AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Pensée sauvage

avatar
Amnis D Oliofingunt

♦ Localisation : La Nouvelle Ohara

Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 29 Juil 2017 - 21:06

...

Elle se trouve sur le rebord d'un navire marchand, autour de la jeune femme, un vacarme. Celui des matelots à la tâche, du capitaine donnant ses derniers ordres avant le débarquement, du piaillement des mouettes. Et dans ce brouahaha, notre demoiselle contemple l'île en vue, accompagnée de trois âmes innocentes ; Lady Pourpre Pasca et son petit garçon Antoine Pasca et un grand homme à la chevelure ébouriffée du nom d'Idir Souman.



Lady Pourpre Pasca s'étonne de la petite taille de l'île.

- Est-ce vraiment La Nouvelle Ohara ? Je la pensais plus...


- Grande ? S'exprime Idir Souman dans un long soupir.

Amnis essaie de briser le silence, mais ne trouve rien à dire qui ne pourrait frustrer la grande dame. Car la bibliothécaire ne sait rien de la grandeur des îles, si ce n'est sa terre du sud, Bliss. Alors, elle reste silencieuse sur le rebord et attend patiemment.

- Mère ! Mère ! S'exclame le jeune garçon.

- Oui, la mer est basse. S'exprime à nouveau Idir Souman dans un long soupir.

Lady Pasca, turbulente comme une enfant pouffe un rire avant de parler.

- Divertissez-moi Amnis, je n'en peux plus de ce Saroual.

- Mon nom est Sarouman !  Non... Réplique confus l'homme aux cheveux ébouriffées... C'est Souman, mais vous pouvez m'appeler Idir.


- Il semble qu'Antoine vous demande. Dit-elle de sa voix fluette.

- Mon fils n'a guère la noblesse qu'il mérite.

- Et si vous êtes si noble, pourquoi voyagez-vous à bord de ce navire... S'exprime Idir dans un long soupir.

- Car le capitaine est mon mari ! S'écrie Lady Pasca pour qu'enfin ses prunelles s'attarde sur le beau capitaine.

- J'en ai de la chance d'avoir un homme de son envergure.

- Mère ! Mère ! S'exclame le petit Antoine.

- Oui la mer est haute ! S'élance Idir dans une mimique qui n'a plus rien d'un soupir, mais née d'une gestuelle autodestructrice.

- Il parle de moi, sa mère ! Voyons.

De la haine dans les yeux du pauvre Idir et dans tout ce brouahaha, la jeune Amnis, toujours confuse, pas moins incomprise des matelots qui la reluque de temps à autres.

- Oui. Oui. Las de tout propos aristocrate. Hautaine, la mère, c'est ce que je dis.


Non habituée à un tel traitement négatif, Lady Pasca se retire dans sa cabine en arrachant son fils du spectacle que seul un enfant pourrait percevoir.


- Mais quel imbécile ! Une femme de mon rang ! Si belle, splendide, charmante, magnifique, puissante, élégante, somptueuse, brillante et encore plus brillante la nuit. Je suis une étoile ! Quel imbécile ! Moi si, extraordinaire, séduisante, poétique, impératrice, dentifrice...

Marmonne t-elle en s'éloignant des deux compères qui retiennent un rire.

Regardant l'horizon et l'île qui s’agrandit au fur et à mesure que le navire avance, spectacle fantasmagorique que le jeune Antoine a décelé quelques temps déjà, voilà pourquoi il s'est exclamé auprès de sa tendre et dégénérée de mère.


- Les nobles m'épuisent, eux et leurs manières. S'affirme Idir dans un grand sourire.

- Durant tout ce voyage, tu n'as décroché que quelques mots. Qu'est-ce qu'une innocente comme toi fera sur Ohara ?
- Je suis là pour retrouver l'amour.
- L'amour ?
- L'amour de lire.
- Et bien, j'espère pour toi que l'on arrivera à destination avant la tempête.


La tempête ?
Elle se prépare...
http://www.onepiece-requiem.net/t20028-amnis-d-oliofingunthttp://www.onepiece-requiem.net/t20163-amnis-coeur-de-pierre
avatar
Amnis D Oliofingunt

♦ Localisation : La Nouvelle Ohara

Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 8 Aoû 2017 - 2:27

Journal de Bord,
Capitaine Emrys Pasca

Je m'entête à écrire sur ce carnet de bord, R.A.S. depuis notre passage de South à West Blue. Le timonier en chef, Lucas Weber m'informe d'une irrégularité sur le cadran, mais je fais impasse et écris ses quelques notes, mon second m'a dit d'y écrire des choses plus personnelles que des nombres sans aucun sens, mais je crois qu'il confond avec les journaux intimes, ceci n'en est pas un.

12 ° Nord, Latitude conforme à notre traversée, le ravitaillement en eau-douce a bien été effectué. 3°Est, nous nous approchons rapidement de notre objectif qu'est la Nouvelle Ohara où le stock de marchandises sous cale est destiné. La brise à l'air de se déformer, mais aucun signalement négatif du navigateur, je sors prendre la bourrasque sur le pont.



[...]

Le chef-de-bord Pasca salue ses subordonnées d'un geste conforme, dans la normalité d'un capitaine marchand, avec la classe et la carrure d'un mari de noble, marin d'eau-douce au visage balafré par une blessure de guerre, du temps où il a proposé sa Lady en mariage, mais qui est là pour écouter ses histoires à dormir debout, peut-être Lucas Weber. Petit homme aux cheveux gras, regard fleuri par l'océan, il écoute ses contes comme un enfant au lit.

Avec tendresse.

Mais cette dernière s'évapore à ses calculs fougueux, à sa vision chaotique de la mer, vite interrompu par les yeux fous de Lady Pasca.

- Capitaine, votre femme me regarde bizarrement.
- Je crois bien que oui, fais un signe de la tête, vite, avant qu'elle nous assomme tout les deux
- Monsieur, je crois que la mer...
- Oui, oui, je l'ai senti aussi, tantôt basse, tantôt haute.
- Elle est pas nette.
- La mer ou ma femme ?
- Les deux ?
- Excellente réponse Lucas.
- J'en informe votre second, vous devriez retourner à votre cabine.
- Qu'est-ce qui t'arrives Lucas, soudain à me vouvoyer ?
- Excusez Monsieur, c'est votre femme...
- Ou...
- Elle arrive !


Le navigateur s'éclipse à la vitesse de l'éclair qui tonne soudain au loin. Les nuages obscurcissent très vite le paysage et la grande déferlante de pluie ne tardera pas à s'abattre sur les visages des marins. Le capitaine se réfugie en compagnie de sa compagne et son enfant, tandis qu'Amnis et le jeune Idir restent au rebord du navire.


- Vous devriez regagner votre cabine. Affirme Lucas, [le voilà ce loubard, plutôt loustic]
- Je vais raccompagner la demoiselle.
- J'aurais plus besoin de toi sur le pont, Idir.


Idir Souman n'est pas un jeune garçon, insouciant, triste, insipide comme les autres, il est aussi le second du Capitaine Pasca.  

- Ramène les autres civils à l'intérieur, je m'occupe de tout.
- Tu sais déjà pour la tempête ? Question idiote... Elle s'abat à cet instant, sur nos têtes, que Poséidon nous protège.
- Poséi-quoi ?
- T'as le don pour ça, ma parole.
- A ta parole, je t'offrirai une bière à notre débarquement.
- On va à la Nouvelle Ohara, pas à Kage Berg.
- T'es bien drôle, mais on devrait cesser nos bavardages... Rentrez Amnis, vous êtes en de bonnes mains (Je crois)
-...


[...]

L'effervescence est totale sur le pont du navire et les nerfs du capitaine fondent comme un cachet d'aspirine. Sa femme le met à bout et s’interroge sans cesse sur le bien de son équipage, entre les pattes du Second, Idir Souman.



- VIREZ DE BORD, CAP A L'EST !

L'équipage exécute une parfaite symphonie, entre cordages et aussières. Le mât principal manque de se briser sans l'intervention d'un jeune marin, courageux et intrépide... Perlimpinpin. Qui sera certainement félicité lorsque tout le monde arrivera sain et sauf.

- NAVIRE A BABORD ! S'efforce de hurler la vigie qui est au sommet des risques les plus grands.

NAVIRE A BABORD

Mais sa voix est étouffée par la tempête. Il décroche son Den-Mushi et appelle en urgence le capitaine...


Personne ne répond, que fait Emrys ?
Emrys, répond bordel ! Pense fort la vigie.
http://www.onepiece-requiem.net/t20028-amnis-d-oliofingunthttp://www.onepiece-requiem.net/t20163-amnis-coeur-de-pierre
avatar
Amnis D Oliofingunt

♦ Localisation : La Nouvelle Ohara

Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Hier à 9:45

Une forte présence plus ou moins obscure se tient entre deux caisses de marchandises, comme entre deux chaises. Dans un état peu commun souvent appelé indécision. Il ou elle est de ses miracles qu'un matelot lambda ne peut percevoir. C'est un maître de la discrétion et vit dans le péché continue, celui de la tromperie, il ou elle en a même fait son métier.

Kappa, Oméga, Alpha 2 est un agent du Cipher Pol, une organisation du gouvernement mondial, mais je ne vous apprends rien là-dessus. A part le fait que ce représentant de l'ordre est en mission top secrète à bord de ce navire. Son but est de retrouver un ancien parchemin révélant des indices sur le siècle perdu. C'est sans transition que je vous fait part de ce twist scénaristique. Je vous plonge dans le secret et j'ose espérer que cela ne s'ébruitera pas... Car, l'ancien écrit ou chapitre perdu a bel et bien été saisi et se trouve dorénavant en possession du gouvernement.

On peut deviner à présent pourquoi le capitaine ne répond pas.
Bordel Emrys...

L'étrange silhouette se dessine entre deux ombres, elle se distingue par une allure nonchalante. Elle tient entre ses mains l'avenir de ce beau monde. Elle range son dû à l'intérieur de sa tenue. La personne décroche un Den-Mushi tout en prenant soin d'activer son homologue Den-Blanc.

...

Deux corps gisent à terre, inconscients... Deux tasses de thé encore fumantes reposent sur le bureau.

...


- Kappa, Oméga, Alpha 2 à Delta
- Ici Delta, j'écoute votre rapport.
- Mission réussie, le capitaine dort paisiblement, l'équipage affronte la tempête.
- Est-ce qu'une intervention par la force est nécessaire ?
- Je contrôle la situation, Delta.
- J'ose espérer, le Gouvernement ne souhaiterai pas que cela s'ébruite.
- Le parchemin est en sécurité.
- Il sera en sécurité lorsque je le verrai !
- Vous êtes en position ?
- Nous le sommes.


L'escargot se réfugie dans sa maison.

La silhouette sort de la cabine sans bruit, comme un chat dans la nuit. Elle sautille de quelques pas en dehors du navire, plongeon périlleux pour certains, nécessaire pour l'agent. Il papillonne dans les airs comme un moineau et surprends l'orage pour enfin poser pied sur le navire ''Ennemi'' repéré par la vigie.

La pluie déferle au son d'un bruissement. Un troupeau de soldats sur le pont et un accueil aussi froid que chaleureux se fait sentir. Les visages sont fermes et inexpressifs. Une brève salutation de l'agent Delta.

- KOA2, avez-vous la marchandise ?
- Vous me prenez vraiment pour une bise ?
- J'aurais dit un zéphyr.
- Prenez mes affaires et cette liasse de Pensée Sauvage.
- Les meilleurs violettes au monde !
- Vous en faîtes un pataquès Agent Delta.


La silhouette retourne à son nid d'espion.


Le navire s'éloigne et la vigie cesse d'hurler à en faire cracher ses poumons. Est-ce un mirage ? La tempête l'a aveuglé et laissé pour compte ? Le Den-Mushi de la cabine d'Emrys retentit encore... Mais aucune injure ne vient à la bouche de la sentinelle. De l'inquiétude, je présume et certainement des explications à venir.


Le capitaine Pasca se réveille.

- Nom d'une pipe en bois !
http://www.onepiece-requiem.net/t20028-amnis-d-oliofingunthttp://www.onepiece-requiem.net/t20163-amnis-coeur-de-pierre
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1