AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


En quête d'explication

avatar
Ersten Gudric

•• Vice Lieutenant ••

♦ Localisation : East Blue (vous croyez pas à l'abris pour autant)
♦ Équipage : XxX (pour le moment)

Feuille de personnage
Dorikis: 3119
Popularité: -75
Intégrité: +58

Jeu 23 Nov 2017 - 18:32

CHAPITRE 3 :

Quatrième sous-chapitre : En quête d’explication


- Aujourd’hui ? Nous sommes le 19 avril monsieur Gudric !





Alors voilà … Cela faisait plus de deux jours que j’étais inconscient. Du fait de mes nombreuses blessures ainsi que du surmenage neuronal et musculaire, après l’arrivée des renforts de la Marine, je suis tombé dans les pommes. Je ne me souviens pas de grand-chose, si ce n’est de cette arrivée, certes tardive mais néanmoins miraculeuse, du reste des forces de la Marine présente sur l’île.
Le soleil matinal était aussi doux que réconfortant, j’étais en vie. Je m’étais vu mourir ce 16 avril au soir, croyant ma fin arrivée sans pour autant chercher à résister à cette dernière, quelque chose en moi se refuser à contester la presque normalité de ma mise à mort. Pendant près de 5 ans, j’ai menti, tué, trompé, volé, mais le pire de tout rester le fait que j’en étais fier, j’en étais fier parce que c’est le vice qui m’a construit, et il l’a fait bien plus efficacement que la gentillesse d’un père ou d’une mère.
En 5 ans j’étais devenu quelqu’un, chose qui aurait était bien plus compliqué en suivant la voie qui s’imposait à moi suite à une éducation poussée, cette voie de l’étude et de l’apprentissage théorique qui au final ne m’aurait jamais permis de m’affirmer pleinement. Alors je n’aurais pas refusé la mort, mais aujourd’hui, je suis fier d’être en vie.
Cela étant dit, plus le temps avance, et plus la mémoire me revient, et étrangement, énormément de zone d’ombre reste en suspens, et beaucoup de questions quémandant une réponse se bousculent dans ma tête d’une façon aussi arrogante qu’insupportable. C’était un peu comme si elles me reprochaient de ne pas savoir mais la connaissance n’est pas qu’un choix, c’est aussi une variable qui n’est ni égale entre les individus, ni stable pour l’individu en lui-même.

Il me semble que le manque de nourriture me fait perdre la tête.





- Excusez-moi, pourrais-je avoir à manger s’il vous plaît ?





La nourriture était maîtresse de la reconstruction mentale et corporelle, il fallait que je mange ou ma réflexion resterait embourbée dans une mélasse dont il sera difficile de l’en extraire.


Dernière édition par Ersten Gudric le Ven 24 Nov 2017 - 12:35, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20508-presentation-d-un-nouveau-joueur-ersten-gudrichttp://www.onepiece-requiem.net/t20547-fiche-technique-de-ersten
avatar
Ersten Gudric

•• Vice Lieutenant ••

♦ Localisation : East Blue (vous croyez pas à l'abris pour autant)
♦ Équipage : XxX (pour le moment)

Feuille de personnage
Dorikis: 3119
Popularité: -75
Intégrité: +58

Jeu 23 Nov 2017 - 18:59

L’infirmière a pris du temps à m’apporter un repas plutôt voué à un hôtel 5 étoiles qu’à un hôpital militaire, cela m’étonna mais je n’allais certainement pas m’en plaindre après tout, pourquoi réclamer de la purée de carottes quand on peut avoir un bifteck saignant et des frites ?

Le repas fut revigorant, et après l’avoir englouti d’une traite, j’ai reposé ma tête sur mon oreiller afin de mettre de l’ordre dans mes souvenirs, que s’était-il donc passé exactement ? Ce 16 avril, j’ai débarqué sur Shell Town afin d’assurer le remplacement de troupe en mission, bien que l’effectif déplacé me paraisse étrange, je n’ai pas réclamé plus d’explication vis-à-vis de ce dernier, estimant que cela serait mal vu. On m’a accordé une troupe de 75 hommes que j’ai répartis en 7 sous-groupes et dispersé un peu partout sur ma zone d’influence, ou plutôt, sur celle que l’on m’a accordée.

Par la suite, j’ai réglé le problème de quelques enfants martyrisant un autre gamin, d'une manière aussi impartiale que possible, j’ai décidé de ramener les gosses à leurs parents tout en leur infligeant une bonne humiliation, qu’ils comprennent que leurs actes n’étaient pas les bons et qu’il fallait remédier eux-mêmes à leur comportement déplorable.

Cette petite mission personnelle m’aura pris près de deux heures, durant lesquelles je me suis d’ailleurs disputé avec le père d’un de ses garçons, ayant mal pris le fait qu’on éduque son fils à sa place, quel était son nom déjà …

Fulltow ? Fulltar ? Fulltim ?

Non, ce n’était pas ça, hum … FULLDONN !

Et la simple mention de ce nom me rappela, comme un surpuissant déclic, tout le reste de cette impressionnante mais horrible épopée. C’était quelque chose d’être soldat, il fallait être juste, décisif, réfléchis. Il fallait donner l’exemple. Je n’étais pas à proprement parler, un exemple. J’étais même l’inverse d’un exemple.

Être soldat demandé du calme, du recul ainsi qu’un point de vue objectif sur le monde, ce qui, avec mon éducation, mon vécu et ma personnalité, n’était pas possible. Mon avis était tranché sur près de 90% des questions pouvant m’être posé et je ne pouvais m’imaginer changé d’avis, cela dit, si je voulais un jour devenir quelqu’un, il allait falloir que je change.


- Vice-lieutenant Gudric c’est ça ?



Le lieutenant-colonel Paddington venait d’entrer dans ma chambre d’hôpital, des plaques de marins à la main.


- Nous avons beaucoup de choses à nous dire.
http://www.onepiece-requiem.net/t20508-presentation-d-un-nouveau-joueur-ersten-gudrichttp://www.onepiece-requiem.net/t20547-fiche-technique-de-ersten
avatar
Ersten Gudric

•• Vice Lieutenant ••

♦ Localisation : East Blue (vous croyez pas à l'abris pour autant)
♦ Équipage : XxX (pour le moment)

Feuille de personnage
Dorikis: 3119
Popularité: -75
Intégrité: +58

Jeu 23 Nov 2017 - 21:48

- Sur les 75 hommes que nous avions placés sous votre commandement, 22 sont mort, parmi eux, quatre sous-officiers. D’un point de vue purement statistique, vous avez échoué et ce d’une manière indéniable.



Je dois avouer que je ne m’attendais pas à un tel sermon, mais me sachant blesser, le lieutenant-colonel en à profiter, ce qui somme toute est plutôt logique tenant compte de son comportement et de sa mentalité. Il n’est pas vraiment un homme d’action, et un échange de la sorte avec un homme en pleine forme, subalterne ou non, pouvait facilement déraper et partir dans un débat qui demanderait à la fois, du temps et de l’énergie.


- Cependant, nous avons parlé avec vos hommes et ils nous ont raconté la manière dont vous vous êtes comporté, vous citant comme un exemple de courage et de bravoure et affirmant que vous avez, du mieux que vous pouvez, chercher à limiter les pertes. Je ne vous poserai pas la question, je sais parfaitement que vous me répondrez que vous n’avez fait que votre devoir, et ce par pure modestie …
- Non.
- Comment ça, non ?
- Je ne vous aurai certainement pas affirmé le contraire, j’ai risqué ma vie et j’en suis fier, la modestie est une arme de menteur. Sauf votre respect mon colonel.
- C’est un point de vue intéressant lieutenant, très intéressant.


Je ne cherchai pas à répondre à cette dernière remarque qui signifiait que, sans être pour autant en désaccord avec mes dires, monsieur Paddington ne voulait pas s’étendre sur le sujet et se refusait tout écart de parole ou bien de pensée. Ce qui, au final, ne m’étonne guère aux vues de ses états de service plus que flamboyant, il aurait d’ailleurs dû prétendre au grade de Colonel !


- Cela dit, la raison de ma venue est tout autre, en dehors de votre réussite, votre lieutenant est mort au combat, au même titre que votre caporal, mais aussi que 8 des hommes de votre base, au total on décompte une cinquantaine de victime sur toute l’île. Ne croyez pas que vous étiez les seuls à être attaqué, autrement les renforts seraient venu bien plus rapidement. Les pirates qui nous ont attaqué étaient ceux qui étaient pourchassés par le Colonel, au cours de leur rôde ils ont réussi à rassembler plus de deux cents hommes, ce qui n’était absolument pas prévu par le Colonel.
- Ils ont donc réussi à le repousser et ce dernier, malgré une recherche d’itinéraire alambiquée et une technique imparable en tant que grand officier de la marine, a fini par amener droit sur nous une troupe de plus de 200 pirates, causant la mort de près de 50 de nos hommes, j’ai raison n’est-ce pas ?
- Hmm oui …


Le lieutenant-colonel avait parfaitement compris le sous-entendu et ne chercher pas à le nier, soulignant ainsi l’incapacité du colonel ainsi que sa grande erreur qui malheureusement ne sera jamais révélée, car il était le seul à décider de qui savait quoi, et parce qu’une intuition n’était rien d’autre qu’une intuition aux yeux de beaucoup de gens.


- Vous comprendrez lieutenant, qu’il ne faut pas que tout cela s’ébruite, j’en suis sûr.
- Reçu cinq sur cinq mon colonel, je sais à qui j’ai affaire, racontez-moi plutôt les détails de cette attaque s’il vous plaît.


Sir Paddington était quelqu’un de respectable, la situation le mettait à peu de chose près aussi mal à l’aise que moi, il voulait m’en dire plus mais était tenu de ne pas le faire. De plus, il n’était pas vraiment au pied de la lettre compte tenu de la hiérarchie, cela se sentait à la vue du manque de respect dont je faisais preuve mais qu’il ne prenait même pas la peine de relevé.
http://www.onepiece-requiem.net/t20508-presentation-d-un-nouveau-joueur-ersten-gudrichttp://www.onepiece-requiem.net/t20547-fiche-technique-de-ersten
avatar
Ersten Gudric

•• Vice Lieutenant ••

♦ Localisation : East Blue (vous croyez pas à l'abris pour autant)
♦ Équipage : XxX (pour le moment)

Feuille de personnage
Dorikis: 3119
Popularité: -75
Intégrité: +58

Jeu 23 Nov 2017 - 23:47

- Votre plan de base était pas mal pour un novice, les tireurs d’élite sur les toits, les sous-groupes, c’était une idée plus que raisonnable digne d’un bon élève de l’école d’officiers. Mais il manquait ce quelque chose qui aurait pu surprendre les pirates, c’est ce qui a causé votre fulgurante défaite. Un plan, aussi bon soit-il, s’il ne respecte que les consignes préétablies, est voué à l’échec.
- Le traitre de sergent que vous aviez dans vos rangs m’en a déjà fait la remarque.
- Il est mort, vous lui avez écrasé le nez à tel point qu’il ne s’est pas remis du choc.
- Oh …




En l’occurrence, j’en suis réellement désolé. Le sergent n’était pas un mauvais bougre, il avait une fille à nourrir ainsi que des ambitions respectables, je ne voulais pas plus sa mort que celle des idiots m’ayant attaqué, certains n’ont simplement pas la capacité de réaliser leur rêve, de faire de leur ambition, un moteur. C’était la sélection naturelle, les plus faibles finissent toujours par mourir.




- Sa fille est actuellement en fuite, ce qui nous cause pas mal de problèmes autant d’un point de vue moral que d’un point de vue éthique.
- Je la retrouverai.
- Non, vous en avez bien assez fait comme ça lieutenant, capturer un traitre c’était très bien joué, mais l’amocher à ce point était une erreur de calcul qu’un débutant n’aurait pas commise.
- Je vous trouve bien dur pour quelqu’un qui couvre un incapable.




Peut-être était-ce la phrase de trop, mais ce ton condescendant de la part d’un homme, qui certes avait beaucoup de qualités humaines, mais qui n’était pas vraiment resplendissant vis-à-vis de son courage ou de sa capacité au combat, relativement déplacé. Cette remarque jeta un froid sur notre discussion, m’obligeant donc à la réengager de manière plus respectueuse cette fois.




- Veuillez m’excuser ça ne se reproduira plus.
- Je ne vous en veux pas, et je comprends parfaitement votre rancœur lieutenant, j’ai moi aussi perdu des amis dans l’affrontement, mais ne blâmez pas tous ceux qui vous entourent, chaque homme est responsable de son destin.
- Et chaque déserteur se fait torturer ou tuer par le Cipher Pol ?
- Humm …




J’étais habitué à contrecarrer la bien-pensance et la naïveté en l’occurrence, le lieutenant-colonel était quelqu’un de très gentil, peut-être trop, et donc très naïf, car il essaie de couvrir tout le monde, même ceux qui se mettent volontairement à découvert.




- Il est très difficile de discuter avec vous, votre intellect est flamboyant lieutenant, mais vos idées sont arrêtées. tout ça pour dire qu’effectivement, la ville a était infiltré. Ces enfoirés ont profité du sous-effectif pour prendre des places vacantes en kidnappant des marines chez eux avec de les dépouiller et, dans certains cas, de prendre des doubles d’uniformes. Parmi les pirates arrêtés, nous avons trouvé un couturier des plus habiles qui a très bien pu changer les noms des uniformes mais aussi en confectionner des nouvelles, nous ne pouvions pas nous douter que cela se passerait comme ça. J’ai dans mes mains, les dix plaques concernant les victimes du QG, je vous charge d’expliquer leur mort.
- Que... ?
- Ordre du QG, chaque officier subissant une défaite ou commettant une faute doit l’assumer jusqu’au bout, cette tâche revenait au Lieutenant, mais il est mort. Elle vous revient à vous désormais.
- Vous avez conscience de ce que vous me demandez ?
- Pleinement conscience.




Et il est sorti.
http://www.onepiece-requiem.net/t20508-presentation-d-un-nouveau-joueur-ersten-gudrichttp://www.onepiece-requiem.net/t20547-fiche-technique-de-ersten
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1