"Où te caches-tu? Quelle est la vraie toi?"


Que je comprends que les effets de ce poison sont de faire halluciner l'adversaire. Quelle aubaine! Je ne demande pas mon reste et je me traine aussi vite que faire se peut en direction de la plage. J'entends les hommes de Jack essayer de raisonner leur chef, mais ce dernier semble comme possédé et massacre tout ce qui lui passe sous la main! Tant mieux ça fera moins d'ennemis! C'est alors que je sens qu'on me tire par les cheveux! Aie! Ça fait mal! Une voix bourrue me demande.

"T'as fait quoi au cap'taine, pétasse!"

Vraiment, il faut que les pirates respectent un peu plus la gente féminine! Mais je ne me sens pas de lui en faire la remarque. Pas dans mon état. Je perçois le contact froid et aiguisé d'une lame sous ma gorge qui m'indique au delà de tout discours quel destin m'attends si je ne réponds pas à la question. Le déglutis difficilement alors que mon cerveau mouline à toute allure pour me sortir de là. Mais mon corps refuse de bouger. Je reste plantée là comme une cruche! Puis soudain, le type émet une sorte de gargouillis immonde alors qu'une épée lui traverse le corps. C'est Shoma! Je reconnaitrais son odeur entre mille!

"Ca va?" me demande-t-il simplement.

"T'en as pris du temps!"

"Il se passe quoi, là?"

"Sors-moi de là d'abord! Je te raconterai tout après!"

Il me balance sur son épaule gauche comme un sac à patates et se fraye un passage dans les lignes ennemies. Je suis sauvée! Je ne sais pas si je me suis évanouie à cause du soulagement ou de mes blessures, mais je ne me souviens pas de comment j'ai quitté cette île.

http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1