AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Réminiscence et Insouciance.

avatar
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Mer 19 Juil 2017 - 11:22


Encore une journée de merde. Je traîne au port sans but. Ah, Inu Town. Ça me rappelle des bons souvenirs. Après Navarone, après la "Chute", j'ai fait mes débuts en tant que soldat de la Régulière sur cette île. Alors, ouais, je me souviens des délires avec mes potes. Un bon gars ce John S. McGaugh. 'L'est maintenant Commandant d'Élite dans la 101ème et il fait bien son taff. À l'époque, on traînait toujours avec Anne Calhugan. On était le trio infernal. Anne... Bordel, qu'est-ce qu'elle me manque. Quand je fous les pieds dans cette ville, j'arrête pas de songer à elle. Je peux pas m'en empêcher. Rien à faire. J'ai mal rien que d'y penser. Tout ça à cause d'un putain de Fruit du Démon! Maudit soit Ral Zarek!!

Mon dernier travail en tant qu'agent du Cipher Pol m'a conduit jusqu'ici. Maintenant que je suis entre deux missions, j'attends mes nouvelles directives. Et j'aime pas glander. En attendant de repartir, je me saoul à mort dans les tavernes près des docks. J'ai rien à faire. En plus de mon chagrin d'amour, cet endroit me rappelle des mauvaises réminiscences. Celui où le criminel Gavin Alphens voulait me revendre aux DarkSmoks. Une sombre époque...

Je regarde l'océan, une bouteille à la main. La lune et les étoiles éclairent les vagues qui viennent se jeter sur les quais. Il fait doux. Y'a quasi pas de vent. Et pas un chat aussi. Pourtant, y'a quelques bars d'ouverts encore à cette heure-ci. Alors que je déambule nonchalant, un navire se pointe à l'horizon. Je scrute tant bien que mal le pavillon. Je peine à capter s'il est noir ou non. J'ai pas trop les yeux en face des trous, de toute façon. Je marmonne dans la barbe que j'ai pas.

Y'a pas intérêt à ce que ça soit des pirates. Hic!
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Lun 24 Juil 2017 - 22:54

C'était stressée que Rhei commençait son voyage à bord d'un navire sur lequel elle ne connaissait vraiment personne. Et surtout, elle n'avait pas pris le temps de s'habituer à son nouveau bras, et avait encore du mal à se réhabituer aux distances après deux années à devoir s'habituer à être manchote et imaginer l'être toute sa vie. Vraiment, sa mère avait fait un travail extraordinaire à chercher des lieux grâce à des personnes dans la Marine. Mais maintenant, il fallait qu'elle se montre digne de tout cela ! Qu'elle parte directement arrêter les Criminels... Terminé les petits jeux avec ses amis ! Maintenant, elle commençait son aventure !

Le lendemain, sur le navire, la fameuse chasseuse de primes était perdue. D'un coup, elle se demandait pourquoi elle avait quitté sa famille. Ses rêves étaient étranges et elle aurait pu rejoindre la Marine. Sa mère était dedans et aurait pu l'encadrer pour qu'elle devienne un soldat digne de passer au rang d'Amirale ! Du moins elle se l'imaginait ! Retourner à Hinu Town lors de ses congés, prendre soin de son père, avoir sa mère près d'elle pour la conseiller de temps en temps, et admirer à quel point elle était belle et avait grandi. Ses amis auraient pu l'admirer, et rêver eux aussi de devenir Marines. Mais la gamine avait choisi une autre voie : chasseuse de primes. Ce matin, Rhei eut une envie de rentrer, de s'excuser auprès de ses parents, mais une autre partie lui disait que si elle faisait ça après tant d'efforts, toute cette motivation qu'elle avait du rassembler afin de réaliser cela n'aurait servi à rien. Gardant ses larmes de panique, la nouvelle partante en mer se releva pour commencer une meilleure journée.

La jeune fille à cette époque avait 18 ans, et était plus joufflue que ce qu'elle n'était en 1627. Ses traits adultes ne s'étant pas totalement posés, elle avait cependant un regard déjà sérieux et provocateur pour la plupart du temps. Ses cheveux, eux, étaient très légèrement plus longs que ceux du présent, ondulaient pour s'arrêter à hauteur de son menton. Son corps, lui, plus fin, n'avait encore rien subit des dangerosités de la vie mais indiquait qu'il avait tout de même l'habitude des combats à mains nues. Ses vêtements, étaient encore ceux d'une citoyenne, mais la Rhei possédait déjà le revolver de son père, qu'elle avait glissé entre son pantalon et sa peau. Elle voyageait ainsi, attendant tranquillement que le navire arrive à destination, mais surtout le plus loin de son île natale... Pendant tout ce temps, la Pistolero essayait d'éviter le regard des membres de la Marine, parce qu'elle avait peur que sa mère, en panique, n'ait demandé à ce qu'on la ramène saine et sauve à la maison. Cependant aucun de ceux qui passèrent sur le navire, afin de réaliser des vérifications de marchandises et d'équipage, ne se trouvèrent à rechercher une gamine qui avait décidé de fuguer par un surplus de motivation, du au regain d'un bras.

Plusieurs jours passèrent, et Rhei trouvait le temps long. Ils s'étaient arrêtés sur plusieurs îles, mais jamais la future chasseuse de primes n'avait cherché à mettre pied à terre. Restant dans son coin, elle avait suscité l'intérêt de ceux qui ne comprenaient pas pourquoi elle ne bougeait pas, alors que la raison, seule l'actrice en connaissait les véritables raisons : elle était effrayée. Elle ne voulait pas descendre sur une île qu'elle ne connaissait pas. La jeune fille préférait rester dans son coin, en sécurité, et ne voulait pas se faire virer comme ça, ou encore descendre, s'amuser, et louper l'heure de départ. Alors plutôt que de risquer quoi que ce soit, il valait mieux ne pas bouger, aller chercher à manger, payer un minimum de repas, et repartir dans son coin. Mais il lui fallut bien descendre au terminus du navire. Et ce fut avec hésitation qu'elle mit pied à terre, accompagnée de tous les voyageurs qui avaient décidé de voyager. Certains étaient de simples touristes, d'autres étaient simplement des mercenaires qui n'avaient pas assez d'argent, ni de connaissances, pour avoir un navire et/ou le piloter. Derrière elle, Rhei entendit le pilote sonner une sorte de cloche très fort.

« Allez ! INU TOWN ! Tout le monde dehors ! C'est le terminus ! J'espère que vous avez apprécié le voyage jusqu'à INU TOWN ! »

Il hurlait quand même assez fort le nom de l'île. Mais celle qui possédait le rêve étrange d'arrêter tous les Criminels se mit d'abord à regarder tout autour d'elle, ébahie par la beauté du lieu, et pourtant, elle se disait qu'y vivre ne serait pas super pour quelqu'un qui aurait besoin d'exercice, puis partit plutôt chercher quelque chose d'important : un QG de la Marine, parce que mine de rien, elle en avait aperçu quelques uns. Alors plutôt que de le chercher à l'aveugle, la pistolero demanda son chemin. Au premier homme venu, elle lui posa la question suivante avec une force dans la voix qui la surprit elle-même :

« 'scusez moé m'sieur l'bonzhomme. J'cherche l'QG d'la Marine, j'voudrai 'voir ma licence d'chasseuse d'primes ! J'va v'nir les aider à capturer la raclure ! »

Il fallait attendre qu'il lui demande son nom afin de le déclarer haut et fort, et se présenter comme la future plus grande chasseuse de primes du monde ! Mais pour le moment, il lui fallait quand même ce fameux certificat. Le civil, lui, pouvait toujours se demander combien de temps une gringalette fébrile comme elle allait tenir le coup à exercer ce métier, ou lui donner des conseils, comme d'éviter de jouer les héros et retourner à la couture.


Dernière édition par Rhei D. Heimfire le Dim 24 Sep 2017 - 1:19, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
avatar
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Ven 4 Aoû 2017 - 0:13


Bah merde. Bordel, voilà une gamine qui demande le chemin du Q.G. J'ai une tronche de pancarte, peut-être? 'Va être dur de lui dire où ça se trouve dans mon état. Mes souvenirs se bousculent, alors me demander de me concentrer... Niet. Déjà, 'faut que je cuve. J'ai les nerfs qui me tapent le système. Je grogne sans le vouloir une phrase à peine compréhensible.

Wouah, hé. Doucement, y'a pas le feu au lac. Ta quoi?

Je peine à retrouver mes esprits. Je suis d'humeur grincheuse ce soir. Puis, doit y avoir mon instinct de protecteur qui doit sûrement m'éveiller le cerveau, car je rebute d'emblée. Cette gringalette? Entre mes amours et les enfants qui se font victimiser, j'ai de quoi chialer. Je refuse catégoriquement de voir cette fillette réclamer une quelconque licence. 'Faut être con pour se la jouer solitaire si on a pas les épaules solides. Moi, je peux. J'ai la carrure. Mais elle, je rigole. Et sans le vouloir, je me mets à glousser. L'ivresse y est pour quelque-chose.

Tu t'es regardée, la chiard? Le moindre pirate te narguerait en voyant ta tronche de faiblard.

Sous mon masque de mépris se cache une âme en peine qui aime pas voir la souffrance des autres. Et, même si je me pisse de rire, au fond, ma moquerie est pas méchante. Je suis juste rustre. Et combiné avec de l'alcool, je deviens un peu plus hautain qu'ordinaire. Ou débile aussi...
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
avatar
Rhei D. Heimfire

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1682
Popularité: +34
Intégrité: 23

Lun 9 Oct 2017 - 21:28

Rhei savait reconnaître quelqu'un qui avait bu depuis peu ! Elle avait le flair pour ça ! Elle s'était baladée dans les bars d'Hinu Town parce que c'est ce que faisaient les vrais de vrais ! Elle ne savait pas vraiment pourquoi celui-ci se marrait, et c'était assez vexant en fait. D'un coup remontée, elle releva un peu le ton pour faire comprendre qu'elle n'était pas là pour plaisanter. Mais elle gardait ce côté sûre d'elle pour expliquer ce choix de carrière. Mais surtout, se faire traiter de chiard ne lui plaisait pas vraiment. Montant un peu d'un cran en se mettant sur la pointe des pieds, elle tendit un doigt dénonciateur vers l'homme qu'elle jugeait beaucoup trop bourré pour faire preuve de bon sens et accepter que des jeunettes pouvaient en mettre plein la face à des pirates, et ce les doigts dans le nez. Et surtout, c'pas un type aux allures de chômeur qui allaient lui faire la leçon.

« Au moins j'essaie d'faire quelqu'chose plutôt qu'de boire et d'essayer de dire que faire ça c'le mauvais plan ! Et t'me parles sur un aut' ton ! J'sais m'débrouiller pour d'venir chasseuse d'primes ! J'suis sûre que j'peux surprendre même un type comme toi ! »

En effet ! Elle s'était entraînée et se sentait prête ! Et si cela se révelait être quelque chose de faux, c'était toujours mieux de s'entraîner sur le terrain que faire en sorte de se répéter. Et même si son bras gauche allait devoir subir une période d'entraînement, ce n'était pas vraiment ce qui allait l'empêcher d'aller la chercher, cette licence ! Elle savait se battre, elle savait tirer... Les petites frappes n'étaient qu'une formalité pour celle qui allait commencer en bas de l'échelle, puis monter pour enfin arrêter tous les Criminels. C'était peut-être pourquoi l'homme bourré voulait lui dire ça : il pensait qu'elle allait directement tenter de capturer un gros pirate, pensant qu'il s'agissait là de quelque chose de simple à faire, mais la future chasseuse de primes avait bien son plan en tête.

« J'suis pas conne, t'vois, j'vais pas commencer par d'grosses primes. J'ai pas l'niveau encore pour eux... Mais les p'tits bandits, eux, j'les mettrai au trou, histoire d'payer mes fins d'mois. P'is j'm'améliorerai, et j'pourrai ensuite grandir mes choix d'cibles. Survivre c'le moteur du métier. Si j'meurs, c'ma faute, et j'vais pas mourir t'façon ! »

En effet, son plan, lui était infaillible, et elle ne se risquait pas inutilement pour le moment, il fallait juste qu'elle prépare les îles où elle allait partir, où et quand... Et surtout ne pas se retrouver à devoir affronter un adversaire beaucoup trop puissant pour elle. Par exemple, quelqu'un comme un Yonkou ou d'autres individus, il était hors de question de se mettre en danger pour les avoir... Autant jouer les vautours pour les premières expéditions, les premières années, et une fois que son style se sera stabilisé, qu'elle aura trouvé le rythme et ses limites, elle le fera, et elle trépignait d'impatience de foutre tous ces troufions au trou. Cependant, elle tendit la main de l'individu, afin de faire plus civilisée en présentation.

« Au fait, j'm'appelle Rhei D. Heimfire ! J'suis nouvelle ici ! C'la première fois qu'je sors d'mon île. J'demande juste la position du QG d'la Marine pour avoir ma licence de chasseuse, j'ferai plus chier après... M'enfin, j'ferai chier les criminels, s'tu vois c'que j'veux dire. P'is plus tard, t'pourras t'vanter en disant « C'moi qui l'ai guidée pour avoir sa licence ! » Et tout l'monde y s'ra sous l'charme ! P'is j'te paierai un coup quand j'serai riche ! Mais si t'refuses, t'regretteras juste d'pas m'avoir fait confiance. Et t'seras ni connu, ni r'connu pour ce que j'ai fait ! »

Une tactique habile de bluff, mais cela ne marchait normalement que sur les personnes qui étaient de véritables habitants de l'île, sans histoire ni confiance en soi ni rien... Pas sûr qu'avec quelqu'un comme ce mastodonte, ce système fonctionne.
http://www.onepiece-requiem.net/t18992-presentation-rhei-d-heimfirehttp://www.onepiece-requiem.net/t19025-les-techniques-de-la-femm
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1