AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'aube d'une nouvelle vie

avatar
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Dim 27 Aoû 2017 - 22:48

Assise à un café, Luka appréciait la brise du début d’après-midi. Une tasse de chocolat trônait sur la table, bien trop grosse pour que la gamine puisse en boire les trois quarts. Un peu plus loin dans la rue, une jeune femme poisson discutait avec un marchand.
Trois jours avaient passé depuis l’accord de la petite avec le groupe de Jaden et dire que sa vie venait d’être bousculée été un euphémisme. Alors que moins d’une semaine auparavant l’aveugle n’aurait même pas envisagé payer un chocolat dans un café d’une rue marchande, la voici à présent, assise calmement aux yeux de tous, sirotant sa boisson comme une fille de bonne famille, ayant payé non seulement le chocolat, mais une chambre dans un petit hôtel et de nouveaux vêtements… sans compter les pâtisseries, les fruits et un petit sac… Sa chaperonne avait une influence étrange. La gamine avait beau dire que ce n’était pas nécessaire ou qu’elle pouvait très bien voler ce dont elles avaient besoin, la jeune femme se contenter de jeter les berrys, affirmant qu’elles n’étaient pas forcement riche, mais qu’elle n’était pas pauvre au point de voler des pommes… ou des vêtements… ou de dormir dehors. Incompréhensible.    

La femme poisson fit demi-tour et revint vers le café, un sachet contenant des objets ronds à la main. À la forme, Luka paria sur des pommes. Comment avait-elle pu passer du cœur même d’une bataille à un quotidien aussi… paisible ? Elle se posait encore elle-même la question.
L’aveugle était loyal, c’était peu dire, elle serait sûrement prête à mourir par loyauté. Pourtant elle avait abandonné son équipage pour servir son propre intérêt. Si l’enfant ne regrettait pas son choix, elle avait tout de même cette petite voix dans sa tête qui lui disait que c’était mal et qui s’en voulait un peu. Parce que, voyons les choses clairement, quitter un équipage pirate sans préavis c’est MAL, mais voler des marchands honnêtes ne pose aucun souci.

La première réaction de la petite face a Royalty ne fut pas très positive, ce qui semblait d’ailleurs être récurrent aux personnes qui au final reste longtemps… comme ces deux premiers capitaines et une majorité des gens qu’elle estimait a présent. Les gars avaient quand même eu l’audace de l’enlever d’un champ de bataille pour lui parler… PARLER ?! Luka était pirate pas barde. Il y a à peine un an, la gamine n’aurait même pas laissé s’exprimer ces imbéciles, elle leur aurait coupé la langue avant de gentiment leur dire de foutre le camp. Peut être que la crise d’adolescence avait un coté positif dans ce cas si.

La première chose qui l’interpella fut la remarque de leur chef sur le fait qu’elle passait inaperçue. Maintenant qu’elle y pensait, il ne lui semblait pas avoir d’avis de recherche, pas qu’elle puisse vraiment le vérifier. Elle avait été dans deux équipages de pirates plutôt reconnus à ce qu’elle avait compris et pourtant, aussi fou que ça puisse paraître, personne n’était à sa recherche, elle avait tué, torturé, détruit, brûlé sans l’ombre d’un remord, mais pouvait encore se mouvoir en ville sans soucis. Elle devait donner un point à Jaden, pour le coup, elle ne s’en était même pas rendu compte.

La seconde fut le prix qu’elle voulait et les blues. Ces deux idées mises ensemble furent comme une révélation. Elle avait passé une majorité de sa courte vie sur les blues, elle ne pouvait même pas dire que la majorité de celle-ci avait été « heureuse ». Pourtant il y avait ce point noir. Cette pensée qui l’obsédait. Ce qu’il y avait avant. Avant la piraterie, avant le laboratoire. Les origines. Ce passage dont elle n’avait aucun souvenir et qui pourtant lui donnait des terreurs nocturnes et l’empêchait de dormir. Cette tristesse qui l’envahissait au son d’une chanson qu’elle ne se rappelait même pas avoir apprise. Elle avait cherché, exiger des réponses de Mandore, mais celle-ci avait éconduit toutes les discussions. Tout ce qu’elle avait dit était : qu’elle lui devait la vie, qu’elle l’avait sauvé des marines et qu’elle était seule. Réponse qui ne faisait aucun sens puisque Luka avait appris que Mandore travailler en temps que scientifique marine et que, si sauver voulait dire enfermer pendant des années une enfant dans une cellule, la torturer, l’handicaper sûrement a vie et jouer avec son état psychologique il fallait peut-être revoir la définition. La femme lui mentait ou du moins ne lui disait pas toute la vérité et ça, l’aveugle n’appréciait pas. La petite était difficilement choquable, pourtant cet « avant » lui donnait des cauchemars qui la réveillaient en sueur. Elle avait même appris qu’elle devait avoir des parents quelques parts, morts ou pas, l’enfant voulait savoir. Pourquoi Mandore l’avait pris elle ? Pourquoi la petite n’avait plus de souvenirs ?   Pourquoi ne lui disait-on pas la vérité ? Pourquoi elle faisait des cauchemars ? Voilà le pris qu’elle voulait.

Après que Jaden ait consenti, obligeant tout de même la jeune fille à accepter un minimum d’argent pour vivre, ils avaient tous deux mis en place un contrat.

Luka parcourait les mers, en compagnie d’une chaperonne, a la recherche d’ennemis de Royalty qui lui serait désignée comme cible. Son boulot serait en général éliminé discrètement la personne, éloignant Royalty des suspects. La personne qui l’accompagnait serait relier directement à Jaden par denden pour recevoir les informations et faire des rapports après chaque mission. En contrepartie Royalty assure aux deux filles un revenu pas excessif, mais qui leur permet de vivre correctement et un accès illimité aux informations du groupe. De plus Jaden s’engage à faire chercher les pistes que la fillette lui a données sans poser de questions et à lui donner toute information qu’ils puissent trouver.

Tout s’était ensuite enchaîné, elle avait changé de look, ces cheveux étaient maintenant cours et de nouveau vêtements, apparemment noirs, habillaient l’enfant. Ce changement avait été décidé pour éviter qu’on puisse la reconnaître. Luka faisait un trait sur son ancienne elle, même sans affiche, d’anciennes personnes qu’elle a côtoyées pouvaient la reconnaître, anciens membres d’équipage surtout. Avec toute la réticence du monde elle avait donc coupé ces cheveux qui étaient un signe très distinctif de la gamine, mais avait gardé les mèches de plus d’un mètre. Elle avait aussi couvert ces yeux avec une bande très douce, toujours noire apparemment. L’enfant avait ensuite fait la connaissance de

–Tu sembles pensive…

L’aveugle sursauta. Moïra était depuis sûrement quelques minutes assises en face d’elle, un grand verre a la main. Moïra était comme l’on peut s’en doutait la chaperonne de Royalty. Quand Jaden les avait présentés, la fillette avait senti la tension entre les membres, un voile d’inquiétude qui s’était immiscé avec la jeune femme et dont Luka ne comprenait pas l’origine. La chaperonne faisait sûrement plus d’un mètre quatre-vingts, dépassant l’aveugle de plusieurs têtes, de ce que la petite avait retenue elle avait 23 ans, était bonne en combat et était une femme poisson.
Retenir l’envie de lui posait des tas de questions ou de toucher sa peau pour voir ce qui faisait d’une femme poisson une personne différente d’une femme normale avait était difficile, mais Luka avait réussi. Quand elle avait souri avant de ce présentait à sa nouvelle compagne, l’ambiance c’était relaxé d’un coup. Après cela il y avait eu encore plus de discutions sur les termes du contrat, Moïra n’avait quasiment plus quitté la petite et a sa grande surprise, elle appréciait vraiment sa présence. Passait la première journée ou la femme poisson n’arrêtait pas de l’appeler mademoiselle ou de la vouvoyer, le caractère de ça chaperonne c’était peu à peu dévoilé et intriguait l’enfant, c’était plutôt rafraîchissant.

–Je me disais que si tu continues à me nourrir autant je vais finir obèse.

Moïra laissa échapper un souffle indigné.

–Luka, tu n’as mangé qu’une tartelette à la fraise et deux pommes… en TROIS JOURS. Si tu veux mon avis, prendre du poids est conseiller dans ton cas, ça s’appelle de l’anorexie.

Avec ces mots elle jeta un des objets ronds de son sachet.

–Mange une pomme d’ailleurs, la dernière date déjà de ce matin.

Luka posa simplement le fruit sur la table avec un sourire au grand désespoir de sa complice.

–Jaden t’a donné les infos ?

–Elles devraient arriver ce soir, il lui restait quelques trucs à vérifier quand je l’ai appelé.
Page 1 sur 1