AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Solo, FB 1627] Le Triptyque

avatar
Judith Zola


Feuille de personnage
Dorikis: 765
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 14 Juil 2017 - 21:20



L'on frappa à la porte de Judith.
-Lieutenant.

Et l'on ouvrit sans attendre la permission. Hmpf. Typique.

Venait donc l'heure des vérifications hebdomadaires. C'était souvent le moment privilégié par les ingénieurs de la Brigade Scientifique pour vérifier que leur agent chéri était parfaitement opérationnel, et transférer toute information qu'ils pourraient traiter sur les prototypes utilisés par Judith. Prototypes qui, jusqu'ici, n'ont pas laissé à Judith l'agréable impression de manier un armement fiable et fonctionnel, mais qui peut-être auront ce mérite là si ces vérifications portaient leur fruit... Ce qui n'arrivait pas souvent.

-Bonjour. Je suppose que vous êtes le technicien spécialiste de la base ?


-Les huiles de la Brigade ont décidé de vous affilier un technicien exclusif pour permettre un meilleur suivi... Technicien Spécialiste Aaron Banks, à votre service, mon lieutenant. Mais vous pouvez m'appeler Aaron, parce que je peux vous dire qu'on aura beaucoup de choses à se dire durant les prochains tour de services. Je suis assigné à la maintenant, l'entretien et aux rapports techniques qui feront le lien entre vous sur le terrain, et les gars du Service cybernétique.

La désinvolture du garde-à-vous et de la tenue peu réglementaire de Banks fit oublier à Judith la nécessité d'inviter au repos. Barbe mal rasée, les ongles sales et les mains enroulé autour d'un classeur remplis de papiers -sans doute les fiches d'instructions nécessaire à l'entretien de la cyborg. Visiblement, les états de service allant en s'améliorant, le service en charge du projet Zola pouvait se permettre un peu plus de largesse au niveau des services non vitaux; ceci-dit, déployer un technicien spécialisé et avec plus d'expérience que la simple lecture d'une fiche d'instruction aura au moins cet avantage d'opérer des réparations et une analyse post-opération de l'équipement plus efficace.

Banks, en tout cas, avait l'air sympathique, et de lui se dégageait une aura de familiarité qui incitait à Zola à être légèrement plus à l'aise... Sans explication aucune à apporter à une telle impression néanmoins, laissant Judith circonspecte. Les vrais voleurs n'étaient pas ceux qui avaient l'air le plus louche, mais plutôt ceux qui avaient l'air le plus rassurant, pour mieux endormir votre confiance.

-D'accord... O.K Aaron,  fit Judith d'un ton légèrement hésitant,je suis... enchantée de vous rencontrer. J'ai cru comprendre que vous alliez même mettre la main dans le cambouis aujourd'hui même ?

-Aye,
confirma Banks. L'implantation du nouveau firmware d'asservissement. De ce que j'ai compris, on avait déjà essayé ça avant ?

-Avant ? Comment ça ?

Banks haussa un sourcil. Ne savait-elle pas ce qui s'était passé ? Merde, peut-être qu'ils lui avaient lavé le cerveau, supposa-t-il en un instant. Il ne valait mieux pas lui révéler la vérité, sauf à avoir de gros problèmes. Il dévia la question habilement :

-Oui, ils ont testé ça sur des armes ou j'sais pas quoi, enfin peu importe si vous êtes pas au courant. On va vous installer ça tout de suite. Visiblement, cette nouvelle version ne possède pas de bugs à priori, mais dans le cas échéant, énonça-t-il en cherchant quelque chose dans son classeur, vous devez immédiatement désactiver toutes les fonctions non-vitales. Alors, par bugs, je veux dire : mouvements non contrôlés par vous, modification de votre champs de vision ou encore toute assistance vocale jugée inappropriée...


-Assistance vocale ? Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?


Judith, ne comprenant plus grand chose, commençait sérieusement à être ennuyée par cette conversation. Pour être tout à fait honnête, elle n'en avait rien à foutre. Le plus important, c'était que ce truc ne vienne pas lui bousiller la cervelle, même si elle soupçonnait qu'on lui ai déjà fait quelque chose là-dedans, ne serait-ce qu'avec les Aleph-042 fourrés dans ses orbites.

-Ce truc, continua Banks sur sa lancée, va parler dans votre tête. Normalement, c'est juste des informations d'ordre tactique. La base de données officielle des membres de la Marine, pour vous permettre de reconnaître les officiers rapidement, pour commencer. Si tout va bien, on pourra pousser les améliorations plus loin. Vous pouvez bien entendu couper l'assistance vocale à tout moment. Sur ce, conclut-il sur un sourire gêné, observant le désintéressement évident de Judith, asseyez-vous ici. J'vais vous brancher ça, on va voir où ça va nous mener.
http://www.onepiece-requiem.net/t20016-judith-zolahttp://www.onepiece-requiem.net/t20085-judith-zola
avatar
Judith Zola


Feuille de personnage
Dorikis: 765
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 14 Juil 2017 - 23:01

L'installation fut longue. Du moins, l'installation neurale. En réalité, la tempe de Judith disposait d'un accès au système oculaire implanté sa tête, relié directement aux connexions motrices de Judith, permettant l'interface entre le terminal du technicien Banks et le cerveau de Zola. Quelques fils reliant les deux, il glissa une disquette à l'intérieur de la boîte noire, et attendit. Un bouton vert s'alluma, et le dispositif vrombit, indiquant le début de l'installation. Le programme naissait donc au sein de la psyché de Judith, et d'après le technicien, des hallucinations sensorielles étaient probables à ce niveau de l'installation. Mais à la grande surprise de tous, rien ne semblait arriver. Jusqu'au moment où Judith, les yeux à moitié fermés, se crispa brusquement et lança un petit cri de surprise depuis la table de travail.

-Quoi ? Il se passe quelque chose ?
Demanda Banks, se penchant sur Judith

Elle se rassérena aussi vite.

-Euh... J'ai du texte qui défile devant mes yeux. Du texte vert, et une barre qui clignote à la fin du texte...

-Bien, cela veut dire que le firmware s'installe. Essayez de bougez vos mains pour voir ?


Elle essaya, mais il semblait que rien ne répondait à ses mouvements. Le technicien donna quelques coups de tournevis dans sa main; aucun stimuli n'en ressortait. Mais alors que le technicien parlait, un flash passa devant les yeux de Judith. Un éclair aveuglant d'abord, puis un cri strident. Des parasites devant ses yeux, puis des cris. Elle luttait se débattait alors que quelque chose lui entrait dans la tempe... Une phrase, une question de défi fut prononcée. Mais alors alors, plus rien.
Les hallucinations s'arrêtèrent, et le visage de Banks était braqué sur le sien. Maintenant qu'elle le voyait de plus près, ses yeux bleus lui disaient quelque chose...

-Lieutenant, vous m'entendez ? Judith ?


Elle bougea légèrement la tête

-Oui, je...

Uᴛɪʟɪsᴀᴛᴇᴜʀ ɪᴅᴇɴᴛɪғɪé.

-Hein ? Vous avez entendu ?

Bᴏɴᴊᴏᴜʀ, Jᴜᴅɪᴛʜ. Jᴇ sᴜɪs ᴠᴏᴛʀᴇ ᴇxᴏsǫᴜᴇʟᴇᴛᴛᴇ, ᴋᴀɴᴛ. J'ᴀssᴜʀᴇ ʟ'ᴇɴsᴇᴍʙʟᴇ ᴅᴇs ɪɴᴛᴇʀғᴀᴄᴇs ᴇɴᴛʀᴇ ᴠᴏᴛʀᴇ ʀésᴇᴀᴜ ɴᴇᴜʀᴏɴᴀʟ ᴇᴛ ᴠᴏs Aᴜɢᴍᴇɴᴛᴀᴛɪᴏɴs ᴄʏʙᴇʀɴᴇᴛɪǫᴜᴇs. Sᴇᴜʟ ᴠᴏᴜs ᴘᴏᴜᴠᴇᴢ ᴍ'ᴇɴᴛᴇɴᴅʀᴇ ᴀ ʟ'ʜᴇᴜʀᴇ ᴀᴄᴛᴜᴇʟʟᴇ.

-Non. Kant vous parle en ce moment même ?


Mᴀʀɪɴ ɪᴅᴇɴᴛɪғɪᴇ. Iɴɢᴇɴɪᴇᴜʀ ᴛᴇᴄʜɴɪᴄɪᴇɴ Bᴇɴᴊᴀᴍɪɴ Aᴀʀᴏɴ Bᴀɴᴋs. Aᴅᴍɪɴɪsᴛʀᴀᴛᴇᴜʀ ʀᴇᴄᴏɴɴᴜ ᴅᴜ sʏsᴛᴇᴍᴇ K-4-NT. Cᴀʟɪʙʀᴀᴛɪᴏɴ ᴅᴇ ʟ'ᴀғғɪᴄʜᴀɢᴇ ᴛᴇᴛᴇ ʜᴀᴜᴛᴇ. Fɪʀᴍᴡᴀʀᴇ ᴅ'ᴀғғɪᴄʜᴀɢᴇ ᴛᴇᴛᴇ ʜᴀᴜᴛᴇ ɪɴᴛʀᴏᴜᴠᴀʙʟᴇ. Mɪsᴇ ᴀ ᴊᴏᴜʀ ɴᴇᴄᴇssᴀɪʀᴇ. Cᴏɴᴛᴀᴄᴛᴇᴢ ʟ'ᴀᴅᴍɪɴɪsᴛʀᴀᴛᴇᴜʀ ʟᴇ ᴘʟᴜs ᴘʀᴏᴄʜᴇ ᴘᴏᴜʀ ᴏʙᴛᴇɴɪʀ ᴜɴᴇ ᴍɪsᴇ ᴀ ᴊᴏᴜʀ.

-Oui. Il parle d'un... Affichage tête haute ?


-Ah oui, laissez tombez, ça. Ils sont encore en train de bosser sur ça, ignorez ce qu'il vient de dire. On installera ça plus tard. Actuellement, on veut juste savoir si K-4-NT fait bien son boulot, à savoir identifier des êtres vivant par reconnaissance sensorielle, et vous apporter un contrôle moteur adéquat.  Je vais vous laisser vous familiariser avec quelques temps, et vous invite à visiter la base pour vous permettre de prendre vos marques avec Kant et ses fonctionnalités. Et puis hein... Profitez de votre tour à South Blue, c'est pas mal touristiquement... Evitez juste l'Amerzone, avec tout ces marécages vous risqueriez de vous rouiller un truc là-dedans. Enfin. Je vais repartir du coup, mais hésitez pas à me contacter via ces Den Den si vous avez besoin de moi pour quoi que ce soit... Même parler hein, y'a pas de soucis.

-Bon... Eh bien d'accord, merci.


-Bonne journée, fit-il en refermant la porte, les mains pleines de ses équipements.

C'est ça.
http://www.onepiece-requiem.net/t20016-judith-zolahttp://www.onepiece-requiem.net/t20085-judith-zola
avatar
Judith Zola


Feuille de personnage
Dorikis: 765
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 9 Aoû 2017 - 10:47

Drôle de sensation.

Emprisonnée dans mon propre corps. Ma propre chair, qui se meut sans que je la contrôle.

Ils me regardent sans me regarder. Mon corps cliquette contre ma volonté.

Mon nouveau corps. Projet Z0-L4. Marine qui a vu l'enfer à Grey Terminal. A bon fond. Moi sans être moi.

Où suis-je, dans ce corps ? L'âme de cette machine ? Son corps ?

Sa mémoire ? Je dois sortir d'ici.


http://www.onepiece-requiem.net/t20016-judith-zolahttp://www.onepiece-requiem.net/t20085-judith-zola
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1