AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Allez, Allez, à tout les coups on joue, à tout les coups on gagne!

avatar
Isaiah
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Perdu dans ce bas monde

Feuille de personnage
Dorikis: 1273
Popularité: -15
Intégrité: +8

Ven 11 Aoû 2017 - 17:17

Fraîchement débarqué à Suna Land grâce à un navire de la marine, on peut dire que notre agent faisait tâche avec son look macabre au milieu de cet univers enfantin, aux couleurs vives et à la musique entêtent que l'on retrouve dans tout bon parc d'attraction qui se respect. Isaiah, accroupi devant l'entrée du parc d'attraction observait son nouveau lieu de mission, la mâchoire serrée, le regard dur, il n'avait pas l'air content, pas content du tout même et il y avait de quoi, le tatoué n'était là que depuis seulement une dizaine de minutes, mais il savait déjà qu'il n'allait pas s'y plaire. L'ambiance générale le répugnait, des enfants partout, des rires, des cris, il se demandait pourquoi s'était toujours pour lui les missions bidons, car il le savait par avance qu'en aucun cas un grand révolutionnaire se cacherait ici. Il sortit son Den Den Mushi de la poche de son pantalon et tapa le numéro de William Clifton, son coordinateur pour cette mission.

*Pelop ! Pelop ! Pelop !*

- Allo ! Identifiez-vous je vous prie.

-Salut Will ! Ici l'agent Isaiah, je suis bien arrivé à Suna Land….


Il prit un moment pour regarder de nouveau autour de lui d'un regard impassible, même si au fond de lui il était totalement dépité d'être ici.

-Ah ! Agent Isaiah, j'espère que vous avez fait bon voyage.

-Le voyage a été...c'est juste la destination qui me dérange.

-Ah bon? Pourtant vous verrez c'est merveilleux comme endroit ! AHAHAH ! Bien ! Trêve de bavardage, je vais vous faire un rapide débrief de votre mission. Vous êtes ici, car un dragon céleste, dont je tairai le nom, désire se rendre à Suna Land afin d'aller dans des manèges et notamment faire le « BOOM SPACE », un train à grande vitesse, pour dit-il avoir des sensations fortes. Nous avons tenté tant bien que mal de lui faire changer d'avis, car amener un homme de son rang ici n'est pas sans risque, mais impossible il est borné jusqu'à la moelle.


D'un seul coup le jeune homme reprit espoir de faire quelque chose d'intéressant, quelque chose en parfaite adéquation avec ses grandes qualités de combattant, la protection d'un dragon céleste. Mais il déchanta très vite lorsque William continua à expliquer son rôle.

-Nous avons besoin d'un homme de confiance comme vous, afin de tester les différentes attractions pour vérifier qu'il n'y a aucune anomalie. D'autre part, vous allez être engagé comme employé chez la famille Lopez, qui possède en outre le fameux « BOOM SPACE », elle cherchait une personne pour tenir un manège, nous nous sommes occupé de tout. Votre rôle est de vérifier que cette organisation, qui parait plutôt louche, n'a rien à voir avec la révolution, trouvez son chef et essayer de rassembler toutes les preuves contre lui que vous trouverez.


Isaiah avait la fâcheuse habitude de montrer les crocs lorsqu’il était énervé et en ce moment même c’était le cas. Lui ! En forain et puis quoi encore ?! Mais il accepta tout de même sa mission d’un ton glacial.

-Bien.

Alors qu’il s’apprêtait à raccrocher, William l’interrompit.

-Oh ! J’oubliai ! Restez bien discret surtout hein…éviter les coups d’éclats, il y a des enfants un peu partout, ne faites pas comme avec les chatons.

-Oui, oui…


William eut un petit rire nerveux, probablement parce qu’il n’avait que très peu confiance en lui pour respecter ce qu’il venait de lui demander, c’est qu’il commençait à le connaitre le gadjo.

-AHAH ! Bon et bien bonne chance.

William venait de raccrocher, Isaiah soupira bruyamment, il remit l'escargophone dans sa poche, se redressa sur ses deux jambes pour se diriger dans la queue afin de rentrer dans le parc. Une fois à l'intérieur, il déambulait dans les artères sans trop savoir ou aller, il regardait un peu partout à la recherche du « BOOM SPACE », mais le bruit des machines le dérangeaient, lui, qui avait l'habitude d'être dans des endroits plus calme et surtout cela atténuait son sens de l'ouïe ce qui ne plaisait pas du tout à notre homme, qui avait l'habitude d'utiliser tous ses sens comme un animal cherchant sa proie. Son regard croisa celui d'un enfant dans les bras de sa mère qui mangeait tranquillement une barbe à papa, la petite tête blonde n'arrêtait pas de fixer notre agent, il faut dire que sa tête en étonnait plus d'un, mais Isaiah sans la moindre gêne, s'empressa de chiper la barbe à papa des mains du gamin avant de tout engloutir dans sa bouche. Cela lui arrivait souvent de prendre la nourriture des gens lorsqu'il avait faim, c'était plus fort que lui, on lui mettait un truc appétissant sous le nez et il se servait, c'était aussi simple que cela avec lui. Quoiqu'il en soit l'enfant n'apprécia pas du tout, il se mit à pleurer et sa mère qui regardait au moment du vol dans une autre direction, tenta de comprendre.

-Bas alors mon petit qu'est-ce qui se passe.

-C'est lui ! Il m'a prit ma barbe à papa.


La femme fronça les sourcilles et interpella l'agent du Cipher Pol.

-Hey vous là ! Pourquoi vous avez prit la barbe à papa, de mon fils !


Isaiah qui avait continué son chemin, se stoppa immédiatement pour se retourner lentement, la femme fut tout d'abord surprise par son aspect physique et elle recula légèrement. La bouche encore pleine, le tatoué lui répondit le plus simplement du monde, comme si tout ceci était parfaitement normal.

-J'avais faim.

La femme resta bouche bée devant autant de nonchalance de sa part, l’homme se tourna pour reprendre sa marche à la recherche du « BOOM SPACE ». Cela ne dura pas longtemps, à vrai dire c'était même quasi impossible de le louper, c'était le manège le plus imposant de tous et un énorme écriteau, rouge vif clignotant avec écrit dessus le nom clinquant de l'attraction.

Il prit une place et fit la queue pas très longtemps, les cris d'effrois des gens en décourageaient certainement plus d'un. Il s'installa dans un siège bleu du train, un forain s'approcha de lui, lui prit son ticket et referma sur notre agent, la sécurité pour ne pas quitter le siège en plein trajet. Isaiah s'accrocha fermement aux poignets qui se trouvaient au niveau de sa tête, un compte à rebours se déclencha en face de lui, à la fin de celui-ci le train partit comme une fusée avec Isaiah à l'intérieur, le visage toujours parfaitement indifférent à ce qui l'entourait.

*Qu'est-ce que je fous là ?!*
http://www.onepiece-requiem.net/t20179-isaiah-l-ange-dechuhttp://www.onepiece-requiem.net/t20226-fiche-technique-isaiah
avatar
Isaiah
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Perdu dans ce bas monde

Feuille de personnage
Dorikis: 1273
Popularité: -15
Intégrité: +8

Sam 19 Aoû 2017 - 14:02

Le train dans lequel Isaiah se trouvait venait à peine de partir qu’une jeune fille d’une quinzaine d’années à côté de lui, se mit à hurler d’une voix stridente, c’était comme un mélange entre de la peur et de l’excitation. Lui, se contentait de se tenir fermement au poignet de sécurité, il ne le montrait pas, mais il détestait cette sensation pour plusieurs raisons. D’abord il se trouvait hors de la terre ferme, le fait de faire des loopings à la fin lui a fait perdre sa notion du haut et du bas, la soprano à côté de lui, lui explosait les tympans et enfin pire que tout, le vent sur son crâne lui rappelait sa calvitie à seulement 21 ans.

Une fois descendu de cette épouvantable chose, l’agent du Cipher Pol en ressortit déboussolé, sa tête tournée et il marchait comme s’il titubait, son cœur battait à la chamade, il s’arrêta un instant pour se reprendre. C’était la première fois qu’il ressentait ce genre d’émotion, venait-il d’avoir peur ? Cette question lui passa un instant à l’esprit, mais il la chassa aussitôt d’un hochement de tête. Pour lui, cela venait assurément d’un autre facteur, en tout cas il était inimaginable dans son esprit qu’une chose aussi banale fasse peur à un agent de son rang et aussi fort que lui.

La journée se finissait tout doucement à mesure que le soleil se couchait et avec elle le parc d’attractions s’apprêtait à fermer ses portes. La musique entêtante s’arrêta net dans tout le parc, les gens se mirent alors à marcher vers la sortie, seul Isaiah marchait à contre-courant de cette foule. En une dizaine de minutes le tatoué se retrouva esseulé, il n’y avait plus un bruit, les lumières vives des luminaires des manèges continuaient à clignoter dans cet endroit devenu désert, seule la tonne de détritus sur le sol rappelaient qu’il y avait tout juste un instant des milliers de personnes se trouvaient ici.

Isaiah quitta l'allée principale pour se faufiler derrière les différentes petites attractions, il marchait prudemment et accroupi, il passait à chaque intersection un bout de sa tête pour vérifier que la voie était libre. Instantanément, Isaiah avait repris ses vieilles manies et se mit à observer un peu partout à la recherche d'un élément intéressant pour son enquête, il écoutait le moindre bruit pour l'analyser. Son infiltration se poursuivit sans la moindre encombre, hormis deux-trois forains qui étaient passés tout près de lui sans jamais le remarquer. Il était arrivé au bout du parc, devant lui se trouvait un grand entrepôt en taule. Pour l'atteindre, il devait traverser une route en terre, le soleil se couchait, mais il y avait encore suffisamment de lumière pour l'apercevoir. L'agent jeta un rapide coup d'œil à gauche puis à droite, rien, mais sa vision à droite était masqué par un virage brusque qui empêchait de voir suffisamment loin, il se lança quand même en direction de la porte de l'entrepôt, il n'avait pas d'autres choix. Toujours accroupi comme un animal, il fit un unique pas en avant et tout ses sens de mirent en éveille d'un seul coup, au moment de franchir la route deux forains approchaient par la droite, ils arrivaient de l'endroit d'où il n'avait pas bien pu apercevoir l'approche d'un danger juste auparavant. Spontanément, Isaiah s'appuya de toutes ses forces sur ses deux jambes pour faire un puissant et rapide bond en arrière enfin de sortir aussitôt du champ de vision des deux hommes.
Il était revenu dans sa planque initiale, c'est-à-dire entre deux stands de nourriture, il restait maintenant immobile pour connaître la réaction des deux personnes.

-Hé Jimmy c'était quoi sa ?

-J'sais pas moi, mais ça avait l'air gros ce machin.


Isaiah entendait le pas des deux hommes s'approchaient de lui, il se mit à ramper pour se mettre à l'abri en dessous d'un des deux stands. Un des forains s'approchait de sa position pendant que l'autre restait en arrière, Isaiah attrapa une pierre qui se trouvait juste à côté de lui, le tatoué était parfaitement calme, il s'était déjà retrouvé dans des conditions bien plus délicates que celle-ci et il avait été préparé à ce genre de choses pendant sa jeunesse. L'agent restait parfaitement figé sous sa cachette, une roche à la main, prêt à fondre comme un félin sur sa proie au moindre mouvement anormal.

Le forain cessa ses recherches assez rapidement lorsque l'homme qui était resté en retrait lui dit.

-Bon, aller viens ! J'suis sûr que ça devait être encore un chien sauvage, il a dû nous entendre et il doit être loin maintenant.

-Pourtant j'étais sûr d'avoir vu un…

L'homme hésita un instant avant de reprendre.

-Ouais ! Tu dois avoir raison.


Isaiah attendit une vingtaine de minutes allongé sur le sol lorsqu'il se décida enfin à sortir, le soleil avait disparu, il faisait nuit et les luminaires avaient arrêté d'éclairer le parc. Il se mit à ramper pour sortir de sa planque, il inspecta de nouveau que la voie était libre pour traverser la route avec une extrême prudence. Le voilà maintenant devant la porte de l'entrepôt, il tourna délicatement la poignée, à l'intérieur il faisait noir et Isaiah ne voyait rien du tout. Une fois à l'intérieur, il devait enjamber ou bien éviter tout un tas d'objets qu'il ne distinguait pas vraiment, au toucher il savait seulement que c'était métallique. Dans ce dépôt, un bureau éclairé attira l’attention de notre agent, il s’en approcha discrètement masqué par la pénombre qui l’entourait, le bureau était entouré de vitrage ce qui permettait de voir très clairement ce qu’il y avait à l’intérieur. Isaiah observa les alentours un instant, mais personne ne rôdait dans les environs, il décida donc d’entrer dans le bureau vide. L’intérieur était très simple, une table avec une pile de papier dessus, des crayons, un calendrier de femmes dénudées, une armoire en métal et c’était tout.
Sans perdre la moindre minute, le tatoué se mit à inspecter les tiroirs de l’armoire à la recherche d’un quelconque indice, mais rien d’intéressant pour lui. Puis il se mit à étudier le calendrier de plus près, non pas pour reluquer ses charmantes photos qu'il contenait, mais parce qu’il tenait de travers contre le mur, comme si on l'avait récemment déplacé. L’agent du Cipher Pol le retourna et il trouva une enveloppe blanche scellé par un tampon rouge, accrochée derrière. Il voulut vérifier son contenu lorsqu’il fut dérangé par quelqu'un, la lumière de l’entrepôt s’alluma et un homme très costaud se mit à s’approcher de lui, il eut à peine le temps de remettre la lettre à sa place que le forain était déjà tout près d’Isaiah.

-La calotte de tes morts ! T’es qui toi ?
http://www.onepiece-requiem.net/t20179-isaiah-l-ange-dechuhttp://www.onepiece-requiem.net/t20226-fiche-technique-isaiah
avatar
Isaiah
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Perdu dans ce bas monde

Feuille de personnage
Dorikis: 1273
Popularité: -15
Intégrité: +8

Sam 26 Aoû 2017 - 17:47

Un type baraqué se tenait devant lui avec une tronche de punk décrépit avec sa crête sur le haut de son crâne, une grosse barbe et ses multiples ecchymoses sur le visage et un gros pansement sur le nez. C'était plus le genre de personnes qu'on rencontre dans les ruelles malfamées de Last Camp plutôt que dans un parc d'attractions à Suna land. De plus, l'homme semblait être énervé vu toutes les insultes qu'il balançait à la minute.

Spoiler:
 


- Tous tes morts je vais les manger ! Je t'ai posé une question ?


Le tatoué s'était retrouvé face à un dilemme extrêmement compliqué de son point de vue. D'un côté, il adore se foutre sur la tronche des gens et il aurait pris à malin plaisir à le faire avec ce gars-là, mais de l'autre côté, William Clifton, lui avait demandé de faire le moins de vague possible. Cela peut paraître assez étrange quand on sait que tout bon agent du gouvernement mondial préfère agir avec discrétion, sauf que ça n'a jamais été du style d'Isaiah de faire dans la dentelle, bien au contraire, mais voilà qu'aujourd'hui, il allait devoir passer outre ce côté brut de décoffrage. Ce questionnement sur sa façon d'agir le paralysa, il restait sur ses gardes, mais hormis se faire insulter, la brute n'avait pas l'air si agressif tout compte fait, Isaiah tenta alors de paraître à son tour inoffensif, même si avec sa tronche de mort, la tâche s'avérait compliqué. Il leva légèrement les mains en l'air et se mit à lui dire tout en le regardant droit dans les yeux pour donner l'impression d'être le plus sincère possible et surtout pour observer sa réaction.

-Isaiah, je me suis perdu.

L'homme paraissait dubitatif, Isaiah était très mauvais pour mentir, en même temps, il était difficile de se perdre dans ce genre d'endroit avec des sorties à chaque coin de rue pour vider le parc d'attractions de ses milliers de visiteurs. Heureusement pour lui, le Cipher Pol pensait à tout.

-Ah oui ! On m'a dit que vous aviez du travail pour moi, c'est pour ça que je me suis perdu en cherchant quelqu'un qui pourrait me renseigner.


Le punk l'inspecta un instant des pieds à la tête, il paraissait méfiant vis-à-vis du tatoué.

-Mhh…Il faudrait voir ça avec Carmen, suis-moi.

Après cela il se mit sur le côté de la porte du bureau pour laisser passer Isaiah devant lui, ce qu'il fit. Pendant le temps du trajet les deux hommes n'échangèrent aucun mot hormis les indications du forain pour se rendre jusqu'à un campement. Isaiah était aux aguets, en plus de devoir faire attention à ses arrières, il devait également regarder devant lui pour mesurer le niveau de dangerosité de l'endroit où l'emmener l'homme. Pour rejoindre le campement, il fallait déjà traverser entièrement le parc, une fois cela fait, il n'y avait plus cas passer sur un petit chemin escarpé au beau milieu d'un bois pour se retrouver en face du camp. En réalité celui-ci se trouvait juste à côté du parc d'attractions, mais le bois permettait de le cacher à la face des visiteurs un peu trop curieux.

Déjà dans la forêt, Isaiah sentait comme une odeur de viandes brûlées et il entendait un léger bruit agréable. Il poussa une dernière fougère qui se trouvait sur le chemin de travers qui lui masquait la vue jusqu'ici, pour découvrir une cinquantaine de caravanes toutes réunies en cercle afin de créer un espace de vie commune en son centre. D'ailleurs, c'était d'ici que se dégageait l'odeur de cuisson et la musique, quatre hommes faisaient cuire à la broche un énorme cochon et pendant ce temps un attroupement s'était constitué tout autour d'un groupe de musiciens.

Lorsqu’Isaiah aperçut les artistes, il sentit que l’homme qui se tenait pendant tout ce temps derrière lui se rapprocher pour finalement le doubler par la gauche afin de se joindre à la foule pour pouvoir mieux écouter la musique. L’agent était resté un peu surpris par le manque de vigilance de son escorte, mais après tout Isaiah n’avait montré aucun signe d’animosité. Comme quoi la violence ne résolvait pas tous les problèmes…mais c’est quand même moins drôle.

L’homme lui fit un signe au bout d’un moment pour qu’il s’approche à son tour, il s’avança et vit enfin de plus près ce qui attirait tout ce monde. Trois hommes d'une cinquantaine d’années, bien nourri, des cheveux noirs gominaient en arrière, jouaient merveilleusement bien de la guitare, l’un d’eux chantaient d’une langue inconnue pour Isaiah, en face de ce petit orchestre improvisé, une femme aux courbes à faire pâlir de jalousie n’importe quelle femme et légèrement vêtu, faisait une danse sensuelle autour d’un feu allumé pour éclairer le groupe.
Tout en la pointant du doigt.

-Voilà Carmen.

Spoiler:
 

Il était difficile d’impressionner un homme comme Isaiah, mais sa façon de se déplacer époustoufla notre agent, elle virevoltait comme une flamme dans un brasier incandescent, ses mouvements rapides lui rappelait ceux d’un félin, elle lui paraissait forte et libre à la fois, une bête sauvage se cachait sous ce somptueux corps. Cela faisait bien longtemps qu’il n’était pas resté captivé par quelque chose d’aussi futile qu’une danseuse, il resta un long moment, à vrai dire jusqu’à la fin de la soirée. Au bout d’un moment, il n’y avait plus personnes, tous les autres forains étaient partis se coucher pendant ce temps les musiciens ramassaient leurs instruments, l’homme qui accompagnait Isaiah avait été voir Carmen, le sujet de conversation le concernait vu comment le forain et la femme le scrutaient de loin.
Carmen vint enfin à la rencontre du tatoué avec un grand sourire.

-Enchanté, je suis Carmen Lopez, c’est moi qui gère tout ici, on m’a prévenu de ton arrivée.

À la vision de cette femme, il eut un drôle de sentiment dans son ventre, pour la première fois il semblait quelque peu fébrile, mais il réussit à ne rien laisser paraître et lui répondit froidement.

-Isaiah.

La femme sembla surprise par sa réponse.

-Juste Isaiah ?

L’agent prit de court vit sur l’un des étuis à guitare des musiciens avec inscrit dessus le nom d’une marque.

-Isaiah Gibson.

-Très bien ! Dans ce cas Isaiah, tu commences demain à la pêche aux canards.

-Oui avec plaisir!


Alors qu’elle partait très certainement vers sa caravane, Isaiah qui ne la quittait pas des yeux ne se rendit tout de suite pas compte de ce qu’il venait d’accepter de faire. Venait-elle de réussir à craqueler ne serait-ce que très légèrement le cœur de pierre d’Isaiah ?

David l’interpella ce qui lui fit reprendre ses esprits, le punk se trouvait juste à côté d’une caravane dans un piteux état.

-Hé ! Bâtard de tes morts ! Vla ta chambre.


Non, il ne devait pas laisser ses émotions le dépasser ! Le tatoué se ressaisit et il se mit à pester comme tout le temps contre William de l’avoir envoyé dans ce guêpier.

-Moi à la pêche aux canards et puis quoi encore ?!
http://www.onepiece-requiem.net/t20179-isaiah-l-ange-dechuhttp://www.onepiece-requiem.net/t20226-fiche-technique-isaiah
avatar
Isaiah
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Perdu dans ce bas monde

Feuille de personnage
Dorikis: 1273
Popularité: -15
Intégrité: +8

Dim 10 Sep 2017 - 11:15

Cela faisait maintenant deux semaines qu'Isaiah tenait une petite attraction, plus précisément un stand de pêche aux canards. L'agent du Cipher Pol passait ses journées de travail à fixer les canards en plastique faire des tours dans le bassin sans arrêt, il faut dire que les affaires ne marchaient pas vraiment pour deux raisons. La première était que les gitans l'avaient placé loin des énormes manèges qui attiraient les foules, lui se trouvait au fond d'une artère en dernière position juste après les machines à pinces qui servent à attraper des peluches. La deuxième raison est très certainement la plus importante, était qu'Isaiah n'avait vraiment, mais vraiment pas la fibre commerciale, déjà rare était les clients qui osaient s'adresser à lui avec son look particulier, mais ceux qui le faisaient étés accueillis plus que froidement par le tatoué, on raconte même qu'il aurait gobé le poisson rouge qu'un enfant avait gagné sans raison apparente, il se serait défendu d'un simple «J'avais faim ».

Malgré un travail qu'il trouvait bien en dessous de ses qualités d'agent, Isaiah avait une mission et il était hors de question pour lui d'abandonner là, il n'avait pas oublié l'enveloppe qu'il avait découverte dans l'entrepôt de David Lopez, d'ailleurs il était retourné discrètement là-bas pendant la nuit afin de mettre la main dessus, malheureusement aucune trace de cette fameuse lettre. Toutefois, il avait l'impression d'avoir été repéré par Carmen, car elle passait souvent le voir sur son lieu de travail, certes elle pouvait très bien être là uniquement pour surveiller ses affaires comme tout bon gérant d'entreprise, mais elle, elle agissait étrangement comme si elle l'espionnait. Il n'était pas inhabituel de la voir un peu plus loin faire mine de jouer aux machines à pinces pour zieuter Isaiah, le tatoué avait bien compris son petit jeu, mais faisait comme s'il ne voyait rien.

Elle faisait toujours la même chose, après l’avoir observé pendant plusieurs minutes, elle venait enfin à sa rencontre tout sourire pour le saluer, elle lui demandait toujours la même chose, comment les affaires se passaient, si ce n’était pas trop long d’attendre là sans clients, enfin des broutilles. Isaiah n’était pas dupe, il savait qu’elle manigançait quelque chose, sa première impression sur cette femme n’avait pas changé, la gitane lui paraissait dangereuse et surtout intelligente. Par conséquent il restait parfaitement stoïque lorsqu’il la voyait pour ne pas laisser transparaître ses émotions, il lui répondait brièvement pour qu’elle s’en aille, mais rien à faire, jour après jour elle revenait avec un sourire à chaque fois plus grand au fur et à mesure que le temps passait.

Un soir, alors qu’il se rendait dans sa caravane pour se reposer, Carmen attendait dans la pénombre accolée à la porte d’entrée de sa roulotte.

-Salut Isaiah !

Elle avait une voix étrange, elle semblait stressée, ce que remarqua immédiatement le tatoué qui se mit aussitôt sur ses gardes.

-Salut Carmen…

Il laissa un long silence tout en la fixant pour lui faire comprendre qu’il attendait de savoir ce qu’elle voulait. Carmen fit un sourire béat.

-Euh…je passais par hasard ici et je me suis dit pourquoi ne pas aller te voir. C’est vrai, tu travailles pour nous depuis maintenant, quoi, une ou deux semaines et on n’a jamais vraiment discuté plus que ça.


Isaiah était gêné, il ne savait vraiment pas quoi répondre face à ça. Étais-ce un piège ou était elle sincère, il n’en savait trop rien, cette femme l’intriguait, mais il voulait en savoir plus et surtout il le devait pour sa mission.

-Pas de soucis, on peut discuté chez moi si tu veux.

-Oh ! J’aurais préféré aller chez moi si ça ne te dérange pas.

-Aucun problème.

Alors qu’il la suivait, l’agent du Cipher Pol savait pertinemment que c’était forcement un piège, elle n’avait aucune autre raison de le faire venir chez elle pour discuter à cette heure-là, mais il devait savoir si elle faisait partie de la révolution. L’intérieur de la roulotte de Carmen était décorée de manière très féminine, beaucoup de fleurs et de grigris roses accrochés sur les murs. Elle lui proposa un café ce qu’il accepta, ils passèrent ensuite plusieurs heures à discuter, enfin c’était surtout Carmen qui faisait un monologue remplit de banalité en tout genre, du style « j’adore les tatouages sur les hommes » ou bien « tu es vraiment trop beau » ou encore « prends moi sauvagement sur la table de la cuisine », mais Isaiah était bien trop occupé à chercher une issue de secours en cas de gros problème cas l’écouter réellement, il hochait systématiquement la tête pour lui faire croire qu’il était attentif.

D’un coup, Carmen se leva et dit d’une voix suave.

-Attends-moi ici, j’ai une surprise pour toi.


Isaiah ne comprenait pas vraiment ce brusque changement, il sentait qu’il avait loupé quelque chose. Dès l’instant où elle se rendit dans sa chambre, l’agent commença à fouiller un peu partout, au bout de cinq minutes, il tomba sur l’enveloppe qu’il recherchait tant, il l’a reconnu immédiatement grâce au tampon de cire rouge qui servait à sceller la lettre. C’est à ce moment que Carmen débarqua complètement nue dans son petit salon, où se trouvait Isaiah encore debout l’enveloppe à la main. Le tatoué était totalement déboussolé, une partie de lui, lui disait de s’en aller avec probablement une preuve irréfutable contre les Lopez, mais étrangement une autre partie de lui, lui disait de rester. Le sourire de la gitane disparue lorsqu’elle le vit avec la lettre en sa possession.

-Qu’est-ce que ?!

-Euh et bien je…je…


Isaiah avait du mal à rester concentrer sur le visage de Carmen, il balbutiait et il ne pouvait pas s’empêcher de la scruter des pieds à la tête.

-Tu travailles pour la famille Lopez du Nord ! C’est bien ça !

-Hein ? Qui ça ?


-Ne me mens pas ! Tu es un espion envoyé par notre plus gros rival, les Lopez du Nord de l’île de Suna Land, tout ce que tu voulais c’était ça !
Dit-elle en montrant du doigt la lettre.

Carmen ouvrit la porte de sa caravane et se mit à hurler.

-Au secours, venez vite ! Isaiah est un Lopez du Nord !


D’un seul coup, les lumières des cinquante caravanes s’allumèrent, les gitans sortaient de là en marcel et en caleçon munit de fusils. Isaiah se précipita vers la sortie de la caravane en poussant Carmen sur le côté.
Il traversa à vive allure le bois qui séparait le campement au parc d’attractions, l’agent du Cipher Pol entendait les hommes qui hurlaient juste derrière lui et quelques balles sifflaient aux niveaux de ses oreilles. Heureusement pour lui la nuit lui permettait de se dissimuler plus facilement, il rejoignit une base de la marine au petit matin, il embarqua rapidement dans un navire en direction de Marie-Joie. Isaiah sur le ponton du navire regardait pour une dernière fois Suna Land au loin, il sortit de la poche intérieure de sa veste l’enveloppe et se mit l’ouvrir pour regarder ce qu’il y avait à l’intérieur. Des plans, plein de plans et des schémas, au début le tatoué paraissait heureux vu le petit sourire de satisfaction sur son visage, mais celui-ci changea très vite par un regard froid, la veine qui gonflait sur son front montrait toute la rage qui se trouvait en lui, lorsqu’il comprit enfin que ce n’était que des plans d’une nouvelle attraction du nom de « BOOM SPACE 2 » que les Lopez gardaient jalousement aux yeux du monde.

-MERDE !!

Dit-il tout en balançant par-dessus bord l’enveloppe avec tout ce qu’elle contenait.
http://www.onepiece-requiem.net/t20179-isaiah-l-ange-dechuhttp://www.onepiece-requiem.net/t20226-fiche-technique-isaiah
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1